Tag Archives: dénonciateurs de corruption

Harcèlement criminel global – le témoignage d’un médecin américain (2014)

15 Déc

Quelqu’un a demandé à connaitre l’identité du médecin américain qui a produit un témoignage sur le harcèlement criminel global aux USA, devant le Sénat américain,  en 2014.

Ce nom n’a pas été donné avec le témoignage pour une apparente, voire évidente, raison de sécurité.
Avec le contexte de cette présentation  ( « L’état des droits civils et humains aux Etats-Unis ») et la date de cette présentation , il y a toujours la possibilité d’interroger l’association mentionnée par le médecin (FCCHS) , ou son représentant d’alors ( Derrick Robinson)  ou encore le Sénat américain.
Voici ci-après, de nouveau ce texte , tel qu’il avait été mis en ligne sur lezarceleurs.blogspot.fr en 2016.

Ce qui suit est la traduction libre  et  partielle d’un article qui se trouve en anglais à
https://gangstalkingtargetedindividuals.wordpress.com

Accessoirement , l’association qui est mentionnée dans ce texte  sous le sigle  FFCHS  s’est transformée en PACTSNTL  ( People Against  Covert Torture  and Surveillance, International,  www.pactsintl.org)

Ce texte porte sur des programmes de torture de citoyens  , bien  connus aux USA mais également tristement célèbres  en Allemagne , aussi .

Il se trouve que les individus ciblés français présentent des particularités communes avec ceux de ces programmes détaillés ici, par un médecin.
Cela interroge , naturellement, sur  les implications du harcèlement criminel caché en France, et sur les organisateurs réels,  cachés aussi ,  de ce même  type de programme, en France .

Les termes ou expressions surlignées sont un choix personnel .

Individus ciblés et harcèlement criminel caché  : répression  cachée et expérimentation humaine hors cadre éthique au XXI ème siècle 

Présentation  faite devant le  Sénat  dans le cadre de   « L’état des droits civils et humains aux Etats-Unis »

Mardi 9 Décembre, 2014

INTRODUCTION

Mon nom est Dr. X . Je suis médecin et occupe une place de  radiologue  et médecin , en banlieue.

Au cours des deux dernières années, j’ai travaille avec une  association qui lutte pour les droits humains  et qui s’appelle Freedom From Covert  Harassement and Surveillance
Les adhérents de cette association se disaient ciblés par un programme gouvernemental illégal et contraire à l’éthique : une sorte de COINTELPRO et MK-ULTRA combiné.
Les victimes se désignent elles-mêmes  par le terme TI ou individus ciblés. 

J’ai eu l’occasion de travailler avec les responsables de FFCHS , avec la commission médicale et avec le conseil d’administration. Ce qui m’a permis de communiquer avec des centaines de personnes disant appartenir à ce groupe d’individus ciblés.

De plus, j’ai  également  travaillé avec deux autres médecins militants en lien avec les  personnes ciblées : Dr John Hall et le Dr Terry Robertson. J’ai aussi collaboré  avec le Dr Robert Duncan, un scientifique , devenu lanceur d’alerte , qui déclare avoir lui-même  travaillé sur certains des systèmes  d’armes  utilisées dans le harcèlement électronique à distance  et que de nombreuses personnes ciblées disent subir.

Ma présentation d’aujourd’hui est intitulée:

Les individus ciblés : Répression cachée et expérimentation humaine hors cadre éthique au 21ème siècle.  

APERÇU

Pour comprendre le phénomène du ciblage des individus  , il faut d’abord comprendre  le contexte des droits sociaux, politiques  et des droits humains  qui lui permet d’exister. Il faut comprendre ce qu’est ce programme , quels sont ses objectifs et son but. Il faut comprendre le choix qui est fait  des cibles. Il faut comprendre la genèse du programme. En d’autres termes , il faut le comparer aux programmes de contre-espionnage, et d’expérimentation humaine passée, hors encadrement éthique. Il faut également comprendre les implications de ce programme  et ce que cela signifie pour le futur.
Pour finir , nous verrons ce qui peut être fait à ce sujet.

