Tag Archives: J Fouquet

Tirs d’énergie dirigée dans le lobe frontal – images EEG

16 Sep

img_8470-heure

De nombreux Individus Ciblés par des tirs d’énergie dirigée disent qu’il leur semble que les appartements d’où proviennent ces tirs , sont occupés H/24.

C’est exact.

C’était le cas à Paris XV et à Vannes (56) dans les 2 appartements successifs occupés.

A Cap Olona cela a été vérifié à plusieurs reprises , également et

  • notamment en allant passer un petit bout de la nuit avec ma couette, dans le couloir du 2ème.
  • en attendant le départ du sadique de garde, de nuit, dans ma voiture

On peut ajouter à cette information,  une informations complémentaire surprenante,  et qui concerne les invités ou compagnons sadiques ,  des voisins sadiques . Ces « invités »  viennent  pratiquer  des tirs sur cerveaux  humains vivants, de femmes de préférence.

Ces amateurs ( payants ?)  de tirs sur cerveaux humains vivants , ont été repérés également à Paris XV chez C. RENOVE, à Vannes  (56) chez J . BOUQUET protégée du FM Le Rouzic, et chez A. ROUX protégé par un ami des policiers,  et qui assistait même à l’ auditions de  la victime (moi) de son  imbibé de protégé. Il était là pour une transaction familière aux policiers qui veulent aider le réseau plutôt que les victimes: « vous enlevez  ce nom ( Roux .. Martine *(1)…Poitevin…Stefane.. ) ,  et le procureur – ou le juge- classera la plainte contre vous. »

img_8476-date

Les images suivantes sont celles d’une détection  EEG de la réaction  du cerveau à l’impact des tirs d’énergie sur ce dernier. Parce que les tirs viennent du dessus, ils affectent souvent le lobe frontal.  Le tableau des fréquences  présenté est celui de l’électrode Fp1 qui se trouve comme indiqué sur cette image. Il existe des informations semblables pour chacune des électrodes.

img_8494-tableau-electrodes

et

img_8475-frequences

et

img_8474-fp1-50-hz

img_8471-total

et partie gauche du cerveau

img_8473-gche

et partie droite du cerveau

img_8472-dte

*(1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/27/citadines-criminalite-corso-beur/

Publicités

PLAINTE

8 Août

Lors de sa convocation du 11 juillet, le brigadier Mr BENCE m’avait appris qu’il ne connaissait pas Jean Jacques WALTI.

Mr BENCE avait lu un peu de ce blog . Il était chargé de le censurer pour plaire à deux dames :

– la criminelle de https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/27/citadines-criminalite-corso-beur/
– et la perverse de Mesquer de https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/15/manipulations-fachisantes/

Donc  Mr BENCE, contrairement aux 22.000 autres lecteurs de ce blog,  ne savait pas qui est J-J WALTI.

Il est vraisemblable que le 1er magistrat de ce XVème arrondissement de Paris, le député-maire Mr GOUJON, ex-colonel de la gendarmerie , ne le connaît pas non plus, malgré mes courriers.

Il est 3 h du matin ce vendredi 8 août et J-J WALTI s’éclate avec sa machine qui pulse des ondes par tirs douloureux à espaces irréguliers vers ma tête pour m’empêcher de dormir .

Alors , même si tout le monde a bien compris que la torture par harcèlement électronique de cette histoire est une prérogative de la franc-maçonnerie criminelle * , mise en place et protégée par des policiers rigolards  et des juristes complices et amusés,  voici malgré tout une nouvelle plainte .

                                                                                                            Paris , le 8 août 2014

Plainte pour torture par privation de sommeil et souffrance physique infligée par des tirs d’ondes
contre Mr Jean-Jacques WALTI et les autres

Monsieur le Procureur,

Je porte plainte ici pour une forme de torture par privation de sommeil et souffrance physique infligée par des tirs d’ondes à distance.
Cette torture a commencé de façon systématique en Mai 2012 après l’arrivée de Mr Hollande à la tête de l’Etat.

