Tag Archives: souffrance du cerveau

Différence entre environnement de CEM et ciblage par signaux pulsés

4 Oct

Cette détection a été faite en gendarmerie où un officier de police judiciaire avait cherché à m’entrer SES vérités dans le ciboulot, m’ordonnant même de me taire, alors même que j’étais sur place pour parler . 

Selon lui,  mon environnement  de signaux agressifs n’était qu’un problème d’ordre sanitaire  banal , et à régler avec les autorités sanitaires compétentes et grâce à l’association PRIARTEM 

http://www.priartem.fr/Qui-sommes-nous.html

http://www.electroprevention.com/2014/12/comment-savoir-si-on-est-electrosensible.html

Sur cette détection on note par exemple

– dans la ligne F :  que la fréquence porteuse , à 11h20.20  passe de 0,9 GHz à 1,5 GHz

– dans la ligne D : les variations de la densité de puissance émise par la fréquence porteuses

La détection suivante a été faite, le même jour, dans le centre commercial de la ville et qui jouxte un château d’eau couronné  d’antennes relais 

Voilà, pour l’environnement électro-pollué qui créé ou fait souffrir des personnes électro-hypersensibles  (EHS)

Ce qui suit est différent et correspond à des impulsions de signaux. Ces impulsions  ressenties comme des  agressions sont violemment douloureuses. Les détections qui les caractérisent  font clairement apparaître la différence entre  une saturation de champs électromagnétiques avec émissions constantes   comme montrés ci-dessus et les détections suivantes qui montrent des impulsions entrecoupées de moments neutres.

Ainsi , ci-après , la détection faite à Saint julien des Landes , montre des rafales ( impulsions violentes) de champs électromagnétiques pulsés , et produites ( rafales)  par mon voisin POITEVIN .

Il y avait eu une rafale à 23H56.50 , une autre à 23H58.10, une autre à 23H58.50 

Après la publication  sur internet de ce phénomène d ‘impulsions ( rafales) le matériel de mon voisin avait été modifié. Les densités de puissance , revues à la baisse ,  étaient passées  à  100  𝝁W/m2. Puis quelques jours plus tard , elles étaient passées à 10 𝝁W/m2. 

Tout cela avait été publié sur des blogs. 

Cette autre détection ci-dessus ,  avait été faite à PARIS XV où sévissaient  les francs-maçons  DE CERTAINES et FRENOVE et leur psychopathe favori  WALTI. Sans oublier les  corses du quartier.

Il s’agit là encore d’impulsions à 0H20. puis 0H34.50, puis 0H35.50, puis 1H04.20 etc…..entrecoupées de moments neutres ( sans CEM notoires)

La détection ci-dessus  avait été faite à Lanester où j’avais loué  un appartement pour deux nuits. 

Les impulsions venaient de l’appartement voisin occupé par un vieux croûton  sadique qui m’avait même demandé si les améliorations qu’il avait faites chez lui ne m’avaient pas gênée.

J’avais passé deux jours et deux nuits épouvantables.

Cette autre  détection, dernière de cette présentation mais non de ma liste,  a été faite dans mon lieu de vie actuel.

Chacune des impulsions coloriées ici, correspond , aussi, à une détection de souffrance du cerveau par EEG.

On note que la densité de puissance semble très faible. La méthode est différente et adaptée aux circonstances .

Les densités de puissance importantes dévascularisent ( brûlent)  le cerveau.

Les densités de puissance du dernier type semblent dévitaliser le cerveau .

Je peux ajouter ici que pour fuir le bombardement de signaux pulsés incessants de cet endroit , et en changeant de place constamment j’ai pu distinguer nettement deux phénomènes habituels 

– une sensation d’étouffement 

– un bruit extérieur continu qui s’amplifie …. en attendant le prochain tir. 

Ces deux phénomènes correspondent à l’effet doppler avec projection de signaux spécifiques pour retrouver le corps .

L’appareil utilisé  récemment  est  très certainement un  radar, avec un choix limité de technique 

L’infrarouge : ce type de capteur décèle tout mouvement de corps chaud. Le détecteur émet des rayons infrarouges et déclenche l’alerte lorsqu’un ou plusieurs faisceaux sont coupés

• L’hyperfréquence : cette technologie effectue la détection la plus efficace. Un capteur hyperfréquence est capable de discerner, grâce à des ondes radars, n’importe quel corps en mouvement qu’il soit chaud ou froid.

