Tag Archives: expérimentation en France

Expérimentation de la 5G en FRANCE

30 Déc

Ceci est la carte de France des expérimentations 5G et fournie par l’ARCEP

 

L’ARCEP , au service de la technologie , présente ce curieux logo :

https://www.arcep.fr/cartes-et-donnees/nos-publications-chiffrees/experimentations-5g-en-france/tableau-deploiements-5g.html?

Pour mémoire, le billet  de ce blog « la 5G au tribunal de GATESHEAD » rappelle que la 5G utilise une foultitude  de mini-antennes relais pour véhiculer  son énergie dirigée .

Faut-il inclure dans cette myriade de relais

  • les antennes des concentrateurs d’ENEDIS
  • les antennes des portails  à ouverture électronique,  avec antenne directionnelle 
  • les antennes des téléphones  portables,  en fonction ou en veille en tous lieux
  • ????????????

Extraits de : https://www.nextinpact.com/news/103308-5g-tout-ce-quil-faut-savoir-en-10-questions.htm

« De son côté, Orange explique que « l’utilisation des ondes millimétriques, autorisée à partir de 2019 par la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2015, devrait se généraliser, étant jusqu’à présent exploitées seulement dans le domaine militaire ».

La 5G apportera aussi de nouvelles fonctionnalités, et certaines commencent déjà à faire parler d’elles. La première est la focalisation, ou beam tracking. Il s’agit de « faire converger la puissance des ondes radio vers la position du mobile, améliorant l’efficience du système 5G » explique Orange.

Dans cette situation, les fréquences élevées de la 5G sont un avantage, nous affirme Orange : « Quand on monte en fréquence, la taille des antennes diminue. Sur ces sites, on va avoir la capacité de mettre des antennes qui vont être composées de 100 (ou plus en fonction des fréquences) éléments rayonnants ». Cela permet donc d’améliorer l’efficacité sans pour autant augmenter la puissance. Plus ces éléments sont nombreux, plus la focalisation est efficace.

……
Nous avons posé la question à l’opérateur historique. En substance, il nous explique qu’il faudra s’attendre à une portée équivalente à celle de la 4G, notamment grâce à la focalisation. Pour faire une analogie, on peut comparer l’émission de données en 4G et en 5G au faisceau lumineux d’une lampe de poche. En 4G, la lampe émettrait un signal diffus éclairant une large surface, mais ne portant pas très loin. En 5G par contre, la lumière serait plus ciblée vers un point précis et porterait donc plus loin, avec la même puissance. C’est justement ce que permet la focalisation. »