Tag Archives: DECERTAINES

A la recherche de J-J WALTI

7 Mai

Il y avait eu 8 interrogations concernant cet individu, sur ce blog, le même jour.

Jean-Jacques Walti est un mastodonte d’un mètre 85 pour 90 kilos de vanité avec bedaine débordante.

 Dans l’immeuble de Paris XV, Jean Jacques Walti s’ était révélé un harceleur vicieux,  un violeur de domicile constant,  un voleur et dégradeur de mes biens acharné ,  un tortionnaire en collaboration avec le voisin FRENOVE , DECERTAINES et ses amis corses.

 

 

Pour faire connaissance à mon arrivée dans l’immeuble, JJ Walti m’avait offert sa carte de visite  et avait essayé de me raconter sa vie de riche héritier de Mr Walti , son père décédé.  Sa maman , l’épouse du décédé, jouissait de la fortune , en attendant. 

Le moment venu, il hériterait de la maison au pays basque  et sa soeur de l’appartement de Paris où il logeait avec sa maman.  

JJ Walti passait ses journées , paraît-il , à peindre , dans son bastion du 6ème étage , quand il ne trainait pas son odeur de transpiration rance dans le quartier, sous un chapeau de clown censé le distinguer.

Très vite, il avait tenté  la séduction proposant de me serrer dans ses bras  pour m’embrasser . Mais non . Beurk.

Et sa qualité de harceleur  s’était alors  révélée illico  avec  injures sexistes, menaces de mort ,  brutalités physiques ,violations de domicile et dégradations de toutes sortes , propos ineptes et/ou incohérents  et harcèlement électronique sadique.

J-J_Walti , manipulé  par des commanditaires, n’était pas un pion au sens de ce qui est décrit dans le texte l’Organisation  ( The Syndicate,  en anglais) qui précise que les pions ne sont pas protégés par le système de cette organisation.

Toutes mes plaintes contre lui , ayant été évacuées par des manigances, avec comédies d’intimidation à l’appui,  montraient qu’il était protégé par les flics franc-maçons de Paris et  aussi par des franc-maçons non flics.

Dans un blog précédent j’avais noté que des  travaux et manipulations sur l’électricité  dans l’immeuble  avec interférence dans mon studio, avaient été faites par un quadrat en blouson de cuir fin , à l’allure  plus d’ingénieur  ou de cadre FT ou EDF que d’ouvrier. Ces travaux n’avaient donné lieu à aucune facture dans la comptabilité de l’immeuble.

Ce qui permet de penser qu’en complément des attaques  électroniques sadiques de  Walti et des voisins , une autre source de torture avait été mise en place, sans doute par les canalisations électriques de l’immeuble.

Des textes épars sur  mes 3  blog racontent :

– les menaces de mort répétées de J-J WALTI

– une violence physique  qui  avait consisté à me soulever de terre pour me faire valdinguer tête la première dans un mur. Après une perte de connaissance,  je m’étais relevée en titubant. JJ Walti  m’avait alors arraché mes lunettes pour les jeter à terre, s’arrêtant de justesse avant de les piétiner  

– ses propos ineptes liés à ceux de Marie Ange DECERTAINES, m’accusant d’avoir changé gratuitement une lunette de WC cassée  dans l’immeuble . Cela  avait donné lieu à une main courante de leur part  au commissariat du XVe. Ce haut fait de « ma »  générosité  avait été suivi d’une mienne convocation au commissariat du XVe où le flic , ici  encore au service de harceleurs, avait eu le culot  d’inverser la situation et de me traiter de  puérile.

– lors d’une toute première violation de domicile , JJ WALTI  avait volé les documents d’un dossier de notaire que j’étais en train d’annoter pour un rendez-vous de l’après-midi. Ce matin-là,  j’étais descendue 4 ou5 minutes mettre un ticket de stationnement dans ma voiture garée devant la porte de l’immeuble. A mon retour , le dossier avait été retrouvé vidé de plusieurs  de ses feuilles.

Quand les familles DECERTAINES et  FRENOVE étaient venues me donner l’ordre de leur ouvrir ma porte,  face à mon mutisme,  WALTI avait essayé d’enfoncer  ma porte en projetant sa carcasse dessus à plusieurs reprises Puis il avait tout simplement proposer d’aller chercher le double de mes clefs en sa possession pour ouvrir mon logement aux DECERTAINES et FRENOVE : ce qui avait calmé tout ce monde  BCBG/grenouilles de bénitiers/ FM  de harceleurs mis à nu.

