Tag Archives: réseaux crapule-criminels

Gestionnaire de RIEN – Autres escroqueries

13 Avr

Ces escroqueries sont notées, ici, pour mémoire. Elles ne sont à considérer qu’indirectement comme conséquences du harcèlement électronique . C’est le contexte du harcèlement criminel global qui les a révélées .

Si on cherche CM-CIC Gestion Immobilière dans Google, une fenêtre à droite de l’écran annonce une bonne centaine de commentaires. En ouvrant les commentaires, on voit apparaitre , et plus qu’à l’ordinaire, le mot ESCROC , expression préférée de l’indignation de locataires grugés.

ici, l’escroquerie de CM-CIC Gestion Immobilière déjà révélée sur le blog etouffoir. blogspot.fr , et reprise ci-après , repose  sur une tromperie de professionnel de l’immobilier. Cette tromperie délibérée,  consiste à volontairement ignorer les premiers articles de la LOI n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové ( ex loi 89-462) et qui sont d’ordre public.

Ma relation avec CM-CIC Gestion Immobilière avait démarré avec une tromperie de l’agence des Présidents des Sables d’Olonne (85) de Nicolas Barreau. Il était le mandataire de CM-CIC Gestion Immobilière , et avait engagé pour lui ( ou elle) le processus de la location.
L’engagement de location que l’on m’avait fait signer disait que CM-CIC Gestion Immobilière était le propriétaire de l’appartement choisi . C’était faux.
Mauvais début.

Le document suivant, le contrat de bail de location , était quant à lui sans valeur légale, parce que non conforme à la loi  ( ex loi 89-462) qui fixe les normes des relations bailleur/locataire .
Dans ce bail était affirmé que la propriétaire et bailleure du bien, était Isabelle Blaineau.

Pas si sûr ….. Ce document ne le prouvait pas , puisque :

Isabelle Blaineau, se révélait un nom tout sec , sans autre coordonnées, obligatoires selon la loi et prouvant son existence ou sa réalité . Le nom prétendait à la qualité de bailleure . Mais le nom tout sec l’était resté. Personne n’avait signé le document ou un autre, attestant être le porteur du nom , avec la qualité de bailleure ou autre , et mandatant un quelconque porte-flingue pour faire la gestion à sa place.

CM-CIC Gestion Immobilière , émanation d’un respectable groupe bancaire, prétendait qu’il était gestionnaire du bien et signait cette affirmation et le bail  qui le certifiait, tout seul. Un faux bail, donc.
Qu’en est-il des autres ? … les baux de tous les locataires qui gémissent sur Google ?

CM-CIC Gestion Immobilière a son siège social à ORVAULT (44) et avec des tripotées de juristes à tous les étages. Surtout au service contentieux avec expulsions.

A mes demandes répétées de faire cesser le harcèlement électronique de voisinage , le prétendu gestionnaire de biens avait d’abord répondu : c’est de la faute aux canalisations électriques non blindées
Des électriciens interrogés reconnaissent des fuites d’énergie par les canalisations électriques non blindées  . Pas des bombardements d’énergie . Ni des sifflements agressifs et brûlants. Des expériences , électricité de l’appartement coupée avaient été faites. Sans succès pour faire cesser le phénomène.

Alors, bien au chaud dans son bureau, l’employée du prétendu gestionnaire de biens avait répondu  à mes demandes de régularisation de ma location prévue sans nuisance  de radiations , en répétant indéfiniment : PARTEZ = débarrassez-nous de vous.

CM CIC Gestion Immobilière connaissait ce phénomène criminel ,  lequel est familier à beaucoup d’ acteurs de l’immobilier et aux réseaux crapulo-criminels qui l’utilisent. Et CM-CIC Gestion Immobilière n’avait rien fait qui puisse déplaire à ces réseaux.
Il avait ainsi joué avec eux, avec son PARTEZ , à faire déguerpir une femme de son lieu de vie par la torture électronique. Au final,  la limite inacceptable pour CM CIC Gestion Immobilière était tout ce qui touchait à  l’argent …. et qu’il n’avait légalement pas plus le droit d’encaisser qu’Isabelle Blaineau.