Elle n’a pas cessé depuis.

Cette torture consiste à pulser des d’ondes à travers les parois pour atteindre ma tête et m’ infliger ainsi une douleur fulgurante, tenace et imparable.

Cette forme de torture a été mise en place dans les 3 appartements où j’ai habité depuis mai 2012.

A VANNES 56000 , au 9 Bd du Colonel Remy , cette torture était organisée de l’appartement de Jeanick FOUQUET situé au-dessus du mien

Lorsque j’ai déménagé , elle a été immédiatement mise en action par Alan ROUX , résidant également à l’étage supérieur , au 1 rue Monseigneur de Pancemont, 56000 VANNES

A Paris, où elle n’a jamais cessé elle a été mise en place au 22 rue Ernest Renan , 75015 , avec l’aide du couple DE CERTAINES, protecteurs des exécutants S. CHURCH, C. FRENOVE et qui venaient en appui à Jean-Jacques WALTI , habitant chez sa mère Mme WALTI/CHARLOT.

Par la présente , je porte plainte pour torture par privation de sommeil , souffrance infligée volontairement en bande organisée, et atteinte à mon intégrité physique et psychique , contre toutes les personnes nommées ci-dessus.

Avec mes respectueuses salutations

 

On peut voir aussi :

https://www.youtube.com/watch?v=IauRFf73UhQ ( FM et affairisme)

https://www.youtube.com/watch?v=gSG-NEf84bM  (FM et pouvoir)

Criminalité sans restriction

19 Mar

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/le-harcelement-electronique.html

A Vannes , la protégée de Sofi Ouest Gestion, J. Fouquet , avait attendu jusqu’à 0 h ++ ce 19 mars 2014, pour installer son appareil à l’aplomb de mon lit.
Et l’appareil s’était mis à débiter ses tirs d’ondes pulsées vers la tête, qui faisaient sursauter le cerveau de douleur toutes les quelques minutes .
La concordance entre mes notes  indiquant le moment , et l’analyse faite par le détecteur semblent faire coïncider des poussées  de 200 MHz avec la souffrance infligée.

Image

Image

Image

Image

Image

200 MHz d’ondes  pulsées  intentionnellement   à l’aplomb d’ un cerveau et d’ une tête coincés dans un lit ,  pour empêcher de dormir, faire souffrir, détériorer la santé, m’avaient obligée  à quitter mon lit  une nouvelle fois

Après mon départ , les valeurs relevées au matin notaient un calme  plat  comme suit :

Image

La veille, le 18 mars les brûlures des yeux et de la peau ajoutées à une fatigue incommensurable m’avaient amenée à une détection d’ELF. Cela avait montré ceci:Image

Ce jour, 19 mars 2014 , ça n’allait pas vraiment mieux.

Image

J. FOUQUET se croit un droit sur ma santé, mon repos, mon cerveau. Comme J-J Walti et C. Frenove que l’on laisse faire à Paris. Il semble ne pas exister de limite à cette cruauté et ce sadisme protégés ou…. promus  localement, à chaque fois et endroit .

Image
Avec ce qui se passe de semblable dans les hôtels * de tout le pays , et qui a été mentionné et décrit dans ce blog ,  il faut naturellement penser à des HABITUDES et une forme de PERMISSION.

Cela est rendu manifeste par les réactions qui consistent à HOSPITALISER  les victimes au lieu de faire une ENQUÊTE dans une situation criminelle de torture, ou à FAIRE PROTEGER les tortionnaires par des policiers  chargés d’ACCUSER et MENACER les victimes.

Fort de ses appuis, et de son impunité assurée  le réseau criminel des tortionnaires se venge de chaque article qui le met en lumière. Ainsi la nuit dernière  ( 19 au 20 mars) avait été d’une sauvagerie  tout à fait notoire. Je donne ci-après quelques exemples de puissance des tirs  d’ondes  douloureux  .

