Tag Archives: EHS

EHS – Nouvelle avancée judiciaire en France

24 Jan

EHS = ( personne)  ÉLECTRO HYPER SENSIBLE

Toutes les avancées de reconnaissance du phénomène EHS sont un plus pour les individus ciblés , victimes de malveillance par des moyens relevant d’une technologie cachée  et qui produit des effets délétères sur leur santé (comme pour les EHS) en modifiant  souvent leur comportement,  à leur insu.

Par analogie on peut noter que c’est par la reconnaissance du harcèlement au travail que la notion de harcèlement et ses diverses implications a pris, officiellement,  de l’importance

Ce COMMUNIQUE du 23 janvier 2019 vient de PRIARTEM et a transité par ROBIN DES TOITS 81.

Comme suit :

Par jugement du 17 janvier dernier, le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise enjoint l’organisme public qui l’emploie, de reconnaître l’électrohypersensibilité d’un technicien de recherche comme imputable au service – l’équivalent pour les fonctionnaires de la reconnaissance en maladie professionnelle.

Pour Sophie PELLETIER, présidente de PRIARTEM,   il s’agit d’une double « première » : « C’est la première fois que la juridiction administrative – dont dépendent les agents de la fonction publique – se prononce favorablement sur cette question. Et cerise sur le gâteau, c’est la première fois en France qu’une décision de justice reconnaît l’intolérance aux ondes électromagnétiques comme maladie imputable au travail ». Cette décision arrive après un long parcours du combattant pour l’agent, atteint de troubles neurovégétatifs. Celui-ci était tombé malade il y a dix ans après avoir travaillé pendant deux ans sur un appareil émettant de forts champs électromagnétiques.

Pour Me LAFFORGUE, avocat du requérant et par ailleurs avocat de PRIARTEM, le jugement rendu par le tribunal administratif est particulièrement motivé : « Sur la base des arguments que nous avons développés, les juges ont estimé qu’il existait une probabilité suffisante pour qu’en l’absence d’autre cause évidente, l’exposition chronique et prolongée et une sensibilité accrue du sujet, permette de conclure à l’imputabilité au service de la maladie ».

Rappelons que, fin 2018, un technicien électrohypersensible travaillant dans une entreprise de télécommunication avait quant à lui obtenu, du Tribunal des affaires de sécurité sociale de Versailles, la reconnaissance en accident du travail d’un malaise survenu sur son lieu de travail.

Ces deux décisions, permettent d’ouvrir pour les travailleurs qui en sont victimes, qu’ils soient salariés ou fonctionnaires, des perspectives de reconnaissance et de prise en charge des troubles liés à l’électrosensibilité, au titre des maladies ou des accidents du travail.

C’est surtout et avant tout un signal fort envoyé aux pouvoirs publics, aux employeurs et aux acteurs de la santé au travail, pour ne plus méconnaître les conséquences des expositions électromagnétiques sur la santé des travailleurs et les risques judiciaires que cela leur fait encourir.

Contact presse
PRIARTEM : 01 42 47 81 54

CEM ( champs électromagnétiques) dans un cabinet dentaire

Publicités

La fin de la ligne ( pétition contre)

9 Jan

Il s’agit de la ligne qui permet à un téléphone d’être branché à la prise en T  ( ou l’équivalent ).

Ce texte d’explication , a été  transmis par Robin des Toits qui relaie aussi une pétition pour tous ceux qui veulent conserver ce type de technologie sans  danger sanitaire majeur .

https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/pourlemaintiendureseautelephoniquef-2670.html

Le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) est le réseau téléphonique fixe historique (avec le téléphone directement branché à la prise en « T »). En France, ce réseau a été déployé autour des années 70 par Orange (ex France Télécom).

Le RTC s’articule sur un réseau de 110 millions de kilomètres de câbles en cuivre, soutenus par 18 millions de poteaux. Il constitue un bien national, prêt à être bradé (comme la production hydraulique) vers les intérêts privés ou abandonné sous prétexte d’archaïsme. L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) évalue le coût actualisé de ce réseau à 28 milliards d’Euros. Une paille! Orange explique cet arrêt par la remise en cause de la pérennité de son réseau téléphonique historique d’ici quelques années. L’obsolescence des équipements et composants spécifiques à ce réseau et le désengagement progressif des équipementiers sur cette technologie engendreraient  des difficultés croissantes d’entretien du réseau. Mais il s’agit aussi d’une volonté de ne pas conserver et retransmettre les compétences des ingénieurs et techniciens qui partent progressivement à la retraite.

