Tag Archives: leurre

40- Leurre – Menace subliminale – Menace de type mafieux

8 Fév

Le leurre est un dispositif qui sert à tromper , en attirant ou mobilisant l’attention d’une cible pour induire une réaction prévue ou programmée . C’est un piège de l’attention bernée . L’attention est entrainée vers une interprétation erronée qui transforme la cible en proie .
Le leurre est utilisé aussi bien contre des animaux pour la pêche ou la chasse, que contre des humains , par l’armée notamment, comme ci-dessous ( leurre lâché par un F15).

La notion de leurre pour les cibles de harcèlement criminel a été rappelée à plusieurs reprises par Julianne McKinney
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/19/contrer-lenergie-dirigee-informations-de-base/
( partie du texte mis spécialement en gras et italique)
et Eleanor White .

E .White  semble même penser que tout ce qui est donné à voir aux cibles n’est que leurre avec pour but de faire passer les cibles pour paranos ou dérangées tout en les épuisant par une mobilisation d’attention renouvelée, constante , et inutile.

« The motive for showing us decoys is to get us to complain to the public and the authorities about useless and harmless things, thus setting us up for being diagnosed as mentally ill. Or if we don’t complain, at least stew about the decoy gadgets endlessly, wearing ourselves out over harmless stuff. »

La menace est l’expression, par gestes, images, propos ou comportements , d’un projet de nuire à autrui par une atteinte à ses biens ou à sa personne. Il s’agit donc d’une action destinée à susciter de la crainte chez la personne visée .
Lorsqu’une menace s’exprime sur internet on parle de cyberintimidation

Une menace est subliminale si les éléments qui la composent visent l’inconscient du destinataire. Le message inclut dans la menace est dit inférieur au seuil de la conscience.

Une menace est dite de type mafieux quand le message censé porté par un ou plusieurs éléments transmis à une cible,  est à interpréter par la cible qui le reçoit. C’est le cas , par exemple, pour des bestioles crevées déposées chez la cible ou devant sa porte et censées pouvoir être interprétables comme des menaces de mort.

Dans une de vie de cible bien remplie, la dernière récente anecdote donnait à voir un chiffre 40 que les hackers/ surveillants de mon blog avaient ajouté au titre d’un article d’un mien blog et à mon seul usage
Le titre du billet était : le gendarme inconnu .

Pour mémoire, un gendarme , sans nom, avait répondu à un mien courrier . Mon courrier  notait la comédie grotesque qui m’avait été infligée dans une gendarmerie et où un procès-verbal d’audition de victime m’avait été refusé. Je demandais ce PV.
Dans sa réponse le gendarme inconnu osait retourner la situation contre moi et me présenter comme une  menteuse demandant un PV qu’il prétendait en ma possession ,  et comme  une personne difficile parce que  n’acceptant pas des convocations sans motif. .

L’ article/réponse que j’avais écrit  n’avait pas pu être mis en ligne normalement .

Les inspecteurs de mon quotidien avaient coloré l’article, en quelques centièmes de secondes , et deux fois de suite pour qu’il soit illisible.
https://etouffoir.blogspot.fr/2018/02/le-gendarme-inconnu.html

Pour contourner leur mauvaise humeur, le texte avait été blanchi, pour une tentative de meilleure lisibilité. . Après ce blanchissement , le titre du billet copié de la barre d’état  , avait donné ceci ci-dessous.
https://etouffoir.blogspot.fr/2018/02/le-gendarme-inconnu_40.html
Mais l’ajout du chiffre 40 n’était pas de mon fait.

Ma connexion , comme celles de beaucoup de cibles de harcèlement criminel, était sous surveillance, avec manipulation à volonté des cyberharceleurs.

En cherchant   par curiosité , les significations possibles de 40 sur internet , on pouvait lire ceci
https://en.wikipedia.org/wiki/40_(number)
et qui permet des interprétations dans à peu près toutes les religions. Aucune ne me convenait.

Accessoirement un  40 plus bas  , donne aussi une information sur une balle de pistolet Smith and Wesson et utilisée aux Etats Unis, à l’initiative du FBI , dans les années 1980 .

Ça aurait pu me convenir . Pourtant me menacer de mort alors qu’on tue mon cerveau à petit feu , n’avait guère de sens. .. sauf , sadique !

