Tag Archives: Mr Boillet

HCE- Une nuit hors protections

24 Oct

La nuit précédente ( 22-23) avait été difficile. La gars du A221 avait «  ses nerfs  ». L’accumulation des protections au-dessus du lit pour protéger la tête, l’avaient contrarié. Les tirs d’énergie étaient alors partis  également du dessous ( A201) presque immédiatement .
Comme si du matériel positionné en doublon était commandé d’un seul PC. Le sien.
La hargne mortifère du A221 s’était soldée au petit matin par des tirs sur les fréquences 2,4 GHz et 2,5 GHz. Toutes les minutes, entre 4h15 et 7h.

La journée suivante avait été à l’avenant. Pénible. Je l’avais trainée tant bien que mal jusqu’à 20H25 . Et dans mon lit, cette fois comme tout le monde, c.a .d. sans les 80 cms habituels de matériaux divers entassés au-dessus de la tête . Avec malgré tout, un pack de gel sur le lobe frontal.

IMG_5031 gel

Et schlak  ! A 20H32, le 1er tir directionnel venant du A221 avait atteint le front. Comme si le gars du A221 n’attendait que cela mais surtout , avait, en plus une vision exacte de mon appartement et de ce que j’y faisais.
Ce qui donnait ceci en sursaut brusque de fréquence sur la partie gauche du lobe frontal (Fp1)

IMG_5023 20h32 général

 et ceci , en approche,   pour apprécier les fréquences (44Hz et 50 Hz)  et l’énergie cérébrale développée

IMG_5022 20h32 Détail OK

L’électrode Fp1 qui avait  transmis  ces informations-là, est positionnée sur le front comme indiqué ici,  sous la flèche  :

IMG_5030 plan

L’activité électrique du cerveau, conséquence de ce tir d’énergie venant du A221, donnait alors ceci:

IMG_5027 énergie

à gauche  IMG_5028 gche

à droiteIMG_5029 dte

Quelques secondes après ce tir d’énergie vers le front , les informations de fréquences (2Hz) à partir de la même électrode Fp1 étaient comme ci après:

IMG_5026 qq secondes + tard général

la même IMG_5025 qq secondes + tard

Il existe dans le code pénal français , des articles de loi qui sanctionnent l’atteinte à l’intégrité physique , la torture et tous actes de barbarie . Ce sont les articles 222-1 et suivants.
Pour que les femmes surtout,  mais aussi toutes les victimes de harcèlement électronique ne puissent pas en bénéficier , certains médecins, faussaires comme leurs frères ,  affublent  les cibles de HCE de noms de maladie exotiques ou mentales, destinées à en faire des sous-citoyens, et ainsi , disponibles pour toutes sortes d’actes de torture. Au gré de sadiques et  malades mentaux locaux habilités . Violeurs de domicile inclus.
Maladie de Clairambeau ( Dr DELCHEV, addictologue HGP)
Syndrome délirant ( Dr BOILLET, interne HPG)
Schizophrénie ( Dr GAY, Dr MONTEIL DE MARICOURT, médecins en hôpital universitaire  ! )
Malices nocturnes ( Dr BOULU, spécialiste de la douleur )
Par ces hommes , qui ridiculisent les victimes , nomment sans prouver et dictent leur loi, les cibles de HCE sont d’abord privées de leurs droits constitutionnels et ensuite  de leur droit d’accès à la justice.

IMG_5020 700 Hz

Article d’Aujourd’hui en France , vendredi 23 octobre 2015. Il s’agit ici d’ondes qui pénètrent contrairement à celles qui sont montrées en détection dans ces blogs et qui sont propulsées intentionnellement.

