Tag Archives: menaces

Autres propos de perps

12 Avr

Ce témoignage est un tissu d’horreurs, sans doute difficile à lire et à croire quand on réalise que les propos calomnieux et les actes de barbarie mentionnés sont, en général,  le fait d’absolu(e)s inconnu(e)s.

Image

Dessin de Voutch : « Bienvenue  en Enfer…. »

C’est très exactement un enfer à vivre . Enfer, voulu et organisé par des sadiques et  psychopathes qui s’arrogent des droits sur des êtres humains, en niant l’existence de la justice officielle. Si besoin.

Mais je ne suis forcément pas une exception . Ce système hyper –rôdé et sur-protégé est trop parfait. En place, et caché, depuis très longtemps, il a des ramifications sur toute la planète. Destiné à dominer, il étouffe ses proies en les livrant à des monstres sadiques ordinaires, nouveaux barbares adeptes d’une torture de lâches, cachés derrière le mur ou leur vernis de respectabilité.

Pour réussir à accepter cette évidence , j’avais fait un petit tour par des voyants.
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/les-voyants.html

Et surtout , pris l’habitude de tout noter , surtout ce que ne comprenait pas ma petite cervelle pétrie de bons sens.
Certains de ces propos qui balisent et explicitent un peu ce témoignage patchwork, voire brouillon, étaient sur le blog etouffoirs.wordpress.com que les perps* ont fait censurer et supprimer en mars 2014 .
Les voici de nouveau . Illustrés.

«  On va la casser, on va la fatiguer, après on verra  »
«  We’ll break her and then wear her down, then we’ll see »
La fille d’un autre notaire d’Angers ( Y. Gautier) , lequel avait organisé et couvert un chantier pour me spolier de mes biens .

 Image

«  Maintenant , ça va être ton tour « 
«  Your turn now « 
La deuxième épouse de mon frère, après la mort de notre mère et qui avait subi le même traitement que ce que je raconte dans ce blog. Ce mien frère unique travaillait alors pour l’armée et ses services presque secrets

Image

«  Moi, je saurai comment vous détruire  »
«  I know how to destroy you  »
Un prétendu «  étudiant  » chinois que j’avais cru aider. En fait un «  homme d’honneur  », et devenu  » frère  » pour services rendus

Image

«  Je vais te démolir  »
«  I’m going to destroy you  »
L’artiste-peintre de l’immeuble 22 rue Ernest Renan, Paris XV que je connaissais à peine .
Ma plainte au pénal, avec support audio de ce propos et d’autres, avait été classée par le procureur au prétexte qu’elle avait été traitée par une autre administration.

Une information sur ce qui se pratique couramment en France et en toute impunité, m’avait été donnée comme suit  :

«  Ils vont vous faire devenir folle  »
«  they will send you crazy  »
Un notaire, qui plus tard escamotera mon testament qui ne correspondait pas aux vœux de mon frère.

«  s’il y a des francs-maçons dans cette histoire, tu n’auras de sécurité nulle part  »
“if “bros” are organizing this, you will not be safe anywhere”
Le gendre d’une amie d’enfance, époux de notairesse.

Et puis , il y avait eu ce propos incroyable d’un employé de la société de déménagement de Saint Malo et qui indiquait bien l’habitude d’un droit pris sur des êtres humains pour les chosifier ou  les humilier  :

«  Avec elle,  » ils  » vont bien s’amuser  »
“ They will have great time making fun of her “
Il avait participé, en découpant au cutter le pied d’ un meuble ancien  ; ce qu’il était venu me faire constater en mentionnant le fait que c’était sans doute le meuble qui avait le plus de valeur.

Et comme internet est un endroit de choix pour maltraiter des inconnus, il y avait eu ceci, qui était  un commentaire à un mien article listant certains problèmes rencontrés par des cibles ,  liés à l’alimentation,  et fabriqués par des perps .

Image

L’homme à la biiiiite ,  Peter Truth, était l’employé imprudent du magasin Picard de la rue Lecourbe, Paris XVème.

Je rappelle que PERP est le diminutif de PERPETRATOR que les « individus ciblés » anglo-saxons utilisent , pour désigner tout participant actif au harcèlement en réseau et au harcèlement électronique.

Publicités

Florilège d’insanités

1 Fév

Image

A la suite de la convocation qui s’était révélée être de  menaces et intimidation à victime par  Mr Rameau, policier du XVème , je remets ici divers courriers reçus dans l’immeuble 22 rue Ernest Renan.
Ces courriers ont ponctué une opération de harcèlement en réseau avec violence et   devenue depuis 21 mois harcèlement électronique systématique , pour privation de sommeil et ses conséquences  .

