Tag Archives: ondes pulsées

La vie en ondes

20 Avr

L e 19 avril 2014 au soir, le chargé de reconnaissance de l’emplacement du corps en vue du matraquage de la tête par ondes pulsées , ne s’était pas gêné. Il m’avait enfoncé une aiguille ( sensation) sous l’ongle du gros orteil . Et en insistant, en plus.
Et si ces autres tortionnaires/bouchers-là lisent dans les pensées , dans ma tête , il y avait écrit en lettres majuscules

« MAIS ÇA FAIT MAL, ESPÈCE DE CRÉTIN »

Et cette sensation –là , n’avait pas empêché les autres sensations de vives piqûres , au bout des doigts et sur les bras. La reconnaissance complète de la place exacte de la tête à bombarder de HF ( signal Hautes fréquences) pour destruction intégrale du cerveau, est à ce prix supplémentaire-là.
Il y avait également eu une habituelle onde de type «  vol d’insectes  bruyants » en plus d’ un effet «  éclair  » ( laser  ?) avant le démarrage des tirs.
Puis, une fois l’emplacement du corps repéré, les tirs d’ondes pulsées vers la tête avaient commencé . D’une intensité légèrement différente de l’habitude ( 1,7 GHz au lieu de 1,8 GHz). Par 4°C , sans vent, je dormais dehors.

Image
La deuxième partie de la nuit avait été de style «  cuisson à feu doux  » avec un champ électromagnétique entre 16µW/m2 et 20µW/m2 .
L’appareil à cuire doucement  était sans doute sur le balcon .
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/air-france.html
Comme moi.

Pour mémoire la norme sanitaire recommandée en zone de sommeil est de 0,1 à 10µW/m2. Image

La veille , ce sont les ELF ( ondes très basses fréquences)  qui une nouvelle fois avaient posé un problème et la même question restée à ce jour toujours sans réponse. Qu’est ce qui peut générer ainsi des 4 Hz. en aussi  grande quantité  ?

J’avais , en effet, dû re- configurer le détecteur en µT ( microTesla). Les importantes valeurs en nT ( nanoTesla) avaient dépassé les capacités d’affichage de son écran       1 µT = 1000 nT
Diverses lectures concernant les ELF ( très basses fréquences) permettent d’apprendre par exemple, que  :

WIFI génère des ELF de 10 Hz
17,6 Hz produit une migration massive des ions calcium vers le cortex cérébral et le système nerveux, entrainant des perturbations hormonales et des déséquilibres physiques et émotionnels.
7,5 Hz est la fréquence de résonance de la cavité terrestre.
7,8 Hz est la fréquence de résonance de l’hypotalamus et commune à tous les mammifères
GSM ( 900 et 1800 MHz) et DECT génèrent des ondes de 8 Hz, proches de la résonance de Schumann ( 7,8 Hz) et des ondes Alpha ( 7 à 13 Hz).

Image
Photo en provenance de   http://www.neotrouve.com/?p=996

Les ELF de 4Hz se trouvent à la limite supérieure des ondes Delta ( 0 à 4Hz ) présentes dans le sommeil profond, et à la limite inférieure des ondes Theta ( 4 à 7 Hz) associées à la réceptivité d’informations au-delà de notre conscience normale.

Plusieurs documents sur ce même sujet, mentionnent que des ondes de type ELF peuvent être modulées en fréquence et en forme de façon intentionnelle afin de fournir une information spécifique qui sera décodée par le cerveau avant de revenir quasi instantanément sur le dos de la résonance de Schumann. Cela implique une expérimentation.

Mais dans cette mienne histoire qui pue la haine et la malfaisance collectives et ressassées, il est nécessaire de se reporter à l’information de danger fabriqué artificiellement par des psychopathes .
On trouve la liste des méfaits des ELF , présentés par l’ex-agent du MI5, Barrie Trower  , comme suit, pour les ELF repérées ici.

Image
Voici donc , ci-après, une nouvelle exposition de photos de détections faites dans l’appartement, puis en bord de mer 10 kms plus loin, puis de nouveau dans l’appartement et même dans ma voiture sur le parking de l’immeuble.

