Tag Archives: psychiatres

Suicide – Folie – V2K – Violence .. programmables

28 Mar
Ce qui suit est une copie d’un entretien avec Barrie Trower , ex-agent des services britanniques et devenu lanceur d’alerte . Cet entretien   présenté par ICAACT a été fait par Lars Drudgaard. 
Les quelques paragraphes en caractères gras  correspondent à un choix  personnel d’information mise en exergue . 
                                                                            ****
Lars Drudgaard : Bonjour ! Je m’appelle Lars Drudgaard, et je suis très honoré d’avoir la chance de vous interviewer, avec mon collègue danois Stephen Bell, pour l’ICAACT.
Dr. Barrie Trower : Avec plaisir.
LD : Pouvez-vous vous présenter ?
BT : Je vais vous dire comment j’en suis arrivé là. Au cours des années 60, dès le tout début des années 60, j’ai été formé à l’usage militaire des micro-ondes par le gouvernement. J’en ai étudié tous les aspects, et une fois ma formation à l’armée terminée, comme j’avais une grande expertise dans le domaine des micro-ondes, on m’a demandé si je voulais poursuivre ces recherches. […]
J’étais un agent. Je n’aime pas le mot agent secret, car quand vous dites agent secret, vous pensez à James Bond, qui n’était ni un agent secret, ni un espion. Ce personnage de fiction faisait partie du renseignement militaire, et je n’étais pas dans là-dedans. J’étais un agent. Je collectais secrètement des informations, et j’ai passé 11 ans à collecter des informations des espions, ce qui n’était qu’une petite partie, une très petite partie de mon travail. J’interrogeais aussi les terroristes internationaux, les criminels internationaux, j’interrogeais quiconque présentant un immense intérêt. Pour ce faire, je me suis formé pendant de nombreuses années.
L’histoire des armes à micro-ondes

Arme à micro-onde
[Il est question ici d’expériences menées par les soviétiques sur l’ambassade américaine durant la Guerre Froide]. Ils ont découvert qu’il y avait un taux anormal de cancers du sein, d’enfants atteints de leucémies… et d’autres cancers, et ils ne comprenaient pas pourquoi. Alors ils ont changé certains employés, et les nouveaux ont aussi eu des leucémies et des cancers. Ils ont une nouvelle fois changé l’équipe, et ils se sont rendus compte qu’ils étaient exposés à des micro-ondes.
C’est là que les Etats-Unis ont mal agi. Ils ont décidé de ne rien dire. Les américains ont utilisé leur propre peuple comme des rats de laboratoire pour développer leurs propres armes. Quand on a découvert ce qu’il se passait, il y a bien sûr eu un démenti, comme toujours. Puis il y a eu un rapport secret. Et finalement un professeur de renom, John Goldsmith, qui je crois avait environ dix-huit chaires, rédigea le rapport définitif et a découvert que les micro-ondes de faible intensité provoquaient une énorme quantité de cancers, de leucémies, et d’autres troubles. A l’époque, il y avait un engouement généralisé pour les micro-ondes en tant qu’arme furtive, et on les retrouve depuis lors (les années 50) jusqu’à aujourd’hui.
Des manifestants pacifiques attaqués par des armes à micro-ondes

La manifestation pacifique
Les documents montrent comment les femmes d’une manifestation pacifique à Greenham Common, ont été ciblées par des armes à micro-ondes. Tout ce qu’elles faisaient était de camper en dehors du périmètre de la base américaine et il n’y avait ni violence, ni injures, ni cris, c’était une manifestation pacifique. Il a été révélé que les femmes avaient été ciblées depuis la base américaine, ce qui a même été mesuré. Elles avaient été bombardées d’ondes pour les rendre malade, et quand les résultats sont tombés, il y avait une quantité anormalement élevée de tumeurs, de changement de personnalité, et de tendance suicidaire chez ces femmes.
Comme vous le savez, avec une fréquence pulsée, vous pouvez rendre quelqu’un suicidaire. Les personnes ne prennent plus alors la peine de manifester. Leur seul désir est de rester au lit ou de dormir toute la journée. Donc, si vous ciblez des manifestants, si vous les rendez dépressifs, ils ne cherchent plus à manifester, ils sont épuisés. Si vous voulez induire une maladie mentale spécifique, il vous faudra un appareil infrarouge qui suivra la personne, et vous le ferez fonctionner avec un émetteur de micro-ondes aussi fin qu’un stylo, de sorte que le faisceau de micro-ondes cible toujours une glande en particulier, ou une partie du cerveau en particulier, ou un œil, ou le cœur.

Arme à micro-onde
Une expérience consistait à cibler une personne ordinaire, la rendre folle, et faire en sorte qu’elle aille chez un psychiatre qui n’était pas au courant de l’expérience, et qu’il diagnostique une schizophrénie, une paranoïa ou une autre maladie psychiatrique. Dans ce cas, l’expérience avait réussie et la personne passait le reste de sa vie dans un asile, dans le malheur. Mais pour le gouvernement, c’était un succès.
Les humains étaient considérés comme des rats de laboratoires. S’ils voulaient mener des expériences sur vous, ou sur des milliers de personnes, ils le faisaient. On peut vous conduire à la folie et à la mort. Vous représentez une case que l’on coche sans aucune émotion. C’est ce qu’ils font, et c’est pour cela qu’ils sont au-dessus de la loi.
Prêts pour des micro-puces implantées sur les humains ? 

Arme à micro-ondes
Mon travail consistait à parler aux gens et à comprendre pourquoi ils faisaient ce qu’ils faisaient, à un niveau humain de conversation. Pour les espions, il fallait savoir pourquoi ils étaient là. Je ne peux pas entrer dans les détails. J’ai probablement eu 40-50 conversations hautement « top secrètes » durant mes voyages. Deux d’entre elles concernaient la mort de chefs d’Etats. Leurs successeurs m’ont dit qu’ils pensaient qu’ils avaient été tués par un rayonnement micro-onde. Ils ont fait leur enquête et c’était leur conclusion… des chefs d’Etat de deux pays.
Vous savez, si je parle à un espion et que je veux savoir où il a été formé, comment il a été recruté au cours de la période de formation en cinq ans, cela prendra des années et des années. Mais quand à l’époque je parlais des puces à micro-ondes et des armes à micro-ondes, ils en parlaient autour de biscuits et d’une tasse de thé. On en parlait librement. La plupart des gouvernements en parlaient ouvertement, et les gens aussi. Ce n’était pas un secret avant les années 70, ou le milieu des années 70, parce qu’on en avait pas encore saisit le plein potentiel dans le monde entier. Les gouvernements ont alors décidé de le faire tomber sous la loi sur les secrets officiels. Auparavant, rien n’était secret, on en parlait ouvertement. Les gens n’étaient pas au courant, cela ne faisait pas partie des connaissances générales. Vous n’alliez pas rencontrer une personne au supermarché et lui demander si elle a une puce. Mais les gens qui en avaient, et qui savaient qu’ils les avaient, en parlaient autour d’eux et les autres en parlaient aussi.

