Tag Archives: police

The Right to Normality – Le droit à la normalité

7 Jan

Ce qui suit est destiné à faire écho à la remarque d’Eleanor WHITE et qui se trouve au dernier paragraphe de l’article https://etouffoir.blogspot.fr/2018/01/les-recettes-du-harcelement-criminel-en.html

Le texte suivant est un résumé d’une requête présentée à la Cour Européenne des Droits de l’Homme en 2010.
Cette requête avait été présentée en français et en anglais.
La version française avait été mise en ligne sur un blog. De façon inhabituelle , la version allégée de ce jour , est composée d’extraits de  la version anglaise.

Le droit à être traité normalement , comme tout citoyen respectueux des lois, est une revendication commune à tous les individus ciblés par le harcèlement criminel en réseau.

L’incompréhension et la stupeur des cibles de harcèlement criminel en réseau , face aux réactions des forces de l’ordre et de la justice nationale qui les empêchent d’accéder à une vie normale , semble être la même dans les pays dits démocratiques du monde entier,  où les cibles apparaissent comme des sous-humains,  privés du droit à faire reconnaître les délinquances et crimes subis ,mais contraints de payer leurs impôts ou leurs factures.

Ci-après , des extraits de ma requête à la CEDH

For more than ten years now, I have been the victim of continuous, complex violence and violations, not to mention a gang rape.

From 2001 onwards, my vehicles but also my home were continually broken into every time I was absent from home. During the years of these violations a rape, thefts, damage, insults and threats were committed. I was constantly followed and placed in abusive situations, entailing considerable expense.

The only way to describe the method used for this deliberate destruction is to imagine uninterrupted gunfire from different, complementary angles, with a single purpose: to destroy the target.

I am that target, sometimes a prey, sometimes a toy. I am a woman alone, isolated now, a victim sometimes despised, sometimes ridiculed or deliberately humiliated.

To deal with this unimaginable situation I turned to the State legal services for protection, as would any citizen with nothing on her conscience. .

To clarify this rather complicated case, in a necessarily abbreviated form, I will furnish merely a few distinct examples, under four headings :

– the manufactured psychological context: rumours, image destroyed,  insults

– total insecurity : break ins, thefts, damage, spying,

– rape denied by the courts : rape

– other denials : complaints , procedures

Repeated, converging rumours gradually presented me as deranged . All my acts and behavior were interpreted to give grounding to these rumours.
In 2004, the door-keeper and her husband, made bold by their supporters, went so far as to insult me, for no personal reason, in the hall of the building: «  whore, bitch… madwoman… she’s driving us up the wall»
My complaint, filed in Paris against them for insulting language in November 2004, was declared a nonsuit in March 2006.
Because this case received no action, other offenses followed.

On 24 December 2009, my next door neighbor, of whom I knew merely the profession (artist), stood on the landing outside and shouted, for the benefit of the neighbors, that he would « have me sent to a mental hospital ». After shouting this three times, he called me a « bitch, worse than shit, unscrewable » and interrupted my protests with « shut your mouth, bitch ». He ended with  » I’ll break you « .


These unwanted visits resulted in broken crockery in the cupboards, clothes torn or stained with ink in the wardrobes, objects damaged by small knocks, carpets torn and cut with cutters, furniture damaged by tearing off surfaces, burning with acid, holes and blows by heavy objects. Electrical, electronic and IT equipment was broken or put out of service.

My cars, parked in the street and opened with copied keys, were similarly damaged: thefts, locks broken, batteries emptied, tyres punctured, various objects removed, electronics interfered with etc.

To give but two examples of these organised destabilizing tactics, my cheque book was stolen from the apartment during one of these illicit visits and found several days later in plain view on the back shelf of my car, which was locked normally.

Documents filed and placed in a cupboard were found littered on the floor of the sitting room despite the fact that the apartment was protected by a burglar alarm in my absence. The alarm system log showed no indication of an intrusion.

These stressfull anecdotes seem improbable but they should have been investigated by the police when I complained.
No policeman came to investigate.

In 2002 a gang of rapists entered my apartment (locked and bolted) during the night. I woke from a deep sleep to hear their voices around my bed. I tried to move, but my body did not respond to the orders of my brain. I was knocked unconscious and raped with no protection.
The next day I found bruises on my arms and legs.
Given that I was the victim of a rumour campaign describing me as « mad », I choosed not to file a complaint with the police.

However, in 2007 I denounced this rape, once I had proved that I was not mad and explained the stratagems set up by my mother’s solicitor and their purpose: to eliminate me so that my brother could inherit both my mother’s estate and mine.
In France, judges informed of a rape have the obligation to inform at once the Public Prosecutor who must order an investigation.
Neither of these two magistrates contacted me or interrogated me following my denunciation of the rape.

The rape was not added to the list of my complaints by the examining judge.

This offense was denied by deliberate omission by the judges as of May 27 2007.

Throughout this series of violent acts, I filed many complaints about the various incidents.

The fact is that my position as a victim was mainly denied by representatives of the State, sometimes cunningly, often by criticism or ridicule.

Refusal to inform
On February 6 2008, the examining magistrate ordered a refusal to inform without proper motivations (as requested by the article 86 of the Code of penal procedure)

Court of Appeal
I appealed against the refusal to inform in the Paris Court of Appeal, on the grounds that this case had been dealt with,  haphazardly and carelessly,  in view of the letters from the examining magistrate dated July 25 and October …..
It seemed clear that these irregularities , plus the nullified and absent report on my hearing of June 7 2007,  implied that the examining magistrate was not in possession of the necessary facts on which to base a decision.

My appeal was therefore based on those inconsistencies.

Court of Cassation
In its report, G 09-80. 819 , dated 23 April 2009 the rapporteur of the criminal division of the Court refused the appeal on the basis of Art. 590 of the Code of Criminal Procedure, which requires that reference be made to the laws the violation of which is invoked.

