Tag Archives: criminels

Harcèlement électronique – le droit de dire – le devoir de dénoncer

23 Oct

la-proscrite-113073996

Copié du blog : http://laproscrite.canalblog.com

Le harcèlement électronique, également nommé harcèlement psychotronique  *(1) dans sa forme plus globale , est constitué d’agissements hostiles et agressifs utilisant des appareils qui fonctionnent grâce à l’électronique .

Un grand nombre de personnes ignorantes de ces termes et donc de ce phénomène caché et par ailleurs violemment maintenu comme tel, l’amalgament à tort au harcèlement téléphonique qui est plus  familier ou à la cyberdélinquance.

Le harcèlement électronique existe depuis plusieurs décades. Il est pratiqué en bandes organisées criminelles, qui agissent le plus souvent en voisinage de la victime .

Le harcèlement électronique vise, par la propulsion de signaux de diverses natures et qui traversent parois ou protections , à détruire une « cible » . Une  » cible » est un être humain désigné, donné, vendu ou proposé comme pouvant être torturé par n’importe qui , jusqu’à l’épuisement , la folie ou le suicide.

Le harcèlement électronique est pratiqué dans le monde entier.

Le harcèlement électronique appartient au domaine de la criminalité , mais sans en faire encore officiellement partie , puisque ne relevant pas encore à ce jour, en France, d’une sanction listée par le code pénal.

Il ne peut donc pas faire l’objet d’une plainte , en tant que tel. Il peut seulement , et sans être nommé pour ne pas risquer de voir la plainte entachée de nullité, relever de plusieurs infractions sanctionnées par le code pénal , la Convention Européenne des Droits de l’Homme, et dont  entre autres :
– l’atteinte à l’intégrité physique et mentale .
– le droit de ne pas subir de torture (par privation de sommeil), article 8 de la Convention et 17 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques

Pour donner suite à une plainte, les pouvoirs publics demandent en général à la victime de prouver la matérialité des faits, et/ou la relation de cause à effets. Compte tenu des conditions de la mise à exécution à distance , à travers les parois , du harcèlement électronique , un grand nombre de « cibles » voient leurs plaintes passer en poubelle à la vitesse V.

Pire , pour se débarrasser des « cibles » certains policiers et certains médecins décident souvent de concert, de sanctionner l’utilisation des termes « harcèlement psychotronique » ou « harcèlement électronique « en traitant les citoyens qui le mentionnent de « dérangés » à soigner ou  à enfermer.

Cela constitue une très grave atteinte au droit à la liberté d’expression de chacun et un manquement notoire
– au code déontologie de la police
– au code de déontologie des médecins.

La liberté d’expression , donc le droit d’utiliser tous les mots qui décrivent clairement et posément une réalité connue d’un citoyen , est garantie par l’article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (DDHC) qui dit « tout citoyen peut donc parler , écrire, imprimer librement « 
La DDHC a été insérée dans le préambule de la Constitution de 1958.

Par cet acte, la liberté d’expression est devenue un droit constitutionnel.

Ce droit à la liberté d’expression , donc au fait de nommer et décrire, est également garanti par la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui précise même que ce droit à dire vaut également pour tous avis ou informations même s’ ils heurtent, choquent ou inquiètent.

Le fait de décrire une situation comme étant du « harcèlement électronique «  est donc un choix d’un citoyen et qu’aucun médecin ni policier n’a la possibilité de contester , refuser ou transformer en maladie mentale.

Si un policier ose le faire, alors il contrevient à l’article 2 du code de déontologie de sa profession * (2) qui dit «  La police nationale s’acquitte de ses missions dans le respect de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen , de la Constitution, des conventions internationales et des lois »
Si un médecin ose le faire , alors il contrevient à l’article 51 du code de déontologie de sa profession *(3) qui dit « Le médecin ne doit pas s’immiscer sans raison professionnelle dans les affaires de famille ni dans la vie privée de ses patients »

Si un médecin ose faire un certificat médical de problème mental ou psychologique , en se basant seulement sur des réponses faites par un client à ses questions, alors il contrevient à l’article 28 du code de déontologie de sa profession qui mentionne «  La délivrance d’un rapport tendancieux ou d’un certificat de complaisance est interdit »

Ce phénomène de harcèlement électronique  ne peut être mentionné officiellement à la justice que sous des formes appropriées, en  utilisant le infractions listées au code pénal et qui correspondent aux situations des « cibles  » :  « torture par privation de sommeil consécutives aux tirs d’énergie pulsée » ou encore  » atteinte à l’intégrité physique et mentale  »

Pour témoigner de ce phénomène criminel caché et encore largement méconnu qu’est le harcèlement électronique , et  pour que les « cibles  » soient peut-être écoutées, les citoyens volontaires  informés de ce qu’est le harcèlement électronique criminel, disposent par ailleurs , de l’article 434-1 du code pénal qui dit «  Le fait pour quiconque ayant connaissance d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets et dont les auteurs sont susceptibles de connaître de nouveaux crime qui pourraient être empêchés , de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende »

Il y a pour les victimes actuelles  de harcèlement électronique et  également pour les victimes potentielles (tout le monde)  urgence à dire et témoigner pour faire stopper ce fléau  et  pouvoir faire sanctionner  cette horreur.

img_9066

Tirs d’énergie dirigée dans le cerveau en provenance de l’appartement A221

img_9067

Ces tirs ont continué jusqu’à 6H30 du matin (23 octobre 2016)

* (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/21/harcelement-dit-psychotronique/
*(2) https://fr.wikisource.org/wiki/Code_de_déontologie_de_la_police_nationale
*(3) https://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/codedeont.pdf

Publicités

HCE- micro- mouvements incontrôlables du corps – brûlures

10 Oct

touche-pas-unnamed

Dans la lettre à Madame Blaineau * (1) , il avait été noté l’utilisation  probable des canalisations électriques  de l’immeuble , pour transporter des signaux mortifères, et attaquer une cible (moi), en tous endroits dans cet immeuble.