Les menteurs du gouvernement
Si vous connaissez la localisation géographique de votre cible, vous pouvez utiliser les forces spéciales pour projeter un faisceau depuis un satellite. Le faisceau activerait la puce, la mettrait sous tension, et elle elle renverrait le signal. C’est un type de puce. L’autre type de puce envoie des impulsions en permanence, pour stimuler à une fréquence donnée, disons, une glande du corps, qui va produire une substance chimique spécifique, entraînant une réponse biochimique spécifique dans le cerveau. Vous avez donc un type de puce qui fonctionne en permanence, ou qui peut fonctionner par intermittence, et vous un autre type de puce qui ne fonctionne que quand elle est stimulée.
Des voix dans la tête
Rien de plus facile que de créer des voix. Tout ce que vous avez à faire est de stimuler la cochlée avec une fréquence de résonance donnée. C’est très facile de faire entendre des voix. Et c’est pas que les gens imaginent les entendre. Ils les entendent physiquement. Quand je vous parle, ma voix n’est pas dans votre cerveau. Ma voix ne dépasse pas quelques centimètres dans votre oreille, elle ne va pas plus loin. C’est le signal électrique qui vous fait interpréter le son que je produis, et une fois que vous avez ce signal électrique, qui peut venir d’une puce ou de beaucoup d’autres choses, vous pouvez faire entendre physiquement des voix, certaines voix. Cela peut être une conversation, ou quelqu’un que vous voulez entendre. Cela peut être une voix douce et angélique, ou un dieu, ou quelque chose d’effrayant comme le diable, cela peut être n’importe quoi.
HAARP et armes biologiques, une nouvelle guerre froide ?
Alors, ils m’ont fait monter à l’arrière d’une grosse voiture noire, et ils m’ont emmené dans le noir, en dessous d’un énorme bâtiment. Et j’ai soudainement pensé, attends un peu, si ça se trouve ils vont te tirer une balle dans la tête. J’étais mal à l’aise. Mais quelqu’un m’a fait sortir, m’a emmené dans une pièce, et m’a dit… « Je suis un scientifique international, et quelque chose m’inquiète énormément. Je dois en parler à quelqu’un qui peut prévenir le monde entier. » En fait, je savais ce qu’il voulait me dire, parce que j’en avais discuté dans d’autres pays. Il m’a dit : « On peut maintenant modifier génétiquement des bactéries et des virus. Maintenant, on peut laisser des bactéries ou des levures dans le sol pendant des centaines d’années, dans un stade de dormance. Les fossoyeurs, ou les personnes qui exhument des tombes anciennes, savent que la peste bubonique peut être « réveillée » lorsque la lumière éclaire les bactéries qui sont restées dans le sol pendant des centaines d’années. Elle a juste besoin d’une fréquence donnée… et bam, elle revient à la vie. »
Vous n’avez pas besoin d’être très intelligent pour voir où ça nous mène. Les virus sont ni morts ni vivants. Ils vivent dans des hôtes… Si vous mettez un virus dans une bactérie dormante que je peux ramener à la vie… Je peux aller en vacances en Norvège, au Danemark, ou en Suède, et répandre le virus avec la bactérie dormante dans les forêts, et revenir chez moi, et attendre cent ans, deux cents ans, ou deux heures, peu importe. Alors tout ce que je dois faire est d’utiliser HAARP, ou un appareil semblable, pour envoyer une certaine fréquence micro-onde se répercutant dans l’ionosphère vers la Norvège… Et quand je le souhaite, le virus reviendra à la vie car son hôte est revenu à la vie. C’est là où nous en sommes, et les pays peuvent maintenant, simplement en introduisant des bactéries, des virus ou quoi que ce soi… totalement détruire les possibilités économiques d’un autre pays.
Cela ne signifie-t-il pas que nous sommes entrés dans une nouvelle guerre froide, et que l’armée toute entière est devenue obsolète ?Oh, vous avez entièrement raison. Nous sommes dans une nouvelle guerre froide. Et c’est pourquoi les pays développent ces choses, je veux dire, le développent vraiment. Et c’est pourquoi nous avons tous ces émetteurs micro-ondes (antennes relais) qui apparaissent un peu partout. Quelqu’un, s’il le souhaite, pourrait les utiliser à d’autres fins que la téléphonie. Le système est en place et il est fonctionnel.
Agressivité induite par micro-onde. Un projet de recherche

Tetra et armes à feu : un mélange explosif.
En l’espace de trois mois, j’ai reçu dans cette maison cinq officiers de police, des femmes, qui avaient toutes un cancer du sein. J’ai reçu un tas d’appels d’officiers disant que leur personnalité avait été changée. A chaque fois que je vais dans un pays, et je pense avoir été dans 6 pays différents l’année dernière, les questions tournent toujours autour de Tetra et de l’agressivité de la police depuis qu’ils utilisent Tetra. J’ai des documents du gouvernement qui disent que cela peut induire des dommages neurologiques, des cancers, et… des comportements agressifs et des changements de personnalité. L’expérience n’en est qu’à son début car elle doit finir en 2018.
C’est donc un système expérimental.

