Tag Archives: détecteur

Une méthode de torture

5 Juil

L’une des méthodes de torture de cette histoire consiste à priver de sommeil en pulsant des ondes à travers les murs, à partir d’un appareil placé en proximité souvent, à partir d’antennes relais parfois, et manifestement par une  méthode complémentaire également.

Ainsi, quand les ondes du cerveau «  descendent «  dans la gamme d’ondes qui induisent le sommeil, cette méthode de torture l’empêche d’y rester en le fouettant de l’extérieur, par un signal (onde) qui le vise précisément et l’oblige à repasser à toute vitesse dans une gamme d’ondes correspondant à l’éveil, voire à l’excitation cérébrale.

Cela a été décrit par de nombreuses cibles de la même manière . Ce blog l’a exposé façon patchwork depuis 2 ans.

Cette torture peut même être pire. Elle l’est. Sa mise en œuvre avait été faite à Vannes à partir de l’appartement de l’imbibé33 . Elle l’est ici à Paris à partir de l’appartement de la famille Walti. Le but étant de me faire partir de partout  .

L’imbibé33 avait , semble-t-il,  gagné un boulot à ce stand de tir-là.

Le criminel en charge dans l’immeuble  de Paris  attend son tour  , et sa récompense.

Donc, sans attendre la nuit pour jouir de leur sadisme, ces psychopathes-là provoquent le sommeil qu’ils vont empêcher à tout moment. Pour cela, il saturent la pièce d’ondes ELF qui entrainent apathie, indécision et cette incroyable envie d’une sieste . Ensuite, ils pulsent d’autres ondes pour empêcher le sommeil . Récemment des ondes de type sonique.

Pour pulser les ELF au bon endroit, des tirs d’HF sont nécessaires. Ici , au 22 rue Ernest Renan, ces tirs d’HF sont faits en journée, majoritairement par les canalisations , et donc pulsées du 5ème vers le 6ème, chez moi.

On reste entre nous.

La bonde de la douche est une 1ère entrée . J’y avais posé le détecteur, en notant  par ailleurs et systématiquement l’heure exacte des tirs. En rapprochant mes notes et l’enregistrement du détecteur on avait ceci ci-dessous . A savoir que ces tirs précis avec détonations, couvraient les fréquences notées de la colonne marquée  M à celle marquée  AC , soit de 0,8 GHz à 2,1 Ghz

???????????????????????????????

Ici le détail d’un tir. ???????????????????????????????

Des tirs moins tonitruants , montraient des signaux existants (HF) à partir de la colonne marquée  M (0,8 GHz) à V (1,7 GHz) ou X (1,9 GHz) Simultanément une détection d’ELF entre 2 Hz et 32 Hz donnait ceci en µT ( microTesla)  :

IMG_7356- 13,28 µT en 2Hz

Puis ceci à quelques secondes d’intervalles et dans un ballet incessant A/R  entre 13,28 et 13,54 , et qui indiquait des pulsations.

IMG_7355- 13,54 µT en 2Hz

Une vérification supplémentaire indiquait même une modulation * qui se traduisait ainsi pour es 2 mêmes valeurs  :

IMG_7353-21,14 µT en 2Hz

IMG_7354-21,72 µT en 2Hz

Enfin, une détection d’émetteur, antenne du détecteur pointée vers l’appartement du 5ème , au niveau de ma douche donnait ceci  ci-dessous, montrant la présence  d’ un ou d’ appareil(s) avec des fréquences autour de 945 MHz, 2983 MHz, 4063 MHz

IMG_7357 - 58 dBm

Pour échapper à la folie meurtrière organisée, de ce voisinage au 22 rue Ernest Renan, j’allais dormir ailleurs.

Ca avait été  pour noter d ‘incessantes  poursuites /repérages par des véhicules pas vraiment discrets. Une fois le repérage fait, des brûlures sur les nerfs des pieds avaient sans doute confirmé ma position , car  le matraquage des ondes visant le cerveau avait commencé sous , parfois , à peine quelques  minutes. Ce qui  laisserait même supposer une emprise sur le cerveau.