Dans le parking, au-dessus de ma voiture, où j’étais retournée pour fuir  « mon » appartement et les fous furieux  qui habitent autour,  on trouve ceci :

img_8818-au-dessus-de-la-voiture

Ce type d’attaque  par signaux pulsés , destinés à tuer une personne en cachette,   perdure depuis  20 mois , aux Sables d’Olonne.

img_8800-boite-a-lettres

Comme pour beaucoup d’autres cibles, chaque article du blog , et dont les assassins en bandes organisées protégées des Sables d’Olonne  sont friands, entraine  une modification de la torture infligée par énergie pulsée .
Cela avait déjà été noté entre autres  avec les ratés détectés  lors des nouveaux  tirs d’énergie  de  l’imbibé A. ROUX de Vannes et  les changements à la baisse en CEM , du sur-nourri  sadique G. POITEVIN de Vendée.

Ici, malade et fiévreuse, j’avais fait face  le samedi 8 octobre au soir à des réveils constants sur fond de sursauts par micro mouvements brusques et incontrôlables.

Le bras posé sur le front  se soulevait tout seul et redescendait  illico. L’épaule se tordait  en décollant du lit   avant de retomber comme une chiffe molle. La nuque quittait l’oreiller, hors ma volonté. La tête tournait de 30 ° à gauche en quelques femtosecondes,  avant de revenir seule à sa position initiale. Le genou se soulevait soudain , entrainant un mouvement de l’entière jambe.

cortex-moteur-primaire-d_06_cr_mou_1b * (2)

Ce phénomène est connu des cibles de harcèlement électronique  qui sont le jouet de criminels, quelque soit leur qualité ou but. Il s’agit , ici, d’un phénomène électrique. 

Pour dominer , ces criminels s’attaquent au cerveau.

Raconter ce phénomène fait passer pour cinglé.

Mais c’est bien plus grave que cela , puisque cela prouve ou montre une attaque et une  manipulation  de la partie de l’humain prévue par la nature  pour être la moins accessible à des prédateurs : le cerveau. Une criminalité qu’à ce jour,  l’Etat français ne fait rien pour arrêter…..

Sauf déclarer les cibles folles et faire courir ce bruit pas des avocats peu professionnels , des agents immobiliers, ou des policiers.

Les attaques incessantes du cerveau par tirs d’énergie dirigée sont prévues pour induire des maladies neurologiques à défaut d’avoir réussi la folie . La démonstration de ce 8 octobre au soir affichait  ainsi une dépendance totale à une manipulation  à distance de la motricité involontaire du corps. Cette motricité ne dépend pas du cervelet.

Elle pouvait indiquer aussi  la fabrication en cours, par tirs d’énergie incessants dans le cerveau,  d’une ou des 3 maladies dégénératives les plus redoutables : parkinson, alzheimer, sclérose en plaque

Les psychopathes aux commandes m’avaient lâchée après une démonstration  sadique d’une bonne ½ heure.

img_8846-brulure

Vers 1h40 du matin, j’avais sursauté , cette fois, sous l’effet d’une brûlure. La sensation était celle d’une lame de feu qui ouvre le corps de la gorge au pubis. C’était de l’ordre d’une crise cardiaque.

Il aurait sans doute été plus intéressant  de détecter le champs électrique, à ce moment-là. Mais , je n’avais pas prévu cela non plus.

Quand j’avais pu, j’avais changé de lit. Ça avait été pour être matraquée toute la nuit  de sortes de boules de feu  balancées à la vitesse V , sur la tête et les poumons.

Et cela avait permis de faire repartir de plus belle , l’inflammation et l’infection que je traine déjà depuis 10 jours. Fatigue, en sus.

img_8834-4hz

Cette fatigue peut aussi être due à une concentration anormalement élevée d’ELF 4Hz pulsées . Au matin le détecteur montrait ceci  ci-dessus ,
pour des valeurs souhaitables en zone de repos  ne dépassant pas 500 nano Teslas .
Ici , il s’agit de microTeslas.

https://etouffoir.blogspot.fr/2016/10/lettre-madame-blaineau.html

COMPLÉMENT

11/10/16

  • Soit une chambre , sans lumière allumée, ni  aucun appareil électrique branché sur le réseau.
    Le détecteur de champs électrique n’avait, par ailleurs, jamais été touché ou bougé.
    Il n’y a eu aucun mouvement brusque ou particulier dans la chambre pendant tout l’enregistrement.
  • img_8849-chps-electriques
    Au matin, la détection de champs électriques montrait des valeurs allant de façon aléatoire de 0,3 V/M à 2,3V/M .
  • img_8860-a-partir-de-5h30
  • Entre 5H30.59 et 6H38.31, le temps de l’enregistrement EEG, il y avait eu 63 décharges électriques ressenties par le cerveau et enregistrées ( outbreak) comme telles par l’EEG , simplement en pressant sur un bouton qui était à portée du doigt.
  • img_8861-63-decharges
  • En prenant l’exemple de la décharge électrique EEG de 5H48 –,
  • img_8847-5h48
  • l’image EEG de la décharge électrique donne ceci :
  • img_8848-5h48-decharge-electrique-eeg
  • Ce qui semble être l’énergie développée pendant cette sur-activité électrique épuisante, donne cela , pour chacune des électrodes :
  • img_8856-pendant-une-decharge

Juste après cette décharge électrique , l’image EEG d’un cerveau revenu au repos  donne ceci ,

img_8855-juste-apres-une-decharge

et l’analyse faite  ( partie en rouge)

img_8857-ondes-analysees-apres-une-decharge
donne  cela , au niveau de chacune des électrodes