Incidents liés à Fort Bragg
[Des informations venant des Etats-Unis m’ont intéressées.] Il était question de forces spéciales, il y a 5 ou 6 ans environ. Elles revenaient d’une mission, et les six ou huit hommes qui en faisaient partie sont retournés chez eux, et cinq ou six d’entre eux ont commencé à battre violemment leurs femmes et leurs enfants, ou les deux. Certaines femmes sont mortes, d’autres ont fini à l’hôpital, elles étaient gravement touchées. On croyait que les appareils de communication qu’utilisaient ces hommes influençaient leur cerveau et stimulaient la violence. C’était à Fort Bragg.
J’ai eu un appel téléphonique de Fort Bragg, et un appel téléphonique de l’ambassade, car j’ai fini par parler aux deux, qui me demandaient quelles fréquences étaient en cause. Je leur ai répondu : « ne me dites rien, je vais vous dire quelles sont les fréquences utilisées ». Comme les forces spéciales ne portaient pas en permanence les appareils sur la tête, il y a donc une influence énorme, bien au-delà de ce que subit une personne ordinaire. Je leur ai donc dit les fréquences que je pensais qu’ils utilisaient, je leur ai envoyé des preuves documentaires, et toute l’affaire a été passée sous silence. C’était dans les actualités. Maintenant, ils ont sans doute modifié les fréquences.
Effet biologique de l’exposition aux micro-ondes
Il a été démontré qu’un enfant normal allant à l’école, qui utilise pendant seulement 2 minutes un téléphone portable, voit ses ondes cérébrales modifiées pendant 2 heures. Et ça a été publié. Durant ces 2 heures, le cerveau de l’enfant ne fonctionne pas normalement, ce qui peut se traduire par différents effets. Si l’enfant est à l’école, et qu’il passe un appel rapide depuis la cour de récréation, il pourra avoir un manque de concentration, une hyperactivité, un mauvais comportement, ou quoi que ce soit du genre. Et cela s’estompe progressivement en 2 heures.

Allo Maman ?
Mais on ne parle ici que d’un appel de 2 minutes. Si l’enfant passe un appel toutes les quelques heures, le cerveau sera influencé en permanence. Et l’industrie a déjà publié le fait qu’un enfant utilisant des micro-ondes juste avant de dormir perturbera totalement son sommeil. Je crois avoir vu 200 écoles en Europe où un émetteur a été installé dans la cour de récréation ou juste à côté, et où des leucémies sont apparues. Il y a eu des procédures de mises en accusation au parlement, parce que 18 enfants je crois, qui n’avaient pas 11 ans, avaient développé des leucémies près d’un émetteur.
Ces cancers atteignent des proportions épidémiques. Il y a toutes sortes de cancers désormais. Je sais qu’en Chine, il y a eu une augmentation de 3000 % du cancer de la parotide. Cette glande se trouve sur le côté du visage, là où vous tenez votre portable. Il y a aussi des cancers de l’œil, et bien sûr, des tumeurs du cerveau. Il y en a un nombre incroyable. J’ai lu dans un rapport qu’au Canada, les gens sont si inquiets du nombre de tumeurs du cerveau qu’ils ont re-diagnostiqué 10,000 tumeurs cérébrales pour les faire passer pour des cancers du système endocrinien, afin qu’elles n’apparaissent pas dans les statistiques. Et je sais que dans l’Union européenne les cancers prennent des proportions épidémiques. Il s’agit généralement de cancers entre l’oreille et le cerveau.
Le grand tissu de mensonges et de tromperies du gouvernement et de la science

Gouvernants et scientifiques
Il y a quelques années, notre gouvernement a exigé que les scientifiques ne parlent que des effets des micro-ondes relatifs à la chaleur. « Vous ne parlerez pas d’autre chose. » C’est pourquoi on ne parle que de ça, et qu’ils nient tout ce qui n’est pas en lien à la chaleur. Ils nient même leurs 40 années de recherches qui les ont conduit là. Bien qu’ils ont dit avant que cela peut causer le cancer, et tous les autres dommages, maintenant ils disent : « non, impossible ». Ne faites attention qu’à la chaleur et tout ce qui compte est la chaleur.
[…] J’appelle cela du mensonge. Je crois n’avoir jamais autant vu de ma vie de menteurs dans le gouvernement. Pour le dire simplement, ils ont fait toutes ces recherches, ils connaissent les dangers, et ils ont décidé de mentir au public pour juste éviter les poursuites judiciaires et augmenter les profits de l’industrie. J’ai cela écrit noir sur blanc. De sorte que ces 40 dernières années, le gouvernement britannique a menti à la population, tout comme le gouvernement américain, canadien, australien… ils ont menti pour protéger l’industrie, pour protéger leurs profits, pour se protéger des poursuites… Ils sont purement et simplement des menteurs et on peut le prouver.

Tumeur du cerveau
J’ai déclaré, à Burmingham, dans ce pays, il y a probablement 15 ans, et je n’ai pas changé d’avis depuis, que je crois que cette industrie, et les parties du gouvernement qui l’encourage, seront responsables de plus de morts et de souffrances que tous les groupes terroristes du monde réunis. Avec la croissance de cette industrie ces derniers 15 ans, je dirais maintenant que ces gens vont probablement causer plus de morts et de souffrance que toute la Seconde Guerre mondiale. Est-ce un génocide ? Oui, sans l’ombre d’un doute. Et oui, ils vont rester impunis, car ils sont intouchables, ils sont en dehors de la loi.
Qui prend ces décisions en réalité ? Est-ce sanctionné par l’OMS ?
Bien sûr que non. Ce sont les mêmes gens qui siègent sur les certificats ICNIRP, sur notre gouvernement, sur les agences de protection sanitaire, et qui siègent sur l’OMS. Ce sont les mêmes. Il n’y en a probablement pas plus d’une vingtaine. En effet, ils vont à mon avis commettre le pire génocide qu’a connu la planète. Pas juste chez les humains, mais aussi sur chez les animaux, les plantes. Ils vont probablement causer plus de destruction qu’une guerre mondiale et dans quelques centaines d’années, quiconque aura survécu se demandera ce que nous avons fait pour l’arrêter.
L’histoire de la recherche sur l’homme sans le plein consentement
A la fin de la guerre il y eut l’Opération Paperclip. La plupart des scientifiques ont été graciés pour toutes les personnes qu’ils avaient tué et sur lesquelles ils avaient mené leurs expériences. On leur a attribué de nouvelles identités, principalement aux Etats-Unis, et ils vivaient une vie civile ordinaire. Ils étaient très bien payés, et ils travaillaient dans des laboratoires pour le gouvernement américain. Toutes leurs recherches ont changé de main. L’Opération Paperclip est le point de départ de tout le reste… du contrôle mental, des drogues, etc. Ils ont utilisé toutes leurs ressources… et il y avait un grand nombre de scientifiques.
Pour vous donner un exemple d’expérience, je sais qu’une de leur sous-rubriques concernait l’exposition de micro-ondes sur des femmes enceintes. Ils ont découvert qu’ils pouvaient provoquer une augmentation de 57.7% des fausses couches, et ce n’est qu’une de leurs expériences. Ce qu’ils faisaient en réalité était de tuer 57% de tous les enfants.

