Tag Archives: harcèlement électronique

A la rue – Pour mémoire

4 Sep

Poitiers

La vice-présidente du TGI des Sables, Catherine BARRAT, n’avait pas supporté que je puisse continuer à payer mon loyer à Cap Olona en attendant de trouver un lieu de vie adapté à mon problème de santé .
Ce problème de santé (SICEM ++) avait été sciemment fabriqué par un réseau criminel et entretenu et aggravé par celui des Sables d’Olonne (85).

Catherine Barrat, juge des expulsions, avait décidé de me jeter à la rue sans délai. Elle complaisait ainsi aux réseaux crapulo-criminels français, impatients de se débarrasser de moi, à chaque occasion.

Cette fois, c’était le conseil d’ I. Blaineau qui s’était acharné pour l’aider à le faire . Ce jeune homme mal appris ne défendait pas seulement sa cliente faussaire, il s’acharnait en plus à nuire à sa victime.

En effet, Isabelle Blaineau était la propriétaire de l’appartement que j’occupais à Cap Olona. Dans cet appartement j’avais été torturée nuit et jour , au moyen d’énergie dirigée.

Cette énergie dirigée produite avec la complaisance des représentants de l’Etat, génère souffrances , privation de sommeil en continu et dégradation de la santé . Cette horreur est provisoirement chapeautée du terme syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques ( voir site de l’ARTAC) tant que la criminalité du harcèlement électromagnétique ne sera pas reconnue . C’est ce qui se passe au mieux, quand la victime n’est pas traitée de folle.

L’énergie dirigée volontairement assassine, utilisée à Cap Olona et de façon constante, provenait alternativement du dessus, du dessous, et des côtés de l’appartement que j’occupais. Certains tirs d’énergie avaient aussi été faits du 3ème étage de l’immeuble, côté cour ,quand j’avais cherché refuge pour la nuit, sur le balcon.

Isabelle Blaineau en tant que propriétaire avait le devoir de faire cesser ces radiations ( agressions par énergie dirigée) avec l’aide de
– CM-CIC Gestion Immobilière (44) son gestionnaire de bien et bailleur de mon appartement,
– Central Immobilier (85) , syndic de l’immeuble et responsable du respect des termes du Règlement de copropriété et
– le syndicat des copropriétaires .

Isabelle Blaineau n’en avait rien fait.

Il faut dire que cette irresponsable propriétaire , pourtant cadre administratif , s’était un jour étonnée par courrier que je n’aie pas payé mon loyer à Central Immobilier…. à qui je ne devais rien. L’approximative Isabelle Blaineau confondait son gestionnaire de bien CM-CIC Gestion Immobilière , avec Central Immobilier le syndic gestionnaire de l’immeuble.

Cela rappelle aussi l’attitude de son conseil ( T. Roubert) , me reprochant de n’avoir pas fourni d’attestation d’assurance de l’appartement à I. Blaineau …… à qui je ne devais rien, puisqu’elle n’était pas la bailleure de son bien.

Quand j’ avais pris l’initiative d’ envoyer le montant du loyer directement à cette propriétaire bizarre, elle l’avait refusé, en me retournant les chèques. *(1)

En tant que propriétaire qu’elle était, Isabelle Blaineau n’avait donc rien fait pour aider à faire cesser l’horreur des criminelles nuisances de voisinage que je subissais en acquittant un loyer.

En tant que bailleure qu’elle n’était pas , I Blaineau m’avait assignée au Tribunal d’Instance des Sables d’Olonne pour paiement , puis au Tribunal de Grande Instance de la même ville , pour expulsion.

Et comme les réseaux crapulo-criminels français n’aiment pas attendre pour assurer l’insécurité de leurs victimes , une magistrate des Sables d’Olonne * (2) avait été conditionnée pour retourner la situation contre moi , et remplacer mon état de victime de bande organisée par celui de voyou, à mettre à la rue avec perte et fracas.

Cette pseudo mienne responsabilité est du moins ce dont les uns et les autres avaient essayé de me persuader, usant pour cela de subterfuges grotesques.
Avant cette magistrate , ses collègues G. Lafaye et E. Bret du parquet des Sables d’Olonne m’avaient faite passer pour « faible d’esprit » . Débile,  en langage courant. Et ce prétexte méprisant était,  selon eux, une bonne raison pour classer mes plaintes qui mentionnaient  des atteintes à la vie privée et un crime par atteinte volontaire à l’intégrité physique et mentale au moyen d’énergie immatérielle … mais souvent  détectable.

Pour ceux que cela intéresse , on peut rappeler que les magistrats sont connus pour être majoritairement issus de familles de juristes ou de parents de professions libérales. Il y a peu ou pas, d’enfants de cordonnier, de femme de ménage ou d’épicière provinciale de proximité qui deviennent juges

Comme la plupart d’entre nous , système social français oblige, les pas-encore-magistrats ont fait des études gratuites , payées par les contribuables. Mais comme peu d’entre nous, ces enfants de nantis, à qui la société veut assurer des études sereines sans l’obligation de se mêler à la populace pour des petits jobs d’appoint, ont été étudiants-salariés.

En intégrant l’Ecole Supérieure de la Magistrature, ces petits bourgeois privilégiés, encaissent ainsi chaque mois l’équivalent actuel de 1600 à 1950 euros net , pendant 31 mois, pour se gaver de lois , de jurisprudences , de cas de figures et des devoirs de probité et d’équité de leur fonction. Idéalement.