Image
Dans l’appartement , 58 µT, le 19 avril à 14h21

Image
A Arradon, 4 µT, le 19 avril à 18h11

Image

Dans l’appartement, 587 µT, le 19 avril à 19h01

Image

Dans la voiture sur le parking de l’immeuble , 592 µT, le 19 avril à 19h27

 Le lendemain, matin de Pâques,  la détection dans l’appartement donnait  513 µT,  à 8h21

Pour compléter le tableau, une détection faite dans la soirée du 20 avril , sur le mur commun avec ma voisine weight  watcheuse , donnait les valeurs suivantes en noir  et montrait un appareil qui émettait en continu. Les valeurs en rouge  et  en microW/m2 , sont celles « reçues » au niveau de la tête de mon lit , pourtant placé le plus loin possible.

micro ondage

Nous sommes, bien sûr,  nombreux à profiter ainsi de ce type de diffusion non choisie,   de champ électromagnétique nocif . Mais il se trouve que lorsque cette voisine était venue frapper chez moi pour vérifier que j’étais bien « folle » et qu’elle aurait donc eu le droit de le dire, elle m’avait assurée, la main sur le coeur et la mine sincère , qu’elle n’avait absolument aucun appareil électronique sur le mur de sa chambre,  commun avec la mienne.

Cette malfaisance de négligence camouflée sous  une fausse assertion , est différente des « tirs »  ciblés d’ondes pulsées . Elle pourrait relever seulement d’un micro-ondage  ambiant .

http://secretebase.free.fr/planetes/terre/schumann/schumann.htm
http://www.bioelec.ch/cem/rayonnements/resonance_schumann.html
http://secrets.vraiforum.com/t155-Resonnance-de-shuman.htm
http://www.whale.to/b/rifat.html

 

Publicités

Criminels en babouches

6 Avr

Image

Il y a criminalité parce qu’il y a organisation pour torturer. Cette torture consiste à matraquer le cerveau et le corps intentionnellement , d’ondes pulsées à travers les murs, pour faire souffrir de façon répétée ou en continu, en privant de sommeil.

Cela dure depuis 21 mois.

Cette histoire raconte que la torture est confiée par une organisation, matériel compris, à des voisins volontaires ou consentants qui s’y adonnent avec un plaisir évident  . Peut-être aussi contre rétribution.

Ces voisins -criminels en babouches sont cachés derrière des murs, plafonds ou planchers  et utilisent des moyens qui leur garantissent l’absence de preuve du crime perpétré.

Leur proie est à 2 m 50 , prise au piège de son appartement , ou de la nuit, sans issue, sans recours.
Et ils tirent et tirent et tirent sans relâche, par machine interposée, des ondes invalidantes et douloureuses , les pieds dans leurs babouches. parfois assis derrière le matériel à écran qu’on leur a fourni pour voir à travers les murs ,

Des lâches qui se prennent pour des héros et dont les noms sont en toutes lettres sur ce blog.

La nuit une alerte signale manifestement tout changement de place de leur proie, car les criminels en babouche se lèvent aussitôt pour faire suivre le matériel de tirs d’ondes.

A l’affût, aux aguets,il jouissent aussi de leur position dans le partage.
Le samedi 29 mars après-midi , le voisin avait un invité. Le sachant occupé, j’avais voulu essayer une sieste. Mais c’était un invité à la chasse à l’être humain. Et Il m’avait envoyé  900 MHz dans le ciboulot et dans un grand éclat de rire commun.

Les tirs d’ondes de la nuit dernière observés avec attention à partir des relevés de détection indiquent des signaux pulsés de 900 MHz ressentis au cerveau, toutes 3 à 5 minutes. parfois moins. Avec la même information d’un passage de 900 MHz à 1800 MHz en 10 secondes, 40 au plus.
Une analyse audio, cette fois, du matériel semble-t-il utilisé, parlerait de Typical mix.
http://www.gigahertz-solutions.fr/fr/Multimedia.html  (sound examples for audioanalysis)

Image

Un modulateur HF ( hautes fréquences) capable de cette variation de 900 MHz existe chez MICRONETICS
http://www.alldatasheet.com/datasheet-pdf/pdf/302011/MICRONETICS/M3500-0916.html

Et sinon , il en existe un autre qui couvre une plage de 56 MHz à 6 GHz vendu par digy-key corporation pour environ 433 $ .
Ce qui rendrait cette partie  de  la criminalité par privation de sommeil et torture par ondes pulsées, incroyablement  abordable, facile à disséminer , et camoufler . Cela expliquerait aussi sa disponibilité n’importe où.