MK-Ultra
Ils combinaient des micro-ondes, ou ondes électromagnétiques, avec du LSD (diéthylamide de l’acide lysergique) sur des enfants de 4 ans… Ils menaient des expériences sur les gens, les faisaient souffrir autant qu’ils le voulaient, et parfois mourir. Peu importe si les personnes finissaient dans des cages en métal, ou des tombeaux de pierre. Comme je vous l’ai dit, toutes les limites ont été franchies, car il n’y a rien de plus bas que de s’attaquer à un utérus ou à un enfant. Vous ne pouvez pas tomber beaucoup plus bas, et c’est ce qu’ils faisaient.
Je n’ai jamais connu personne qui ne pouvait résister à un lavage du cerveau. Personne. En trois semaines. Je peux vous faire tuer quelqu’un en trois semaines. Et je n’ai pas peur de dire que ça a déjà été fait. J’ai eu un appel téléphonique à propos de cet homme qui a tué 70 personnes en Norvège. Quelqu’un m’a demandé si il pouvait être programmé pour le faire ? La réponse est oui, sans aucune hésitation. C’est extrêmement facile. Chacun de leurs programmes comportait des centaines de sous-programmes, et leur budget s’évaluait en milliards de dollars.

Le médecin de la mort, le Dr Mengele
A la fin de la Seconde Guerre mondiale, un comité a été formé, par tous les alliés occidentaux, les Etats-Unis, et la Russie. On l’a appelé le Traité de Nuremberg. Celui-ci a été accepté par tous les pays à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il était conçu pour se protéger des gens comme Josef Mengele, le médecin de la mort. A Auschwitz, il conduisait des expériences sur des jumeaux. Puis il y a eu les japonais, torturant les américains, menant des expériences sur les soldats européens… C’est pourquoi on a fait le Traité de Nuremberg. Il était très bien défini et très distinct. Il disait qu’aucune expérience ne devait être menée sur personne, quelle que soit la raison, sans leur consentement – et cela inclut le rayonnement micro-onde. Et avant de donner leur consentement, les personnes devaient connaître tous les détails sur la durée de l’expérience, les conséquences, les dangers potentiels, et tous les troubles de santé éventuels. Cela devait être pleinement compris et expliqué, et ils devaient donner leur consentement individuellement.

Le Code de Nuremberg
Cela inclut Tetra, qui est une expérience qui va continuer jusqu’en 2018, étudiant les cancers et dommages cérébraux. Quiconque utilise Tetra est donc hors la loi… Mener des expériences avec Tetra et des micro-ondes, sur les gens, le personnel de service, les officiers de police, est donc illégal au regard du traité de Nuremberg.
De ce que je sais, le Code de Nuremberg a été créé après les procès de Nuremberg. Durant ces procès, il y avait des procès spécifiques nommés les procès des médecins. Vous souvenez-vous des condamnations prononcées ?
Ils ont été pendus. Je l’ai écrit ! Je l’ai écrit dans mes articles et je l’ai dit à la radio, j’étais d’ailleurs sur une radio internationale il y a 2 semaines, émettant dans 95 pays, et j’ai dit queles scientifiques à la fin de la guerre ont été pendus pour ce que les scientifiques aujourd’hui font en totale impunité.
 
Publicités

Implants et contrôle mental

18 Avr

Pour faire suite à l’article   https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/04/13/individus-cibles-implants-un-cas-au-tribunal-usa/  voici ci après en traduction faite sans autorisation, un texte de Madame le Docteur Rauni KILDE dont le titre original est Microchip Implants, Mind Control, and Cybernetics by Rauni-Leena Luukanen-Kilde, MD, Former Chief Medical Officer of Finland, SPEKULA, 1999                                             

Ce texte avait été présenté sur le forum Peace Pink

Madame Rauni KILDE était médecin et  nous a définitivement quittés en février 2015, après plusieurs jours d’intense matraquage  par des ondes , de type harcèlement électronique .

Madame Rauni KILDE, *  était aussi conseillère scientifique de l’association EUCACH 

Des connexions internet  sporadiques ne m’ont pas permis de savoir s’il existait une traduction officielle de ce texte. Si c’est la cas , je supprimerai l’ article  traduit ci-dessous , à la demande  ou selon information. 

La présentation  en paragraphes est , ici,   légèrement différente de l’original. Les termes surlignés  n’existent pas, non plus dans le texte original.  

TEXTE

En 1948, Norbert Weiner a publié un livre, Cybernétique, présentant   une théorie de la communication et du contrôle neurologique  qui aurait déjà été en usage,  à l’époque,  dans des cercles restreints.

En 1980 Yoneji Masuda, « Père de la société de l’information», a fait partager sa crainte  que notre liberté soit menacée par une technologie cybernétique de type orwellien et totalement inconnue du grand public. Cette technologie relierait le cerveau d’individus dotés de micro-puces  cérébrales  à des super-ordinateurs, par le biais de satellites.

En 1974, les premiers implants cérébraux ont été  insérés, par opération chirurgicale,  dans l’état de l’Ohio, aux  Etats-Unis et également à Stockholm, en Suède.

En 1946  des électrodes cérébrales ont été insérées dans les crânes de bébés  à l’insu de leurs parents.

Dans les années 1950 et 60, des implants électriques ont été insérés dans le cerveau des animaux et les humains, en particulier aux États-Unis,  dans le cadre de recherches sur le fonctionnement du cerveau et du corps liés à  des modifications du comportement . Des techniques de contrôle mental  avaient été utilisées pour tenter de modifier le comportement et les états  d’esprit  d’êtres humains.

L’emprise  sur les fonctions cérébrales  était alors devenu un objectif primordial  des services de l’armée  et du renseignement.

