Tag Archives: ONU

8 mars 2016- Femme française privée de droits constitutionnels

7 Mar

droit des femmes vote 2969900722

Image Wikipedia

Le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes.
Pour le faire oublier par un glissement de sens, certains parlent de « fête des femmes » et organisent des festivals rigolos ou rigolards qui dénaturent le sujet.
Comme à Marseille.

femme-bâillonnée-41570358

Cet article, ici, sera seulement un recensement de quelques plaintes évacuées vers des poubelles de services de l’Etat, à la convenance de fonctionnaires incités à le faire et couverts pour ce faire, et qui entrainent une privation systématique , quasi officielle, des droits constitutionnels de la citoyenne concernée, et d’autres . .

Les droits bafoués, sont des droits constitutionnels de base, de personne normale et qui paye , bien obligée, les impôts qui les garantissent aussi .

IMG_6403 égalitée

En partant seulement de 2008, on peut se rappeler l’incident du mien harcèlement , photographié à l’intérieur du magasin Monoprix-Montparnasse . Ce jour-là , le chinois mafieux , franc-maçon , harceleur et psychopathe grave, Wen , qui me poursuivait , s’était retrouvé sur la photo.
En sortie de caisse, j’avais été empoignée par un vigile qui voulait mon appareil photo, pour détruire la photo du chinois. Niet . Lâchant le poignet , le vigile avait alors agrippé mon vêtement, pour me plaquer et sol et me trainer sur plus de 10 mètres

Quelqu’un avait appelé la police.
Nous avions fini au commissariat où un lieutenant avait tenu à se charger personnellement de l’affaire. Ce qui avait transformé ma situation de plaignante de brutalité et d’agression physique violente , en accusée de vol. Selon le lieutenant de police, j’aurais eu essayé de voler 2 crayons , et le vigile , dont c’est le rôle , aurait eu voulu l’éviter. C’était faux.

Et il faut surtout se souvenir qu’un vigile n’a le droit ni d’agresser un client, ni de lui arracher son appareil photo, ni de plaquer le client au sol en le brutalisant , ni de le trainer sur le sol.

Une convocation de police plus tard, j’avais demandé des nouvelles du visionnement de la vidéo du magasin au moment des faits. Vidéo illisible , selon le policier du jour, qui avait aussi ajouté qu’il était originaire de Saint Malo (35) , une ville où j’habitais alors en doublon avec Paris.
A Saint Malo, le harcèlement global en réseau avait ensuite redoublé.
Et en tous endroits, le harcèlement de vigiles de sociétés de sécurité avait décuplé, jusqu’au ridicule.

poubele dilem images

Image du site de Dilem 

En 2010, une requête présentée à la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) institution alors présidée par un français , avait glissé en poubelle, avec l’aide efficace du collègue/ juge tchèque du président français surtout défenseur des fautes de ses collègues au pays.

Une requête ne peut être présentée à la CEDH qu’après avoir épuisé tous les recours nationaux possibles.
C’était le cas.
Une requête à la CEDH se fait contre l’Etat français, si et quand des fonctionnaires français (policiers- gendarmes- magistrats ) qui le représentent, et aux salaires payés aussi par les impôts de la victime, ont failli à leurs obligations .
C’était toujours le cas .
Les manquements de procédure présentés dans cette requête contre l’Etat de droit français, étaient même aussi grossiers que grotesques .

droit des femmes 0ef4c4c2

Image Wikipedia

Cette requête à la CEDH notait aussi un viol, volontairement ignoré par la juge d’abord en charge de ce dossier. Les autres juges, des deux sexes, avaient suivi son exemple.

Il s’agissait d’un viol en appartement .
Ce type de viol en appartement avec traces et d’habitude sans souvenir , sauf cette fois-là, est connu comme l’expression de dominants criminalisés. Il serait , selon certains, destiné à traumatiser la victime, la faire passer pour folle, la faire taire et l’ humilier .

Pour parfaire le scénario , des pions/harceleurs sont parfois envoyés pour nier la réalité de la cible et selon un procédé de harcèlement classique.
Cela consiste à se taper dans la cible, dans la rue et à délivrer un message pendant ce temps d’attention captée.
Dans le cas du viol , le message est « trop moche , pour qu’on ait envie de la violer » qui crée une confusion entre un viol frénétique par pulsion sadique ou possessive , et un viol programmé et camouflé . Ce message d’inconnus, propose , aussi ,une humiliation classique supplémentaire: « trop moche » .