L’information ici, est sur le fait qu’en leur état normal ( non pulsé) moins les fréquences sont élevées, plus elles traversent  les obstacles

Publicités

8 plaintes au pénal- 2 réponses façon « cousine Nancy »

2 Juin

IMG_2769 potentiel de joie

 

« Quand je vais faire exploser mon potentiel de joie, ça va faire du pétard »
dessin de Sempé

Pour ce qui est des mécontentements et des plaintes , Il s’agit de
5 plaintes pour torture par privation de sommeil intentionnelle au moyen d’ondes pulsées qui visent le cerveau . Ces plaintes avaient été portées contre les organisateurs et exécutants connus de cette barbarie immonde appelée harcèlement électronique . Ces personnes résidaient comme moi, du 22 rue Ernest Renan 75015 PARIS

– 3 plaintes contre des faussaires  :
a) la société gestionnaire de mon appartement loué au 9 Bd du Colonel Remy 56000 VANNES et dirigée par Mr LE ROUZIC* (1)
b) le Dr DELCHEV de l’hôpital Georges Pompidou à Paris * (2)
c) le Dr BOILLET de l’hôpital Georges Pompidou à Paris * (3)

Dans le confession d’un harceleur de langue anglaise qui décrit l’organisation criminelle à laquelle il avait appartenu * (4) et qui utilise le harcèlement en réseau et le harcèlement électronique comme moyen de domination des masses, on note dans le jargon d’initiés présenté en fin de témoignage , l’utilisation de la formule «  cousine Nancy  »

Les «  cousines Nancy  » sont des membres de cette organisation criminelle qui , par les facilités de leur poste, qualité ou fonction, seront capables de détourner ou étouffer une affaire ou une plainte émise par une victime contre un membre devenu trop visible ou encombrant  de ce syndicat du crime.

Le texte de cette confession d’un harceleur précise aussi que cette organisation se compose de nombreux fonctionnaires d’Etat.

Dans mon histoire, face à la torture, organisée pour destruction programmée et énoncée par J-J WALTI notamment, j’avais continué de croire en la justice et continué de porter des plaintes au pénal, directement auprès du procureur , par LAR.
Sans pour autant négliger de rechercher , seule, les preuves qui attestaient du crime dénoncé.

La première plainte pour torture par privation de sommeil au moyen d’ondes pulsées date du 2 avril 2013 .

IMG_2766 classement par la police
Elle avait été classée par un subterfuge de la police du XVème arrondissement de Paris * ( 5) confié pour exécution à la gardienne de la paix Audrey MONTAGNE, en août 2013. Une 1ère convocation non reçue ou inexistante avait été suivie d’une seconde convocation présentée comme une 2ème chance. Elle avait été envoyée à une période où j’étais absente de Paris , avec un délai hyper-court et une décision façon couperet en cas de non présentation. = Plainte évacuée en 5 mois. Très rare.

Une seconde plainte en date du 4 septembre 2013, n’avait jamais reçu de traitement.

IMG_2765 4-9-13

Une troisième plainte pour le même crime et en date du 6 janvier 2014 n’avait pas, non plus reçu de traitement .

IMG_2767 6jan 14

La quatrième plainte pour torture par privation de sommeil au moyen d’ondes pulsées , du 16 mars 2014 qui était comme suit  :

IMG_2762 16mars 2014

Cette plainte vient de recevoir … une fin de non recevoir après avoir été transformée par le parquet de Paris en «  mise en danger d’autrui  » déclaré «  faits  » non «  punis par la loi  » .

IMG_2763 mise en danger d'autrui

Ce courrier du parquet de Paris expédié le 26 mai 2015 vient de me parvenir le 1er juin 2015.
Cette décision , reçue hier 1-6-15  , avait été prise le 9 juillet 2014

IMG_2764 9-7-14

La 5ème plainte du 8 août 2014 , n’a toujours pas reçu de traitement. Elle pourrait faire partie du lot attribué à la section financière . ( voire plus bas)

Il existe , par ailleurs, 3 plaintes contre des faussaires
La plainte pour faux et usage de faux contre la société Sophie Ouest Gestion représentée par Mr LE ROUZIC de Vannes , avait été transformée par le parquet de Paris en plainte pour petite ( toute petite) escroquerie par un transfert vers la section financière.

IMG_2768 section financière

…. vos plaintes du 8 et 11 août 2014 ont été traitées par la section F2 Affaires financières, économiques et commerciales …..