Pour ce qui est des tirs d’énergie ciblée, il s’agissait donc  là et de nouveau,  soit de l’utilisation détournée de l’énergie d’antennes relais , soit de l’utilisation d’appareils fourrés dans des voitures aussitôt dépêchées en proximité.

* http://fr.wikipedia.org/wiki/Modulation_du_signal

http://www.ac-nice.fr/physique/doc/applets/modulation/modamfm.htm

Publicités

Voyage en détection d’ondes

30 Juin

La première partie ici, présente une série de détections d’émetteurs ( antennes , box , base de téléphone ou autre appareil émetteur) susceptible d’être responsables des tirs d’ondes ciblés dont je fais état en tous lieux.

Pour mémoire , dans le témoignage raconté ici et ailleurs, il est question de torture par utilisation d’ondes de plusieurs sortes. Ces ondes sont pulsées et traversent les parois . Ces ondes visent majoritairement la tête pour empêcher le repos et me retrouvent par réseaux criminels interposés, en tous endroits.
Il semblerait qu’il existe plusieurs origines, de la plus simple à la plus sophistiquée, à ces tirs invalidants ( antennes relais + matériel placé en proximité + autre)

Les détections présentées ci -après , avaient été faites , à plusieurs jours d’intervalle, et dans des contextes et lieux totalement différents.
L’appareil détecteur avait été configuré pour trouver des émetteurs entre 800 MHz et 6000 MHz ( 6GHz) et en suivant les indications de paramétrage du fabricant.
Une première détection avait été faite dans des tranches de fréquence plus étroites, pour recoupements.

Le chiffre en gros caractère affiche la plus forte puissance du signal repéré. Plus la valeur du chiffre (en dBm) est élevée moins la force du signal reçu est importante.
Les 3 blocs marqueurs en-dessous indiquent la fréquence des signaux émis en MHz .

Encore en dessous se trouve ( en dBm) la force du signal de l’émetteur détecté.

Certains de ces endroits/points de chute avaient été choisis parce que très éloignés d’antennes relais ou même de tout voisin , donc d’éventuelle box WIFI en fonction .
Le seul élément commun présent au moment de ces repérages , avait été …. moi-même et qui pourrait être , aussi , une piste d’explication.
Ici, le 14 juin , à VANNES , rue Mgr de Pancemont

Image

Ici, aux jardins de la Pérouse du Mitan … que j’avais quitté à toute vitesse après une premier tir d’ondes effrayant *,Image

Ici , le lendemain matin à 8h, dans le pré derrière la station service, où j’avais finalement dormi. Image

là , en bord de mer , dans cette jolie roulotte au milieu des pins , à 3 kms de l’antenne relais la plus proche , et sans voisins ni WIFI à proximité . La 1ère nuit y avait été « vivable » . La 2ème nuit y avait été épouvantable. Du matériel semblait avoir, alors été apporté en proximité.

Image

Image

ou encore dans un camping de Normandie en plein champ , sans voisins non plus. La 1ère nuit y avait été « acceptable » . La 2ème nuit y avait été épouvantable . Une forme d’encerclement avec des appareils générateurs d’ondes avait été organisé. Aucune des pièces du mobile home n’était plus utilisable.

Image
Et enfin au 22 rue Ernest Renan Paris, où l’homme de main de l‘organisation criminelle à mes trousses avait repris du service , dans un nouveau concert de pétarades à travers les canalisations et le plancher.

 Image

Les repérages faits dans des lieux où j’étais venue par hasard et en fin de journée pourraient , ici, poser de nouveau le problème de « l’accroche » **, qui est défini comme un faisceau d’ondes bloqué sur une cible.

Sachant par ailleurs que certains tirs d’ondes dé synchronisés font basculer la tête d’un côté puis de l’autre, comme sous l’effet de deux gifles consécutives, une sur chaque joue , on sait déjà ainsi qu’il existe au moins deux provenances d’ondes différentes pour ce qui est ressenti comme un seul tir d’ondes .

Et donc sans doute ou peut-être qu’il pourrait exister alors deux gammes de fréquence différentes et simultanées , et donc au moins deux émetteurs différents.