Une fois cette requête évacuée par la CEDH, une autre requête pour droits de base d’être humain bafoués, avait été déposée , sur place, à l’ONU à Genève.
Elle avait aussitôt été rejetée sous le faux prétexte de traitement double (CEDH + ONU)
Une nouvelle même requête , envoyée au bureau ONU de New York était revenue à Genève et avait cette fois été taxée d’impossible à traiter.

Comme si les conventions et chartes garantissant les droits humains avaient oublié d’en exclure certains.

Plus récemment, ce sont des plaintes au pénal que le système français avait encore étouffées.

Ces plaintes, majoritairement portées directement auprès de procureurs de la République sont de deux sortes
– plaintes pour crime (7 plaintes)
– plainte contre faussaires.( 3 plaintes)

Les plaintes pour crime, 5 plaintes à Paris (75) et 2 plaintes aux Sables d’Olonne (85) couvrent les divers aspects du harcèlement électronique qui entraine et de façon intentionnelle
privation de sommeil continue
atteinte à l’intégrité physique et mentale
souffrance volontaire inutile , infligée en continu

IMG_6406 plainte Walti De Certains Frenove

Les intervenants , auteurs/promoteurs ou acteurs du harcèlement électronique, si connus, avaient été nommés dans certaines de ces plaintes. Non seulement , ils n’avaient pas été inquiétés mais en plus ils avaient été laissés libres de continuer, prouvant ainsi la volonté criminelle du système.

Les plaintes pour ce crime de harcèlement électronique ont plusieurs possibilités de traitement . Ces plaintes avaient été renouvelées et pourtant malgré l’urgence , toujours laissées non traitées .
La méthode parisienne avait consisté à ne pas répondre.
A LSO, les plaintes avaient été travesties par des spécialistes du droit et du respect de la loi.

Ces plaintes contre des dominants criminels de ce pays et leurs associés, avaient abouti en 2013 à créer et faire créer de faux dossiers médicaux pour pouvoir piéger et enfermer la cible(moi et bien d’autres) à faire taire et à décrédibiliser.

Ces faux dossiers sont fabriqués avec la collaboration active , inconditionnelle et systématique d’habitués du corps médical, spécialistes de grilles de lecture mais incapables de prouver ce qu’ils avancent ou annoncent comme maladie et pourtant de façon péremptoire.
Pour les aider , ils peuvent compter sur de nombreux appuis d’intermédiaires qui vont des pompiers aux policiers , susceptibles d’orienter ou canaliser les cibles à éliminer, vers leurs services.

Ces médecins fabricants de faux dossiers sur commande sont des faussaires souvent pervers. Jamais contestés , ils procèdent en réseau et sans gêne en multipliant les décisions privant une cible de ses droits par paliers successifs .

Ce seront ensuite , et si possible, autant de verrous de type administratif à faire sauter pour sortir . Pour l’éviter , ils utilisent des neurotoxiques à forte dose. Ceux qu’ils m’avaient donnés, tout spécialement, la veille d’un entretien avec le juge , et que j’avais fractionnés et partagés avec les poissons de la Seine, donnaient des manifestations de type LSD.

Deux plaintes contre des médecins faussaires qui sévissaient à l’hôpital Européen Georges Pompidou, n’ont jamais été traitées. Elles ont été « oubliées «, malgré mes lettres de rappel à Mr Molins Procureur de Paris .

Une plainte contre un gestionnaire de biens et également faussaire, de Vannes (56) portée en août 2014, avait d’abord été détournée vers la catégorie petite escroquerie. Une fois recadrée à l’initial « plainte pour faux et usage de faux » , elle était passée sous le coude de quelques policiers étouffeurs, chargés , paraît-il d’ une enquête qui dure …. qui dure…. et durera.

L’absence de traitement judiciaire des plaintes de femmes est un élément majeur d’un sytème de domination par déni de droits constitutionnels . Ce système de domination s’ auto-alimente par détournements des qualités, des fonctions et des salaires liés à des responsabilités utilisées pour nuire à une partie de la population , par des individus qui prennent des poses ou parodient des actions de protection .

Cette absence de traitement judiciaire de plaintes de femmes alimente une forme d’omerta mafieuse faite d’oublis volontaires, d’intimidations et de menaces diverses , pour permettre le secret et le silence sur une organisation de représentants du droit qui le bafouent pour assurer leur pouvoir , à un premier niveau .

