Tag Archives: hôtels

Puissance des signaux HF

15 Août

Ceci est de nouveau destiné à des cibles de harcèlement électronique , mais pas seulement, au cas où cette et ces informations pourraient être utilisées pour analyse, compréhension ou prévention.

Les associations de « cibles » de harcèlement électronique font état de l’extrême réactivité des criminels en charge d’une élimination de cible , par des changements de matériel constant en fonction des informations glanées sur ou par la cible.

La lecture d’un blog de cible est la source d’information première. L’espionnage constant des connections internet

IMG_4938 disque distant

et des poubelles  virtuelles et physiques vient en complément. Il faut y ajouter les violations de domicile et de véhicule qui permettent de grapiller les informations manquantes pour adaptation de la torture à continuer.

A la suite de la mise en ligne « d’histoires de sons », le 14 août au soir et après un tir de 5800 Hz, il y avait eu un changement de nature des ondes pulsées à partir de l’appartement WALTI/CHARLOT.

On semblait repartir vers du micro-ondage fortement pulsé. L’impression était donnée par une sensation d’évanouissement ainsi que des sursauts d’une épaule et d’un bras , au moment des tirs d’ondes.

Le détecteur programmé enregistrait cette fois en dBm l’intensité de puissance des signaux HF . J’avais porté attention à l’équivalent d’un micro-ondage et aux signaux allant jusqu’à 2,4 GHz .Ils s’étaient manifestés à 23h06 le 14 août pour s’arrêter à 5h33 le 15 août .

???????????????????????????????

La présentation en dBm, ici, a été sélectionnée entre 3h30 et 3h47 le 15 août, qui pourrait être un moment où un voisin normal est peu susceptible d’avoir un matériel puissant en fonction. Elle donne une idée de la cadence des pulsations pendant toute la nuit.

Pour lire le mini-tableau ici, il faut se souvenir que plus le chiffre se rapproche de 0, plus l’intensité est forte. -72 dBm est donc plus gentil que -47dBm
La colonne Z est celle des HF de 2,1 GHz . La colonne AC est celle des HF de 2,4 GHz.

Cette mini information illustre ce que disent les cibles et associations de cibles de harcèlement électronique : l’existence d’une panoplie de matériel mis à disposition et une réactivité absolue des criminels,  et qui signent l’acharnement.

Cet acharnement est également manifeste dans cette mienne histoire .

Pour les visiteurs de passage , on peut rappeler que ce harcèlement électronique par ondes pulsées ressenties au cerveau et tel que raconté dans ce blog dure depuis Mai 2012.

Il est, et a été, systématique depuis cette période dans tous les endroits où je me suis déplacée en France, soit pour y rester quelques nuits, soit pour pouvoir y résider plus longtemps. Ce qui n’a jamais été possible et qui est intentionnel.

Ce harcèlement existait de façon moins évidente ou plus sporadique bien avant . Je le note comme ayant surtout servi à me fatiguer et m’empêcher d’être performante par épuisement cérébral, pour toute réalisation de projets.

Le but manifeste des criminels, et de  quelques décébrés

???????????????????????????????

 

Photo Wikipedia

 

outranciers  qui l’ énoncent avec un simplisme adapté, étant de me faire passer pour ce que je ne suis pas .

J-J Walti et le couple Lovely 92 en avaient fait un exercice de style.

Depuis Mai 2012, ce harcèlement électronique qui est de la torture, a été mis en place, et ce dès mon arrivée, dans tous les pays où j’ai voyagé, même à l’improviste. Donc dans une spectaculaire diversité d’hôtels et de complicités hôtelières qui relèvent de l’escroquerie en bande organisée .

Ces pays incluent CUBA, l’ISLANDE, les PAYS BAS, le PORTUGAL, l’ALLEMAGNE, la CRETE, la BELGIQUE, le CANADA, les ETATS UNIS ,  DANEMARK (COPENHAGUE  seulement).

On peut ajouter que cette situation de « cible » , comme bien d’autres semblables , racontée depuis plusieurs années , n’a suscité aucun étonnement ni aucune indignation des services de sécurité français . Comme s’il s’agissait d’une banalité ou d’une situation habituelle et familière.