Par ailleurs, le Service Universel Téléphonique (raccordement et fourniture d’un service de téléphonie fixe) permet de faire bénéficier à tous des services de téléphonie fixe à un prix modéré sur l’ensemble du territoire. Les obligations à la charge de l’opérateur Orange, actuel prestataire du service universel, sont indépendantes de la technologie employée.

Le RTC va être remplacé par l’IP (Internet Protocole) via la technique de VoIP (voix sur IP). Concrètement, une box Internet minimaliste permettra l’accès au Service Universel de Téléphonie et, pour certains opérateurs, l’appareil téléphonique fourni avec la box sera muni d’une carte SIM, donc avec accès au réseau de téléphonie mobile. Les électro hypersensibles (EHS) mais aussi les réfractaires à l’électrosmog apprécieront d’autant plus que, pour être joignables, il faudra garder ces équipements “connectés” allumés en permanence.

L’association d’une ligne fixe avec un combiné téléphonique classique (non raccordé électriquement) sur le RTC a l’énorme avantage d’être indépendant du réseau électrique 50 Hz pour fonctionner. A partir de 2022, en cas de panne électrique généralisée, une fois que les batteries de secours des antennes relais seront déchargées, on assistera à un black out total des moyens de communication, puisque notre cher réseau cuivre aura été abandonné sur l’autel d’une certaine idéologie du progrès.

A force de vouloir toujours mettre les œufs dans le même panier…

Contact presse: contact@robindestoits.org – 01 47 00 96 33
 

Attaquée par un signal pulsé dans la tente de faraday

2 Oct

La tente de faraday avait été achetée sur place à Dordrecht chez Holland Shielding. Elle avait été accompagnée d’une certification de sa capacité revendiquée de protection qui se trouve à
https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/04/04/tente-de-faraday-et-900-mhz/

La tente de faraday protège des champs électromagnétiques ambiants . Pas des signaux pulsés. Mais on pourrait aussi penser qu’elle est susceptible de les atténuer.
Apparemment , pas dans mon cas.

Pourtant, après de nombreuses nuits passées à bouger et changer mon matelas de place pour trouver un repos indispensable à la survie , j’aurais aimé une nouvelle fois y croire ( atténuation des signaux).

Le nouvel essai de nuit dans la tente de faraday avait été catastrophique . Le signal pulsé et qui m’avait retrouvée en quelques petites minutes avait été d’une violence inouïe et répétée dès le 5ème tir.

Lorsque la boite crânienne , cible de toute cette violence pulsée , est cachée sous une table ou entourée de packs de gel fixés par une capuche de plongée, la réaction douloureuse la plus notoire est un éclatement sonore et en général dans la partie droite du cerveau.

Ce type d’éclatement sonore que chaque cible décrit à sa manière ou selon les sensations éprouvées , est connu pour être la conséquence d’une thermo-dilatation à l’intérieur de la boite crânienne . De nombreux individus qui travaillent sur, ou avec, des radars,  en sont victimes .
Ce phénomène avait été noté, entre autres, par un médecin militaire belge : le Dr Evrard

Dans mon cas , et peut-être dans tous les autres, cet éclatement sonore s’accompagne d’une déflagration électrique anarchique et soudaine , plus ou moins forte dans une ou plusieurs parties du cerveau . Il s’y ajoute un état de régression des capacités cérébrales,  lié à ce qui semble être une régression vers la gamme d’onde la plus basse du cerveau ( Delta ).

Toutes les fonctions habituellement disponibles  sur commande du cerveau, sont altérées ou annihilées . C’est notamment le cas pour la décision de mouvement , qui devrait permettre de changer de place et éviter le prochain tir.

Quand le signal a trouvé sa cible , par une émission de sensations piquantes préalables, il ne la lâche plus ou la retrouve immédiatement, pendant , souvent, des heures.

A l’intérieur de la tente de faraday, et jusqu’à présent, l’éclatement sonore dans la tête n’existe pas. Cette sensation sonore douloureuse est remplacée par une impression d’embrasement totale du cerveau et qui fait perdre conscience.

