Tag Archives: homme de main

Florilège d’insanités

1 Fév

Image

A la suite de la convocation qui s’était révélée être de  menaces et intimidation à victime par  Mr Rameau, policier du XVème , je remets ici divers courriers reçus dans l’immeuble 22 rue Ernest Renan.
Ces courriers ont ponctué une opération de harcèlement en réseau avec violence et   devenue depuis 21 mois harcèlement électronique systématique , pour privation de sommeil et ses conséquences  .

ImageLa distribution de ce flayer déplait beaucoup, comme si une victime devait en plus , se taire.
L’homme à l’origine des courriers joints ci-après , est écrivain et psycho-graphologue en plus d’artiste peintre.

Image
Comme noté un peu partout dans ce blog, il est l’homme de main du réseau de harcèlement de l’immeuble et d’ailleurs . Habitué et incité  à des provocations et des manœuvres d’abord délinquantes, il est ensuite devenu acteur et coordinateur de pratiques  criminelles. ( tirs d’ondes)
A l’occasion de ma convocation au commissariat,  j’avais signalé au policier  Mr Rameau que cet homme m’avait lancée sur la palier où ma tête avait  heurté  la paroi environ 5 mètres plus loin (ici) .

Image

Déformant mon propos le policier l’avait repris de façon anodine ,  mentionnant que j’avais été poussée dans les escaliers . Ce type de dialogue de sourds est  typique de la déformation ou de la  négation des exactions subies par les victimes  du harcèlement en réseau, dont on essaie à tout prix de se débarrasser. Pour cela,  le policier sûr de lui,  avait évoqué les deux voies habituelles : l’internement par le service médical de la police  ou la prison après constat de nuisance sonore. Toute  victime qui continue à  se défendre ou à  protester de exactions ou de  la torture qu’on lui inflige doit en être informée et consciente…. et à mon avis , le faire savoir.

Il faut se souvenir que mes 2 plaintes contre ce voisin  dangereux ( l’écrivain, psycho-graphologue-artiste)  avaient été classées par subterfuge.
1- Plainte au pénal traitée par « une autre administration
2- Convocation  du commissariat non reçue ( ou subtilisée), puis 2ème convocation   avec délai  très court en plein mois d’août

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/25/classique/

Le texte de ces lettres est réécrit ici  en clair. Les  numéros et caractères  en gras sont ajoutés et  indiquent  seulement les propos qui amènent un commentaire.

Image
31-7-2009 « Madame, Vous pouvez encadrer cette lettre ou en faire ce que vous voulez. L’immeuble est au courant qu’une malade est arrivée (1). Alors , Moi, je vous demande de ne jamais me parler, car  ma réaction pourrait vous surprendre. Lao Tseu a dit très justement « Les idiots et stupides, ils (sic) faut les enlever comme les hémorroïdes(2) « . Comprenez bien ce message . Vous ne connaissez pas mon parcours professionnel.(3) »
1-    On apprend qu’il est à l’origine d’une rumeur qu’il répand lui-même dans l’immeuble
2-    Il me compare à des hémorroïdes
3-    Il me menace de son passé professionnel sans le préciser

Image

11-10-2009 « Mon nom de famille sans civilité, Vous avez ou vous allez recevoir une lettre recommandée « explicite ».(1) J’ai appris beaucoup de choses depuis, vous vous intéressez beaucoup trop à moi. Attention ! En revanche je vous affirme que c’est la dernière fois que je perds une minute de ma vie pour vous, en épistolaire. Si vous ne comprenez pas, je vais vous aider. Je commence par « Un Ordre » gratuit, ensuite cela coutera très- très cher , vous êtes prévenue. IL n’y aura qu’un seul axe . Je vous conseille de le respecter ! Je vous interdis  par la présente de m’adresser la parole, de vous renseigner et de parler de moi, de me diffamer et d’importuner ma mère âgée ainsi que toute ma famille. Je ne veux plus entendre parler de vous ! Comprenez bien !  Je ne vous salue pas. »

