Tag Archives: ondes millimétriques

100 millions d’EHS dans le monde

3 Avr

Il y aurait 100 millions d’EHS actuellement dans le monde . C’est ce que nous apprend le texte de Arthur FIRSTENBERG traduit par Chantal Bodinel.

Selon A. FIRSTENBERG et de nombreux médecins et scientifiques , à cause de l’imparable 5G , ce phénomène pourrait rapidement toucher tout le monde.

Rappelons qu’EHS signifie Electro-Hyper-Sensible et correspond à un handicap à facettes multiples,  du à un environnement toxique lié aux champs électromagnétiques .

Cet article d’A. FIRSTENBERG  se trouve dans le n° 300 de BIOCONTACT distribué gratuitement dans des boutiques de produits bio. Il peut être commandé pour 1 euro en format PDF sur internet.

Arthur FIRSTENBERG est un journaliste scientifique qui explique les dangers des champs électromagnétiques sur le vivant . Diplômé en mathématique de l’Université de Cornell , il a également commencé des études de médecine à la Irvine School of Médecine de Californie . Il a du interrompre ce cursus médical à cause de séquelles dues à des doses excessives de rayon X .

Arthur Fisrtenberg est l’administrateurde l’appel—->www.5Gspaceappeal.org

Dans cet article de Biocontac, Arthur Firstenbergrappelle les effets nocifs connus sur l’être humain des champs électromagnétiques

– palpitation cardiaque

– altérations diverses du métabolisme

– cancers

– maladies cardiovasculaires

– déficience cognitive

– lésion de l’ADN

– multiplication des radicaux libres

– pertes de mémoire

– infertilité et altération du sperme

– fausses couches

– dommages neurologiques

– obésité et diabète

Pour les enfants

– autisme

– hyperactivité

– déficit de l’attention

– asthme

Il rappelle  aussi et surtout que la 5G utilisera des ondes millimétriques qui, normalement,  ne traversent  pas facilement la matière. Pour les aider à le faire , les entreprises installeront des stations de base tous les cents mètres , devant les maisons,  sur les trottoirs ,  en tous endroits, à hauteur de tête des piétons, et avec des équipements connexes dotés d’antennes à balayage électronique actif qui émettront des faisceaux d’ondes électromagnétiques focalisées , et orientables analogues aux faisceaux laser qui se chevauchent entre eux.

Un peu plus loin l’auteur note que les 20.000 satellites utilisés depuis l’espace, dans le cadre de cette technologie 5G,  seront regroupés en basse et moyenne orbite de façon à couvrir la terre entière de leurs faisceaux focalisés et orientables.( balayage électronique actif)

Il explique également que lorsque des impulsions électromagnétiques extrêmement courtes pénètrent dans le corps , les charges mobiles existantes deviennent elles-mêmes des petites antennes qui re-orientent  les champs électromagnétiques plus profondément dans le corps. Ces ondes sont appelées précurseurs de Brillouin.

Arthur FIRSTENBERG précise aussi que la pénétration profonde de ces ondes est particulièrement dangereuse pour les  yeux , les organes du corps les plus gros et la peau.

Il ajoute aussi que des études scientifiques montrent que des effets biologiques surviennent même à des niveaux de puissance presque  nuls.

Ce texte nous dit aussi qu’ une étude menée en 1986 par Om Gandhi prévenait déjà que les ondes millimétriques , fortement absorbées par la cornée oculaire, le sont aussi par la peau, par un phénomène de résonance,  par l’intermédiaire des vêtements d’une épaisseur millimétrique .

Pour prendre connaissance d’un autre texte du même auteur( The Invisible Rainbow, A History of Electricity and Life) , on peut lire le résumé fait pas Sosthène BERGER , à

https://www.alerte.ch/images/stories/documents/etudes/Invisible_Rainbow_Resume_Informatif.pdf

Publicités

CIBLAGE – Système multifonctionnel d’énergie dirigée par Radio fréquences – BREVET

7 Mar

Cette traduction rapide, partielle et sans autorisation, pourra être retirée sur demande. Les termes surlignés de la traduction  sont un choix personnel.