A un autre niveau , elle se révèle comme l’expression la plus flagrante d’un système de solidarité et de fraternité criminelles qui entretient en ne le combattant pas, voire promeut, le crime violent , barbare et caché qu’est le harcèlement électronique par exemple , et ce, à n’importe quel prix de santé ou de vie pour les victimes qu’on essaie de faire taire en les privant simplement de leurs droits constitutionnels élémentaires .

Pour essayer de contraindre  les cibles au silence on prétend en plus qu’elles sont

« procédurières »

ce qui est censé être un trouble du comportement., alors même que la multiplication de leurs plaintes relève du non traitement des précédentes et surtout de la continuation des horreurs non traitées et non arrêtées.

Ce système criminel permet donc en fait la destruction programmée de personnes dont il ne restera aucune trace de plaintes et par conséquent aucune trace non plus des faits incriminés , que ce soit dans les archives de la police ou dans les annales de la justice à la rubrique des cas ayant fait jurisprudence .

 

arabiesaoudite-vote-femme-miblog

« Elle dit qu’elle vote contre la lapidation » 

 

Lettre au  ministre de l’INTERIEUR ( lettre portée. Aucune réponse)
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/lettre-monsieur-valls-ministre-de.html

Lettre au  Préfet de police et  en référence à une réponse du  Tribunal Pénal International
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/10/03/lettre-a-monsieur-boucault-prefet-de-paris/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/07/06/h-c-e-rappel-pour-les-elus-francais-la-torture-en-france-au-xxieme-siecle/

Quatrième lettre au  Président de la République française François Hollande
http://etouffoir.blogspot.fr/2016/01/terrorisme-cache-lettre-au-president-de.html

PARIS (75)
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-torture-par-ondes-pulsees.html
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/06/lettre-monsieur-le-procureur-de-paris.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n-3.html (M Lerouzic)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n2.html (M Boillet)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n1.html ( M Delchev)
VENDÉE (85)
http://etouffoir.blogspot.fr/2016/02/2eme-plainte-aupres-du-procureur-de-lso.html
http://etouffoir.blogspot.fr/2016/02/1ere-plainte-aupres-du-procureur-de-lso.html
https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/03/04/l-s-o-et-piege-a-cible/

 

ONU et CEDH
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/haut-commissariat-aux-droits-de-lhomme.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/photos-et-cour-europeenne-des-droits-de.html

Publicités

Seule contre TROIS

19 Oct

Image

« Le TROIS  est important »

Cette remarque  avait été faite par Mr Le Drian s’adressant aux soldats du 3ème RIMA de Vannes avant leur départ au Mali .
Mr Le Drian est Ministre de la Défense,  et accessoirement des ondes  .

Il est aussi  franc –maçon. Le TROIS  ici, était donc une évocation à double sens  dont celui du symbolisme porté par ce TROIS là,  dans la confrérie mondiale de  la maçonnerie.

Pour m’impressionner peut-être, m’intimider sûrement et évoquer l’origine de l’acharnement dont j’étais l’objet  sans aucun doute, le  TROIS  m’avait été imposé sous diverses formes dont des paquets de TROIS hommes ou personnes  qui  voulaient être remarqués,  m’avaient  poursuivie  ou s’étaient essayés  à des comportements menaçants .

Procédant sur la base de cette même allusion du TROIS tout puissant , leurs hommes de main l’avaient tout autant suggéré  en me le fourrant sous le nez à leur manière.

L’autre apparent symbole utilisé dans du harcèlement  avait été le bleu . J’en avais déduit que cela voulait peut-être  faire penser aux «  loges bleues »  et donc aussi à la franc-maçonnerie.

http://etouffoirs.wordpress.com/2013/09/20/all-blue/
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/09/20/la-couleur-bleue/

le blog etouffoirs a été censuré et supprimé par wordpress : https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/censure/

Un autre symbole , jamais utilisé dans leur harcèlement, mais tout particulièrement prisé par les frères  est celui ci-dessous.

Image

La photo avait été prise à l’intérieur du musée de la terreur à Budapest . Ce  bâtiment gris sinistrose  très réussi,  alignait dans son intérieur des salles d’expositions  des horreurs du nazisme et du communisme  tout aussi sinistrosantes. Les seules taches de couleur disponibles  venaient d’une série d’emblèmes des régimes nazi et communistes dans le monde .
L’emblème  ci-dessus était la dernière de l’alignement.Angelika

A Budapest , justement, ils avaient été TROIS à me regarder manger chez Angelika , avant de finalement se décider, un peu embarrassés,  à  faire la même chose. Et ça avait plu au serveur. Il m’avait demandé de revenir le lendemain. On pouvait facilement  en déduire que ces TROIS  là étaient des gens connus ou importants . C’était bon pour le commerce.