La réalité montre que certains de ces diplômés à notre compte, utilisent plutôt ce qu’ils ont été payés pour apprendre et rendre , au service d’intérêts autres , dont le leur, pour aider leur ego à grossir, protéger des vengeances et faire ainsi une belle carrière à coups de pouce.

Installés dans leur confort financier et dans le confort de leur autorité et de leur décision qui fait loi,  même envers et contre la loi, certains d’entre eux ne se gênent pas pour harceler des victimes et en débarrasser leurs amis , notables ou dominants .

Angers

C’est sans doute le cas dans cette histoire, aussi , aux Sables d’Olonne (85) où une juge de la « nouvelle » génération qui prend son envie d’un certain ordre social pour la loi, admet l’impensable et pratique l’ignominie à répétition .
Elle le fait sans sanction ni contrôle, et avec une rétribution à 5 ou 6 fois le SMIC .

Heureusement pour d’autres, il y a les autres , comme cette dame.

 

Publicités

Le scandale français des complicités du crime organisé de harcèlement électronique

28 Juin

En France, une méthode pour occire les cochons  d’abattoir s’appelle l’électro-nécrose. Cela consiste à envoyer une décharge électrique dans le cerveau du cochon, qui en crève. La souffrance est telle que la chair de l’animal est complètement contractée. Dure comme du béton. C’est mauvais pour la découpe et mauvais pour la vente, aussi. Les clients aiment bien la viande tendre.

Et il y a fort à parier qu’il ne viendrait pas à l’idée de l’éleveur/ marchand de bestiaux,  Antoine DE CERTAINES , catholique hyper pratiquant, et père de trois enfants , d’utiliser ce procédé sur la viande sur pattes dont il est propriétaire et qui est destinée à des consommateurs exigeants qui font sa fortune

Pourtant, cet homme avait organisé des tirs d’énergie , semblables à cet électro-nécrose du cochon, sur une femme seule : moi. Ces tirs étaient faits par ses protégés WALTI et FRENOVE, également protégés des policiers de PARIS. Et cette torture de tirs d’énergie dirigée avait duré plusieurs années, jusqu’à ce que je parte . Comme ils le souhaitaient. Comme ils l’avaient planifié et annoncé.

Torturer pour faire déménager.

Et, cela s’était reproduit à l’envi , au gré de l’organisation sadique, majoritairement phallocrate *, et absolument criminelle, qui à la main mise sur l’énergie dirigée et ses avatars. Cette organisation veut mater les êtres humains qui ne répondent pas à ses critères de soumission. Et pour cela, elle utilise en s’amusant, la violence physique cachée de l’énergie dirigée qui détruit le cerveau et transforme un citoyen en légume. Le plaisir de l’humiliation ultime est à portée de leurs armes neurologiques * (1)

Celles et ceux , qui comme moi ont subi ou subissent , ce type de violence et de souffrance inimaginable infligée au cerveau, disent que chaque tir d’énergie dans le cerveau donne envie de hurler. Et il faut mordre dans tout ce qui est à portée de main, pour ne pas le faire. Faire du bruit comme exutoire entrainerait des plaintes qui raviraient policiers et criminels à l’affût de toute violence possible de leur cible /jouet, pour enfermement.

Cela se passe en France , au XXIème siècle, siècle de la technologie immatérielle et cachée , mais siècle aussi des revendications de respect des droits de l’homme et portées en bandoulière par nos décevants spécialistes, politiques ou élus.

Notre ex-président avait déclaré plusieurs guerres disant vouloir nous éviter de mourir, tués par des fous endoctrinés.

F HOLLANDE avait été averti du harcèlement électronique tout au long de son mandat. Des explications lui montraient ainsi qu’on éliminait sadiquement des citoyens en leur brûlant le cerveau et en les torturant , chez eux et dans leur lit.

Mais le tout puissant F HOLLANDE qui pouvait ordonner une enquête par l’armée qui contrôle tous les signaux, n’avait rien fait. Mme Gayet et Mme Royal ne souffraient pas. C’était l’essentiel.

Il faudrait donc en déduire,  de cette inertie, que ceux qui torturent  des cibles étaient  des amis de l’ex-président de la République , alors que les victimes « sans dents » qui se plaignaient à lui, sont seulement des contribuables sans intérêt, et dont le martyr distrayait ceux qui en profitaient.

Parmi les spécialistes scandaleusement complices du crime organisé de harcèlement électronique , il faut noter des médecins fonctionnaires et des élus et qui ont tous l’obligation de dénoncer un crime dont ils ont connaissance , selon les termes de l’article 40 du CPC .

Les médecins quand complices de ce crime qui  torture et démolit le cerveau , jouent la comédie,  en proposant des noms de maladies improuvables par bilans sanguins , radio ou scanner. Et sans aucun diagnostic étayé de preuves , ils traitent les maladies imaginaires qu’ils ont décrétées.
Leurs services hospitaliers  sont la voie d’évacuation des cibles par la police, une administration où sévissent de nombreux adeptes du harcèlement électronique qu’ils protègent farouchement .

Les élus contactés , de l’ère de F. Hollande avaient  été affligeants de lâcheté,  et cela inclut des maires.

A défaut d’une solution par des politiques ou assimilé , le salut des cibles pourrait venir du contre- pouvoir de la justice , capable de se saisir d’un crime à élucider par une enquête. Surtout quand ce crime fait l’objet de plaintes.

