Tag Archives: sensation de sodomie

Sensation d’étouffement et de sodomie électronique – phénomènes vibratoires

29 Jan

Ce lundi 28 janvier 2019 , à 1h 05 du matin , le bombardement d’énergie pulsée vers le sommet du crâne positionné (par oubli) face au mur, était d’un éclatement dans le cerveau toutes les deux ou trois minutes.

L’analyse EEG montrera plus tard , pour chaque choc ressenti dans le cerveau , des déflagrations électriques entre 93.000 µV et 305.000 µV.
A l’état d’un repos retrouvé entre deux chocs d’énergie pulsée, l’activité électrique du cerveau varie entre 0,1 µV et quelques dizaines de µV

En ce lundi matin éprouvant, une protection de fortune destinée à la tête, avait été fabriquée en glissant en vitesse une plaque de fonte entre le mur et la tête.
Un répit de courte durée avait précédé des sensation successives connues
– d’abord une sensation d’étouffement avec latéralité droite
– puis une sensation insistante et progressive de sodomie

Parce que les pulsations d’origine émises, et venant du mur, étaient sans doute des basses fréquences , une hypothèse ( non scientifique) d’explication du phénomène , induit à penser que ces basses fréquences « empêchées » se sont transformées en des fréquences encore plus basses , et qui sont entrées en vibration avec les deux parties du corps concernées.

Ces phénomènes vibratoires, racontés précédemment  dans d’autres billets , avaient été subi à plusieurs reprises et dans des circonstances et endroits extrêmement différents:  dans la rue, dans un hôtel à Séoul, dans une navette allant vers l’aéroport à NYC.

La dernière fois, survenue en Vendée,  avait été racontée à une victime de ce phénomène ,  en ces termes

29-12-17
Bonjour, 
J’espère que vous allez le moins mal possible. 
Je viens de faire une  très douloureuse expérience de sodomie électronique en passant devant une salle de gymnastique où se tenait une séance avec une foultitude lasers. C’était le soir . J’étais seule dans la rue qui longe l’espèce de bocal que constitue cette salle de gym. La douleur s’est déclarée avant la salle, elle a été très intense au moment de passer devant la vitre, et a continué après. Elle a disparu , un peu plus loin.
Cela confirmerait bien , que dans certains cas, cette sensation vienne de vibrations ( résonance)  ) des fréquences. Celles du laser ne me sont pas familières..

Auriez-vous eu cette  désagréable expérience dans un endroit comme une discothèque ou tout autre  endroit qui utilise des lasers ? 
Je pense que pour avoir cette sensation éprouvante et bien plus, il faut aussi être devenu électrohypersensible ou l’équivalent.

Il semble évident qu’en connaissant la  ou les fréquences de résonance des parties du corps concernées , ce phénomène puisse être reproduit .

Publicités