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/04/hcrhce-toronto-chicago-new-york.html

L’information complémentaire de l’implication criminelle de ce voisin  qui se lève la nuit pour trainer son matériel à chacun de mes déplacements est à base d’un produit qui brûle les yeux .

Essayant d’échapper à ce tireur d’ondes cinglé et inconnu , j’avais organisé ma vie par 7° C et grand vent, sur le balcon. Par les interstices de son balcon au dessus, le voisin m’avait arrosée à plusieurs reprises d’un produit de type pepper spray.

Et il existe aussi un autre phénomène  entièrement fabriqué , que ce jeune homme  avait partagé la nuit dernière avec ses copains, dans une grande poilade . Cela consiste à tenir leur proie éveillée par une modulation des ondes balancées de façon à faire vibrer les cloisons nasales avec un bruit intermittent mais  en continu .Cela empêche de dormir  Ils y avaient joué la nuit dernière.
Vannes. FRANCE. 2014.

Image                                           Source des ondes électromagnétiques du quotidien. Image du site des TIs canadiens ( TI = targeted individual = cible)

Complément

Une des caractéristiques des tortionnaires, membres de cette organisation et qui ressemble fort à celle qui existe en Amérique du Nord et qui est présentée  dans   https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/         est l’ACHARNEMENT .

Cet acharnement est notoire  . Il est illustré , une nouvelle fois,  par les détections d’ondes pulsées  provenant de l’appartement du dessus , pour la nuit suivante ( 6 au 7 avril)  .

  Le tortionnaire qui se conduit comme s’il avait un droit à torturer, avait baissé l’intensité des ondes pulsées. Les signaux ne dépassaient pas 400 MHz. Comme si c’était supportable.  La cadence était  tout aussi infernale  que d’habitude.

A titre d’exemple: 1h11 – 1h22- 1h29- 1h41 – 2h18 – 2h33- -2h49 – 3h04- 3h16 – 3h19 – 3h31- 3h33 – 3h34 – etc……

 

Dans cet immeuble, on torture aussi

30 Mar

???????????????????????????????

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/17/criminalite-au-xxieme-siecle/

Un certain nombre de victimes de micro-ondage pense que l’appareil le plus généralement utilisé par les réseaux criminels pour torturer « une cible » chez elle dans son appartement ou dans son lit serait de la famille du MAGNETRON à cavité et que tout le monde connait dans sa forme utilitaire culinaire.: le four à micro-ondes .
C ‘est effectivement l’appareil le plus à portée de main et transportable pour un usage domestique de voisinage.

Image                                                                                                    Photo wikipédia

Cela avait déjà été mentionné dans ce blog.

Je rappelle qu’une cible, et ici plus particulièrement de harcèlement électronique,  est un individu désigné par des criminels pour être martyrisé en cachette par torture. Image
La torture consiste à brûler cet être humain  par des ondes propulsées et le priver de sommeil et de récupération en détruisant son cerveau avec des tirs d’ondes électromagnétiques . Ces tirs d’ondes traversent les murs

Cet appareil  , le magnétron rendu  familier comme four , n’en est pas moins redoutable et présente en plus un risque d’irradiation élevé.
Il se trouve que ce matériel a fortes puissances d’impulsions aurait , dans sa fonction radar, la possibilité de détecter des objets et donc des personnes grâce à sa courte longueur d’ondes. Le rayonnement réfléchi par une cible serait analysé pour produire une carte de radar sur un écran.. Ici l’emplacement de la cible.
Cela permettrait donc le suivi constant des cibles chez elles, par les tortionnaires voisins , sans technologie trop compliquée particulière , pour ce qui concerne ce système .

Par contre, on dit, par ailleurs, que la fréquence de résonance de cet appareil n’est pas précisément contrôlable. Dans les applications à impulsions , il y aurait ainsi un retard de plusieurs cycles avant que l’oscillateur arrive à sa puissance de crête.

Ici, par contre, les détections faites les 29 et 30 mars donnent plutôt l’impression qu’il existe une manipulation réussie  d’un appareil,    avec une baisse de puissance  préliminaire, pour arriver ensuite à un différentiel qui correspond aux tirs douloureux, et notés à toute vitesse, pour vérification ultérieure. Il pourrait donc s’agir d’un appareil différent.

L’indication 1, 9 correspond à 1,9 GHz . Un tir éclair propulse donc 1 GHz vers la tête

Image

Faites après un nouveau déménagement, ces détections parlent de torture par principe et habitude. Un inconnu , voisin sollicité, se serait de nouveau porté volontaire comme bourreau sadique à distance. Hors hôtels, c’est  le 6ème en 20 mois.