Isabelle Blaineau , cadre administratif, avait donc un niveau d’étude décent  pour  une  compréhension de la vie et de documents  de base. En plus, il ya internet … ou les enfants pour chercher et expliquer.
Parce qu’ intelligente , bien  audacieuse sous une apparence différente  , et très confortablement entourée et conseillée par celui qu’elle désignait par « NOTRE AGENT «  , elle avait fait cent fois mieux que lui en matière d’escroquerie .
Isabelle Blaineau, avait trompé la justice et ses magistrats en réclamant leur aide pour obtenir de l’argent , pour faire expulser une locataire , et pouvoir continuer à vivre , ravie et épanouie.

 

Le troisième larron était un huissier de justice , Cédric VINCENT , chouchou de tout le monde , escrocs et magistrates   accessoirement tout aussi miso que le maire, leur ancien collègue et  qui continuait de manipuler le TGI en sous-main .

Pour aider mes plaintes à avorter , le maire m’ avait écrit qu’il n’était pas le 1er magistrat de la ville , ajoutant qu’il ne pouvait pas m’aider et  utiliser l’article 40 du CPC .
Traiter une citoyenne en gourdasse ! Un jeu d’enfant sur fond de 22 ans d’expérience , utile voire  indispensable  au réseau crapulo-criminel ainsi protégé.

L’huissier , prévenu de l’illégalité du processus pseudo juridique de recouvrement et d’expulsion bidon , avait choisi son parti : l’illégalité largement couverte par des ripoux qui se serrent les coudes pour s’entraider, et même jusqu’à la Préfecture.

Mais le parti -pris de l’huissier était surtout du au mirage de l’argent facile et dont il allait pouvoir se goinfrer en toute sérénité .
Ce qui l’avait incité à faire n’importe quoi , puisque c’était couvert par la bande organisée locale qui tient ici la ville . Et donc, comme les autres,  , il avait choisi de faire n’importe quoi , par son emploi aidé du mot « justice » .

REPRÉSENTER LES INTERETS D’ESCROCS POUR FAIRE CROIRE A LEUR BON DROIT ET S’EMPIFFRER AVEC EUX, AUX DÉPENS DE LA VICTIME .

Trop cool !

Publicités

Obliger à faire et empêcher de faire

22 Mai

Obliger à faire, par des manigances cachées et violentes, de réseaux corrompus ou corrupteurs. et

Empêcher de faire, en tordant le cou au droit et à la loi, par d’autres manigances et grâce aux faux qui ont  permis de fabriquer les coups tordus concoctés par les réseaux. et

Empêcher de faire aussi avec des complaisances diverses , et sous couvert de qualités aux apparences irréprochables …..

Ce sont là les ingrédients de base des réseaux crapulo-criminels français , lorsqu’ils opèrent à la phase « broyage de cible «  décrite à

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/

Pour paupériser et stigmatiser une citoyenne lambda, il y a d’abord le harcèlement de mensonges et rumeurs, les sabotages de vie de toutes sortes, les violations de domiciles avec vols et dégradations.

Ensuite vient le viol organisé en groupe au domicile de la proie droguée et donc sous contrainte.

Si après cela , la cible n’est pas encore devenue complètement folle , il y a l’incarcération hospitalière, sous contrainte, manigancée par complicités en réseau et avec avec humiliations de toutes sortes, en complément.

Et si  la victime n’accepte toujours pas de se taire,  il y a la torture électronique avec son corollaire fabriqué de nomadisation obligée et de paupérisation pour cause de déménagements incessants. Du cousu-main, par les réseaux tels que décrits ici .