img_8859-apres-une-decharge

Le détecteur enregistre toutes les 10 secondes

l’EEG enregistre chaque seconde

HCE- organisation criminelle locale – Vendée

23 Déc

HCE = Harcèlement criminel électronique

Ce  n’est pas tellement différent d’ailleurs. Les criminels de Vendée qui se prennent comme la autres pour des sur-hommes , simplement parce qu’ils sont cachés et couvés par quelques pontes locaux , utilisent les mêmes réseaux de connivences et complicités inconditionnelles que les autres.
Ce petit bout de témoignage   avant de vous , bientôt laisser en paix, est,  de nouveau le résultat d’une observation  d’habitude .  Ces petits fragments d’activité criminelle de réseaux  locaux surprotégés , couvrent seulement deux nuits successives . Ils essaient de montrer, succinctement ,  quelques  complicités au sein d’ activités ou d’ institutions  que l’on aurait tendance à croire « propres » . Le conseil général de Vendée. Le monde hospitalier.
La criminalité de ces gars du coin consiste, comme ailleurs, à poursuivre avec acharnement une cible ( moi) pour lui infliger des souffrances répétées et visant le cerveau .
Ces souffrances sont provoquées par des tirs d’énergie dirigée. En plus des souffrances physiques , le cerveau subit des dommages irrémédiables.
Pour ces deux nuits-là , j’avais projeté de me protéger des criminels de mon voisinage et d’ essayer , de me débarrasser, peut-être, des maux de tête que je promène partout.
Ces maux de tête sont également entretenus par le micro-ondage programmé chaque minute, et que quelqu’un déclenche dès que je m’assois à ma table de travail.

IMG_5563 parking

En revenant de la grande ville voisine, ce jour là, j’avais simplement stationné ma voiture au milieu de toutes celles-là. Et j’avais pu sommeiller pendant plus de trois heures en paix sur mon siège couchette. Pressée par un besoin naturel, j’étais entrée sur les écrans du veilleur de nuit dans mon errance de recherche du local « toilettes » de l’hôpital.

Revenue dans mon véhicule, j’avais sursauté à peine une ½ h plus tard sous des tirs de sons métalliques qui éclataient dans le cerveau. Plusieurs changements de place n’avaient rien changé, amenant à penser que soit le faisceau du radar ici utilisé était très large, soit plusieurs véhicules avec du matériel  avaient été positionnés pour couvrir toute la zone.
Le veilleur de nuit de l’hôpital avait, manifestement, donné l’alerte.

De retour dans mon immeuble, j’étais encore restée dans ma voiture, redoutant particulièrement la fureur des quelques nuits précédentes de la machine de mes sadiques voisins . Les tirs avaient commencé sous à peine 10 minutes. Ils venaient manifestement du rez de chaussé et couvraient largement les 20 à 30 mètres dans lesquels j’avais tenté de déplacer ma voiture. La situation criminelle avait été organisée

Remontée dans mon appartement , et malgré une accumulation de protections, et plusieurs changements de place , je n’avais eu aucun repos. La machine à faire souffrir en privant en plus de sommeil avait débité ses tirs avec une sollicitude hargneuse. Les tirs d’énergie venaient du dessus. A221. Denis Stefane.

IMG_5516 impasse

Le lendemain , épuisée dès le lever, j’avais réussi à trainer jusqu’à 18 h avant de m’installer dans une impasse mais surveillée avec un intérêt assidu par un occupant de ce bâtiment-là, dépendant du Conseil général de Vendée

IMG_5561 conseil de vendée

Dès la nuit noire, c’est-à-dire assez tôt,  des tirs brûlants de micro-ondes étaient venus de cette percée près de la petite cahute  d’abord, puis de ces fourrés très peu épais , à l’arrière du véhicule, ensuite .

IMG_5511 fourrées arrière
Il s’agissait cette fois et manifestement de l’utilisation de l’équivalent d’un générateur de micro-ondes et qui provoque souvent des évanouissements.

IMG_5508 porte océane

J’avais bougé , pour fourrer ma voiture tout contre le bâtiment de la clinique de la Porte Océane, arrière du véhicule presque collé au bâtiment. La sensation de flamme de chalumeau qui dévore la cervelle avait alors eu comme origine une fenêtre du bâtiment de la clinique « Porte océane ».
J’étais rentrée chez moi.
Cette fois, les tirs provenaient de l’appartement du dessous. A 201. M DECROIX. Contrairement à la nuit précédente.

Il existe un groupe de ZONTA ladies , dans cette ville , qui avaient posé pour la photo avec le maire. Ce groupe de soeurs est censé lutter contre les violences faites aux femmes. Y a du boulot à faire , dont des campagnes pour prévenir le harcèlement, occupation préférée de tous les ados de cette ville  qui jouent en troupe.

 

H C E – Une nuit de sons

12 Juil

 

 

H C E = harcèlement criminel électronique

IMG_3370 childhood memory

Cette photo ( destruction des souvenirs de l’enfance)  vient de la video :

Elle explique que le son dans un usage agressif ou criminel a aussi la propriété d’affecter gravement le système circulatoire et de détruire des fonctions du cerveau.

Dans l’article  : http://www.article11.info/?le-son-comme-arme-3-4-les-hautes

…… on note aussi ceci  :
« Le principe est le même : une très haute fréquence envoyée à 144 dB, sauf que ça tient dans la main et que c’est beaucoup moins cher – la démocratisation des armes soniques est en marche. Aux Etats-Unis, la recherche dans le domaine des armes acoustiques « de toutes formes et de toutes tailles, allant de la taille d’un crayon à celle d’une berline », est notamment développée par SARA, Scientific Application and Research Associates. »

Ce mien blog raconte que dans cet endroit calme ,

IMG_3371 endroit calme

équivalent d’une «  zone grise  » , une mafia locale s’était organisée, pour assurer ma privation de sommeil, la rapide dégradation de ma santé et l’insalubrité de mon appartement, par de tirs et projections d’ondes et de sons provenant surtout  de l’appartement supérieur.
Les professionnels escrocs qui semblent avoir pour habitude de tuer leurs clients par ces méthodes , après avoir empoché commissions et loyers, , ont été nommés  dans mes blogs.
Les criminels /idiots utiles qui se relaient H/24 pour faire le boulot à partir de l’étage supérieur avaient récemment ajoutés des prénoms sur leur boite à lettres.

IMG_3368 denis stephane

Ce soir-là, était de nouveau «  à sons  » venant du 2ème étage. Dans ma chambre, l’accumulation de matériaux pour protéger la tête était quasi maximale. La machine avait donc du forcer sa puissance de tir pour devenir efficace . Ce qui avait donné ceci ci-dessous .

IMG_3351 sam Oh38

Comme il  ne s’agit pas de  » micro-ondage », les valeurs des CEM sont minimes.

