Tag Archives: HF

Brusque changement du spectre du signal

30 Mai

La torture de longue durée , par énergie pulsée vers la tête, produit un état anxiogène d’anticipation de la souffrance infligée .

La torture s’entend ici comme l’utilisation de la violence pour infliger une forte souffrance qui est intentionnelle, physique et mentale.
La torture est un moyen de coercition cruel , pour inspirer la terreur et imposer une domination.
Les moyens de torture sont nombreux et listés sur internet .

Parmi eux on trouve
– la privation de sommeil, ici, avec souffrance infligée au cerveau,
– l’utilisation de sons et sifflements qui empêchent tout repos mais interfèrent rapidement avec les capacités cognitives

Tout comme les femmes battues respirent plus difficilement dès le retour de leur tortionnaire à la maison, une victime de harcèlement électronique redoute la position allongée et le moment de l’endormissement , quand l’opérateur et/ou l’appareil émetteur d’énergie dirigée et pulsée semblent se déchainer.

Dans mon histoire , et par hasard peut-être, de nombreux tirs d’énergie dirigée ont impacté le lobe frontal, la gorge et les bronches.

Le lobe frontal est présenté par les neurologues comme le siège du « sur-moi » qui permet le contrôle du comportement et la retenue adaptée aux circonstances de la vie.
Des personnes qui ont eu des accidents de chantier affectant cette partie du cerveau, sont décrites avec des accès de débordements allant jusqu’à une violence incontrôlable.

Les trop nombreux tirs d’énergie dirigée dans le lobe frontal de cibles de harcèlement électronique font également voler en éclat cette fonction du « sur-moi » qui signe l’adaptation à un contexte sociétal.

Pour protéger ce qu’il en reste, j’avais fini par prendre l’habitude réconfortante et pesante de poser au moins , un énorme coussin sur le front au moment de dormir.

Sachant que « mon » ressenti de pulsations pouvait être du à la fragilisation acquise après plusieurs années de torture par énergie pulsée. La première détection était ainsi : de très faibles pulsations sur 2,4 GHz

Le coussin  utilisé par précaution, permet en plus de protéger également les yeux, que les tirs d’énergie brûlent, tout en multipliant par X la gravité des autres problèmes quand ils adviennent . Cela avait été le cas récemment , pour un abcès dans l’oeil.

L’observation des détections enregistrées et proposée ici, a été faite sur plusieurs nuits d’affilée et avec le même constat d’un spectre de signal qui changeait au fur et à mesure que des protections étaient ajoutées et superposées,  à cause de la douleur devenue rapidement de nouveau   insupportable .

Ces ajouts de matériaux différents étaient uniquement destinés à protéger le cerveau et permettre un  endormissement et un peu de repos.

OR , le détecteur enregistreur qui  avait permis de noter le changement de spectre de signal  la première fois , était placé au-dessus du matelas , sur le côté .Il sera  toujours posé  au même endroit les nuits suivantes  , soit  en dehors des protections ajoutées.

Par ailleurs, on sait que plus les fréquences (HF) sont basses, mieux elles pénètrent. 1,4 GHz pénètre mieux que 2GHz , par exemple .

Pour éviter les risques liés aux canalisations électriques poreuses qui courent dans les murs de l’immeuble et qui relarguent sans doute leur pollution électrique ambiante, le lit avait été glissé au milieu de la pièce.

Sachant qu’il n’y avait que 3 autres résidents dans l’immeuble et surtout aucun résident dans la colonne d’appartements au-dessus du mien , les nuits auraient pu être sécurisantes.

Le coussin aurait pu ou du suffire à permettre l’endormissement . Il n’en avait rien été .

Les pulsations ayant pris leur cadence de croisière, rien ne les arrêtait et le cerveau ne trouvait aucun repos.

En première protection , un matelas avait été arrimé au-dessus de la tête . Le lieu de couchage avait été le même pendant toutes les nuits qui avaient montré le même type d’enregistrement de changement du signal  et correspondant à la reprise de la douleur après un court moment de répit .

détection  enregistrée après l’ajout du matelas

Ainsi a près la mise en place du matelas , la force de l’énergie pulsée traversante et ressentie douloureuse , avait rapidement cru jusqu’à devenir problématique .
D’autres épaisseurs de protection avaient été ajoutées :

Au final , les protections à disposition avait inclus un amas de tissus anti-ondes qui arrête des signaux sur un spectre de fréquences de 100 MHz à 22 GHz, et quelques couvertures de survie supplémentaires . Pour presque rien.