Mais , comme le notent à leur manière Julianne Mckinney et Eleanor White, les leurres , (et on peut ajouter même s’ils sont porteurs de menace ou de messages) , peuvent être interprétées avec des significations totalement différentes ou opposées , en fonction de l’émotivité ou du recul d’une cible par rapport à sa situation.
Il y a donc lieu, comme l’expliquent ces deux   pionnières – pédagogues  nord américaines , de le savoir, de le garder en mémoire et d’ en tenir compte encore et toujours .

Publicités

HCE – un tir dans le cerveau

29 Juin

L’élément important de cet article est le tir d’ondes à l’intérieur du cerveau et qui a activé le système nerveux, mis en branle une réponse musculaire  et entrainé un mouvement incontrôlable du corps. Le titre de cet article  a donc été changé

HCE= harcèlement criminel électronique

Pour exposer ce harcèlement criminel   à travers les aléas de mon quotidien   à ceux qui ont besoin de comparaisons avec leurs  situations problématiques ,  j’utilise  une box internet minimaliste . Cette box  émet sur les fréquences  2400 MHz à 2497 MHz .  Une détection ne devrait donc montrer en 5 à 6 GHz que des valeurs résiduelles de CEM.

Ce n’est pas le cas.

IMG_3152 connexion 5-6 GHz AJ= 5 à 6 GHz

Cette  box est  reliée à mon ordinateur  en filaire via Ethernet , et  avec bien sûr la fonction WiFi  sur OFF.

Par précaution , pendant les connexions,   j’entoure la boite crânienne de  tous les pansements habituels destinés à protéger le cerveau.

Ce sont les mêmes que j’utilise pour dormir.

Ici,  l’IP de ma connexion ADSL  ( 192.168.12.8)   ressemblait vaguement  à celle  ( 192.168.0.1)  que j’avais eu à Paris XV  par la fibre optique . En plus , c’était  de nouveau  une IP fixe et alors que   je n’ en avais pas demandée .

Comme avec  les box  qui  s’affichent en doublon , j’avais attendu,  très peu,  pour trouver ceci

IMG_3146 169 254 195 4 -10H06

1° Mon IP de connexion s’affichait quelques secondes

IMG_3147 câble débranché

  l’écran de l’ordinateur  m’annonçait que le câble était débranché.

IMG_3148 192 168 1 28 -10H07

3° Une minute plus tard l’IP de connexion était celle-ci ci-dessus,  et  qui avait pris le relais

IMG_3143 169 254 98 54 - 21H14

C’était systématique, comme le montre ces autres exemples.Le routeur ne s’affiche pas, l’information disparait, le câble auquel je n’ai pas touché est « dit » débranché et la nouvelle IP s’affiche. Leurre ou pas, cela signe la malignité d’une surveillance constante et de manipulations possibles.

IMG_3139 169 254 214 199 -20H35

Et cela expliquait peut-être … ou pas , une information sur la barre d’état de mon écran et  indiquant un «   redirect   »  lors de toutes  mes ouvertures ou  interrogations de blogs ou de messageries, et qui s’ouvrent tout aussi bien sans

IMG_3149 redirect

Cela s’appelle «   prendre l’information à la source   » . Ce qui permet aux divers membres de ces réseaux criminels  de lire les articles de mes blogs en primeur et de pouvoir  s’adapter ou/et  réagir dans l’instant…. ou juste un peu après.

Toutes les cibles de ces réseaux criminels peuvent sans doute faire le même constat.

Après la parution de l’article  précédent   mis en ligne entre 17h37 et 17h55 , une occasion de réaction s’était présentée après 21H .

J’étais alors allongée  , avec la tête sous 4 bons kilos de protections diverses  en sus des pansements fixés sur la boite crânienne . Le tir extrêmement ciblé et précis et  venant de l’étage supérieur  occupé quasi non-stop  , même par beau temps, par le locataire des banquiers CM-CIC  et de leur gestionnaire Jeffrey DUMAS,   avait donné ceci en détection .

IMG_3145 tir et son dans le cerveau

La fréquence porteuse est 1,1 GHZ  (P) 

Ce tir avait fait éclater un son  directement dans le cerveau et avec  sensation de mise à feu locale , sans passer par les oreilles  . Le buste entier  avait décollé du lit avant de retomber comme une chiffe molle   .