En France, 75% des victimes de ce système sont des femmes.
Pour y résister , il faudrait le courage et la solidarité d’autres femmes.
Mais, en France, la solidarité des femmes est un peu défaillante. Et quand des femmes sont solidaires , mais comme soeurs, c’est en général malheureusement au sein même de ces réseaux , dans une fonction de tortionnaire.
C’est ce qui s’était passé à Saint Julien des Landes, avec la propriétaire Colette COUVIDA

Ici cette fois , il s’agit de Madame BLAINEAU , propriétaire non bailleure du bien que j’occupais  et seulement coachée par des frères qui veulent mon expulsion par la force publique.
Pour louer un autre bien , il faut prouver à un nouveau bailleur, que l’on est à jour des paiements des derniers loyers.
Madame Blaineau encaisse le montant des loyers , et n’envoie pas de quittance des loyers payés, malgré mes demandes
Un carnet à souche de quittances vierges lui a été envoyé pour qu’elle s’exécute, plus facilement.
Elle l’avait retourné , sans mot d’accompagnement de courtoisie.

Ce jour à l’audience du Juge des Expulsions, devant la Présidente d’audience et ses 2 collègues, l’avocat de Madame BLAINEAU avait claironné quil avait donné ordre à sa cliente de ne pas faire de quittances . Au nom de la loi. Il me déclarait locataire illégale.
Je serais donc « empêchée » de trouver un autre bien.
Avec une fausse bailleure encaisseuse de loyers comme Madame BLAINEAU , c’était rigolo.


Me ROUBERT avait encore ajouté avoir obtenu l’assurance de la Préfecture , de mon expulsion par la force publique et sous huit jours.
Boudiou ! Ce homme force aussi les décisions de la Préfecture.
En avant marche ! Et que ça saute !

Mentionnant mes problèmes de santé Me ROUBERT avait décidé qu’il s’agissait d’appréciations subjectives. C’en était une.

Et puis, était venu le procès d’intention. Me ROUBERT , qui prétendait me connaitre mieux que moi-même,  était affirmatif. Tout ce que je disais n’était que manigance pour rester dans les lieux jusqu’à la prochaine trêve hivernale.

Damned ! Mais bien sûr !

J’avais passé la nuit dernière la tête près des ouaouas , et en plus j’aimais ça !
Je voulais continuer le plus longtemps possible,  à payer un loyer plein pot , pour pas de confort , et avec au-dessus , des fous furieux qui me tirent dessus  sur commande, comme des détraqués ,………. parce que ça me plairait !

Toutes cibles savent ou doivent savoir qu’avant une échéance quelconque , les réseaux crapulo-criminels vont redoubler de violence. C’est destiné à zombifier leur victime pour qu’elle n’ait pas les bonnes réactions, ou qu’elle ne comprenne pas ce qui se dit ou encore qu’elle perde pied et même devienne agressive ou violente.

Ce phénomène est difficile à imaginer. Pour l’expliciter je proposerai seulement une analogie. Rien d’autre.

Celle du dernier face à face de l’élection présidentielle française. Le comportement de la candidate prétendument fait de tactique agressive, donnait à voir une femme qui perdait les pédales, se trompait de nom, ne retrouvait pas ses dossiers, faisant des mimiques pour occuper le temps et l’espace…. C’était sans doute de la fatigue. Mais l’analogie est aussi frappante que  parlante avec ce que peut être l’état d’une cible amochée par des signaux.

En effet, une cible est dans un pareil état après des nuits et des jours de matraquages de signaux au cerveau et de privation de sommeil.

On sait maintenant , que c’est destiné à l’empêcher d’être réactive à un moment ou un endroit où il faudrait être incisif et décisif. Outre le but final de la transformer en quasi légume.

Et donc là, juste la veille de cette audience au TGI , j’avais choisi de dormir dans la salle d’O , forcément sans appareil électronique au-dessus et en dessous.
Une détection faite avant l’installation donnait ceci ci-dessous .  Impeccable.

Pourtant à partir de 21h56 , j’avais été agressée par des sons , pulsés de façon directionnelle vers la tête.
La preuve de ces pulsations serait ceci, dont les densités de puissance de couleur plus foncée ,  semblent  cependant très faibles.


Mais  c’est le son porté par la haute fréquence pulsée , qui faisait sursauter le cerveau pour le fatiguer .

Le son n’est pas détecté par cet appareil.