CONTEXTE DES DROITS HUMAINS ET CIVILS AUX USA : EMERGENCE d’UN ETAT POLICIER DE SURVEILLANCE

Pour faire court, il y’a une émergence d’un Etat policier de surveillance, et qui est rapporté  par l’ex-président Jimmy Carter dans le NewYork Times en ces termes  «  Les états Unis sont en train d’abandonner leur rôle de premier défenseur des droits humains »

Dans cet article , Carter note que des représentante l’Etat   » ciblent  ouvertement des citoyens américains en vue d’assassinats politiques et de disparitions , de surveillance sans restriction  et de violations grossières de leurs droits humains » . Quelqu’un se sent-il prêt à accuser une ancien président  de théorie complotiste ? Ou bien est-ce  ce pays qui a dévié de son enracinement démocratique et du respect absolu de la loi et des droits humains?

Suit une liste  en 9 points d’ exactions et manquements répertoriés aux USA

Ces  faits sont  très inquiétants.  les droits de l’homme, les droits civils et les droits garantis par la Constitution des États-Unis sont  ainsi gravement attaqués . Cela constitue une atteinte  aux  principes  mêmes sur lesquels a été fondé notre pays.

Cela étant dit, le phénomène individu ciblé devient aussi  beaucoup moins difficile à croire. Si l’on considère  la surveillance seule,  et qui est prouvée, cela aurait été désigné comme relevant de la théorie du complot, il y a seulement quelques années.

Dans ce cas , de quoi se plaignent les individus ciblés ? Une surveillance constante ?  Elle est prouvée. Des campagnes secrètes pour détruire la vie des cibles ? Elles sont prouvées.  Des droits bafoués ?  C’est le lot de tous. Comme indiqué plus haut.  D’être traités comme des criminels ou des terroristes sans avoir jamais été accusés ni avoir eu la possibilité de se disculper ? C’est prouvé. La torture ? le Président Obama l’a admis.  D’être sous une surveillance constante de n’importe qui ? Il suffit de poser la question à la sécurité intérieure  ou aux groupes de surveillance du voisinage. Qu’il soit fait des dossiers ou notifications sur ceux qui entourent la cible , C’est prouvé.  

De plus en plus,  on s’aperçoit que des personnes appartenant au gouvernement participent, ont participé  ou  ont incité des citoyens  quelconques   à se livrer à l’ensemble des violations des droits humains  et des droits civils  répertoriés plus haut.

LE PROGRAMME

De quel programme se plaignent les individus ciblés ? Il comprend beaucoup de facettes. sous forme de campagne de discrédit et de déstabilisation, à la manière de COINTELPRO.

Dans certains cas ( pas tous) , on note  une torture traumatisante pour lavage de cerveau et de contrôle mental comme dans le programme MK-ULTRA. Il s’agit d’une forme secrète de répression , de persécution et de guerre psychologique , mise en oeuvre  par des gens ordinaires de l’entourage de l’individu ciblé  à la manière des méthodes  de torture de la STASI ou ZERSETZEN.

Il faut y ajouter  des violences politiques par enfermement psychiatrique comme cela se fait  dans de nombreux pays pour torturer  et discréditer des dissidents.
Au final , il s’agit d’expérimentation humaine non consentie et hors cadre éthique , sur des sujets non volontaires, et faits à base  de systèmes d’armes à énergie dirigée et d’armes psychotroniques.  

Il s’agit d’une conjonction de moyens et d’armes aussi efficaces que vicieux  pour réussir un harcèlement caché  et un contrôle politique de dissidents, d’activistes, de lanceurs d’alerte, d’agitateurs, et d’autres soit-disant « indésirables » , et ce  à une échelle encore jamais atteinte.