Il y a trente ans  les implants cérébraux décelés par des  rayons X  mesuraient un centimètre.  Les implants suivants seront réduits à la taille d’un grain de riz, et faits de silicium, et  plus tard encore d’ arséniure de gallium. Actuellement , ils sont suffisamment petits pour être insérés dans le cou ou le dos, et également par voie intraveineuse dans les différentes parties du corps lors d’ opérations chirurgicales, avec ou sans le consentement du sujet. Il est maintenant presque impossible de les  détecter ou de les supprimer.

Il est techniquement possible de doter  chaque nouveau-né  d’une micro-puce  électronique par  injection, et qui pourrait alors permettre d’ identifier la personne tout au long de sa vie. De tels  plans sont en cours de discussion dans le plus grand secret   aux États-Unis . Il n’y a aucun débat public sur les problèmes liés à l’absence de vie privée  que cela implique

En 1973, en  Suède, le Premier ministre Olof Palme  a donné la permission de pratiquer des implants sur des  prisonniers . L ‘ex-directeur  général de l’inspection des données Jan Freese , a également  révélé que des patients  en  maisons de santé ( retraite ?)  ont été implantés dans le milieu des années 1980. Cette  technologie  a été mentionnée en  1972 dans le rapport 47 de l’Etat suédois, Statens officiella Utradninger (SOU).

Des êtres humains ainsi  implantés peuvent être suivis n’ importe où. Leurs fonctions cérébrales peuvent être contrôlées à distance par des super-ordinateurs et même modifiées par des changements de fréquences. Les cobayes de ces expérimentations  secrètes incluent  des prisonniers, des soldats, des malades mentaux, des enfants handicapés, des personnes sourdes et aveugles, des homosexuels, des femmes seules, des personnes âgées, des enfants  en âge scolaire, et tout groupe de personnes considéré comme «marginal» par cette élite  d’ expérimentateurs . Les expérimentations faites sur des  prisonniers dans la prison d’État de l’Utah, et publiées , par exemple, sont tout à fait  choquantes .

Les puces d’aujourd’hui fonctionnent au moyen d’ondes radio basse fréquence . Grâce aux satellites, une personne implantée peut être suivie n’ importe où sur le globe. Selon le Dr Carl Sanders, qui a  conçu le système biotique de intelligence-manned interface injecté dans les personnes, cette technique a été  testée, parmi d’autres,  pendant  la guerre contre  l’Irak. (Au cours de la guerre du Vietnam, les soldats avaient reçu par injection   la puce Rambo, conçue pour augmenter le flux d’adrénaline dans la circulation sanguine.) Les 20-milliards de bits / seconde  des super- ordinateurs  de la National Security Agency (NSA) pouvaient désormais « voir et entendre » ce que les soldats subissaient  sur le champ de bataille par ce  système de surveillance à distance (RMS).

Verichip

Lorsque  une puce de 5 micro-millimètres (le diamètre d’un cheveu est de 50 micro-millimètres) est placée dans le nerf optique de l’oeil, elle capte les  neuro-impulsions du cerveau  chargées des expériences, des odeurs, des perceptions , et de  la voix de la personne implantée. Ces neuro-impulsions une fois transférées et stockées dans un ordinateur,  peuvent être projetées en  retour vers le  cerveau de la personne par l’intermédiaire de la puce  pour être re-vécues. A l’aide d’un RMS , un opérateur informatique terrestre peut envoyer des messages électromagnétiques (codés comme signaux) vers  le système nerveux, modifiant ainsi  les performances de la cible. Par ce  RMS, des personnes en bonne santé peuvent être amenées à avoir des hallucinations et à entendre des voix dans leur tête.

Chaque pensée, réaction, l’ouïe et l’observation visuelle provoque un certain potentiel  neurologique, des pointes, et des modèles dans le cerveau et ses champs électromagnétiques,  et qui peut maintenant être décodé en pensées,  images et voix. La stimulation électromagnétique peut donc modifier les ondes cérébrales d’une personne et affecter l’activité musculaire, provoquant des crampes musculaires douloureuses vécues comme de la torture.

Le système de surveillance électronique de la NSA peut  suivre et gérer simultanément  des millions de personnes. Chacun de nous a une fréquence de résonance bio-électrique unique du cerveau, à la manière de nos empreintes digitales tout aussi uniques . Avec une  stimulation  cérébrale de fréquence électromagnétique (EMF) entièrement codée, des signaux électromagnétiques pulsés peuvent être envoyés au cerveau, provoquant la voix souhaitée et les effets visuels que la cible recevra. Il s’agit là d’une  forme de guerre électronique. Les astronautes américains avaient  été implantés avant d’être envoyés   dans l’espace de sorte que leurs pensées puissent être suivies et que toutes leurs émotions puissent  être enregistrés H/ 24 .

Le Washington Post a rapporté   en mai 1995 que le prince William de Grande-Bretagne a été implanté à l’âge de 12 ans . Ainsi,  s‘il était enlevé   une onde radio avec une fréquence spécifique pourrait  cibler  sa puce électronique. Le signal de la puce serait acheminé via un satellite à l’écran d’ordinateur du siège de la police, où les mouvements du prince pourraient être suivis. Il pourrait effectivement être localisé  n’ importe où sur le globe.

Aucun média n’a mentionné  que la vie privée d’une personne implantée disparaît pour le reste de sa vie. Cette personne  peut être manipulée  de multiples façons.  A l’aide  de fréquences différentes, le contrôleur secret de cet équipement peut même changer la vie émotionnelle d’une personne. Cette personne  peut être transformée pour devenir agressive ou léthargique. Sa sexualité peut être influencée artificiellement.  son inconscient et les signaux de son mental peuvent être lus,  ses rêves  peuvent être manipulés ou  même induits . Tout cela  se fait sans que la personne implantée ne le sache ou  n’y consente.

De la sorte, un parfait  cyber- soldat peut donc être créé. Cette technologie secrète a été utilisée par les forces militaires dans certains pays de l’OTAN depuis les années 1980 sans  que la société  civile  et  des chercheurs  n’en ait été informés . Ainsi, il existe peu   d’information dans les revues professionnelles et académiques  sur ce système de contrôle mental intrusif.