Ici, dans cette histoire, et d’autres peut-être , on note que les procureurs ont volontairement « négligé » les plaintes  des victimes et alors que les lois qui existent,  permettent de les traiter.
Même les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature, informés de cette horreur, n’y ont pas réagi.

Les procureurs ou leurs substituts à tout faire, « oublient » les plaintes  des cibles du crime de harcèlement électronique , pour éviter de mécontenter tel ou tel  , et  ici, en pensant surtout à leur retraite qu’ils prendront au milieu des responsables tortionnaires locaux , habitués et acteurs de harcèlement électronique et qui sont leurs amis de voile, de tennis, de vélo ou de bridge.

Leur système d’évacuation des cibles quand finalement appelées » victimes » sans dire de quoi,  et juste du bout des lèvres , n’est pas une enquête policière qui dépend de la justice , mais un rendez-vous proposé à la victime avec une association d’écoute ou un service social. Ce qui rend pérenne le crime organisé français de harcèlement électronique.

Avant l’élection présidentielle un courrier avait été envoyé à tous les candidats dont les adresses de QG étaient facilement accessibles. La lettre leur demandait ce qu’ils comptaient faire pour lutter contre le harcèlement électronique expliqué, si élus. Seuls deux candidats à la fonction suprême avaient répondu.

A cette lettre qui leur demandait un engagement, l’un, ministre à peine refroidi, avait répondu par un conseil : « Portez plainte. »

Récemment , après la composition du 1er gouvernement de Mr Macron, ce sont des conjoints de l’élu et de ministres, qui ont reçu un courrier leur demandant leur aide pour faire passer l’information sur le harcèlement électronique, à leur conjoint décideur.

Un seul avait répondu . Pour dire qu’ Il avait transmis la patate chaude à quelqu’un d’autre…. et qui attend sans doute qu’elle refroidisse. Ou la cible.

Les cochons  d’abattoir français n’ont pas de chance . S’ils ne subissent pas l’électronarcose pour trépasser, ils sont souvent gazés et hurlent leur souffrance avant d’étouffer. Ils ont cependant une association qui veillent à leur trépas dans de meilleures conditions, en faisant beaucoup de bruit.

Les cibles françaises, avec des histoires comme la mienne n’ont pas de chance, non plus. Ceux qui sont payés pour dénoncer et traiter  ce crime de harcèlement électronique  , sont des amis et relations de ceux qui l’organisent .

Dans cette histoire, en tout cas.

* (1) voir sur le sujet des armes neurologiques  :  Military neuroscience and the coming age of neurowarfare. de Armin Krishna

$3… le chiffre sans arrêt mis en avant par les acteurs du harcèlement criminel global , pourrait tout simplement être le signe de l’entrejambe  des acteurs de cette horreur  . Ils sont  majoritairement phallocrates et misogynes

Harcèlement criminel – Espionnage – Crimes

7 Juin

Ce qui suit est une traduction rapide , partielle et  sans autorisation de la vidéo faite par Dr John HALL en 2014 . Cette présentation pourra être enlevée à la demande.
Dr John HALL est un médecin anesthésiste et spécialiste de la douleur de San Antonio, Texas. Il a eu l’occasion de traiter de nombreux patients qui se plaignaient d’une forme de harcèlement aux allures de terrorisme , et de phénomène de voix dans la tête (V2K).
La cas d’ une jeune patiente promise à une belle carrière mais brisée par ce type de harcèlement criminel global et  devenu familier à Dr John HALL, l’a incité , aidé de ses relations,  à enquêter sur ce phénomène .
Pour le faire connaître, il a écrit un premier livre :

A new breed -Satellite Terrorism en America
(le terrorisme à base de satellites)
Strategic book publishing
ISBN : 978-1-60693-944-4, 1-60693-944-0

Dans la vidéo présentée ici, Dr John HALL , résume le résultat de ses recherches et réflexions sur le sujet du harcèlement criminel global , tel qu’organisé au USA avant 2014.

Dans ce livre ( Satellite Terrorism) il est question dune femme victime de harcèlement à San Antonio Texas. Elle a été victime de ce que nous pensons être un harcèlement électromagnétique avec  surveillance par satellite et organisé  par le gouvernement américain
Ce livre a été écrit pour  dire que cette technologie existe et est utilisée sur tout le territoire,  dans une apparente volonté de harceler certaines personnes

Cela a commencé en 2006 et ça a continué pour cette femme dont je parle dans mon livre et dont le nom a été changé…
On a trouvé qu’un des harceleurs était un ancien agent du FBI aidé de ses copains
On a passé beaucoup de temps à faire du contre espionnage de ce groupe de harceleurs pour être sur de ne pas faire d’erreur
Après les avoir eu dénoncés à la police, alors c’est moi qui ai commencé à être harcelé,  avec en plus des violations de domicile.
Ils ont fini par me lâcher alors que j’avançais dans l’écriture de mon bouquin et du scénario qui en découlait

Les groupes de harceleurs que nous avons suivi à San Antonio ont pu être identifiés .
Je ne les ai pas rencontrés personnellement,  mais on a dépensé beaucoup d’argent en contre espionnage et en vérification des plaques d’immatriculation et de leurs identités

Ça fonctionne comment ?
Le principal moyen de suivi à distance est une  technologie employée par le gouvernement  qui consisterait à capter les impulsions électromagnétiques du cerveau.
Les cibles sont torturées avec de l’énergie électromagnétique qui augmente le rythme cardiaque, les contractions  dans les muscles, provoque des brûlures, une vision trouble, et des attaques du système nerveux central .