Ces atermoiements bizarres , face à un crime dénoncé à plusieurs reprises évoquent forcément ce que décrit le harceleur dans son témoignage qui expose une organisation criminelle cachée.

Pour protéger des amis , ou des membres de la même organisation qu’eux , des employés d’un Etat dit de droit prennent ainsi l’initiative de ne pas traiter ou de requalifier des faits graves pour les expédier rapido ou les transformer d’autorité en des banalités qui surchargent des services du parquet , débordés.

Il faut se souvenir que pour éviter à tout prix d’enregistrer une plainte pour un viol en groupe au domicile d’une victime ( moi), un fait connu de tout le monde, même des médecins et des moines, comme étant une méthode d’intimidation de maçons-criminels, le parquet de Paris avait déclaré qu’il n’avait «  pas été possible d’identifier l’auteur des faits  »

IMG_2719 panthéon

                                                                             pris    de Ouest France

Dans son discours au moment de la panthéonisation de célèbres résistants à l’oppression d’un envahisseur et à l’extermination de juifs français , Mr Hollande a mis en garde , et sur le même plan , contre la haine des juifs et celle des francs-maçons.
Amen.

 * (1) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n-3.html

*(2) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n1.html

* (3) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n2.html

* (4) http://gangstalkingsurfers.wordpress.com/confessions-of-a-gang-stalker-aka-life-in-the-syndicate/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/the-syndicate-l-organisation.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/10/une-organisation.html

* (5) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/25/classique/

 

Demande d’annulation de dossier

3 Mar

Pour d’autres cibles. Si besoin.

ORDRE NATIONAL DES MEDECINS
105 Bd PEREIRE
75017 PARIS

Le 23 Février 2014

DEMANDE d’ANNULATION DE DOSSIER

I – Les faits
Je suis tombée dans la rue après avoir buté dans un pli de bitume du trottoir rue de Vaugirard 75015 PARIS  le 29 avril 2013 vers 20h30

Ma tête a heurté un pavé. Un passant a appelé les pompiers qui ont proposé de m’emmener à l’hôpital Georges Pompidou pour un scanner de la tête.

Vers 23h30 alors que je dormais sur un brancard, le Dr DELCHEV est venu m’interroger sur une éventuelle fatigue à l’origine de cette chute.

J’ai mentionné  le manque de sommeil dû à du harcèlement électronique, partie intégrante de harcèlement en réseau qui  relève de la sociologie.

Mr DELCHEV a voulu des exemples de réseaux . J’ai répondu « scientologie  » « civitas »  » franc maçonnerie » . Je n’ai à aucun moment utilisé le mot « COMPLOT »

Mr DELCHEV  a voulu des précisions sur le harcèlement électronique, qui relève de la science physique, puisqu’il s’agit de champs électriques et électromagnétiques pulsés qui sont mesurables et prouvables. Le harcèlement électronique provoque des brûlures (difficilement qualifiables d’hallucinations).

Je n’ai à aucun moment demandé d’aide ou exprimé de plainte sur cette situation globale sur laquelle il interrogeait de façon pressante.

J’ai seulement répondu à des questions,  mais qui ne relevaient pas du domaine de compétence de ce  spécialiste du mental . Mr DELCHEV  passait son temps à textoter en me parlant.

Pour conclure , avec en prévision un scanner au petit matin seulement, Mr DELCHEV m’a proposé de finir la nuit dans cet hôpital Il n’a à AUCUN MOMENT mentionné ou proposé une hospitalisation.

Le lendemain matin 30 avril 2013 – le Dr BOILLET m’a lu le certificat de Mr DELCHEV .
J’ai contesté la teneur de ce certificat  en relevant  les inexactitudes grossières
J’étais là pour un scanner et rien d’autre. Précisant  et accessoirement  que
je ne connais pas d’extra terrestres et n’en ai jamais parlé
ma privation de sommeil durait alors depuis 370 nuits et non pas  « quelques nuits »

Cette contestation du certificat de Mr DELCHEV  a mis Mr BOILLET en colère.