Le texte complet, concernant ce brevet ,  se trouve en anglais   à :

https://patents.google.com/patent/US7629918B2/en

 

Les systèmes à énergie dirigée par radiofréquence (RFDE) sont connus comme moyens  pour diriger de l’énergie électromagnétique RF, hyperfréquence et / ou des ondes millimétriques de  très forte puissance afin de détruire ou de perturber une cible. Bien que les systèmes RFDE servent généralement d’armes militaires, les systèmes RFDE peuvent ne  pas  être seulement des  systèmes d’armes. Par exemple, les systèmes RFDE de la présente invention peuvent être utilisés à des fins non militaires telles que la destruction ou la perturbation d’objets étrangers, de contaminants, de conditions atmosphériques indésirables ou d’autres types de cibles.

En ce qui concerne les systèmes d’armes, il est important de faire la distinction entre un système d’armes RFDE et un système de guerre électronique. Une différence principale entre une arme RFDE et un système de guerre électronique est le mode de  puissance et de  destruction. Un système de guerre électronique utilise à priori ce qui est  connu  d’une cible . Il  est ainsi,  conçu pour bloquer ou perturber la cible . Un système de guerre électronique utilise cette pré connaissance  des caractéristiques d’une cible (par exemple, fréquence de fonctionnement, méthode de fonctionnement, etc.) pour perturber ou tromper la cible avec une « finesse »  ( subtilité ) ou une puissance relativement faible.

D’autre part, un système d’arme RFDE peut viser une large gamme de cibles (électroniques, biologiques, structures, etc.) en raison de sa puissance rayonnée relativement importante. Il n’est généralement pas nécessaire de connaître a priori les caractéristiques de la cible visée, car l’arme du RFDE est soit consumée soit submergée par la quantité de puissance de cisaillement qu’elle dégage.

Un problème récurrent des systèmes RFDE est le ciblage: envoyer avec précision le faisceau d’énergie dirigée par RF vers la cible visée et établir une plage précise entre le système et la cible. À ce jour, le problème de ciblage du système RFDE a été résolu en utilisant ce que l’on pourrait appeler des systèmes complémentaires auxiliaires. Ces systèmes complémentaires pourraient inclure un système radar autonome, un télémètre laser autonome, un système d’imagerie optique ou infrarouge autonome, etc. Cependant, ces systèmes complémentaires représentent un coût important pour le système RFDE. En outre, ces systèmes complémentaires ajoutent une complexité considérable en exigeant un étalonnage de l’alignement entre le système RFDE et le système de ciblage autonome.

………..

suivent 2 paragraphes d’explications techniques liées à des schémas/images  proposés

……

Compte tenu des inconvénients susmentionnés associés aux systèmes RFDE classiques, il existe un besoin important  pour un système RFDE qui ne soit pas soumis au coût et à la complexité associés aux systèmes de ciblage classiques.

Résumé de l’invention

Le système RFDE de la présente invention élimine le besoin d’un système de ciblage séparé et autonome en intégrant un système de ciblage dans le système RFDE lui-même. Le système RFDE est multifonctionnel dans la mesure où tout ou partie du matériel du système RFDE qui dirige l’énergie électromagnétique à haute puissance sert également à obtenir et à fournir des informations de ciblage  et permettant de diriger le faisceau d’énergie électromagnétique à forte puissance. Par exemple, l’émetteur RFDE n’est pas seulement utilisé comme source d’énergie électromagnétique dirigée, il est également utilisé comme émetteur radar pour cibler un objet. Un récepteur radar relativement simple peut ensuite être ajouté au système RFDE. Le coût de l’ensemble du système est considérablement réduit, car un émetteur radar coûteux n’est pas nécessaire.

En outre, la complexité du système est réduite car l’étalonnage de l’alignement entre le système RFDE et un système de ciblage autonome devient inutile.

Dans cette invention, un système RFDE multifonctionnel est fourni. Le système RFDE comprend un émetteur RFDE et au moins une antenne RFDE. L’émetteur et l’antenne RFDE dirigent une énergie électromagnétique de forte puissance vers une cible, de manière à causer des dommages ou une perturbation d’énergie  importants. Le système RFDE comprend en outre un système de ciblage pour localiser la cible. Le système de ciblage comprend un émetteur radar et au moins une antenne radar pour émettre et recevoir de l’énergie électromagnétique afin de localiser la cible. Le système RFDE comprend également un système de pointage d’antenne destiné à diriger la ou les antennes RFDE sur la cible en fonction de l’emplacement de la cible tel que déterminé par le système de ciblage. De plus, au moins une partie de l’émetteur radar ou d’une antenne radar est intégrée .