Quels sont les objectifs du programme ?. Ils sont nombreux. S’il fallait choisir peu de mots pour le dire , ce serait :  «  la neutralisation de la cible » . 

…….
Plus précisément , quels sont les buts de ce programme?

Contraindre la cible  à cesser toute activité jugée inacceptable ( dénonciation d’abus, activisme, dénonciation de corruption…)

L’empêcher de parler de son sujet et de son ciblage.

Lui infliger des campagnes de bruit, et du harcèlement sous diverses formes comme des comportements répétitifs, des couleurs.

L’attaquer sur ses faiblesses psychologiques, pour qu’elle s’accuse elle même  d’être l’origine du ciblage  et ainsi renverser la situation.

Mettre en place un dossier psychiatrique ,  qui la discrédite et  permette  de nier ce qu’elle raconte.

Discréditer la cible

L’isoler à tout prix en répandant des mensonges, et des calomnies propagées par des gens du voisinage.

Lui faire perdre tout espoir et l’inciter au suicide  ou une volonté d’homicide pour détruire sa vie.

Tout organiser pour la faire interner ou arrêter.

Ruiner sa carrière et l’appauvrir .

–  Détruire ses liens familiaux et la faire expulser de ses domiciles.

Après avoir brisé la volonté combative de la cible , dans certains cas,

Essayer de  changer sa mentalité , ses options politiques, son éthique pour la rendre conforme à ce que souhaite l’Etat.

Evaluer son potentiel pour corruption et recrutement.

En résumé : le but est de neutraliser l’individu ciblé . Exactement comme le faisait le programme COINTELPRO

LES CIBLES

Alors, qui est  visé par ce programme ?
Il y a de nombreuses  similitudes avec COINTELPRO 
Les cibles de COINTELPRO représentaient
« des menaces perçues à l’ordre politique et social établi ».

Ce qui, dans la pratique du programme  COINTELPRO visait surtout ceux qui recherchaient  une plus grande égalité sociale et économique, des militants pacifistes, dissidents, soi-disant politiciens « hostiles », et même les non-conformistes.

Dans certains cas, il peut être prouvé que les opérations de contre-espionnage ont été menées contre ceux  qui avaient connaissance  d’une criminalité de haut niveau ou de comportements abusifs.
Comme tout le monde, de nombreuses cibles ont des faiblesses, des défauts, des problèmes, etc. Certains ont des dépendances. Les faiblesses perçues (fabriquées, réelles ou exagérées) sont utilisées de façon vicieuse  pour  essayer de les discréditer .

Ce peut être explicité facilement par quelques exemples  de personnes devenues cibles d’opérations secrètes.

Liste de cibles américaines et explicitation de leur contexte  ( voire l’article en anglais)
Thomas Drake
Jean Seberg
Arnold Lockshin
Adrian Schoolcraft
Lawrence Doerr
Russell Roderick
Green ham Common Women ’s Peace Protestors
Andy Lewis and friends
Une longue liste d’activiste en recherche de la vérité sur le 9/11
Jill Hansen
Ted Gunderson
William Binney
Jiverly Wong
Aaron Alexis
Myron May

HISTORIQUE : COINTELPRO, MK-ULTRA, STASI / zersetzen TORTURE

Pour – COINTELPRO.
les  tactiques connues incluaient :
Discréditer,  modifier le  caractère.  faire des campagnes secrètes pour détruire les relations interpersonnelles, faire du   harcèlement, pratiquer  la surveillance ,  envoyer des lettres anonymes et faire  des appels téléphoniques, provoquer  des vérifications fiscales, du  harcèlement juridique, la manipulation des parents, des employeurs, des propriétaires, des responsables des écoles et d’autres pour créer des problèmes aux cibles.  Proférer des menaces, intimidations,  faire  des violations de  domicile  avec  fouilles ,  des dégradations  , du  vandalisme, instaurer  une surveillance constante.