3h49 du matin 30-3

Pour indication, exemple et mémoire, je note ici, de nouveau , comme au temps de CHURCH à Paris, la cadence entre 1h31 et 4h du matin des tirs d’une puissance reçue par mon cerveau et variant de 900, 800 à 700 MHz entre 1h31 et 4h du matin : 1h31 , 1h32 , 1h34 , 1h37, 1h38, 1h45, 2h31 , 2h32 , 2h33 , 2h36 , 2h40 , 2h41 , 2h43 , 2h44 , 2h47 , 2h48 , 2h50 , 2h51 ( puissance 1 GHz) 2h57 , 3h01 , 3h34 , 3h38 , 3h49 , 3h51 , etc….

Image                                                                                                    photo wikipédia

Cette nuit -là, je n’étais pas dans la chambre , où stagne un champ électromagnétique des plus nocifs , oscillant de 40 à 100 microW/m2 de jour comme de nuit  et qui montre la présence d’un matériel dangereux pour tous les autres voisins.

                                                                                        

                                                                                          Complément

La partie de la nuit suivante (30-31) , entre 1h35 et 3h40 avait été de nouveau  bombardée de tirs de 900 et  800  MHz, et avec la même cadence d’un tir toutes les 1, 2 ou 3 minutes.

Et cela avait recommencé à 6h45.

Le lundi 31 mars, toute connexion était devenue impossible dans l’appartement. Et la clé 3G s’échinant à essayer de faire son boulot de connexion  avait produit des valeurs redoutables.                      ??????????????????????????????? jusqu’à  5000 microW/m2. Pour rien. Même si elle  avait fait pire à  la précédente adresse.

Pour mémoire, voici ci-dessous les valeurs des signaux des principales sources d’un environnement d’appareils de communication.

???????????????????????????????

Pour la compréhension de ce phénomène de tirs d’ondes pendant la nuit , j’ajoute que je n’ai  actuellement , pas de téléphone , avec ou sans fil , et qu’aucun appareil électronique n’est connecté ou branché pendant les nuits de détection.

Pour brouiller les pistes et donc la compréhension, différents appareils sont utilisés.  De nouveau voir : https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/17/criminalite-au-xxieme-siecle/

Le 1er Avril  à 1 h 25 du matin, , un des tireurs fous de Vannes,  qui habite ici, ou  a ses entrées dans cet immeuble, s’était amusé à me faire tressauter l’épaule gauche .  Ce phénomène connu  a la réputation d’être la conséquence de tirs d’ultra-sons .

Sinon il s’agirait d’une commande au cerveau.

Comme j’étais dans le salon, dans le noir, cela indique également  l’utilisation de matériel qui permet de localiser la cible  à travers les murs et les épaisseurs de protection  utilisées.

Et les tirs avaient  continué… 1h30, 1h35 , 2h10

 

 

La criminalité cachée

25 Mar

Image

Vannes est une ville attachante qui allie un plan d’eau pour déambuler, une élégante partie médiévale colorée, et presque à portée de pieds,  une nature apaisée et protégée pour se ressourcer.
Les gens normaux y sont d’une gentillesse courtoise détendue.

Les autres déclinent la malfaisance sous des formes violentes et cachées, comme ce pays en semble coutumier.

Image

Cet immeuble cache une criminelle. Elle est criminelle parce qu’elle torture. Cette torture consiste a priver de sommeil par des douleurs infligées au cerveau et au corps . Cela se fait par des tirs d’ondes pulsées. Les ondes sont pulsées à travers les murs,  par un appareil spécial,  et majoritairement vers la tête et donc le cerveau.

Le cerveau souffre physiquement, monstrueusement, contrairement à ce que l’on trouve écrit par des spécialistes. A défaut d’atteindre le cerveau ou pour changer , la criminelle pulse les ondes avec son appareil, pour cuire la peau, les poumons , l’estomac , les intestins, dans des douleurs épouvantables.

Tapie/cachée derrière ses rideaux, elle pourrait aussi retourner, son appareil , selon son humeur, vers l’un quelconque de ses voisins, tout en restant toujours planquée dans son appartement.