Pour une utilisation  performante de ce système ,  l’invention comprend les caractéristiques décrites en annexe . La description suivante et les dessins annexés décrivent en détail certains modes de fonctionnement par des illustrations  . Cependant, ces modes de réalisation n’indiquent que quelques-unes des différentes utilisations  de cette invention. D’autres  avantages et caractéristiques  de cette invention pourront être déduites des descriptions proposées. 

A titre personnel, je peux ajouter que les tirs dans mon  cerveau chaque soir ou matin ,  au gré des programmateurs, , et qui  me trouvent par une sorte  de géo-localisation à l’intérieur de LA MAISON, malgré toutes les protections de dissimulation  accumulées et inventées  ….. ces tirs n’ont jamais cessé. 

5G- des villes intelligentes pour une population d’hébétés

10 Nov

Cette image est différente de l’image de l’article original 

 

Cet article, laissé en anglais, est  de Joyce Nelson et proposé sur https://www.globalresearch.ca/5g-corporate-grail-microwave-radiation/5659341

5G Corporate Grail. Microwave Radiation

There’s a lot of hype about #5G, the fifth-generation wireless technology that is being rolled out in various “5G test beds” in major cities including Vancouver, Toronto, Ottawa, New York, and Los Angeles. But it’s hard to see why we should be excited. Proponents talk about the facilitation of driverless vehicles and car-to-car “talk,” better Virtual Reality equipment, and, of course, “The Internet of Things” (IoT) – the holy grail of Big Tech that is just vague enough to sound sort of promising.
But when it comes to specifics, there seems to be a lot of hot air in the IoT bag.

For example, in March 2018, Canada’s Innovation Minister Navdeep Bains, while pumping $400 million into 5G test beds, reportedly “gushed” about IoT applications, including “refrigerators that monitor food levels and automatically order fresh groceries.”

Then there is the 5G proponent who enthused to CBC News (March 19, 2018) about “augmented reality headsets” being replaced by “a pair of normal looking glasses,” which everyone would be wearing in 10 years. Those glasses would “automatically recognize everyone you meet, and possibly be able to overlay their name in your field of vision, along with a link to their online profile.”

Apparently, the future human will be too brain-addled to make a grocery list or remember the names of acquaintances… which may not be the image that 5G proponents are hoping for.
“There are thousands of published studies that show that even low levels of microwave radiation do cause a biological effect.”

Amidst all the #5G hype, it’s rare to find a blunt statement like this one from Eluxe Magazine’s Jody McCutcheon: “Until now mobile broadband networks have been designed to meet the needs of people. But 5G has been created with machines’ needs in mind, offering low-latency, high-efficiency data transfer…. We humans won’t notice the difference [in data transfer speeds], but it will permit machines to achieve near-seamless communication. Which in itself may open a whole Pandora’s box of trouble for us – and our planet.”

Box of trouble
Many scientists would say that box of trouble has already been opened by earlier wireless technologies, which emit health-endangering electromagnetic radiation. As Josh del Sol Beaulieu, creator of the documentary Take Back Your Power, told me by email, “There are literally thousands of published studies that show that even low levels of microwave radiation do cause a biological effect.”
In fact, in March of this year, the scientific peer review of a landmark US National Toxicology Program study on mobile phone radiation and health found that there is “clear evidence” that radiation from mobile phones causes cancer – specifically, a heart tissue cancer in rats, and “some evidence” of cancer in the brain and adrenal glands.

“One key player has not been swayed by all this wireless-friendly research: the insurance industry…. ‘Why would we want to do that?’ one executive asked with a chuckle before pointing to more than two dozen lawsuits outstanding against wireless companies demanding a total of $1.9 billion in damages.”

But as Mark Hertsgaard and Mark Dowie reported in The Guardian (July 14, 2018), “Not one major news organization in the US or Europe reported this scientific news.” They attribute that silence to the power of the Cellular Telecommunications and Internet Association (CTIA) and the whole wireless industry, which for decades “has been orchestrating a global PR campaign aimed at misleading not only journalists, but also consumers and policymakers about the actual science concerning mobile phone radiation.”