Les indications de fréquences sont en rouge sur la ligne supérieure .

Dans la colonne D , on trouve la fréquence porteuse.
En bleu le spectre du signal qui semble, ici, habituel
En marron l’élargissement du spectre du signal avec les fréquences supplémentaires utilisées .
En orange l’augmentation d’intensité de puissance du spectre de signal- qui-semble- habituel.

Il faut se souvenir, par ailleurs,  qu’une fois la puissance optimum de tir obtenue , l’appareil ainsi programmé se contente de débiter les suivants et qui sont imparables. Ce qui oblige à se déplacer. J’avais donc trainer mon couchage dans la pièce voisine. Mais , l’appareil avait craché ceci, ci-dessous toute la nuit.

IMG_3342 1h14

et IMG_3343 2h14

et

IMG_3344 3h31

IMG_3345 5h14

et

IMG_3347 7h49

Le supplice s’était arrêté à 8h31.

IMG_3348 Samedi 8h31

suite 8h35

IMG_3349 samedi 8h35

plus tard en exemple , 10h ++

IMG_3350 samedi 10h

J’étais sortie de cette nuit-là, encore, avec l’oeil gauche qui ne s’ouvrait plus, une douleur tenace dans la partie supérieure gauche du cerveau,

IMG_3169 cerveau douleur

Cette photo a été prise sur les grilles de l’Institut Pasteur

Elle concerne une autre pathologie, mais évoque, pour moi,

l’endroit de la douleur induite par la nuit de tirs de sons

Il s’  ajoutait à ces douleurs,   une irritabilité nerveuse de peau,  de toute la partie droite du visage.

Cela se passe au XXIème siècle, en FRANCE, pays «  dit  » des droits de l’homme, où l’on pratique l’assassinat assisté par ordinateur des civils, sans contrainte ni sanctions. Beaucoup plus facilement que pour l’abattage des animaux dans les abattoirs.

 

8 plaintes au pénal- 2 réponses façon « cousine Nancy »

2 Juin

IMG_2769 potentiel de joie

 

« Quand je vais faire exploser mon potentiel de joie, ça va faire du pétard »
dessin de Sempé

Pour ce qui est des mécontentements et des plaintes , Il s’agit de
5 plaintes pour torture par privation de sommeil intentionnelle au moyen d’ondes pulsées qui visent le cerveau . Ces plaintes avaient été portées contre les organisateurs et exécutants connus de cette barbarie immonde appelée harcèlement électronique . Ces personnes résidaient comme moi, du 22 rue Ernest Renan 75015 PARIS

– 3 plaintes contre des faussaires  :
a) la société gestionnaire de mon appartement loué au 9 Bd du Colonel Remy 56000 VANNES et dirigée par Mr LE ROUZIC* (1)
b) le Dr DELCHEV de l’hôpital Georges Pompidou à Paris * (2)
c) le Dr BOILLET de l’hôpital Georges Pompidou à Paris * (3)

Dans le confession d’un harceleur de langue anglaise qui décrit l’organisation criminelle à laquelle il avait appartenu * (4) et qui utilise le harcèlement en réseau et le harcèlement électronique comme moyen de domination des masses, on note dans le jargon d’initiés présenté en fin de témoignage , l’utilisation de la formule «  cousine Nancy  »

Les «  cousines Nancy  » sont des membres de cette organisation criminelle qui , par les facilités de leur poste, qualité ou fonction, seront capables de détourner ou étouffer une affaire ou une plainte émise par une victime contre un membre devenu trop visible ou encombrant  de ce syndicat du crime.

Le texte de cette confession d’un harceleur précise aussi que cette organisation se compose de nombreux fonctionnaires d’Etat.

Dans mon histoire, face à la torture, organisée pour destruction programmée et énoncée par J-J WALTI notamment, j’avais continué de croire en la justice et continué de porter des plaintes au pénal, directement auprès du procureur , par LAR.
Sans pour autant négliger de rechercher , seule, les preuves qui attestaient du crime dénoncé.

La première plainte pour torture par privation de sommeil au moyen d’ondes pulsées date du 2 avril 2013 .

IMG_2766 classement par la police
Elle avait été classée par un subterfuge de la police du XVème arrondissement de Paris * ( 5) confié pour exécution à la gardienne de la paix Audrey MONTAGNE, en août 2013. Une 1ère convocation non reçue ou inexistante avait été suivie d’une seconde convocation présentée comme une 2ème chance. Elle avait été envoyée à une période où j’étais absente de Paris , avec un délai hyper-court et une décision façon couperet en cas de non présentation. = Plainte évacuée en 5 mois. Très rare.

Une seconde plainte en date du 4 septembre 2013, n’avait jamais reçu de traitement.

IMG_2765 4-9-13

Une troisième plainte pour le même crime et en date du 6 janvier 2014 n’avait pas, non plus reçu de traitement .

IMG_2767 6jan 14

La quatrième plainte pour torture par privation de sommeil au moyen d’ondes pulsées , du 16 mars 2014 qui était comme suit  :

IMG_2762 16mars 2014

Cette plainte vient de recevoir … une fin de non recevoir après avoir été transformée par le parquet de Paris en «  mise en danger d’autrui  » déclaré «  faits  » non «  punis par la loi  » .

IMG_2763 mise en danger d'autrui

Ce courrier du parquet de Paris expédié le 26 mai 2015 vient de me parvenir le 1er juin 2015.
Cette décision , reçue hier 1-6-15  , avait été prise le 9 juillet 2014

IMG_2764 9-7-14

La 5ème plainte du 8 août 2014 , n’a toujours pas reçu de traitement. Elle pourrait faire partie du lot attribué à la section financière . ( voire plus bas)

Il existe , par ailleurs, 3 plaintes contre des faussaires
La plainte pour faux et usage de faux contre la société Sophie Ouest Gestion représentée par Mr LE ROUZIC de Vannes , avait été transformée par le parquet de Paris en plainte pour petite ( toute petite) escroquerie par un transfert vers la section financière.

IMG_2768 section financière

…. vos plaintes du 8 et 11 août 2014 ont été traitées par la section F2 Affaires financières, économiques et commerciales …..