• Le bivolumétrique appelé aussi double technologie associe un radar hyperfréquence et un détecteur infrarouge passif.

 

Publicités

Le CERVEAU SOUFFRE AUSSI.

5 Juin

Le cerveau souffre. C’est une affirmation récente de chercheurs français.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/05/18/lettre-aux-chercheurs-de-licm/

Après 70 ans de dénégation d’une réalité , décrite,  affirmée et revendiquée par les cibles de criminalité par énergie pulsée vers le crâne et le cerveau , des chercheurs de NICE, de l’INSERM et de l’hôpital SAINT ANNE de Paris , viennent de l’admettre : le cerveau peut souffrir

Cette souffrance est de la faute à la PIE-MÈRE.

La pie-mère est l’une des trois membranes qui recouvrent et protègent le système nerveux central . Les deux autres sont la dure-mère et l’arachnoïde.

La pie-mère , fine et compacte , est la membrane la plus interne des trois . Elle est directement collée au cerveau et à la moelle épinière.

La pie-mère est constituée de deux couches distinctes :
– la couche épipiale faite de fibres collagènes qui portent les gros vaisseaux et les nerfs crâniens
– l’intima pia qui est un tissu réticulaire avasculaire.

De récentes recherches,  ont montré que certaines interventions dans le cerveau  et touchant la pie-mère,  avaient déclenché des douleurs aiguës .

Cette information, de la souffrance du cerveau, a été publiée dans un très court article du numéro 856 de Sciences et Avenir

VOULOIR VIVRE dans la DIGNITÉ

30 Oct

LETTRE OUVERTE à TOUTE PERSONNE

COMPÉTENTE et de BONNE VOLONTÉ

Madame , Monsieur,

Cette revendication  de VIVRE dans la DIGNITÉ, tout aussi légitime que MOURIR DANS LA DIGNITÉ ( association loi 1901) , est en France, officiellement déniée à quelques centaines de personnes victimes de ce que les anglo-saxons appellent le gang stalking et qui a été traduit en français par harcèlement global.

Le très proche  1er novembre 2016, journée d’hommage national à tous les morts , est une occasion de le rappeler, et de redire ce qu’est le harcèlement global de vivants privés d’une vie dans la dignité la plus basique, pourtant garantie par la Constitution et la Convention Européenne des Droits de l’Homme  .

Car, pour lutter contre cette forme de criminalité cachée, il faut également la faire reconnaitre dans ses manifestations physiques et ses implications sanitaires.

Pour cela,  nous , les individus ciblés par cette ignominie qu’est le harcèlement électronique,  sommes en recherche de physiciens et de médecins  courageux qui accepteraient de constater les graves conséquences de ce type de harcèlement tout particulièrement , d’en témoigner et /ou de l’analyser.

L’article http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/04/recherche-de-scientifique-en-phase.html
n’est pas une plaisanterie macabre ou d’un goût douteux. C’est semble-t-il , le seul recours en reconnaissance de ce groupe de français ciblés et abandonnés à son sort par des spécialistes frileux ou plus .

C’est cet appel  pour rencontrer un ou des spécialistes médecins au physiciens , sans rien à perdre,  et qui accepteraient de mettre leurs connaissances et compétences au service d’une cause  à  défendre mais laissée pour le moment aux seules victimes épuisées,  que nous vous demandons  de répercuter à vos proches, amis, parents ou relations,

Pour mémoire ou information

Le harcèlement criminel global se compose du harcèlement criminel  en réseau (HCR) et du harcèlement criminel électronique (HCE).

Le harcèlement criminel en réseau est pratiqué de façon extensive par tous les milieux sociaux-professionnels et le plus souvent , dans le cadre du métier, ou sous couvert d’une qualité  et des moyens  d’action qui y sont liées.

Ce harcèlement  criminel est destinée à montrer ou prouver qu’une personne est dérangée ou folle, et à défaut à faire en sorte qu’elle le devienne ou puisse être diagnostiquée comme telle. Pour cela les pratiquants du harcèlement en réseau utilisent  un corpus de nuisances qu’ils adaptent au cas particulier de leur cible.

Le harcèlement criminel électronique est la forme physique , barbare et violente du harcèlement criminel global.

Le harcèlement criminel électronique , quand il est mis en place en proximité de la victime , consiste à pulser des signaux ( faisceaux de fréquences)  à travers les parois , à partir d’appartements voisins . Ces signaux peuvent porter des micro-ondes, des sons, des sifflements  et  aussi de très basses fréquences qui interfèrent avec celles du cerveau.