IMG_9337 tête

Photo Wikipédia

L’impact sur une zone  du cerveau avait eu cet effet global. Peut-être par hasard. Les nerfs avaient commandé aux muscles, hors ma volonté et sans aucun bruit externe.

Après ce tir, j’étais restée inerte par dégâts probables  au cerveau et comme  sidérée. Tel un faisan d’élevage face à un humain avec un fusil dans les mains à la place de l’habituelle gamelle.

Incapable de quitter mon lit et mon appartement pour partir et  me protéger des tirs suivants. Ceux-là , de type zappings, avaient pénétré par le conduit auditif.

Ce tir et son effet  sont a rapprocher de celui qui m’avait laissée inerte sur le carreau aux Sénioriales . Il venait d’une maison de l’autre côté de l’allée et avait fait l’objet d’une plainte . NON traitée.

IMG_0863 J à AF détection du tir fait aux Sénioriales

Pour ceux qui voudraient  essayer de jouer à deviner dans quel Etat voyou , cela se pratique, il suffit de rayer tous les noms de pays qui ne semblent pas concernés

SOUDAN   —- ERYTHREE — AZERBAÏDJAN — IRAK ——- FRANCE——-COREE DU NORD —–SYRIE

Et ceci, ci-après,   est un indice pour trouver  le nom de la ville, où cela se passe actuellement.

IMG_2810 Nd de la miséricorde

Ici,  le maire , ancien magistrat , et  informé de cette criminalité ,  tel Mr ROBO à Vannes (56) et Mr GOUJON député/maire à Paris XV et ancien colonel de gendarmerie  , avait également décidé d’oublier l’existence de l’article 40 du code de procédure pénale .

Détections d’ondes à – 30m et – 60 m

28 Avr

IMG_2105 Blégny

Cette détection avait été faite dans une mine de charbon, près de Liège .  Cette mine de Blégny  avait  été   fermée en 1980 . Son site   est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012.

Une visite  de la mine commence dans une cage/ascenseur IMG_2107 cage et se prolonge dans les galeries 

IMG_2116 dans la galerie

d’abord à – 30 mètres puis à – 60 mètres . L’aération naturelle en sous-sol  est assurée par des  sortes d’étroites  galeries verticales , susceptibles de laisser aussi passer des ondes.

Les guides sont d’anciens mineurs ou des membres de leurs familles qui racontent la mine  avec une forte   empathie avec le lieu.

Les contacts des guides avec le personnel de surface se font par téléphone filaire. Par ailleurs,  à ma demande et sur proposition de notre guide,  les participants tous  francophones de cette visite,  avaient été incités à éteindre leurs portables. L’un d ‘eux ne l’avait pas fait.

Pour comparaison, voici ci-après à quoi ressemblait la détection de  la nuit  précédant cette visite ,  et passée dans ma voiture, sur une route du nord de la France ,   par ailleurs  lâchée par mes ennemis.

IMG_2266 nuit du dim 27-4

Mais retrouvée, le lendemain, en route vers la mine.

IMG_2118 la mine

Dans la mine , une détection effectuée à – 30 mètres donnait ceci :

IMG_2270 moins 30 m  11H50

Les colonnes U V W correspondent aux fréquences 1,6 GHz, 1,7 GHz, 1,8 GHz

La  détection suivante avait été effectuée à – 60 mètres. et correspondait  à un moment de légère douleur au talon, et à une augmentation du spectre du signal.

IMG_2269 moins 60 m  12h21

L’autre  détection à 12h29 , et  toujours à – 60 mètres, avait été marqué par une légère douleur sur un nerf du pied.

IMG_2271 moins 60 m 12h28

Toutes ces valeurs de CEM sont infimes. Leur très  minime variation avec légère augmentation du spectre du signal, pourrait faire penser à un verrouillage de  3 fréquences de base -colonnes U V W – sur un individu.

Mais parce que ces mêmes 3 fréquences  avaient été repérées  le lendemain dans deux troglodytes  différents des bords de Loire,  puis de nouveau dans mon appartement  et avec les mêmes valeurs quand bien même  je suis matraquée de tirs d’ondes non stop, il n’est pas exclu d’envisager un camouflage de type leurre.

Avec ce problème envisagé, l’appareil de détection utilisé,  avait été  envoyé  au fournisseur pour vérification , une dizaine de jours plus tôt.

S’il s’agit d’un leurre /camouflage , il n’est pas à portée de technologie du tout venant.