Tag Archives: résonance

HCE- Criminalité tournante à Cap Olona

10 Déc

IMG_5442 ici

La criminalité consiste à endommager volontairement la santé, par des agressions  faites au moyen d’énergie dirigée. Cette énergie est pulsée et traverse les parois et protections diverses par à-coups violents .
Le harcèlement électronique qui est la base de cette criminalité par énergie dirigée , est différent du SICEM. ( syndrome d’intolérance aux champs électro magnétiques)

Ces agressions intentionnelles et programmées privent de sommeil ,

  • dans certains cas, par ce que « la Proscrite «  dans son blog* appelle l’effet cocaïne et qui correspond à des mises à feu incessantes des neurones, dues aux signaux pulsés ( tirs) . Alors que les neurones se sont à peine calmés, un nouveau tir prend le relais et assure ainsi la privation de sommeil imaginée par des sadiques cachés dans un appartement voisin.

IMG_5457 neurones
Dans d’autres cas, il s’agit d’une bouffée brûlante de type sensation de flamme de chalumeau qui traverse de part en part le cerveau à intervalles , eux aussi programmés, pour être douloureux et empêcher le repos .

Il existe aussi une méthode décrite comme une sensation de cisaillement du cerveau traversé comme par un éclair.

Une quatrième méthode habituelle et classique de cette criminalité propulse des sons et sifflements qui entrent en résonance avec les fréquences de la cochlée et se propagent dans le cerveau, empêchant le sommeil. Ils peuvent aussi,  entrer en résonance avec les fréquences des organes qu’ils font sur réagir et épuisent.

IMG_5459 fréquences de l'oreille

Les bouffées brûlantes qui traversent le cerveau , endommagent aussi des organes vitaux non protégés , situés en proximité , dont les yeux et la glande thyroïde , provoquant une cataracte rapide du cristallin et des problèmes neuro-endocriniens par dysfonctionnement de la thyroïde.

La criminalité tournante relève d’une méthode complémentaire à celle dite de l’étau. Elle consiste à appréhender par la technologie mise à disposition de ces bandes criminelles , l’emplacement du corps , pour passer , au cours d’une même nuit, d’un appartement voisin à l’autre et faire des tirs meurtriers plus efficaces.
Cela avait été fait ici , à plusieurs reprises, grâce à l’obligeante participation active de ma voisine de palier G. Brochet.

Cette criminalité tournante consensuelle peut également fonctionner par responsabilité répartie à tour de rôle, des tirs d’énergie.
Depuis quelque temps , une répartition des tâches de privation de sommeil et matraquage débilitant et meurtrier par sons et CEM , s’était mise en place entre l’A221,  au-dessus, appartement  habité officiellement par Denis Stefane, employé au Vendée Globe et l’A 201 en-dessous,  où réside M Decroix , employé en restauration .

En ouiquende les tirs d’énergie pour rendre malade venaient majoritairement du dessus . Ici par exemple , le samedi 5 décembre, l’A221 s’était soudain mis à courir bruyamment au-dessus de ma tête . C’était pour manipuler son appareil qui avait donné ceci :

IMG_5454 300-400-500-600 MHz

𝛍la 1ère colonne en rouge  à gauche , donne la fréquence porteuse 

les valeurs des CEM  sont en microW/m2

en bleu , les fréquences qui constituaient à ce moment-là le signal de base

On note , ici, des valeurs CEM très basses , mais jusqu’à 2,8 GHz

300 MHz est la fréquence minimum que peut capter l’antenne du détecteur en place chez moi ce jour-là.
Ni 300 MHz, ni 400 MHz , ni 500 MHz , ni 600 MHz , ne sont des fréquences de communication . Ce jeune voisin qui avait déclaré « ne rien comprendre aux HF et aux CEM » aurait pourtant bien , à portée de main, un appareil qu’il règle à sa convenance . Et même mal et sans précaution

Ceci en est une autre expression.

IMG_5455 1000 µW

Les fréquences sont indiquées dans la ligne en bas de la photo

En orangé, ce qui correspond au signal dit habituel , mais avec un accroissement d’intensité 
Ceci ci-dessus , montre un autre réglage fait par le même et qui n’est pas un raté, mais une programmation d’énergie dirigée vers mon appartement, avec pulsion chaque minute et pour 1000 microW/m2 sur 2,4 GHz .