Cette criminalité , et qui existe en France depuis plus de 20 ans à ma connaissance, est cachée parce que les témoignages sont empêchés ou censurés, et qu’elle est confiée à des voisins aux airs innocents voire BCBG . En plus elle se pratique  à travers les murs et demande une bonne dose d’audace et d’informations pertinentes pour être dénoncée . Les preuves de ces tirs d’ondes sont apportées par des détecteurs et par les brûlures externes.

Les plaintes faisant état de cette criminalité vont à la poubelle, par stratagème.

La nuit où j’étais montée demander à cette dame d’arrêter la torture par ondes pulsées, c’était son copain qui semblait aux commandes. A chaque râle de plaisir, avec le commutateur de l’appareil sans doute à portée de main, il avait déclenché un tir d’ondes violent vers mon lit.

Des études sur le cerveau montrent que les psychopathes n’éprouvent de plaisir que par la souffrance qu’ils infligent . Incapables d’empathie , leur jouissance se nourrit de leur sadisme . cf : passionsante.be , Psychopathes : un cerveau programmé pour la cruauté.
Cette nuit là , personne de cet appartement n’avait ouvert ou répondu. Trop occupés.

Le lendemain des travaux bruyants y prouvaient une présence . J’étais allée sonner pour une explication. Personne n’avait ouvert. Trop occupés.

Et la torture par ondes pulsées, avec brûlures , avait continué jour et nuit, avec ou sans l’aide des copains de la dame blonde.
Habituée au accro, et sans autre occupation, elle passait son temps à me suivre chez moi, de chez elle , pour positionner correctement son appareil de cuisson d’être humain par ondes pulsées . Grâce au matériel ad hoc fourni par son organisation criminelle, mon plafond lui était transparent. En plus.

Un très probable système d’alerte informatique , semble aussi lui signaler mes mouvements ou déplacements, la nuit . Pour une même nuit, j’avais changé mon emplacements de couchage 4 fois. Elle avait trainé/déplacé son matériel autant de fois pour le positionner à l’aplomb de la ma tête . Enregistrement audio de ses bruits , pour preuve.

Dépendant de ses caprices ou de sa hargne sadique je dois subir toute augmentation de puissance des tirs d’ondes pulsées qu’elle improvise. Sans cris, malgré la douleur. La nuit dernière elle avait sans raison augmenté la poussée des ondes jusqu’à 500 MHz à 4h52. ( 1,7 = 1,7 GHz)

Image
Encore une fois l’augmentation à 500 MHz n’indique pas un train d’ondes d’ambiance. Il s’agit d’un tir directionnel effectué 2m50 plus haut et ressenti dans une sensation douloureuse de cisaillement du cerveau. La puissance détectée à la tête du lit est donc celle de l’onde fulgurante qui avait traversé le cerveau à ce moment-là.

Image

Et quand la criminelle du dessus le décide , il faut aussi se lever en vitesse après un tir de 600 MHz, pour échapper aux suivants

C’est cette criminelle-là qui avait tenté récemment de se victimiser en se plaignant d’un mien comportement : censé bruyant et grossier. Elle l’avait écrit pour la police et le syndic et surtout  pour l’agent immobilier tout content d’intervenir.

C’ était un faux témoignage. Prouvé par mes soins.
La police en semble friande, pour fabriquer un dossier.

Selon un policier parisien , enregistrement à l’appui, ces délations seraient même faites à la suggestion de la police et correspondraient à des consignes de la direction.
Cela signifie que par accumulation de rumeurs imbéciles , de fausses accusations et faux témoignages , cette dernière se débarrassera de la victime faisant ainsi place nette pour la criminalité cachée et ses adeptes . Des copains ?

Car il n’était même pas venu à l’idée de ce policier, de l’urgence de faire cesser la torture, de celle de rechercher des preuves complémentaires , ni de l’urgence  d’arrêter des criminels déjà nommés dans des plaintes explicites .http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-torture-par-ondes-pulsees.html

Cela prouverait que rien n’a changé depuis l’étude de 2002 de Nicolas Desurmont «  Vers une problématique du harcèlement criminel en réseau  » qui,  à propos  du harcèlement en réseau , mentionnait déjà cette propension policière à faire accuser une victime , pour la faire dégager vers le domaine psy.

On peut voir aussi sur ce point particulier, le témoignage de Béatrice El-Beze http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/

Image

Ceci est par ailleurs une récente marque de brûlure sur l’arrière de l’épaule et en provenance du dessus. Une lecture d’un angle différent ( celui du tireur/ dessinateur) ferait penser à une lettre un peu ratée. Un marquage.