C’est aussi ce que rapportent plus de 300.000 personnes et  qui fait penser à de l’expérimentation.

Est-ce que ce harcèlement est le fait d’un groupe ou de différents groupes?
Les personnes qui pratiquent ce harcèlement sont forcément approvisionnées avec cette technologie,  qui ne se trouve pas en libre accès.

Au sommet , il y a ceux qui collectent les informations , et à la base il y a les groupes qui ont pratiquement carte blanche pour utiliser cette technologie.
Ce sont ceux qui attaquent des citoyens avec une orientation sexuelle particulière, ou qui utilisent cette technologie pour de l’espionnage industriel.

Mais si on le considère du point de vue du recueil des informations,  il semble que le ciblage soit fait au hasard .
Par exemple à Palm Springs , il y a un groupe qui s’attaque à des gays.
Le groupe de San Antonio utilise cette technologie pour des agressions sexuelles de femmes .

Malgré tout,  même avec ces apparentes spécialisations , d’un point de vue global on peut parler de cibles prises au hasard.

Utilisation des rayons X
Certaines cibles ont réussi à détecter des radiations ionisantes . Je n’ai pas connu ce phénomène personnellement,  ni connu de cibles qui en étaient victimes .

Le groupe de San Antonio semble s’être spécialisé dans le suivi des femmes seules pour les agresser sexuellement.
Dans le cas de la victime de San Antonio mentionnée dans mon livre, il semble qu’elle ait été droguée . La drogue a pu être mise dans une boisson ou tout aliment placé dans son appartement. Ce type de drogue du viol est connu pour ne laisser aucun souvenir . Cette femme disait avoir des cauchemars de viols , alors même qu’elle était réellement violée
C’est une réalité connue dans le monde entier.
Pour ce qui concerne les femmes seules. La plus part des groupes qui ont accès à cette technologie, et quelque soit leur but final , l’utilisent aussi pour des agressions sexuelles

Comment ça commence ?
Par du harcèlement organisé d’individus comme celle faite  par un ex,  ou un mari , ou un amoureux éconduit
C’est un type de harcèlement extrêmement bien organisé,  à la manière de ce qui se faisait dans les années 50 et 60 , avec du harcèlement au travail ou dans la cadre du lieu de vie et H/24 et 7/7
Il y’a une sorte de guerre psychologique mise en place qui mobilise complètement l’attention de la victime . Cette dernière est géolocalisée par GPS et sans doute  une lecture à partir de données biométriques que l’on pense faites par EEG,  ou grâce aux ondes cérébrales,  pour un complément de traque

Les raisons du tracking ? 
J’ai été en contact avec plus 5000 personnes ciblées . Certaines sont des lanceurs d’alerte , d’anciens employés de NSA , et de services de l’Etat.
Certains groupes qui ont accès à cette technologie l’utilisent pour de l’espionnage industriel
Mais dans la plus part des cas, la cible semble avoir été prise au hasard
Il s’agirait d’ expérimentation faite avec des cibles prises au hasard
Si on observe les expérimentation de mind control faites dans le passé (MKultra) on s’aperçoit que les cibles retenues étaient des inconnues , qui servaient de cobayes .

Peut-on l’arrêter ?
Il y a des moyens de freiner le processus sans pour autant l’arrêter complètement . Il est très important de pouvoir reconnaitre le harcèlement à son début et d’essayer de prouver les faits de harcèlement à la police , puisqu’il existe maintenant des lois contre le harcèlement et qui permettent de porter plainte
Mais quand on en arrive au harcèlement électronique cela devient beaucoup plus difficile,  parcequ’ il n’y pas de façon tangible de le prouver pour le faire interdire.

Quelle forme d’aide ?
Il existe des groupes d’aide dont les 3 cités .  Mais il en existe beaucoup d’autres qui aident à combattre de phénomène dans tout le pays .

Ce qu’il ne faut pas faire
Ce que ne devrait sans doute pas faire une cible qui découvre son harcèlement, est d’essayer de convaincre ceux qui pensent que ça n’existe pas . Le risque étant de se retrouver dans un service de psychiatrie avec un diagnostic de schizophrénie ou de délire .
Les associations de défense des droits de l’humain préconisent donc une communication avec les associations spécialisées pour faire le point et obtenir des conseils
Comme je l’ai indiqué le point principal de ce type de harcèlement est de vous entrainer à appeler sans cesse la police pour des faits difficiles à prouver . Cela risque de vous envoyer chez un psychiatre qui n’écoutera pas ce que vous avez à dire ou ce que vous expliquez . il se contentera de faire un diagnostic de problème mental . Une fois que ce diagnostic de maladie mentale a été établi,  la police ne répondra plus à aucune des plaintes portées

Ici, Dr John HALL commente la tuerie du Colorado et le cas de Aaron Alexis

POURQUOI ? 
Nous avons l’impression que ce harcèlement fait partie d’un vaste plan d’expérimentation.  Si vous examinez les expérimentations faites sur le contrôle mental par MKultra et MK search , on voit que les victimes sont des personnes sans particularités et sans les moyens financiers de prouver leur situation. 
Le contrôle mental n’a jamais cessé dans ce pays , à travers les services spéciaux et le Ministère de la Défense depuis les années 50

Les évolutions liées aux technologies des satellites et des RF ont permis de prendre en otage la société civile. Il semble que le ciblage soit destiné à étudier un effet de masse , avec sans doute un but de contrôle de la population.