La détection  enregistrée avec  cet amas  de protections diverses , était devenue ainsi :

En  dernier recours , inconfortable, mais réconfortant et permettant l’endormissement,  j’avais enfilé une  capuche de plongée en bloquant 4 packs de gel à l’intérieur.

Pourtant, comme le montrent ces détections, les densités de puissance enregistrées semblent insignifiantes .
Leur dangerosité semblerait ou pourrait venir du fait que

  • les signaux sont pulsés même après le changement de spectre du signal
  • qu’ils ont la propriété  de traverser tous les matériaux  utilisés , et
  • qu’ils portent peut-être ou sans doute  une autre type de signal (ELF)  qui atteint
  • –parfois directement  le cerveau  ,
  • –parfois la cochlée ou le nerf auditif.

Publicités

MANIFESTATION contre le HCE , à BERLIN , le 18 octobre

13 Oct

Berlin1

Une manifestation est prévue à BERLIN- Allemagne, le 18 octobre à 16 h à

Oranienplatz, Kreutberg,

Les informations en anglais , se trouvent à

http://www.stopeg.com/doc/mc-flyer-2015-english–ganz-ruckseite.pdf

Cette manifestation fait suite à la conférence internationale sur le harcèlement caché et qui s’était tenue aussi à BERLIN.

covert_harassment_conference_2015_speakers_20151001

Le contenu de cette conférence sera mis en ligne dans quelques semaines  comme l’indique  Peter MOORING à :     https://www.facebook.com/covertharassmentconference

berlin31

HCE = harcèlement criminel électronique ,  aussi appelé parfois

 « harcèlement psychotronique  »

et dont les divers  et multipes aspects  et implications sont,  ici, exposés dans le flyer en anglais du site STOPEG

Lettre aux chercheurs de l’ICM

18 Mai

IMG_2592 permanence pour un monde meilleur

L’ICM est  le petit nom  pour Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière.  Le gigantesque bâtiment de cet institut se trouve  dans l’enceinte de l’hôpital Pitié-Salpétrière de Paris .

J’y étais passée pour une question à un éventuel médecin fumeur, si trouvé  en train de cloper  face à l’entrée. Les deux individus  rencontrés et qui venaient de jeter leurs mégots dans le cendrier, n’étaient pas médecins . Ils avaient gentiment répondu  à côté de mes questions  déroutantes  . Ils avaient  surtout conseillé un contact par courrier, au cas où   mon cas pourrait  même peut-être  intéresser  un médecin . Comme  cobaye.

Non, merci.

D’où cette lettre aux chercheurs de ICM , façon bouteille à la mer.

Madame, Monsieur,

Comme quelques autres personnes en France, je suis victime de harcèlement électronique. Ce type de harcèlement criminel consiste à pulser une énergie à travers les parois d’un appartement. Dans mon cas, cette énergie  dirigée  vise la boite crânienne presque exclusivement. Les tirs sont faits soit à bout portant (30 cms), soit  à deux ou trois mètres.

Lors de ces tirs d’énergie brûlante ou sifflante ,  la souffrance du cerveau est épouvantable et donne envie de hurler à chaque tir d’ondes,  renouvelé toutes les quelques minutes  . On peut facilement comparer ces tirs à ceux   d’une mitraillette. Il est impossible de s’en protéger.

Par ailleurs , il est impossible de hurler, puisque le but de cette activité criminelle est de faire hurler pour faire intervenir la police et constater une forme de démence et ainsi   faire enfermer la victime.

Une certaine police joue ce rôle à merveille. Certains médecins hospitaliers collaborent .

Il y a de nombreuses années, j’avais  subi deux ponctions sternales , sans anesthésie. Comme chacun sait , cela consiste à enfoncer un trocart dans un os du sternum pour en extraire la moelle osseuse à examiner . Pour casser l’os et enfoncer le trocart, le médecin utilise un maillet. La douleur fulgurante ressentie à  chaque fois , avait été accompagnée de hurlements effrayants. C’était autorisé et servait de partiel exutoire.