Et peut-être trois.
La deuxième partie de ce voyage en détection ,  est faite de très courts clips vidéos dont le format n’est pas accepté sur wordpress et sont à voir sur : http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/06/voyage-en-detection-dondes.html

* https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/06/24/torture-de-femme/

** http://lesharceleurswordpress.com/2013/07/06/laccroche-2/

VANNES- Bombardée d’ondes – Visée par des tirs au laser

30 Oct

A CONLEAU

Image

pour profiter de ce paysage entre mer et marécage, il y a deux bancs.

Installée sur l’un d’eux , je potassais mes ondes  avec travaux pratiques sur détecteur.  Sachant que dans un environnement amical l’écran devait afficher un champ électromagnétique de hautes fréquences  entre 000.0 et 000.1 micro W/m2, j’avais pressé le bouton en vérification.
Mais  les chiffres sur l’écran  avaient la galopette : 014,7 ; 018,3 ; 025,4……et m’avaient fait bondir vers mon voisin  sur le banc 5 mètres plus loin .
Non, non, il n’avait pas de téléphone portable.

Moi non plus. Ce n’était donc pas la cause.                                                                                                                                       Oui, oui, il voulait bien me rendre service  en tenant le détecteur  pendant que je m’éloignais de quelques mètres.  Et sa lecture de l’écran avait été répétitive passant éventuellement  de   000.0 ; 000.1 micro W/ m2 . Amical et normal.

ImageA mon approche pour récupérer le détecteur , sans même mon sac à main,  les ondes avaient recommencé leur course ascendante. D’abord amusé, l’homme avait accepté un second test.  Même chose .

Quand j’étais loin du détecteur ,  le résultat était stable et normal . Quand j’arrivais  à 50 cms , les chiffres gonflaient  à toute vitesse .
Mon  aimable testeur s’était malgré tout  levé pour partir , s’inquiétant de savoir  si j’avais un traitement contre le cancer.
Restée seule,  j’avais attendu jusqu’à ceci.

Image

A vol d’oiseau, soit  à environ 800 m , on trouve une superbe antenne- relais  d’Orange avec les particularités ci-dessous .

Image

Ce qui nous fait  une  très probable démonstration du système de « l’accroche « d’une cible par HF , et  par l’intermédiaire des antennes relais. Une information qui m’avait  été confirmée par ailleurs, il y a quelques semaines,  par un spécialiste galonné.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/06/laccroche-2/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/20/les-antenness-relais/

Mais cette criminalité extérieure « accroche-marquage » d’être humain, et non empêchée,  n’empêche pas la criminalité en intérieur de s’exprimer tout  à loisir et avec le concours de voisins.

Ce soir là, j’avais bricolé un nouveau havre de fortune, non clos,  et sous un très bruyant ricanement venant de l’étage supérieur. Pas forcément fortuit.

La plus part des cibles de ce type de criminalité savent ou ont été prévenues  que  leurs protections ou techniques d’ évitements sont souvent inefficaces par un espionnage technologique complètement illégal et  confié en proximité pratique : dessus, dessous, à côté.

Il s’agit donc souvent et seulement d’éviter le pire en souffrance.

La  nuit avait commencé avec des ondes pulsées de type micro-ondes ..
Jusqu’à ce qu’ un tir , sans doute au laser , me fasse sursauter le cerveau
Ouvrant les yeux quelques heures plus tard , sous l’effet de nouvelles sensations de brûlures abdominales , j’avais découvert ceci, vu de l’intérieur du lit.
Image
Une nouvelle fois.
Image
En extérieur , cela donnait ceci

Image
et qui montre que seule la partie correspondant à la largeur du lit, à hauteur de l’abdomen,  était concernée.

Image
Par contre , la feuille qui couvrait la fenêtre n’avait rien. Les tirs venaient  donc très certainement,   du 2ème étage ,  juste à l’aplomb du lit,  .

Ces marques sur les couvertures de survie rappellent, par ailleurs  furieusement , la marque faite  à Paris par un tir d’ondes en provenance de l’appartement de Mme Walti-Gracieuse.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/07/criminalite-en-duo/