Tag Archives: fatigue

Radio fréquences et mauvaise santé des cibles

28 Jan

La traduction partielle ci-après a été faite sans autorisation, pour information.

Elle vient de l’article :
Electromagnetic hypersensitivity – Powerwatch

La propulsion de radio fréquences  ( RF) constitue une des violences cachées imparables, infligées souvent à seulement quelques dizaines de centimètres ou à quelques mètres, aux victimes de harcèlement électronique .

Les conséquences dramatiques sur la santé de ces victimes ciblées se révèlent ainsi, X fois supérieures à celles du  contact avec des RF du grand public concerné par cet article.
Il est cependant important , pour les victimes ciblées, de noter quelques  processus des effets délétères des RF pour comprendre divers changements personnels et  éventuellement  pouvoir les expliquer. Comme suit :

RADIO FREQUENCES

Les radiofréquences (RF) artificielles ont été utilisées pour la première fois au 20e siècle par les militaires dans les radars et les armements. L’exposition du public a été très faible car elles étaient principalement localisées dans les aéroports et les installations militaires. L’explosion soudaine de l’utilisation du téléphone mobile à la fin des années 1990 a créé un environnement RF entièrement nouveau, avec des personnes désormais très exposées aux téléphones, à l’infrastructure de transmission (stations de base ou antennes relais), avec tablettes, téléphones sans fil , consoles. et Wifi.

Ce qui est encore incertain, c’est de savoir si les réactions biologiques se produisent immédiatement ou si elles prennent du temps à se développer. La chose importante à garder à l’esprit pour ce qui concerne l’exposition n’est pas le niveau par rapport aux lignes directrices autorisées, mais le niveau par rapport à notre exposition en termes d’évolution humaine.

La majorité des premiers travaux de recherche en santé portaient sur l’exposition professionnelle du personnel militaire et sur certains effets de leur armement. Le premier rapport significatif (Sadcikova) décrivant la «maladie des micro-ondes» professionnelle est apparu en 1974.

Les symptômes comprenaient la fatigue, les maux de tête, les palpitations, l’insomnie, les symptômes cutanés, l’impuissance et l’altération de la tension artérielle. D’autres recherches professionnelles [Forman 1982, Wayne 1984, Graham 1985, Marchiori 1995] ont ajouté les symptômes suivants résultant d’une exposition aiguë; sensations de réchauffement, nausées, neuropathie (engourdissement, picotement, même paralysie des orteils et des doigts), crampes d’estomac, dyasthésie (sensation d’écrasement) et irritabilité.

LES MECANISMES

Ce que la recherche démontre clairement, c’est que les systèmes biologiques peuvent réagir à certains niveaux de faible puissance et pas à d’autres; ils peuvent ne pas réagir du tout à des niveaux élevés quand ils le font aux niveaux inférieurs [Daniells 1998]; ils peuvent réagir de façon très différente aux différentes fréquences.

Parmi les mécanismes proposés, on sait que le rayonnement réduit les niveaux de mélatonine et augmente les niveaux d’oxyde nitrique (NO) [Yariktas 2005]. Les changements dans les niveaux de mélatonine et d’oxyde nitrique peuvent réduire la quantité de cellules combattant le cancer dans notre corps. Cela peut expliquer pourquoi aucun cancer particulier n’est associé à l’exposition aux micro-ondes; la capacité du système immunitaire à réparer les lésions cancéreuses est compromise, et peu importe la région du corps où le cancer apparaît.

Ces changements peuvent également favoriser les troubles du sommeil, augmenter le taux de cholestérol et accroître les risques d’athérosclérose et de coronaropathie, augmenter la tension artérielle [Aly 2008] et augmenter les risques de caillots sanguins et d’accidents vasculaires cérébraux.

Oberfeld a trouvé que le schéma des ondes cérébrales (EEG) se trouvait modifié , comme l’avait annoncé Hyland, à la suite d’une exposition aux RF. Une étude de la fin des années 80 [Lai 1989] a montré que 45 minutes d’exposition à des micro-ondes pulsées affectaient l’absorption de choline chez le rat. La choline est un précurseur chimique ou «bloc de construction» nécessaire pour produire le neurotransmetteur acétylcholine. La recherche suggère que la mémoire, l’intelligence et l’humeur sont facilitées au moins en partie par le métabolisme de l’acétylcholine dans le cerveau.