In the same report dated April 23 2009, the rapporteur repeated the inventions of the investigating chamber: « imaginary allegations … exacerbated persecution complex », without reference to the article in the Code of Penal Procedure incriminated.

Various actions, omissions and décisions in this case have violated Arts. 3 , 6.§ 1 and 8 of the Convention.

Violation of Article 3 of the Convention

« No person shall be subjected to torture, nor to inhuman or degrading punishment or treatment »
Policemen and magistrates have also participated .

This treatment by the public authorities began with the words of Mme R, a policewoman, who, talking to me , of me, used the term « mad » on November 23 2003.

In 2005 , Mr B. , a policeman, shouted :
 » She has a persecution complex… she doesn’t want to be treated… she has fallen out with everyone. It was the same in Paris ».
My supposed state of derangement, as decreed by judges not qualified to diagnose it, thus became an officially acknowledged stigma.

The language used was sometimes, cleverly, on the borderline between the psychological and the psychiatric: « eccentric… extravagant .»
Those personal value jugement were used to describe me , instead of investigating the offenses I kept on mentioning ..
Fighting alone against the all-powerful State bodies to make them admit that I am a victim and a normal citizen has been a traumatizing experience and the moral suffering has exhausted me. Hitherto my fight has been in vain.
The rape accusation in 2007 was ignored and hidden by the representatives of the French State at the highest level, yet their function and French law require them to take the complaint into account and investigate.

Denial of rape also increases the victim’s suffering and leaves her no chance of reconstruction.
In my case, the gang rape, in my apartment, after placing me in a state of dependence, was a degrading and humiliating experience and violated my right to physical and moral integrity.

Violation of Article 6 § 1 of the Convention

« All persons shall have the right to have their cause heard equitably, publicly and within reasonable delays, by an independent and impartial tribunal set up by law, which shall decide, either on the contestations arising from civil rights and obligations, or on the grounds for any criminal accusation against them ».

In my complaint n° 204/00037 filed in Angers in 2004, the investigation of the policewoman, Mme C. clearly notes the examining magistrate’s refusal to allow any search of my home.

« the judge issuing the order stipulated that it was not necessary to investigate at the complainant’s home. These observations would add nothing to our investigation. »
In June 2007, two documents from the file processed by Angers disappeared: the report of the hearing and the report on the observations in my home.
Actually , these actions which happened to heap ridicule on a victim (me)
turned out to appear as a parody of justice.
The examining chamber then grounded its order on the fact that my previous complaints about similar, but not identical, facts had given rise to dismissal of the case.
It adds, in the absence of any result of investigations that were not pursued, that this case is based only on my imagination driven by « a form of exacerbated feeling of persecution ».

It stated too, that my complaints were not criminally qualifiable .
The deductive reasoning which ends up in this conclusion seems to be that since I am said perturbed, then I am not « trustworthy » and so are not my complaints .
In fact, because I was catalogued as « disturbed » and « affabulating », I simply never benefited from an impartial treatment of my complaints.

The order from the Criminal division of the Court of Cassation on September 1 2009, refusing to admit my appeal, is also in violation of article 6§1 of the Convention.

This judgement, which relies on article 567-1-1, declares that there were no grounds allowing the appeal to be heard, without detailing what those grounds might be. Article 567-1-1 provides that the appeal must be declared as not admitted where it does not present « serious grounds for cassation ».

Violation of article 8 of the Convention

« All persons have the right to privacy in their lives, homes and correspondence.

No public authority may interfere in the exercise of this right, unless this interference is provided by law and constitutes a measure which, in a democratic society, is required by national security, public safety, national economic health, defence of law and order and prevention of criminal acts, protection of health and morals, or protection of the rights and liberties of third parties ».

The first line of the Convention asserts the right to privacy in the family, home and correspondence. It goes on to confirm that public authorities may not interfere in the exercise of this righ
By suspecting me, indeed accusing me, of disorders or illness that had been neither observed or named by specialists, the police and examining magistrates clearly violated my privacy.
By the same token, they damaged my reputation by formulating these accusations of behavioural disorders invented for their own convenience.

These manoeuvres and humiliating criticism also violated my right to dignity.

All these procedures by the public authorities thus interfered in my private life
The right to privacy in the home implies that the home is inviolable. It is guaranteed by the Convention and the member States.

It so happens that no report on the violations of my domicile was ever made. The two reports expected ( dated 14-6-2005 and 8-6-05) do not appear to exist.
There was therefore a deliberate intention on the part of the State representatives to hide the extreme situation that I experienced, and do nothing.
It would therefore be appropriate here to consider that these violations and their consequences are proved, because the method of the ostrich hiding its head in the sand, used by the French State, leads us to suppose that the absence of investigation and reporting,  prove precisely that I must be telling the truth.

The incessant violations of my privacy deprived me of normal security and enjoyment of the apartments I was living in.

The privacy, security and well-being in my living spaces were denied me for ten years through the inertia or inefficiency of the authority that guarantees them. The consequences were destruction and incessant thefts.
Furthermore, I wish to draw the attention of the European Court of Human Rights to the right, not observed in my case , and cruelly highlighted by it:


which would serve to protect many woman ( humans) at the basic level of acts of justice in Europe and throughout the world.


Harcèlement criminel – « gang stalking » – Individus ciblés

19 Déc



Pour mémoire , le terme français  » harcèlement criminel » sert à traduire la notion du « gang stalking » anglophone.

Les victimes du harcèlement criminel sont désignées du terme Individus Ciblés ou IC ( TI en anglais)

Le harcèlement criminel, est  aussi appelé harcèlement psychotronique * (1) . Le mot est une contraction des deux éléments importants de ce phénomène : la psychologie et l’électronique .

