Tag Archives: douleurs

Réveil aux micro-ondes

24 Mai

La nuit dernière, comme toutes les autres , avait été douloureuse .
Selon mes notes, et après vérification des détections enregistrées, les tirs visant systématiquement la tête correspondaient à des sauts soudains , en 10 secondes , de signaux hautes fréquences. Le différentiel  allait de 300 à 400 MHz.
Ils se reproduisaient toutes les quelques minutes et indiquaient bien un appareil utilisé en extrême proximité.

Les CEM ( champs électromagnétiques ) alors produits et cumulés sur un éventail de fréquences au même moment correspondaient à de brusques bouffées d’ondes pulsées s’étalant entre 20 microW/m2 et 60 microW/m2 et qui impactaient la tête.

Comme d’habitude ces tirs d’ondes ciblés avaient augmenté en intensité en fonction des protections ajoutées. Le matériel utilisé semblait faire ses calculs d’adaptation immédiatement.

La surprise s’était produite au matin avec des CEM de 400 microW/m2 tout à fait inhabituels, venant , semblait-il,  de l’appartement du dessus mais en plus et curieusement du dessous , maintenant inhabité.

Image

Détails montrant d’autres bouffées d’ondes produites en U (1,6 GHz) et V (1,7 GHz)

Ce qui donne un total de  plus de  725 microW/m2 pour 8h47.50

Image

Pour plus d’efficacité, et éviter que je puisse me reposer, l’opérateur PN avait forcé sur les fréquences jusqu’à 2, 4 GHz.

Image

Image

détails pour 9h02

Image

Voici  donc une nouvelle fois, des exemples de ces détections d’énergie dirigée avec sauts de fréquence douloureux et production de CEM et  qui cuisent des êtres humains dans leur appartement ou leur lit , comme de la viande de boucherie, dans l’indifférence générale   et bien pire, puisque toute personne qui mentionne ou décrit ce type  torture est menacée d’incarcération et de sévices médicamenteux. 

Image

Le mot « PORC NAZI  » ( p.n.)  pour désigner les tortionnaires qui s’adonnent à cette activité assassine ou entreposent chez eux , le matériel nécessaire à cette torture, est bien le seul adapté .

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/26/methodes-de-p-n/

Publicités

Champs électriques

20 Fév

Image

Ce tableau avait montré les champs électriques anormaux qui existaient dans mon appartement de Vannes  pendant la nuit du 14 février.

Ces mesures couplées aux symptômes produits par les ondes électromagnétiques indiquaient le fonctionnement d’un appareil à visée criminelle dans le voisinage. Cet appareil pulsait des ondes électromagnétiques à très forte dose pendant la nuit .

Toutes les cibles de harcèlement électronique savent et disent que leur blog est lu en priorité par leurs ennemis actifs et qui s’activent à modifier ou adapter leurs souffrances pour les rendre moins détectables , moins faciles à prouver, voire, croient-ils,  relativement supportables .

Dans la nuit du  16 février , cela avait donné ceci, à heure égale avec le reste de la nuit à l’avenant, ce qui pour ces tortionnaires-là  était  peut-être plus présentable.

Image

Ces valeurs  dangereuses pour la santé dépassaient les normes acceptables.

Image

Les champs électriques repérés sont une composante  d’ondes électromagnétiques pulsées. Cette nuit-là, comme les autres, ces ondes avaient généré un mal de tête épuisant et handicapant,  et des douleurs brûlantes  des organes internes  gonflés comme des baudruches prêtes à éclater.

Cette organisation, qui attaque des citoyen dans leur appartement et dans leur lit,  est sciemment criminelle et les participants , actifs voisins aux airs de père de famille, de petit bourgeois occupé, ou de grand mère respectables, ne l’ignorent pas.

Probably the most horrible consequence of these (electronic) weapons based on radio waves is that you can NOT protect yourself, your children, your loved ones anymore. You can no longer say: stay in this room, you are safe here. Attackers simply look and cook/burn through walls, with intensities that can be deadly. Police cannot protect you, security services cannot protect you. That is why these weapons must be banned, not tomorrow but NOW . by Peter MOORING from STOPEG