Tag Archives: maires

Autorités constituées et assassinat ciblé

28 Déc

sam-gross-your-grandma-and-i-have-decided-to-live-together-new-yorker-cartoon

Les autorités constituées se composent des représentants des pouvoirs législatifs, exécutifs et judiciaires tels que définis dans la constitution de 1958. Cela inclut les élus nationaux et locaux et les fonctionnaires d’Etat et des collectivités locales.

Ce sont ceux qui  disent souvent doctement voire de façon suffisante , que personne n’a le droit de se faire justice soi-même. C’est oublier, et ils le font volontiers, que la harcèlement criminel caché est justement , très souvent, une manière de remplacer la justice pour régler des comptes inavouables et  divers , et  par des pratiques violentes et  surtout hors la loi.

Le harcèlement criminel caché est gratuit et ne perd pas de temps. Il est fait  par détournement des engagements pris et payés, dans le cadre de la qualité, de la fonction , du métier,  de la responsabilité endossée et sous sa couverture. Il s’agit donc de personnes qui doivent la justice à une cible, mais font en sorte que cela ne soit pas possible, en utilisant leur autorité pour empêcher cette possibilité de règlement .

En gros, les autorités constituées  sont tous ceux qui sont volontaires pour représenter l’Etat à tous les  échelons de la société et qui vivent de l’argent collecté par l’Etat et qui leur re-distribue  sous forme de salaires et d’ indemnités, contre services encadrés.

En contrepartie de cet argent empoché, les autorités constituées ont l’obligation, et ce n’est pas un choix ou une notion interprétable selon les circonstances, de dénoncer un crime auprès du procureur , si ce crime est porté à leur connaissance.

Rien , ni personne, selon l’article 40 du CPC qui les oblige à cette démarche citoyenne , ne précise qu’ils doivent être témoins du crime ou connaître le ou les criminels.

Pour mettre en place ce processus de dénonciation ( article 40 du CPC) du crime de harcèlement électronique pris dans sa forme d’atteinte à l’intégrité physique et de torture par privation de sommeil,  et en l’absence de réponse judiciaire aux plaintes portées depuis 4 ans , des représentants de cette catégorie sociale (autorités constituées) avaient été dument contactés et par de nombreuses cibles

– le premier élu de France avait été sollicité à plusieurs reprises . Mais avec ses seulement 12.000 ++ euros d’indemnité, logé, nourri, blanchi , transporté et ses 9000 ++ euros de coiffeur , on sait que notre élu national est débordé  pour faire face à tout ce qui fait scandale , et on apprend vite que le harcèlement criminel électronique, bien caché, n’en fait pas partie.

Localement, pour ce qui me concerne :
Monsieur GOUJON, député-maire de Paris XVème avait été sollicité par courrier.
Monsieur Philippe GOUJON, ancien colonel de gendarmerie, et député/maire d’un arrondissement de plus de 100.000 individus , émarge à plus de 12.000 euros /mois de revenus d’origine publique.
Cet homme d’ordre, qui participe à l’élaboration des lois et à leur mise en application n’avait pas donné suite à mon information de crime ….. sauf par des invitations à des pince-fesses et des sauteries locales .

Monsieur David ROBO, le jeune maire de Vannes (56) et vice président de la communauté d’agglomération de Vannes , et qui doit sans doute se contenter d’environ 8000 euros d’argent d’origine  publique, avait également été averti du crime de harcèlement électronique. Son aide avait été demandée.  . Comme Philippe GOUJON, il n’avait jamais répondu .  Le crime caché dont je faisais état et que je commençais à prouver, n’avait mérité, selon ses critères personnels,  aucune attention.

Monsieur Didier GALLOT , ancien magistrat et maire des Sables d’Olonne (85) avec ses 48.000 habitants pour l’aire urbaine, ne disposerait peut-être  que d’environ 8000 à 9000 euros d’argent d’origine publique, pour subsister et travailler.
A mon courrier mentionnant le crime dont je suis victime, il avait courtoisement répondu… en se payant ma fiole. C’est gratuit.

