Tag Archives: soudaine et brutale décharge électrique dans le cerveau

Le cerveau – avant – pendant- après , un tir d’énergie dirigé

7 Nov

Ce  qui suit et qui prouve les agressions par énergie pulsée  qui font partie du harcèlement électronique  ,  a déjà été montré plusieurs fois .

Il existe cependant une différence notoire , dans l’après. 

Dans le contexte actuel il faut mentionner que ni les tirs d’énergie ni les violations de domicile n’ont pris fin.

Les forces de l’ordre  de la région continuant de prétendre comme les autres d’ailleurs  et , au choix, 

que cela n’existe pas ( femme flic agressive et bornée qui m’avait menacée de procès en diffamation si je répétais les  insultes et andouilleries qu’elle se croyait le droit de proférer) 

qu’il n’y a pas de solution ( gendarmes dits impuissants )

Toutes les occasions qui  avaient  été proposées à ces représentants de l’Etat  , pour échanger une plainte contre des  informations pertinentes et  démontrées  sur ce  type de harcèlement ,  avaient  été   ignorées . 

Il n’y avait ( et a)    donc aucune volonté de savoir ou comprendre  pour éradiquer ce  ( pas si) nouveau  phénomène . Seulement une volonté de faire taire  une victime pour que prospère la nouvelle arme du patriarcat : le harcèlement criminel global. 

Le harcèlement criminel global inclut 

le harcèlement crapulo-criminel fait de suivi, surveillance  constante et violations de domicile  par des bandes de décervelés qui confondent leur lâcheté avec des exploits  ou des droits . 

Une voiture n’étant pas considérée comme un domicile , on y parlera d’intrusion avec vol, par ces mêmes . 

le harcèlement électronique fait au moyen de technologies devenues  armes par destination  et dont le projectile immatériel est une énergie pulsée . 

La soirée du 6 novembre avait été comme bien d’autres , prometteuse du pire avec 

– des brûlures et pincements sur le nerfs des chevilles dans une maison sans  WiFi , et sans appareils électroniques branchés. 

– le hurlement d’un appareil acoustique pour dire que la pile était usée. ( ce qui est en général murmuré)

Ma surdité soudaine et irréversible  était due aux tirs  d’énergie  à bout portant, vers le  cerveau,   faits par Jean-Jacques WALTI  au 22 rue Ernest Renan Paris XV . 

La police  et justice parisienne  n’avaient jamais  accepté mes plaintes, dont celles  contre ce psychopathe notoire , homme de main des extrémistes misogynes  et  franc-maçons de mon immeuble du XVème . 

Le fait que ces derniers  utilisent des épouses pour le quotidien  et  une apparence de normalité , ne change rien à leur haine  genrée viscérale et à la torture qu’ils infligent à une inconnue , sans réaction sensée de notre  Etat « dit « de droit .

Le harcèlement électronique  dans l’actuel  présent  endroit, comme ailleurs, montre que le corps de la cible ( moi)  est repéré quelque soit l’endroit où le couchage est organisé. C’est la même chose pour la plupart des cibles  de harcèlement électronique, qui rappelons-le , sont à 75% des femmes. 

Dans cette maison, il existe des signaux pulsés jours et nuits dans la gamme des micro-ondes. 

Or des détections faites  ailleurs ,  sur du WiFi , des téléphones portable et   même en proximité de l’antenne 2G locale, montrent que les émissions de micro-ondes produites par ces 3 systèmes ne présentent pas le phénomène de pulsations  d’énergie qui existe dans cette maison .

Pour ce qui est du quasi  rituel  de torture par énergie pulsée visant le cerveau au moment de dormir, il faut noter qu’il ne varie que fort peu d’un jour à l’autre . Le premier tir d’énergie peut être instantané ou décalé d’environ 10 minutes par rapport  à l’extinction des lumières de la maison. Il pourrait donc  impliquer   ceux qui sont susceptibles de  noter ou de   contrôler ce moment. 

Le tableau proposé au début de ce billet, montre la cadence des tirs d’énergie , après l’extinction des lumières pour le 6 novembre 2019. 

La première image ci-dessous montre l’état du cerveau  à 22 h 37.47, soit 10 secondes avant le premier tir d’énergie ressenti douloureux.

 

 La deuxième série d’ images montre l’état du cerveau à 22 h 37.47 au moment du premier tir d’énergie ressenti douloureux  ( 22h38.01 sur le listing ,  avec le décalage d’enregistrement de l’appareil EEG) 

et, détail

 

La troisième série d’ images montre l’état du cerveau à  22 h 38 . 10 , après ce premier tir .

Au matin du 7 novembre les premiers tirs d’énergie  correspondaient, par hasard ou pas, avec l’allumage des lampadaires dans la rue. 

Par ailleurs, pour ceux qui sont également victimes de phénomènes semblables, je peux noter parmi les bizarreries repérèes dans ce système de harcèlement criminel global :

– le déparamétrage des logiciels que j’utilise, quand l’ordinateur concerné est branché sur le réseau électrique , et, 

– des anomalies qui ont déjà été racontées dans des billets il y a une dizaine d’années, dont la plus facile à montrer  sans explication est ceci :

 

l’inversion  soudaine de l’écran de mon ordinateur et qui rend tout travail impossible