The Wifi Alliance, Coming Soon to Your Neighborhood: 5G Wireless
They have used the same “doubt-creation” strategy used by the tobacco industry and the oil industry: fund friendly research to make it seem like the scientific community is truly divided on issues like smoking or climate change.

But, as Hertsgaard and Dowie note, “One key player has not been swayed by all this wireless-friendly research: the insurance industry.” In their reporting for the story, they found “not a single insurance company that would sell a product-liability policy that covered mobile phone radiation. ‘Why would we want to do that?’ one executive asked with a chuckle before pointing to more than two dozen lawsuits outstanding against wireless companies demanding a total of $1.9 billion in damages.”

Massive experiment

Recently, 236 radiation-research scientists from around the world have signed a petition charging that 5G will be “massively increasing” the general population’s radiation exposure. And it’s not just humans that are endangered by this.

Dr. Joel Moskowitz, a University of California-Berkeley public health professor, told the UK’s Daily Mail (May 29, 2018) that the deployment of 5G “constitutes a massive experiment on the health of all species.”
In order to facilitate faster data-transfer speeds, 5G will utilize millimeter waves (MMWs), smaller waves accessed through a higher frequency of the electromagnetic spectrum not previously used by the telecom industry. These smaller waves cannot travel far, nor can they penetrate many types of materials. So this means that there will need to be millions of “small cell towers” (about the size of a refrigerator) close together – within a few feet of one another on every street.

Dr. Moskowitz warns that these millimeter waves can affect the eyes, the testes, the skin, the nervous system, and the sweat glands.
Eluxe Magazine’s Jody McCutcheon states that the higher-frequency MMW bands “give off the same dose of radiation as airport scanners. The effects of this radiation on public health have yet to undergo the rigours of long-term testing.”

Adding to the dangers to the planet, 5G infrastructure will depend on the deployment of thousands of satellites propelled into orbit by hydrocarbon rocket engines, contributing to atmospheric pollution.

An Oct. 27, 2016 article in The Ecologist titled “Wireless pollution ‘out of control’ as corporate race for 5G gears up” states: “The long-term, ecological implications of our new, anthropogenic radiation are not known. But peer-reviewed studies revealing harm to birds, tadpoles, trees, other plants, insects, rodents and livestock, offer clues.”

Given that he called 5G “a massive experiment on the health of all species,” I asked Dr. Moskowitz whether the mainstream media had expressed interest in this perspective. He replied by email,
“Although I have been interviewed hundreds of times by journalists since 2009 about cell phone health effects, there has been little interest in 5G,” with only three publications in the past two years showing interest in the new technology’s health effects.

When asked why there is such a rush to deploy 5G, Dr. Moskowitz responded that the telecom companies in the US “have convinced policymakers and the public that we are in a global race with China and other countries to deploy this new technology, and that we won’t reap the economic benefits unless we are the first to deploy.” As well, the industry claims that we need 5G for the Internet of Things and to “improve broadband internet access in rural areas,” although such claims are “arguable.”

Josh del Sol Beaulieu told me that the rush into 5G is because of “corporate profit – ‘tens of billions of dollars of economic activity’ as stated very clearly by former FCC [US Federal Communications Commission] frontman Tom Wheeler in 2016.”

Beaulieu refers to the fact that surveillance is becoming big business. “If the data harvested unlawfully from ‘smart’ meters will be worth much more than residential electricity, than what will the unparalleled amount of ‘user data’ harvested by ultra-invasive 5G technology be worth?” Beaulieu also mentions the fact that 5G “emits the same frequencies that are used in crowd control weapons” developed by the Pentagon.

Gadgets & climate change
People are becoming aware of the “dirty” side to their gadgets: the horrendous conditions of the coltan miners in the Democratic Republic of Congo; the mounting e-waste; the social and personal implications of our addictions to these devices. More recently, the connection to climate change has been revealed.

As tech site Gizmodo has explained,
“The Internet works because every network is connected, somehow, to every other. Where do those connections physically happen? More than anywhere else in America, the answer is ‘Ashburn’ [Virginia].”
This location is one of many data-hubs in that state where, as U.S. News put it,

“Twenty-four hours a day, seven days a week, hundreds of thousands of servers here rapidly transmit E-mails, process Internet search queries, safeguard classified data, handle online financial transactions, and store videos and medical records. And suck up megawatts.”

