Tag Archives: manigance

De manigances à escroquerie

26 Juil

 

Quand un gestionnaire de biens apprend que le contrat qu’il a fourni à la locataire du bien qu’il prétendait gérer est invalide , il réalise qu’il n’a aucun lien contractuel
– avec la propriétaire du bien
– avec la locataire du lieu
C’était le cas de Monsieur Chaillou depuis avril 2018.

Pour récupérer la situation, la technique habituelle passe par le mutisme des uns et une escalade de menaces des autres , avec pour but , de forcer  le ou la locataire à des actes qui sont une reconnaissance de fait de la ( fausse) qualité du gestionnaire .

Mais un tel gestionnaire de bien sans contrat ne peut ni conseiller , ni exiger, ni menacer l’un ou l’autre des protagonistes de ce non-contrat.
L’argent qu’il a appelé et encaissé ne s’appelle plus loyer.
Le montant de ce que le prétendu gestionnaire désignait comme «  caution » ou «  dépôt de garantie » devient une somme d’argent à rendre d’urgence .
Et comme cet argent  lui a été confié par tromperie, il  ne lui appartient pas , ce qui ne lui permet en aucun cas d’ en disposer à sa guise.
Le non-gestionnaire doit rendre l’argent à qui de droit : le locataire berné.

Monsieur CHAILLOU en avait décidé autrement. Ce professionnel de l’immobilier sans mandat , avait transmis mon argent à la personne de son choix , comme s’il était propriétaire de l’ argent qu’il m’avait extorqué .
Après le recel, le vol.
La personne choisie par Monsieur CHAILLOU est la propriétaire du bien : une dame qui refusait de fait , mes chèques de paiement de loyer, et qui se met maintenant à réclamer.

Dans une vie professionnelle parallèle, Monsieur CHAILLOU est syndic d’immeuble. Il est justement le syndic du Sextant et apparemment prêt à tous les arrangements combinards à mes dépens et au profit d’ une proprio pas bien claire du lieu.

Dans cette résidence, des copropriétaires ont demandé s’il est régulier
– que le président du conseil syndical soit de droit
– qu’il traite de con, tout proprio qui n’est pas de son avis.
La réponse est NON aux deux questions

Il faut cependant faire la différence entre le président de l’assemblée générale et le président du conseil syndical qui peuvent être différents.
Selon le règlement de cette copropriété , le président de l’assemblée générale est élu au début de la réunion. Il n’y a donc pas de désignation d’un coup de menton par le syndic.

Pour ce qui concerne la première question , il faut rappeler que pour être membre du conseil syndical
– il faut postuler
– être élu individuellement au cours de l’assemblée générale
et que ce n’est qu’après l’assemblée générale ou lors de la première réunion du conseil syndical que le Président du conseil syndical est choisi.

Le Président du conseil syndical sert d’interface entre les propriétaires , dont il représente les intérêts , et le syndic.
Il n’a pas vocation à prendre des décisions seul, ni à insulter quiconque.

Enfin , dans ces résidences de bord de mer , il n’est pas rare que les propriétaires ne se connaissent que fort peu.
Comme une copropriété est un système d’indivision sur les parties communes, tout copropriétaire à le droit de connaître l’adresse de résidence principale de tous les autres indivisionnaires.
Pour cela , il suffit , au moment de l’AG de la copropriété , de demander au syndic, une copie de la feuille d’émargement qui donne toutes les informations nécessaires et suffisantes sur les autres.

Le Règlement de copropriété de cet immeuble stipule aussi ceci :

Tout propriétaire qui loue son appartement doit se souvenir que le locataire est son ayant-droit et qu’il ( le proprio) doit faire respecter les clauses de jouissance des parties privatives pour son ayant-droit ,telles qu’ inscrites dans le règlement de copropriété .

Le propriétaire doit porter plainte auprès des administrations quand il apprend les nuisances que l’on inflige à son locataire .

Ces clauses, sauf celle sur l’irresponsabilité du syndic,  reprennent celles de la loi 89-462.

Publicités

Ostraciser une cible

22 Fév

Une cible ou « individu ciblé » est un être humain désigné à une vindicte de masse par certains de ses congénères,  pour être maltraité, humilié, volé, violé, battu,  ou brûlé à travers les murs , au gré du sadisme des uns ou des autres,  commanditaires ou apprentis sorciers.

Cette notion  de cible avait été explicitée dans l’article

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/04/individus-cibles-2/

et qui mentionnait un témoignage fait par un lanceur d’alerte , ex-haut cadre de NSA ,  devant le  Parlement européen.

ici, dans cette histoire, de récentes anecdote montraient une situation de délation protégée par des professionnels, dont des acteurs commerciaux  de l’immobilier .

http://etouffoirs.wordpress.com/2014/03/02/harcelement-en-reseau-mise-en-demeure/

Ces derniers disaient relayer des accusations  sans preuve tout  en refusant de désigner les accusateurs en amont  ,  ne permettant ainsi  pas de mise à plat de la situation ou de  saine explication .
Ce n’était pas leur but.

