Tag Archives: déflagrations électriques dans le cerveau

Simultanéité des propulsions d’énergie et des déflagrations électriques dans le cerveau

20 Avr

Des internautes ont fait état d’une impossibilité d’ouvrir le dernier billet du blog http://lezarceleurs.blogspot.fr .  Le voici  donc en copie 

Ce qui suit est   destiné à servir d’ information/comparaison  à  des cibles de harcèlement électronique , dans des situations semblables à celles qui ont  été exposées dans mes blogs.
Pendant  la nuit concernée ( 17-18)  par ce qui suit , il n’y avait pas de résidents dans l’appartement au-dessus du mien . Ni dans celui  encore au- dessus.
Par ailleurs, l’appartement que j’occupe dans cette résidence est situé  au rez-de-chaussée , au-dessus d’un sous- sol de caves et de garages. Il n’y avait,  à mon niveau du RDC ,  aucun autre résident proche . Donc, pas de voisins sur les côtés.

Pour cette nuit-là, j’avais organisé mon couchage au milieu du salon, avec  au- dessus

  •  1 matelas, 5 plaques de métal , deux plaques de mousse et 6 épaisseurs de mylar dans une housse
au-dessous du lit
  • Une épaisse  plaque de fonte et deux plaques de mousse et 6 épaisseurs de mylar dans une housse
Les  détecteurs jumeaux avaient été repartis comme suit :
  • L’un au-dessus du barda :  FA2
  • L’autre sous  le barda : FA1 , au niveau de ma tête enregistreuse ,  affublée du casque EEG
Il y avait eu 7 propulsions d’énergie entre 22H03 et 0H et qui présentaient toutes les mêmes caractéristiques de CEM faibles , comme ceci en exemple :
Pour FA2
Les fréquences en jaune correspondent aux fréquences porteuses au moment de la propulsion d’énergie
Pour FA1
Pour la déflagration électrique dans le cerveau :
et
Le jour suivant ,  très tôt,  les caractéristiques des propulsions d’énergie étaient semblables . Comme ceci pour 0H04 et à 0H12,. C’étaient les dernières de cette série .
Pour FA2
Pour FA1
Déflagrations dans le cerveau  à 0H04
Puis  détections à 0H12 pour FA2
Puis  détections à 0H12 pour FA1
Déflagrations électriques dans le cerveau à 0H12

L’image  de la déflagration électrique dans le cerveau  présentée correspond à la déflagration de 0H12.

Au matin, il y avait eu 51 déflagrations douloureuses dans le cerveau .
Elles avaient démarré après 4 H.  Les sensations étaient différentes de celles de la veille.
Par ailleurs , elles  correspondaient  à un gamme de fréquences différentes  des précédentes ,  et non décelables par les jumeaux FA1 et FA2 qui  enregistrent et détectent entre 300 MHz et 6 GHz .
Il s’agissait peut-être d’ultrasons .
Les différences de sensations douloureuses  éprouvées et mentionnées  entre les propulsions du soir et du matin après 4 H, expliquent  aussi la difficulté   à exprimer ou décrire les effets ressentis pour les cibles de HE . 
A  cause de changements de méthodes, de techniques et d’appareils,  quand ce n’est pas à cause de leur superposition , il peut  devenir compliqué  pour une victime d’expliquer sa situation fluctuante  et devenue confuse par la fatigue induite et qui est une technique d’usure.
Publicités