Calling these massive data servers “energy hogs,” U.S. News noted that they’re located in Virginia because that state has “the country’s cheapest electricity rates.” Indeed, The Guardian reported (July 17, 2018) that “70% of the world’s online traffic” is routed through just one county in Virginia, with such server farms “set to soon have a bigger carbon footprint than the entire aviation industry.” The article  points out the IT industry is predicted to account for 14% of the world’s total carbon emissions by 2040, with the Internet of Things adding greatly to that number.

But now the push is on in the US for these energy hogs to use “clean energy.” (Is that why the Trudeau Liberal government is planning to build 118 hydroelectric dams in the coming years?)

Beaulieu suggests we educate our city councillors to resist the 5G build-out. Others recommend staying wired, and refusing to buy any “smart” appliances. With the Canadian government poised to auction off more of the electromagnetic spectrum to the telecom industry, we can also remember that the spectrum is part of the Commons. We should all have a say in this.
*

This article was originally published on Watershed Sentinel.
Joyce Nelson’s seventh book, Bypassing Dystopia: Hope-filled challenges to corporate rule, has been nominated for the 2018 George Ryga Award for Social Awareness in Literature. It is the sequel to Beyond Banksters (both published by Watershed Sentinel Books).

Réponse en 5G….. peut-être. HCG-TP

25 Oct

HCG = HARCÈLEMENT CRIMINEL GLOBAL

TP = Travaux Pratiques

La 5G est à nos portes. Enfin presque. Surtout ici.
Le harcèlement criminel est incroyablement réactif et ses protagonistes cachés, sont  auto-satisfaits jusqu’à la provocation.
.
Depuis septembre 2015, ORANGE a été autorisée par l’ARCEP à tester la 5G dans les bandes 3,7 GHz , 10,5 GHz, 17 GHz.

Mon détecteur / enregistreur n’est capable de détecter que la 1ère de ces bandes. Mais le marché de ces appareils là , s’adaptera surement rapidement.

En attendant , partout dans le monde , on s’agite pour affiner les expériences sur cette « dite » fabuleuse 5G du tout connecté .
Il s’agirait, apparemment :
d’ améliorer et d’optimiser en fonction de l’usage le temps de latence de cette 5G et pour le moment d’une demi seconde

de tester pour les sélectionner les quelques fréquences plutôt stables de cette catégorie d’ondes millimétriques ,

de diversifier les technologies liées à la 5G pour les adapter aux besoins des domaines ou appareils concernés

Ce qui fait dire à certains qu’il existera une 5G à plusieurs vitesses ou encore plusieurs 5G.

Pour éviter une défaillance générale de la 5G, diverses solutions sont envisagées dont
les « small cells » ou petites antennes qui recevraient leur signal d’une grosse antenne éloignée. Ce sont ces mini-antennes mentionnées dans l’article précédent qui sont censées s’intégrer au mobilier urbain : lampadaires, bancs, plan de villes, poubelles …
la technologie MIMO, qui utilise des centaines de petites antennes , multipliant ainsi les entrées et les sorties qui renforcent le signal tout en réduisant les interférences.

En attendant, sauf expérimentation en laboratoire ou sur une ville spécifique désignée par l’ARCEP, l’utilisation de la 5G /ondes millimétriques ne serait actuellement utilisée que par l’armée.

Même si , dès juin 2017 l’ARCEP avait indiquée qu’elle préparait pour 2018, la procédure d’attribution de fréquences de bandes 3,5 GHz (3400 à 3800 MHz) .

Et le soir du 23-10-2018, après la mise en ligne de « la 5G au tribunal de GATESHEAD » un bombardement en 5G  ou ce qui y ressemble (3_4 GHz) avait commencé à 22H15 pour ne s’arrêter qu’à 23H28.
L’EEG avait enregistré en cadence, la torture du cerveau liée

Fin 

Cet enregistrement faisait suite à un autre épisode intéressant en date du 9 octobre 2018.