Le groupe  de renseignement  sur les signaux de la NSA peut surveiller à distance  le contenu de cerveaux humains en décodant les potentiels évoqués (de 3.50HZ, 5 milliwatts) émises par ceux-ci. Les cobayes prisonniers  de Göteborg, en Suède et  de  Vienne, en Autriche ont ont montré  des lésions cérébrales évidentes avec  une diminution de la circulation sanguine et un manque d’oxygène dans  le lobe temporal frontal droit du cerveau    se trouvent  en général les implants .  Un personne , cobaye finlandaise,   a eu  une atrophie cérébrale  avec pertes de connaissance à répétition  dues au défaut d’oxygénation du cerveau. **

Les techniques de contrôle mental peuvent être utilisées à des fins politiques. Le but des  contrôleurs aujourd’hui est d’inciter les personnes ou les groupes ciblés à agir contre leurs propres convictions ou intérêts. Des individus  zombifiés   peuvent même être programmés pour assassiner et tout oublier . Des exemples alarmants de ce phénomène existante aux USA .

Cette «guerre silencieuse» est menée contre des civils et des soldats ignorants du fait ,  par les agences militaires et de renseignement. Depuis 1980, la stimulation électronique du cerveau (ESB) a été secrètement utilisée pour contrôler les personnes  ciblées sans qu’elles  le sachent  ou qu’elles  l’acceptent  Tous les accords internationaux relatifs aux  droits de l’homme interdisent la manipulation non consensuelle des êtres humains – même dans les prisons- pour ne pas parler des populations civiles.

A l’initiative du sénateur américain John Glenn, des discussions ont été entamées en Janvier 1997, sur les dangers du rayonnement  des populations civiles.  Le ciblage des fonctions du cerveau par des  champs électromagnétiques et des rayonnements  (à partir d’hélicoptères ,  d’ avions, de satellites, de camionnettes stationnées ,  de maisons voisines, d’antennes relais, d’ appareils électriques,  de téléphones portables, de  télévision,  de radio, etc.) fait  partie des problème de rayonnement qui devraient être discutés  par les élus  de tout  gouvernement démocratique.

En plus du contrôle mental (MC)  électronique, des méthodes chimiques ont également été développées. Des  médicaments psychotropes et différents gaz odorants qui affectent négativement le fonctionnement du cerveau peuvent être injectés dans les conduits d’air ou des canalisations  d’eau. Des bactéries et les virus ont également été testés de cette manière dans plusieurs pays.

La super-technologie d’aujourd’hui, reliant nos fonctions cérébrales via des  puces (ou même sans elles, selon la dernière technologie) à des ordinateurs via des satellites aux Etats-Unis ou  en Israël, constitue la menace la plus grave pour l’humanité. Les derniers super-ordinateurs  sont assez puissants pour surveiller la population du monde entier. Que se passera-t-il quand des personnes accepteront d’être pucés sur la base d’informations erronées ? Le premier leurre sera celui de la puce d’identification.  Une  loi a même été secrètement proposée aux États-Unis pour  criminaliser l’extraction d’un implant d’identification.

Sommes-nous prêts pour la robotisation de l’humanité et l’élimination totale de la vie privée, y compris  celle de la liberté de pensée ? Combien d’entre nous  sont prêts  à confier leur vie entière et leurs pensées les plus secrètes à Big Brother ? Pourtant, la technologie pour créer un nouvel ordre mondial totalitaire est bien là.  Les systèmes de communication neurologique secrète sont en place pour contrecarrer foute  pensée indépendante, pour contrôler l’activité sociale et politique au nom d’ intérêts privés et militaires égoïstes.

Avec  nos fonctions cérébrales  déjà connectées aux super-ordinateurs  au moyen d’implants  radio et de puces, il sera trop tard pour protester. Cette menace ne  peut être contrée  que par l’éducation du public, en utilisant la documentation  disponible sur la bio-télémétrie et les informations échangées lors de congrès internationaux.

Une des raisons  pour laquelle cette technologie est restée un secret d’État tient au  prestige généralisé du Diagnostic Statistical Manual IV  des psychiatres,   élaborée  par l’Association des psychiatrie américaine  (APA) et imprimée en 18 langues. Les psychiatres qui travaillent  pour des agences de renseignement américaines  ont sans aucun doute participé à la rédaction et à  la révision de ce manuel. Cette  « bible » pour psychiatres sert de couverture au développement secret des technologies propres au contrôle mental ,   en qualifiant certains de leurs effets    des symptômes de la schizophrénie paranoïde.

Les victimes  d’expérimentation du contrôle mental  subissent ainsi régulièrement  des diagnostics, à la va vite, par des médecins qui ont simplement retenu par coeur la liste des symptômes  proposés à l’école. Ces praticiens n’ont pas appris que les patients qui se disent ciblés contre leur volonté et utilisés comme des cobayes peuvent dire  la vérité et sont simplement utilisés pour des expérimentation dans une guerre psychologique qui  se décline  en  électronique, chimique et bactériologique.

Le temps est compté pour changer l’orientation de la médecine militaire, et  préserver  l’avenir de la liberté humaine.

* Plusieurs vidéos de Madame Rauni KILDE  ont été présentées à  :

https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/03/21/controle-mental-evolution/

**

IMG_2030 cerveau

 Sans connaître le rapport de l’image ci-dessus ,  avec le sujet de ce texte , cette illustration donne à voir ce qu’est un cerveau avec défaut de vascularisation et d’oxygénation . Tout ce qui n’est pas rouge, n’est pas irrigué.  

Sur cette image le lobe droit du cerveau concerné  se trouve sur la partie gauche de l’image présentée

Psychopathe et criminel

9 Déc

IMG_9311 le bouffon

Une lectrice de ce blog avait qualifié le criminel du 22,  de bouffon, en commentaire aux articles qui reproduisaient et rapportaient les propos sexistes, orduriers et menaçants de ce nu-propriétaire du 5ème étage, en dessous de chez moi, au 22 rue Ernest Renan, Paris 15 ème.

Tous les articles complémentaires de ce blog et relatant seulement ses actions ou réactions, * (1) décrivent et montrent un individu hors normes, hors la loi, sans limites et obsédé par ce qu’on lui fait croire être sa mission, parce qu’il en a envie : m’éliminer

Sans répit, jour et nuit, se reposant  seulement quand je m’absente, il continue ses tirs d’ondes à travers son plafond et mon lit, et ses tirs dans les canalisations.