ImageLa distribution de ce flayer déplait beaucoup, comme si une victime devait en plus , se taire.
L’homme à l’origine des courriers joints ci-après , est écrivain et psycho-graphologue en plus d’artiste peintre.

Image
Comme noté un peu partout dans ce blog, il est l’homme de main du réseau de harcèlement de l’immeuble et d’ailleurs . Habitué et incité  à des provocations et des manœuvres d’abord délinquantes, il est ensuite devenu acteur et coordinateur de pratiques  criminelles. ( tirs d’ondes)
A l’occasion de ma convocation au commissariat,  j’avais signalé au policier  Mr Rameau que cet homme m’avait lancée sur la palier où ma tête avait  heurté  la paroi environ 5 mètres plus loin (ici) .

Image

Déformant mon propos le policier l’avait repris de façon anodine ,  mentionnant que j’avais été poussée dans les escaliers . Ce type de dialogue de sourds est  typique de la déformation ou de la  négation des exactions subies par les victimes  du harcèlement en réseau, dont on essaie à tout prix de se débarrasser. Pour cela,  le policier sûr de lui,  avait évoqué les deux voies habituelles : l’internement par le service médical de la police  ou la prison après constat de nuisance sonore. Toute  victime qui continue à  se défendre ou à  protester de exactions ou de  la torture qu’on lui inflige doit en être informée et consciente…. et à mon avis , le faire savoir.

Il faut se souvenir que mes 2 plaintes contre ce voisin  dangereux ( l’écrivain, psycho-graphologue-artiste)  avaient été classées par subterfuge.
1- Plainte au pénal traitée par « une autre administration
2- Convocation  du commissariat non reçue ( ou subtilisée), puis 2ème convocation   avec délai  très court en plein mois d’août

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/25/classique/

Le texte de ces lettres est réécrit ici  en clair. Les  numéros et caractères  en gras sont ajoutés et  indiquent  seulement les propos qui amènent un commentaire.

Image
31-7-2009 « Madame, Vous pouvez encadrer cette lettre ou en faire ce que vous voulez. L’immeuble est au courant qu’une malade est arrivée (1). Alors , Moi, je vous demande de ne jamais me parler, car  ma réaction pourrait vous surprendre. Lao Tseu a dit très justement « Les idiots et stupides, ils (sic) faut les enlever comme les hémorroïdes(2) « . Comprenez bien ce message . Vous ne connaissez pas mon parcours professionnel.(3) »
1-    On apprend qu’il est à l’origine d’une rumeur qu’il répand lui-même dans l’immeuble
2-    Il me compare à des hémorroïdes
3-    Il me menace de son passé professionnel sans le préciser

Image

11-10-2009 « Mon nom de famille sans civilité, Vous avez ou vous allez recevoir une lettre recommandée « explicite ».(1) J’ai appris beaucoup de choses depuis, vous vous intéressez beaucoup trop à moi. Attention ! En revanche je vous affirme que c’est la dernière fois que je perds une minute de ma vie pour vous, en épistolaire. Si vous ne comprenez pas, je vais vous aider. Je commence par « Un Ordre » gratuit, ensuite cela coutera très- très cher , vous êtes prévenue. IL n’y aura qu’un seul axe . Je vous conseille de le respecter ! Je vous interdis  par la présente de m’adresser la parole, de vous renseigner et de parler de moi, de me diffamer et d’importuner ma mère âgée ainsi que toute ma famille. Je ne veux plus entendre parler de vous ! Comprenez bien !  Je ne vous salue pas. »

1 – il insinue ce qu’il ne précise pas pour ensuite donner ses ordres

Image
21-11-13 « Bonjour Madame, Vous êtes la bienvenue au 6° étage (1)- tout est calme depuis quelques semaines(2)  – Personnellement je vous demande d’oublier ma porte ( blocage de serrure)(3) . J’ai vraiment d’autres choses à faire. Certains journaux ont des problèmes.(4) Des journalistes aussi, ils ont peur pour leur poste. Je suis un homme  très Bien, mais il ne faut pas en faire trop-(5) J’ai décidé que c’était terminé– même si je ne suis Rien pour vous dans cet immeuble. Je pense que vous êtes intelligente et que vous allez comprendre. Je vous prie de bien vouloir accepter l’expression de ma considération. »

Cette lettre avait été déposée devant ma porte après la mise en ligne de l’article  : https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/26/methodes-de-p-n/
1-    Incidemment, je suis propriétaire depuis 2007
2-    les tirs d’ondes pulsées n’ont jamais cessé. Ils avaient été les mêmes dans la nuit suivant le  dépôt de cette lettre
3-    il a l’habitude de fabriquer les situations dont il se plaint ensuite
4-    il répond à un mien article demandant pourquoi les journalistes restent muets sur le harcèlement électronique
5-    il se situerait comme l’initiateur du harcèlement … prétendant décider de l’arrêter alors qu’il n’a jamais  cessé

Image

4-1-2014 « Vous êtes une grande malade, faites-vous soigner en 2014 »
Ce diagnostic de psycho-graphologue  avait été trouvé dans ma boite à lettres.

