Tag Archives: expérimentation humaine

Criminels de droit

27 Mai

criminalité images

Les criminels de droit , dans ce pays, sont ceux qui exercent leur activité en toute impunité malgré des plaintes des victimes . Leur criminalité semble autorisée et protégée.
De la même façon, il semblerait qu’existent des délinquants de droit . Ce sont ceux qui violent  les domiciles, l’ intimité,  les dossiers des cibles , sans jamais être inquiétés.

Pour ceux qui ouvrent ce blog bizarre et inquiétant pour la première fois, je rappelle , comme souvent, que la criminalité ici décrite  est un phénomène qui utilise des nouvelles technologies. Ce phénomène est désigné par l’expression la plus courante de     « harcèlement électronique »
Le harcèlement électronique consiste à propulser de l’énergie de façon directionnelle vers un être humain pour l’handicaper ( privation de sommeil) , le diminuer (maladies induites) , le faire souffrir sans répit et sans fin (pour le pousser au suicide )

L’être humain ainsi visé est appelé cible ou « IC » pour « individu ciblé ». Cette expression est traduite de l’anglais « TI »,  abréviation pour « targeted individual » .

L’énergie propulsée vers la cible est directionnelle. Elle vise intentionnellement une partie du corps de la cible ou bien la partie de l’habitation où  se trouve la cible , et où elle sera donc atteinte.
Cela est rendu possible par une autre technologie qui permet de distinguer un corps à travers les parois, le béton ou le fer. Cette technologie , est utilisée par les sauveteurs pour rechercher des survivants dans des décombres, après , par exemple , des tremblements de terre.
Dans le harcèlement électronique , cette technologie est  détournée en une aide à l’assassinat.

Ce phénomène de harcèlement électronique , soigneusement caché par ceux qui en profitent , existe depuis plusieurs dizaines d’années .

Ceux qui en profitent représentent un éventail d’occupations ou  de professions très large et surprenant .

Ce éventail de profiteurs cachés va de médecins psychiatres corrompus à des entreprises ou institutions diverses qui font de l’ expérimentation pour des profits commerciaux ou de prétendues avancées de la science. Sans oublier les réseaux criminels « purs » : ceux qui tuent sur commande.

Ces réseaux criminels dits « purs » ( par dérision)  utilisent donc le harcèlement électronique pour leurs affaires et/ou  celles de leurs clients ou obligés.qui pratiquent et font pratiquer l’assassinat de gêneurs sans preuves, et mettent à disposition leurs experts et leurs moyens . Les experts se forment par la pratique et l’expérience .
Les cibles risquent donc souvent d’être choisies en fonction des opportunités ou besoins de formation de ces réseaux cachés.
On peut lire sur ce sujet la traduction d’un témoignage d’un membre de ces réseaux cachés et qui se trouve à :

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/

et en anglais à     http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/the-syndicate-l-organisation.html

A ce jour , en France , une seule revue a eu le courage de publier un dossier/ témoignage de cible de harcèlement électronique expliquant les éventualités de ce crime caché . Il s’agit du magazine TOP SECRET.
Ce dossier témoignage est en lecture , avec l’autorisation de l’auteure à
https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/05/01/ce-nest-pas-vous-qui-etes-fou/

Pour mettre en pratique facilement le harcèlement électronique, les réseaux criminels (toutes origines confondues) utilisent :
– les appartements proches de ceux de leur cible, et d’où sont faites les agressions,
– les voitures des cibles qu’ils piègent en y cachant des éléments pour transmettre l’énergie propulsée vers l’habitacle du véhicule où se trouve la cible,
– les antennes relais détournées de leur fonction première,
– des radars de surveillance quand des fonctionnaires corrompus de l’Etat participent,
– des satellites, dans les mêmes circonstances.

Malgré des déplacements incessants ou des déménagements successifs, les cibles s’aperçoivent à leurs dépends , que leurs situations se reproduisent à l’identique en tous endroits . Les criminels sont différents. Mais tous sont  aussi enthousiastes et déterminés, parce que , semble-t-il , officiellement protégés.

C’est de nouveau ce qui s’est passé ici , aux Sables d’Olonne , avec ce cas extrêmement troublant et inquiétant  d’un maire, ancien magistrat allant jusqu’à se payer ouvertement la tête ( mal en point) d’une cible (moi) en essayant de la ridiculiser. Cela été fait en déformant l’interprétation de l’article 40 du CPC, dont cet ex- magistrat était censé spécialiste et qui lui créait une obligation de défense de la cible. Entre autre.

Et, donc, forts de ce type d’ appui officiel ,  et qui entraine celui de la police, les criminels locaux s’éclatent .
Il se considèrent comme des criminels de droit.
Ils ont commencé à torturer un être humain sans raison personnelle , même pas celle de la loi du talion , par ailleurs inconnue dans cet Etat de droit. Sauf dans l’ile en représentation dans l’article précédent .
Et pourtant à chaque réaction de défense personnelle de ses droits à l’intégrité physique et à la dignité de la cible , par la cible elle-même, ils réagissent par des escalades  de type  punitions.
Ainsi , ils multiplient les exactions et augmentent la torture quand eux,  ou leurs maîtres commanditaires,  s’avèrent mécontents ou insatisfaits de « leur » cible mise à disposition de leur perversion, sadisme ou maladie mentale.