Les physiciens de UC Berkeley [Jensen 2007] ont produit la plus petite radio au monde avec un seul nanotube de carbone 10 000 fois plus fin qu’un cheveu humain. Le nanotube absorbe la transmission radio et vibre physiquement en réponse, comme un diapason ou comme les minuscules structures en forme de cheveux à l’intérieur de l’oreille humaine.

Les cylindres à parois multiples étaient excellents pour capter les transmissions AM et FM et les nanotubes à paroi unique étaient les meilleurs pour recevoir les fréquences utilisées dans les téléphones cellulaires.

Il est intéressant de noter que le mécanisme de vibration physique du nanotube est une réponse aux champs RF. Cela peut donner plus d’indication sur la capacité de bio-détection du corps, même au niveau cellulaire et cela permet également de pouvoir invoquer une bio-réponse. Des travaux ultérieurs [Pavicic et Trosic 2008] ont montré que le rayonnement de 935 MHz affectait les protéines microtubulaires, ce qui, selon les auteurs, pourrait entraver la croissance cellulaire.

Publicités

Détection de très basses fréquences – 2Hz- 4Hz- 8Hz-10Hz-

15 Juin

Pour faire face , partiellement, à une incompréhensible fatigue  , et à un état psychologique bizarre en plus des maux de tête,  et des brûlures persistantes sous le talon, on peut sans doute  aussi essayer d’en trouver la cause dans les très basses fréquences  (ELF) d’un environnement fabriqué hostile .

Pour mémoire, ces ELF ont les propriétés générales suivantes  :

effets des ELF
et même précisées comme suit par des chercheurs russes  :

effet des basses fréquences
La détection avait été faite sur 2Hz, 4Hz, 8Hz, 10 Hz à l’intérieur de l’appartement
Les deux valeurs différentes en µT pour une même fréquence indiquent que la fréquence est modulée. Les faibles variations ( non photographiées) d’une même fréquence parlent d’ondes pulsées.
La paramétrage de base de l’appareil était comme suit
RBW = 3 Hz            VBW = 1 Hz         Temps de balayage = 3 secondes                Range = lg1000
Atténuateur = 20dB         Détecteur sur MinMax
Niveau de démarrage des marqueurs = 80%

La détection ratissait large.

Toute remarque pour correction du paramétrage serait aussi  la bienvenue.
En l’état de celui de ce jour, cela avait donné ceci et qui explique peut-être cela, noté plus haut  :

IMG_2966  2Hz 109 µT

IMG_2967 2Hz 148,41 µT

et

IMG_2970  4Hz 57,37µT

IMG_2971 4Hz 72,72µT

et

IMG_2974 8Hz 28,35 µT

IMG_2972  8Hz  33,40 µT

et

IMG_2980 10 Hz 22µT54

IMG_2978 10Hz 26,35µT

 

C E M en rame

18 Mai

CEM = champs électromagnétiques

La rame est une rame du métro parisien.

Les deux détections suivantes  avaient été faites , hors heures de pointe.

IMG_2543 rame

Dans ce wagon à moitié vide, entre Bastille et Madeleine , le mercredi  13 mai vers 10h30, il y avait un petit enfant presque tout neuf ,  bien endormi,  et   autour,  une majorité d’ adultes de tous âges  occupés à poucer ou indexer *  leur petit écran privatif.  Ma voisine avait accepté de tenter une connexion google. Sans succès.

IMG_2558 Madeleine

colonne M= 900 MHz , O = 1000 MHz ( 1 GHz)  etc..

La seconde détection avait été faite , toujours dans le métro,  entre Montparnasse et Place d’Italie , le samedi 16 mai   en fin d’après-midi, au milieu de petites familles  ou de personnes plus âgées et avec  peu de portables en main ou en  vue.

IMG_2631 place d'italie

Quelques jours plus tôt, sur l’autoroute  entre  Amiens et Paris , j’avais noté ceci,  répété tous les quelques cinquante kilomètres, et qui s’exhibe  aussi  sur d’autres autoroutes du nord de la France.