Image

8-1-2014 «  MADAME, DERNIER AVERTISSEMENT,JE NE SUIS POUR RIEN DANS VOS PROBLEMES. CAPITO !
Ceci avait été déposé  devant ma porte après découverte, par espionnage du réseau  de harcèlement ,  de ma plainte envoyée directement au procureur et relative à la violence de la réaction de ce voisin  lors de ma demande d’arrêt des tirs d’ondes pulsées. https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/09/ta-gueule-connasse-je-vais-tenculer-2/

Image

Le très exact même jour, il avait affiché ceci sur sa porte , incitant à faire croire que je suis responsable de sa violence
8-1-2014 « Mon nom de famille sans civilité, TU TOUCHES A CETTE PORTE 1 seule fois et j’ai l’autorisation DE T’EMPLATRER (1). J’ai été PATIENT. Tu es FOLLE. RESTES (sic) CHEZ TOI. CAPITO ! »

1 – « emplâtrer » en argot  = cogner. Il prétend être en relation avec quelqu’un qui l’autorise à me  tabasser…… et sans doute aussi à me  torturer.
Image

L’individu qui a écrit ce mot pour faire remettre dans l’appartement de Vannes , par des violeurs de domicile locaux,

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/19/vol-crapuleux-en-reseau/

mon dossier médical volé avec une valise , a , en fait,  gardé  pour  lui TOUS les certificats médicaux relatifs à  mon hospitalisation du mois de mai 2013.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/05/le-retro-diagnostic/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/18/ordre-des-medecins/

« Ta gueule , connasse. Je vais t’enculer »

9 Jan

 

Ceci est un nouvel exemple de harcèlement en réseau et  harcèlement électronique,  protégé et autorisé .
Ces propos orduriers sont ceux de mon voisin qui se dit employé par l’armée . .. et qui semble jouer toutes les  nuits et souvent le jour avec du matériel qui pulse des ondes électromagnétiques .

Il réagit souvent au bruit , qui doit faire râler la maman.. qui pourrait l’arrêter .  A ce jour,   c’était en effet  la seule méthode qui m’avait permis des pauses de quelques dizaines de minutes, arrêtant momentanément ces tirs d’ondes  épuisants et douloureux.

Image

Cette soirée-là avait commencé par des tirs  sans doute au laser ou avec un matériel  de HPM (High Power Microwave) . L’énergie brûlante pulsée  traversait absolument toutes les protections imaginées.
Mon poste de radio en avait claqué. Mes oreilles étaient en bonne voie. Je n’entendais plus que  leur effrayant sifflement.
Après beaucoup de ramdam,  De Certaines  , à l’origine de « mon » harcèlement dans cet immeuble avait fait  cesser ce style de torture . Qui peut le plus peut le  moins.
Malheureusement , l’énergique  J-J Walti était repassé aux tirs de micro-ondes pulsés avec un matériel sans doute programmé, car il avait réintégré le 6ème. Comme d’habitude, les tirs d’ondes visaient la tête et donnaient en plus  l’impression que la cage thoracique allait imploser.

A 1h30 du matin , j’étais sortie lui demander de stopper les tirs en provenance du dessous. L’appartement de la mère.
Sa réponse avait été une menace de cour de récré «    Si je sors d’ici ( sa chambre) tu vas t’en prendre deux   »
Il était sorti, avait agrippé mon blouson avec ses «   deux   » et m’avait lancée dans le couloir. Cinq mètres plus loin ma tête avait heurté la paroi. J’avais perdu connaissance.
Revenue à la vie, j’avais repris une station de bipède. Il s’était précipité pour m’arracher mes lunettes et les jeter au sol. Le lancer de femme ne lui avait pas suffi.

IMG_4496

décision du Tribunal correctionnel de Marseille

Ma demande d’arrêt des tirs apparemment programmés ,  et restée la même, avait déclenché un vieux disque rayé «    ta gueule , connasse ,   » terminé par une devenue-habituelle menace d’enculage et un claquage de porte . Donc  » je vais t’enculer » . Un style très Paris-15ème, homme de main du frère de l’endroit.

