Tag Archives: criminels de droit

Mourir, écrabouillée dans son lit aux Sables d’Olonne

13 Juil

les sables d'olonne images

Ça aurait pu faire  rigoler une dernière fois le maire et la police de cette ville.

Pardon ?

Ah oui ! le préfet du département  , aussi.
Ce sera pour la prochaine fois.

IMG_7861

Ce jour-là, la couette qui se prélasse en journée sur la structure en métal fabriquée à coups de meleuse et de tournevis , avait été déplacée pendant mon absence. Elle était posée sur le lit. Signe, privatif, d’une violation de domicile .
La sacoche d’ordinateur , d’ordinaire calée sur le côté de cette structure avait, aussi , été bougée.
Les voyous maffieux des Sables d’Olonne cherchaient quelque chose. Quoi ?.

Mon explication plausible  était qu’ils avaient accédé au matériel électronique enfermé dans le sac posé sous la structure en métal . Pour le casser, bien sûr. Comme le reste. La fermeture de ce  sac n’était pas sécurisée par un plomb.
Erreur. C’est la nuit qui le montrera.

IMG_7799
La structure en métal était faite pour supporter les protections prévues au-dessus de la tête pendant la nuit.
Elle avait maintenu sans problème, pendant quelques nuits , une accumulation de protections de 45 kilos de matériaux divers et préalablement testés et pesés .

Cela avait assuré une moindre souffrance du cerveau,  attaqué chaque nuit , par des tirs d’énergie intentionnels, et provenant de l’étage supérieur.  De l’appartement A221 , ou au-dessus.
Pour traverser ces protections, les méthodes des criminels s’étaient adaptées, mais sans réussir à me faire quitter mon lit malgré la pénibilité et la fatigue accumulées.
Alors  les vicieux des Sables d’Olonne, avaient cherché un autre moyen.
Ils avaient tout simplement dévissé un peu, plusieurs vis de la structure de métal lors de leur violation de domicile. Ce n’était pas décelable au transport  simple de la structure seule. Je l’apprendrai à mes dépens, pendant la nuit.

IMG_7860

Sous l’effet du poids et des tirs violents de 23h37 , la structure de métal avait cette fois  basculé , libérant sa masse de 45 kilos.
Sous le choc  du tir et de la structure qui pliait, j’avais juste eu le temps de me glisser en-dehors. Au pied du lit. Le bras avait un peu morflé. Rien de grave, comparé à la souffrance du cerveau en continu depuis plus de 4 ans .

IMG_7884

Le bruit des 45 kgs de protections , s’effondrant ensuite  sur le sol, pourrait avoir eu réveillé les voisins . Ils n’avaient pas fait déplacer la police.

Car pour ce qui est des plaintes concernant le crime de torture par privation de sommeil et souffrances infligées volontairement , par signaux pulsés intentionnellement, dans ce pays , la police ne se déplace pas.

 Il faut seulement se souvenir de la réponse d’un policier de cette ville m’annonçant que ma plainte contre le résident du A221 ne servirait à rien.

Donc inutile de la formuler , sauf pour remplir la poubelle du commissariat .

Le jour de cette révélation, j’étais dans le commissariat de la ville,   accusée de prétendus actes délinquants à son égard,  par Denis Stefane, locataire du A221 , appartement au-dessus du mien et d’où viennent les tirs d’énergie, non-stop.

Pour mémoire, l’incroyable formulation  de rejet de toute aide à une femme victime, et   par un policier  de cette ville aux ordres , comme tous les autres,   se trouve  à

http://etouffoir.blogspot.fr/2016/03/maraude-sauce-poulet.html

Elle était, tout simplement et évidemment , pour lui : «  on va pas déranger un gars parce qu’une femme dit recevoir des ondes sur la tête » .

IMG_7863

Effectivement….. , puisque  le but des criminels de ce pays qui utilisent le harcèlement électronique à des fins personnelles,   est de  décérébrer ceux et celles qu’ils détestent pour raisons personnelles. Et que cela est possible . En FRANCE.

Le harcèlement électronique remplace maintenant la lobotomie et les électrochocs médicaux que ne  justifierait pas une santé  mentale impeccable. 