Après l’article
https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/05/01/ce-nest-pas-vous-qui-etes-fou/
et sitôt la nuit venue , Denis Stéfane  du A221 avait montré sa colère, sa supériorité de dominant possédant la technologie et les connaissances nécessaires pour torturer en cachette au moyen d’une énergie pulsée brûlante .
Cette forme d’énergie brûlante , le micro-ondage intensif, utilisée par JJ WALTI puis, J.FOUQUET, puis A.ROUX, puis G.POITEVIN et P. SUTEAU avait déjà détruit une grande partie de mon cerveau *(1)

Ce 25 mai au soir, les représailles  à la partie de l’article précédent ( réveil par le son) et venant du A221, avaient été immédiates , et à base d’un micro-ondage violent .
Ce qui donne une information sur
l’existence de la criminalité locale dont les membres lisent ce blog avec assiduité ,
la réactivité des criminels concernés,
l’extrême variété de leur matériel qui s’adapte à toutes leurs fantaisies incluant leurs fantasmes les plus sadiques,
leur impunité assurée pour se permettre avec une telle audace de torturer des citoyens dans leur appartement.

IMG_7298 dBm

Ce premier tableau montre le premier tir le plus violent, exprimé en dBm.
dBm signifie décibel miliwatt. C’est une abréviation du rapport entre la puissance en décibels et la puissance en milliwatt.

Le tableau suivant , vient d’un enregistrement en doublon fait par un second appareil semblable au premier  et utilisant la fonction de détection 𝜇W/m2 . Les valeurs  enregistrées montrent, un réglage de l’appareil sur une intensité de puissance importante  ( de 1000 à 2500 𝜇W/m2)  et  des intervalles de temps caractéristiques de tirs.

IMG_7299 micro ondage

et dernier enregistrement avant départ

IMG_7300 continuation

Ce supplice  qui  a continué comme montré ci-dessus , est sans doute fait pour durer toute la nuit, comme cela avait été le cas  pendant longtemps , ailleurs , et par exemple
à Paris , sous la guidance du franc-maçon A. De Certaines  et par son homme de main J-J Walti
aux Sénioriales, sous la guidance de , et par,  G. Poitevin  et aussi par son homme de main , P. Suteau

Pourquoi se gêner , puisqu’ici aussi, la torture mise en oeuvre par des corses et leurs  réseaux , se fait avec l’aval du maire qui rigole de la victime  et du préfet qui regarde ailleurs.
Alors , GLF ? ou GLNF ?

Donc,  pour éviter le pire , j’avais dû une nouvelle fois, quitter mon appartement pour la nuit.
Le lendemain, j’avais aussi quitter la ville pour un moment, poursuivie non stop , par des individus de type corse et qui couraient après moi en voiture , dont celle-ci :

IMG_7304 récupération des flyers

pour enlever  et faire enlever par des femmes, mes flyers d’information sur cette criminalité racontée  .
Cette criminalité vous menace tous, autant que moi ou que les autres personnes ciblées dans le même cas.

 

Implants et contrôle mental

18 Avr

Pour faire suite à l’article   https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/04/13/individus-cibles-implants-un-cas-au-tribunal-usa/  voici ci après en traduction faite sans autorisation, un texte de Madame le Docteur Rauni KILDE dont le titre original est Microchip Implants, Mind Control, and Cybernetics by Rauni-Leena Luukanen-Kilde, MD, Former Chief Medical Officer of Finland, SPEKULA, 1999                                             

Ce texte avait été présenté sur le forum Peace Pink

Madame Rauni KILDE était médecin et  nous a définitivement quittés en février 2015, après plusieurs jours d’intense matraquage  par des ondes , de type harcèlement électronique .

Madame Rauni KILDE, *  était aussi conseillère scientifique de l’association EUCACH 

Des connexions internet  sporadiques ne m’ont pas permis de savoir s’il existait une traduction officielle de ce texte. Si c’est la cas , je supprimerai l’ article  traduit ci-dessous , à la demande  ou selon information. 

La présentation  en paragraphes est , ici,   légèrement différente de l’original. Les termes surlignés  n’existent pas, non plus dans le texte original.  

TEXTE

En 1948, Norbert Weiner a publié un livre, Cybernétique, présentant   une théorie de la communication et du contrôle neurologique  qui aurait déjà été en usage,  à l’époque,  dans des cercles restreints.

En 1980 Yoneji Masuda, « Père de la société de l’information», a fait partager sa crainte  que notre liberté soit menacée par une technologie cybernétique de type orwellien et totalement inconnue du grand public. Cette technologie relierait le cerveau d’individus dotés de micro-puces  cérébrales  à des super-ordinateurs, par le biais de satellites.

En 1974, les premiers implants cérébraux ont été  insérés, par opération chirurgicale,  dans l’état de l’Ohio, aux  Etats-Unis et également à Stockholm, en Suède.

En 1946  des électrodes cérébrales ont été insérées dans les crânes de bébés  à l’insu de leurs parents.

Dans les années 1950 et 60, des implants électriques ont été insérés dans le cerveau des animaux et les humains, en particulier aux États-Unis,  dans le cadre de recherches sur le fonctionnement du cerveau et du corps liés à  des modifications du comportement . Des techniques de contrôle mental  avaient été utilisées pour tenter de modifier le comportement et les états  d’esprit  d’êtres humains.

L’emprise  sur les fonctions cérébrales  était alors devenu un objectif primordial  des services de l’armée  et du renseignement.