Dans le harcèlement criminel électronique, cette sous-pape d’évacuation n’existe pas. Le cerveau souffre ainsi  deux fois plus ,  en continu. Les tirs d’énergie de cette activité criminelle protégée , détruisent en plus des fonctions essentielles du cerveau . Dans sa forme consensuelle actuelle, la torture du cerveau par harcèlement électronique sera , pour vous chercheurs , pourvoyeuse de sclérose en plaque et de maladie d’  alzeimer précoce.

Avant d’avoir perdu complètement la mémoire, je sollicite ici votre attention sur un problème que  je vous pose, comme suit:

Face aux dégâts faits sur le cerveau par une méthode criminelle connue et  couverte  par des Etats de droit, des changements  et aménagements divers ont été inaugurés par le réseau criminel impliqué  dans mon cas , pour continuer à me  priver de sommeil . Sur le papier, cela définit  une forme de  torture.

Une des récentes  méthodes  utilisée , est faite  de ce que j’ai décrit dans mes blogs comme des «  zappings  ». Ces zappings  provoquent  une sensation de cisaillement du cerveau avec un son  à l’intérieur de la boite crânienne .Ce son n’est pas  repérable, en détection extérieure,  dans la gamme d’ondes des sons habituellement audibles . Le seul élément repéré au moment de la sensation de cisaillement  et du son,  est un accroissement du spectre du signal ambiant, de 1, ou 2 ou 3 hautes fréquences.

La nuit dernière ,  et en complément, j’ai aussi subi des rafales d’ondes brûlantes  qui visaient la tête, à 23h, 23h15 et 23H55,  et aux conséquences invalidantes, évidentes.

Ce qui amène, pour le phénomène des «  zappings  »  les questions suivantes   que j’aurais aimé poser sur le parvis de l’ICM , il y a quelques jours  .

Ce phénomène ressenti est-il la conséquence  inéluctable de  l’infirmité  de mon cerveau, laquelle a été  provoquée volontairement   par la criminalité répertoriée depuis 3 ans   et racontée dans mes blogs   ? 

Des hautes fréquences pulsées à bout portant vers  la boîte crânienne peuvent-elles, seules , provoquer ces souffrances ?

Ces hautes fréquences doivent-elles être porteuses de ELF ( très basses fréquences) correspondant à une des gammes de fréquences de fonctionnement du cerveau  pour expliquer  le son  induit  dans la tête , en plus des   sursauts du cerveau qui empêchent le repos  ? 

A vous lire en commentaire.

Avec mes meilleures salutations

 IMG_2637

H C E – douleur de nerf

21 Fév

???????????????????????????????

Avant rature , le texte de l’affiche collée sur un arbre de Sydney disait   :

«   I do not have all the answers, TRY GOOGLE   »

HCE = Harcèlement criminel électronique

Il y a criminalité parce qu’il y a atteinte grave à l’intégrité physique  par destruction du cerveau au moyen de tirs d’ondes visant la tête . L’image du cerveau à l’article : 821 nuits de torture , montre que certaines fonctions cérébrales ont  ainsi été détruites à 95%.

Il y a criminalité parce qu’il y a soumission à des actes de torture  ( Art 222-1 du Code pénal) par souffrance  infligée volontairement et  par privation  systématique de sommeil.

Cet article  est  surtout destiné aux cibles de HCE  et/ou  aux associations de défense des victimes de harcèlement  criminel électronique , susceptibles  d’expliquer ou faire expliquer  les indications fournies par le  deuxième tableau .

La  douleur ressentie sur un nerf du pied , et plus particulièrement ici,  est  soudaine mais prolongée .

Comme les zappings concomitants  au cerveau, elle empêche le sommeil quand elle survient à un moment qui devrait être  de repos.

Cette douleur  est faite de  pincements répétés à une cadence accélérée . Ces attaques  (du ou) des nerfs  du pied peuvent se manifester aussi bien en marchant , donc pied protégé par une chaussure en cuir, qu’en conduisant , ou dans le lit, cette fois pied nu sous la couette.

Ces agressions ont une préférence, en ce qui me concerne,  pour un nerf du coup de pied droit .

???????????????????????????????