1 – il insinue ce qu’il ne précise pas pour ensuite donner ses ordres

Image
21-11-13 « Bonjour Madame, Vous êtes la bienvenue au 6° étage (1)- tout est calme depuis quelques semaines(2)  – Personnellement je vous demande d’oublier ma porte ( blocage de serrure)(3) . J’ai vraiment d’autres choses à faire. Certains journaux ont des problèmes.(4) Des journalistes aussi, ils ont peur pour leur poste. Je suis un homme  très Bien, mais il ne faut pas en faire trop-(5) J’ai décidé que c’était terminé– même si je ne suis Rien pour vous dans cet immeuble. Je pense que vous êtes intelligente et que vous allez comprendre. Je vous prie de bien vouloir accepter l’expression de ma considération. »

Cette lettre avait été déposée devant ma porte après la mise en ligne de l’article  : https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/26/methodes-de-p-n/
1-    Incidemment, je suis propriétaire depuis 2007
2-    les tirs d’ondes pulsées n’ont jamais cessé. Ils avaient été les mêmes dans la nuit suivant le  dépôt de cette lettre
3-    il a l’habitude de fabriquer les situations dont il se plaint ensuite
4-    il répond à un mien article demandant pourquoi les journalistes restent muets sur le harcèlement électronique
5-    il se situerait comme l’initiateur du harcèlement … prétendant décider de l’arrêter alors qu’il n’a jamais  cessé

Image

4-1-2014 « Vous êtes une grande malade, faites-vous soigner en 2014 »
Ce diagnostic de psycho-graphologue  avait été trouvé dans ma boite à lettres.

Image

8-1-2014 «  MADAME, DERNIER AVERTISSEMENT,JE NE SUIS POUR RIEN DANS VOS PROBLEMES. CAPITO !
Ceci avait été déposé  devant ma porte après découverte, par espionnage du réseau  de harcèlement ,  de ma plainte envoyée directement au procureur et relative à la violence de la réaction de ce voisin  lors de ma demande d’arrêt des tirs d’ondes pulsées. https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/09/ta-gueule-connasse-je-vais-tenculer-2/

Image

Le très exact même jour, il avait affiché ceci sur sa porte , incitant à faire croire que je suis responsable de sa violence
8-1-2014 « Mon nom de famille sans civilité, TU TOUCHES A CETTE PORTE 1 seule fois et j’ai l’autorisation DE T’EMPLATRER (1). J’ai été PATIENT. Tu es FOLLE. RESTES (sic) CHEZ TOI. CAPITO ! »

1 – « emplâtrer » en argot  = cogner. Il prétend être en relation avec quelqu’un qui l’autorise à me  tabasser…… et sans doute aussi à me  torturer.
Image

L’individu qui a écrit ce mot pour faire remettre dans l’appartement de Vannes , par des violeurs de domicile locaux,

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/19/vol-crapuleux-en-reseau/

mon dossier médical volé avec une valise , a , en fait,  gardé  pour  lui TOUS les certificats médicaux relatifs à  mon hospitalisation du mois de mai 2013.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/05/le-retro-diagnostic/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/18/ordre-des-medecins/

Publicités

Les dominants

20 Juin

Ceci n’est pas une enfilade de petits problèmes locaux de copropriété , mais  l’explicitation d’une participation  à du harcèlement en réseau,  par  un  dominant local sollicité,  et appartenant à une coterie.  Certains membres de cette coterie sont justement  de fervents adeptes du harcèlement en réseau.

Image

Dans l’immeuble, le harcèlement    avait   été   délégué   au dominant local , tout  en  restant  guidé de l’extérieur. Ce harcèlement était censé rester soigneusement caché.
La mission  du dominant, annoncée par  son homme de main, deuxième dominant,  reposait sur des  provocations/pièges destinées à me faire réagir dans le cadre de la copropriété, pour entrainer des clashs.
La copropriété était une de mes spécialités passée.

A l’intérieur de l’immeuble/bâtiment  , ce harcèlement  avait été  purement crapuleux au début et  ( et est toujours) partiellement   sous- traité au fameux  homme de main – voyou ,  aidé de deux couturières , sa mère et la concierge,  laquelle  jouait en plus les indics tout en faisant participer ses connaissances au harcèlement tout venant.
Mais , hélas, il n’était même  pas le seul  à pratiquer les violations de  mon domicile.