Il y a trente ans  les implants cérébraux décelés par des  rayons X  mesuraient un centimètre.  Les implants suivants seront réduits à la taille d’un grain de riz, et faits de silicium, et  plus tard encore d’ arséniure de gallium. Actuellement , ils sont suffisamment petits pour être insérés dans le cou ou le dos, et également par voie intraveineuse dans les différentes parties du corps lors d’ opérations chirurgicales, avec ou sans le consentement du sujet. Il est maintenant presque impossible de les  détecter ou de les supprimer.

Il est techniquement possible de doter  chaque nouveau-né  d’une micro-puce  électronique par  injection, et qui pourrait alors permettre d’ identifier la personne tout au long de sa vie. De tels  plans sont en cours de discussion dans le plus grand secret   aux États-Unis . Il n’y a aucun débat public sur les problèmes liés à l’absence de vie privée  que cela implique

En 1973, en  Suède, le Premier ministre Olof Palme  a donné la permission de pratiquer des implants sur des  prisonniers . L ‘ex-directeur  général de l’inspection des données Jan Freese , a également  révélé que des patients  en  maisons de santé ( retraite ?)  ont été implantés dans le milieu des années 1980. Cette  technologie  a été mentionnée en  1972 dans le rapport 47 de l’Etat suédois, Statens officiella Utradninger (SOU).

Des êtres humains ainsi  implantés peuvent être suivis n’ importe où. Leurs fonctions cérébrales peuvent être contrôlées à distance par des super-ordinateurs et même modifiées par des changements de fréquences. Les cobayes de ces expérimentations  secrètes incluent  des prisonniers, des soldats, des malades mentaux, des enfants handicapés, des personnes sourdes et aveugles, des homosexuels, des femmes seules, des personnes âgées, des enfants  en âge scolaire, et tout groupe de personnes considéré comme «marginal» par cette élite  d’ expérimentateurs . Les expérimentations faites sur des  prisonniers dans la prison d’État de l’Utah, et publiées , par exemple, sont tout à fait  choquantes .

Les puces d’aujourd’hui fonctionnent au moyen d’ondes radio basse fréquence . Grâce aux satellites, une personne implantée peut être suivie n’ importe où sur le globe. Selon le Dr Carl Sanders, qui a  conçu le système biotique de intelligence-manned interface injecté dans les personnes, cette technique a été  testée, parmi d’autres,  pendant  la guerre contre  l’Irak. (Au cours de la guerre du Vietnam, les soldats avaient reçu par injection   la puce Rambo, conçue pour augmenter le flux d’adrénaline dans la circulation sanguine.) Les 20-milliards de bits / seconde  des super- ordinateurs  de la National Security Agency (NSA) pouvaient désormais « voir et entendre » ce que les soldats subissaient  sur le champ de bataille par ce  système de surveillance à distance (RMS).

Verichip

Lorsque  une puce de 5 micro-millimètres (le diamètre d’un cheveu est de 50 micro-millimètres) est placée dans le nerf optique de l’oeil, elle capte les  neuro-impulsions du cerveau  chargées des expériences, des odeurs, des perceptions , et de  la voix de la personne implantée. Ces neuro-impulsions une fois transférées et stockées dans un ordinateur,  peuvent être projetées en  retour vers le  cerveau de la personne par l’intermédiaire de la puce  pour être re-vécues. A l’aide d’un RMS , un opérateur informatique terrestre peut envoyer des messages électromagnétiques (codés comme signaux) vers  le système nerveux, modifiant ainsi  les performances de la cible. Par ce  RMS, des personnes en bonne santé peuvent être amenées à avoir des hallucinations et à entendre des voix dans leur tête.

Chaque pensée, réaction, l’ouïe et l’observation visuelle provoque un certain potentiel  neurologique, des pointes, et des modèles dans le cerveau et ses champs électromagnétiques,  et qui peut maintenant être décodé en pensées,  images et voix. La stimulation électromagnétique peut donc modifier les ondes cérébrales d’une personne et affecter l’activité musculaire, provoquant des crampes musculaires douloureuses vécues comme de la torture.

Le système de surveillance électronique de la NSA peut  suivre et gérer simultanément  des millions de personnes. Chacun de nous a une fréquence de résonance bio-électrique unique du cerveau, à la manière de nos empreintes digitales tout aussi uniques . Avec une  stimulation  cérébrale de fréquence électromagnétique (EMF) entièrement codée, des signaux électromagnétiques pulsés peuvent être envoyés au cerveau, provoquant la voix souhaitée et les effets visuels que la cible recevra. Il s’agit là d’une  forme de guerre électronique. Les astronautes américains avaient  été implantés avant d’être envoyés   dans l’espace de sorte que leurs pensées puissent être suivies et que toutes leurs émotions puissent  être enregistrés H/ 24 .

Le Washington Post a rapporté   en mai 1995 que le prince William de Grande-Bretagne a été implanté à l’âge de 12 ans . Ainsi,  s‘il était enlevé   une onde radio avec une fréquence spécifique pourrait  cibler  sa puce électronique. Le signal de la puce serait acheminé via un satellite à l’écran d’ordinateur du siège de la police, où les mouvements du prince pourraient être suivis. Il pourrait effectivement être localisé  n’ importe où sur le globe.

Aucun média n’a mentionné  que la vie privée d’une personne implantée disparaît pour le reste de sa vie. Cette personne  peut être manipulée  de multiples façons.  A l’aide  de fréquences différentes, le contrôleur secret de cet équipement peut même changer la vie émotionnelle d’une personne. Cette personne  peut être transformée pour devenir agressive ou léthargique. Sa sexualité peut être influencée artificiellement.  son inconscient et les signaux de son mental peuvent être lus,  ses rêves  peuvent être manipulés ou  même induits . Tout cela  se fait sans que la personne implantée ne le sache ou  n’y consente.