Personne ne s’est donc employé à la faire cesser en interpellant les auteurs nommément dénoncés par plaintes officielles .
Les criminels pérorent , pataugeant même avec délectation dans leurs dénégations, leurs propos incohérents, grotesques, grossiers, ou orduriers

Publicités

Cibles et criminalité

6 Juin

Ceci est destiné à des cibles en recherche de compréhension de ce système qui torture des êtres humains dans leur appartement par des tirs d’ondes ciblés de diverses natures . Ces tirs sont faits à distance . L’énergie utilisée traverse les murs , les épaisseurs compactes diverses et le métal.
Des lasers * sont utilisés, Les ondes connues sont grossièrement répertoriées RF , micro-ondes ou soniques. Elles sont pulsées et impactent le corps et la tête des cibles selon une programmation soit à l’unité sans préavis, soit par rafales allant d’une puissance d’ajustement à une puissance d’extrême efficacité douloureuse, donc par un retour d’information après le 1er tir.

La torture consiste à infliger par ces tirs cachés , une souffrance monstrueuse, indicible , intentionnelle, et répétée pour handicaper , faire passer pour fou , rendre fou, pousser au suicide.

Un des éléments importants pour pousser au suicide est l’envahissement d’un espace fermé par des infrasons  qui induisent apathie, confusion, malaises de toutes sortes, et une fatigue de lassitude et d’accablement  telle,  que seul le grand départ semble pouvoir la  solutionner.

Sur    : http://tpe-ondesacoustiques.e-monsite.com/pages/la-frequence.html, on trouve ceci qui concerne les infrasons :

« À forte puissance, les infrasons peuvent avoir des effets destructeurs, tant mécaniques que physiologiques. Des essais d’utilisation ont été faits pendant la seconde guerre mondiale par l’armée allemande. À plus faible puissance, ils constituent une gêne physiologique importante pour les animaux et les humains pouvant produire, lors d’une exposition prolongée, un inconfort, une fatigue, voire des troubles nerveux ou psychologiques…..

Les infrasons peuvent devenir mortels lorsque leur fréquence baisse à 7 Hertz ou en dessous, étant donné que plus la longueur d’ondes sonores est faible, plus l’intensité acoustique réfléchie est faible. Donc l’intensité acoustique absorbée devient plus importante, or cette énergie est évacuée sous forme de chaleur, donc la température du corp augmente très vite jusqu’à un seuil critique qui peut entraîner la mort. « 

13 microTesla en 2 Hz

Image

     

Les êtres inhumains ou débiles qui pratiquent cette torture de lâches  à distance et en bande organisée sont des tortionnaires .
Parce que cette torture est un crime contre des humains démunis ,  et inconnus , les mêmes auteurs/acteurs de cette forme de barbarie moderne sont des criminels.
Ce qu’un certain nombre de cibles de France, raconte dans des blogs , est une criminalité organisée, confiée en proximité à des volontaires et niée ,  donc couverte,  par les forces de l’ordre . Les forces de l’ordre donnent surtout aux cibles l’ordre de se taire et de ne pas importuner les criminels  , fils et amis d’amis et de frères, et sollicités à participer pour une impunité garantie.

Classement de plainte contre silence  de la victime, quelles  qu’en soient les modalités . Il s’agit  donc  d’ une criminalité qui n’existe officiellement  pas , et permet  une NON RECONNAISSANCE du phénomène ainsi NON traité.

Parce que les victimes ne sont pas en général de cette communauté et confrérie qui organise , on les traite pire que des animaux,  protégés, eux,  par des associations et par Brigitte Bardot.
Les cibles livrées par ce système criminel à l’amusement de n’importe quel crétin, camé ou arsouille local, sont ainsi l’objet d’un triple mépris:

celui des lâches criminels de proximité qui invitent même des copains à des parties de tirs à distance sur tête d’humain,

celui des forces de l’ordre qui forcent surtout sur les menaces et intimidations à cibles pour ne rien faire qui mécontenterait un frère,

et celui des gens ordinaires à qui ces histoires inspirent plus de sentiments négatifs que de compassion , pensant au nom de leur bon sens,  qu’il doit bien y avoir une raison à cette monstruosité.

Si les cibles, laissées seules à se débattre, se rebiffent, elles sont en plus gratifiées de séances de torture nocturne amplifiées. Traitées  bien pire que des animaux .

Les tirs soniques de la nuit dernière venaient du dessous . Ceci est repérable par des méthodes empiriques testées depuis longtemps.
Comme d’habitude , ces tirs m’avaient suivie à quelques minutes près, en visant exclusivement la tête, lorsque j’avais installé mon couchage sur le balcon. Lorsque revenue dans le salon , j’avais changé mon lit de place. Les tirs s’étaient adaptés, trouvant la tête immédiatement et augmentant la puissance en fonction des épaisseurs de protections ajoutées.

Toutes les cibles de cette forme de criminalité décrivent cette horreur de la même façon.