Ces douleurs intermittentes à cadence élevée  sur un nerf, sont  complémentaires d’une douleur interne sourde mais continue, et qui apparaît tout soudain comme elle passe    ,au niveau du talon et dans les mêmes circonstances. ( pied couvert et pied nu)

???????????????????????????????

La détection  ci-dessous, avait été faite dans un intéressant  environnement  non pollué de signaux  HF multiples. Le spectre du signal  présent ambiant, couvrait ici,  seulement les fréquences  de 1,5 GHz ( T) à 1,8 GHz ( W)  et avec de très faibles valeurs CEM*.

Cette détection générale ambiante  donnait ceci, hors douleur   :

???????????????????????????????

La détection ( correspondance du moment  des sensations de douleur  et du moment   de l’enregistrement) pour cette douleur spécifique  sur le nerf du pied  par contre donnait ceci   :

IMG_1313 douleurs sur nerfs

Le spectre du signal utilisait alors les fréquences de 0,8 GHz (M) à 1,8 GHz (W) .

Les valeurs CEM ne sont , ici et  encore, que des indications de l’utilisation de fréquences. Il ne s’agit pas de  ce qui a été appelé  ailleurs   » micro-ondage » * (2)

Sans assurance que cela soit approprié pour cette situation, il faut cependant noter comme hypothèse   d’explication de ce phénomène , l’information trouvée dans un texte de Docteur ( vet) Hervé Janecek  dans sa présentation des ondes scalaires * (1)    :  «   La circulation d’une onde électrique le long d’un nerf se fait par une onde longitudinale passant au travers de l’isolant en forme de bobine Tesla qu’est la gaine de Schwann.   »

Pour mémoire, on trouve par ailleurs ce type de douleur sur les nerfs  et noté par les cibles du harcèlement criminel électronique,   à   :

  Microwave Mind Control Symptoms & Published Evidence

par Cheryl Welsh

7. Causing pain to any nerve of the body.

Published Evidence
A . Bulletin of Atomic Scientist, Sept 1994, Softkill Fallacy by Steve Aftergood, Page 45. Barbara Hatch Rosenberg writes:

“Many of the non-lethal weapons under consideration utilize infrasound or electromagnetic energy (including lasers, microwave or radio-frequency radiation, or visible light pulsed at brain-wave frequency) for their effects. These weapons are said to cause temporary or permanent blinding, interference with mental processes, modification of behavior and emotional response, seizures, severe pain, dizziness, nausea and diarrhea, or disruption of internal organ functions in various other ways. »

B. Marine Corps Times, March 5, 2001, p. 10., The People Zapper by C. Mark Brinkley,

“…focuses energy into a beam of micromillimeter waves designed to stop an individual in his tracks. …The energy, which falls near microwaves on the electromagnetic spectrum, causes moisture in a person’s skin to heat up rapidly, creating a burning sensation…”

C. Numerous other articles on nonlethal weapons, see CAHRA website: www.dcn.davis.ca.us/~welsh

Military Interest or funding
A . Yes, government funding and very heavily discussed.

CEM = champ électromagnétique           HF= haute fréquence

*(1)http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/11/ondes-scalaires.html

* (2)http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/02/micro-ondage-de-voisinage.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/01/cuisson-dorange.html

E L F de nuit

26 Oct

L’appareil était configuré pour détecter les plus fortes valeurs entre 2Hz et 32 Hz , sans recherche de phénomène particulier, sinon une fatigue intense résultant d’une broncho/trachéite coriace sur des poumons abimés par 28 mois de  tirs d’ondes incessants

Les détections notées , 3 possibles, donnent les ELF dont les valeurs sont les plus importantes

En journée , le 25-10, à 12h35 , il y avait ceci :

???????????????????????????????
soit 26.88µT en 2Hz et 5 µT pour 4,4 Hz

Une courte vidéo ( non compatible avec WordPress) montrerait des ondes pulsées et modulées .

A 18h51 dans un bus , les valeurs étaient ainsi :

IMG_9499 14,52
14.52 µT   en 2Hz   et 3 µT pour 5,6 Hz   et 2 µT pour 9,2 Hz

Dans le cadre de cette détection mobile, il faut cependant garder en mémoire, le vraisemblable système de  » l’accroche » qui est un faisceau d’ondes HF  bloqué sur une cible . Cela pourrait  ( ???) aussi expliquer un train d’ondes constant , même ELF, autour d’une cible, bien que sachant  que les ELF se dispersent.