Le harcèlement criminel   inclut donc :

  • le harcèlement en réseau,( psychologie et comportements des agresseurs)
  • le harcèlement électronique ou électromagnétique .( utilisation d’outils ou armes, issus de technologie)

Ce harcèlement criminel est un  phénomène caché  . Il peut se révéler   mondial  pour certaines cibles , en fonction du ou des groupes qui organise(nt)  le harcèlement contre cette cible .


Le harcèlement criminel  est destiné à :

  • faire devenir fou,
  • pousser au suicide ,
  • faire des expérimentations sur de cobayes non consentants, et sinon,  au moins pire ,
  • marginaliser et paupériser la cible .

En France, le harcèlement criminel est parfaitement connu des forces de l’ordre et qui prétendent le contraire. Dans certains cas , elles en usent même et en abusent , de façon directe ou indirecte, peut-être surtout,  quand la cible est une femme et qui résiste.

Pour un peu résumer  les divers aspects de ce phénomène caché et protégé , voici ci-après une vidéo sous-titrée . Cette  vidéo  a été prise  du blog d’un IC , qui notait récemment , une relative amélioration de sa situation.

Pour faire la part des choses dans une situation de harcèlement électronique , il faut préciser que les agressions et expositions volontaires  à la technologie qui propulse des sons portés par HF ,  ou des RF , vers le cerveau et le corps d’une cible , entrainent de nombreux problèmes et de très graves pathologies et maladies dégénératives.

La victime subit des situations entièrement fabriquées pour vengeance ou règlement de compte personnels. Dans de nombreux cas, la sécurité sociale « paiera les pots cassés « , et même des hospitalisations à 900 euros par jour.

Le SICEM  (  syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques , expliqué sur le site ARTAC)  définit ,  ce qu’on appelle communément et laconiquement l’état d’EHS ( électro hypersensibilité ), qui est dans le cas des  » Individus Ciblés « , une  des maladies induite par le matraquage de signaux . Cet état d’EHS, explique aussi les sensations de piqûres, picotements, étincelles , pincements des nerfs et brûlures ressenties à proximité d’émetteurs de signaux RF . Les IC-EHS  savent qu’un émetteur de RF se trouve à proximité, même sans le voir.

Dans mon cas , et  à titre d’exemple, lorsque le criminel de proximité , ou tout autre plus éloigné ,  met son appareil en fonction pour faire son repérage par projection de signaux  sur le corps , j’ai déjà  et ainsi par sensations décrites ci-dessus, une indication de ce qui se prépare dans les secondes ou minutes suivantes : un matraquage , un mitraillage ou un bombardement de souffrances  et problèmes de santé induits et programmés. 

A partir de la vidéo ci-dessous, même en mettant de côté la théorie américaine  de la conspiration étatique telle que présentée ici, on peut comprendre celle de complots divers , faits  d’individus qui ont accès à la technologie ad hoc, et possèdent les relations ,  les complicités habituelles ,  et les  connivences nécessaires pour mettre en place ces  nouveaux outils du crime parfait , en cachette et  à distance . Situations forcément protégées par des représentants de l’Etat. A titre, souvent,   personnel ou corporatiste.


Tirs d’énergie dans les bronches et l’estomac – HCE

15 Déc


Ce tir d’énergie violent ci-dessous ,  avait atteint les bronches avec une précision chirurgicale.

img_0735-tir-ds-les-bronches La fréquence porteuse est 0,9 GHz ( en jaune)
Compte tenu de ma position sur le sol , dans la cuisine , et de l’emplacement du détecteur/enregistreur , ce tir venait de l’étage supérieur. A221.

Le criminel corse , locataire de l’appartement du dessus (A221)  semblait absent . Sa place de parking était vide .Photo/vérification faite après ce tir .


Des bruits dans l’appartement A221 y indiquaient une présence.
J’avais pu noter également la présence dans l’immeuble , du fils Brochet, le fils de ma voisine d’en face, fan de harcèlement de femmes seules.

Ce 15 décembre , les tirs d’énergie vers mon couchage avaient commencé très exactement 50 secondes après mon installation. Ce qui indique, bien sûr, une surveillance de mes mouvements et déplacements et une disponibilité  du criminel remplaçant de Stefane ( A221) , à l’affût.

Les tirs précédents celui-ci ,  et sans doute destinés à me faire migrer vers ma voiture , pour permettre un peu de distraction et d’exercice au criminel venu jouer à la guerre, avaient été majoritairement comme ceci  ci-dessous :


à , cependant, une autre  violente et brûlante exception  près d’un tir d’énergie  qui avait visé l’estomac, comme ceci ci-dessous. Ce tir avait duré. La fréquence porteuse était  encore 0,9 GHz et la densité de puissance  la plus importante , en 𝝁W/m2 , est colorée en marron.


Les ultrasons repérés dans la pièce étaient passés de 2,9 nT à 3,6 nT en l’espace d’une heure et demi, entre 21h30 et 23h  L’appareil avait été paramètre pour une recherche entre 15 kHz et 80 kHz



Les brûlures d’estomac et mon mal de tête avaient  empiré plus rapidement.


Cette conclusion commence à s’imposer.

Torture en représailles

17 Mai

torture du cerveau stock-photo-brain-pain-medical-health-care-concept-as-a-human-thinking-organ-with-barbwire-or-sharp-barb-wire-314240933

La torture consiste à pulser de l’énergie vers mon appartement et l’endroit de cet appartement où je me trouve et où  je me déplace plus particulièrement. L’énergie dirigée est émise et pulsée, venant du dessus et du dessous, donc  à partir  des appartements voisins.

Les tirs m’atteignent , comme toutes les autres cibles de ce même phénomène de torture , quand, pour éviter les agressions directes, je vais m’allonger, sous la table, dans la salle d’O ou dans la cuisine. Tous ces déplacements en pleine nuit , sont, en plus, fatigants.

Ces tirs d’énergie visent et atteignent la tête , actuellement sous forme de sons stridents qui provoquent une mise à feu des neurones du cerveau , font mal , et empêchent le sommeil.