Ainsi ,  sans électrosmog ambiant , car ce n’est actuellement plus le cas, la tente de faraday se révèle un piège . La cible incapable de prendre la décision d’en sortir ou d’être capable de coordonner les mouvements pour le faire , devient une proie inerte matraquable à volonté.

Ceci ci-dessous représente le tir extrêmement violent n° 5 de 21h 05.24


A ce moment-là, en détection, il y avait seulement eu une micro-pulsation sur 2,4 GHz

L’énergie représentée sur tableau (EEG) est en microVolts

On peut noter que l’énergie ( 329185 uV) développée en 01 , électrode située à l’arrière gauche du crâne , dépasse très largement ce qui est, d’habitude signalé comme douloureux, et qui se situe aux alentours de 200000 uV

 détails

En matière de correspondance , détection enregistrée / déflagration électrique dans le cerveau , à l’intérieur de la tente de faraday , il avait existé ceci ci-dessous,  en exemple, pour le reste de la nuit.

à 1h. 50 ——< signal pulsé avec fréquence porteuse de 1,6 GHz pour 0,8 uW/m2
– 1h 55 ——> signal pulsé avec fréquence porteuse de 1,7 GHz pour 0,8 uW/m2
– 3h 34 ———> signal pulsé avec fréquence porteuse de 1,3 GHz pour 1,25 uW/m2
– 4h 29 ————> signal pulsé avec fréquence porteuse de 1,7 GHz pour 0,8 uW/m2
– 5 h 18 ———> signal pulsé avec fréquence porteuse de 1,7 GHz pour 0,8 uW/m2

Ces pulsations qui provoquaient des déflagrations électriques  moins importantes dans le cerveau,  pouvaient être  d’ une origine différente  de celle du matraquage violent du début de ma nuit

Car, en début de nuit,  le signal  semblait me cibler spécifiquement et violemment après  retrouvailles avec le corps puis ma tête  .

Donc, cette foultitude de signaux avec fréquence porteuse de 1,8 GHz – 1,7 GHz – 1,6 GHz pourraient signer la présence d’un DECT voisin ( 4 ou 5 mètres) et qui pulse ( ou booste) autoritairement ses 100 Hz chez moi.

Et sinon, il s’agirait de l’antenne GSM1800 du concentrateur  ( réseau LINKY) qu’ENEDIS, prévenu par LAR  de mon handicap EHS, a placé au-to-ri-tai-re-ment à 25 m de chez moi.

Pourtant, en plus de la tente de faraday où je me trouvais  , un paravent de couvertures de survie  superposées , avait été positionné entre la maison voisine et la pièce où se trouvait la faraday.

Pour essayer de comprendre l’origine du signal suiveur/ ressenti comme vengeur,  du début de nuit, une recherche avait été faite auprès d’une société de géophysique pour connaitre la densité de puissance des radars d’auscultation de la terre.

La réponse vague du géophysicien avait été que celle ci ( densité de puissance ) est trop faible pour être ressentie.
Sauf si …
Mais quoi ?

Pour une information  détaillée sur les signaux pulsés voir :

https://electrosmog.info/IMG/pdf/Pulse.pdf

Alerte pour les EHS et IC/EHS

27 Déc

Les EHS sont les personnes déclarées électro -hyper- sensibles .

Elles souffrent de ce que le Professeur Belpomme, spécialiste de médecine environnementale , désigne par l’acronyme SICEM ( syndrome d’intolérance aux champs électro magnétiques.) et qui reste largement  incompris , quant à son importance et à ses conséquences , de tous ceux qui sont encore épargnés par cette atteinte grâve à leur intégrité physique .

Les IC/EHS sont des individus ciblés par du harcèlement électronique et qui peuvent être devenus EHS par la volonté criminelle d’ individus ou de groupes d’individus qui les bombardent d’énergie dirigée, pour les rendre malades, le handicaper et les éliminer.

Les détections suivantes ont été faites près d’une live box ORANGE , démarrée et connectée en filaire seulement . On y découvre qu’à deux moments différents et proches , pendant le démarrage , la box émet soudain des champs électromagnétiques inattendus et importants .

Ces détections ont été faites à chaque démarrage et sur plusieurs jours récents, pour confirmation.