De la sorte, un parfait  cyber- soldat peut donc être créé. Cette technologie secrète a été utilisée par les forces militaires dans certains pays de l’OTAN depuis les années 1980 sans  que la société  civile  et  des chercheurs  n’en ait été informés . Ainsi, il existe peu   d’information dans les revues professionnelles et académiques  sur ce système de contrôle mental intrusif.

Le groupe  de renseignement  sur les signaux de la NSA peut surveiller à distance  le contenu de cerveaux humains en décodant les potentiels évoqués (de 3.50HZ, 5 milliwatts) émises par ceux-ci. Les cobayes prisonniers  de Göteborg, en Suède et  de  Vienne, en Autriche ont ont montré  des lésions cérébrales évidentes avec  une diminution de la circulation sanguine et un manque d’oxygène dans  le lobe temporal frontal droit du cerveau    se trouvent  en général les implants .  Un personne , cobaye finlandaise,   a eu  une atrophie cérébrale  avec pertes de connaissance à répétition  dues au défaut d’oxygénation du cerveau. **

Les techniques de contrôle mental peuvent être utilisées à des fins politiques. Le but des  contrôleurs aujourd’hui est d’inciter les personnes ou les groupes ciblés à agir contre leurs propres convictions ou intérêts. Des individus  zombifiés   peuvent même être programmés pour assassiner et tout oublier . Des exemples alarmants de ce phénomène existante aux USA .

Cette «guerre silencieuse» est menée contre des civils et des soldats ignorants du fait ,  par les agences militaires et de renseignement. Depuis 1980, la stimulation électronique du cerveau (ESB) a été secrètement utilisée pour contrôler les personnes  ciblées sans qu’elles  le sachent  ou qu’elles  l’acceptent  Tous les accords internationaux relatifs aux  droits de l’homme interdisent la manipulation non consensuelle des êtres humains – même dans les prisons- pour ne pas parler des populations civiles.

A l’initiative du sénateur américain John Glenn, des discussions ont été entamées en Janvier 1997, sur les dangers du rayonnement  des populations civiles.  Le ciblage des fonctions du cerveau par des  champs électromagnétiques et des rayonnements  (à partir d’hélicoptères ,  d’ avions, de satellites, de camionnettes stationnées ,  de maisons voisines, d’antennes relais, d’ appareils électriques,  de téléphones portables, de  télévision,  de radio, etc.) fait  partie des problème de rayonnement qui devraient être discutés  par les élus  de tout  gouvernement démocratique.

En plus du contrôle mental (MC)  électronique, des méthodes chimiques ont également été développées. Des  médicaments psychotropes et différents gaz odorants qui affectent négativement le fonctionnement du cerveau peuvent être injectés dans les conduits d’air ou des canalisations  d’eau. Des bactéries et les virus ont également été testés de cette manière dans plusieurs pays.

La super-technologie d’aujourd’hui, reliant nos fonctions cérébrales via des  puces (ou même sans elles, selon la dernière technologie) à des ordinateurs via des satellites aux Etats-Unis ou  en Israël, constitue la menace la plus grave pour l’humanité. Les derniers super-ordinateurs  sont assez puissants pour surveiller la population du monde entier. Que se passera-t-il quand des personnes accepteront d’être pucés sur la base d’informations erronées ? Le premier leurre sera celui de la puce d’identification.  Une  loi a même été secrètement proposée aux États-Unis pour  criminaliser l’extraction d’un implant d’identification.

Sommes-nous prêts pour la robotisation de l’humanité et l’élimination totale de la vie privée, y compris  celle de la liberté de pensée ? Combien d’entre nous  sont prêts  à confier leur vie entière et leurs pensées les plus secrètes à Big Brother ? Pourtant, la technologie pour créer un nouvel ordre mondial totalitaire est bien là.  Les systèmes de communication neurologique secrète sont en place pour contrecarrer foute  pensée indépendante, pour contrôler l’activité sociale et politique au nom d’ intérêts privés et militaires égoïstes.

Avec  nos fonctions cérébrales  déjà connectées aux super-ordinateurs  au moyen d’implants  radio et de puces, il sera trop tard pour protester. Cette menace ne  peut être contrée  que par l’éducation du public, en utilisant la documentation  disponible sur la bio-télémétrie et les informations échangées lors de congrès internationaux.

Une des raisons  pour laquelle cette technologie est restée un secret d’État tient au  prestige généralisé du Diagnostic Statistical Manual IV  des psychiatres,   élaborée  par l’Association des psychiatrie américaine  (APA) et imprimée en 18 langues. Les psychiatres qui travaillent  pour des agences de renseignement américaines  ont sans aucun doute participé à la rédaction et à  la révision de ce manuel. Cette  « bible » pour psychiatres sert de couverture au développement secret des technologies propres au contrôle mental ,   en qualifiant certains de leurs effets    des symptômes de la schizophrénie paranoïde.

Les victimes  d’expérimentation du contrôle mental  subissent ainsi régulièrement  des diagnostics, à la va vite, par des médecins qui ont simplement retenu par coeur la liste des symptômes  proposés à l’école. Ces praticiens n’ont pas appris que les patients qui se disent ciblés contre leur volonté et utilisés comme des cobayes peuvent dire  la vérité et sont simplement utilisés pour des expérimentation dans une guerre psychologique qui  se décline  en  électronique, chimique et bactériologique.