Mr BOILLET a exigé les coordonnées d’un référant. J’ai refusé, m’apprêtant à partir, comme prévu.
La colère de Mr BOILLET a décuplé.
J’ai finalement donné les références de Mr XXXX  à qui Mr BOILLET a tenu à parler au téléphone.

Puis Mr BOILLET m’a ordonné de rentrer dans la chambre et de ne pas en sortir.
Ce comportement autoritaire  et bizarre m’a au contraire déterminée  à prendre mes affaires pour partir, comme cela avait été prévu avec Mr DELCHEV.

Mr BOILLET a  alors appelé la sécurité pour me conduire à une ambulance , direction Ste ANNE.

Le certificat de Mr BOILLET a été fait à 11H
L’ambulance a quitté l’hôpital à 11H03

II- DISCUSSION

Je viens seulement de recevoir copie du certificat de Mr BOILLET , qui comporte 10 lignes, comme si ce médecin  avait fait une consultation de spécialiste.
En fait  notre » relation » n’a été empreinte que de sa colère, et de questions sur mon retour chez moi, que je voulais décider.

Mr BOILLET, entre autre inexactitude patente,  note dans son certificat  un refus de soin . C’est  inexact: je prends régulièrement les médicaments pour les seuls problèmes médicaux connus : un excès de cholestérol.

Mr BOILLET y note l’absence de tiers pour justifier un « péril imminent » . C’est inexact. Face à son comportement belliqueux j’avais donné  les coordonnées de Mr XXXXX. qu’il avait même  appelé.

Ces inexactitudes  font  naturellement tout autant douter des autres assertions déclinées à toute vitesse, mais censées caractériser mes années écoulées.

Sachant que le harcèlement en réseau  et dont je faisais état relève de la sociologie, et que le harcèlement électronique relève de la science physique, et laisse même des traces de brûlures , il ne s’agit pas de problème de santé mental.

Ces deux phénomènes que j’avais évoqué avec Mr DELCHEV se trouvent donc hors du champ de compétence des spécialistes du mental.

Que des psychiatres ignorent ces phénomènes de société est regrettable. Cela ne leur donne pas le droit ou la possibilité de les interpréter  ou annexer en 15 minutes d’entretien pour stigmatiser une citoyenne calme et claire et sans demande d’aide.

Dans cette  situation  qui ne relève pas de  santé mentale ,  on peut  malgré tout noter que  ces deux praticiens ont gravement  enfreint les articles 28,  31,   33,  36, 37, 40, 51 du code de déontologie des médecins.

1° en délivrant un rapport tendancieux à base d’inepties d’extraterrestres, de « complot » , d’inexactitudes pour transférer ce dossier vers leur domaine (28)

2° en déconsidérant leur nom de métier par des mensonges et subterfuges ( proposer de continuer la nuit en hôpital alors même qu’une hospitalisation surprise semblait prévue) (31)

3° en inventant un diagnostic fantaisiste qui nuit à mes intérêts (33)

4° en niant mon droit à quitter le service des urgences comme cela était prévu (36)

5° en s’obstinant de façon déraisonnable à vouloir faire un diagnostic à partir d’un phénomène qu’ils méconnaissent (37)

6° en me faisant courir le risque de  l’étiquette inappropriée  « malade mental » (40)

7° en s’immisçant d’autorité  dans ma vie privée  et au nom d’une prétendue infaillibilité profondément remise en cause par le contenu et les circonstances de leur diagnostic erroné. (51)
Ces deux jeunes   médecins m’ont porté un préjudice personnel grave en m’ostracisant et  fabriquant un dossier psy alors que j’étais là pour un scanner et permettant par la suite  que des simples d’esprit et des policiers  en profitent pour me traiter de malade mentale .

Ces deux jeunes médecins   ont entrainé des dépenses inconsidérées et inutiles (23.000 euros) pour les contribuables

Ces deux jeunes médecins aux longues études gratuites,  ont fait une faute grave en s’emparant d’une citoyenne  pour la transformer en leur patiente hors leur champ de compétence reconnue.