Cette forme de torture a donc deux constituants de base,
La souffrance infligée en continu et volontairement
La privation de sommeil en continu, également.

Cette torture a d’autres expressions, tout aussi cachées, et est responsable
de dérèglements de nature neuro-chimique provoqués dans le cerveau, avec atteinte au système auditif, aux capacités de concentration et de mémorisation,
de perte de capacité de réaction du système immunitaire avec en corolaire une accélération de croissance d’éléments cancéreux , générés par , d’abord et pendant plus de 3 ans, des tirs incessants de micro-ondes vers le crâne et toutes les autres parties du corps.

représailles images

Les représailles sont des réponses de vengeance à la dénonciation de cette torture. Elles sont censées faire taire et conditionner une victime à la soumission et au silence. Ces représailles sont conçues pour générer la peur. Elles sont mises en place et en action immédiatement après une action de défense , ou d’information faite par la cible.

Comme dans le dressage des animaux, les criminels ici, espèrent un réflexe (de soumission ) de type pavlovien.

image du blog : http://blog.francetvinfo.fr/dans-vos-tetes/2013/11/14/sommes-nous-tous-conditionnes.html

Après deux journées successives d’activisme avec suiveurs en continu, et la mise en ligne de l’article https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/05/16/le-son-du-dessous/ l’annonce des tirs d’énergie à venir , s’était manifestée par une démangeaison en profondeur du talon du pied gauche. Ça changeait de la sensation d’étincelles au même endroit.
Et schalk. Une fois la position du corps repéré , les tirs de sons avaient commencé.

Le réseau criminel des Sables d’Olonne, montrait une nouvelle fois qu’il avait tout prévu et était positionné en embuscade.

Sitôt un montage de protections rendu plus efficace au- dessus du corps, les tirs étaient immédiatement venus du dessous, s’ajustant ensuite , à toute vitesse , en provenance ( au-dessus ou en dessous) et en intensité, quel que soit l’ endroit de l’appartement choisi pour essayer de les éviter.

Le réseau criminel des Sables d’Olonne a donc le temps, l’envie et le moyen de repérer mon corps , quand je suis dans mon appartement, toute lumière éteinte.

Le réseau criminel français tel que décrit dans mes blogs et quelques autres ,  et ici encore, en Vendée est protégé
par le maire de la ville , ancien magistrat du siège, qui refuse de faire un boulot minimaliste et obligatoire , à base de l’article 40 du CPC,
par le commissaire de police de cette ville soumis aux directives du préfet, et qui  avait fait transformer en toute illégalité des plaintes pour torture par une victime ( moi) ,

  • en plainte d’accusée de diffamation par le tortionnaire des sénioriales G. Poitevin *(1),
  • ou en plainte d’accusée de dégradations par le tortionnaire de Cap Olona D. Stefane.*(2)
  • Ceci est habituel, en France.
  • Dans ce pays , aucune des plaintes de victimes de harcèlement électronique n’a à ce jour donné lieu
  • à une quelconque enquête des pouvoirs publics ,
  • ni à des mesures de précaution pour dissuader les barbares dénoncés , de participer à cette forme de torture cachée et/ou les empêcher de continuer à le faire.
  • torture stock-vector-red-man-tied-with-barbed-wire-in-black-background-107715716
    Il faut savoir que, pour une victime, le fait de se taire, n’empêche pas la torture.
  • Le réseau criminel de base habitué depuis longtemps, impuni et protégé , entretient et maintient une pression constante par torture aménagée , entrainant une forme d’usure et de dégradation de la santé et du cerveau qui aboutira forcément à un état végétatif d’exclusion de la cible.
  • Les victimes concernées par ces vengeances haineuses déléguées à des réseaux de sadiques approvisionnés en technologies meurtrières , et tels que décrits dans de nombreux blogs , ont deux issues principales
    dénoncer le phénomène et informer les citoyens du danger qu’ils courent aussi, pour essayer d’obtenir une législation cohérente qui traite le problème rapidement.
    accepter les souffrances , et l’ assassinat en bande organisée, en silence




http://etouffoir.blogspot.fr/2016/03/maraude-sauce-poulet.html ( convocation au commissariat)


  • torture stock-photo-human-rights-word-cloud-on-white-background-227806630

Armes acoustiques – crime organisé- individus ciblés

26 Avr


Ce matin-là , épuisée par une nuit de tirs dans la tête, j’étais entrée dans le commissariat du Vème arrondissement de Paris. Je souhaitais porter plainte contre Jean-Jacques Walti, le criminel responsable de cette criminalité par  souffrance dévastatrice ,  typique de vengeance misogyne, concoctée en bande organisée  , et faite  à travers les murs et sur fond de technologie ( alors) inconnue  de moi.

Le jeune , courtois et fringant gardien de la paix désigné pour enregistrer et  rédiger cette plainte, était accompagné d’un ancien. J’étais sa toute première plaignante. En vrai pro. , il avait voulu des détails sur le harcèlement électromagnétique que je mentionnais, questionnant sur les moyens utilisés par J-J Walti  :

«  infrasons  ? «  ou «  ultrasons  ? « 
Chic. J’étais enfin , en face de quelqu’un qui ne faisait pas semblant de ne rien comprendre et risquait même de m’expliquer quelque chose.
Et là… son écran avait du lui dire d’aller voir dans un bureau , à l’arrière. Car il était parti tout d’un coup.
A son retour, il m’avait appris qu’il n’avait trouvé aucun dossier sur J-J WALTI.
«  Pas de problème . Je vais vous le faire «  …
«  heu….ça ne marche pas comme ça  »
J’avais repris ma pièce d’identité , remercié et salué.

Ce jeune gardien de la paix avait , comme les autres, montré que le harcèlement se fait aussi dans les commissariats où retournement souvent, on ne traite pas les plaintes des victimes .