IMG_2532 coupez votre téléphone

A quand dans le métro  ?

* mouvements du pouce ou de l’index

Sauts de fréquences

4 Sep

Après le passage éclair d’un grand gars du Morbihan en début de matinée, en début de semaine , la méthode d’atteinte à mon intégrité physique et mentale par torture , souffrance continue et privation de sommeil intentionnelles, telle qu’organisée par le réseau criminel à mes trousses avait changé.
On était passé vers un nouveau type de sauts de fréquence avec des «  bursts  » vers la boite crânienne qui avaient donné cet apparent méli-mélo  le 3 septembre au soir.

???????????????????????????????

Les indications de fréquence sont sur la première ligne en italique 

Comme toujours en proximité, le matériel entreposé chez le voisin était à l’aplomb exact de mon lit. Tout déplacement du lit entrainait , dans les 10 minutes suivantes u n égal déplacement du matériel pulseur d’ondes . Ce qui indique bien l’existence de criminels dédiés . Comme à VANNES, et dans deux appartements successifs.

Avant cette innovation, il y avait eu des nuits de micro-ondage/cuisson à feu doux et régulier dans un bain de CEM de 100 µW/m2 à 150 µW/m2 réguliers au niveau du lit .
Tête lourde et fatigue intense assurées pour la journée suivante.
Mais ce micro-ondage léger pourrait n’être qu’une particularité nouvelle des immeubles où personne ne pense à éteindre les appareils émetteurs pendant la nuit.

Le tableau ci-dessus montre plus précisément les «  bursts  » ( tirs d’ondes directionnels qui atteignent le cerveau) et leur méli-mélo de sauts de fréquences entre 2 GHz et 2,4 GHz.

Ces «  bursts  », signaux fulgurants, traversent toutes les protections proches et éloignées . Ils empêchent tout sommeil

A 23h57, ce 3 septembre, l’opérateur/prédateur en embuscade avait fait un réglage de son appareil . La détection montrait ainsi un potentiel de fréquences allant jusqu’à 4 GHz ( colonne AH)

???????????????????????????????
Pour le reste de la nuit , la programmation était devenue comme ceci  , et couvrait les fréquences de 800 MHz à (ici) 2300 MHz :

???????????????????????????????

Entre temps, ce 4 septembre à 0h52, j’avais expérimenté un sursaut brusque de l’épaule et du bras droit .

Ce type de phénomène est revenu souvent récemment. Il se produit soit au niveau de l’épaule et du bras , soit au niveau du genou, soit au niveau de la hanche et alors que je suis allongée, au repos ou endormie . Réveil assuré.

Il est explicable d’au moins 2 façons différentes
• – Par la violence de poussée des tirs d’ondes, telle qu’elle avait été décrite dans différents articles de ce blog , lorsqu’elle soulève matelas ou corps et fait tomber les objets
• – Par , le passage ON /OFF des fréquences et CEM produits. Ce qui pourrait correspondre aux sauts de fréquences .

L’étude américaine qui a analysé  ce phénomène qu’elle désigne par spasmes musculaires ( un peu différent de ce que je peux décrire) se référait à un cas d’ Electro-Hypersensibilité.  http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21793784

Il faut savoir   que le harcèlement électronique pour destruction volontaire d’humains et/ou expérimentation non consentie , est, naturellement ,   fort peu documenté , sauf par les militaires mais qui gardent l’information comme un secret d’alcôve.

Les sauts de fréquences sont mentionnés dans l’article du Dr Muntzer qui a été présenté à  : https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/30/cibler-des-etres-humains-avec-des-armes-a-energie-dirigee/

La criminalité cachée

25 Mar

Image

Vannes est une ville attachante qui allie un plan d’eau pour déambuler, une élégante partie médiévale colorée, et presque à portée de pieds,  une nature apaisée et protégée pour se ressourcer.
Les gens normaux y sont d’une gentillesse courtoise détendue.

Les autres déclinent la malfaisance sous des formes violentes et cachées, comme ce pays en semble coutumier.