Comme d’habitude, les changements de place, repérés par un logiciel au moyen de « piqûres » immédiates et surtout aux pieds, avaient entrainé le déplacement du matériel qui procède par tirs directionnels.

0h05 le 19

???????????????????????????????

???????????????????????????????

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/11/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exemples/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/14/le-mercure-et-la-paix-criminalite-dhote/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-menace-de-mort-injures.html

Ceci est un assassinat

3 Mar

Image

 

Le  premier jet d’ondes brûlantes de la nuit dernière (2 à 3 mars), avait traversé le corps au niveau du plexus solaire, coupant la respiration.
Il venait de nouveau de  l’appartement  de Jeanick FOUQUET, sadique,  au service de mafieux.*
La douleur avait perduré toute  la nuit dans la colonne vertébrale et  l’estomac  brûlant , bourré d’ondes. Elle n’avait  pas cessé de la journée.
Je doute que l’organisme et le coeur, en plus  du cerveau, puissent  résister  longtemps à de pareilles tortures, manifestement   également  prévues et organisées  à ma prochaine adresse  .

Un assassinat relève de préparation et d’organisation. C’est différent d’un meurtre qui , lui,  saisit parfois  une opportunité.

Le meurtre de notre père , par exemple, avait été celui d’un concurrent jaloux. L’occasion s’était présentée en pleine nuit. L’homme avait traversé la route et tué,  trainant ensuite  le corps   dans un fossé pour le recouvrir de branchages. Et le meurtrier  avait re-traversé la route avec sa voiture pour rentrer chez lui.
C’est en  suivant les morceaux  de cervelle sur le talus que les gendarmes avaient retrouvé le cadavre gelé.

Le meurtrier n’avait jamais fait de prison. Confiante en la justice,  notre jeune mère avait voulu demander des comptes. Elle avait surtout gagné un ticket pour du harcèlement en réseau.

On en reste sans VOIX. * (1)

Un assassinat est plutôt mis en oeuvre avec une bonne dose  de   confidentialité, de secret, voire  de rites. Ici, de façon classique  il s’y était ajouté un souci de décorum et d’apparences retournés contre la cible (moi) traitée de dérangée .
J’avais exposé les faits et situations  dans plusieurs blogs de style patchwork. Et chacun, nommé,  se croyait un droit à représailles, n’acceptant sûrement que le slogan  » ta gueule la victime, c’est nous con commande »  

Cette situation  aux mains de francs-maçons mafieux  et criminels en avait effrayé beaucoup dans mon entourage.
Malgré un environnement amical et affectueux j’avais facilement accepté  l’isolement pour éviter des risques aux autres.

Les premières manifestations de l’utilisation d’ondes pulsées à travers les murs pour invalider , handicaper  et tuer en cachette ,  avaient été le fait de Bernard GASNIER à ANGERS (49), et  simultanément  à Paris XIV  de Marc LEVYSTONE protégé par J-P JAOUEN et René LEROY .

A Dol de Bretagne (35) , en 2007,  c’est M LESENECHAL – LEBLAY qui avaient servi d’intermédiaires. Et c’est à cette adresse qu’avaient été ressenties les premières voix dans le crâne, avec micro-ondages nocturnes systématiques. C’était l’époque d’un stage au MCC** empêché.

A Paris XV  la torture par privation de sommeil systématique par le bruit avait commencé en 2011 avec J. CHURCH , habitant dans deux appartements de la même rue Ernest Renan. C’était un locataire (?) de Mr BESAGNI et le protégé du maçon  A.DE CERTAINES, au 22.
Image
Cette privation de sommeil était devenue  torture par ondes pulsées  au cerveau, par ce très camé voisin J. CHURCH en Mai 2012.
Puis la relève avait été prise par :

Image

et à sa mère , l’un et l’autre coaché par A. DE CERTAINES

et en complément  par le jeune élève Charles FRENOVE , spécialiste de science physique , accessoirement  petit-fils de franc-maçon et  lui aussi en  relation avec  de  A. DE CERTAINES .Image

A Vannes, on  avait trouvé les voisins du dessus, comme bourreaux sadiques,  dont la très systématique

Image
protégée par SOFI OUEST GESTION
Ses amis  viennent  parfois la relayer . Leur  matériel est  différent . Cela entraine des variations de souffrances et une déstabilisation dans les protections imaginées.