Comme  dans le schéma du harcèlement global on y  utilise qualité, lieu, fonction pour transformer une situation en acculant une personne  dans une situation volontairement  inversée. Dans le harcèlement global, par exemple, de cliente payante, elle devient victime d’escrocs. Dans un commissariat ,  de victime elle devient souvent  accusée.

Les policiers qui sont là dans leur lieu de travail et dans le cadre de leur fonction, et payés par les contribuables , utilisent l’un , l’autre et l’autre en les retournant contre la victime du crime organisé par moyens électroniques, au profit de la protection de criminels et de l’organisation qui les emploient.
Là, le jeune gardien de la paix n’avait pas eu le temps d’aller au bout du processus. J’étais partie avant.

IMG_6968 email à une autre cible

Ceci ci-dessus est extrait d’un imèl envoyé à une autre cible , le 23 avril 2016. Ce matin-là  , jour de congé pour le voisin du dessus, bras armé du crime organisé local et protégé de la police   j’avais été attaquée par des tirs d’ultrasons, et alors que je n’avais aucune protection disponible pour me couvrir.

86 kHzIMG_6965 86 kHz

Le texte ci-après , très important pour les cibles de harcèlement électronique , qui s’avèrent être majoritairement des femmes avait été traduit d’internet , il y a quelques années. Comme il était à usage , alors, uniquement personnel, je n’avais pas noté la source ou le nom de l’auteur.

Si quelqu’un ( que je connais) le reconnaît et que ce texte est par ailleurs sous copyright, je sollicite , ici que cette information soit laissée en commentaire. Ce qui m’amènera à retirer immédiatement cette traduction qui avait été faite rapidement , pour tentative de compréhension de ma situation.


Une variété d’armes acoustiques utilise les infrasons , les ultrasons , et les plages sonores . Ces armes dirigent le son vers une cible . Le son est énergie . Ces armes peuvent être considérées comme des armes à énergie dirigée .

Ces armes produisent des effets psychologiques et physiques . Ils comprennent des dispositifs très directionnels qui peuvent transmettre un son audible douloureux dans l’oreille d’un individu à de grandes distances et des générateurs à infrasons qui peuvent tirer des projectiles acoustiques à centaines de mètres provoquant un impact brutal sur une cible .

Les générateurs à infrasons peuvent provoquer des émotions négatives comme la peur , l’anxiété ou la dépression , ainsi que des symptômes biologiques comme la nausée , des vomissements , des dommages aux organes , des brûlures ou la mort, selon la fréquence et le niveau de puissance . La plupart de ces armes fonctionnent dans la plage de fréquences comprises entre 1 Hz à 30 kHz. Ces fréquences sont divisées en fréquences extrêmement basses ( ELF ) de 1 Hz à 30 Hz , Super basses fréquences ( SLF) 30 Hz à 300 Hz , fréquences ultra -basses ( ULF ) 300 Hz à 3 kHz , et de très basses fréquences ( VLF ) 3 kHz à 30 kHz.

A l’intérieur du spectre ELF , il existe un type de son appelé infrason , qui se produit entre 3 et 20 Hz . Les infrasons sont inaudibles , sauf en cas de niveau de puissance élevé. Ensuite, le bruit audible se situe pour la plupart des gens 20 Hz à 20 kHz . L’ultrason commence dans la gamme VLF vers 20 kHz , juste au-dessus de ce que l’oreille humaine entend.

Un autre facteur de bruit est la puissance , généralement mesurée en utilisant une unité de mesure appelée décibel . Les décibels sont utilisés pour mesurer la puissance des sons audibles et inaudibles , qui produisent tous des effets . Tout son commence à devenir physiquement pénible à environ 120 décibels , mais à des niveaux plus faibles, il peut aussi causer de l’inconfort . À environ 130 décibels , il devient insupportable . Dans ce chapitre , les mots tels que l’intensité , le niveau , la puissance, la pression , et le décibel , sont utilisés .
Toutes les réactions chimiques dans les cellules des organismes vivants sont causées par les oscillations électromagnétiques , les pulsations et les vibrations , qui sont collectivement appelées fréquences vibratoires. Toute la matière physique vibre à sa propre fréquence vibratoire .

La résonance se produit quand une connexion est établie entre une source et une cible qui vibrent à la même fréquence . Lorsque cela se produit , un lien existe sous forme de résonance. Au cours de cette résonance , un échange d’énergie s’établit sur la surface de la membrane de chaque cellule . Si la puissance de source d’énergie est la plus forte , elle influe directement sur le matériau ciblé en entraînant une réaction biologique .

Les infrasons et les ultrasons sont capables de produire un phénomène de résonance. Ce lien peut être établi dans les plages sonores audibles ou inaudibles . Un exemple naturel de cette synchronicité harmonieuse est celui des grenouilles qui chantent en chœur . Un exemple mécanique pourrait être celui des pendules de plusieurs horloges sur le même mur et qui fonctionnent au même rythme , ou encore celle d’un piano qui vibre à la même note jouée sur une guitare à proximité.

Certains objets organiques et inorganiques peuvent fonctionner en tant que cage de résonance . Ces objets sont généralement des boîtiers avec une petite ouverture . Par exemple, un verre ou une bouteille . À plus grande échelle , la poitrine ou la région abdominale seront des caisses de résonance pour le corps humain . Le son peut être utilisé pour briser ou faire exploser des objets en résonance.

La résonance peut être induite de façon électromagnétique par un générateur d’impulsions infrasonores, qui peut faire entrer en résonance , par exemple, les organes intérieurs d’une personne , dans la cage thoracique , par exemple . En augmentant la puissance, on peut détruire les organes .

Armes  à infrasons et à ultrasons

Les générateurs à infrasons et ultrasons , également appelés émetteurs , modulateurs et VLF , sont des dispositifs constitués d’une antenne parabolique orientable, qui peuvent envoyer des impulsions acoustiques sur une foule ou sur un seul individu. En 1972, la France a utilisé des générateurs à infrasons qui opéraient à 7 Hz sur sa population civile .