Pour la nuit, aucun   appareil électronique autre  que les  2  détecteurs n’était en fonction. Le silence de la pièce n’était entrecoupé que de pétarades de nature inconnue , faites dans les canalisations et en provenance du 5ème étage .

Certaines de ces pétarades affectent aussi , parfois, le cerveau, indiquant alors , par des sensations désagréables familières,  la présence probable de hautes fréquences.(HF)

Mais, par ailleurs et en plus,pendant la nuit,  l’atmosphère était polluée de tirs d’ondes HF (enregistrés) vers le lit et en provenance, toujours, de l’appartement du 5ème étage .

L’appareil de détection  des ELF avait , pour la nuit, été bloqué sur « hold  » pour garder les valeurs les plus hautes enregistrées .

Ce qui donnait, au matin du 26-10 , 47. 76 µT pour 2Hz et 5 µT pour 6,2 Hz

IMG_9488 26-10 matin (2)

Plus tard dans la journée du 26-10 une détection faite à 15h48 montrait ceci

IMG_9498 15,38

15.38 µT    en 2Hz ,   4 µT  en 5,6 Hz,    2 µT en 9,2 Hz
Il s’agissait de nouveau d’ondes pulsées et modulées.

Ceci est seulement noté à titre d’information générale en attendant de connaître la source éventuelle de ces ELF et les normes acceptables ou habituelles , en matière de santé.

Toutes les informations en ce sens,  sont les bienvenues.

Détections d’ondes

20 Juil

???????????????????????????????

Photo par Gérard Castello Lopes

Pour celui que ça intéresse, et pour des cibles qui pourraient être dans des situations semblables à la mienne, voici un nouveau paquet de détections avant des vacances.

On savait déjà que la puissance des tirs d’ondes à travers les parois s’adapte immédiatement par une information-retour aux protections supplémentaires ou différentes ajoutées par la cible.

Tous les blogs d’individus ciblés par le harcèlement électronique en font état.

Par ailleurs, cette histoire, comme bien d’autres, avait également montré une réactivité notoire des criminels impliqués par modification et adaptation du matériel lui-même.
Cela avait été noté à Vannes aussi et explicité avec détections, une fois au moins , dans l’article https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/06/03/bricolage-de-frequences/
Le bricoleur, ou son conseil , avait beaucoup tâtonné.

Ici , à Paris , le criminel local à plein temps, bénéficie de cours et d’un service à domicile par des gangsters hyper-performants. Et donc , moins de 24 h après la mise en ligne des détections du précédent article, on pouvait noter le changement suivant  :

IMG_7598 -19 juil soir

Le CEM ( champ électromagnétique)  généré par les signaux HF (haute fréquence) était devenu presque insignifiant. Il n’était plus que la preuve de la présence des différents signaux HF composant le faisceau pulsé vers mon lit et ma tête  pour m’empêcher de dormir .
La nuit avait ainsi été ponctuée de tirs utilisant des signaux HF jusqu’à 2,1 et 2,5 GHz  et avec une programmation aléatoire de toutes les quelques dix secondes à toutes les quelques minutes .

Au matin, j’avais la tête cassée et encore plus besoin de repos . Alors, j’avais essayé de feinter, comme si je n’étais pas propriétaire de l’endroit  !
Et le criminel local, lâche congénital, lourd de hargne et obsédé par son but , s’était énervé avec sa machine. Ce qui avait donné ceci, et qui ne laissait  aucun répit  : des tirs avec  des signaux HF jusqu’à  entre 3 et 4 GHz ( en italique au dessus du tableau) .

L’onde porteuse est indiquée à gauche , en rouge . Les autres chiffres en rouge indiquent les valeurs du CEM  peu important  généré,  en microW/m2 .

IMG_7601 - 20 juil détail

Alors, comme souvent , condamnée à ne pas dormir, j’avais essayé de tout noter, et sachant que le criminel du dessous est actuellement mon seul voisin obsessionnel proche.
En détection d’émetteurs actifs de 1 GHz à 6 GHz on avait ceci , ce 20 juillet, au moment des tirs du matin   :

???????????????????????????????