Les deux derniers tableaux de détection , montrent également que la box pulse des mini bouffées de CEM sur deux fréquences voisines , chaque minute.
Sachant qu’il n’existe aucun voisin à droite ou à gauche et qu’aucun appartement de la colonne , au-dessus du mien,  n’est occupé , il faudrait donc en déduire que certaines box d’Orange débloquent dangereusement .

Certaines personnes non averties se croiraient ainsi , à tort, protégées par le tout filaire .

22-12-17

23-12-17

24-12-17

25-12-17

26-117

et

 et en enlevant les lignes intercalaires

ESSAIS   COMPLÉMENTAIRES 

FAITS  avec ORDINATEUR ÉTEINT et DÉBRANCHÉ

1,8 GHz correspond à une fréquence de téléphonie ( voir image ci-dessous)

Mais 1,7 GHz – 1,8 GHz- 1,9 GHz  sont  également des fréquences  de la bande  L , utilisée par certains radars ‘dits » primaires . Ces radars ont une portée qui va jusqu’à 400 kms . Ils peuvent émettre des impulsions de haute puissance grâce à leur largeur de bande importante et compressée.

Ces radars sont utilisés pour la circulation aérienne en tandem avec une antenne radar secondaire mono-impulsion.

 

Pour les EHS – les ondes en train

26 Nov

IMG_5287 train

La détection ci-après  ne représente pas du harcèlement.
Il s’agit seulement d’une information pour les EHS et les autres, si intéréssés .

IMG_5297 train aller

La colonne N = 900 MHz     T = 1500 MHz
A l’aller, la détection  ci-dessus , avait été faite alors que le wagon commençait aussi sa journée et  n’était occupé qu’au 2/3 .
Les trois premières lignes de la détection  donnent des informations en dBm.
Le paragraphe en jaune montre des valeurs CEM en µW/m2.

IMG_5298 train retour

Au retour, le wagon, qui avait sans doute accumulé des CEM tout au long de son utilisation du jour, était quasi plein . Les passagers s’affairaient sur leur appareils , dont bon nombre sur ordinateurs avec dominos 4G.

EHS = électro hypersensible

Perdons pas nos cabines

17 Oct

cabine-telephone

La plus part des électro hypersensibles (EHS) et des victimes de harcèlement électronique sont condamnées à vivre sans téléphone portable. A cause  des malaises induits par les champs électromagnétiques générés par les ondes  : picotements, brûlures, douleurs sur les nerfs, céphalées , engourdissement cérébral … entre autres joyeusetés.

A la maison, les téléphones filaires  font l’affaire.

En extérieur , tout ce petit monde  qui augmente irrémédiablement ,  est tributaire des cabines téléphoniques, de moins en moins nombreuses.

Ces cabines téléphoniques sont également le seul lien de bien des déshérités qui n’ont pas les moyens d’acheter des portables,  ou se  font voler  ceux qu’on leur a donnés dès qu’ils ont  tourné la tête.

Quelques maires  de communes en  » zone blanche » ,  de communes moins favorisées ou de communes sinistrables savent aussi que ces cabines téléphoniques  sont vitales en cas de d’urgence, quand il n’y a plus d’électricité nulle part pour faire fonctionner box WiFi ou téléphone DECT  .

Pour refuser la suppression de ces cabines téléphoniques,  l’association PERDONS PAS LE FIL  a proposé  un amendement  dans le cadre du projet de loi numérique qui doit être présentée à l’Assemblé nationale début 2016.

PERDONS PAS LE FIL a besoin de soutien pour faire reconnaître le bien fondé de cette démarche citoyenne.

Pour aider PERDONS PAS LE FIL  à faire passer cette information sur  la nécessité de conserver les cabines de téléphone publiques, l’association ROBIN DES TOITS propose de voter , en suivant  les informations données  par Anne-Laure MAGER , présidente de PERDONS PAS LE FIL , sur son site . Comme suit :

 pour voter, utiliser  le lien: https://www.republique-numerique.fr/consultations/projet-de-loi-numerique/consultation/consultation/opinions/section-3-maintien-de-la-connexion-internet/maintien-des-cabines-telephoniques-garantie-acheminement-appels-et-appels-d-urgence-en-cas-de-coupure-electrique

(cliquer sur D’accord en bas de page puis se connecter, si pas de compte, s’inscrire ici : https://www.republique-numerique.fr/register/ )

-Cabine_téléphonique autre

Dans son numéro du samedi 17 octobre , Aujourd’hui en France avait consacré une pleine page à ce sujet , dans un article intitulé « Les cabines raccrochent pour de bon » .