Le temps est compté pour changer l’orientation de la médecine militaire, et  préserver  l’avenir de la liberté humaine.

* Plusieurs vidéos de Madame Rauni KILDE  ont été présentées à  :

https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/03/21/controle-mental-evolution/

**

IMG_2030 cerveau

 Sans connaître le rapport de l’image ci-dessus ,  avec le sujet de ce texte , cette illustration donne à voir ce qu’est un cerveau avec défaut de vascularisation et d’oxygénation . Tout ce qui n’est pas rouge, n’est pas irrigué.  

Sur cette image le lobe droit du cerveau concerné  se trouve sur la partie gauche de l’image présentée

Harcèlement de fonctionnaires

20 Août

Pour aller rue Paganini, il y a le métro. Confortablement calée sur mon siège, les pieds bien à plat, et le Canard  Enchainé en main, j’avais commencé à rigoler doucement . Pas longtemps.

Une aiguille s’était soudain enfoncée dans la chair du 2ème orteil. Par dessous .

???????????????????????????????

Il n’y avait ,bien sûr aucune aiguille réelle. Il s’agissait d’ une sensation douloureuse, comme si … et qui posait une nouvelle fois un problème déjà soulevé : celui de l’accès au cerveau .

Voire d’une expérimentation humaine

Car, Il était évident qu’une onde électromagnétique n’aurait pas pu se glisser ainsi sous le pied pour venir faire son sale boulot de repérage/suivi sadique.
Partant de « l’accroche » , qui est un faisceau d’ondes bloquées sur une cible et qui la suit partout, il y avait deux hypothèses premières .
– une activation de la douleur par une onde électromagnétique faisant pression sur le cerveau de l‘extérieur

– la même activation de douleur  mais par pénétration dans le crâne d’une ELF, portée par une HF de « l’accroche »
ça parait fou , non ?

et hop , une nouvelle douleur avait surgi au niveau du coup de pied du deuxième pied . ???????????????????????????????

A l’intérieur du pied. Cette sensation-là ressemblait à des pincements répétés sur le pauvre nerf qui se trouve-là.
Il fallait manifestement , une nouvelle fois,  penser à autre chose que des picotements externes , appelés aussi « piqûres «  dans ce témoignage.

Les services de la rue Paganini délivrent des copies d’actes sous 8 à 10 jours ……. sauf pour des cibles . Et c’est même bien pire.
Là , le service avait fait partir le document , envoyé à Vannes, le jour où j’avais quitté Vannes . Pure coïncidence. Le délai pour cet envoi-là avait été de 17 jours. Pas de chance . Et la poste de Vannes avait renvoyé le dossier à l’expéditeur.
J’étais là,  ce jour,  pour le récupérer.

La petite dame asiatique qui m’avait reçue m’avait fait répéter ma demande dans tous les sens. Puis elle avait résumé. Et c’était tout de travers.
Mais le document était juste  là devant nous, tout seul dans une corbeille de l’accueil . Il m’ y attendait  depuis le 17 juillet ?
Sauf que …. ce n’était pas le bon document.

L’employé disait que c’était de ma faute, forcément. J’aurais eu  rédigé ma demande de façon incorrecte . Il faudrait re-payer. J’avais râlé et il était reparti pour un conciliabule avec sa collègue.
Pas gênée, cette dame avait mentionné mon  nom sur une liste .

Comprenne qui voudra.
Et  , le collègue avait alors pris un air paternaliste pour  me redire en l’explicitant que mon document portant les références suivantes :

???????????????????????????????

aurait du porter les références suivantes , et  écrit de sa main.

???????????????????????????????

Cela se passait au bureau 610 de ce service de la publicité foncière de Paris .
Un endroit où les fonctionnaires payés par nos impôts , harcèlent les cibles dont les noms sont mis à leur disposition pour maltraitance, comme ailleurs ,  pendant les heures de bureau, sous la houlette de leur chef de service. Naturellement.

Aimablement, le jeune homme m’avait mise en garde . Gare à moi , si je racontais.

Sur le même thème , on peut voir aussi : http://etouffoir.blogspot.fr/2014/08/harcelement-en-reseau-pre-fourriere.html

http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/des-autres/psychopathie/flashback-sommes-nous-gouvernes-par-des-psychopathes-dangereux

400 MHz, photos de vacances

6 Août

Pour la nuit du 2 au 3 août , je m’étais installée dans ma voiture , dans cet environnement-là.

IMG_7873 rue ER

 

La petite loupiote la-haut aurait été pu être rassurante . Mais pas forcément, puisque même dans cet endroit j’avais reçu des tirs d’ondes.

L’analyse de la détection dans cette petite rue résidentielle et vaguement désertée en août avait donné  aussi une indication de présence ou passage d’un appareil avec une fréquence inhabituelle ,  et qui ne correspond pas à de la téléphonie tout venant : 400 MHz

???????????????????????????????

La colonne de gauche avec 0,4 donne l’indication de l’onde porteuse ( OP) , passée de 2,1 GHz à 0,4 GHz et 2,1 GHz . Le reste des détections de cette partie de la nuit donnera des OP entre 1,5 GHz et 1,7 GHz.