Si on m’avait découvert un cancer m’aurait-on hospitalisée de force et opérée sans mon avis ?

Je ne suis pas et  ni n’étais pas  la patiente de Mr DELCHEV, de
Mr BOILLET, de
Mr GAY qui m’a exhibée  comme un chimpanzé dans un bilan clinique, de
Mr BEKIR m’a fait accompagner chez moi pour faire vérifier que j’étais  propre, de
Mr MONTEIL de MARICOURT qui m’a fait rechercher par la police judiciaire après mon départ de Ste Anne  décidé par un Juge .

Je demande par la présente l’annulation de l’entier dossier de psychiatrie  de avril et mai 2013,  me concernant , et élaboré hors toute demande d’aide  de ma part et à partir de phénomènes décrits par questionnements uniquement, et renseignés par pure courtoisie, mais totalement hors  du domaine de compétence  des spécialistes ici nommés .

Je joins copie des documents suivants :
– Certificat médical descriptif  du 29-4-2013 ( envoyé le 6-12-13)
– Certificat de Mr DELCHEV du 30-04-13 à 00H04
– Certificat de Mr BOILLET du 30-04-13 à 11H
– Certificat de Mr MONTEIL du 28-5-2013

Madame XXXXX
23 février 2014

Puis plus tard :

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/lettre-mme-marisol-touraine-ministre.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/05/lettre-de-madame-krebs-et-reponse.html

Dix minutes pour détruire une cible

3 Mar

Image

« Pour nuire à quelqu’un, il suffit d’y penser 10 minutes par jour «  .Cette apparente boutade était  d’un chinois . C’était sérieux. Plus il y avait de  cibles à dix minutes et de jours et plus il gagnait sa croûte .

Profession : mafieux. Homme d’honneur.
Il nous avait menées  en bateau pendant 3 ans, se disant  doctorant. Il était clandestin, occupé à frapper à la porte d’une loge pour  son intégration.
Il avait fini par  être expulsé, et était revenu illico.
A ce misogyne auto-déclaré ses souteneurs avait offert ce qu’il méprise le plus mais utilise le mieux : une femme pour son ancrage local.
Avec lui ,  » sandale de paille » ,  la police française avait  gagné un nouveau groupe d’une  triade . Je pencherais volontiers pour « les bambous unis »
C’est ce pervers-là qui m’avait le premier parlé de ma destruction programmée par d’autres  , d’un  » Moi, je saurai comment vous détruire  »

  Image

Et ce, bien avant son expulsion, dès qu’il avait été un peu contrarié mais  s’était cru investi d’un pouvoir ou droit  collectif à tuer.
Il avait pour ce faire mentionner « un colonel » à l’origine de tout ce pataquès.

Dix minutes , c’était aussi ce qu’il avait fallu à Mr DELCHEV pour m’attribuer des relations avec des extra terrestres, dans un certificat médical.

Image
Si ça avait été le cas , je  l’aurais dit, ici,  en temps réel. Comme  pour les voix dans le crâne.
Trop pressé pour écouter, Mr DELCHEV avait tout noté de travers , pour en tirer un exposé médical très savant  et basé sur ses élucubrations.

Dix minutes , même pas , avaient suffit à Mr  BOILLET pour gribouillier  un  lourd certificat médical  avec des airs de résultat de consultation approfondie . Il était en colère. Très en colère.  J’avais tout contesté du certificat de Mr DELCHEV  .

Image

Et du haut de sa  jeune blouse blanche Mr BOILLET  avait sévi, comme il risque de le faire toute sa vie. Sans limite ni contrôle.
Et les autres avaient suivi.
Pour 10 minutes au départ et 10 minutes de temps en temps.

Face à une maladie d’un groupe social détraqué, ils  disaient vouloir  traiter  la cible du groupe détraqué . C’est une habitude.

pour mémoire
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/la-chute/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/risperdal-1-jpg/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/cest-une-realite-medico-juridique-qui-met-un/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/05/le-retro-diagnostic/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/30/quelques-hallucinations/