– Les injures sexistes répétées de JJ WALTI  étaient  passées de « conne » à « sous merde » et « imbaisable ». A cela s’était ajouté une menace de me régler définitivement mon compte quand sa fortune  lui serait finalement accessible

– son harcèlement électronique qui le faisait particulièrement jouir,  se faisait à partir de tous les endroits qui m’entouraient et dont il possédait les clefs.  J’étais devenu sourde par une nuit  de tirs particulièrement violents et venant du palier .Son meilleur complice était le fils et petit fils de franc maçon FRENOVE , élève dans une école de physique.

Un des commanditaires /protecteur de WALTI était DECERTAINES , ingénieur ORANGE ou EDF et riche marchand de bestiaux, et censé avoir  eu pour mission, selon WALTI,  de me faire partir de chez moi.

DECERTAINES, faussaire, avait supprimé mon nom de la liste des copropriétaires et affirmé par sa signature que le document avait été vérifié par ses soins et était exact. De nombreux lanceurs d’alerte relatent ce genre de procédé , dans des domaines différents.

DECERTAINES , franc-maçon , avait essayé d’entrainer la copropriété dans une impasse en ne payant pas à la mairie de Paris , le compensation due , quand on transforme une loge en cagibi à vélos. Tout syndic , qui est censé géré seul une copro, sait que c’est une obligation dont l’oubli relève du pénal. Un syndic ne prendrait pas ce risque sans un ordre ou une garantie  .

DECERTAINES, criminel.… un jour où il était en pétard , il avait quitté son boulot fissa pour rentrer chez lui. J’étais dans ma voiture, devant l’immeuble.  A partir de sa bow-window,  il m’avait tiré dessus avec une arme à énergie dirigée. Cette  arme ou ce type d’arme,  avait déjà utilisée contre moi , alors que je me reposais dans ma voiture, dans la rue  essayant de me protéger de la folie meurtrière , dans l’immeuble dont j’étais la cible

  • à partir de l’immeuble corse de la rue Lecourbe
  • à partir d’un immeuble de la rue de Vaugirard

Voila en résumé ce que je connais de Walti haineux , vaniteux et vantard et de son protecteur/ tortionnaire de femme . Si la police n’avait pas protégé l’un et l’autre  avec l’outrance grotesque racontée , il aurait été incroyablement facile d’obtenir des renseignements sur une des origines de « mon » harcèlement par l’ intermédiaire du bravache Walti . Même chose pour quelques autres pieds nickelés de cette histoire empêchés de parler par les éteignoirs de la justice.

JJ WALTI qui attendait son héritage avec impatience pour assouvir ses envies de psychopathe  par tueur à gage interposé,  serait-il  devenu en état de le faire ? 

A ce jour, depuis le début de l’année,  la FRANCE compte 50  (CINQUANTE) meurtres de femmes par des individus qui s’en croient propriétaires

https://formdivers.typeform.com/to/aG6I23

Sur JJ Walti  et DECERTAINES

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/les-zappings/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/coupure-deau-pour-tirs-dondes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/22/menace/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/04/tortionnaires-rue-ernest-renan-2/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/30/22-rue-ernest-renan/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/29/3-tirs/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/23/les-represailles/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/20/les-dominants/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/03/criminalite-de-senior/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/22/la-privation-de-sommeil-intentionnelle/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/11/le-gougnafier-du-xveme/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/12/criminalite-de-palier/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/09/ta-gueule-connasse-je-vais-tenculer-2/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/01/employe-par-larmee/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/27/message-de-type-mafieux-et-violation-de-domicile/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/25/tuer-par-les-ondes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/01/florilege-dinsanites/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/24/attention-danger-2/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/23/culot-de-perp/ ( Walti)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/13/droit-de-reponse/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/08/plainte/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/07/31/jaurais-pu-mourir-hier-soir/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/07/16/les-tirs-dondes-du-5eme-etage/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/29/autres-tirs-denergie-dirigee/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/28/histoire-dondes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/12/09/psychopathe-et-criminel/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/12/03/harcelement-en-reseau-et-armes-electroniques/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/03/11/hce-le-feu-au-pied/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/03/04/harcelement-et-injures/

https://lezarceleurs.blogspot.com/2015/06/plainte-du-8-aout-2014-pour-torture-par.html ( Walti)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/07/dans-la-nuit/

https://etouffoir.blogspot.com/2014/03/harcelement-en-reseau-harcelement_14.html

https://etouffoir.blogspot.com/2014/03/harcelement-en-reseau-harcelement.html

https://etouffoir.blogspot.com/2015/03/harcelement-dimmeuble-22-rue-ernest.html

https://etouffoir.blogspot.com/2015/01/harcelement-en-reseauviolations.html

https://lezarceleurs.blogspot.com/2014/12/psychopathe-et-criminel.html

https://lezarceleurs.blogspot.com/2014/06/autre-lettre-mr-de-certaines.html

Publicités