Et dès 1973, la boîte Squawk a été utilisé par l’armée britannique en Irlande du Nord . C’était une arme directionnelle qui pouvait cibler des individus spécifiques en produisant un son audible à environ 16 kHz , qui se transformait en infrasons à 2 Hz quand il arrivait couplé avec les oreilles .

Au début des années 1990, la Russie avait mis au point un modulateur 10 Hz VLF capable de cibler les individus sur des centaines de mètres , causant des douleurs , des nausées , et des vomissements . Il était réglable jusqu’à des niveaux mortels . Depuis au moins aussi loin que 1997, l’ US DOD s’est intéressé à la création de générateurs dans les gammes infrasons et ultrasons de 7 Hz et 20-35 kHz , respectivement , ce qui peut provoquer les mêmes effets .

Un tel dispositif pourrait également viser le cerveau . Ces changements dans les fréquences du cerveau provoquent des changements dans la chimie du cerveau , qui influencent alors les pensées et les émotions . En outre , la transmission d’énergie dirigée en utilisant une fréquence de modulation exacte va déclencher une réaction chimique précise dans le cerveau , qui , à son tour, va produire une émotion spécifique dans chez l’individu ainsi ciblé .

Les infrasons

Les infrasons sont compris entre quelques Hz et 20 Hz , ce qui est la limite inférieure de l’audition humaine . Normalement, la puissance du bruit plutôt que de la fréquence détermine la douleur et du seuil de dommage . Cependant , entre 1 et 250 Hz, le seuil de la douleur / dommages semble augmenter avec la fréquence ainsi que la puissance .

Donc , dans cet intervalle, si le niveau de puissance reste le même, mais que la fréquence augmente, des dégâts plus important sont à prévoir. Par ailleurs, la puissance est le facteur critique qui cause les dommages , tandis que la fréquence détermine le type de dommage.

Les infrasons parcourent de grandes distances et passent à travers la plupart des bâtiments et des véhicules facilement. Ils sont détecté par les oreilles seulement à des niveaux de puissance élevée . S’ils entre en résonance avec le corps on peut sentir des vibrations .

Les exemples naturels sont les avalanches, les tremblements de terre , les volcans et le cascades . Les baleines , les éléphants, les hippopotames , les rhinocéros utilisent les infrasons pour communiquer sur de grandes distances , dont des centaines de miles pour les baleines . Un exemple électronique serait un grand transducteur . Les infrasons contrairement aux ultrasons gardent leur fréquence quand ils entrent en résonance avec le corps humain.

A environ 100 à 140 décibels les infrasons provoque une variété de symptômes biologiques en fonction de la fréquence et du niveau de puissance . En gros, plus le niveau de puissance est élevé, plus les dégâts sont importants. Les effets incluent la fatigue , la pression dans les oreilles , une vision floue , la somnolence , le déséquilibre , la désorientation , les vibrations des organes internes , les douleurs intestinales , des nausées , et des vomissements . Des niveaux de puissance plus élevés peuvent liquéfier entrailles , et mettre en résonance les organes internes jusqu’à entraîner la mort . Les infrasons peuvent aussi provoquer des sentiments de pression dans la poitrine , de suffocation, une respiration irrégulière , et ou une difficulté respiratoire .

A haute puissance , un son de basse fréquence de 30 Hz à 100 Hz ( soit, au-delà des infrasons ) provoque des effets biologiques suivants comme de la fatigue , des troubles de la vision , des spasmes intestinaux , des douleurs ou des dommages aux organes internes , des sentiments d’oppression dans la cavité thoracique , des vibrations de la paroi thoracique , des difficultés à respirer , à avaler, une sensation d’ étouffement , et de l’insuffisance respiratoire .

Les infrasons provoquent des effets psychologiques en fonction de la fréquence et de niveau de puissance . Ils peuvent entrainer : une perte de concentration , le dégoût , l’apathie , la tristesse , la dépression , la peur , l’anxiété et des crises de panique .  » Ces transmissions », a déclaré John Alexander dans son Décembre 1980 article , » le champ de la bataille mentale ,  » peuvent être utilisé pour provoquer dépression ou irritabilité dans une population cible . « 

Selon l’article «  évaluation prospective des armes acoustiques «  , paru dans le volume 9 , de 2001 de Science et de la sécurité mondiale , les infrasons peuvent produire des tremblements de terre localisés . Une grande salle dans un bâtiment peut agir comme caisse de résonance qui provoquera un tremblement de terre miniature .

Les ultrasons

Ce type de son produit se situe au-delà de ce que l’oreille humaine peut entendre( environ 20 kHz ) . Les animaux tels que les chiens, les chats , les dauphins et les chauves-souris peuvent entendre les ultrasons . Certaines baleines et les dauphins utilisent les ultrasons pour détecter leur proie puis les étourdir avec. L’ultrason est dit moins efficace comme arme parce qu’il ne conserve pas sa fréquence quand il se couple avec la matière , comme par exemple avec le corps humain.

Les armes à ultrasons produisent une variété d’effets en fonction du niveau de la puissance et de la fréquence utilisée. Un grand nombre de ces effets sont semblables à ceux des infrasons comme l’échauffement les brûlures. Il y’a notamment parmi ces effets : des sortes de chatouillements dans la zone bouche / nez , une sensation d’inconfort , un réchauffement au niveau de la peau , des nausées , des douleurs abdominales et des vomissements . Avec des décibels plus élevées, ils provoquent des brûlures et un réchauffement de corps jusqu’à des températures mortelles . Un autre effet est très douloureux est constitué par la résonance osseuse , et qui pourraient littéralement provoquer l’éclatement des os d’une personne.