Pour plus d’efficacité et croyant noyer les pistes  , l’homme de main sans métier  ,  s’était essayé   à  du prosélytisme de voisinage, colportant rumeurs et ragots inventés sur mon compte .

Dans la forme d’abord crapuleuse, puis criminelle de son activité de harcèlement , l’homme de main  avait entrainé les locataires peu scrupuleux  du studio  voisin du mien.  D’abord le jeune Church, puis le jeune Frenove . Leur logement était idéalement situé pour propulser des ondes  dévastatrices à travers notre  mince cloison de séparation.  Ces deux étudiants  avaient participé avec un apparent  enthousiasme qui ne permettait pas de différencier  la sournoiserie, et le  cynisme du   sadisme  ambiant.

Image

Ce harcèlement criminel localement organisé, remplaçait ici,  une autre forme de harcèlement criminel mis en œuvre  par détournement  de moyen et de finalité , de technologie étatique .

Quand l’immeuble avait fait refaire sa toiture, les ouvriers  avaient travaillé sous un cagnard d’enfer et cherché de temps en temps un repos d’ombre au niveau du 6ème. Ce jour-là après de vagues propos d’empathie, j’avais conclu par une banalité qui se voulait encourageante «     oui, mais après ce sera bien    »
La réponse souriante avait été immédiate «     ce sera exactement pareil    »
Oups    !

Les travaux avaient été facturés  aux propriétaires,  par appels de provision , 25% plus chers  que leur coût
Re-Oups    !

Puis , à lui seul, le dominant avait viré l’architecte qui avait conduit les travaux. Sans avis d’AG.

A lui seul toujours, il avait annulé au dernier moment l’AG qu’il avait lui-même organisée en tant que président du conseil syndical, laissant la copropriété sans gestionnaire et avec en perspective une nouvelle kyrielle  d’irrégularités et  de dépenses.

A lui seul, il avait imposé un nouveau syndic  et fait mélanger les comptes de gestion courante et les comptes travaux pour faire voter l’ensemble. Il avait ainsi apuré la dette de sa copropriétaire préférée et fait perdre aux autres le remboursement du reliquat de trop-payé sur travaux . Laissé en cadeau au syndic sortant.

A lui seul, il avait fait disparaître mon nom de la liste des copropriétaires  et fait donner sans contrepartie un petit  bout des parties communes de l’immeuble  à sa copropriétaire préférée.

A lui-pas-tout-seul,  au niveau de la cave, il avait fait brancher   mon électricité sur un système  qui surveillait  et pouvait manipuler  mes appareils électroniques  en charge .

A  lui seul cette fois , il avait laissé faire des travaux  de décoration sur les parties  communes de l’immeuble , sans avis d’AG.

A lui seul encore, il avait viré le nouveau syndic  quelques semaines avant une AG régulière, organisant une AG extraordinaire de démission sans lettre de démission , ni explication.

A lui seul , encore et toujours, il avait imposé un nouveau syndic.
Puis  une nouvelle fois, il avait  séduit les propriétaires en  leur faisant voter la continuation du squat de la loge pour, en fait,    faire récompenser la  concierge de sa participation au  harcèlement en réseau qu’il avait localement mis en œuvre.

Et finalement avec l’aide  de  son homme de main, ou le contraire, il était venu couper mon approvisionnement en eau, pour permettre à JJ Walti de recommencer à pulser  ses saloperies vers ma chambre en utilisant les canalisations de l’immeuble.

Face à ce type de  pataquès local, et dont j’avais été prévenue  à l’origine par l’homme de main lui-même, je m’étais contentée d’écrire  un blog.  Ce blog soigneusement ausculté  de l’extérieur et à l’intérieur avait provoqué quelques réactions instantanées.
Mais ce blog agaçant  avait surtout  mis en branle  le harcèlement électronique  systématique  à partir de mai 2012. Des tirs d’ondes propulsées à distance avaient donc été la réponse radicale, en sus du harcèlement crapuleux.
Le cerveau était visé prioritairement par ces ondes .
C’était l’organe pacifique   qui gênait le plus les dominants , ceux de l’immeuble et les autres soigneusement camouflés. Ensemble , ils étaient  prêts à tout et capables de n’importe quoi.

http://www.youtube.com/user/osinformers?feature=watch