Alors  j’avais  déposé cette lettre dans chacune des boites à lettres des résidents avec affichage dans la hall pour les visiteurs.

Image

Personne n’avait répondu .
Comme si cette nouvelle situation  de plainte n’avait été manigancée que pour protéger l’outrée Jeanick Fouquet et ses copains  beurs que l’on croise , contents d’être ensemble,  dans le hall de l’immeuble .

L’un d’entre eux   avait passé ce jour  plus de  5 minutes, penché sur le plancher de la dame ,  à  déplacer un appareil pour réussir à me localiser  dans mon appartement juste en dessous  et balancer un violent tir de laser qui brûle les yeux et rend sourd   . Il était  13h25. La dame était ailleurs.
Le tireur d’énergie laser, porc nazi* local,   avait continué , jouant à me retrouver pour me torturer dans mon domicile.

Le 13 février après-midi,  restée à ma table de travail pendant plusieurs heures, j’avais sursauté sous l’effet  de brûlures diverses  sur  l’épaule et le bras droit.
Le soir,  ça donnait ceci. Le porc nazi local, hébergé par Jeanick Fouquet  avait réussi 3 marques .

Image ci-dessus : épaule

Imagebras

Ce que montre Serge Labreze sur  http://serge-labreze.blogspot.fr/  au 20 février est également inquiétant.

* https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/11/n-p-t-t-p-n-ghz-weapons/

Cybercuisson

16 Fév

La mise en ligne acrobatique du texte précédent avait été suivie d’une nuit de représailles ciblées. Les copains de la voisine du dessus s’étaient manifestés.

Comme d’habitude, le repérage  de la cible à maltraiter (moi) avait été fait par des piqûres aux pieds. Ce repérage sans doute  assisté par ordinateur,   avait permis d’immédiats tirs d’énergie brefs et féroces dès  0h30  . Ils venaient de l’appartement du dessus.
A Paris, il y a quelques semaines , ce type d’ énergie avait traversé 4 plaques de métal superposées . Les tirs venaient du dessous.

Les armes ainsi utilisées sont bien sûr  de haute technologie et ne se trouvent pas chez l’armurier du coin.
Seules une certaine mafia et des services de l’Etat  en possèdent et les  utilisent  en secret.

L’acquisition de la cible et les réglages  nécessités par les épaisseurs à traverser pour torturer  une cible à distance,  sont simplement  calculés par informatique après des tirs d’essai qui permettent les ajustements . Toute protection supplémentaire  tentée par la cible entraine   un nouveau paramétrage  ou un changement de technologie. Quand les micro-ondes ne passent pas , les ultrasons et  laser le font.

Et quand les tirs d’énergie de voisinage ne font pas dégager la cible assez rapidement il reste la cybercuisson ou ce qui lui ressemble.

Image

Ceci est une  clé 3G  qui permet  normalement des connections internet en tous lieux , tout en créant des champs électromagnétiques ( microW/m2)  parfois importants, et qui allaient jusqu’à 1000 microW/m2  dans ma chambre à Paris.
C’est beaucoup.

A Vannes , avant l’arrivée de ma nouvelle  voisine du dessus en juin 2013 , mes connections  dans mon appartement et  avec cette clé,  étaient rapides et normales.

Après son arrivée, mes connections chez SFR également son fournisseur d’accès, étaient devenues difficiles et problématiques m’incitant simplement  à changer pour Orange.
Impossible : quelqu’un avait bloqué  mes cartes SIM Orange l’une après l’autre .
Contrainte à une fidélité forcée  mais inefficace à SFR, j’avais tout à fait par hasard découvert ceci :
Image
et ceci

Image

et cela

Image

qui sont les champs électromagnétiques  générés par la clé 3G SFR  à l’intérieur de l’appartement , et alors qu’ailleurs et avec la même clé 3G SFR on trouve seulement ceci

Image
centre commercial
ou encore ailleurs ceci.

Imageparking des capucins

ou cela

Image

 sur le port

25.000 microW/m2 , et même seulement 12.500 microW/m2  pendant une heure ou plus  ( avant de le savoir)  , c’est   naturellement de la cyber cuisson des yeux et du cerveau .

Pour produire cet effet, et qui ressemble assez à une manigance criminelle   , compte tenu du contexte, il faut sans doute un relais local ou proche. Une box SFR voisine bricolée ferait sans doute très bien l’affaire.

???????????????????????????????