Ce jour-là, la voiture de ma propriétaire s’était gentiment garée devant la maison de ma voisine , sa copine, alors que je faisais une détection  trois mètres plus loin . Mais en retrait.
Et la détection enregistrée était devenue ceci, (en désordre)  :

soit des fréquences sur 0,5 GHz- 0,6 GHz – 0,7 GHz et

3_4 GHz ( 5G)

et

 

Ce qui indique , sans doute ,  la mise en place ou mise en fonction d’ une antenne ou  d’ un appareil produisant l’équivalent de la 5G (3_4 GHz)  et,….. toujours sans doute,  l’intervention pour ce faire, d’ un individu transportant avec lui son  appareil TETRA.( fréquences de police, gendarmerie, etc…)
NON … pas  un appareil TETRA de ma voisine…. ni  de sa copine……mais leur copain  ou commanditaire (?) 

Détections de tirs d’énergie en appartement- douleurs de vibration

2 Juin

Les cibles de harcèlement électronique visées par des réseaux criminels de ce pays ne peuvent pas dormir normalement   dans leur appartement , leur maison et leur lit.

Pourtant cette hygiène de récupération basique , chez soi, est garantie à tous, par la Constitution et les Institutions, au nom  du droit à la vie privée .

C’est majoritairement chez elles, que les cibles de harcèlement électronique françaises , sont torturées , au moyen d’ appareils à énergie dirigée confiés à des psychopathes , tendance nazie .

Cela se passe à LILLE, NICE, GRENOBLE, PARIS, NANCY, VANNES,  Les SABLES D’OLONNE ………. où des cibles sont privées de leurs droits à la santé, à la vie privée.

En plus des tortures qu’elle subissent des cibles sont privées de leur liberté, par des enfermements arbitraires. Cela inclut la liberté de raconter une réalité vécue mais caricaturée par le mot affabulation
Ces enfermements sont  destinés à les faire taire et à les marquer du sceau de l’infamie : un dossier de maladie mentale qui décrédibilisera leurs propos à venir et leurs plaintes.

Cela est fait par des médecins aux ordres, qui acceptent d’incarcérer en milieu hospitalier , une personne livrée sur ordre de responsables de la sécurité publique .
Pour les aider, des maires, des députés , des sénateurs, des policiers, un Président de la République ont,  jusqu’à présent, sans état d’âme apparent, accepté de priver sciemment cette catégorie de français- là de leurs droits .
Des droits annexés à deux exceptions près.
Les cibles ont le droit de PAYER LEURS IMPÔTS , et de VOTER .

Pour éviter les tirs d’énergie du psychopathe fou-furieux protégé par d’autres  , du A221 de Cap Olona , j’avais passé une nouvelle fois la nuit dans ma voiture , dans un endroit connu sans CEM ( champs électromagnétiques) .

Pourtant , il y avait eu des tirs d’énergie à l’horizontal sur le sommet du crâne , tourné vers la mer . Un réveil vers  4 H avait également été associé à un tir détecté par l’enregistreur . C’était beaucoup trop tôt pour un réveil naturel de personne épuisée.
Aucune voiture, avec tireur ou machine , n’était présente sur les quelques centaines de mètres linéaires du chemin.


Seule  cette petite verrue bleue  accrochée sur le rocher ,  faisait penser à une présence en proximité pendant toute la nuit. L’ouverture de la tente était tournée vers mon véhicule.

De retour chez moi, j’avais été contrainte d’improviser des soins allongés pour calmer la souffrance du cerveau. Et le détecteur en fonction non-stop près du lit, avait notamment enregistré ceci ci-dessus.

Avec ceci pour les détails

………..et qui laisse penser à  une programmation impeccable . Bravo qui ?

Ces  miens blogs notent qu’à de rares exceptions près,  d’appartement A221 laissé vide accidentellement , ma position allongée déclenche systématiquement et presque immédiatement des tirs d’énergie venant du dessus.

Par énergie pulsée, ma position allongée est repérée par l’appareil du tortionnaire ,  et ressentie  par moi, aux pieds. Puis les tirs vers la tête commencent , au rythme des problèmes du malade mental du dessus.
Ce qui signe  , une surveillance à travers les murs.