400 MHz est une fréquence utilisée par des services de police et de l’armée.

Mais l’observation du tableau de détection montre aussi aussi une production de CEM ( champ électro magnétique) dans les colonnes J ( 500 MHz) et K ( 600 MHz) . Ce qui ne semblerait pas conforme avec la description faite sur le site de ARCEP
http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/consult-PMR-oct2012.pdf

et qui précise

3°) La bande « 400 MHz » (380-399,9 MHz, 406,1-430 MHz et 440-470 MHz) est la principale bande utilisée par les réseaux de PMR. C’est la seule bande, parmi celles utilisables par l’ARCEP à faire l’objet de dispositions harmonisées au niveau européen pour la mise en œuvre de réseaux PMR à large bande (c’est-à-dire, au sens de la décision (04)06 de la CEPT, pour des largeurs de bandes supérieures ou égales à 50 kHz). Cette bande est aujourd’hui répartie entre trois affectataires :
o le ministère de la défense dispose de 37,15 MHz pour ses besoins propres;


o le ministère de l’intérieur dispose de 7 MHz pour ses besoins propres ;


o l’ARCEP dispose de 29,4 MHz pour les besoins des autres utilisateurs de PMR.

Pour la nuit du 4 août , j’avais d’abord essayé de roupiller près du lion de Belfort, un endroit passant , bruyant. et facilement repérable.

Vers 22H +++ , une voiture conduite par madame avait pilé derrière la mienne. Monsieur était descendu marcher le long de mon véhicuel en se penchant légèrement au niveau du garde boue arriière. Puis, rebroussant chemin, il était remonté dans son véhicule et reparti.

???????????????????????????????

« Theatre de rue » * ou pas , et peut-être seulement destiné à inquiéter j’avais malgré tout cherché,  mais sans trouver,  une petite pastille émettrice sous le garde boue.
Peu après leur départ, la détection avait de nouveau donné ceci , susceptible d’indiquer  la présence  ou le passage d’ un appareil d’un service de sécurité , police ou armée  .

( I = 400 MHz; J = 500 MHz; la colonne D donne l’information de l’ OP, en rouge  le CEM généré)

???????????????????????????????

Finalement , j’avais quitté cet endroit passant et bruyant, pour une charmante petite place arborée et sans beaucoup d’ondes.
Malgré ce nouvel  environnement privilégié , et loin du tireur fou de mon immeuble, à 23H50, j’avais sursauté sous un tir de plus de 3 GHz, après un repérage par plusieurs bolides .

Alors , organisation criminelle faschisante ?  comme explication , ou expérimentation humaine ? comme l’avance  cet autre  blogger américain …..

IMG_7903  Human traf.

* le « théatre de rue «   est une technique de harcèlement en réseau et correspond à des scénarios concoctés par des groupes et joués à l’intention de la cible . Seule la cible est censée  les comprendre par interprétation d’allusions ou insinuations à des faits et situations  de sa vie

La torture électronique

26 Mai

24 septembre 2014 –

On apprend que les vidéos mentionnées ci-dessous n’existent plus sur internet.

**********

Par Béatrice El Beze  http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/

et Peter Mooring  https://stopeg.com

Cette première médiatisation française d’un crime commis contre des citoyens civils innocents et sans importance a été rendue possible par une initiative courageuse du réseau VOLTAIRE

Partie 1/4

Partie 2/4

Partie 3/4

Partie 4/4

La communauté des individus ciblés français recense une cinquantaine de personnes sur un site international de victimes de torture électronique . Son intérêt commun tourne autour d’une horreur : la torture et les moyens d’y faire face ou de s’en protéger un peu. La compassion de compréhension y est souvent le ciment qui évite l’écroulement ou le suicide. Car la souffrance des individus ciblés est monstrueuse et invisible.

La torture qui leur est infligée par des inconnus est continue, systématique et aussi bien physique que psychique. Elle est destinée à rendre fou ou pousser au suicide et relève d’un assassinat programmé , encadré par certains membres des forces de l’ordre et bon nombre d’ élus de ce pays.
Les pires ennemis des individus ciblés sont les psychiatres hospitaliers qui, avec eux, entendent seulement résonner le doux bruit du tiroir caisse et de l’expérimentation cautionnée.

Le matériel utilisé pour torturer les individus ciblés relève des technologies liées à la science physique et notamment aux ondes ( RF, micro-ondes, infrasons, ultrasons) qui sont pulsées à distance et traversent les parois et toutes les protections pour brûler le corps de l’intérieur, priver de sommeil et détruire le cerveau..

Ce matériel est souvent entreposé en proximité et utilisé par des réseaux criminels incluant des psychopathes graves, des camés, des imbibés, des soudoyés.
Derrière , comme marionnettistes, il peut y avoir des expérimentateurs , autres criminels qui utilisent des cerveaux d’êtres humains comme s’ils en étaient propriétaires.

C’est un autre cas de figure connu, surtout documenté aux Etats unis et depuis plus de 50 ans, et peu exposé ou discuté en France.
Il s’agit pourtant d’une horreur monstrueuse et qui ne soulève même pas l’indignation des francs-maçons  humanistes aux plus hauts postes du pouvoir.

Pour se rappeler les dégradations psychiques entrainées par les sévices physiques infligés on peut lire le passage suivant , en traduction libre du texte de Sam Vaknin : The psychology of torture ( La psychologie de la torture)
Le texte original et en entier se trouve à http://www.hotlib.com/articles/show.php?t=The_Psychology_of_Torture
« Il y a un endroit qui garantit la vie privée, l’intimité , l’intégrité et  l’inviolabilité , c’est le corps , un temple unique et un territoire familier de sensations,  fait d’une histoire personnelle .
Le tortionnaire envahit , souille et profane ce sanctuaire . Il le fait publiquement , de façon délibérée, répétée , souvent de façon sadique et sexuelle , et avec un plaisir non dissimulé . Il en résulte des effets envahissants , durables , et , souvent irréversibles .