Parmi les autorités constituées, mais  présentés récemment comme des  insatisfaits  et qui se considèrent comme des gagne petits et laissés pour compte, les fonctionnaires de police qui émargent entre 2500 et 5000 euros par mois,  ont aussi l’obligation de dénoncer le crime de harcèlement électronique  rapporté,  auprès du procureur. ( article 40 du CPC).

img_0896

Avec eux , ça avait été assez simple, puisque la situation habituelle caricaturale de leur fait,  avait consisté à me faire matraquer de signaux  de micro-ondes, toute la nuit,  avant chaque convocation . Avec une maestria digne de l’habitude, ils avaient  même systématiquement  retourné toute situation ou plainte contre moi, avec intimidations et menaces à la clé. *(1) .

img_0897

De LIVRE BLEU N°2

éditions FELIX

Entrée comme victime dans un commissariat ou poste de police, j’en étais sortie ( sauf une fois) accusée et de n’importe quoi.

img_8299

Quand j’avais promené la  pancarte  ci-dessus dans les rues de La Rochelle (17) Plusieurs personnes s’étaient étonnées que le crime ici  mentionné ne soit pas traitable ou traité par des plaintes au pénal. Après quelques minutes d’ échange avec exemples à l’appui, les conclusions avaient toutes été les mêmes .

«  alors, c’est eux qui organisent »

img_5296-poulets

Bien obligée d’y penser, face à un groupe qui n’a même pas eu l’idée de mettre une des leurs à ma place pour vérifier la réalité de ma situation. Et même de requalifier cette quasi  «  opération homo » résultant de leur négligence ou participation active  , en « opération natio homo ». « Natio » pour  nationale.

Car, par ailleurs,  les personnes mentionnées ici, ont  TOUTES  été volontaires  et pour certaines pendant toute une carrière, pour se mettre au service des lois d’un Etat de droit et les appliquer.

Il semblerait pourtant que les salaires et indemnités qu’ils empochent sans renâcler  , ne soient pas suffisants . Ce qui les amènent à faire des exceptions  et un choix  des lois et règlement qu’ils admettent d’appliquer   ….. et qu’ils choisissent eux-mêmes

Pour mémoire, une « opération homo »  est un homicide orchestré par des agents de l’Etat.

Les «  opérations homo « sont des homicides conduits par tout moyen efficace et de préférence rapide, et hors du territoire national parce que sur le territoire national  la peine de mort n’existe plus.

Ici, il s’agit d’une mort lente et progressive . Sur le territoire, majoritairement.  Une mort qui fait beaucoup souffrir. D’abord.

La mort lente du harcèlement électronique, à base de torture imparable infligée encore ces dernières nuits, par un corse , et manifestement au service de fonctionnaires tueurs cachés , car ce n’est pas possible autrement, est donc tout naturellement à appeler « opération natio homo » .

Une « opération homo » américaine , contre un américain à double nationalité et résidant au Yemen, avait été décrite en 700 pages passionnantes,  presque à la manière d’un polar.

L’ « opération natio homo «  de mes blogs comporte  actuellement 722 pages , souvent rasantes et répétitives, mais curieusement , franchement plus populaires ailleurs qu’en France.

img_0665

Sur cette double et navrante constatation, ce blog va se mettre en pause .

J’en profite pour vous souhaiter le meilleur, comme on dit là-bas :

img_0883

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/07/individus-cibles-le-programme.html

Publicités

HCE – un tir dans le cerveau

29 Juin

L’élément important de cet article est le tir d’ondes à l’intérieur du cerveau et qui a activé le système nerveux, mis en branle une réponse musculaire  et entrainé un mouvement incontrôlable du corps. Le titre de cet article  a donc été changé

HCE= harcèlement criminel électronique

Pour exposer ce harcèlement criminel   à travers les aléas de mon quotidien   à ceux qui ont besoin de comparaisons avec leurs  situations problématiques ,  j’utilise  une box internet minimaliste . Cette box  émet sur les fréquences  2400 MHz à 2497 MHz .  Une détection ne devrait donc montrer en 5 à 6 GHz que des valeurs résiduelles de CEM.

Ce n’est pas le cas.

IMG_3152 connexion 5-6 GHz AJ= 5 à 6 GHz

Cette  box est  reliée à mon ordinateur  en filaire via Ethernet , et  avec bien sûr la fonction WiFi  sur OFF.

Par précaution , pendant les connexions,   j’entoure la boite crânienne de  tous les pansements habituels destinés à protéger le cerveau.

Ce sont les mêmes que j’utilise pour dormir.