Deux plaintes  avec LAR  sont entre les mains de procureurs  à Paris depuis plusieurs mois et sans traitement.
Une  plainte pour torture  avait  pour le moment  été suivie d’ un accusé de réception par la COUR  PENALE INTERNATIONALE   de  LA HAYE en 2014.

Image

Mon testament, en faveur d’Amnesty International France exclusivement,  a été  enregistré au fichier central le 26  janvier 2014 par l’étude de notaires  75041.
Mes obsèques ont été intégralement payées chez RocEclerc , Bd de l’hôpital, 75013 Paris .

* (1) c’était son nom

*   http://etouffoirs.wordpress.com/2014/03/02/harcelement-en-reseau-mise-en-demeure/ ce blog a été fermé à la demande d’un harceleur .

Voir : http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/harcelement-en-reseau-mise-en-demeure.html

** MCC = Menaces Criminelles Contemporaines ( Panthéon Assas)

Vannes et les ondes

20 Jan

De retour à Vannes,

Image

l’environnement  dans un appartement sans téléphone , ni box donnait ceci en HF ( haute fréquence) .

Image

pour une norme recommandée à

Image

Soit un lieu résidentiel qui semblait   baigner  dans les ondes émises par des appareils voisins, WIFI ou téléphone sans fil.
La mesure des ELF ( très basses fréquence) était malgré tout un peu plus surprenante avec ceci : 78,91 mG

Image
Surtout quand on sait que l’on doit considérer comme dangereuse une zone où les ELF  dépassent  5 mG (Safe living technologies inc, http://www.slt.co )

Par ailleurs , pour comparer  ou vérifier ce que je craignais , j’avais été 3 kms plus loin sur un parking d’hyper marché désert, pour constater ceci : 966 microW/m2

On sait que les antennes -relais sont placées en hauteur et  » couvrent » une zone. Ce qui devrait signifier que l’exposition , même à quelques centaines de mètres seulement soit dans une moyenne acceptable. Ici, à 21h++, il semblait  y avoir focalisation de l’énergie au niveau  du sol où je me trouvais.

Image

et cette mesure détectée  avait la grimpette

Image

L’émetteur le plus proche appartient à Orange et se trouve route de Tréhuinec.
Sur ce parking on pouvait noter cependant  une nette diminution  d’ELF.

Image

Cette première nuit à Vannes avait été hyper- pénible , sous un feu nourri  de tirs d’énergie dirigée qui visaient la tête .D’abord en provenance de l’appartement de J. Fouquet , puis de  la boutique du dessous actuellement inoccupée. Sauf la nuit.
Et au matin , dans l’appartement , on trouvait ceci.

Image
Ce qui amène à remettre une information sur la production des ELF par armes à énergie dirigée.

Image

Dans cet appartement rendu infernal , existait également une très importante volatilité  de mesures de champs électriques .
Ce qui amène à noter une  information  à faire connaître sur  l’utilisation  du courant alternatif  pour moduler des ondes ELF susceptibles de manipuler et contrôler le mental.

Image

Une tentative de repos en journée, dans ma voiture,  à Arradon, avait été ponctuée de tirs d’ondes incessants , même à proximité d’un couple de piqueniqueurs, manifestement épargnés. Les tirs étaient ciblés.

Quel est donc ce pays  où un président de la République revendique le respect de sa vie privée pour son bonheur tout de suite et maintenant et qui ignore les lettres qui mentionnent les violations des droits constitutionnels des autres et la torture de citoyens dans leur appartement , dans leur lit, et sans répit quelque soit l’endroit ?

Vannes et sa criminalité

12 Nov

Image

Penchée sur un rangement de valise , ce dimanche 10-11 j’avais bondi de côté pour    fuir, bloquée un mètre plus loin par la douleur qui m’empêchait de marcher . Un tir  brûlant, insupportable ,  venait d’impacter le bas de  ma colonne vertébrale .