Avec une douleur à l’intérieur de la tête qui avait empiré, je m’étais résignée aux urgences d’un hôpital.
L’attente avait été ponctuée de piqûres/repérage aux pieds.

Les piqûres sont la conséquence de « l’accroche », un train d’ondes électromagnétiques bloqué sur une cible. Ces ondes , sans doute activées à distance, produisent cette sensation précise de douleur aigüe comme si une aiguille s’enfonçait progressivement dans la chair, et  appelée « piqûres » . Il n’y a cependant aucun contact d’un objet quelconque avec la chair . Les piqûres, donnent une information retour vers l’émetteur , et permettent donc le repérage de la cible  Cela permet de déclencher une recherche ou un suivi humain en indiquant le lieu où se trouve la cible , pour savoir ce qu’elle fait et ce qu’il faudra faire pour détourner son action.

Ce qui pouvait expliquer le passage d’inspection de deux beurs successifs, en salle d’attente entre 3h et 5h du matin. Le premier d’entre eux  était  même repassé 3 fois. Dans cette histoire militaro-maçonne,  le réseau beur aux ordres est omniprésent .

Côté   salle des urgences,  au milieu de pieds écrasés, d’un nez qui pissait le sang et d’une dame qui risquait de cracher des bouts de poumons à chaque quinte de toux, j’avais une nouvelle  fois expérimenté  deux  des épreuves des cibles de harcèlement en réseau   : l’absence de spectaculaire, et  le détournement des faits.
Le certificat médical  délivré par un responsable qui me tournait le dos, ne mentionnait pas ce  dont je souffrais .
Il faut penser, ici, que les beurs/inspecteurs avaient servi à cela .

Une des préoccupation des auteurs de cette histoire est l’évitement et l’effacement des preuves.

Dans la rue, il y en avait un autre.  Un beur suiveur.
Entrée dans un hôtel à 6h du matin, je n’avais pas vraiment été surprise d’un tir d’ondes de type antennes-relais, à peine vingt  minutes plus tard.

Et, j’avais promené ma douleur dans la tête tout l’après-midi .

Rentrée chez moi en fin de journée, j’y avais trouvé ceci  sur un détecteur non connecté à l’électricité ( piégée)  * :
Image
Pendant mon absence, la chambre avait été saturée d’ondes ELF ( très basses fréquences ) de 6,6 Hz . C’est la très exacte fréquence qui induit des dépressions.
La valeur en nanoteslas est indiquée sous la fréquence ( 9836)  et non pas en gros caractères, parce que  l’appareil avait été configuré  pour un % en unité tesla et indiqué ailleurs.

Ces ondes ELF sont majoritairement pulsées, ici,  par des micro-tirs en provenance de l’appartement WALTI  et par les canalisations de l’immeuble. Ce qui s’était vu et fait avec la  participation de De Certaines.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/coupure-deau-pour-tirs-dondes/

Il est probable que le circuit électrique  piégé et détourné soit le 3ème moyen utilisé ( CPL = courant porteur en ligne). Ce qui expliquerait la précision  de  la fréquence 6,6Hz, par exemple.

A partir de 22h , les ELF étaient dans la gamme des 10Hz.
Vers 23h30, J-J Walti, toujours  grâce à l’utilisation de l’appartement de sa mère, était repassé  à ses tirs de micro-ondes et ré- ajustés en fonction de l’emplacement déplacé de ma tête. Non-stop.

On a bien là, dans cette histoire, une criminalité organisée localement avec des participants  connus et qui veulent même être reconnus croyant induire la peur par des méthodes terroristes.
Cette criminalité est  approvisionnée en armes électromagnétiques dites non létales par un réseau  extérieur de traite d’êtres humains   ( militaires ou mafieux)   qui pratique le marquage de citoyens  tels des animaux ou des objets à l’aide d’ondes  (« accroche »).

Dans « mon » histoire les attaques par les ondes ont visé majoritairement  le cerveau , qui a beaucoup souffert, littéralement, contrairement à ce que l’on trouve souvent  indiqué dans des études de spécialistes..

Ici,  ce réseau qui marque des êtres humains pour les suivre et  torturer en tous endroits   avait  livré une citoyenne lambda, (moi) à des bourreaux bourgeois du XVème arrondissement de Paris . Habitués.

JJ Walti, est l’homme de main de D- C——– dans cet immeuble. http://etouffoirs.wordpress.com/2013/07/14/un-pervers/

Il multiplie en plus des injures,  les provocations dissimulées, pour prétendre ensuite  à des prétextes de représailles. Classique

Une de ses dernières provocations, non signée,  et que j’avais affichée dans le hall de l’immeuble ,  et  retrouvée à un endroit différent,  est comme suit.