Ces signaux  sont pulsés par des appareils programmés pour priver la cible de sommeil dans des souffrances indescriptibles , pour la brûler et  pour détériorer sa santé .

Les auteurs de ce crime sont  alors et souvent des voisins volontaires ou rétribués. Les organisateurs sont leurs correspondants.

Dans l’espoir d’une ou plusieurs réponses de votre part en commentaires pour contact, en cette période de retour aux fondamentaux de la vie de famille , et de la vie tout court

Ce 1er Novembre , justement 

et au retour d’une nuit pénible en voiture et dans le froid, j’avais essayé de me réchauffer dans un lit.

Apparemment le voisin corse du A221 était à l’affût * (1) et le réglage de ses appareils , juste à l’aplomb de mon lit avait donné ceci :

img_9180

puis ceci :

img_9181

et qui donne ceci , vu de plus près

img_9179

et avec de sincères voeux de vacances de Toussaint ensoleillées.

img_9171

  • (1) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/10/les-reglages-du-voisin-corse-du-a221.html

Pas de répit pour les cibles de HCE

26 Oct

IMG_4967 tir

Quelque soit l’heure ou l’endroit, quelques minutes ou dizaines de minutes suffisent à une machine ou un opérateur pour me localiser dans mon appartement , et démarrer des tirs d’énergie pour empêcher tout repos.

Comme pour toutes les cibles de HCE.
Pour la nuit du 23-24, un matelas avait été trainé sur le sol , dans la salle d’eau . La protection au-dessus de la tête était la même que d’habitude. Et les tirs étaient venus du dessous (A201). En à peine 15 minutes, l’homme ou la machine avait déterminé l’endroit choisi,  et l’hyper accessibilité à la cible par défaut d’espace entre le plancher et le matelas .

Chaque plaque de métal glissée en supplément sous le matelas avait été suivie d’un ajustement d’intensité des tirs d’énergie . Ils avaient forci à chaque fois. Et avaient arrosé la nuque et le dos jusqu’aux reins toute la nuit.

Le soir suivant , dans mon lit dès 20h, les tirs avaient été annoncés par un bracelet d’étincelles autour d’une cheville. Puis par la même sensation insistante, au talon ensuite.
Et le matériel entreposé au-dessus en A221 avait craché ceci  :

IMG_5049 20 h 09

FP indique la fréquence porteuse
Dans la bande jaune, les indications de fréquences

Poussée hors du lit le lendemain matin, dès potron minet, j’y étais retournée un peu plus tard. A ce moment-là la pointe de feu qui précède, aussi, des tirs , s’était acharnée sur des orteils.

IMG_5069 orteils

Cette fois, l’énergie pulsée par le A221, avait produit à l’intérieur du cerveau un son métallique sifflant , impactant parfois l’oreille droite, parfois la gauche, parfois les deux.

IMG_5067 C3 P3 01
Le tir de 8h57 avait martyrisé l’oreille gauche. Les électrodes P3, C3, 01 donnaient l’information ci-dessus .
La décharge   électrique dans le cerveau , quant à elle, s’était exprimée ainsi  :

IMG_5056 8h57
Et la partie gauche du cerveau avait montré ceci  :

IMG_5068 gche

Ici, il faut peut-être aussi,  garder en mémoire, qu’outre les tirs couvrant parfois un large spectre de fréquences au-delà du GHz, et ceux qui résultent de puissants sauts de fréquence , il faut compter aussi avec un ou des appareils qui pulsent non stop , entre 10 MHz et 50 MHz avec une intensité de puissance allant de -46 dBm à -33 dBm

IMG_5061 - 46 dBm 12h36

IMG_5063 -33 dBm 12h36

Il y a ici, escroquerie à la location, d’un gestionnaire qui n’a jamais pris de mesure pour empêcher les locataires des appartements qu’il gère de faire des tirs d’énergie dirigée vers mon lit  , et  pour les obliger à se conduire  normalement en respectant les droits  à l’usage sécurisé des appartements des voisins. Egalement  ses clients.