En complément  il active dès qu’il croit le moment venu et par commande à distance et/ou logiciel interposé, des sensations de douleurs dans le gros orteil, des pincements/brûlures sur le côté du coup de pied, des brûlures des talons.

Cette torture de brûlures et pincements divers, sert aussi  à m’empêcher de dormir,  et à faire souffrir. cette méthode lui évite  de forcer sur des   propulsions importantes d’ondes repérables par leur CEM ( champ électromagnétique), comme cela avait été le cas récemment *  (2)

Mais il se trouve que le  «   bouffon  » de la lectrice, vrai criminel du 22, maîtrise mal sa haine et sa soif de  ce qu’il prend pour son droit à domination.

Ce matin 9 décembre 2014, j’avais voulu téléphoner en utilisant le   modem Numéricable .

Non pas chez lui. Chez moi. 

Mais,  J-J WALTI, le nu – propriétaire du 5ème  étage , et qui semble entendre tout de ce qui se passe chez moi ., n’avait  pas supporté

Il y a 7 ans , c’était le fait que mes verres de lunette étaient teintés qui l’avait mis en pétard.

Ce jour, ma communication téléphonique avait été coupée . Le fou-furieux du 22 ne supporte pas mon confort.

Et la pièce  où je me trouvais avait été subitement et violemment micro-ondée par une fréquence de 2,5 GHz. Celle des fours à micro-ondes qui cuisent la viande et les légumes .

???????????????????????????????

et

???????????????????????????????

Là c’est mon cerveau (3) avec perte de connaissance et la peau qui      en avaient pris un vieux coup.

Une fois de plus.

Il existe, parait-il, un type d’antenne directionnelle qui utilise la fréquence 2, 45 GHz .

Cette antenne porte le nom de    Relais Indépendant Portatif (RIP) 

Alors qu’attend la police pour arrêter ce criminel sur une plainte pour torture qui date du mois d’août 2014 , et qui n’a pas été traitée ?

Mais si , comme elle l’aime, cette police préfère se déplacer pour  des histoires d’encombrement de parties communes de cet immeuble de copains   *(4)  , elle peut  malgré tout venir à cette même adresse pour ce genre de boulot  et constater une superbe exposition de cuvettes en tous genres  , avec annexion de la cour. Une partie commune.

 

???????????????????????????????

 

Qu’attendent  les médecins hospitaliers  Mrs DELCHEV, GAY, MONTEIL DE MARICOURT, pour se saisir,  à raison,  de ce citoyen qui débloque complètement  , comme ils le font, mais à tort,   pour les individus ciblés , en piétinant les droits constitutionnels  des cibles  et en y ajoutant un franc bras d’honneur à leur propre Code de déontologie de médecins ? * (5)

Qu’attend  Monsieur Hollande, salarié de l’Etat en CDD,   et chargé en tant  que Président  de la République, de faire respecter les Lois de Nuremberg et les diverses  Chartes  et Conventions de respect des Droits de l’Homme,  et qui interdisent la torture….pour réagir ? 

Dans ce quartier du XVème , où l’on tire des micro-ondes sur la boite crânienne  de personnes dans leur lit, ou dans leur voiture, simplement parce que leur couleur d’yeux ou de cheveux,  déplaît à des criminels que les employés de l’Etat ne veulent pas déranger, il y a aussi des bons.

IMG_0206 Ste rita

Tels ceux de l’église Ste Rita,   qui aiment et bénissent les animaux de compagnie, une fois par an.

???????????????????????????????

Photo de photo

Dans cette église  on découvre aussi  un sympathique St Opportune qui   trouve un mari à celles qui lui laissent un petit mot en ce sens.

IMG_0277 St opportune

 *(1)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/01/florilege-dinsanites/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/09/ta-gueule-connasse-je-vais-tenculer-2/

* (2)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/12/06/5328/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/11/21-frequences.html

* (3)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/09/09/821-nuits-de-torture/

* (4)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/24/attention-danger-2/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/25/classique/

* (5)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/03/demande-dannulation-de-dossier/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/la-chute/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/05/le-retro-diagnostic/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/30/quelques-hallucinations/

 

 

Être ciblé

14 Oct

ffchs

Ce site américain organise régulièrement des vidéos conférences avec possibilités d’interventions en direct.

Les informations sont à : http://www.freedomfchs.com

Pour les individus ciblés qui découvrent leur situation dans une incompréhension totale, voire dans  la sidération ,  ce site propose une courte mise à plat  de cette situation comme suit ,  en traduction libre :

Apprenez à vivre en tant qu’individu ciblé
… ceux qui organisent le ciblage vont essayer d’isoler la cible en la coupant de ses amis et de sa famille. Si cela est déjà fait , sachez que  vous n’y êtes pour rien  mais qu’il s’agit simplement d’ un aspect de ce crime . Le harcèlement en réseau ,le harcèlement électronique , la torture sans contact, les voix dans le crâne représentent les moyens utilisés pour vous maintenir dans ce qu’ils ont décidé de faire de votre vie.

Ce programme inclut des psychiatres et sans doute des agents de renseignement ( militaires ou sociétés privées) qui le contrôlent. Souvenez-vous que ces gens ont le pouvoir et qu’ils savent comment l’utiliser . Ils ont la volonté et la capacité de détourner le système au maximum et  de vous manipuler sans se compromettre. Dans certains cas il y a eu des rumeurs répandues à votre sujet . C’est ce qui explique que  certaines personnes prétendent soudain que vous êtes « dérangé. »

 

Pour des raisons inconnues , vous avez été désigné comme  cible

Vous n’en connaissez  pas les raisons. mais il est important de comprendre ce qui se passe. Le « processus  » est comme suit : Ils prétendent que vous êtes « dérangé » et que vous êtes un danger pour les autres . Leur vrai rôle consiste à vous faire devenir un danger pour vous-même ou pour quelqu’un d’autre et à vous pousser à faire quelque chose d’illégal.
Pourquoi ? Pour vous priver de vos droits . Ils veulent vous voir en prison ou dans un hôpital psychiatrique

 Voici ci-après deux sites qui donnent des informations sur les abus psychiatriques commis en France . On y trouve également une liste des articles de loi et jurisprudences destinés à aider à contester une incarcération hospitalière  abusive :

http://www.ccdh.fr

http://crpa.asso.fr

Torture de femmes françaises

8 Juin

Image

En France, une femme est considérée subversive, simplement si elle déplaît, ou défend  ses intérêts ou sujets d’intérêt.

