Tag Archives: laser femtosecondes

HCE- Brûlure des organes creux

22 Avr

Depuis quelques jours le repérage du corps par piqûres s’était fait discret. Je restais dans des endroits confortables  convenus   : des lits.  Passant plusieurs fois par nuit  d’un lit à l’autre , éloignés  seulement d’ 1,20 m, j’étais rattrapée par les tirs d’ondes quasi immédiatement .

Depuis tous ces jours-là, les tirs d’ondes visaient comme d’habitude d’abord  la tête  pour priver de sommei par à-coups . Plus tard dans la nuit, les organes creux étaient préférés et dans le même but. Au bout de quelques heures  de stockage d’ondes stationnaires, gonflés à bloc , les organes creux douloureux assuraient la privation de sommeil en continu. Et sans doute un service après vente de nécroses diverses.

Accessoirement et en plus, le foie était souvent douloureux. Les reins également.

Les  détections de CEM ( champs électromagnétiques) lors de ces tirs,  sont décevantes parce qu’apparemment insignifiantes. Rien de spectaculaire . Elles donnent ceci :

IMG_2079 au moment d'un tir

Les valeurs des fréquences habituellement détectées dans cet endroit sont notées en bleu et en italique. Celles qui correspondent à un tir vers l’estomac et les intestins sont en noir et gras.

Hors tirs d’ondes,  dans cet endroit , la détection est ainsi   :

IMG_2080 normal

Ces  récents aménagements et changements du matériel invalidant utilisé,   sont  bien sûr destinés à éviter les preuves,  comme celles qui avaient été souvent  présentées dans ces blogs  . Aux Sénioriales , par exemple * (1), et à Paris

La nuit dernière  (21-4) ,  mon couchage avait d’abord été organisé  dans un endroit inhabituel. Le repérage du corps, par des douleurs au  pied avait été d’une  extrême cruauté avec un  nerf pour cible.

Avant  le début des  tirs  d’ondes , un éclair   de lumière avait traversé la pièce venant du plafond . Cela ferait  donc de nouveau penser à ce que Serge Labrèze décrit dans son blog   , comme des tirs de HF  portées par laser femtosecondes.

Pour protester contre cette criminalité et l’escroquerie que représente l’encaissement d’une location non conforme à son usage accepté, j’avais été rencontrer Jeffrey DUMAS   de CM-CIC, gestionnaire de mon appartement et de celui du dessus.

Après un appel téléphonique à l’agence Les PRESIDENTS, correspondante locale de CM-CIC et qui a organisé cette criminalité  tout aussi locale, le jeune JEFFREY DUMAS , avait déclaré benoitement

«    ça ira mieux quand l’appartement du dessus sera habité   »

Pour le moment , le A221 est occupé par un criminel/tireur d’ondes  aux ordres, mais toujours pas habité.

Cette réflexion surprenante montre l’habitude  reconnue de l’usage de la torture par  des professionnels  de l’immobilier, encaisseurs de chèques ,  sans contrepartie de respect de contrat. 

A l’image de ceux de l’hôtellerie.

* (1)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/12/joyeux-noel-2014.htm

Publicités

Sans réponse

1 Déc

                                                                                                                                          Institut Européen de Bioéthique
205 Chaussée de Wavre
1050 BRUXELLES
Belgique

                                                                                                                                            Le 8 mars 2013

Objet : Torture à base d’ondes pulsées à travers les murs

Madame, Monsieur,

Comme quelques autres citoyens  européens je suis victime d’un phénomène de privation de sommeil et de brûlures par  ce que l’on m’a expliqué être des ondes pulsées portées par un rayon laser.
Ce rayon a la particularité de traverser le béton, le bois , les tissus etc.. Il est donc quasiment impossible de s’en protéger. Ces ondes ciblées sur le cerveau engendrent une souffrance phénoménale   tout en privant de sommeil. Elles ont , paraît-il  en outre, la capacité de détruire les cellules nerveuses.

Ce  procédé appliqué à un être humain    est criminel et encore plus s’il s’agit d’une expérimentation programmée. Ce que l’on ne peut pas exclure puisque rien n’a été fait pour le faire stopper .

En effet, le Président de la République française et divers ministres finalement  informés par courrier porté  il y a plus de deux mois , n’ont pas réagi à cette description de torture.