Image

Cet immeuble cache une criminelle. Elle est criminelle parce qu’elle torture. Cette torture consiste a priver de sommeil par des douleurs infligées au cerveau et au corps . Cela se fait par des tirs d’ondes pulsées. Les ondes sont pulsées à travers les murs,  par un appareil spécial,  et majoritairement vers la tête et donc le cerveau.

Le cerveau souffre physiquement, monstrueusement, contrairement à ce que l’on trouve écrit par des spécialistes. A défaut d’atteindre le cerveau ou pour changer , la criminelle pulse les ondes avec son appareil, pour cuire la peau, les poumons , l’estomac , les intestins, dans des douleurs épouvantables.

Tapie/cachée derrière ses rideaux, elle pourrait aussi retourner, son appareil , selon son humeur, vers l’un quelconque de ses voisins, tout en restant toujours planquée dans son appartement.

Cette criminalité , et qui existe en France depuis plus de 20 ans à ma connaissance, est cachée parce que les témoignages sont empêchés ou censurés, et qu’elle est confiée à des voisins aux airs innocents voire BCBG . En plus elle se pratique  à travers les murs et demande une bonne dose d’audace et d’informations pertinentes pour être dénoncée . Les preuves de ces tirs d’ondes sont apportées par des détecteurs et par les brûlures externes.

Les plaintes faisant état de cette criminalité vont à la poubelle, par stratagème.

La nuit où j’étais montée demander à cette dame d’arrêter la torture par ondes pulsées, c’était son copain qui semblait aux commandes. A chaque râle de plaisir, avec le commutateur de l’appareil sans doute à portée de main, il avait déclenché un tir d’ondes violent vers mon lit.

Des études sur le cerveau montrent que les psychopathes n’éprouvent de plaisir que par la souffrance qu’ils infligent . Incapables d’empathie , leur jouissance se nourrit de leur sadisme . cf : passionsante.be , Psychopathes : un cerveau programmé pour la cruauté.
Cette nuit là , personne de cet appartement n’avait ouvert ou répondu. Trop occupés.

Le lendemain des travaux bruyants y prouvaient une présence . J’étais allée sonner pour une explication. Personne n’avait ouvert. Trop occupés.

Et la torture par ondes pulsées, avec brûlures , avait continué jour et nuit, avec ou sans l’aide des copains de la dame blonde.
Habituée au accro, et sans autre occupation, elle passait son temps à me suivre chez moi, de chez elle , pour positionner correctement son appareil de cuisson d’être humain par ondes pulsées . Grâce au matériel ad hoc fourni par son organisation criminelle, mon plafond lui était transparent. En plus.

Un très probable système d’alerte informatique , semble aussi lui signaler mes mouvements ou déplacements, la nuit . Pour une même nuit, j’avais changé mon emplacements de couchage 4 fois. Elle avait trainé/déplacé son matériel autant de fois pour le positionner à l’aplomb de la ma tête . Enregistrement audio de ses bruits , pour preuve.

Dépendant de ses caprices ou de sa hargne sadique je dois subir toute augmentation de puissance des tirs d’ondes pulsées qu’elle improvise. Sans cris, malgré la douleur. La nuit dernière elle avait sans raison augmenté la poussée des ondes jusqu’à 500 MHz à 4h52. ( 1,7 = 1,7 GHz)

Image
Encore une fois l’augmentation à 500 MHz n’indique pas un train d’ondes d’ambiance. Il s’agit d’un tir directionnel effectué 2m50 plus haut et ressenti dans une sensation douloureuse de cisaillement du cerveau. La puissance détectée à la tête du lit est donc celle de l’onde fulgurante qui avait traversé le cerveau à ce moment-là.

Image

Et quand la criminelle du dessus le décide , il faut aussi se lever en vitesse après un tir de 600 MHz, pour échapper aux suivants

C’est cette criminelle-là qui avait tenté récemment de se victimiser en se plaignant d’un mien comportement : censé bruyant et grossier. Elle l’avait écrit pour la police et le syndic et surtout  pour l’agent immobilier tout content d’intervenir.

C’ était un faux témoignage. Prouvé par mes soins.
La police en semble friande, pour fabriquer un dossier.

