Tag Archives: Solidarité femmes

Le 8 mars 2019

7 Mar

Le 8 mars de chaque année est la journée de lutte des femmes pour leurs droits. Ce  n’est pas une journée de mise en valeur de l’idéal  féminin  d’effacement ou de soumission et souvent concrétisé  par des cadeaux , des fleurs,  des parfums,  un service  d’un jour à la  personne par le compagnon, des fêtes ou des danses dans les mairies ou ailleurs .

Cet aspect marketing  n’est qu’une forme de  récupération du sujet  en  le détournant de sa finalité : rappeler que les femmes  diverses et plurielles ont des droits d’êtres humains  tels que définis dans les chartes et conventions internationales connues. 

De nombreuses associations  et des individu(e)s isolé(e)s se mobilisent au quotidien  pour  rappeler ces droits  des femmes , et aider inlassablement à leurs mises en actions. 

– droit à l’éducation des filles  (zonta)

– droit à l’égalité salariale ( Osez le féminisme) 

– droit à la justice sans discrimination   genrée ( http//:etouffoirdefemmes.blogspot.fr)

– droit à la dignité  et au respect dans l’espace public   ( les CDG )

– droit au respect dans l’espace privé aussi ( Solidarité femmes)  etc…

Chaque année , avant le 8 mars, les CDG ( Chiennes de garde) proposent à leurs adhérentes le vote du ringard de l’année , sur une sélection de phrases  faites d’âneries sexistes époustouflantes. 

Le gagnant en  2019  pour une sélection effectuée en 2018 est :

Bruno Questel, député LREM de l’Eure qui, à l’occasion de la succession au perchoir de l’Assemblée Nationale, sous-entend, le 7 septembre 2018, par un message aux collègues de son groupe politique, que le rôle de Président.e de l’Assemblée Nationale ne peut être tenu que par un homme : « Déjà les journalistes politiques et les réseaux sociaux (…) nous annoncent d’autres candidatures féminines. Je souhaite simplement ici attirer l’attention de toutes et tous sur le rôle et les responsabilités du quatrième personnage de l’État que nous désignerons lundi. Expérience politique, capacité à tenir l’hémicycle et à nous représenter doivent guider son action. C’est pourquoi, pour ma part, je soutiens Richard Ferrand. »

 Les Roquets du Ringard sont :

Luc Ferry, ancien ministre de l’éducation qui, le 1er février 2018, affirme sur LCI, au sujet de l’enquête pour viol visant Gérald Darmanin : « J’ai trois filles, je leur dis : si vous voulez éviter les ennuis, vous ne vous retrouvez pas à poil dans la salle de bain d’un type après être allée dans un bar à putes avec lui et être montée à l’hôtel avec lui ! » « On n’échange pas des faveurs sexuelles contre un service ! Si c’est de cela qu’il s’agit, au minimum c’est torts partagés ! (…) On se réveille pas dix ans après pour ruiner, sur de simples dénonciations médiatiques, la carrière de quelqu’un ! ». C’est une minimisation du crime de viol qui reporte la culpabilité sur les femmes.

 

Robin Reda, député LR qui, le 24 janvier, au cours d’une séance à l’Assemblée Nationale, ironise à l’encontre de la présidente de l’Assemblée Nationale Yaël Braun-Pivet (LREM) : « Merci pour ces rappels au règlement quasi maternels » « Je dis ça parce que vous pourriez être ma mère. » « On serait à deux doigts de vous proposer un peu de stupéfiants pour vous apaiser. »

https://etouffoir.blogspot.com/2016/03/8-mars-2016-femme-francaise-sans-droits.html

https://etouffoir.blogspot.com/2018/12/le-nouveau-non-de-carine-halley.html

https://etouffoir.blogspot.com/2018/08/reponse-de-madame-carine-halley.html

https://etouffoir.blogspot.com/2018/08/audition-du-12-decembre-2017-les-sables.html

https://etouffoir.blogspot.com/2015/03/les-violences-faites-aux-femmes.html

https://etouffoir.blogspot.com/2014/07/harcelement-en-reseau-broyage-de-cible.html

Publicités