« En visant la tête , et à cause de la résonance des os du crâne , ils peuvent provoquer des voix dans la tête «  Cela a été révélé par la Fédération des scientifiques américains , dans leur article de 1997 , les armes non létales pour les opérations militaires autres que la guerre.

Les projectiles acoustiques

Les mêmes modulateurs ELF que ceux mentionnés précédemment , et qui causent une variété d’effets biologiques et psychologiques , peuvent également être utilisés comme comme des émetteurs de projectiles.
infrasons et ultrasons

Ces armes sont essentiellement des fusils et des canons acoustiques qui peuvent transmettre l’énergie invisible sur des centaines de mètres , provoquant un impact comme par un objet contondant . Les nazis auraient mis au point un canon acoustique capable d’abattre les bombardiers alliés . Au début des années 1990, la Russie avait créé un canon acoustiques de 10 Hz, composé d’un générateur à infrasons relié à une antenne radar . Il pouvait transmettre des projectiles invisibles de la taille d’une balle, et atteindre une cible à plusieurs centaines de mètres .

Il pouvait également être réglé de façon à provoquer des effets allant d’ un inconfort physique jusqu’à la mort. Les effets comprenaient des douleurs abdominales , des nausées, et des vomissements . En outre , il pouvait faire résonner les os d’une personne , ce qui est extrêmement douloureux .

Les États-Unis ont développé une telle arme et qui produit très exactement les mêmes effets. Le 16 Juillet 2002, ABC Nouvelles a annoncé l’existence que l’armée américaine avait en sa possession un canon sonique . Il y était signalé que «Cette nouvelle technologie , est susceptible d’affecter presque tous les aspects de nos vies , d’une manière que l’on peine même à imaginer . « 

le fusil Vortex

Cet appareil appelé aussi canon vortex , canon à vent , et arme de choc d’onde (shockwave Arm) , est capable de transmettre un tourbillon d’énergie invisible capable d’un impact aussi considérable qu’un objet contondant sur une cible.

Il peut également être utilisé pour transmettre des produits chimiques irritants sur un individu ou sur un groupe spécifique . Il pourrait être utilisé pour faire face à des ennemis ou des foules de perturbateurs. La plupart des informations actuelles concernant cette technologie est tenue secrète . Mais à la fin des années 1990, l’ armée américaine aurait développé une telle arme de vortex en collaboration avec divers entrepreneurs de l’industrie de la défense , tel l’ US Army Research Laboratory et l’Université d’État de Pennsylvanie .

Il a une portée d’au moins 50 mètres . Le Royaume-Uni , la Russie et l’Allemagne ont également exprimé leur intérêt pour cette technologie . Si on remonte à la Seconde Guerre mondiale on s’aperçoit qu’ un scientifique nazi d’origine autrichienne , le Dr Zippermeyer , aurait inventé un dispositif connu sous le nom de canon à ent ( de windkanone ) et destiné à abattre les bombardiers alliés .

ultrasons protection

Selon l’auteur d’un article qui avait disparu d’internet et a été copié à


la seule protection possible contre les ultrasons serait le vide. L’auteur de l’article mentionné,  avait donc donné le conseil de fabriquer une protection comme celle-ci , présentée avec  un schéma d’explications.

Tirs de sons – soir et matin-

19 Avr

Quelques nuits plus avant , j’avais tenté mes chances de repos en extérieur, dans des coins complètement protégés de l’atteinte des antennes-relais.
Pourtant , les tirs vers ma voiture avaient été incessants  et avec une cadence infernale renouvelée après chaque déplacement.

IMG_6774 Pkg
Passé minuit cette fois-là , j’avais re-intégré le parking de l’immeuble pour un répit d’une vingtaine de minutes. Une voiture y était arrivée. .. et les tirs de sons avaient recommencé presque aussitôt. J’avais fui.

Le passager de la voiture avait quitté l’endroit quasiment en même temps que moi. Il était d’abord allé  au rez-de-chaussé . Puis au 3ème.
Il était sans doute trop tard pour déposer le matériel dans l’appartement du dessus ( A221) où dort un soudeur tortionnaire .
Pour le reste de cette nuit-là , les tirs de sons avaient été enclenchés de l’appartement du dessous (A201).

La nuit dernière, les 1ers tirs de sons étaient venus du dessus  (A221) où le soudeur attend toujours avec impatience le moment de montrer qu’il SAIT que je suis allongée grâce à son matériel d’espionnage, qu’il a déjà TESTĒ les épaisseurs de mes protections et qu’il peut ainsi PROUVER   par le ou les premiers tirs qu’elles peuvent toutes être traversées.

Les organisateurs de la torture par ondes et sons pulsés sont pleins de ressources par complicités et peuvent varier leurs plaisirs pour déboussoler une cible à façon. Ce qui aidera les policiers à traiter une cible d’incohérente, pour essayer de l’en persuader.
Elementaire , mon cher Maigret !
Ces inversions d’origine  des tirs peuvent avoir plusieurs buts
Le 1er but de ces changements étant de surprendre et obliger la cible à re-organiser ses protections et donc aussi à l’ empêcher de dormir.
Le 2ème but étant de trouver le moyen d’être le plus efficace et donc l’endroit où il est moins facile d’accumuler des épaisseur, puisque le but final  est d’ empêcher le sommeil et le repos. Et
le 3ème , étant très certainement , d’éviter des détections par trop importantes et donc monstrueuses. La puissance des tirs augmentant automatiquement avec les épaisseurs ajoutées, fait mon monter aussi le chiffre qui indique la densité de puissance.
Voici ci-après les détections pour l’ensemble soir et matin .

IMG_6874 soir

Soir du 18 avril

IMG_6871 1er tir du matin

1er tir du matin et contexte général

IMG_6873 matin

Condensé des tirs du matin
Parce qu’il s’agit de sons, les valeurs CEM réparties en différentes fréquences ne semblent indicatifs que de l’ensemble des fréquences utilisées.