Au matin , j’avais voulu jouer les prolongations. Le détraqué du A211, locataire du bailleur CM-CIC Gestion Immobilière , avait alors violemment balancé à plusieurs reprises  500 µW/m2 sur 900 MHz  et qui brûlait bien plus  le cerveau , que cet enregistrement ci-dessous  fait samedi lors de la visite d’une maison au nord du département .

Les occupants de cette maison avaient confondu TV éteinte et WiFi débranché . Il est vrai que l’homme de la maison venait de faire un AVC. Ce qui , compte tenu du contexte, n’est pas étonnant. Là , avec ces CEM en continu ,  vous  devenez dingo sans souffrir.

La société américaine DOMITYS pourvoyeuse de maisons de retraite de luxe , fait aussi ce genre d’expérience sur des séniors . Chez DOMITYS , c’est WiFi partout , même dans  la salle à manger, et avec AVC à répétition pour les riches résidents. Bien cuits , ils n’arrivent pas quitter cet endroit.

Ils n’en ont plus la force.

Ingrédients et gadgets pour désorienter des cibles de HCR et HCE

13 Nov

$_1(5)

Désorienter une cible en continu est une méthode de base pour la faire passer pour folle ou la faire devenir folle. Qu’il s’agisse de vengeance ou comme certains peuvent le penser, d’expérimentation éventuelle.
Face à l’honnêteté d’une cible , renommée «  crédulité  » pour faire croire à un sien défaut qui permettrait de lui attribuer la responsabilité de ce qu’on lui inflige, les S ( salauds) S ( sadiques) modernes ont le choix des moyens.
Des manuels listant les actes malveillants à reproduire,  avec en complément , la plus part des ingrédients susceptibles d’y contribuer, se trouvent, sur et par internet.

L’utilisation de tels produits pour mystifier des cibles n’est pas nouvelle. Les réseaux solidaires crapulo/criminels français, par exemple, les emploie depuis longtemps.
Ces produits ou procédés longtemps fabriqués de façon artisanale et utilisés localement, envoyaient les cibles, par conseilleurs interposés, au mieux,  chez des désenvouteurs ou charlatans toutes compétences, au pire vers un asile .
On trouve encore actuellement certains charlatans médecins pour aider les réseaux crapulo/criminels à remplir des services spécialisés de santé  . Ou le contraire.

panic poweder

La plus part des produits pour désorienter des cibles et mentionnés ici et là dans mes blogs, sont actuellement disponibles en petits pots , en flacons, ou en boite , pour un prix abordable, et avec notice de dé-responsabilisation à double sens.
La notice explique que si vous utilisez ce produit , c’est parce que vous êtes dans telle ou telle situation implicitement considérée comme une excuse/motivation. Elle note aussi que le produit en question ne peut être administré qu’avec la permission de la personne (  ?). Pour un meilleur effet, les sites, souvent anglophones , précisent que le produit choisi avait été mis en oeuvre à l’origine par la CIA. Il est maintenant à votre portée.
Ça grandit nettement l’utilisateur hargneux local.

Et naturellement , l’administration de tel produit suppose aussi 9 fois sur 10, une violation de domicile sans effraction, donc un délit puni par la loi,  pour intégrer poudre ou liquide dans la boisson ou la nourriture ou pour les disséminer ici et là chez une cible.

IMG_5185

Dans le dernier roman de Michael Connelly, c’est une Cour, que le personnage principal, Mickey Haller, avocat de la défense à LA, mystifie , à l’aide d’ un de ces produits  : une capsule de sang.

$_1(2)
Un certain nombre des apparents symptômes consécutifs à l’ingestion ou à la dispersion de ces produits nocifs est reproductible par l’utilisation à distance et de façon encore plus difficilement décelable ou prouvable , par la propulsion à travers les murs de certains champs électromagnétiques . Cela se pratique aussi en FRANCE, de façon solidaire, et par des réseaux criminels connus mais protégés, généralement avec la participation de voisins.