Pour MK-ULTRA 
Les caractéristiques et objectifs incluaient :

la création d’  un sujet plus facile à contrôler et à manipuler,
la création  d’ assassins programmés,
le  développement de moyens plus efficaces de torture et d’interrogatoire,
l’éclatement de  la personnalité du sujet pour y insérer de  nouveaux systèmes de croyances, d’éthique, de politique, de comportement  sans que le sujet soit  conscient du fait ou   volontaire
la manipulation des états mentaux ,
la modification du fonctionnement du cerveau,
l’utilisation de drogues,
l’isolement,
les outrages verbaux et abus sexuels ,
l’emploi de diverses formes de torture,
la fabrication de pensée incohérente  et d’ impulsivité qui discréditera la cible en public,
la formation de périodes d’amnésie ,
la production de chocs et de confusion sur des périodes de temps données,
la tentative de modification de la personnalité pour la rendre dépendante des tortionnaires,

la tentative de rabaisser les ambitions de la cible et l’affecter dans son travail,
des atteintes à sa vue et son ouie ,
des tentatives pour modifier son comportement par des moyens à distance.

 

Les tactiques de la  STASI, également connues sous le nom de  zersetzen torture, incluent  des moyens tels   que:
la persécution secrète,
les méthodes secrètes de contrôle et de manipulation, qui impliquent même les relations personnelles de la cible,
l’utilisation extensive des collaborateurs  non officiels et qui sont  des gens ordinaires,

l’utilisation  de l’Etat  pour que les institutions publiques et privées  deviennent hostiles à la cible,
des  attaques psychologiques pour  priver la cible de la possibilité de monter une action politique hostile provoquant  souvent  des dommages irréversibles à la cible,
tenter d’influencer  la cible pour que son comportement se transforme au fil du temps. tenter de provoquer une fragmentation, la paralysie, la de-structuration et l’isolement de la cible.
tenter de re-éduquer politiquement et idéologiquement la cible entrainée  dans des situations de procédures judiciaires dommageables ,
tenter de tromper ou piéger la cible par des calomnies, de la diffamation en mélangeant le vrai et la faux dans une but avilissant ,
orchestrer des échecs sociaux et professionnels pour que la cible perde confiance en elle  créer des doutes sur le futur ,
simuler  de la méfiance ou de la paranoÏa ,
exploiter les faiblesses de la cible , ses addictions .
faire honte en propageant des rumeurs ,
pratiquer la surveillance visible et cachée,
intercepter les courriels, ou les appels téléphoniques,
s’immiscer dans la propriété de la cible et ses véhicules,
empoisonner sa nourriture,
mélanger ses médicaments ,
violer son domicile en laissant des traces pour menacer ou intimider la cible,
enlever ou déplacer des objets.

Tout ce qui compose cette liste  est familier aux individus ciblés et correspond au programme actuel. Presque tous les éléments de cette liste sont signalés par les individus ciblés. Je n’ai aucune raison de ne pas les croire.

A cela , il faut ajouter l’utilisation de l’énergie dirigée de pointe et des armes neurologiques pour avoir une vue d’ensemble réaliste de ce programme. 

LES ARMES

A ce stade, nous avons une assez bonne compréhension du programme. Mais il y a  encore une chose  de ce programme qu’il faut connaître  : L’armement de pointe qui est utilisé.

Preuves  / Exemples:

1) Le signal de  Moscou :  Il s’agit de faisceaux de micro-ondes de faible puissance  qui avaient été  dirigés  vers l’ambassade des États-Unis pendant  plus de deux décennies, de 1953 à 1976.

Il a été découvert en 1962.  Les scientifiques américains ont  alors étudié le signal jusque  dans les années 1970 avant de finalement en parler  aux diplomates, et de leur offrir  une prime de risque. Beaucoup sont tombés malades, certains sont morts. Cela n’a été révélé au public qu’en  1976,  par un journaliste d’investigation. Cela a conduit au projet du ministère de la Défense  : DARPA  PANDORA.