Ces atermoiements bizarres , face à un crime dénoncé à plusieurs reprises évoquent forcément ce que décrit le harceleur dans son témoignage qui expose une organisation criminelle cachée.

Pour protéger des amis , ou des membres de la même organisation qu’eux , des employés d’un Etat dit de droit prennent ainsi l’initiative de ne pas traiter ou de requalifier des faits graves pour les expédier rapido ou les transformer d’autorité en des banalités qui surchargent des services du parquet , débordés.

Il faut se souvenir que pour éviter à tout prix d’enregistrer une plainte pour un viol en groupe au domicile d’une victime ( moi), un fait connu de tout le monde, même des médecins et des moines, comme étant une méthode d’intimidation de maçons-criminels, le parquet de Paris avait déclaré qu’il n’avait «  pas été possible d’identifier l’auteur des faits  »

IMG_2719 panthéon

                                                                             pris    de Ouest France

Dans son discours au moment de la panthéonisation de célèbres résistants à l’oppression d’un envahisseur et à l’extermination de juifs français , Mr Hollande a mis en garde , et sur le même plan , contre la haine des juifs et celle des francs-maçons.
Amen.

 * (1) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n-3.html

*(2) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n1.html

* (3) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n2.html

* (4) http://gangstalkingsurfers.wordpress.com/confessions-of-a-gang-stalker-aka-life-in-the-syndicate/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/the-syndicate-l-organisation.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/10/une-organisation.html

* (5) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/25/classique/

 

Contrôle mental – évolution

21 Mar

Le témoignage ci-après, en traduction libre, fait partie d’un article intitulé :
Microwave technology and its use against humanity.

Pour toutes les personnes non averties de ce qu’est le contrôle mental, il aura sans doute des relents de conspiration parano. Ce témoignage semble ancien.
Il ne s’agit pas d’un témoignage de démonstration avec preuves
Il est synthétique mais détaillé et sans doute fait d’informations recoupées.
Il se trouve que d’après les auteurs de l’article, ce témoignage provient d’un professionnel de la santé. C’est une grande partie de son intérêt.
Le franc parler horrifié et le style sans concession de ce psychologue qui avait témoigné sur la toile , expliquent sans doute que ses coordonnées aient été oblitérées.

Les termes ou expressions surlignées de cette traduction libre, sont un choix personnel et correspondent à des situations racontées de mon vécu de cible de l’acharnement hargneux et vicieux d’une «  organisation  » française.
La description à travers ce texte, de réseaux d’entente conspirationnistes et mondiaux est, à retenir.

Dans mon histoire, racontée presque au quotidien depuis quelques années, j’avais pu constater et noter les très exactes mêmes méthodes d‘utilisation de l’électronique visant à conditionner le comportement et détruire le       ( mon) cerveau aussi bien en EUROPE du NORD, qu’aux USA , au CANADA, à CUBA, en CRÊTE ou au PORTUGAL. * (4)
Ces méthodes semblables, étaient partout aussi cruelles , violentes , que dissimulées , apparemment habituelles et admises parce que jamais combattues ou empêchées.
L’ exposé de  ma réalité , de mon vécu, fait  à des médecins spécialistes et universitaires ( et faussaires,* (3))  avait même été transformé volontairement et officiellement par ces derniers, en vue de l’esprit

IMG_1661 l'impossible
Texte  :
Implantation par des militaires sur des humains et technologie de micro-ondage
Il s’agit d’un système de contrôle mental électronique très efficace et extrêmement difficile à détecter. Il est utilisé sur au moins une personne en Californie et probablement sur beaucoup plus aux US. Il est très vraisemblablement entre les mains de membres du gouvernement américain ( CIA, NSA, DoD) des Illuminatis , des Francs-maçons, de la Fraternité, ou de la très secrète «  Société grecque  ». Ces groupes sont inter- mêlés et peuvent être considérés comme «  l’ORGANISATION ». Ce sont des habitués du secret, du camouflage, du terrorisme et du contrôle mental. Ils se disent «  éclairés  ». Ce sont, en fait, des criminels en bande organisée, qui s’adonnent à des violations massives, au terrorisme, à la torture, au contrôle mental, à une mise en esclavage d’humains et au meurtre.
Leurs techniques les plus courantes consistent à modifier les comportements et pratiquer l’hypnose sur une personne en la soumettant à de l’ éther ou à toute autre forme d’anesthésie générale. Cela rend cette personne dépendante à un contrôle mental activé par un signal post-hypnotique auditif ou visuel. Cela s’appelle créer un « esclave » ou le plonger dans un «sommeil grec  ». A cause des techniques et des médicaments utilisés, la personne est inconsciente de ce conditionnement . De plus, la victime ne se souvient pas , en général de ce qui s’est passé pendant la transe hypnotique. Cela permet alors aux membres de l’organisation d’abuser de   » l‘esclave  » financièrement, mentalement, physiquement et sexuellement . Si une personne tend à se rappeler de ce qui s’est passé, on lui dit alors «Ce n’ était qu’un rêve», ou «vous êtes fou, cela n’est pas arrivé. » Pour effacer la mémoire, on peut aussi ajouter des médicaments ou des chocs électriques au cerveau qui effacent les souvenirs.
L’organisation utilise toutes ces techniques très couramment.
Mais il existe aussi malheureusement, plusieurs autres techniques de pointe extrêmement sophistiquées qui ont été développées et sont en usage depuis plusieurs années:

1. Une personne est emmenée sous anesthésie générale dans un service de chirurgie. Cela se fait habituellement dans la nuit alors que la victime est en train de dormir. De l’ éther est injecté dans sa chambre et la victime droguée est transportée facilement.
Ce type de sédation sert aussi dans les cas de torture ou tous autres abus.* (5)
Ici, on raconte simplement des mensonges à la victime pour pouvoir pratiquer un acte de chirurgie.

. 2. Une incision est faite juste derrière l’oreille ou à l’intérieur du canal de l’oreille avec des techniques de chirurgie esthétique. Après cicatrisation , il ne reste que l’équivalent d’ un pli de peau. Cette technique est souvent employée sans même que la personne s’en aperçoive.