Dans cette histoire, presque tous les produits disponibles tels qu’on peut les trouver sur internet, avaient été utilisés ensemble ou séparément .
Cela inclut aussi l’équivalent d’un anesthésiant , drogue du viol ou somnifère puissant, pour permettre un viol collectif. Les probables exécutants quant au complot ourdi, étant Leroy, Levystone, Wen Chuan, Awais Bangash.

Le produit qui fait éternuer avait été ajouté dans la ventilation de mon véhicule. Même endroit  d’origine pour un produit anesthésiant qui endort inéluctablement au volant . L’accident provoqué serait indécelable. Nommé «  perte de contrôle du véhicule  »

Et, selon un médecin de St Malo, même origine ( système de ventilation du véhicule) pour la dissémination d’un virus  de maladie d’hiver attrapé en plein été, qui devait m’empêcher d’accomplir une mission  : aller chercher en Afrique, un petit enfant à opérer du cœur en Suisse. Je bloquais ainsi toute une chaine de solidarité, donnant en prime l’impression implicite d’être peu fiable.

Les produits de type «  pepper  spray  » avaient été utilisés à Vannes par l’imbibé Allan Roux, et ici, par d’actuels voisins sans nom , aux habitudes tout aussi innommables.

IMG_5188

Les gadgets destinés à désorienter une cible relève bien sûr du même esprit malfaisant et se trouvent aussi par le même canal  : internet

IMG_5186

L’ampoule au culot doublement percé qui éclate à la figure avec des risques de blessures violentes fait aussi «  péter les plombs  » ( disjoncter le compteur). Ce subterfuge avait été l’œuvre de Walti, pourvu d’une tête sans plomb depuis longtemps. Ce type d’ampoule avait été longtemps fabriqué en Hongrie.

Les gadgets , déclenchés à distance , qui font tonitruer des bruits dans une direction différente à celle où ils sont planqués, avaient surtout été l’œuvre de Church, un élève musicien, voisin très camé. Ces gadgets , utilisés aussi, ici,  réveillent en sursaut et en pétarades.

Ici encore, les réseaux crapulo-criminels vendéens donnent également dans les illuminations nocturnes. Avec des flashs incessants de lumière jaune qui avaient éclaté, une fois au plafond , et il y a une semaine , au raz du sol. En pleine nuit. Bien sûr.
flash

Le plus spectaculaire reste pour le moment l’apparition d’ éclairs de lumière jaune , de style feu-follets , et qui dansaient à l’intérieur de mon blindage  . Le blindage est composé de plaques de métal superposées en dessous du lit et au-dessus du lit , à 30 cms de la tête.

Sur ZAPPERWISE on trouve ceci , qui donne une information de but différent :
« Des appareils appelés “ sons et lumières ”, d’autres appelés CES (Craneal Electro-Stimulation) utilisent ces principes avec beaucoup de bonheur pour modifier notre état de conscience.

Au moins un zapper sur le marché, le MZ3c, a utilsé ces principes pour induire un état de conscience modifié appelé “ sommeil profond ” (Deep Sleep)

Tout cela est important à connaître , et faire savoir à toutes les cibles de Harcèlement Criminel en Réseau et de  Harcèlement Criminel Electronique.

Il faut ajouter à  tout cela et  également , la possibilité utilisée par les réseaux crapule/criminels , de déplacer  des objets en les poussant  ou de les faire tomber,  comme décrit plusieurs fois dans ces blogs.  Cela se fait à distance,   sans pénétrer dans l’appartement. Simplement en utilisant l’énergie dirigée propulsée à partir d’appartements voisins . Dans la bibliothèque municipale de Rennes (35) ça avait été fait à partir d’un local technique attenant . Histoire de faire savoir à la cible qu’elle est  suivie partout.

Et ceci, ci-dessous,  pour le moment utilisé pour raison sanitaire, et qui risque fort, dans des contextes hostiles maintenant connus, d’être détourné de son but premier.

Pilules qui envoient des SMS  de mémoire : un article découpé dans Aujourd’hui en France

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/04/harcelement-en-reseau-ondes-rennes.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/06/vannes-gaz-lacrymogene.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/08/orage-en-appartement.html