Une nouvelle récente recherche sur internet confirmait  qu’une des très sophistiquées camera go-pro , permet cet espionnage .
Il y est mentionné également un appareil censé à usage seulement policier et militaire et ayant cette même qualité pour espionner à travers les murs par détournement de sa fonction première  : la MilliCam90 connue depuis 2012 et fabriquée par MC2-Technologies

Le petit article de présentation dit notamment ceci :  » Cette caméra n’émet pas d’ondes nocives comme des rayons X, mais elle mesure les ondes hyperfréquences émises par le corps. Ce procédé est sans danger et indétectable. De plus, chaque objet émet des ondes différentes du corps humain, ce qui permet de détecter des objets ne comportant pas de métal, ce qui n’est pas le cas avec les portiques actuels. »

Depuis quelques temps les très nombreux tirs d’énergie, porteurs de son,  du psychopathe en fonction au A221, avaient provoqué de terribles et étranges douleurs de vibration .
Récemment, ce type de  douleurs de vibration  ( résonance) avaient duré pendant 2 jours après une infernale nuit de tirs.
Pendant ces  deux jours, je n’avais pas pu marcher. Car chaque pas déclenchait une souffrance dans tous les os de la cage thoracique : clavicules , vertèbres et côtes. Comme si la pression du pied heurtant le sol, faisait repartir une vibration longue durée dans les os concernés.
De nouveaux tirs d’énergie-son , subis en journée,  quelques jours plus tard, avaient eux, fait repartir le processus.

Ce genre de tir porteur de son , très ciblé sur la cage thoracique , fonce au niveau de la gorge et ce, quel que soit l’endroit différent où je vais m’allonger.
Lors du tir, une partie de la sensation de brûlure irradie dans la partie haute de la cage thoracique et le reste de ce qui ressemble à un éclair brûlant et qui coupe le souffle, file dans la colonne vertébrale. C’est une sensation de mort proche , à chaque fois.

De nombreuses  de cibles de torture électronique mentionnent aussi ce phénomène  de douleur des os , du à des vibrations . Au moment des tirs , ce sont les brûlures des HF porteuses  du son et/ou des très basses fréquences , qui sont d’abord ressenties.

Ce pays est perfectible et va peut-être évoluer et changer pour mieux.

Beaucoup le souhaitent, et sont prêts à participer activement  à ce changement.
Certaines pratiques terroristes et vicieuses , comme la torture électronique cachée  de résidents ou de nationaux , sont faciles à éradiquer.

Les lois existent pour le faire .

Il suffit de les appliquer, pour ceux qui en ont la charge,  et sinon , de dénoncer ceux qui sont payés pour le faire,  mais ne le font pas,  par lâcheté ou veulerie.
Cette dénonciation circonstanciée , est encore pour le moment à la charge difficile des cibles victimes. Un groupe déterminé de cibles de torture électronique se mobilise actuellement sur cette action positive .

Dans une vidéo parodique qui avait suivi la déclaration du Président D. Trump  lorsqu’il avait proclamait « America First » , la France avait accepté de devenir la deuxième, en vantant aussi des manifestations de rue que le monde  pourrait nous envier . …. Enfin… peut-être.
http://www.huffingtonpost.fr/2017/02/16/la-france-a-enfin-sa-parodie-officielle-america-first-de-donal/?utm_hp_ref=fr-Donald+Trump

Actuellement , sur les problèmes relevant du climat , les USA se sont virés de la 1ère place tout seuls, et  la FRANCE pourrait  devenir  FIRST locomotive ( sans charbon)

Pour le respect des droits de l’humain , et l’éradication de la torture par énergie pulsée, TOUTES les cibles demandent une solution et qui puisse  permette de dire :  » FRANCE FIRST  » 

Des ondes pour éliminer

5 Sep

Vannes est une ville de garnison ou l’on trouve le 3ème régiment d’infanterie de marine, très certainement doté d’armes non létales  et même surtout d’appareils à ondes de très basses fréquences. Ce sont celles qui permettent les communications sous l’eau. Ce sont celles , aussi, qui pénètrent le mieux la matière vivante.  On dit que les bouffées de fréquence sont de 217 Hz .

Comme elles se dispersent , paraît-il, elles doivent se superposer à un autre type d’ondes quand elles sont projetées sur une cible.

Les ondes utilisées dans la nuit du 29 août 2013 à Vannes semblent, par contre,  relever de la catégories « ondes millimétriques » ( haute fréquence)  , dans la catégorie de celles  prévues pour disperser des foules à distance, sans laisser de traces.