2) De 1965 à 1970, l’Agence de Projets de recherche avancée de défense (DARPA), avec jusqu’à 70-80% de financement fourni par l’armée, a  mis en fonction l’opération PANDORA pour étudier les effets sur la santé  physique et psychologique des micro-ondes de faible intensité, équivalents au  «signal de Moscou ».
Ce projet était assez vaste et incluait  (sous-financement de l’US Navy) des études démontrant la capacité à: induire  un arrêt du coeur , créer des fuites dans la barrière hémato-encéphalique, et produire  des hallucinations auditives.
Les  fonctions du système nerveux pouvaient facilement être altérées par   des signaux correctement pulsées.
Un texte  de Richard Cesaro, directeur, DARPA, a confirmé que l’objectif initial du programme était de «découvrir si un signal micro-onde soigneusement contrôlé pourrait contrôler l’esprit. »
Cesaro a insisté pour que de nouvelles études soient faites « pour des applications d’armes potentielles. » C’était en 1970, les  spécificités  d’armes neurologiques et physiologiques relevant de  micro-ondes étaient déjà reconnues.

3) Jose Delgado est le scientifique qui a arrêté  la charge d’un  taureau par un contrôle à distance  . Le travail secret du Dr Jose Delgado dans le projet Pandora était la création d’une société « psycho-civilisée ».

Dans son article  » radio simulation intracérébrale et enregistrement chez les patients complètement libres », en utilisant des ondes radio, Delgado a fait observer que:  » la radio stimulation sur différents points dans l’amygdale et l’hippocampe chez les quatre patients a produit une variété d’effets, y compris des sensations agréables,  de l’exaltation,  une profonde concentration réfléchie, des sentiments bizarres,  une super relaxation,  des visions colorées (hallucinations), et d’autres réponses.  »

Parlant en 1966, Delgado a affirmé que ses recherches » ont  montré la conclusion déplaisante que le mouvement, l’émotion et le comportement peuvent être dirigées par des forces électriques et que les humains peuvent être contrôlée comme des robots par boutons-poussoirs.

Delgado a déclaré que les armes EM étaient «plus dangereuses que la destruction atomique.» «Avec la connaissance du cerveau, nous pouvons transformer, nous pouvons façonner, diriger, robotiser  homme. Je pense que le grand danger de l’avenir est que nous aurons robotiser des  êtres humains inconscients du fait qu’ils ont été robotisés. « Il a créé un transpondeur du cerveau qui était en fait utilisé pour robotiser des  sujets humains.

4) Le Dr Ross Adey, anciennement du Centre de recherche cerveau de l’Université de Californie du Sud, a travaillé sur le tristement  célèbre projet Pandora  de la CIA. Ses travaux de recherche  induisaient des modifications spécifiques de comportement par des moyens électromagnétiques.

Dans son travail de pionnier, le Dr Ross Adey a déterminé que les états émotionnels et des comportements peuvent être influencés à distance simplement en plaçant un sujet dans un champ électromagnétique.
Il a aussi démontré que le rayonnement EM, bien modulé et pulsé, peut  entrainer des afflux de calcium qui interfèrent avec les fonctions du cerveau , appelées les « armes de la confusion »  Encore une fois, ceci  se passait , en 1970.

5) Lawrence Pinneo,  est un neurophysiologiste et ingénieur en électronique travaillant pour Stanford Research Institute (qui est un entrepreneur militaire de premier plan), Il a  »développé [en 1974] un système informatique capable de lire le mental  d’une personne.Pour cela  Il  avait corrélée des  ondes cérébrales sur un électroencéphalographe (EEG) avec des commandes spécifique

6) Le Dr Eldon Byrd, un ingénieur médical  de la Navy avec un diplôme d’études supérieures de l’Université George Washington, a travaillé sur le système d’arme Polaris comme ingénieur. Il  a travaillé pour   le bureau des armes navales de surface ,  et a été chargé en 1980- 1981 par le Corps des Marines des États-Unis  de la gestion  d’un projet qui devait développer  des armes électromagnétiques non létales à des fins, notamment « de contrôle des émeutes », d’ opérations clandestines et d’enlèvement des otages.