Je sollicite donc  ici votre intervention pour leur rappeler les engagements de l’Etat français,  signataire de diverses conventions internationales qui interdisent la torture  et  avec pour corollaire l’ obligation pour l’ Etat   de  protéger ses ressortissants d’actes de torture commis sur le territoire .

Je reste dans l’espoir de votre intervention  décisive et rapide .

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations respectueuses.

Vannes- criminalité collective

17 Oct

Image

A Vannes

Image

 comme à Paris, l’activité criminelle de voisinage est basée sur un phénomène tournant ,  Tout comme l’est le harcèlement en réseau : un jour africain, un jour asiatique etc…

Ce soir entre Rennes et Vannes , c’était du harcèlement en voiture . L’envoi avait été donné par un homme qui m’attendait à mon point de départ. Au moins 5 voitures, incluant des chauffeuses,  ont été repérées parce que piégées.

Dans le harcèlement criminel électronique,  le matériel  fourni change  pour s’adapter  aux protections utilisées . Il  change également  d’endroit en fonction de la place du couchage repéré par le criminel en observation.

Ici, à Vannes ,  une criminelle.
Cela est possible par une surveillance à travers les murs et là il s’agit du plancher de l’appartement supérieur.

La surveillance à travers les murs existait déjà à Paris XIV . Cette information, non demandée,  m’avait été rapportée par un informateur du Maine et Loire
C’est  également le cas à Paris XV où JJ Walti l’a avoué en se trahissant à plusieurs reprises, racontant  ce que personne ne devrait savoir. Church le pratiquait. Il se peut que le suivant ait continué.
C’est  aussi le cas à Vannes , où la voisine du dessus se lève même la nuit pour changer les appareils  de tirs de place en fonction de mes déplacements d’évitement, pourtant  aussi silencieux que possible. Mais il se peut que la lumière soit le déclencheur. La voisine enclenche les tirs et retourne se coucher.

A Vannes, pour m’attaquer dans mon lit,  quatre provenances différentes  avaient été  ici utilisées récemment  . Ce qui est de nature à déboussoler , si on ne connaît pas le système en place .
1) la boutique vide du commerçant du rez de chaussée . Juste en dessous . Cela est possible parce que ces réseaux criminels   ont accès à toutes les sortes de clés possibles par connivence avec des serruriers et employés de serruriers.
2) l’appartement de la voisine d’étage, quand j’avais transporté mon matelas de ce côté . Ce qui permettait de viser la tête à quelques centimètres.
Cette jeune femme n’ose même plus me parler.
3) une  participation avec tirs à partir du couloir ou de l’appartement en face quand mon changement de couchage , et surtout ma tête, avait été répertoriée ou visionnée dans cet axe.
La même personne  qui utilise le couloir ,  est venue  tambouriner sur ma porte vers 3 h du matin ce jeudi 17 octobre. Dans la plus pure tradition de ce réseau qui  n’arrête pas de faire allusion à la puissance franc-maçonne  et qui l’identifierait ainsi comme réseau  criminel d’origine.
4) l’appartement de la voisine du dessus qui  est, comme JJ Walti, la correspondante attitrée du réseau criminel dans l’immeuble.

Pour éviter, en plus des tirs d’ondes au cerveau ,  les bouffées de micro-ondes pulsées  incessantes en provenance de l’appartement du dessus, j’avais ressorti ma tente de faraday,

Image

à usage militaire,

Image

et  qui, comme on le voit

Image

arrête,  des fréquences de 22 GHz

Image

et même plus selon le fabricant.

Et le matériel avait changé la nuit suivante. A 3 h du matin, la voisine s’était levée pour mettre en marche un matériel adapté et des tirs qui traversaient tout, y compris les protections supplémentaires sur la boite crânienne.

Cela pouvait provenir  de micro-ondes portées par un rayon laser. Le fameux laser femtosecondes.
La violence des  1ers tirs m’avaient fait perdre connaissance à l’intérieur de la tente. Quelques heures plus tard , alors que les tirs avaient sans doute continué,  des pétarades  douloureuses en provenance de l’estomac m’avaient fait  reprendre conscience . Les ondes pulsées  brûlantes et piégées dans la tente avaient , semble-t-il , envahi les organes creux du corps.  Yeux brûlants, estomac et intestins   gonflés comme des baudruches, prêtes à exploser , j’étais sortie en titubant.

Une fois de plus.

Une coïncidence anecdotique   » femme blonde + beurs » m’a incitée à remettre l’article sur les voyants

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/les-voyants.html