D’une certaine manière , le corps d’une victime de torture devient son pire ennemi . D’ atroces douleurs corporelles obligent la victime à changer, son identité se fragmente , ses idéaux et ses principes partent en lambeaux. Le corps devient un complice du bourreau , un moyen continu de communication, un territoire empoisonné par la trahison.

Le corps n’est plus qu’ un lieu de dépendance humiliante à la violence de l’agresseur . Les besoins corporels de sommeil , toilette , nourriture, boisson deviennent les causes directes de la dégradation et de la déshumanisation de la victime qui vit la bestialité de sa condition dans sa chair plutôt que par le sadisme ambiant.

Le concept de «corps» peut facilement être étendu à la «famille» , ou «maison» . La torture est souvent étendue aux proches , aux enfants , aux compatriotes et aux collègues de travail. C’est destiné à casser tout les habitudes et les liens sociaux, comme c’est expliqué dans un des manuels de la CIA. La cohésion de l’ identité dépend absolument des habitudes dans leur forme linéaire . En s’attaquant au corps biologique et au corps social la torture entraine une dissociation du mental de la victime .

Dans  » éthique de l’indicible : les survivants de la torture dans le traitement psychanalytique » Beatrice Patsalides décrit ce type de métamorphose en ces termes :
 
 » Par l’écart qui se creuse entre le « je »et le« moi » , il y a augmentation de la dissociation et de l’aliénation . Transformé en objet sous la torture, le sujet a perdu tout sens de l’intériorité , de l’intimité et de la vie privée . Le temps n’existe qu’au présent , sans la perspective d’avenir qui permet un sens de la relativité. Les pensées et les rêves attaquent l’esprit et envahissent le corps , l’enveloppe protectrice des pensées qui donne un espace de respiration entre les pensées et ce qui est pensé et permet de faire la différence entre l’intérieur et l’extérieur, le passé et le présent n’existe plus.

 » la torture prive la victime des modes les plus fondamentaux de relation à la réalité et, par conséquent , est l’équivalent de la mort cognitive . L’ espace et le temps sont déformés par la privation de sommeil . Le soi ( «je» ) est brisé . Le torturé n’a plus rien de connu pour s’y accrocher : famille , maison, effets personnels , proches , langue , nom . Cela entraine une perte d’adaptabilité et du sens de la liberté . Le torturé se sent étranger – incapable de communiquer , de contacts, d’attachement ou de relation d’ empathie .

La torture fait voler en éclat les fantasmes narcissiques grandioses de l’unicité , l’omnipotence , l’invulnérabilité , et l’impénétrabilité de la petite enfance . elle accroit un fantasme de fusion avec une surpuissance idéalisée et omnipotent (mais pas bénigne ) autre – . Les deux processus d’individuation et de séparation sont inversés.
La torture est l’acte ultime de l’intimité perverse . Le tortionnaire envahit le corps de la victime , imprègne son psychisme , et possède son esprit . Privé de contact avec les autres et d’interactions humaines , le torturé est seulement dans la dépendance du tortionnaire . et souffre d’un trauma semblable au syndrome de Stockholm.
à la recherche d’un espoir et d’une quête de sens ……

…………………………….

L’anecdote racontée par Peter Mooring à propos des phares de voitures et de la question liée posée au cours d’un jeu vidéo m’avait fait penser à une mienne situation avec témoin.
J’étais passée chez un très bon ami pour lui expliquer mon silence prolongé et faire le point avec lui, en sollicitant un avis bienveillant mais extérieur.
Pour cela j’avais détaillé le système de « l’accroche «  * qui expliquait aussi des situations plus lointaines, dont il avait également été témoin dans une incompréhension gênante et partagée. Tout naturellement était venu un questionnement sur une éventuelle expérimentation humaine criminelle et une prise de possession tout aussi criminelle de mon cerveau.
Puis nous étions passés à autre chose , regardant des photos de famille sur son ordinateur . Et soudain, toute la hauteur de l’écran avait été occupée par deux lettres rouges en caractères gras

Hz

faisant naturellement référence aux histoires d’ondes que je venais de lui raconter.
Il ne s’agissait pas , bien sûr, de contrôle mental, seulement de l’écoute de notre conversation précédente dans son appartement, par l’intermédiaire de sa ligne téléphonique ou de sa live box connectée en continu.
Il y avait là , aussi, une volonté de  me montrer et prouver une surveillance non stop et des moindres détails, et aussi d’effrayer cet ami. Il est le malheureux propriétaire  d’une pile de cardiaque.

Dans l’article de Juliette Volcler  » Le son comme arme » que l’on trouve à http://www.article11.info/, on apprend que l’onde de résonance du coeur est 78 Hz.
On y lit aussi que « l’oreille peut subir des dommages à partir de 85 dB. »
Le lundi 26 mai au matin , alors que j’avais trainé mon couchage en extérieur sur le sol du balcon pour éviter les brûlures de l’estomac aux micro-ondes subies couchée sur le sol de la salle de bain , j’avais été bombardée de tirs soniques avec des valeurs en dB, autour de 88 dB .

???????????????????????????????