A Pornichet à l’hôtel IBIS, ils avaient été TROIS  à attendre alignés contre un mur. Ils ressemblaient à des policiers  proprets  en civil.  A mon arrivée, le gérant m’avait désignée du menton. Ils s’étaient levés et étaient partis . Mon coffre dans l’hôtel,  et  situé au niveau de la réception,  avait été fouillé.

ma manif

A Paris, devant le Palais de Justice où je faisais les cents pas avec un panneau sur le dos expliquant ma situation, ce sont TROIS huiles de la PJ située juste derrière,  qui étaient arrivés. Après un court conciliabule, ils avaient choisi l’évitement .  Leur chauffeur était cramoisi d’apparente confusion.

A Dunedin ( NZ) c’est une caravane de TROIS véhicules semblables qui m’avait poursuivie . Elle était  menée par une voiture de la police qui avait fait un écart en me poussant dans le fossé pour se faire remarquer. Revenant alors  sur mes pas pour observer ce cortège bizarre, j’avais vu chaque homme  au volant se tasser sur son siège. Comme pour disparaître.

A PARIS, ils avaient été TROIS à me faire des signes à l’intérieur d’un tribunal de proximité. L’un , à l’allure aussi militaire que les deux autres, avait fait mettre mon dossier sur le sommet de pile par un huissier. Furax, la juge m’avait dit qu’elle n’avait rien compris au dossier et réservait sa décision.

A Angers (49) alors que j’en attendais deux, ce sont TROIS policiers de la ville qui étaient venus faire à domicile et sans PV, une comédie immonde de gros bras,  chargés d’inventer une situation  censée me ridiculiser.

La photo ci-dessous avait été publiée dans le journal anglais The Guardian avec pour titre : Ils ont un point commun : ce sont tous des policiers.

freemasonsunite

A Londres aussi, une escroquerie, fabriquée contre moi  par les réseaux de harcèlement ,  par internet,  avait été étouffée par la police.

Les exemples de ce type  du TROIS toujours seulement suggéré  comme TOUT PUISSANT avaient été  nombreux   à travers le monde et mes voyages ces dernières années, dont l’Islande et Cuba . 

Les frères « occupent » l’Islande .

Ils occupent tous les postes importants  à Cuba où ils ont permis au régime actuel d’être,  et où ils ont, en échange,  les mains libres . Dans ces deux endroits, « mon » harcèlement électronique avait été proche de l’horreur. Prévu et très organisé.

Ces exemples  du TROIS montré,  sont des faits,  par allusions seulement , qui se veulent de harcèlement en réseau , par des gens ayant autorité  ou délégation d’un Etat . Les dits exemples  sont naturellement  tous aussi fastidieusement ridicules  que les précédents  et voulus comme tels  .

Ce qui inclut aussi un petit dernier,  fabriqué par des médecins aussi  pervers  que les autres et soucieux, comme eux,  d’humilier  avec les attributs de leur fonction . Dans le cadre d’une hospitalisation sans objet ,  préfabriquée,  c es médecins hospitaliers   avaient proposé une VAD ( visite à domicile) suggérant ainsi implicitement que j’étais peut-être  une souillon qui entassait  toutes  les poubelles du quartier sous son lit . Une  VAD se fait en compagnie de  deux infirmières. C’est la règle.  Dans mon cas, elles étaient TROIS.

Mais avant d’être TROIS tout le temps et partout, à reproduire ce qu’ils savent si bien faire pour détruire des êtres humains  ,  il en avait fallu UN. Ça suffisait.

Il faisait sans doute partie d’un trio de base à l’origine première de ma situation .
Frère biologique + épouse + franc –maçon/coucou .
Ce dernier aurait tout naturellement mis à disposition de la haine viscérale de la dame , sa grande confrérie destructrice sans condition . Il avait aussi l’habitude de ridiculiser mon frère biologique en le substituant dans toutes les  situations ou discussions qui ne concernaient que notre famille.

 Et le reste ressemblait à la pelote du bousier : plus il avance plus elle augmente, faite de n’importe quoi.