A Vannes , elles avaient été concentrées sur moi seule, et avaient laissé des traces .
La partie (face) du corps exposée à ces tirs  d’ondes millimétriques avait montré  une constellation de marques rouges de ce type. Visage compris.

Image

Sous le coeur , on trouvait ceci.
Image

Une explication  de ces  projections d’ondes millimétriques , en  image, ci-dessous,  nous apprend qu’il s’agit là d’une  arme qui inflige une douleur insupportable avec sensations d’intenses brûlures.

Image
Selon l’explication ci-dessus, des électrons sont accélérés dans une chambre vide, créant ainsi des ondes de haute fréquence . On précise parfois  une fréquence de 95GHz .
Les ondes sont ensuite transformées en faisceau d’ondes    par des miroirs et envoyées vers une antenne  qui les redirige  vers les cibles.
Ici, on dit que le faisceau d’ondes pénètre  la peau seulement de quelques millimètres . La température habituelle reconnue au niveau de la peau est  d’environ 55°C. Ce qui laisse raisonnablement penser que cette chaleur se diffuse au-delà du point d’impact. Verticalement et horizontalement.
Cette explication en image , nous apprend aussi que le repérage des cibles se fait par caméra ou scanner thermique. Ce qui doit donner un résultat approchant de celui-ci , même si l’on sait que les radars sont également utilisés pour pister une cible à travers les murs :

Image

Il semblerait qu‘un quelconque de ces appareils  ait d’abord  et sans doute été très largement utilisé par le ou  les réseaux criminels à mes basques . Il existe des appareils portables qui tiennent dans une valise.
Actuellement , il faut garder en mémoire un système de marquage par ondes  « accrochées  »  , les « piqûres »  et qui repère mes déplacements et ma position. Cela est possible par un processus à la fois simple et pointu : il y a d’abord un processus d’acquisition de la cible , suivi d’un maintien d’accroche par un filtre d’association de données.

On sait que la société Thomson , par exemple , avec son Rasit Ground Surveillance, avait, en 2005,  une portée  de surveillance de cible de 20 kms .

Ce procédé de marquage d’un être humain  est monstrueusement illégal .
Cette « accroche » est une  des  méthodes de suivi de cible  de la criminalité organisée ( militaire y compris, si c’est le cas)  française . Mais pas seulement . Des cibles d’autres pays font état du même phénomène.

Ce système  de projections d’ondes  millimétriques , selon l’explication , se manipule comme un jeu vidéo, à distance .
Dans le cas de criminalité de proximité que je décris,  cela permet donc  de torturer ou d’éliminer  sans choc post traumatique pour le bourreau, protégé par la distance   des hurlements ou grimaces de douleur des cibles.

Dans la nuit du 3 au 4 septembre 2013, à Paris , les tirs d’ondes avaient été  de type « lance flammes  » ( micro-ondes)  et dirigés au cerveau. Par éliminations successives, l’origine des tirs s’était imposée. Le même bourreau /psychopathe protégé par le système, était toujours en action.
Les tirs des nuits suivantes avaient été moins violents. Le même opérateur habituel  appliquait  sans doute ainsi sa théorie  de l’adaptation  et énoncée comme suit : « pour le moment tu fais beaucoup de bruit , mais après, tu vas voir » 

Image

Voici  ci-dessus  une image partielle d’ un pistolet à micro-ondes dirigées ,  cousin germain  de  celui qui est utilisé en alternance au 22 rue Ernest Renan. Sa fréquence connue est de 9,2GHz.
Il crée des champs électromagnétiques nocifs, induit des sons RF,  et entraîne une ionisation de l’air et des gaz.

Enfin ci-après , un fusil à laser,  portatif et   à usage privatif . image impossible à charger

Cette  présentation limitée  du matériel  de tirs d’ondes utilisé   parle de la  guerre civile qui sévit,  en France,  dans des immeubles et des hôtels  , mais  également à l’étranger  dans des hôtels dûment payés  et qui s’avèrent des lieux de torture par bandes organisées.  
Dans tous ce endroits, on y attaque des citoyennes et citoyens français ,  sans intervention de la justice ou de la police pour les faire cesser , mais avec des complicités internes surprenantes .