Photo prise dans l’exaspération

Le soir du même jour, cachée sur le sol du salon, entre le mur et le rempart fait par mon lit, j’avais attendu moins de 20 minutes pour sursauter sous un tir sonique de 22,5 KHz pour une valeur de 60 microTesla.

Le signal de VLF 22,5 KHz était peut-être porté par des HF ( hautes fréquences) . Car un autre détecteur avait enregistré au même moment un saut de fréquences HF

???????????????????????????????

Autre photo prise dans l’exaspération

Le reste de la nuit avait été une cuisson moyenne avec des valeurs de CEM ( champ électromagnétique)  allant de 30 à 100 microW/m2, et une réveil sur fond de douleurs brûlantes à l’estomac éructant et aux intestins pétaradants.

* ‘ l’accroche »  est un faisceau d’ondes bloqué sur un individu et qui permet n’importe quelle manipulation du cerveau  de l’infortuné. Le faisceau d’ondes peut être envoyé par les antennes relais, ou par un radar. Ce phénomène est explicité  à travers des vidéos par Barrie Trower, ex-agent du MI5 britannique et  par des sites en  langue anglaise.

Le schéma  indicatif ci-dessous vient du blog de Serge Labreze

IMG_6324 - accroche

Quelques photos de brûlures

20 Nov

Il s’agit ici d’un listage-résumé de brûlures qui relèvent du harcèlement électronique.
Le harcèlement électronique pulse des rayons et des ondes vers des individus que l’on dit « ciblés » .

Il peut s’agir de torture pour vengeance ,  d’élimination progressive mais rapide d’individus ciblés ou d’expérimentation humaine totalement interdite.
Ces rayons et ondes  peuvent être pulsés   par des antennes relais , des armes dites « non létales »,  par des radars,  ou d’autres appareils générateurs de signaux et  placés chez des voisins.  Les rayons et ondes pulsés  traversent  les matériaux solides dont des murs et des vitres. Ces rayons et ces ondes brûlent  les organes en profondeur  et parfois la peau avec des traces .

Des victimes françaises en font état et montrent des photos de ces  brûlures ou altérations de la peau et   faites surtout à l’intérieur de leur lieu de vie : http://dbabou.blogspot.com
http://serge-labreze.blogspot.fr dont une photo du 6 novembre de brûlure au laser

Dans mon cas, parce que la priorité de mes tortionnaires semble être la destruction du cerveau et le vieillissement accéléré, les brûlures photographiées  ressemblent à des accidents provoqués  par des sadiques en roue libre.

Image

En mars 2013, il avait neigé sur Strasbourg.

Image
Emmitouflée jusqu’au nez pour une ballade dans le quartier de la CEDH,( Cour Européenne des Droits de l’Homme)

Image

j’avais du rentrer fissa à l’hôtel Vendôme. Le contact des vêtements était devenu  intolérable pour cause de ce qui se révèlera  des brûlures avec hématomes.

Image
Allongée dans le chambre , enduite d’un onguent calmant, j’avais alors subi un tir sec, précis, brûlant et qui visait le cœur.
Un tir sec, brûlant, précis… comme celui qui avait visé la colonne vertébrale , à Vannes,  , il y a quelques jours. https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/12/vannes-et-sa-criminalite/

En mai 2013,  à Paris

Image

quelques jours avant la date anniversaire du début de la torture du cerveau, j’avais eu les plantes de pied brûlées dans mon lit. Comme avec un chalumeau. C’était à hurler.

Comme pour  les tirs au cerveau.

Image
Dans cet immeuble bourgeois du XVème la torture physique  déléguée est   aux mains d’un pervers ( grassement payé, dit-il) et de sa mère.
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/07/14/un-pervers/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/03/criminalite-de-senior/

A Vannes

Image

pour échapper à  des séances de torture à base de four à micro-ondes bricolé et  mises en place depuis  l’appartement  du dessus

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/09/vannes-cuisson-aux-micro-ondes/
j’avais opté pour un couchage en extérieur en septembre 2013.  Cela avait  entrainé une adaptation immédiate de la torture  en provenance de l’appartement du dessus.  La traduction avait été : Tir + aspersion d’ondes brûlantes  insupportables et  un piquetage de points rouges sur la peau ,  apparu quelques heures plus tard.

Image
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/05/des-ondes-pour-eliminer-2/

En octobre , j’avais eu droit à de nouvelles aspersions d’ondes nocturnes  avec marques à l’appui.
Image
En novembre, c’est en pleine matinée qu’il me faudra quitter mon lit en vitesse . Avec ces brûlures-là.
Image

février 2014

???????????????????????????????

                                                                                                                                                                                  épaule

Jambe       

 

IMG_4458

bras

???????????????????????????????                                                                                   bras

La photo ci-après parle de guerre silencieuse

Image

et incite à une transmission d’information . le texte dit :
Dégradation du cerveau, de la peau,  changement physiologique progressif et total.
Des gens souffrent sans savoir ce qui leur arrive. Cela prend des années pour apprendre ce que montre cette video. En partageant l’information, vous pouvez économiser à d’autres victimes  toutes ces années perdues . …….

L’autre texte  ci-dessous mentionne  l’utilisation des antennes-relais pour des attaques ciblées.

Image

On pouvait  voir aussi : http://etouffoirs.wordpress.com/2013/12/01/torture-et-barbarie-cree-le-14-juin-2012/   —–>  CE BLOG /  de vérités  dérangeantes  a été censuré et a disparu de la toile

 

voir pour cette photo  : https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/04/09/terrorisme-electronique-et-ciblage/