22H25, brûlure du talon et tirs d’ondes suivants

3 Sep

Avant les séances de tirs d’énergie dirigée vers la tête pour détruire le cerveau, les criminels français , sur-équipés, font leur repérage par ordinateur  .
Ils localisent les pieds en les brûlant par des projections d’ondes.
Ces brûlures des plantes de pieds sont aussi souvent utilisées pour priver de sommeil par une autre forme de souffrance .
A Paris XV, Walti pratiquait la brûlure de plantes de pieds de préférence vers 3 h du matin. * (1)
Le 3 est censé évoquer la franc-maçonnerie .
Selon Walti , toujours ( voir une de ses lettres) , cette franc-maçonnerie est tellement puissante qu’elle ferait aussi peur aux journalistes.
On constate surtout qu’elle fait dérailler un Etat de droit . Police et Justice y compris.

Le 2-9 au soir, le PN * (2)  du dessus s’était essayé à des tirs vers la tête dès 20h30. Son repérage avait alors été fait par des ondes qui produisaient des sifflements.

Puis, il avait attendu mon installation définitive pour la nuit. Près de la cusisine . Un bon endroit pour faire cuire des pieds. Il s’y était fait plaisir en brûlant le talon du pied droit
Mon cerveau avait réagi comme ceci : une décharge électrique prolongée

IMG_4363 22h25 brûlure du talon réaction du cerveau

 

et qui se lit aussi , comme ceci. Les jolies couleurs sont de mauvais signes pour ce moment-là

IMG_4365 22h25 réaction du cerveau

Car l’électrode placée sur la partie frontales, donnait, par exemple, ces informations-là

IMG_4366 electrode FP1

Cette détection de souffrance infligée volontairement par le PN du dessus, père de 2 enfants,  avait été suivie à 22h 55 puis 23h06 etc .. par la prochaine et différente souffrance   : les tirs dans la tête coincée sous tous les matériaux habituels et avec sensation de respiration inversée. L’énergie dirigée contrarie à ce moment-là l’expiration naturelle et repousse l’air à l’intérieur.

Cela donnait ceci pour la réaction du cerveau :

IMG_4359 23h06 sélection de la partie à analyser la partie en rouge est celle qui avait été sélectionnée pour une analyse

IMG_4358 23h06 le cerveau

Et, voici  cette fois,  des informations concernant une autre partie de la boite crânienne et qui donnait ceci :

IMG_4361 23h06

IMG_4356 23h8 en 01

Certains prétendent que cette histoire criminelle , et quelques autres , sont destinées à faire peur pour que l’organisation criminelle à l’oeuvre puisse continuer à piller, voler et dominer en paix.

Le droit de faire peur, d’ intimider, d’infliger une souffrance insupportable et invalidante pour pousser au suicide …..

c’est marqué où dans la Constitution française qu’on nous vend contre des impôts ?

c’est marqué  où dans  la Convention Européenne  des Droits de l’Humain  l’Homme ?

  • (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/20/quelques-photos-de-brulures/
  • (2) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/11/n-p-t-t-p-n-ghz-weapons

http://fr.sott.net/article/23483-Un-expert-de-la-Navy-revele-que-les-micro-ondes-sont-couramment-employees-comme-une-arme-pour-rendre-malades-les-gens-et-denonce-l-extreme-danger-du-Wi-Fi-pour-les-femmes

Barrie Trower travaillait pour le MI5 britannique

Et ceci est pour la journée

IMG_4369 micro-ondage

Il s’agit d’un mini-micro-ondage , juste au dessus de l’endroit où je me trouve à lire ou écrire. La cadence d’une mini-pulsation  chaque minute indique la programmation d’un appareil. Cette cadence peut être accélérée . Tout comme l’intensité du CEM produit.

Cela est destiné à entretenir ou accroitre la brûlure du cerveau, induire la fatigue et créer la confusion mentale due au manque d’irrigation du cerveau.

L’accélération de la cadence des pulsations en 2,4 GHz  et l’augmentation de l’intensité de CEM provoquent des pertes de connaissance plus ou moins longues, avec chutes.

 

Criminalité sans restriction

19 Mar

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/le-harcelement-electronique.html

A Vannes , la protégée de Sofi Ouest Gestion, J. Fouquet , avait attendu jusqu’à 0 h ++ ce 19 mars 2014, pour installer son appareil à l’aplomb de mon lit.
Et l’appareil s’était mis à débiter ses tirs d’ondes pulsées vers la tête, qui faisaient sursauter le cerveau de douleur toutes les quelques minutes .
La concordance entre mes notes  indiquant le moment , et l’analyse faite par le détecteur semblent faire coïncider des poussées  de 200 MHz avec la souffrance infligée.