Selon un policier parisien , enregistrement à l’appui, ces délations seraient même faites à la suggestion de la police et correspondraient à des consignes de la direction.
Cela signifie que par accumulation de rumeurs imbéciles , de fausses accusations et faux témoignages , cette dernière se débarrassera de la victime faisant ainsi place nette pour la criminalité cachée et ses adeptes . Des copains ?

Car il n’était même pas venu à l’idée de ce policier, de l’urgence de faire cesser la torture, de celle de rechercher des preuves complémentaires , ni de l’urgence  d’arrêter des criminels déjà nommés dans des plaintes explicites .http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-torture-par-ondes-pulsees.html

Cela prouverait que rien n’a changé depuis l’étude de 2002 de Nicolas Desurmont «  Vers une problématique du harcèlement criminel en réseau  » qui,  à propos  du harcèlement en réseau , mentionnait déjà cette propension policière à faire accuser une victime , pour la faire dégager vers le domaine psy.

On peut voir aussi sur ce point particulier, le témoignage de Béatrice El-Beze http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/

Image

Ceci est par ailleurs une récente marque de brûlure sur l’arrière de l’épaule et en provenance du dessus. Une lecture d’un angle différent ( celui du tireur/ dessinateur) ferait penser à une lettre un peu ratée. Un marquage.

Criminalité sans restriction

19 Mar

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/le-harcelement-electronique.html

A Vannes , la protégée de Sofi Ouest Gestion, J. Fouquet , avait attendu jusqu’à 0 h ++ ce 19 mars 2014, pour installer son appareil à l’aplomb de mon lit.
Et l’appareil s’était mis à débiter ses tirs d’ondes pulsées vers la tête, qui faisaient sursauter le cerveau de douleur toutes les quelques minutes .
La concordance entre mes notes  indiquant le moment , et l’analyse faite par le détecteur semblent faire coïncider des poussées  de 200 MHz avec la souffrance infligée.

Image

Image

Image

Image

Image

200 MHz d’ondes  pulsées  intentionnellement   à l’aplomb d’ un cerveau et d’ une tête coincés dans un lit ,  pour empêcher de dormir, faire souffrir, détériorer la santé, m’avaient obligée  à quitter mon lit  une nouvelle fois

Après mon départ , les valeurs relevées au matin notaient un calme  plat  comme suit :

Image

La veille, le 18 mars les brûlures des yeux et de la peau ajoutées à une fatigue incommensurable m’avaient amenée à une détection d’ELF. Cela avait montré ceci:Image

Ce jour, 19 mars 2014 , ça n’allait pas vraiment mieux.

Image

J. FOUQUET se croit un droit sur ma santé, mon repos, mon cerveau. Comme J-J Walti et C. Frenove que l’on laisse faire à Paris. Il semble ne pas exister de limite à cette cruauté et ce sadisme protégés ou…. promus  localement, à chaque fois et endroit .

Image
Avec ce qui se passe de semblable dans les hôtels * de tout le pays , et qui a été mentionné et décrit dans ce blog ,  il faut naturellement penser à des HABITUDES et une forme de PERMISSION.

Cela est rendu manifeste par les réactions qui consistent à HOSPITALISER  les victimes au lieu de faire une ENQUÊTE dans une situation criminelle de torture, ou à FAIRE PROTEGER les tortionnaires par des policiers  chargés d’ACCUSER et MENACER les victimes.

Fort de ses appuis, et de son impunité assurée  le réseau criminel des tortionnaires se venge de chaque article qui le met en lumière. Ainsi la nuit dernière  ( 19 au 20 mars) avait été d’une sauvagerie  tout à fait notoire. Je donne ci-après quelques exemples de puissance des tirs  d’ondes  douloureux  .

Comme d’habitude, les changements de place, repérés par un logiciel au moyen de « piqûres » immédiates et surtout aux pieds, avaient entrainé le déplacement du matériel qui procède par tirs directionnels.

0h05 le 19

???????????????????????????????

???????????????????????????????

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/11/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exemples/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/14/le-mercure-et-la-paix-criminalite-dhote/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-menace-de-mort-injures.html