Il suffit de se souvenir ,

-que J-J WALTI , à Paris, a effectué des centaines de tirs d’énergie par nuit, vers ma tête , et que ces tirs  sont autant d’équivalents ÉLECTRO-CHOCS, sans anesthésie,

Publicités

Criminels de droit

27 Mai

criminalité images

Les criminels de droit , dans ce pays, sont ceux qui exercent leur activité en toute impunité malgré des plaintes des victimes . Leur criminalité semble autorisée et protégée.
De la même façon, il semblerait qu’existent des délinquants de droit . Ce sont ceux qui violent  les domiciles, l’ intimité,  les dossiers des cibles , sans jamais être inquiétés.

Pour ceux qui ouvrent ce blog bizarre et inquiétant pour la première fois, je rappelle , comme souvent, que la criminalité ici décrite  est un phénomène qui utilise des nouvelles technologies. Ce phénomène est désigné par l’expression la plus courante de     « harcèlement électronique »
Le harcèlement électronique consiste à propulser de l’énergie de façon directionnelle vers un être humain pour l’handicaper ( privation de sommeil) , le diminuer (maladies induites) , le faire souffrir sans répit et sans fin (pour le pousser au suicide )

L’être humain ainsi visé est appelé cible ou « IC » pour « individu ciblé ». Cette expression est traduite de l’anglais « TI »,  abréviation pour « targeted individual » .

L’énergie propulsée vers la cible est directionnelle. Elle vise intentionnellement une partie du corps de la cible ou bien la partie de l’habitation où  se trouve la cible , et où elle sera donc atteinte.
Cela est rendu possible par une autre technologie qui permet de distinguer un corps à travers les parois, le béton ou le fer. Cette technologie , est utilisée par les sauveteurs pour rechercher des survivants dans des décombres, après , par exemple , des tremblements de terre.
Dans le harcèlement électronique , cette technologie est  détournée en une aide à l’assassinat.

Ce phénomène de harcèlement électronique , soigneusement caché par ceux qui en profitent , existe depuis plusieurs dizaines d’années .

Ceux qui en profitent représentent un éventail d’occupations ou  de professions très large et surprenant .

Ce éventail de profiteurs cachés va de médecins psychiatres corrompus à des entreprises ou institutions diverses qui font de l’ expérimentation pour des profits commerciaux ou de prétendues avancées de la science. Sans oublier les réseaux criminels « purs » : ceux qui tuent sur commande.

Ces réseaux criminels dits « purs » ( par dérision)  utilisent donc le harcèlement électronique pour leurs affaires et/ou  celles de leurs clients ou obligés.qui pratiquent et font pratiquer l’assassinat de gêneurs sans preuves, et mettent à disposition leurs experts et leurs moyens . Les experts se forment par la pratique et l’expérience .
Les cibles risquent donc souvent d’être choisies en fonction des opportunités ou besoins de formation de ces réseaux cachés.
On peut lire sur ce sujet la traduction d’un témoignage d’un membre de ces réseaux cachés et qui se trouve à :

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/

et en anglais à     http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/the-syndicate-l-organisation.html

A ce jour , en France , une seule revue a eu le courage de publier un dossier/ témoignage de cible de harcèlement électronique expliquant les éventualités de ce crime caché . Il s’agit du magazine TOP SECRET.
Ce dossier témoignage est en lecture , avec l’autorisation de l’auteure à
https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/05/01/ce-nest-pas-vous-qui-etes-fou/

Pour mettre en pratique facilement le harcèlement électronique, les réseaux criminels (toutes origines confondues) utilisent :
– les appartements proches de ceux de leur cible, et d’où sont faites les agressions,
– les voitures des cibles qu’ils piègent en y cachant des éléments pour transmettre l’énergie propulsée vers l’habitacle du véhicule où se trouve la cible,
– les antennes relais détournées de leur fonction première,
– des radars de surveillance quand des fonctionnaires corrompus de l’Etat participent,
– des satellites, dans les mêmes circonstances.

Malgré des déplacements incessants ou des déménagements successifs, les cibles s’aperçoivent à leurs dépends , que leurs situations se reproduisent à l’identique en tous endroits . Les criminels sont différents. Mais tous sont  aussi enthousiastes et déterminés, parce que , semble-t-il , officiellement protégés.

