Tag Archives: enregistrement

Torturer et éliminer par les ondes

15 Mar

Image

Mon arrivée dans l’immeuble de Paris avait été très rapidement suivie d’une escalade de pétarades dans les canalisations de l’immeuble . Et l’atmosphère était  passée de bruyante à insupportable avec maux de tête, état nauséeux et étourdissements.

Comme l’opérateur habituel des pétarades  faisaient des travaux dans une chambre en face, il fallait en déduire  une programmation  de l’appareil ou à un déclenchement à distance de ces joyeusetés . Par  zappette,  ou portable .

Le  13 mars  au soir, une petite boule de kleenex avait frissonné quelques secondes. Elle était  juste  sous mon nez,  mais surtout en  face du trop plein de  l’évier.  Secouée par un tir d’ondes venant  des canalisations, elle avait bougé de toutes ses formes.

Cela rappelait bien sûr une planche tombée toute seule , quelques semaines plus tôt et une pelle à poussière éjectée avec vigueur de son étagère à 60 cms du sol, vers la même période. Les deux phénomènes ayant pour origine des tirs d’ondes à travers les parois.

De quoi envoyer toute personne non prévenue  chez un désenvouteur ou un exorciseur à 200 euros la séance.

Cette nuit-là avec une précision toute militaire  et qui suppose le matériel en conséquence ,  alors que j’étais dans mon lit, des tirs avaient fait tressauter un bras et une épaule avant de viser la nuque. Tout simplement. Le tireur était confortablement installé dans l’appartement de Mme WALTI-GRACIEUSE.

Puis selon une méthode habituelle qui se veut de déstabilisation , les détonations étaient  plus tard venues du côté du studio Besagni/Frenove . L’occupant  du lieu avait quitté en catimini  vers 7h15, le lendemain.

Dans ma chambre ,  pendant cette nuit du 13-14 un détecteur couplé à un enregistreur audio synchro avait donné  ceci,

Image

et qui avait été mis en ligne à

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/harcelement-en-reseau-harcelement_14.html

dans la journée du 14-3
L’observation montrait que l‘augmentation des champs électromagnétiques nocifs était bien synchro avec les pétarades .

Par ailleurs , pour éviter toute erreur  quant à l’origine de ces valeurs dangereuses ,  ce soir-là de nouveau, le compteur électrique avait été coupé  pour la nuit, et la fenêtre  de la chambre recouverte de plusieurs épaisseurs de feuilles d’aluminium.

Vers 6h du matin  le 14-3, une aiguille s’était soudain enfoncée de plus en plus profondément dans la chair du gros orteil à la limite de l’ongle.
Sauf qu’il n’y avait pas d’aiguille. Il s’agissait là , de la -maintenant- habituelle sensation de « piqûre »  mais dans sa forme sadique.

De mon expérience de torturée, j’avais déduit que les « piqûres » , sensations innommables de marquage de cible servent à géolocaliser . Ici, ce matin-là, c’était l’équivalent de la brûlure des plantes de pieds. Un acte sadique gratuit.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/20/quelques-photos-de-brulures/

Le 14 au soir, le tireur fou du 22 rue Ernest Renan avait dû contourner mes nouvelles parades.  Et, il avait rôdé tout un moment avant de réussir des tirs au cerveau ( le mien) en se plaçant côté studio Besagni/Frenove.
La détection pour cette nuit du 14 au 15 donnait ceci :

Image

Mais il s’était de nouveau énervé à partir de 6h du matin  ce 15-3 avec des tirs à la tête et d’autres dans les canalisations et qui montraient ceci.
Image

La comparaison des deux tableaux  de nuit  , avec au milieu la mise en ligne d’1 article sur étouffoir  économise les commentaires.

Petit supplément, pour information complémentaire
Vers 12h45 , je m’étais allongée sur mon lit positionné contre la cloison commune avec le studio Besagni/Frenove. Quelqu’un était entré dans ce studio très vite. Et les tirs d’ondes , style  coups de fouets  vers la tête et le cerveau  avaient commencé dès que j’allais sombrer dans le sommeil.
Mais cela pourrait  encore être une coïncidence du à l’amalgame : position allongée= endormissement

Le 15 à 13h15
On note que ces tirs d’ondes ( 2Ghz) qui correspondent aux coups ressentis par le cerveau,  ne généraient pas de champs électromagnétiques importants .

L’appareil propulseur de  HF n’était sans doute qu’à 30 cms de la tête . Mais Il était aussi et  peut-être différent de celui qui est utilisé pour les tirs dans les canalisations, lesquels  avaient continué en même temps de façon sporadique.
Auquel cas, cela donnerait pour le moment, au moins 3 types d’appareils différents utilisés ici pour torturer.
Il est évident, une nouvelle  fois,  que ce studio est à  la disposition totale du réseau criminel local. Comme l’appartement en dessous.

SAMEDI 15 MARS 2014 – J-J WALTI m’a interpellée sur le palier  au moment où je sortais et pour m’annoncer  une plainte en diffamation passible de X années de prison et , selon lui, 45.000 euros de pénalité. Lorsque j’ai parlé,  j’ai eu droit à « TA GUEULE » et un claquage de porte.