Un magazine cite une phrase de Vladimir Poutine disant que l’énergie électronique ,  les armes psychotroniques et toutes  les armes qui attaquent le système nerveux central représentent la guerre du futur

La phrase qu’il avait prononcée était  » La nation qui contrôlera le mieux les armes à énergie dirigée contrôlera le monde sans balles ni missiles «
Cette affirmation n’a été reprise que par un groupe de presse de Colombia . Ce groupe m’avait contacté pour des commentaires et des explications. A ce jour, il n’y a pas eu d’autres articles

Mais il est très clair que des expérimentations et études sont faites pour attaquer le système nerveux central.

Quelle a été la réponse des médias américains ?
Il y’a eu quelques articles dans la presse américaine notamment dans le Washington Post.
Cela a été fait après la mort de AARON ALEXIS et après l’écriture d’un scénario lié à mon livre Satellite  Terrorism qui sert à faire passer un message à travers une histoire
Il y a eu une escalade du nombre de cibles dans la dernière décade , à la fois aux USA et à l’étanger.

Le nombre grandissant de cibles qui se plaignent des mêmes phénomènes,  ne relève pas de maladies mentales,  mais bien d’une forme d’expérimentation ,….. tant que le contraire n’aura pas été prouvé .
Il reste à espérer que de plus en plus du média s’empareront du sujet.
Il est évident qu’on verra de plus en plus de tueries . Et il se pourrait aussi que les tueries récentes aient aussi été partiellement faites sous l’effet de contrôle mental …….

 

VICIEUX à Cap Olona

25 Mai

Cap Olona est un immeuble situé  aux Sables d’Olonne (85), une ville

où , le maire refuse d’aider ou protéger une victime de torture électronique,

où,  la police préfère protéger  les criminels dénoncés plutôt qu’ une victime torturée,

où , un substitut de procureur classe mes plaintes,  au motif misogyne traditionnel  de « faiblesse mentale »

où , une propriétaire et son agent montent un chantier contre leur locataire,

où, en audience du TGI , un avocat , après m’avoir interrompue une fois pour dire qu’il a  donné l’ordre de me nuire à ma propriétaire, me crie  en plus

« Taisez-vous »  

sans que quiconque  en charge de cette audience , ne réagisse.

Le nouvel incident suivant , est une crapulerie faite dans le parking de l’immeuble Cap Olona, les Sables d’Olonne . Une très jolie ville.

La vis était très profondément encastrée dans la rainure du pneu. Il allait falloir un tournevis cruciforme pour la désengager.
En y regardant de plus près, on voyait une autre ébauche de trou , juste à côté. Le vicieux de Cap Olona avait raté son premier trou. Peut-être dérangé par un passage de résident dans le parking.

 


A ce stade de sortie de la vis , le mécanicien qui faisait la réparation avait commencé à émettre des doutes . Pour lui , avec une telle longueur de vis , si l’incident avait été un accident naturel, la vis se serait enfoncée en diagonale.

A ce stade-ci, il n’y avait plus aucun doute.

Dans le harcèlement crapuleux d’ immeuble , comme partout en France, on note facilement un processus mental habituel des pseudo- gladios, exécutants. Ces pions instrumentalisés et utilisés en réseau , pour harceler une cible ont une signature : celle de leur affect.

Quand un scélérat aime et bichonne sa voiture, il attaque la voiture de sa proie désignée.

Son mental de détraqué limité à ses propres priorités , lui fait imaginer et faire ce qui serait, pour lui, le plus détestable , s’il devait le subir.

Ici, dégrader un véhicule,

– sournoisement, parce que cela correspond à sa mentalité et à ses habitudes, et

– de façon évidente avec une très longue vis enfoncée jusqu’à la garde parce qu’il a, symboliquement ici encore, un mental de violeur.

Un de ses autres plaisirs  de vicelard, consiste à lâcher le volant de sa voiture, pour me faire deux doigts d’honneur. Avec les deux mains, mais en tournant la tête de l’autre côté, pour éviter la photo.

Simultanément, le même  sadique qui jouit sournoisement de ses exactions protégées par le réseau local, redouble la violence des tortures électroniques, dès qu’un nouveau billet qui expose le harcèlement criminel global de ses maîtres , paraît sur l’un ou l’autre de mes blogs.

Le vicieux produit la violence. Son action délibérée , entraine des réactions d’indignation. Le vicieux se venge  sur la victime par plaisir d’une part , et pour la faire taire d’autre part, espérant ainsi la terrasser plus rapidement.

Ainsi , pour la nuit du 21 au 22 mai , le matériel qui propulse les signaux avait été re-disposé de façon à produire les agressions venant à la fois du sol et du plafond. Et ce, également dans la salle d’O, mon dernier recours pour presque repos .

Cela indiquait très certainement, l’utilisation d’un amplificateur collé au plafond ( mon sol) de la salle d’O du restaurateur DECROIX (A201), et que l’opérateur du A221 était capable de déclencher alternativement avec son propre matériel émettant dans l’appartement au dessus du mien.

C’est ce qu’on appelle la technique de l’étau vertical.

Le fait de couper l’électricité de mon appartement avait entrainé un affaiblissement d’intensité des tirs. Pas pour longtemps.
Ce qui pose la question de l’élément qui donne l’information pour permettre et entrainer l’ajustement de la violence des agressions .