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/06/criminalite-de-petits-bourgeois.html

Dans un article d’Aujourd’hui en France , il y a quelques semaines,  on avait appris que le service de réception du courrier présidentiel de l’Elysée travaillait avec diligence dans la joie et la bonne humeur.
Les lettres seraient , parait-il lues avec attention puis classées, selon des critères habituels dont l’un est « farfelu » . Il s’agirait de toutes les lettres demandant un miracle au Président de la République pour solutionner un problème personnel.
Ce même article du quotidien faisait état d’un livre prévu à base d’une sélection des perles du courrier reçu.
Il s’agira sans doute de morceaux choisis de naïveté ou de dinguerie des français assez confiants pour écrire en implorant une réaction de leur président . Ce livre est manifestement destiné à faire rire le monde entier de notre bêtise .

Mes 5 lettres à Mr Hollande , Président de la République française, décrivant exclusivement la torture du cerveau par ondes pulsées, avec privation de repos , et demandant sa réaction pour faire cesser cette horreur, étaient toutes restées sans effet.
Il n’y a plus qu’à espérer qu’elles auront été sélectionnées comme « farfelues » publiables .
Ce qui permettrait ainsi une audience plus large qu’un blog, sur ce problème de la torture électronique dite « imaginaire » de femmes françaises.

On avait vu récemment une courageuse cible française participer à une médiatisation de la torture électronique. Le journaliste présentateur , certes bon enfant, semblait bien n’avoir ni préparé le suivi d’explications de ce sujet incroyable, ni briefé les intervenants sur les impératifs de présentation et progression d’un direct.

Image

Dessin de VOUTCH

Incapable de recadrer son sujet , ou le laissant dériver complaisamment, il s’était offert , depuis, en récupération personnelle un débriefing assassin , entérinant publiquement le mot  » paranoïa » pour discréditer une cible et un phénomène de torture par ondes pulsées.
Il y avait-là une insulte doublée d’une ingérence dans la vie privée d’une invitée.

Tous les PERPS font la même chose s’essayant sans arrêt aux mots « internement » , « maladie mentale » « schizo » , « parano » quand ce n’est pas « folie » et comme, il y a peu de temps dans le commissariat de Paris XV,   » maladie mentale incurable » . C’est destiné à troubler et faire sur-réagir leur proie. C’est leur boulot de PERPS .

Pour les voisins-perps , il y a aussi les  violations de domicile, les vols, en plus  de l’organisation locale, avec d’autres voisins, de la torture ciblée qui peut se faire façon « tournante ».

Image

Le grand jeune homme de Vannes , en habitué, et fort du réseau criminel qui l’emploie, avait fait ce choix de vocabulaire de perp quand j’étais allée le voir: traiter sa victime de dérangée  . La petite voisine « adorable » , aussi, sur son blog et dans l’immeuble.  La voisine du précédent appartement avait procédé itou .
A Paris, J-J Walti,  et Mme Walti/Charlot en avaient fait un exercice familial, entrainant avec eux le petit-fils de maçon Frenove.

Le choix du vocabulaire ainsi utilisé avec obstination et répétition par les PERPS permet de les détecter.

Leur autre méthode consiste à déposer des mains courantes et porter des plaintes * contre « leur  » victime. Ils sont les seuls voisins à ne pas essayer de résoudre seuls un différent ou un problème dès qu’il se manifeste . Le broyage de cible est de cette façon délégué  par eux à des fonctionnaires d’Etat. Les deux  perps d’ encore ici   , à Vannes, l’avaient fait. Celle de l’appartement précédent , à Vannes, l’avait fait et  pour des propos que , disait-elle, elle entendait CHEZ MOI.

Ceux de Paris l’avaient fait, depuis longtemps.

Certains psychiatres hospitaliers, qui sont des PERPS comme les autres, font quasiment la même chose avec le vocabulaire. Ils transforment ou déforment la réalité physique de torture des cibles qu’ils maquillent avec des mots , par convenance sociétale, en troubles psychiques . Il insultent ainsi de façon perverse l’intelligence  des citoyennes qu’on leur livre comme proies à broyer.

Les policiers font exactement la même chose, et avec des méthodes semblables. Ils nomment en déformant une réalité qu’ainsi ils ne traiteront pas. Ils utilisent les termes « élucubrations » ou  » maladie mentale incurable » pour cacher et transformer une situation criminelle en accusation de prétendue anormalité de la victime .

Cette torture de cerveaux de femmes pourra donc continuer tant que des juges , des journalistes ou des franc-masoeurs, donc des personnes importantes et qu’on écouterait avec attention et réaction,  n’en auront pas été victimes.

Cette torture continue pour moi , ici, à Vannes, par connivences , prouvant s’il le fallait,  que le PERP en titre est plus préoccupé par cette occupation criminelle que par sa soit-disant vie professionnelle à protéger.

La torture du cerveau par ondes ciblées  continue aussi  pour une autre cible à Paris/ Nation * * , privée de sommeil avec des souffrances atroces et  répétées,  dès qu’elle s’allonge sur son lit  . Elle exprime ces tirs d’ondes au cerveau par le mot  anglais ‘firing » qui indique bien un tir et une souffrance de brûlure.

 

Image

Ceci ci-dessus est une image/illustration, tout comme le fouet  et le dessin de VOUTCH. Tout le monde connait le joystick que des fabricants d’armes non létales ont voulu prendre, un temps,  comme modèle.  Cet article ne recense pas du matériel réel, il parle de façons lâches de  torturer .

Dans mes courriers à Monsieur Hollande , j’avais comparé un certain type de ces souffrances infligées à des coups de fouet au cerveau.

Image * * https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/13/temoignage/

* http://www.lesentretiensdebichat.com/Media/publications/medecine6_45_47.pdf

( extrait)  Cinq types de fausses victimes ont pu être
identifiées : ……Il peut s’agir de sujets harceleurs qui se font passer
 pour la victime de traque avant que la véritable victime ait porté plainte …