Ici,  l’IP de ma connexion ADSL  ( 192.168.12.8)   ressemblait vaguement  à celle  ( 192.168.0.1)  que j’avais eu à Paris XV  par la fibre optique . En plus , c’était  de nouveau  une IP fixe et alors que   je n’ en avais pas demandée .

Comme avec  les box  qui  s’affichent en doublon , j’avais attendu,  très peu,  pour trouver ceci

IMG_3146 169 254 195 4 -10H06

1° Mon IP de connexion s’affichait quelques secondes

IMG_3147 câble débranché

  l’écran de l’ordinateur  m’annonçait que le câble était débranché.

IMG_3148 192 168 1 28 -10H07

3° Une minute plus tard l’IP de connexion était celle-ci ci-dessus,  et  qui avait pris le relais

IMG_3143 169 254 98 54 - 21H14

C’était systématique, comme le montre ces autres exemples.Le routeur ne s’affiche pas, l’information disparait, le câble auquel je n’ai pas touché est « dit » débranché et la nouvelle IP s’affiche. Leurre ou pas, cela signe la malignité d’une surveillance constante et de manipulations possibles.

IMG_3139 169 254 214 199 -20H35

Et cela expliquait peut-être … ou pas , une information sur la barre d’état de mon écran et  indiquant un «   redirect   »  lors de toutes  mes ouvertures ou  interrogations de blogs ou de messageries, et qui s’ouvrent tout aussi bien sans

IMG_3149 redirect

Cela s’appelle «   prendre l’information à la source   » . Ce qui permet aux divers membres de ces réseaux criminels  de lire les articles de mes blogs en primeur et de pouvoir  s’adapter ou/et  réagir dans l’instant…. ou juste un peu après.

Toutes les cibles de ces réseaux criminels peuvent sans doute faire le même constat.

Après la parution de l’article  précédent   mis en ligne entre 17h37 et 17h55 , une occasion de réaction s’était présentée après 21H .

J’étais alors allongée  , avec la tête sous 4 bons kilos de protections diverses  en sus des pansements fixés sur la boite crânienne . Le tir extrêmement ciblé et précis et  venant de l’étage supérieur  occupé quasi non-stop  , même par beau temps, par le locataire des banquiers CM-CIC  et de leur gestionnaire Jeffrey DUMAS,   avait donné ceci en détection .

IMG_3145 tir et son dans le cerveau

La fréquence porteuse est 1,1 GHZ  (P) 

Ce tir avait fait éclater un son  directement dans le cerveau et avec  sensation de mise à feu locale , sans passer par les oreilles  . Le buste entier  avait décollé du lit avant de retomber comme une chiffe molle   .

IMG_9337 tête

Photo Wikipédia

L’impact sur une zone  du cerveau avait eu cet effet global. Peut-être par hasard. Les nerfs avaient commandé aux muscles, hors ma volonté et sans aucun bruit externe.

Après ce tir, j’étais restée inerte par dégâts probables  au cerveau et comme  sidérée. Tel un faisan d’élevage face à un humain avec un fusil dans les mains à la place de l’habituelle gamelle.

Incapable de quitter mon lit et mon appartement pour partir et  me protéger des tirs suivants. Ceux-là , de type zappings, avaient pénétré par le conduit auditif.

Ce tir et son effet  sont a rapprocher de celui qui m’avait laissée inerte sur le carreau aux Sénioriales . Il venait d’une maison de l’autre côté de l’allée et avait fait l’objet d’une plainte . NON traitée.

IMG_0863 J à AF détection du tir fait aux Sénioriales

Pour ceux qui voudraient  essayer de jouer à deviner dans quel Etat voyou , cela se pratique, il suffit de rayer tous les noms de pays qui ne semblent pas concernés

SOUDAN   —- ERYTHREE — AZERBAÏDJAN — IRAK ——- FRANCE——-COREE DU NORD —–SYRIE

Et ceci, ci-après,   est un indice pour trouver  le nom de la ville, où cela se passe actuellement.

IMG_2810 Nd de la miséricorde

Ici,  le maire , ancien magistrat , et  informé de cette criminalité ,  tel Mr ROBO à Vannes (56) et Mr GOUJON député/maire à Paris XV et ancien colonel de gendarmerie  , avait également décidé d’oublier l’existence de l’article 40 du code de procédure pénale .