Il a travaillé sur ELF,  non-linéaires magnétiques . Il a travaillé avec Ross Adey, le Dr Elizabeth Roscher,  et Michael Persinger sur la possibilité   de modifier  les ondes cérébrales humaines à distance.
Et il di t: «Nous  l’avons fait »  en 1980. Son projet est  aussitôt devenu indésirable et lui a été enlevé. Cela avait été confirmé par le  sénateur   Pell.

Byrd a été cité dans une conférence autour de 2001 comme ayant dit : « Le contrôle mental est-il possible? Absolument. Il y a une montagne de preuves.

Il avait  poursuivi en disant que: « Aujourd’hui, nous savons qu’il existe des technologies qui peuvent induire  du son dans le cerveau à distance,  qui peuvent surveiller et modifier les ondes cérébrales  à distance,  qui peuvent modifier le comportement à distance, qui peuvent  induire des images dans le cerveau à distance, et sont aussi capables de cibler des organes individuels à distance. Il est possible de  perturber les liaisons des  ions calcium à la surface   de cellules individuelles à  distance, en  créant ainsi  des  douleurs et d’autres effets partout dans le corps. La technologie de contrôle de l’esprit existe, sans aune doute » . 

Moins d’un an plus tard, le Dr Byrd était mort. Peut-être était une coïncidence.

Un document de 1980  de NASA [NASA abstract Rapport numéro: AD-A090426, Juin 1,1980] décrit que l’on peut créer à distance la perception du bruit dans le cerveau des employés  en les exposant à  une faible puissance, pulsée  de micro-ondes …. Par un choix approprié des caractéristiques des impulsions,  il est possible de créer des  paroles intelligibles.  C’était le cas en  1980.

Pour une  documentation complémentaire , je vous recommande la page web suivante: http://educate-yourself.org/mc/listofmcsymptoms05jun03.shtml. documents.  Cette page Web présente  une montagne de preuves sur  ces armes terrifiantes. Certains documents  incluent les  preuves  de la possibilité  d’induire des faux souvenirs dans le cerveau,  de l’implantation d’une commande subliminale qui permet de modifier le comportement (y compris  en supprimant la dissidence ).

9) Enfin, en Juillet 1996, le Spotlight, un  journal  de la droite américaine  largement diffusé, a rapporté que des sources du Ministère de la Défense bien placées ont confirmé un contrat du Pentagone annonçant   le développement de « générateurs électromagnétiques de forte puissance qui interfèrent avec les ondes cérébrales humaines.  »

M. Emery Horvath, professeur de physique à l’Université de Harvard, a déclaré à propos  de ces générateurs,

« Ces « zappeurs  de crânes » électroniques sont conçus pour envahir l’esprit et  court-circuiter   ses synapses … dans les mains des techniciens du gouvernement, ils peuvent être utilisés pour désorienter des foules entières, ou  manipuler les individus à des fins d’actes actes autodestructeurs. C’est  une arme terrifiante. « 

Pour citer José Delgado à partir de son livre sur  contrôle physique de l’esprit: Vers une  société psycho civilisée ,  p. 116:

« Les personnes dont les centres du cerveau sont stimulés électriquement croient que leurs actions évoquées sont leurs propres idées; leur esprit conscient rationalise des actions évoquées  au loin. Les personnes en situation de ce type de  stimulation électrique ne sont pas conscients de l’influence extérieure. »

En résumé, ces armes ont la capacité de torturer mentalement et physiquement les gens, et d’influencer le comportement psychologique humain. Avec, ou même sans la connaissance ou la conscience de la cible.