Et j’étais une nouvelle fois partie essayer un moment de repos dans ma voiture.
Son emplacement de parking est prévu dans l’espace vide de la photo ci-dessous , juste derrière la voiture en début de file.

Image

Ce positionnement dans le parking  pourrait permettre un ciblage de tirs à partir d’une fenêtre ou d’un balcon de façade de l’immeuble.
Mais hier soir quelqu’un avait pris ma place de stationnement : Image
Ma voiture était plus loin derrière , donc normalement hors d’atteinte d’un tir venant de la façade. Pourtant les tirs d’ondes soniques au cerveau avaient repris quelques minutes seulement après mon installation. Ils avaient suivi chacun de mes déplacements à l’intérieur du véhicule.

J’avais finalement eu la paix pour quelques heures de sommeil en allant cacher mon véhicule entre un mur et un immeuble plus loin.
Ce qui pourrait faire penser qu’un appareil émetteur ou sorte d’ antenne relais ou amplificateur avait été prévu et positionné dans un coffre de véhicule. Sinon, il faudrait penser à l’improbable utilisation d’un satellite de communication.

Cette description  indiquerait  bien une organisation criminelle en anticipation constante de mes déplacements prévisibles pour une torture incroyable  et qui dure depuis 24 MOIS , et a été  reproduite à peu de variantes près , dans tous les endroits, hôtels  et autres  abbayes et  surtout PAYS où j’étais allée chercher du répit. En vain.

* Des explications sur l’utilisation du laser se trouvent sur le blog de Serge Labreze.

On peut voir des vidéos sur le sujet de cet article  et des liens vers des  blogs de cibles de torture électronique à :

http://dbabou.blogspot.fr/search?q=secretgovernment

Et des descriptions de situations précises  vécues à :

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/05/17/lanester-et-les-ondes/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/11/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exemples/
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/05/harcelement-electronique-crete-cuba.html

Criminalité sans restriction

19 Mar

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/le-harcelement-electronique.html

A Vannes , la protégée de Sofi Ouest Gestion, J. Fouquet , avait attendu jusqu’à 0 h ++ ce 19 mars 2014, pour installer son appareil à l’aplomb de mon lit.
Et l’appareil s’était mis à débiter ses tirs d’ondes pulsées vers la tête, qui faisaient sursauter le cerveau de douleur toutes les quelques minutes .
La concordance entre mes notes  indiquant le moment , et l’analyse faite par le détecteur semblent faire coïncider des poussées  de 200 MHz avec la souffrance infligée.

Image

Image

Image

Image

Image

200 MHz d’ondes  pulsées  intentionnellement   à l’aplomb d’ un cerveau et d’ une tête coincés dans un lit ,  pour empêcher de dormir, faire souffrir, détériorer la santé, m’avaient obligée  à quitter mon lit  une nouvelle fois

Après mon départ , les valeurs relevées au matin notaient un calme  plat  comme suit :

Image

La veille, le 18 mars les brûlures des yeux et de la peau ajoutées à une fatigue incommensurable m’avaient amenée à une détection d’ELF. Cela avait montré ceci:Image

Ce jour, 19 mars 2014 , ça n’allait pas vraiment mieux.

Image

J. FOUQUET se croit un droit sur ma santé, mon repos, mon cerveau. Comme J-J Walti et C. Frenove que l’on laisse faire à Paris. Il semble ne pas exister de limite à cette cruauté et ce sadisme protégés ou…. promus  localement, à chaque fois et endroit .

Image
Avec ce qui se passe de semblable dans les hôtels * de tout le pays , et qui a été mentionné et décrit dans ce blog ,  il faut naturellement penser à des HABITUDES et une forme de PERMISSION.

Cela est rendu manifeste par les réactions qui consistent à HOSPITALISER  les victimes au lieu de faire une ENQUÊTE dans une situation criminelle de torture, ou à FAIRE PROTEGER les tortionnaires par des policiers  chargés d’ACCUSER et MENACER les victimes.

Fort de ses appuis, et de son impunité assurée  le réseau criminel des tortionnaires se venge de chaque article qui le met en lumière. Ainsi la nuit dernière  ( 19 au 20 mars) avait été d’une sauvagerie  tout à fait notoire. Je donne ci-après quelques exemples de puissance des tirs  d’ondes  douloureux  .

Comme d’habitude, les changements de place, repérés par un logiciel au moyen de « piqûres » immédiates et surtout aux pieds, avaient entrainé le déplacement du matériel qui procède par tirs directionnels.

0h05 le 19

???????????????????????????????

???????????????????????????????