Les allusions

18 Juil

Ceci est un autre procédé couramment utilisé par les réseaux de harcèlement . Il sert à  mobiliser le temps et l’attention sur des ( parfois)  broutilles, faire passer pour paranos  les cibles qui le mentionne  ,  les  inquiéter par une confusion possible d’explication ou d’interprétation ,  induire un état d’hyper vigilance de repérage et de compréhension fatigant  ,  et conduire ,  à force,  vers une forme de  folie.

Les crapules qui utilisent ce procédé bien rôdé,   sont souvent  missionnés pour une fois seulement et  approvisionnés en éléments de langage ou indications de comportement /scénette.
Ils peuvent aussi appartenir au groupe principal qui utilise le harcèlement depuis longtemps comme moyen de domination de femmes qu’ils isolent d’abord. Dans ce cas  ils  présenteront  l’apparence d’homme et femmes de l’élite sociale, morale  ou intellectuelle  qui, utilisent la loi en la déformant à leur profit et  ne supportent en plus  aucune mise en cause.

Dans des  textes précédents ( http://www.victimesansfrontiere.com) j’avais caractérisé cette méthode  de harcèlement par le mot « écho » . Les faits mentionnés , mais plutôt évoqués, par les phrases ou comportements utilisés ,   n’ont   en effet de résonnance que pour la cible  . Ils sont des sortes d’échos déformés ou déformants de  situations de sa vie , ou  de ses propos .

Il s’agit d’une autre façon, toute aussi vicieuse , sadique ou perverse  que les autres méthodes de harcèlement , pour essayer d’abaisser ou d’anéantir quelqu’un , en insinuant à travers ces allusions, l’existence d’ une méga-connaissance et par n’importe qui , de ce qu’est, fait, dit, voire est censée penser, la cible , lui donnant l’impression  d’être  surveillée par des milliers de petits  big-brothers.

1-    Dans l’article  récent « Les retournements »  on trouve un exemple de cette méthode avec  la phrase du participant  FM du tour organisé . Cet homme distant et peu loquace, ne m’avait approchée que pour me dire qu’il manquait de sommeil. Cette confidence d’un inconnu qui  avait évité tout contact avant et après cette déclaration,   avait un écho précis pour moi , privée de sommeil   depuis plusieurs  mois. Une privation de sommeil /représailles de FM s , jointe à une torture destructrice des cellules du cerveau : un crime organisé.
Au moment où j’allais, comme les autres, m’endormir sur le trajet retour, il avait fait ce que personne n’avait osé jusqu’alors : poser des questions au guide pendant son temps de conduite et  hors   des sujets du tour organisé. Nouvelle privation de sommeil et de repos.

2-    Le post  «  le harcèlement criminel » fait référence à travers une traduction libre, à un article de la revue Radiation Health  Foundation  . J’y avais noté :
…selon ce site,  que les rayons d’énergie dirigée peuvent localiser  un être humain H/24   par l’holographie. Des systèmes informatiques peuvent être approvisionnés  et paramétrés en utilisant  des informations sur la voix, la structure osseuse ou l’enveloppe bioélectrique ( aura) de la cible.  Par recherche et écho-réponse le système informatique peut ainsi   localiser une cible et  la matraquer d’ondes hautes fréquences à tout moment.

Alors que je résidais encore à Inga guest  house , j’étais entrée dans la petite galerie d’art près du lac de Reykjavik, pour une visite. L’endroit était vide de tout amateur d’art local. J’étais la première et la seule.

Pendant que l’employé de la caisse me découpait mon ticket d’entrée , un grand énergumène  rigolard était  entré en trombe . Il avait en main,   un petit appareil bizarre avec deux antennes protubérantes orientées l’une vers l’autre . Sans un mot,  Il avait commencé à  promener  son appareil d’un air  concentré  tout autour du comptoir de l’entrée. Là où je me trouvais. L’employée de la caisse l’avait interpellé. Sa traduction disait  qu’il voulait enregistrer  les sons de l’endroit…. désert et silencieux. Sauf ma voix et celle de l’employée.

J’avais interrogé sur l’orientation bizarre des antennes qui auraient dû être tournées vers l’extérieur. Pour une meilleure qualité stéréo,  avait  précisé  l’énergumène rigolard, avant de se faire expédier dehors  .

On peut penser, sans grand risque de se tromper,  que cette scénette sans importance , m’était destinée et  devait m’indiquer que ce blog est lu par les « perps » . C’était inévitable, je le savais en le faisant, et cela m’a été confirmé sans arrêt.

Mais  je souhaite, malgré son in-importance ,  que quelques personnes  des  milieux  psychiatrique et féministe en prennent connaissance aussi. Il a été fait pour elles.
Sans  faire ce genre de blog de témoignage, avec donc réponse possible,  des centaines de cibles/victimes, sont confrontées à cette méthode de harcèlement et …  aux autres.

Or, 10, 20,  ou 30 ans de ce traitement , toutes méthodes de harcèlement confondues, sont difficilement supportables.

 

//