Mais il n’est pas exclus non plus que les deux hommes de ce trio funeste , employés de l’armée,( ou l’un  prenant encore  la place de l’autre),   aient vendu à leur employeur ,  un ou deux cerveaux de femmes, celui de ma mère et le mien,  pour expérimentation in vivo. 

Cela se fait par l’intermédiaire de services très spéciaux qui pratiquent la traite des êtres humains  pour, prétendument,  faire avancer la science dans le domaine de la suprématie de type militaire  *

http://rudy2.wordpress.com/a-interview-accorde-a-un-ex-agent-des-services-secrets-surveillance-secrete-et-torture-par-radiations-par-les-services-secrets/

La grande confrérie des maçons  devenant alors,  moyen d’expérimentation puis de destruction,  et   corps intermédiaire de couverture de ces services.

CEDH  et ONU y compris , puisqu’ils  avaient contribué à « couvrir » et cacher cette histoire en rejetant mon dossier et ma requête qui incluait un viol en groupe , étape habituelle de dressage/ domination/humiliation de femmes par  des  frères . Ce crime dûment préparé,  digne de terroristes ou de militaires , avait été  oblitéré par la police et la justice française, puis par la Cour Européenne des Droits de l’Homme. l’ ONU avait  ensuite reçu ma requête envoyée en doublon à New York et à Genève (HCDH) . S’enmmêlant  d’abord dans des réponses contradictoires, le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme,  avait finalement déclaré son « incompétence ».

Cette vente très vraisemblable  de cerveau  et de vie, est  une ( ou la seule)   explication plausible à des phénomènes  précis à expliciter,  mais aussi  au mutisme incroyable  de Mr HOLLANDE, de Mr VALLS , de Mr LE DRIAN, de Mr AYRAULT prévenus de cas de torture du cerveau , et qui n’ont  même  pas accusé réception des courriers. Comme s’il fallait garder tout cela secret.

    Auquel cas, JJ Walti qui prétendait que ses deux dentiers à 20.000 euros lui avaient été payés pour services rendus  dans cette histoire , par l’armée, aurait raison . Il serait bien, alors ,  un criminel protégé par choix . Tout comme son mentor dans l’immeuble, criminel par complicité.

***

Ci-après , des extraits de l’entretien avec  un ancien agent des services secrets interrogé aussi sur l’utilisation des micro-ondes , extraits du texte de rudy2 , proposé en lien ci-dessus

Carl Clark : C’est un peu comme dans un film de science-fiction. Les gens pouvaient être traqués partout, grâce au radar, au satellite, grâce à une station de base et à des programmes informatiques complémentaires. Par exemple, souvent trois dispositifs-radar sont placés à proximité de la personne. Le radar émet des ondes électromagnétiques, puis évalue les résultats.Ainsi mes amis qui travaillaient dans les départements spéciaux pouvaient traquer l’individu sur son ( leur ?) ordinateur, toute la journée. Cette localisation a facilité l’utilisation des armes . Les collègues pouvaient voir où exactement ils devaient viser et aussi comment la personne y réagissait.
Armin Gross: Quels effets ces armes eurent-elles sur les individus ?
Carl Clark : Elles pouvaient provoquer de la chaleur ou des brûlures internes, elles provoquaient des douleurs, des nausées et la peur. Cependant, les traces très souvent restent invisibles sur la peau. Si ces personnes vont consulter le docteur, il leur affirme qu’elles n’ont absolument rien.
Armin Gross : Quel est le but poursuivi avec ce “bombardement” ?
Carl Clark : On veut intimider les gens
…….
Réseau de surveillance gigantesque.

Armin Gross : Savez-vous dans quels pays les Services Secrets surveillent des individus et utilisent contre eux des armes à énergie dirigée ?
Carl Clark : Aux Etats-Unis, en Allemagne, en Chine, en Corée du Nord, en Russie, en France et en Angleterre. (NDT: Carl Clark a certainement oublié d’ajouter “entre autres”, car il sait pertinemment que plusieurs autres pays sont impliqués). Tout cela se fait normalement, sans que les gouvernements en soient officiellement au courant.
Mais officieusement, je crois qu’il doit toujours y avoir au sein du gouvernement des personnalités impliquées ou qui en sont au courant, d’une façon ou d’une autre.
Armin Gross : Savez-vous combien de gens sont sous surveillance ?
Carl Clark : En Angleterre il y a environ 5000 personnes sous surveillance et approximativement 15 000 “espions”. À côté des grands Services Secrets il y a encore 300 à 400 petites sociétés de Services Secrets qui …..