3.Aussi incroyable que cela puisse sembler, une électrode miniaturisée est insérée sur le côté du crâne près de la zone de pré-parole du cerveau. Elle inclut un capteur, une batterie et un émetteur miniaturisés et extrêmement puissants.

4. Le capteur-émetteur, relève d’une micro technologie EEG et peut lire les ondes cérébrales pour transmettre un signal numérique. Le signal est extraordinairement puissant pour un si petit appareil et peut parcourir plusieurs miles. Il est ensuite capté par un récepteur relais et transmis à un ordinateur, dont le logiciel traduit les chiffres en langage. Tout cela se fait à la vitesse de l’onde radio, ou à la vitesse de la lumière.
5. Une personne avec un IMPLANT involontaire ne jouit plus d’aucune intimité ou confidentialité.
Cela ressemble à de la science-fiction ou à de la paranoïa , n’ est ce pas?
Ce n’est ni de la fiction ni le résultat d’une psychose . Tout est exact. La technologie est à ce point et l’organisation criminelle de ces psychopathes , également. L’Organisation compte sur le fait que cela a l’air tellement bizarre ou haineux que personne ne pourra le croire . C’est pourtant la cruelle réalité de la haute technologie . Toute personne qui exposera leurs diaboliques méthodes sera discréditée, terrorisée, soumise au contrôle mental ou tuée par l’organisation.
6. En plus de la lecture des pensées, il existe des méthodes pour «  implanter des pensées  » dans le mental de quelqu’un . La technique des très basses fréquences de sons subliminaux n’est pas nouvelle. Les idées transmises par cette méthode sont perçues par une personne comme étant les siennes. Cette méthode contourne le système auditif normal, mais les mots sont bien perçus. C’est très subtil, les messages sont transmis à la première personne , une victime non avertie est incapable de savoir que ce ne sont pas ses pensées. Un des inconvénients de cette technique tient au fait qu’elle  » arrose  » et que plusieurs personnes dans une même zone peuvent subir ce phénomène.
.
7. Au contrôle de l’esprit par émission de «  son  » s’ajoute maintenant une technique de diffusion «  radio » incroyable. Une autre technique chirurgicale est nécessaire pour ce «  plantage de pensée  ». Ils font usage d’une autre technique de chirurgie pour insérer une puce récepteur haut-parleurs sous la peau près du tympan. Il s’agit d’ un minuscule récepteur radio avec batterie et haut-parleurs. Ils sont souvent placés à proximité de chaque tympan, derrière les pavillons de l’oreille et sont indétectables .Le volume d’émission est très faible pour que la personne ne perçoive pas le son En effet, une personne ayant un IMPLANT à son insu a des pensées plantées dans son mental , sans le savoir.
8. En résumé, il y a deux techniques de pointe de base :
1.) des implants pour la lecture des pensées 2.) des implants pour insérer des pensées . En plus des techniques de contrôle mental standard, il existe une technologie de mise en esclavage grave. Les chirurgies sont effectuées sous anesthésie générale, qui comprend souvent aussi le temps de la cicatrisation . Pour camoufler le temps passé sans conscience , la personne apprend qu’elle a eu une vilaine grippe ou toute autre maladie. On lui ment sur tout le processus. Alors qu’elle se retrouve avec des implants qui lisent ses pensées, en plantent d’autres dans son mental sans même savoir que cela existe.
9. La plupart des personnes qui ne connaissent pas cette ORGANISATION ont du mal à croire ce qui précède. Il se trouve que beaucoup de personnes avec qui j’ai parlé de ce phénomène sont aussi victimes d  ‘une forme basique de terrorisme et de contrôle mental . Une partie du processus de contrôle mental consiste à conditionner les personnes et à les persuader qu’elles sont psychotiques ou en danger si elles pensent que de tels phénomènes sont possibles.

10. Parmi ceux qui commettent de telles atrocités on trouve des pompiers, des policiers, des militaires, des avocats, des médecins, des ingénieurs, des membres du clergé, des enseignants, des journalistes et bien d’autres. Les victimes sans méfiance sont laissées sans défense.
Cette ORGANISATION est sans conscience et ses agissements sont si vils qu’il est difficile de le croire. Les membres de cette ORGANISATION sont très discrets, bien organisés, et approvisionnés avec les dernières technologies.
Les membres de cette organisation sont de fieffés menteurs qui pratiquent aussi tromperie, usurpation d’identité, et contrôle de l’esprit.

Dieu m’ est témoin, je vous donne ma parole que tout ceci ci-dessus est vrai, et exact autant que je sache.
Les noms et adresses de ce témoin ont été supprimés.
Fin du texte
Ce témoignage un peu ancien, correspondant à ce que de rares cibles ont été en mesure de démontrer  : un implant visible et photographié lors de son extraction.
Il se trouve que la technologie a beaucoup évolué et rapidement , rendant la preuve du contrôle mental de plus en plus difficile à exposer.
Les courants d’interprétation du contrôle mental parlent maintenant surtout de nanotechnologies introduites subrepticement dans l’organisme ou encore de l’utilisation de certaines ondes électromagnétiques modulées et pulsées et porteuses de sons et de sens, inaudibles par l’oreille, et perçus directement dans le cerveau . * (1) . Des sortes d’implants dématérialisés.

Madame le docteur Rauni KILDE, conseillère scientifique d’ EUCACH, expliquait son cas et celui de victimes, surtout des femmes, de ce système de quasi mise en esclavage, par la nanotechnologie.
Madame Rauni KILDE nous a définitivement quittés le 8 février 2015 , après plusieurs jours d’intense matraquage par des ondes électromagnétiques. * (2)

Il nous reste ses recherches de scientifique avertie et prudente , et des vidéos pour essayer de comprendre ce phénomène qui ne relève plus de la science fiction depuis longtemps, quoi qu’on essaie de nous faire gober.