C’est de nouveau ce qui s’est passé ici , aux Sables d’Olonne , avec ce cas extrêmement troublant et inquiétant  d’un maire, ancien magistrat allant jusqu’à se payer ouvertement la tête ( mal en point) d’une cible (moi) en essayant de la ridiculiser. Cela été fait en déformant l’interprétation de l’article 40 du CPC, dont cet ex- magistrat était censé spécialiste et qui lui créait une obligation de défense de la cible. Entre autre.

Et, donc, forts de ce type d’ appui officiel ,  et qui entraine celui de la police, les criminels locaux s’éclatent .
Il se considèrent comme des criminels de droit.
Ils ont commencé à torturer un être humain sans raison personnelle , même pas celle de la loi du talion , par ailleurs inconnue dans cet Etat de droit. Sauf dans l’ile en représentation dans l’article précédent .
Et pourtant à chaque réaction de défense personnelle de ses droits à l’intégrité physique et à la dignité de la cible , par la cible elle-même, ils réagissent par des escalades  de type  punitions.
Ainsi , ils multiplient les exactions et augmentent la torture quand eux,  ou leurs maîtres commanditaires,  s’avèrent mécontents ou insatisfaits de « leur » cible mise à disposition de leur perversion, sadisme ou maladie mentale.

Après l’article
https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/05/01/ce-nest-pas-vous-qui-etes-fou/
et sitôt la nuit venue , Denis Stéfane  du A221 avait montré sa colère, sa supériorité de dominant possédant la technologie et les connaissances nécessaires pour torturer en cachette au moyen d’une énergie pulsée brûlante .
Cette forme d’énergie brûlante , le micro-ondage intensif, utilisée par JJ WALTI puis, J.FOUQUET, puis A.ROUX, puis G.POITEVIN et P. SUTEAU avait déjà détruit une grande partie de mon cerveau *(1)

Ce 25 mai au soir, les représailles  à la partie de l’article précédent ( réveil par le son) et venant du A221, avaient été immédiates , et à base d’un micro-ondage violent .
Ce qui donne une information sur
l’existence de la criminalité locale dont les membres lisent ce blog avec assiduité ,
la réactivité des criminels concernés,
l’extrême variété de leur matériel qui s’adapte à toutes leurs fantaisies incluant leurs fantasmes les plus sadiques,
leur impunité assurée pour se permettre avec une telle audace de torturer des citoyens dans leur appartement.

IMG_7298 dBm

Ce premier tableau montre le premier tir le plus violent, exprimé en dBm.
dBm signifie décibel miliwatt. C’est une abréviation du rapport entre la puissance en décibels et la puissance en milliwatt.

Le tableau suivant , vient d’un enregistrement en doublon fait par un second appareil semblable au premier  et utilisant la fonction de détection 𝜇W/m2 . Les valeurs  enregistrées montrent, un réglage de l’appareil sur une intensité de puissance importante  ( de 1000 à 2500 𝜇W/m2)  et  des intervalles de temps caractéristiques de tirs.

IMG_7299 micro ondage

et dernier enregistrement avant départ

IMG_7300 continuation

Ce supplice  qui  a continué comme montré ci-dessus , est sans doute fait pour durer toute la nuit, comme cela avait été le cas  pendant longtemps , ailleurs , et par exemple
à Paris , sous la guidance du franc-maçon A. De Certaines  et par son homme de main J-J Walti
aux Sénioriales, sous la guidance de , et par,  G. Poitevin  et aussi par son homme de main , P. Suteau

Pourquoi se gêner , puisqu’ici aussi, la torture mise en oeuvre par des corses et leurs  réseaux , se fait avec l’aval du maire qui rigole de la victime  et du préfet qui regarde ailleurs.
Alors , GLF ? ou GLNF ?

Donc,  pour éviter le pire , j’avais dû une nouvelle fois, quitter mon appartement pour la nuit.
Le lendemain, j’avais aussi quitter la ville pour un moment, poursuivie non stop , par des individus de type corse et qui couraient après moi en voiture , dont celle-ci :

IMG_7304 récupération des flyers

pour enlever  et faire enlever par des femmes, mes flyers d’information sur cette criminalité racontée  .
Cette criminalité vous menace tous, autant que moi ou que les autres personnes ciblées dans le même cas.