Obliger à faire et empêcher de faire

22 Mai

Obliger à faire, par des manigances cachées et violentes, de réseaux corrompus ou corrupteurs. et

Empêcher de faire, en tordant le cou au droit et à la loi, par d’autres manigances et grâce aux faux qui ont  permis de fabriquer les coups tordus concoctés par les réseaux. et

Empêcher de faire aussi avec des complaisances diverses , et sous couvert de qualités aux apparences irréprochables …..

Ce sont là les ingrédients de base des réseaux crapulo-criminels français , lorsqu’ils opèrent à la phase « broyage de cible «  décrite à

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/

Pour paupériser et stigmatiser une citoyenne lambda, il y a d’abord le harcèlement de mensonges et rumeurs, les sabotages de vie de toutes sortes, les violations de domiciles avec vols et dégradations.

Ensuite vient le viol organisé en groupe au domicile de la proie droguée et donc sous contrainte.

Si après cela , la cible n’est pas encore devenue complètement folle , il y a l’incarcération hospitalière, sous contrainte, manigancée par complicités en réseau et avec avec humiliations de toutes sortes, en complément.

Et si  la victime n’accepte toujours pas de se taire,  il y a la torture électronique avec son corollaire fabriqué de nomadisation obligée et de paupérisation pour cause de déménagements incessants. Du cousu-main, par les réseaux tels que décrits ici .

En France, 75% des victimes de ce système sont des femmes.
Pour y résister , il faudrait le courage et la solidarité d’autres femmes.
Mais, en France, la solidarité des femmes est un peu défaillante. Et quand des femmes sont solidaires , mais comme soeurs, c’est en général malheureusement au sein même de ces réseaux , dans une fonction de tortionnaire.
C’est ce qui s’était passé à Saint Julien des Landes, avec la propriétaire Colette COUVIDA

Ici cette fois , il s’agit de Madame BLAINEAU , propriétaire non bailleure du bien que j’occupais  et seulement coachée par des frères qui veulent mon expulsion par la force publique.
Pour louer un autre bien , il faut prouver à un nouveau bailleur, que l’on est à jour des paiements des derniers loyers.
Madame Blaineau encaisse le montant des loyers , et n’envoie pas de quittance des loyers payés, malgré mes demandes
Un carnet à souche de quittances vierges lui a été envoyé pour qu’elle s’exécute, plus facilement.
Elle l’avait retourné , sans mot d’accompagnement de courtoisie.

Ce jour à l’audience du Juge des Expulsions, devant la Présidente d’audience et ses 2 collègues, l’avocat de Madame BLAINEAU avait claironné quil avait donné ordre à sa cliente de ne pas faire de quittances . Au nom de la loi. Il me déclarait locataire illégale.
Je serais donc « empêchée » de trouver un autre bien.
Avec une fausse bailleure encaisseuse de loyers comme Madame BLAINEAU , c’était rigolo.


Me ROUBERT avait encore ajouté avoir obtenu l’assurance de la Préfecture , de mon expulsion par la force publique et sous huit jours.
Boudiou ! Ce homme force aussi les décisions de la Préfecture.
En avant marche ! Et que ça saute !

Mentionnant mes problèmes de santé Me ROUBERT avait décidé qu’il s’agissait d’appréciations subjectives. C’en était une.

Et puis, était venu le procès d’intention. Me ROUBERT , qui prétendait me connaitre mieux que moi-même,  était affirmatif. Tout ce que je disais n’était que manigance pour rester dans les lieux jusqu’à la prochaine trêve hivernale.

Damned ! Mais bien sûr !

J’avais passé la nuit dernière la tête près des ouaouas , et en plus j’aimais ça !
Je voulais continuer le plus longtemps possible,  à payer un loyer plein pot , pour pas de confort , et avec au-dessus , des fous furieux qui me tirent dessus  sur commande, comme des détraqués ,………. parce que ça me plairait !

Toutes cibles savent ou doivent savoir qu’avant une échéance quelconque , les réseaux crapulo-criminels vont redoubler de violence. C’est destiné à zombifier leur victime pour qu’elle n’ait pas les bonnes réactions, ou qu’elle ne comprenne pas ce qui se dit ou encore qu’elle perde pied et même devienne agressive ou violente.

Ce phénomène est difficile à imaginer. Pour l’expliciter je proposerai seulement une analogie. Rien d’autre.

Celle du dernier face à face de l’élection présidentielle française. Le comportement de la candidate prétendument fait de tactique agressive, donnait à voir une femme qui perdait les pédales, se trompait de nom, ne retrouvait pas ses dossiers, faisant des mimiques pour occuper le temps et l’espace…. C’était sans doute de la fatigue. Mais l’analogie est aussi frappante que  parlante avec ce que peut être l’état d’une cible amochée par des signaux.

En effet, une cible est dans un pareil état après des nuits et des jours de matraquages de signaux au cerveau et de privation de sommeil.

On sait maintenant , que c’est destiné à l’empêcher d’être réactive à un moment ou un endroit où il faudrait être incisif et décisif. Outre le but final de la transformer en quasi légume.

Et donc là, juste la veille de cette audience au TGI , j’avais choisi de dormir dans la salle d’O , forcément sans appareil électronique au-dessus et en dessous.
Une détection faite avant l’installation donnait ceci ci-dessous .  Impeccable.