Voici ci-après quelques liens et qui mènent à d’autres, de ses interventions.

et

et

et

• (1)
• ON THE POSSIBILITY OF DIRECTLY ACCESSING EVERY HUMAN BRAIN BY ELECTROMAGNETIC INDUCTION OF FUNDAMENTAL ALGORITHMS By M.A. Persinger

• MIND CONTROL WITH SILENT SOUNDS AND SUPER COMPUTERS By Judy Wall
• REMOTE MIND CONTROL TECHNOLOGY by Anna Keeler

IN YOUR HEAD: EXPERIMENTS INTO REMOTE MIND CONTROL TECHNOLOGY by jim Keith
Brain Zapping Electronic Mind Control By Jason Jeffery
Remote Control Electronic Brain Punishment By David Fratus
Military Use of Ultrasonic Brainwave Clusters

* (2)

https://eucach.wordpress.com/2015/02/23/eucach-director-magnus-olsson-dr-rauni-kilde-radiated-for-four-days-with-dew-remotely-assassinated-by-nsa/
* (3)
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n2.html
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n1.html
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/05/le-retro-diagnostic/

• (4) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/01/au-portugal/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/22/buda-et-pest/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/20/v2k/
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/04/le-holter-texte-de-novembre-2012.html

* (5)

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/03/reseaux-criminels-et-abus-sexuels.html

Violations de domicile

26 Août

???????????????????????????????

Mon nom , sans civilité

« TU TOUCHES A CETTE PORTE 1 seule fois et j’ai L’AUTORISATION DE T’EMPLATRER, j’ai été PATIENT ! Tu es FOLLE, RESTES CHEZ TOI ! CAPITO! »

Ceci est toujours affiché sur la porte de la chambre du violeur de domicile en titre au 22 rue Ernest Renan. C’est une intéressante illustration de la mentalité qui prévaut chez / ou que l’on inculque aux PERPS de base. Elle consiste à retourner une situation et prétendre que la victime est l’agresseur . Ici, on apprend , en plus , que le mentor du violeur de domicile ( et criminel) , un homme des 2 -Sévres autorise une atteinte à mon intégrité physique , comme si j’étais sa chose. Cet homme ,  qui fait la liaison  entre certains militaires de cette histoire et qui fournissent matériel, logiciel et conseils et le réseau corso-beur qui exécute,  aurait donc un droit hors-la-loi sur humain . C’est ce qu’indiquent , aussi, toutes les autres histoires de cibles de HCR et HCE.#
Ce qui suit est un résumé pour mémoire de ma situation sur seulement 15 ans. Il concerne les violations de domicile . Elles n’ont pas cessé. Le harcèlement électronique qui  vise et  détruit le cerveau, non plus, aussi bien dans mon lieu de vie, que dans ma voiture.

La violation de domicile est généralement décrite comme la pénétration sans accord ou consentement , par ruse ou subterfuge , du lieu où la personne habite et où elle a le droit de se dire chez elle.
Pour les freudiens , la violation de domicile s’interprète comme un VIOL symbolique.
La violation de domicile est donc une intrusion non consentie dans l’intimité qu’est le domicile. Cette intimité du domicile est protégée par des textes de loi, dont ceux de la Cour Européenne des Droits de l’Homme ( article 8 de la Convention) et ceux du Pacte International relatif aux droits civils et politiques ( article 17)
Cette violence faite à autrui est une atteinte à la liberté individuelle , sanctionnée , en France , par l’article 226-4 du code pénal, d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

Dans le cadre du harcèlement en réseau les violations de domicile des cibles se font à l’aide de manoeuvres . Les organisateurs se font faire ou délivrer des copies des clés de la cible, confiées ensuite à des violeurs de domicile de proximité , oisifs ou à demeure par préférence . Il y a donc, en plus, bande organisée.

A cela il faut ajouter que les violeurs de domicile de cibles de harcèlement en réseau sont des multirécidivistes . Ils entrent ou envoient quelqu’un le faire à leur place , une ou plusieurs fois par jour ou par semaine . Leur oisiveté et la proximité leur permettent d’être à l’écoute des bruits de départ de leur proie et à l’affût des indices qui permettent de savoir si la voie est libre pour une nouvelle violation du domicile sans témoin et sans preuve de leur implication.

Ces violeurs de domicile-là sont aussi, des casseurs et des voleurs . Ils dégradent les biens de la cible et volent ce qui leur fait envie au titre de butin/récompense. Cela est rendu possible parce que la cible a d’abord été isolée et discréditée par des rumeurs la faisant passer pour parano. Les vols ne peuvent pas être prouvés. Les dégradations importantes, qui pourraient l’être, sont évacuées vers le néant par la police et la justice qui refusent les plaintes ou les enquêtes, rendant ce phénomène pérenne.

Dans cette mienne histoire , comme dans celles des autres cibles, le harcèlement électronique qui est constant, ne remplace pas les violations de domicile par son horreur . Il s’y ajoute . Ce sont partiellement les mêmes individus vicieux , sadiques et/ou dérangés « grave » qui se chargent de la criminalité par torture et de l’atteinte aux biens et au droit à la liberté individuelle .

Pour entrer dans un appartement sans effraction il faut donc des copies de clés et une mentalité de violeur sur une personnalité perverse.

A Paris XV, mon dernier jeu de clé avait été obtenu par une information donnée par l’employé à longue natte du serrurier. Pour me le faire savoir , ce jeune homme bizarre s’était mis à me bousculer d’un coup d’épaule dans la rue, filant ensuite son chemin, sans excuse. Son patron interrogé par LAR pour explication sur des copies de mes clés haute sécurité copiées, n’avait jamais répondu. La société propriétaire de la marque avait dégagé sa responsabilité.
 » L’inconnu de la police » du 22 rue Ernest Renan , homme de main du réseau de harcèlement local avait une fois proposé à ses comparses de l’immeuble , une violation de mon domicile , moi dedans * . Donc pas de doute sur le protagoniste principal et qui détient mes clés. Pour relative couverture , il avait utilisé tous les jeunes résidants de l’étage, à tour de rôle. Ses moyens : l’intimidation , les bobards, les barrettes.
Ses violations comme celles de tous les autres avaient servi à voler ou casser dans la pièce, les placards et les valises , arrachant, écorchant , découpant , brisant , tour à tour ,selon son humeur  : ordinateur , valise, chauffe eau, VMC, électricité, radiateur, chaussures, vêtements , linge, livres , etc.
Des violations de domicile intermédiaires avaient servi et servent toujours à déplacer des objets et en mettre d’autres en évidence , croyant transmettre ainsi un message intelligent , qui justifierait sa (criminelle) délinquance.