Cet article présentait aussi l’action déterminée  du maire de Brissac dans  l’Hérault, arcbouté sur le maintien des cabines téléphoniques  dans son village en  » zone blanche « 

IMG_4974 maire de Brissac

Manigances – trucages- ratés

24 Juil

De nombreux individus ciblés, bombardés d’énergie dirigée deviennent également EHS ( électro hyper sensibles) .

Leur état relève alors , à des degrés divers, du SICEM ( Syndrome d’intolérance aux Champs Electro Magnétiques ) tel que défini par Mr Belpomme sur le site de l’ARTAC. * (1)
Il existe cependant des différences essentielles entre ces 2 catégories de victimes des technologies modernes que sont les EHS et certains individus ciblés. Les 3 plus notoires sont ainsi :
– Les EHS sont affectés par des technologies existantes connues
– Les individus ciblés sont attaqués par des technologies qui produisent des CEM et entrainent des problèmes et maladies semblables à celles des EHS.

– Les EHS peuvent réussir à relativement ou complètement se protéger du phénomène qui les handicape , par l’éloignement des sources de production de CEM , et par des produits ou moyens maintenant mis à leur disposition ( peintures, voiles ou voilages , tentes ou cages de faraday etc…)
– Les individus ciblés ne peuvent pas se protéger des technologies utilisées par des ennemis inconnus ou invisibles qui les poursuivent en tous lieux . Même la nuit. Les technologies mises en œuvre par diverses manipulations de systèmes existants sont mélangés à l’utilisation d’appareils adaptés aux situations imaginées par les individus ciblés pour se protéger. Les tentatives de protection des individus ciblés , déplacements y compris,   sont mises en échec à la vitesse V.

– Les EHS sont victimes d’intérêts commerciaux qui priment sur la priorité que devrait être la santé publique . Les EHS relèvent de problèmes de l’environnement .
– Les individus ciblés sont victimes de réseaux criminels qui s’acharnent sur eux pour des raisons inconnues ou  personnelles. Leurs cas relèvent de la criminalité d’abord et de problèmes environnementaux ensuite, à cause des conséquences  sur la santé des technologies utilisées .

Les manipulations et manigances du ou des réseaux criminels exposé (s) dans ces blogs avaient mis en évidence quelques adaptations  pour des attaques par énergie dirigée et qui étaient d’une certaine façon autant de ratés  . Ces manipulations prouvaient l’anormalité des phénomènes et situations.  Elles montraient  la faculté d’adaptation du réseau impliqué et surtout sa volonté de malignité .
Ces ratés avaient été répertoriés à Vannes notamment et aux Sénioriales. * ( 2)

En voici ci-dessous d’autres exemples.

IMG_3688 box

Ceci est une boite en métal qui cache une box en papillote, pour connexion  internet

IMG_3687 papillote

Pour minimiser les CEM produits, cette box, comme le montrent les fils qui sortent sur le côté, fonctionne sur le mode éthernet .
Selon le guide d’utilisation de la box la bande de fréquences opérationnelle est entre 2400 à 2497 MHz.

Mais, dans cette histoire d’individu ciblé , il faut garder ceci en mémoire qui ressemble à une prise en main à distance grâce à une IP fixe  non demandée  ( photos prises ce jour)

IMG_3679 169 254 108

puis

IMG_3680 câble débranché

puis

IMG_3682  169 254 140

et enfin

IMG_3683 192 168 1

C’est ce qui ressort également du tableau ci-dessous où l’on voit à droite toute,  que la box- mode éthernet- en- papillote   de 2,4 GHz émet des CEM dans la gamme de fréquence de 5GHz et provenant bizarrement d’une box voisine.

IMG_3691 29-6-15

1,5-1,6-1,7 GHz correspondent au spectre habituel du signal

2,4-2,5 GHz correspond à la puissance de ma box

3-4 et 5-6 GHz  correspondent à une box de voisin

Le 29-6 , à la date de ce relevé, le voisin du dessus , également désigné par le mot  « criminel dédié » *(3) était alors celui-ci :

IMG_3559 voiture A221

Lors d’une connexion pendant « sa » période de surveillance, une détection  lors d’une connexion internet avait donné ceci  et donc des valeurs CEM en continu sur les fréquences 1,4 GHz à 2,1 GHz  :

IMG_3672 une connexion internet sans contrôle

Ce voisin était parti . Depuis l’arrivée de son remplaçant , les détections étaient devenues ainsi avec des « poussées »  de CEM  sur 2,4 GHz à intervalles réguliers .