Image
Photo de Michael Hanion , testant le ray-gun de Raytheon
article du Mail Online 10 nov. 2013

Ce tir , à l’intérieur de mon appartement, avait été silencieux.
Il  avait traversé soit le mur, soit la baie vitrée, soit  le plafond de mon appartement sans  les endommager .
Sauf hasard peu vraisemblable, il était ciblé , et une telle précision proposait  encore deux hypothèses d’origine :
–    Le  tireur était le copain de la voisine du dessus et avait, en plus,  utilisé un système pour voir à travers les murs et pouvoir ajuster    son tir
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/05/des-ondes-pour-eliminer-2/

– Le tireur était un petit soldat assis devant son ordinateur
http://rudy2.wordpress.com/a-interview-accorde-a-un-ex-agent-des-services-secrets-surveillance-secrete-et-torture-par-radiations-par-les-services-secrets/
Extrait :   « Ainsi mes amis qui travaillaient dans les départements spéciaux pouvaient traquer l’individu sur son ordinateur, toute la journée. Cette localisation a facilité l’utilisation des armes . Les collègues pouvaient voir où exactement ils devaient viser et aussi comment la personne y réagissait »

avec deux hypothèses des conséquences recherchées
– Blesser pour immobiliser ou invalider
– Atteindre un nerf ou   la moëlle épinière

Sans connaître l’origine exacte ou  le nom exact de l’appareil utilisé , rien n’interdit de  rapprocher le sensation de douleur  de la description suivante, extraite d’un article  de :  EditInternational. com :
« The EMP from the laser is much more focused, leaving computers untouched but overloading a human being’s nervous system due to strong vibrations that set-off pain sensing nerves.
Like a shock from a super powerful stun gun, targets would feel as though they were being burned from the inside out.
The agony is so great that the hot plasma and explosion can be weak enough to not damage the skin, but still knock-out the target with debilitating pain. The military claims that no lasting physical damage should occur. »

La  pénible nuit suivante ,avait été ponctuée, en plus,  de bouffées d’ondes pulsées . Les organes creux, estomac et intestins avaient gonflé jusqu’à la brûlure interne. Cette méthode et  torture-là est  censée accélérer le vieillissement des organes et provoquer des nécroses.

Cherchant refuge dans la pièce voisine,  j’avais compté les coups :  ceux des détonations des tirs d’ondes   venant du dessus .  Un appareil programmé   faisait son boulot de tortionnaire  père-père , pendant que la locataire des lieux roupillait.

L’appareil  semblait  positionné à l’aplomb de mon lit.

Mais, la fine oreille de   Jeannick FOUQUET ou la sonorisation de mon appartement  aidant, avait fini par la faire réagir . Et elle avait déplacé sa machine à cash ou à cadeaux, au-dessus de l’endroit où je me trouvais.
Il paraît que les criminels recrutés en voisinage sont grassement payés.

Jeannick FOUQUET ne devrait pas, tout  comme JJ Walti et sa mère à Paris,  avoir d’autre raison que l’appât du gain pour s’être ainsi  transformée en criminelle .
Sauf un  plaisir de psychopathe à torturer.

La nuit d’après (11-11) , les sensations de  piqûres au pied, à l’intérieur du lit,  avaient précédé de quelques petites minutes un premier tir sec et violent  et  visant très précisément  la boite crânienne. Une situation  insupportable mais connue.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/06/laccroche-2/

Image
Ceci ,ci-dessus, est la copie d’un imèl envoyé au  3ème RIMA  ( régiment d’infanterie de marine) de Vannes .
La réponse avait été un tir d’ondes  fulgurant et brûlant, qui m’avait visée  à l’intérieur  de mon appartement. Il avait impacté le côté  gauche de la cage thoracique.

« Full blast » En pleine journée.
Mes notes précisent que j’avais répondu : « Roger »