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/11/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exemples/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/14/le-mercure-et-la-paix-criminalite-dhote/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-menace-de-mort-injures.html

Criminalité d’hôtels, Escroquerie, 3 exemples

11 Fév

Les définitions à donner à criminalité et escroquerie sont les mêmes que celles de l’article précédent.
A force d’incessantes piqûres* aux pieds et aux talons, j’oublie souvent de les noter, et cela donne aussi cela :

Image

1°) Partie pour Annecy, j’avais eu un changement à Lyon . Sur le quai de la gare  le guetteur ne s’était pas  gêné, il était resté face à moi plus de 20 minutes. Histoire de ne pas me perdre.
A 23h , celui  ( guetteur) de la gare d’Annecy plongée dans une quasi obscurité   se voyait quand même comme le nez sur la figure. Quelques minutes plus tard, nous nous étions croisés. Lui quittant l’hôtel, moi y entrant.  J’avais manifestement raté un raccourci.
Un seul employé à la réception s’occupait de tout : réservation et mini-restauration.
Les tirs d’ondes vers ma chambre et ma tête avaient commencé dès 1H du matin. A 2 h j’étais descendue demander des comptes à l’employé, devenu irascible, et  qui disait s’appeler Loïc .
A mon retour dans la chambre , ça avait été pire, en cadence et intensité. Loïc ou son mentor était un sadique….l’un des deux était  un escroc.

2° ) A l’hôtel IBIS du Mans, côté restauration , le garçon avait voulu noter mon nom et n° de chambre avant la commande. J’avais plaisanté. Lui pas. J’avais faim et  finalement accepté de commencer par la fin.
Quelques minutes plus tard , levant les yeux de mon journal, je m’étais découverte  placée sous le regard dominateur  d’ un vieux  monsieur , genre maitre du monde  et peut-être même propriétaire du lieu, et qui  ne m’avait lâchée qu’à l’arrivée d’un de ses comparses venu prendre un verre.
La nuit de tirs d’ondes avait commencé très tôt. Prévoyant le pire, dès  23 h j’avais quitté l’hôtel pour ma voiture laissée  dans le parking voisin  en plein air. J’y avais dormi non stop jusqu’à 6h30 , réveillée seulement par le froid.

Image

3°) A Conleau ,  la blanche CN—DS avait déboulé dans la cour à peine 15 minutes après moi. Après avoir trouvé mon véhicule, ce véhicule sans arrêt à mes basques,  était passé dans l’arrière cour où la brasserie est bleue. J’étais allée voir. … un homme d’environ 60 ans   traverser cette  cour et foncer vers la réception de  GOLFE HOTEL, logis de charme. Sauf pour moi.
Dans ma chambre, les tirs d’ondes avaient  été directionnels en provenance de la tête du lit, donc de la chambre voisine. Ce qui m’avait incitée à m’installer, sans confort,  dans la salle d’eau…..plus loin

Image

où les tirs d’ondes vers la tête  avaient repris , avec la même possibilité directionnelle. Il suffisait de forcer l’intensité pour garder la même vigueur de tirs, à travers des espaces supplémentaires..
Forte de  cette réflexion, j’avais inauguré la position «  sol au pied du lit + chaise sur la tête »- plus tout le reste sur la tête- et  qui devait  me protéger des tirs de la chambre voisine.

Image

En un rien de temps , la méthode avait changé. Les tirs étaient venus du dessous. Il y avait un opérateur sur place.
Mais cela montre une nouvelle fois que l’emplacement du corps et celui de la tête sont donc bien   sous constante  surveillance et sans arrêt repérés. Comme dans les appartements.

Cela suppose l’acquisition de données bio électriques personnelles  du corps , le paramétrage d’un logiciel adapté pour suivi, du matériel  de type « arme non létale  »  et de toutes natures  pour viser la tête et infliger souffrance et dégradation systématique  du cerveau. Cela n’est possible  qu’à cause   d’ habitudes criminelles protégées , et qui se révèlent de superbes escroqueries en bande organisée grâce à de  fraternelles connivences locales .

•    Les piqûres aux orteils et aux talons, et parfois ailleurs, permettent de repérer l’emplacement et le positionnement du corps .
A ce stade, j’ignore si c’est la réponse de douleur émise par le cerveau qui donne l’information , ou s’il s’agit seulement  d’une projection d’ondes avec information retour de l’obstacle que représente le corps.
Sachant que les ondes sont diélectriques, j’avais fait l’expérience de rester mariner dans la baignoire le plus longtemps possible . Au bout d’environ 20 minutes, une sensation atténuée de piqûre au pied s’était manifestée.
Seules les ondes très basses fréquences sont censées pénétrer sous l’eau.

L’autre explication serait de nouveau directement liée au cerveau.