Tag Archives: lampadaires connectants

Ciblage HCE- torsion de la tête et spasmes musculaires

27 Jan

HCE = harcèlement criminel électronique 

illustration de Ivan HISSEY

dans 3 MINUTES pour comprendre  les 50 plus grands mécanismes du CERVEAU 

La tête recouverte d’électrodes ( EEG) était dans l’alignement exact du reste du corps, immobile sous des couvertures de survie. Ces couvertures de survie étaient destinées à éviter toute projection de signaux susceptible de repérer le corps et donc le lieu du couchage.

Pourtant , il y avait eu des signaux faibles d’étincelles brûlantes qui  dansaient sous la plante des pieds . La plante des pieds faisait face aux murs.

Et quelques minutes plus tard…. schlack… schlack .. La tête, comme sur ressort , avait brutalement tourné à gauche , avant de revenir en position droite. En quelques pouièmes de secondes.
Sauf la surprise, c’était sans sensation particulière et surtout sans douleur.
Et sans beaucoup attendre, les tirs dans la boite crânienne avait commencé.

La nuit précédente, c’étaient les muscles qui entourent la colonne vertébrale qui s’étaient gondolés. Les muscles s’étaient contractés en cascade , comme imitant une onde sinusoïdale.
Là encore , ces mouvements incontrôlés et incontrôlables avaient duré tout juste le temps de réaliser le phénomène.
Là encore, c’était sans douleur, contrairement au matraquage d’énergie visant le cerveau et  qui allait suivre.

Compte tenu de la technologie actuelle , à disposition de tout harceleur mal intentionné, on sait que la géolocalisation d’une cible à torturer est facile. Son lieu de vie à des paramètres , connus de ses tortionnaires qui ont une technologie à disposition pour ce repérage .

L’emplacement du corps d’une cible  décidée à ne pas se laisser faire , demande juste un peu plus de détermination ou d’obstination, parfois d’obsession  de la part des gars qui possèdent l’outil de travail pour torturer la cible . Cet outil de travail  , ici caché, sera détourné de son utilisation  habituelle, reconnue ou déclarée, ( c’est le cas de figure de presque toutes les situations de harcèlement en réseau)  pour en faire un moyen de domination par la souffrance et la privation de sommeil de la cible. .

La privation de sommeil est une forme de contrôle mental puisqu’elle zombifie un être humain . Elle annihile et anéantit sa volonté, sa détermination ou ses capacités de réaction, par l’épuisement et la destruction volontaire et  lente de ses capacités et  des fonctions cognitives de son cerveau .

Les phénomènes d’agitation musculaire brusque de n’importe quelle partie du corps d’une cible dans son lit, relèvent de l’atteinte à l’intégrité physique. Le système nerveux  est atteint localement et ponctuellement par projection d’énergie  .

Cette projection intentionnelle d’énergie , dans mon cas, commence très rapidement après un repérage de ma tentative de prise de repos ( position allongée ?, état de lâcher prise ?, extinction des lumières ?) et qui peut aussi bien être le fait de vouloir me reposer au  matin pour compenser une nuit épuisante.

Mais il peut tout aussi bien s’agir du moment d’arrivée au boulot, d’un des gars de la bande qui pratique la torture de cibles . Cela se ferait alors, à partir de son ordinateur de spécialiste….  d’autre chose. ( satellite de recherche ou de reconnaissance , manipulation de logiciel d’interrogation à distance, par exemple)

Ci-après , la cadence des tirs dans le cerveau , le matin du  samedi 26-1-19.

  soit, 37 chocs dans le cerveau,  en 1/2 heure

Parce que les tirs d’énergie atteignent la tête et semblent provenir du plafond, du toit ou du ciel , les hypothèses d’explication et qui varient suivant les ressentis différents, font penser tour à tour , par programmation et paramètrage à :
– circuit électriques de la maison, utilisé ,( à travers les outils d’ENEDIS)
– satellites,
– radars, ( les militaires assurent qu’il n’en existe pas au-dessus de ce village)
– drones ( faible possibilité parce trop repérables)

Tous ces tirs d’énergie destinés au cerveau ,sont prouvés par les déflagrations électriques provoquées dans le cerveau et enregistrées par EEG .

On peut s’étonner d’un pareil acharnement en durée et intensité de cette torture destinée à Madame Lambda.
Mais on doit surtout s’étonner de la magistrale et méprisante indifférence des représentants de cet Etat,  abondamment pourvus d’informations et de plaintes  pour atteinte à l’intégrité physique et torture, ( magistrats , flics, gendarmes ou Président de la République), et qui refusent toute aide. .

Il faut ajouter ici, ce jour,  un amusant phénomène : pendant l’écriture de ce court texte sur l’ordinateur non connecté, non branché et  proche de la box également débranchée…. ce texte s’était soudain mis ….. à clignoter .

Ce dysfonctionnement du à des signaux manipulés  , ou effet visuel  vaguement hallucinatoire , n’avait duré que quelques secondes.

Les sources d’énergie proches, manipulables à distance et  en activité constante et susceptible d’aider cette scènette,   sont les antennes du concentrateur d’ENEDIS à 25 mètres. Les propulsions de ces antennes sont détectées par pulsations, à l’intérieur de la maison, même avec les ouvertures (portes et fenêtres) totalement calfeutrées.

L ‘autre ‘hypothèse de la  fonction communicante par énergie , des lampadaires de ce village , reste encore à trouver et est à ce jour peu probable.

cf  cet article : Ericsson et Philips s’unissent pour illuminer les villes et fournir une connectivité haut débit mobile via un éclairage public intelligent
24 février 2014 à 07h30 (GMT + 00h00)