IMG_3673 tbleau géné  2,4 Ghz

2,4 GHz pour la fréquence porteuse, ce n’est pas obligatoire, comme le montre un tableau précédent, mais c’est plausible.

IMG_3674 2, 4 GHz chaque minute
Ce qui l’est moins est cette forme d’impulsion régulière de la fréquence porteuse  2,4 GHz . Chaque minute.
Dans Dossier scientifique sur le Wifi  du site Robin des Toits * (4) , l’auteur de ce texte très clair d’explication de base sur l’électromagnétisme , mentionne le fait que plus la fréquence augmente plus la longueur d’onde diminue au point d’atteindre des mensurations correspondant à celles d’organes du corps humains  et sur lequel elle aura un impact.

L’oscillation externe ( saccade) produite par la fréquence entrainera une oscillation interne d’un ou de plusieurs organes concernés. C’est le problème que posent donc ces impulsions de HF et autres rafales d’ondes.

Le 23 juillet ,  avait été le jour du raté qui montrait que les habituelles valeurs CEM enregistrées  étaient peut-être truquées à la baisse .  0,02 par exemple devenait 3,2 dans ce nouvel enregistrement  Comme ceci  :

IMG_3675 surprise 23-7

En vert foncé, les valeurs CEM de la connexion

En bleu , les valeurs CEM et complètement inédites,  après un arrêt de connexion  comme ici ci-dessu,

IMG_3676 retour à la normale

et qui s’était transformé comme ci-dessus cette fois ,  et très rapidement pour reprendre des valeurs CEM inférieures, censées normales .

On trouve en foncé sur les 4 premières lignes les valeurs  nouvelles/inhabituelles , qui redeviennent , en dessous de la ligne des fréquences en rouge,  c’est à dire après un arrêt/marche du détecteur , identiques aux valeurs CEM habituelles.

Ce qui pose  le problème d’un éventuel camouflage/trucage habituel des valeurs  CEM dans cet endroit. Manigance à laquelle il faut s’attendre.

Si une valeur CEM habituellement notée 0,02µW/m2 est en réalité 3,2 µW/m2, alors un tir noté par camouflage  12 ou 100 µW/m2 serait en réalité 160 fois plus puissant

Par ailleurs, dans un contexte  de connexion ethernet, les 10Hz habituellement pulsés par le WiFi auraient pu être insignifiants.

Comme pour  tous les résidents d’immeuble, il fallait compter avec les ELF des voisins .. Ce qui donnait ceci  en microTesla, à un moment où ma box était OFF depuis déjà un moment.

IMG_3692présence de 10Hz (4.535) , 17.2 Hz (2) , 24.4 Hz (1)

 

 

puis

IMG_3693

et

IMG_3694

Et dans un contexte criminel établi, il fallait aussi subir les rafales de nuit de ce nouveau   voisin , à la cadence indiquée dans la colonne à gauche.

IMG_3677 rafales du 24-7

en bleu le spectre habituel du signal

en marron l’élargissement du signal au moment des tirs

Quelques soirs plus tôt, un tir de nuit avait été effectué de l’appartement du dessous, aux résidents absents , pour 200 µW/m2 au compteur sur la seule fréquence de 900 MHz. J’avais migré sur le balcon pour éviter les tirs suivants
C’était sans compter avec la frénésie criminelle naturelle et protégée de ces voisins-là .Et un tir sur le sommet de la boite crânienne était alors venu de cette aile de l’immeuble.

IMG_3474 aile  de l'immeuble

* (1)

http://www.artac.info/fr/information actualité/actus-de-l-artac_000052_actu000015.html

* (2)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/02/amenagements-de-cem.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/06/03/bricolage-de-frequences/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/05/17/lanester-et-les-ondes/

*(3)

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/06/hce-criminels-dedies.html

* (4)

Dossier scientifique sur le WIFI PDF.pdf  (1.02 Mo)