Et alors que la veille,  19 juillet , il existait, par contre, un émetteur actif de 5811 MHz (5,8 GHz) maintenant disparu.

???????????????????????????????
Pour éliminer l’hypothèse d’un domino CPL générateur de très basses fréquences posé sur  ma ligne électrique , la détection des très basses fréquences du jour avait été faite avec le compteur électrique coupé. Cette détection montrait des ondes 1Hz et 2Hz pulsées et modulées.

L’appareil était configuré pour enregistrer les plus fortes valeurs entre 1 Hz et 31 Hz et 2 Hz et 32 Hz.  Les valeurs affichées sont en microTesla.

Les  mini-vidéos ont été ajoutées sur :  http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/07/la-faute-haarp-ou-pas.html

???????????????????????????????

et

???????????????????????????????

???????????????????????????????

et

???????????????????????????????

La pulsation des 2Hz semblait  plus rapide  que celle des 1 Hz.

Plus d’infos pour le 19 juillet au soir

???????????????????????????????

Plus d’infos pour le 20 juillet au matin

???????????????????????????????

Tirs d’ondes et structure d’immeuble

19 Juil

Ceci ci-dessous est une micro-fissure apparue il y a quelques semaines sur le mur porteur à la tête de mon lit.

 

???????????????????????????????
L’ombre portée à droite correspond à un pan coupé.

Il y a de bonnes raisons penser que cette fissure a pour origine un phénomène de résonance en lien avec les tirs d’ondes violents pulsés à une cadence démente vers la tête de mon lit , depuis l’appartement du 5ème et depuis 24 mois.

A plusieurs reprises  dans mes blogs, j’avais signalé avoir été soulevée de mon lit avec le matelas lors de tirs d’ondes du brutus de l’appartement en dessous.

Il y a quelques jours , c’est en position debout que j’avais décollé du sol quelques fractions de secondes. Le bruit de mon sèche-cheveux avait servi de repère. Le criminel du dessous , s’était exprimé par un tir d’ondes à travers le plafond de son appartement .
Ces tirs d’ondes n’ont pas cessé. Et, partant de cette fissure, il y a lieu de s’inquiéter d’une fragilisation à moyen ou plus long terme de la structure intentionnellement malmenée de ce vieux bâtiment . Le tireur d’ondes en titre  fissure son héritage.

Les deux premiers tirs d’ondes de la soirée du 18 juillet étaient de  faible intensité . Mais , comme d’habitude, ils indiquaient l’écoute assidue de tous mes mouvements pour savoir où viser. Ces tirs d’ondes avaient donné ceci en détection .

IMG_7568- 18-7 soir 2 tirs
25 µW/m2 et 63 µW/m2 correspondent aux valeurs du CEM généré par un signal HF pulsé de 2 GHz .
40 µW/m2 et 80 µW/m2 correspondent aux valeurs du CEM généré par un signal HF pulsé de 2,1GHz

Ceci ci-dessous indique, en gras et italique , l’onde porteuse au moment des tirs d’ondes (2,1 GHz).

IMG_7569 - 18-7 soir les mêmes
Il y a quelques mois , un tir sans doute porté par laser et en provenance de l’immeuble en face où habitait  aussi, S. Church, avait laissé sa marque dans le zinc de la toiture. A la hauteur de ma tête.

???????????????????????????????

A Vannes un tir d’ondes, sans doute raté, avait ébranlé les murs de mon appartement . Là aussi , la structure du bâtiment pouvait avoir été affectée. Le syndic prévenu n’avait pas réagi. Le gestionnaire de bien avait fait pire .

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/24/tueuse-a-gage/

Face à ce phénomène qui semble bien plus répandu que l’on essaie de le faire croire , les professionnels risquent de  devoir s’adapter .

Pour les assureurs , cela pourrait être en excluant ce risque, ou en augmentant la prime d’assurance à payer.
Pour les notaires , ce serait en obligeant une modification des règlement de copropriété pour interdire une pratique à risque pour le bâti.
Pour les syndics, responsables de la protection et de l’entretien des parties communes d’un immeuble cela pourrait relever d’ une  nouvelle responsabilité pénale, s’ils n’exigeaient pas et n’obtenaient pas l’arrêt total d’une pratique susceptible de fragiliser la structure du bâtiment.