Tag Archives: privation de sommeil intentionnelle

Zappings, piqûres, toux

29 Avr

Voici ci-après, une nouvelle exposition de photos de détections, à l’usage d’autres victimes et de tous ceux qu’intéresse le détournement supposé  de l’usage  des antennes-relais .
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/27/deux-experiences/

Image

J’étais allée à Conleau pour dormir dans ma voiture. Cela n’avait pas été possible et soulève toujours les mêmes questions liées à ce ciblage, pour privation de sommeil .
Il ya deux ans, un fournisseur hollandais d’EEG avait proposé en plaisant «  femme bionique  » comme réponse .http://etouffoir.blogspot.fr/2014/04/le-holter-texte-de-novembre-2012.html
Mais là, privée de nouveau du droit au sommeil, j’avais donc et finalement recommencé à prendre des notes.
Ce qui est présenté ici est la corrélation entre les indications des notes prises et la lecture ultérieure des détections  . J’en ignore la pertinence.

Ce qui est appelé ici, zapping est une souffrance ressentie au cerveau comme un coup de fouet brûlant. Il correspond après lecture des détections, à un différentiel de puissance de signaux successifs HF ( hautes fréquences)  dans une gamme de souffrance  moyenne ( sauf 23h55) .
Les zappings de l’emplacement N° 5 , n’étaient que de 100 MHz , mais incessants et tous ressentis au cerveau, par ciblage sur ma tête .
Au matin, à la douleur continue du cerveau, il fallait ajouter : yeux  douloureux brûlants et  vue brouillée.

Les piqûres et la toux mentionnées ici , avaient déjà été présentées dans l’article  : http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/le-harcelement-electronique-toux.html
J’ajouterai seulement que la sensation de brûlures et d’étouffement au niveau de la gorge et qui oblige à tousser , s’accompagne parfois d’une formation instantanée de glaires qui obstruent la trachée en complément.

Les détections ci-après ont toutes été faites dans la voiture, avec l’appareil posé au même endroit.

A Conleau, j’avais changé de place 5 fois, m’éloignant ou essayant de me protéger par autre véhicule  plus grand que le mien et déjà en place , ou par  hangar interposé , de la portée de l’antenne-relais de l’hôtel Mercure . En vain

Vers 22H30 , alors que j’étais seule sur un parking , mon déplacement n°2, une voiture 4×4 était passée, traversant l’espace très lentement et dans toute sa longueur . En mission, recherche ou provocation . Il y avait eu la même chose dans la voie sans issue, qui correspond à mon déplacement n° 5 , vers 4h30 du matin.

 

Image

Image

Image
Image

Image

 

Image

Image

Image

ImageImage

ImageImageEn complément voici un autre exemple des détections faites dans le salon de mon appartement où j’avais terminé la nuit, dans des conditions de souffrance différentes mais avec au final le même  résultat de  non repos  .

Image

Parce que l’appareil émetteur ou, l’antenne relais de l’appareil émetteur , ou l’amplificateur de signal ,  est seulement 2 m50 plus haut , la cadence de ces poussées de 400 MHz vers ma tête était comme suit : 5h32, 5h36, 5h37.20, 5h37.40, 5h38.50, 5h39.40, 5h40, 5h40.30, 5h41.20, 5h41.50, 5h42.20, 5h42.50, 5h43, 5h45.50, etc…

Le jeune homme beur qui habite aussi dans cet appartement, selon lui, semble aussi,  être un très gentil garçon .

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/05/cibles-et-symptomes.html

Publicités

Le MERCURE et la PAIX, criminalité d’hôtel

14 Déc

ImageBd Raspail

Un hôtel vend un service matérialisé: il permet le sommeil en mettant à disposition une chambre.
Si le personnel d’un hôtel organise la privation de sommeil  d’un client par la torture, il est complice de criminalité en bande organisée .

Il  fait de son employeur un voleur ( prix de la chambre) par ruse , un escroc par abus de confiance préméditée, un criminel par complicité de fait à des actes de torture ( brûlures et  signaux stridents , sous forme d’ondes haute fréquence propulsées à partir d’une pièce voisine.) .
Ce type de criminalité hôtelière semble très courante, voire habituelle, avec la complicité de veilleurs de nuits .

Au Mercure, Bd Raspail, l’employé de la réception s’appelait ABDOU . C’est joli.

Il était un peu curieux mais arrangeant tout de même et avait accepté de me trouver une chambre entourée d’autres déjà occupées.   Cela devait éviter la venue d’un tireur d’ondes en extrême proximité . Ce serait la 122.
A peine 3/4 d’heure plus tard, il y avait eu un remue ménage dans la 222. Puis un premier tir d’ondes avec une détonation de démarrage.  Sans piqûre de repérage . L’opérateur semblait en prise directe avec ma chambre.
Les tirs d’ondes avaient commencé  . Et youplalère c’était parti.   Moi aussi   Pour trouver ceci devant ma porte, et  dont le sens pour le moment  reste encore mystérieux ( Personne Ciblée ? ) …. ou inexistant.

Image
Le client de la 222 , au dessus, n’avait pas voulu ouvrir . J’étais sortie.   ABDOU aussi.

Devant l’hôtel, celui-ci faisait les cent pas .

ImageGuetteur d’une organisation criminelle qui prive  de sommeil  une citoyenne ( qui contribue à payer ses études) par tirs d’ondes HF propulsées à distance

A mon approche, Il s’était précipité pour lire  la carte d’un restaurant proche. Il y était toujours dix minutes plus tard. Il y était encore quand j’étais repassée au bout d’ 1/2 h  pour aller m’installer à l’hôtel de la Paix, appartenant à Mr Ferrero , une dizaine de mètres plus loin.

Image

Là encore , le  réceptionniste suisse  BENJAMIN m’avait affirmé que la chambre 6  était   entourée d’autres  préalablement louées et déjà occupées .  Un moment plus tard  la première détonation suivie d’ un signal strident ( une onde) aux oreilles  et  capable de réveiller un comateux , disait le contraire.
Et ça n’avait pas arrêté

Au final  la chambre 7 de l’hôtel de la Paix, donc voisine de la mienne,  était INOCCUPEE. Je l’apprendrai  le lendemain.
Seul le réceptionniste  BENJAMIN ,  l’aurait ignoré. Sinon, il est complice actif de criminalité organisée.

Image

 La chambre n° 6 de l’hôtel de la PAIX  était minuscule , sans protection possible. Je l’avais abandonnée en pleine nuit pour un retour  au  confort du Mercure .

Deux chambres d’hôtels pour une même nuit. Ce n’était pas la première fois que j’avais ainsi tenté de me protéger d’un réseau de criminels -escrocs.

Et les criminels d’hôtel avaient transféré   le matériel … et ça avait  recommencé
Avec un sursaut le lendemain matin, à 8 h du matin: plantes de pied brûlantes.

Mensonge.  Duplicité . Complicité. ESCROQUERIE . Criminalité hôtelière cachée,  habituelle et organisée.
Quel est l’enjeu ?