En prime et conséquence de cette hyperthermie du cerveau, il faut noter des céphalées en continu, la  chute de cheveux et un assèchement intense de la peau .

Dans le cadre de cette méthode tournante, en semaine , les tirs d’énergie violents souvent porteurs de sons, venaient  du A201,  comme ce jour , entre autres. Ce qui est en rouge correspond à un signal  très puissant , qui faisait suite à plusieurs autres mais restés inefficaces. Je ne m’étais pas levée.

IMG_5456 réveil par l'A 201

Ce tir , violent,  avait traversé 8 plaques de métal et 2 matelas superposés. Son efficacité n’était donc pas un hasard mais l’expression d’une volonté déterminée de cet employé en restauration , à nuire et priver de sommeil , une voisine inconnue . Comme on le voit, il ne s’agit pas de CEM ambiants mais de tirs d’énergie faits par les petits gars du coin qui, comme les autres ne craignent ni les plaintes au procureur , ni la police.

Lors de notre unique face à face, Denis Sefane  (A221) m’avait même précisé, moqueur, que si la police essayait de chercher, elle ne pourrait pas trouver.
Criminels de proximité. Un nouveau passe – temps qui rapporte ?
C’est ce qu’avait affirmé JJ Walti à Paris XV. *(2)

http://laproscrite.canalblog.com

*(2)

Publicités

Fréquences et résonance

3 Août

???????????????????????????????

???????????????????????????????

L’extrême et notoire fatigue du coeur qui aurait bien voulu s’arrêter lors des récents tirs d’ondes fulgurants en provenance de l’appartement WALTI, avait été notée dans l’article « j’aurais pu mourir hier soir » .

Il s’agissait sans doute d’un état de choc du à l’intense souffrance résultant de la violence des tirs de soirée .
Ce phénomène observé venait en complément de deux autres encore non explorés, et  sur des organes d’habitude silencieux : la rate et le foie devenus douloureux pendant et après des nuits d’intense brutalité par ondes propulsées.

On sait que l’eau absorbe au maximum l’énergie des hyperfréquences si elles sont propulsées à angle droit.
On sait aussi que le corps humain a une teneur en eau moyenne de 60 % . Et  certains organes tels le coeur , les reins ou les poumons qui contiennent beaucoup d’eau seraient donc particulièrement susceptibles de réagir sous l’effet de certaines fréquences.

Là, c’était la rate et le foie qui s’étaient manifestés , parce que,  peut-être, moins absorbants des effets des fréquences.
Ce qui amenait cependant à essayer d’expliquer ces douleurs en terme de résonance dans une relation entre les gammes de fréquences utilisées , leurs longueurs d’ondes et les longueurs équivalentes des organes en question.

La résonance d’un organe se définit comme un phénomène de concordance vibratoire entre la longueur d’onde d’une fréquence et la longueur physique de l’organe . L’énergie propulsée avec la fréquence entraine une excitation de l’organe soumis à des oscillations espacées de plus en plus importantes et/ou agressives,  et qui risquent de l’épuiser, induisant , ainsi en plus un vieillissement organique accéléré.

Là, dans mon cas, il s’était agi d’une douleur « installée » , au matin, donc de la rate et du foie.

 Une nouvelle recherche sur les fréquences de résonance  du corps et des organes avait donné ceci :

et cela :

 

Par ailleurs, les cibles dont l‘humeur semblerait soudain changée par les tirs d’ondes qu’elles subissent en continu ( cause d’œdèmes divers ) pourraient aussi faire un lien entre des états d’être ou émotions qui dominent leur situation et certains organes en perte en vitesse,  en se référant à la tradition asiatique comme suit :
– les poumons fatigués entrainent la tristesse,
– le foie épuisé laisse échapper la colère non contrôlée,
– la vésicule biliaire en mauvais état est source d’indécision,
– la rate en dysfonctionnement génère le ressassement,
– le coeur épuisé est source de dégoût,
– les reins malmenés se manifestent par des peurs irraisonnées.

IMG_7837 Nocivité