Criminalité sans restriction

19 Mar

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/le-harcelement-electronique.html

A Vannes , la protégée de Sofi Ouest Gestion, J. Fouquet , avait attendu jusqu’à 0 h ++ ce 19 mars 2014, pour installer son appareil à l’aplomb de mon lit.
Et l’appareil s’était mis à débiter ses tirs d’ondes pulsées vers la tête, qui faisaient sursauter le cerveau de douleur toutes les quelques minutes .
La concordance entre mes notes  indiquant le moment , et l’analyse faite par le détecteur semblent faire coïncider des poussées  de 200 MHz avec la souffrance infligée.

Image

Image

Image

Image

Image

200 MHz d’ondes  pulsées  intentionnellement   à l’aplomb d’ un cerveau et d’ une tête coincés dans un lit ,  pour empêcher de dormir, faire souffrir, détériorer la santé, m’avaient obligée  à quitter mon lit  une nouvelle fois

Après mon départ , les valeurs relevées au matin notaient un calme  plat  comme suit :

Image

La veille, le 18 mars les brûlures des yeux et de la peau ajoutées à une fatigue incommensurable m’avaient amenée à une détection d’ELF. Cela avait montré ceci:Image

Ce jour, 19 mars 2014 , ça n’allait pas vraiment mieux.

Image

J. FOUQUET se croit un droit sur ma santé, mon repos, mon cerveau. Comme J-J Walti et C. Frenove que l’on laisse faire à Paris. Il semble ne pas exister de limite à cette cruauté et ce sadisme protégés ou…. promus  localement, à chaque fois et endroit .

Image
Avec ce qui se passe de semblable dans les hôtels * de tout le pays , et qui a été mentionné et décrit dans ce blog ,  il faut naturellement penser à des HABITUDES et une forme de PERMISSION.

Cela est rendu manifeste par les réactions qui consistent à HOSPITALISER  les victimes au lieu de faire une ENQUÊTE dans une situation criminelle de torture, ou à FAIRE PROTEGER les tortionnaires par des policiers  chargés d’ACCUSER et MENACER les victimes.

Fort de ses appuis, et de son impunité assurée  le réseau criminel des tortionnaires se venge de chaque article qui le met en lumière. Ainsi la nuit dernière  ( 19 au 20 mars) avait été d’une sauvagerie  tout à fait notoire. Je donne ci-après quelques exemples de puissance des tirs  d’ondes  douloureux  .

Comme d’habitude, les changements de place, repérés par un logiciel au moyen de « piqûres » immédiates et surtout aux pieds, avaient entrainé le déplacement du matériel qui procède par tirs directionnels.

0h05 le 19

???????????????????????????????

???????????????????????????????

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/11/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exemples/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/14/le-mercure-et-la-paix-criminalite-dhote/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-menace-de-mort-injures.html

Ceci est un assassinat

3 Mar

Image

 

Le  premier jet d’ondes brûlantes de la nuit dernière (2 à 3 mars), avait traversé le corps au niveau du plexus solaire, coupant la respiration.
Il venait de nouveau de  l’appartement  de Jeanick FOUQUET, sadique,  au service de mafieux.*
La douleur avait perduré toute  la nuit dans la colonne vertébrale et  l’estomac  brûlant , bourré d’ondes. Elle n’avait  pas cessé de la journée.
Je doute que l’organisme et le coeur, en plus  du cerveau, puissent  résister  longtemps à de pareilles tortures, manifestement   également  prévues et organisées  à ma prochaine adresse  .

Un assassinat relève de préparation et d’organisation. C’est différent d’un meurtre qui , lui,  saisit parfois  une opportunité.

Le meurtre de notre père , par exemple, avait été celui d’un concurrent jaloux. L’occasion s’était présentée en pleine nuit. L’homme avait traversé la route et tué,  trainant ensuite  le corps   dans un fossé pour le recouvrir de branchages. Et le meurtrier  avait re-traversé la route avec sa voiture pour rentrer chez lui.
C’est en  suivant les morceaux  de cervelle sur le talus que les gendarmes avaient retrouvé le cadavre gelé.

Le meurtrier n’avait jamais fait de prison. Confiante en la justice,  notre jeune mère avait voulu demander des comptes. Elle avait surtout gagné un ticket pour du harcèlement en réseau.