Pourtant à partir de 21h56 , j’avais été agressée par des sons , pulsés de façon directionnelle vers la tête.
La preuve de ces pulsations serait ceci, dont les densités de puissance de couleur plus foncée ,  semblent  cependant très faibles.


Mais  c’est le son porté par la haute fréquence pulsée , qui faisait sursauter le cerveau pour le fatiguer .

Le son n’est pas détecté par cet appareil.

Au matin , j’avais voulu jouer les prolongations. Le détraqué du A211, locataire du bailleur CM-CIC Gestion Immobilière , avait alors violemment balancé à plusieurs reprises  500 µW/m2 sur 900 MHz  et qui brûlait bien plus  le cerveau , que cet enregistrement ci-dessous  fait samedi lors de la visite d’une maison au nord du département .

Les occupants de cette maison avaient confondu TV éteinte et WiFi débranché . Il est vrai que l’homme de la maison venait de faire un AVC. Ce qui , compte tenu du contexte, n’est pas étonnant. Là , avec ces CEM en continu ,  vous  devenez dingo sans souffrir.

La société américaine DOMITYS pourvoyeuse de maisons de retraite de luxe , fait aussi ce genre d’expérience sur des séniors . Chez DOMITYS , c’est WiFi partout , même dans  la salle à manger, et avec AVC à répétition pour les riches résidents. Bien cuits , ils n’arrivent pas quitter cet endroit.

Ils n’en ont plus la force.

Image

Rassemblement français contre le harcèlement électromagnétique

13 Mai

Présentation proposée par La Proscrite  de : http://laproscrite.canalblog.com

Ce qui suit , est un extrait de : https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/

Quand une cible est devenue ennemie , ( = une cible qui résiste)

– la section «  théatre  »  ( scénario) sert à  épuiser puis provoquer la cible appelée alors «  viande  »  pour  entrainer ses réactions de défense qui la placeront ensuite dans l’orbite de la section de commandement qui va effectuer «  le broyage  » .

Ce broyage est fait par le système lui-même   au niveau médical,  judiciaire    *(1) ou autre.

la section de la technologie F est responsable de tout ce qui concerne l’électricité . Les membres sont des spécialistes,  leurs objectifs sont la destruction de tout appareillage électrique ou électronique ainsi que la fabrication de problèmes médicaux  : fatigue , maux de tête etc.. Ils utilisent une grande variété de ce que M. appelle «   les incapaciteurs  » .

M. les désigne comme les plus sadiques de tous.

la section de technologie C qui s’occupe des communications  et surveille une cible à travers tous ses appels, ses connexions internet,  ses moyens de paiements , son assurance maladie etc… Il s’agit de la branche logistique de l’organisation et qui puise ses informations au cœur même des entreprises concernées.

Appel de Dr Katherine Horton, à tous les citoyens intègres

29 Avr

Dr Katherine Horton est une scientifique diplômée d’ Oxford , en physique . Elle se dit victime des services de renseignement, et mentionne un harcèlement électronique qui dure déjà depuis 5 ans.

Sur son site https://stop007.org ,  Dr Katherine Horton, explique la participation  au harcèlement électronique de nombreux protagonistes,  par les avantages financiers divers qu’ils tirent de leur coopération au crime contre l’humain qu’est ce nouveau phénomène , selon elle,  mis en place en utilisant des citoyens innocents , pour tester et améliorer des technologies diverses destinées à soumettre et éliminer des ennemis.

Dr Katherine Horton a fait de nombreuses vidéos d’explication du phénomène qu’elle subit et analyse grâce à ses connaissances techniques pointues en physique .  En voici une ci-après en exemple.
https://www.youtube.com/watch?v=6VDJOR90J8U

Le texte qui suit a été publié sur STOP MENSONGE . Il  est proposé ici en l’état de la traduction faite sur ce site .

Le surlignement  de certains passages est un choix personnel.

 

Cher Monsieur / Madame,

Veuillez lire attentivement la notification suivante car elle nécessite des actions de votre part et pourrait avoir des implications juridiques pour vous dans le futur.

J’écris pour vous informer de violations à grande échelle des droits de l’homme et d’attaques physiques de manière systématique  contre la population civile dans tous les pays du monde en utilisant des armes électromagnétiques modernes et des armes neurologiques, souvent en combinaison avec des implants non consensuels et des nanotechnologies administrées de manière occulte.

Ce qui rend ces armes particulièrement dangereuses et dévastatrices pour les sociétés, c’est qu’elles agissent secrètement. En utilisant le fait que les ondes électromagnétiques se propagent sans être remarquées par les humains et peuvent pénétrer dans les murs, ces armes peuvent être utilisées pour détruire la vie humaine et permettre aux auteurs d’échapper à la détection.

La nature systématique et clandestine des crimes ainsi que leur ressemblance évidente dans le monde indiquent qu’il s’agit d’un programme mondial géré par le complexe international d »une intelligence militaire qui commet des mutilations prématurées, des tortures, et un génocide silencieux dans certaines parties de la population. Cela équivaut à des crimes contre l’humanité et à un programme global de camp  de la mort.

Je vous écris pour demander formellement d’enquêter sur ces crimes contre l’humanité, de protéger la population civile de ces actes de terrorisme, de communiquer ces affaires d’importance nationale à votre gouvernement et faire respecter les droits de l’homme, ou autrement, de transmettre ce message aux autorités compétentes, afin que ces opérations criminelles à grande échelle se terminent dans votre pays au 1er juin 2017.