IMG_8374- bris anodin

Ceci était un petit panneau d »anodins » . Les anodins sont des minuscules débris déposés n’importe où , mais en évidence, quand l’imagination est en panne de méfaits plus significatifs . Ils servent à maintenir la pression sur une cible. On voit ici le culot d’une ampoule fabriquée en Hongrie. Le culot de ces ampoules est percé . Elles sont mises par ruse lors d’une violation de domicile et éclatent (à la figure ) au moment de l’allumage.

A VANNES , 1 rue Mgr de Pancemont, la jeune agente  immobilière Vanessa avait confié des copies de mes clés à la petite famille Lovely 92 Selon une méthode connue, la jeune Lovely92 avait essayé un grand numéro ** pour préparer la situation en vue de la retourner contre moi , sa cible . Après un imbroglio d’incohérences dommageables pour sa crédibilité,  c’est son compagnon, *** fâché avec l’ortograf et le bon sens , qui avait pris le relais des insultes . Oisive, la jeune Lovely92 avait continué ses violations de domicile . Lui saccageait le véhicule en promenant son toutou de salon , autour de l’immeuble à 4h du matin.
Ces deux-là pratiquaient aussi le micro-ondage de ma chambre,  tout en protestant de leur totale innocence . Comme à Paris.

Au 9 Bd du Colonel Remy, VANNES,  la copropriété était trop importante pour que j’aie pu noter précisément les auteurs des violations de domicile . Elles avaient été spectaculaires avec des scénarios compliqués à détricoter.

A TROYES, un couple de voisins avait fait les violations tout venant avec des objets jetés à terre, déplacés et cassées. De jeunes voyous du quartier avaient fait le complément en s’acharnant sur le mobilier. Ici, aussi tous les système vidéo avaient été désactivés.

A SAINT MALO, de nouveau,  le groupe beur avait été très actif . Le violeur de domicile en titre avait été un jeune résidant au chômage de l’immeuble . Il avait fallu compter aussi avec des grands gars travaillant dans des petites entreprises du quartier.

A DOL de BRETAGNE , le propriétaire de l’appartement et son gendre, mon voisin, avaient été les acteurs presque exclusifs de cette infamie. Il avaient saccagé et volé , avec une préférence pour ce qui restait d’argenterie et les vêtements.

Comme  » l ‘inconnu de la police » de Paris ils aimaient cacher des punaises pointe en l’air dans les chaussures ou tous endroits où l’on marche parfois pieds nus. « L’inconnu de la police » de Paris en met aussi dans le lit.

C’est à Dol de Bretagne, que j’ai pris conscience  des tirs d’ondes, du micro-ondage et du V2K.

A ANGERS ( appartement), l’homme de ménage s’était révélé le plus vicieux, secondé par mon jeune voisin de droite , employé de la DDE . Ce dernier laissait son appartement à disposition à un réseau crapuleux H/24. Cela avait ainsi permis de voler un carnet de chèques alors que j’étais descendue quelques minutes  à la boite à lettres, deux étages plus bas. Le carnet de chèques sera remis quelques jours plus tard, sur la plage arrière de ma voiture stationnée deux rues plus loin. Le 3ème groupe de violeurs de domicile/gardien de clés mises à disposition ,  et le plus surprenant était formé  de deux très séniors, retraités BCBG . Next door. A gauche.

A ANGERS ( maison), l’employé du commissariat , copain de tous les gendarmes des environs , avait eu une fois les clés  de la maison oubliant de les rendre. Il entrait par la porte avec les clés en nos longues absences , et par la fenêtre de la véranda côté cour , pendant les courtes absences. Cet homme avait aussi utilisé des tirs ondes rendant ma mère sourde et lui provoquant des hémorragies internes subites. Il avait mis notre maison sur écoute par l’intermédiaire d’ un mouchard  artisanal placé sous une lampe, dans le salon, près du téléphone.

A Paris XIV, les concierges s’étaient vendues au plus offrant ou plus puissant , pour participer à la curée et qui permet les vols. La dernière avait eu mes clefs dès chaque changement de serrure , sans que je les fournisse. Elle en avait abusé avec vols incessants et dégradations lourdes et en tous genres .**** Là, comme ailleurs , des crapules et voyous étaient venus en complément s’exercer à leur exercice favori de passage furtif pour vols et dégradations sans traces.

Même des voisins très-comme-il-faut étaient venus se servir. Comme tout le monde. Là aussi , les PERPS/concierges avaient abondé en bobards, propos calomnieux et injures vociférées, détournant leur fonction et piétinant leurs obligations contractuelles.

IMG_8429- vuitton

Dans ces nombreuses situations de violations de domicile , les ingrédients de base restent les mêmes :
– utilisation pour détournement , de la qualité ou de la fonction,
– vols et escroquerie,
– tentative de retournement de la situation pour en accuser la cible,
– escalade de représailles si la cible se défend.
Les voyous et criminels veulent pouvoir FAIRE, hors la loi . Ils veulent aussi pouvoir interdire à la victime de DIRE et de PROUVER. C’est leur obsession.
Ces histoires racontent de nouvelles formes de barbarie, par torture et volonté d’esclavagisme . Ce n’est pas un Nouvel Ordre Mondial, mais seulement des formes d’expression d’une haine mutualisée destinée à couvrir des desseins personnels d’accaparements divers et de vengeances personnelles.

Interrogé sur cette notion de Nouvel Ordre Mondial (NWO) un Président américain avait répondu  » ce n’est ni l’ordre, ni nouveau »

Ce qui permet  malgré tout et aussi de le contester avec ceci.

IMG_8382 NWOresistance

.

# HCE = harcèlement criminel électronique      HCR = harcèlement criminel en réseau         PERPS = harceleurs  participants  actifs dédiés
*
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/07/dans-la-nuit/
**
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/propos-de-perp.html
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/09/propos-de-perp/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/08/lovely92/
***
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/06/vannes-insultes-et-andouilleries.html
****
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/photos-et-cour-europeenne-des-droits-de.html