On en reste sans VOIX. * (1)

Un assassinat est plutôt mis en oeuvre avec une bonne dose  de   confidentialité, de secret, voire  de rites. Ici, de façon classique  il s’y était ajouté un souci de décorum et d’apparences retournés contre la cible (moi) traitée de dérangée .
J’avais exposé les faits et situations  dans plusieurs blogs de style patchwork. Et chacun, nommé,  se croyait un droit à représailles, n’acceptant sûrement que le slogan  » ta gueule la victime, c’est nous con commande »  

Cette situation  aux mains de francs-maçons mafieux  et criminels en avait effrayé beaucoup dans mon entourage.
Malgré un environnement amical et affectueux j’avais facilement accepté  l’isolement pour éviter des risques aux autres.

Les premières manifestations de l’utilisation d’ondes pulsées à travers les murs pour invalider , handicaper  et tuer en cachette ,  avaient été le fait de Bernard GASNIER à ANGERS (49), et  simultanément  à Paris XIV  de Marc LEVYSTONE protégé par J-P JAOUEN et René LEROY .

A Dol de Bretagne (35) , en 2007,  c’est M LESENECHAL – LEBLAY qui avaient servi d’intermédiaires. Et c’est à cette adresse qu’avaient été ressenties les premières voix dans le crâne, avec micro-ondages nocturnes systématiques. C’était l’époque d’un stage au MCC** empêché.

A Paris XV  la torture par privation de sommeil systématique par le bruit avait commencé en 2011 avec J. CHURCH , habitant dans deux appartements de la même rue Ernest Renan. C’était un locataire (?) de Mr BESAGNI et le protégé du maçon  A.DE CERTAINES, au 22.
Image
Cette privation de sommeil était devenue  torture par ondes pulsées  au cerveau, par ce très camé voisin J. CHURCH en Mai 2012.
Puis la relève avait été prise par :

Image

et à sa mère , l’un et l’autre coaché par A. DE CERTAINES

et en complément  par le jeune élève Charles FRENOVE , spécialiste de science physique , accessoirement  petit-fils de franc-maçon et  lui aussi en  relation avec  de  A. DE CERTAINES .Image

A Vannes, on  avait trouvé les voisins du dessus, comme bourreaux sadiques,  dont la très systématique

Image
protégée par SOFI OUEST GESTION
Ses amis  viennent  parfois la relayer . Leur  matériel est  différent . Cela entraine des variations de souffrances et une déstabilisation dans les protections imaginées.

Deux plaintes  avec LAR  sont entre les mains de procureurs  à Paris depuis plusieurs mois et sans traitement.
Une  plainte pour torture  avait  pour le moment  été suivie d’ un accusé de réception par la COUR  PENALE INTERNATIONALE   de  LA HAYE en 2014.

Image

Mon testament, en faveur d’Amnesty International France exclusivement,  a été  enregistré au fichier central le 26  janvier 2014 par l’étude de notaires  75041.
Mes obsèques ont été intégralement payées chez RocEclerc , Bd de l’hôpital, 75013 Paris .

* (1) c’était son nom

*   http://etouffoirs.wordpress.com/2014/03/02/harcelement-en-reseau-mise-en-demeure/ ce blog a été fermé à la demande d’un harceleur .

Voir : http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/harcelement-en-reseau-mise-en-demeure.html

** MCC = Menaces Criminelles Contemporaines ( Panthéon Assas)

Criminalité d’hôtels, Escroquerie, 3 exceptions

9 Fév

Image

La définition de la criminalité inclut les termes «  bande organisée « …. » tortures et actes de barbarie «
La privation de sommeil intentionnelle et manipulée  dans les hôtels  signe   une organisation de complicités et de connivences locales. Elle ne peut exister que par pistage de la cible puis sollicitation ou action d’un tiers extérieur à l’hôtel et forcément  accord et aide soit du propriétaire / gérant soit  d’  employés d’hôtels.
Il y a bande organisée.

Par ailleurs , il y a escroquerie par rupture du contrat commercial . Un hôtel est un endroit où le client paie pour pouvoir dormir. Une manigance qui consiste à le faire payer d’abord puis à  participer à organiser sa privation de sommeil,  dans la souffrance qui plus est, est une escroquerie en bande organisée.
Celle du Hilton de  Copenhague avait été magistrale.

Mais prouver la privation de sommeil est impossible : c’est de l’immatériel.
Ma parole contre celle de toute une organisation !