Image

Ceci est  le niveau  des comploteurs ,  et celui où l’on essaie d’entrainer une cible.

On peut y ajouter ceci , trouvé  collé sur la porte de J-J Walti. Le texte était précédé de mon nom de famille  . SANS civilité. Il amène la question simple  : Qui autorise ?

IMG_4183

Car je ne raconte pas Clochemerle.

Il s’agit  ici de MALTRAITANCE organisée  et mise en oeuvre depuis SIX ans dans cet immeuble, et avec violations et saccages incessants de mon espace privatif .

Il s’agit de TORTURE par ondes pulsées  depuis des appartements voisins  de jour comme de nuit , non-stop, depuis  dix-huit mois .

Qui dans cet immeuble,    s’autorise une coupure d’eau  sur partie privative pour  des tirs d’ondes par les canalisations ( parties communes)   ?  https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/coupure-deau-pour-tirs-dondes/
Qui ordonne à une propriétaire (moi) d’ouvrir « sa »porte ?   https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/07/dans-la-nuit/

Qui est capable de faire cesser une partie de « ma  » torture par énergie pulsée à distance, …?

 * Electricité piégée

Cette information avait été explicitée avec des exemples  dans un blog précédent. Cette fois cela s’est passé comme suit :
Le 7-1-14 au soir, j’avais écrit deux lettres de plainte en utilisant l’électricité pour recharger mes appareils. L’une de ces plaintes  s’était retrouvée manipulée. Elle avait été amputée de plusieurs lignes et la mise en page avait été changée.

Donc lues par le réseau de harcèlement à mes trousses.  L’apparente connaissance du contenu de ces plaintes avait entrainé une incroyable effervescence  dans le studio FRENOVE et des bricolages intéressants au niveau de « mes » prises de courant sur la paroi commune.

Depuis la lecture  évidente de ces plaintes par mes voisins harceleurs, même J-J Walti  prétend   ne rien avoir à faire avec toute cette histoire…. mais continue ses tirs nocturnes d’ondes électromagnétiques . Accro.

Employé par l’armée

1 Jan

Image

C’est ce que cet artiste – là avait d’abord  explicitement prétendu au milieu de ses incroyables et incessantes provocations.
C’était un peu gros.
C’était , malgré tout, resté en point d’interrogation, quand la justice avait fait réglé une plainte au pénal par une autre administration. Sans la nommer.

Mais, avec le militaire du 56 ( Morbihan)  qui avait quitté la rue Ernest Renan, le lundi 30 décembre vers 13 h, le point d’interrogation était passé  en caractère gras. Le harcèlement électronique intense avait débuté dans le 56.

A mon retour chez moi, ici à Paris,  le 31 décembre de l’année dernière , l’atmosphère était bizarrement bizarre. Emoliente.

Effectivement . Le cerveau  était entrainé vers une gamme d’ondes de repos  . D’abord  9Hz  repéré   pour 3970 nanoteslas . C’est beaucoup.

Image

C’est la même chose ci-dessous

Image

Puis une pointe dans les  5  Hz pour   2513 nanoteslas, et  qui faisaient se fermer  les paupières .

Image

Ce qui aurait pu être une nuit de sommeil  grâce à  cette gamme d’ondes cérébrales de repos,  avait été une horreur . Les tirs d’ondes en provenance de l’appartement WALTI-GRACIEUSE déchiraient.

Avec une précision militaire ou chirurgicale,  les  tirs violents d’ondes brûlantes du brutal opérateur    avaient impacté le plexus solaire et la tête , traversant toutes les protections imaginées et superposées . Ce qui fait penser que l’opérateur avait  été approvisionné en  arme de type laser. *

Alors….  quand J-J Walti  avait clamé   sous diverses formes et jamais sanctionnées   » je vais te tuer » ,  même pas arrêté dans ses manifestations de  cruauté par le président du conseil syndical  De Certaines, en charge de la défense des propriétaires et de leurs intérêts dans l’immeuble , c’était  sur ordre de l’armée ?

Torturer, et tuer quelqu’un  dans son appartement , dans son lit, en utilisant des armes de haute technologie , sans contact …. un ordre de l’armée française ? … ordre  pour mercenaire ?

IMG_4096

C’est ce que cette lettre  parlant d’un mystérieux parcours professionnel   présenté comme une  menace ,  et reçue peu après mon installation dans cet immeuble pourrait, maintenant,  laisser penser .

* ci-dessous deux exemples d’ armes laser

Hydra Pet

???????????????????????????????

Photos en provenance  du guide  du 7ème symposium  européen des armes non-létales