Les actions que vous prendrez en réponse à cette communication seront suivies au cours des prochains mois et, s’il s’avère que vous avez choisi d’ignorer cette notification et vos devoirs d’agir pour non seulement arrêter ces crimes mais également pour soutenir les victimes, vous pourriez être accusé de , par exemple, abandon du devoir, conspiration, soutient à commettre des crimes contre l’humanité, haute trahison ou l’équivalent dans votre système juridique pour de telles infractions. Si tel est le cas, vous serez appelé à rendre compte et tenu responsable dans  des procès devant les tribunaux ou les tribunaux pour crimes contre l’humanité.

Les attaques contre les victimes sont lancées à partir d’unités d’armes mobiles à énergie dirigée  ainsi que d’infrastructures de télécommunication telles que les tours de relais téléphonique et les systèmes satellitaires. Il s’agit d’un système d’armes intégré qui a été construit de façon dissimulée dans le monde entier. Le système d’armes est maintenant pleinement opérationnel dans le monde entier et détruit la vie de millions de victimes innocentes et cela est fait  secrètement au sein même des nations. Des victimes ciblées sont traquées et harcelées par les réseaux de surveillance nationaux, encerclées par des auteurs en tout temps et systématiquement torturées et mutilées avec des armes électromagnétiques et ultrasonores aussi bien en public que dans leurs maisons.

Les agresseurs exploitent le fait que les faisceaux des armes électromagnétiques sont silencieux, invisibles et peuvent pénétrer les murs des bâtiments afin que les victimes puissent être agressées partout sans laisser de traces qui  permettraient de remonter jusqu’aux auteurs. Par ces moyens, les victimes sont effectivement placées dans des camps de concentration individuels qui sont érigés autour d’eux par les agences de renseignement, les membres corrompus de l’application de la loi et leur réseau d’agents criminels.

Cette opération s’accompagne de campagnes ciblées de diffamation, d’infiltration et de subversion de tous les aspects de la vie des victimes, y compris leur cercle social, leur famille, leur lieu de travail et surtout les responsables de  soins médicaux. Les opérateurs entrent dans la maison des victimes clandestinement, endommagent les biens, sabotent les équipements informatiques directement ou à distance, empoisonnent les aliments et mènent des campagnes de harcèlement pour détruire psychologiquement les victimes afin qu’elles soient finalement amenées au suicide ou assassinées.

Les armes électromagnétiques et neurologiques ont des capacités qui transcendent tout ce que le monde a connu en termes  d’armes  technologiques dans le passé. En raison de leur capacité à attaquer et à manipuler les processus biologiques, les organes internes et le système nerveux humain ainsi que les processus neurologiques, ces dispositifs sont les armes les plus dangereuses produites par l’humanité à ce jour.

L’effet sur les humains est dévastateur car les armes peuvent simuler de nombreuses maladies, causer des douleurs et des dégâts organiques, des lésions cérébrales, des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques et la mort. La forme la plus courante de l’utilisation de ces armes est la destruction de l’ADN et la formation de tumeurs et éventuellement le cancer. Les dommages causés par l’ADN dans les ovules reproducteurs des femmes modifient l’ADN mitochondrial et endommagent ainsi toute la génération future. Les fonctionnements de ces armes constituent donc une menace pour l’avenir de l’humanité elle-même.

Un autre aspect insidieux de ces armes est qu’elles peuvent être utilisées pour nuire, modifier et contrôler les fonctions corporelles humaines, le mouvement, le comportement et même les processus de pensée souvent sans conscience  de la victime. Cela peut être utilisé pour pirater le fonctionnement de tous les aspects de l’activité humaine à partir des relations personnelles, des entreprises, des processus démocratiques et de l’infrastructure de sécurité nationale d’une nation.

Les armes à énergie mobile dirigée  peuvent être de toutes les tailles et ont diverses capacités. Elles  sont cachés par les auteurs dans les propriétés voisines, les voitures, les drones, les avions et même des parties de l’infrastructure nationale public. Les agents des réseaux de surveillance transportent des armes d’assaut dans des sacs et des sacs à dos. Ce système d’armes cachées est entièrement intégré et centralisé. Les victimes qui ont fui vers d’autres pays ont découvert que leur protocole d’agression se déplace avec eux et est poursuivi par le système local de surveillance et d’application de la loi dans le pays où ils résident.

À partir de ce qui a été établi grâce aux documents déclassifiés, la matrice organisationnelle des équipes d’assaut suit le protocole utilisé pour les escadrons de la mort gérés par les grandes agences de renseignement dans, par exemple, des pays comme le  Vietnam et d’autres de l’Amérique du Sud. Il est primordial pour la sécurité nationale d’arrêter ce terrorisme, d’arrêter le financement et les systèmes qui permettent sa prolifération.

La technologie des armes elle-même a été largement classée depuis très longtemps. Il existe cependant d’innombrables cas connus de partout dans le monde où les armes ont été appliquées contre des individus pendant de nombreuses années dans le but d’intimider, de torturer, de mutiler et de tuer. Grâce aux témoignages de ces victimes, dont beaucoup ont partagé leur situation en ligne sur les blogs et les médias sociaux, aux brevets publiquement connus et aux documents déclassifiés, nous connaissons l’effet dévastateur de ces armes et l’ampleur étonnante des crimes commis dans le monde entier .
Aidez-nous à arrêter cet holocauste silencieux global.
Cordialement, »