RÉSUMÉ DU PROGRAMME ET SES IMPLICATIONS

En résumé, nous sommes face à un programme  qui comprend les caractéristiques d’anciens programmes, tels que COINTELPRO et MK-Ultra.

Ce programme utilise également la collaboration des gens ordinaires pour mener à bien une grande partie du harcèlement, comme le faisait la Stasi ou  le système de torture zersetzen  en  l’Allemagne de l’Est.

En outre, il utilise  des armes neurologiques  de pointe pour torturer mentalement et physiquement des  victimes à distance, que ce soit dans leurs maisons, leurs lieux de travail, ou là où ils peuvent aller.

Les objectifs du programme sont nombreux, mais en fin de compte se résument à la torture, au  contrôle, au discrédit, et à la  neutralisation des cibles -exactement comme le faisaient  avant  COINTELPRO , MK-ULTRA et Stasi ou zersetzen .

Alors que certaines victimes peuvent être choisies au hasard, après examen , il semble que de nombreuses cibles sont  des militants, des  lanceurs d’alerte et dénonciateurs  de  corruption. Les conséquences sont graves. La plupart des cibles perdent leurs emplois, leurs maisons, et / ou leurs familles. Beaucoup finissent droguées à base de   médicaments dangereux ou institutionnalisées. Certaines  cibles   se suicident  ou tuent

Bien sûr, les conséquences pour l’humanité sont effrayantes. Est-il possible que nous nous dirigions vers une réalité synthétique, où les pensées des gens, les conversations, les espoirs, les rêves, les maladies, les grands événements de la vie sont contrôlés par des super- ordinateurs et des gestionnaires,  à l’insu de tous?

Est-ce que notre société  va tendre  vers une  suspicion généralisée  parce que tout le monde espionne tout le monde ?   Avec un énorme  pourcentage de la population  transformée en informateurs du gouvernement et  en espions collaborateurs ?

Sommes-nous  en train de développer  une classe  de personnes  avec moins de droits  et qui peuvent être harcelés à volonté  avec des droits  niés ? Si c’est la cas ,  est ce que ça ne ressemble pas très fort au système   qui existait dans l’Allemagne nazi ?

QUE FAIRE AVEC CE  PROGRAMME

Plusieurs choses.

Tout d’abord, les  individus ciblés doivent s’exprimer.  doivent parler. Surtout ceux qui ont leur  mental intact. Ce programme est très perturbateur  et est conçu pour faire passer même les plus solides pour des dérangés

Pour faire face au problème de nombreuses cibles sont contraintes  à des traitement psychiatriques ou que certaines ou acceptent pour diminuer leur souffrance ou rassurer leur entourage . En cas de problème psychiatrique réel , un traitement résoudra les problèmes.  Pour les individus ciblés , c’est différent , puisque ça ne supprimera pas  la torture ou le harcèlement ni les manipulations de leurs vies.

Cela nous amène au point suivant : Si  vous connaissez un individu ciblé, ne le prenez pas  pour un dérangé , car il est sans doute victime de ce programme . Admettez que ce qu’il disait  avant est toujours valable . C’est la légitimité même de qu’il racontait alors qui lui a valu ce traitement. C’est ce qu’il faut garder en mémoire.

Les lanceurs d’alerte  conscient de ce programme doivent le dénoncer

Les journalistes courageux doivent poursuivre leur tâche. Ce sont des journalistes d’investigation qui ont fait connaître MK-ULTRA et COINTELPRO, et une grande partie de l’expérimentation humaine contraire à l’éthique qui existe aux Etats Unis.

Les individus ciblés doivent se regrouper . La force vient du nombre. Les cibles ne doivent jamais abandonner le combat.

Enfin, le Congrès  se doit d’enquêter de manière approfondie  sur les agences de renseignement,  les programmes de recherche , le ministère de la Défense et les opérations cachées. Le programme qui vise des individus ciblés existe bien. Il doit être exposé au grand jour et  arrêté pour toujours .

Merci de votre attention sur ce sujet.

Publicités