La 1ère ligne du tableau indique les fréquences en GHz.
Dans la colonne de gauche en rosé , se trouve l’heure des tirs.
Les lignes indiquant les tirs de sons sont en orangé
Les lignes intermédiaires (entre les lignes de tirs en orangé ), ont été supprimées , sauf une entre chaque tir , et qui est colorée en bleu .

IMG_6875 H. retureau
Avec des hordes de harceleurs de tous âges et de tout poil, commerçant, employés, ou fils et filles d’artisans, et de commerçants locaux ,
Avec un maire qui traite ouvertement en gourde * (1) , une victime de torture par harcèlement électronique et incite la police *(2) à l’imiter
On est loin…. Très loin…. de la mentalité et de l’atmosphère chaleureuse locale et telle que décrite dans le livre de M. Retureau .

IMG_6876 B. Soubelet

« Tout ce qu’il ne faut pas dire  »  de Bertrand Soubelet , chez Plon.

Ici, comme ailleurs et dans d’autres domaines et comme le déplore même un général, les agents de l’Etat et autres fonctionnaires envoient des messages désastreux d’arrogance et de mépris aux victimes  et d’approbation ou d’encouragement  aux tortionnaires.

Ils sont les premiers responsables de toutes les barbaries décrites  dans mes 3 blogs, et dans les écrits des autres personnes concernées par le harcèlement électronique , et nommées cibles.

  • ( 1) http://etouffoir.blogspot.fr/2016/03/maraude-sauce-poulet.html
  • le titre de l’article est indiqué  « Maraude sauce poulet » , alors qu’il s’agit de  Marrade sauce poulet ,  qu’avait corrigé d’autorité  le logiciel de mon ordinateur
  • *(2) dans cette ville, cette même police avait mis 5 ans à trouver un « corbeau » qui pourrissait la vie d’une femme par des courriers incessants de menaces. Le corbeau était la maitresse du mari de la victime . Trop compliqué ? ou 5 ans  surtout pour protéger le mari ?

TIRS d’énergie dirigée de la Saint Valentin

15 Fév

IMG_6267 happy valentine

Voici  ci-dessus, en détection, et en couleurs ,  des tirs d’énergie dirigée vers la tête, en date de la Saint Valentin. 

Sur la ligne jaune en haut, les fréquences qui portent les tirs (agressions par énergie dirigée). Dans les lignes de couleurs différentes, des détections de tirs , dont les effets ne sont , qu’un peu seulement , amortis par les protections superposées.
Il s’agit de sifflements, imparables et qui empêchent tout endormissement . Malgré ceci :

IMG_6260 sous ceci

Ces tirs pour cette nuit- là venaient alternativement des appartements au-dessus et en dessous du mien . C’est une stratégie habituelle et connue qui oblige à redistribuer la protection à n’importe quelle heure de la nuit.
Ici, comme ailleurs, Il semble bien que personne ne veuille déranger ces voisins-là , ou se manifester en prévention.

Comme à PARIS XV. Comme à VANNES (56)
Des plaintes pour :
Torture par souffrance infligée volontairement
– Torture par privation de sommeil
– Atteinte à l’intégrité physique et mentale
sont entre les mains du Procureur de cette ville depuis février 2015.

IMG_6246 ici

Pour faire taire une victime de harcèlement électronique , les français criminels connaissent une méthode efficace : accuser la victime avec l’aide bienveillante des fonctionnaires de l’Etat chargés de sa ( aussi) sécurité.
C’est ce que vient de faire le marin gradé , retraité de la marine Nationale et vivant aux Sénioriales (85)  : G. POITEVIN

C’est ce qu’avaient fait avant lui, à Vannes,  : J. FOUQUET, A.ROUX, Lovely92-LEDUEZ

C’est ce dont sont venus me menacer , ici  et alternativement : D. Stefane et Mr Decroix

Pour mémoire, il faut se souvenir que le harcèlement caché est mortel. Il détruit volontairement le cerveau , la vie sociale et la santé, pour que la cible devienne incapable de se défendre ou de s’organiser.
En France, des femmes en sont surtout victimes, dans un consensus d’omerta quasi général .

Cette cause de santé publique , liée à l’usage destructeur d’ondes pulsées de toutes sortes à travers les murs , a besoin de gens courageux (  élus, journalistes , médecins, physiciens) pour être expliquée et surtout  combattue .

Voici ci-après un nouveau résumé explicatif de ce type de situation que, fort justement, certains nomment le harcèlement criminel global.

Le harcèlement criminel global se compose du harcèlement criminel en réseau (HCR) et du harcèlement criminel électronique (HCE).

Le harcèlement criminel en réseau est pratiqué de façon extensive par tous les milieux sociaux-professionnels et le plus souvent , dans le cadre du métier, ou sous couvert d’une qualité  et des moyens  d’action qui y sont liées.
Ce harcèlement  criminel est destinée à montrer ou prouver qu’une personne est dérangée ou folle, et à défaut à faire en sorte qu’elle le devienne ou puisse être diagnostiquée comme telle. Pour cela les pratiquants du harcèlement en réseau utilisent  un corpus de nuisances qu’ils adaptent au cas particulier de leur cible.

Le harcèlement criminel électronique est la forme physique , barbare et violente du harcèlement criminel global.

Le harcèlement criminel électronique , quand il est mis en place en proximité de la victime , consiste à pulser des signaux ( faisceaux de fréquences)  à travers les parois , à partir d’appartements voisins . Ces signaux peuvent porter des micro-ondes, des sons, des sifflements  et  aussi de très basses fréquences qui interfèrent avec celles du cerveau.
Ces signaux  sont pulsés par des appareils programmés pour priver la cible de sommeil dans des souffrances indescriptibles , et aussi  pour brûler  la peau et les organes internes et   détériorer sa santé .
Les auteurs de ce crime sont des voisins . Les organisateurs sont leurs correspondants/dominants.