Dans cette histoire, la privation de sommeil est la conséquence d’actes de torture et de barbarie qui consistent à pulser des ondes électriques ou électromagnétiques au cerveau.
Le cerveau attaqué toutes les 15 ou  20 minutes est en souffrance constante. Le sommeil et la récupération  sont empêchés.
Comme dans les appartements.
Image
Dans les hôtels , cela s’était   fait de nombreuses fois , par mise à disposition aux criminels  de chambres ou pièces voisines de la mienne . Le matériel  capable de pulser des ondes à travers les murs était utilisé à partir de ces endroits d’extrême proximité.
Pour pouvoir viser le cerveau, il fallait en plus, soit un appareil pour voir à travers les murs, soit un ordinateur avec un logiciel paramétré donnant les informations ad hoc.

Dans certains cas,  j’avais été amenée à penser  qu’il existait , à proximité de  ma chambre une  sorte d’antenne relai locale .

Il va de soi, que je  me suis rarement  déplacée  , sans une grande partie de mon attirail de protection de la boite crânienne.

Cette poursuite systématique d’une cible (moi) avec torture également systématique  dans les hôtels  de n’importe  quel pays  , a sans doute  au moins trois  objectifs
– essayer de faire taire, par épuisement ou terreur,
–  rendre fou, par épuisement,
–  faire croire  à la folie.
En effet , il pourrait sembler  peu réaliste   que Mme Toutlemonde  (moi) soit ainsi le centre de tant de mobilisation consensuelle pour la torturer  à travers le monde.
Par ailleurs,  si la souffrance du cerveau  avec privation de sommeil  racontée est la même et  avec les mêmes sensations/symptômes,  à Aix la Chapelle, Lisbonne, New York ,  Santiago de Cuba, Analepsis, Rotterdam  ou  Reykyavik …. , l’objection facile serait d’affirmer que le cerveau  de la raconteuse  est à l’origine du mal.

Il se trouve qu’à force d’essayer, j’avais fini par pouvoir noter récemment   3 exceptions . En France.

Image

 1° à Paris. Quittant mon adresse vers 23h30 , sans préparation, et sous une pluie glaciale, j’avais été dispensée de suiveur. L’hôtel trouvé était presque plein . Le veilleur de nuit, aimable, avait  pu m’attribuer  une chambre entourée de clients qui roupillaient déjà. Il y avait eu des piqûres de reconnaissance  et seulement deux tirs d’ondes de style antennes de téléphonie, avant une nuit de tout repos.
Le lendemain matin, un guetteur asiatique attendait devant l’entrée de l’hôtel.. Un aller retour  de son regard ,entre la feuille qu’il avait à la main et ma dégaine, indiquait quelqu’un qui avait trouvé sa cible.

Mais, une 2ème nuit, quelques jours plus tard , dans ce même hôtel où j’étais arrivée cette fois  vers 18h , avait été un ratage complet. Une nuit de matraquage systématique d’ondes pulsées  ou ressenties au cerveau . J’avais été suivie toute la journée et jusqu’à l’hôtel .

Image
à Vannes . Arrivée par un train de nuit, j’avais ensuite  réussi à semer un poursuivant  assidu et constant  et sa voiture  CN —DS  . A l’hôtel, ma nuit avait commencé  avec  des piqûres de reconnaissance aux pieds  immédiatement suivies de tirs d’ondes de type antennes-relais,  et avant un sommeil  normal.

Image

3° à Chambéry , des quadras beurs suiveurs de rue, avaient été relayés par l’un des leurs dans l’hôtel. Homme toutes mains ou déguisé comme, il faisait  les cents pas à « mon » étage de l’hôtel . La sieste, ponctuée de tirs d’ondes,  avait été impossible.
Et il avait fallu ruser et déménager ailleurs  en catimini pour avoir la paix pendant toute  la nuit suivante.

Sur une cinquantaine de nuits d’hôtels en 21 mois, c’est peu pour du repos. C’est assez pour penser en terme de système mondial coercitif de type mafieux, et pour interroger

1) sur les moyens  de reconnaissance du corps à distance et

2) sur le système  de commande des tirs d’ondes de type domination/intimidation, et que je continue de désigner par tirs d’ondes d’antennes-relais.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/01/au-portugal/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/14/le-mercure-et-la-paix-criminalite-dhote/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/31/tentatives-de-repit/ ( liste à compléter)
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/17/criminalite-au-xxieme-siecle/ ( sur la prolifération des armes non létales)