Image

Image

Image

Image

Image

200 MHz d’ondes  pulsées  intentionnellement   à l’aplomb d’ un cerveau et d’ une tête coincés dans un lit ,  pour empêcher de dormir, faire souffrir, détériorer la santé, m’avaient obligée  à quitter mon lit  une nouvelle fois

Après mon départ , les valeurs relevées au matin notaient un calme  plat  comme suit :

Image

La veille, le 18 mars les brûlures des yeux et de la peau ajoutées à une fatigue incommensurable m’avaient amenée à une détection d’ELF. Cela avait montré ceci:Image

Ce jour, 19 mars 2014 , ça n’allait pas vraiment mieux.

Image

J. FOUQUET se croit un droit sur ma santé, mon repos, mon cerveau. Comme J-J Walti et C. Frenove que l’on laisse faire à Paris. Il semble ne pas exister de limite à cette cruauté et ce sadisme protégés ou…. promus  localement, à chaque fois et endroit .

Image
Avec ce qui se passe de semblable dans les hôtels * de tout le pays , et qui a été mentionné et décrit dans ce blog ,  il faut naturellement penser à des HABITUDES et une forme de PERMISSION.

Cela est rendu manifeste par les réactions qui consistent à HOSPITALISER  les victimes au lieu de faire une ENQUÊTE dans une situation criminelle de torture, ou à FAIRE PROTEGER les tortionnaires par des policiers  chargés d’ACCUSER et MENACER les victimes.

Fort de ses appuis, et de son impunité assurée  le réseau criminel des tortionnaires se venge de chaque article qui le met en lumière. Ainsi la nuit dernière  ( 19 au 20 mars) avait été d’une sauvagerie  tout à fait notoire. Je donne ci-après quelques exemples de puissance des tirs  d’ondes  douloureux  .

Comme d’habitude, les changements de place, repérés par un logiciel au moyen de « piqûres » immédiates et surtout aux pieds, avaient entrainé le déplacement du matériel qui procède par tirs directionnels.

0h05 le 19

???????????????????????????????

???????????????????????????????

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/11/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exemples/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/14/le-mercure-et-la-paix-criminalite-dhote/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-menace-de-mort-injures.html

La privation de sommeil intentionnelle

22 Sep

Sleep deprivation is one of the classical means of subjugating an individual

.IMG_2897

La privation de sommeil  intentionnelle est  surtout connue comme préparation à des interrogatoires destinés à obtenir des aveux.
En diminuant les capacités de repos et de  récupération du cerveau du sujet  elle est censée briser sa résistance et diminuer sa capacité de concentration et de réaction donc d’anticipation des questions pièges
La privation de sommeil a ainsi  été  , et est  toujours,  utilisée dans de nombreux régimes dictatoriaux à cette fin.
Elle est moins connue comme moyen de coercition dans les régimes démocratiques où elle est cependant pratiquée.  Et elle  l’est encore moins (connue) comme élément d’élimination, dans ces mêmes régimes démocratiques . Pour le moment seuls les médecins hygiénistes savent et disent que  privation de sommeil , à elle seule, peut entraîner  la mort  .

Les Nations Unies considèrent que la privation de sommeil est une forme de torture .
Il reste maintenant à reconnaître que le harcèlement électronique par tir d’ondes à distance et qui provoque des souffrances inimaginables du cerveau, pour induire la privation de sommeil est également une torture  .

Image

La privation de sommeil intentionnelle peut être totale  ( de 23h à 5h  ou 6h du  lendemain matin ) ou partielle ( de 23h à 2h,  puis de nouveau à partir de 9h ) .

Elle peut être organisée par des nuisances sonores de type coups dans la porte et dans les murs, pétarades dans les canalisations de l’immeuble, musique tonitruante.
Pour moi, la privation de sommeil systématique par musique tonitruante avait été mise en place à Paris par  un élève d’école de musique , voisin de palier   S (ou J ) CHURCH  fin 2011.
Ne le soupçonnant de rien , je lui avais proposé de respecter la limite de 22H . Il avait alors commencé son  ramdam à 22H l’étirant jusqu’à 5 h le lendemain. Une nouvelle tentative de dialogue  à 1h du matin, s’était soldée par sa réponse  pâteuse   » allez-vous coucher » .

En mai 2012,  à Paris,  le jeune CHURCH était ensuite passé au harcèlement électronique , prouvant définitivement son implication active, brutale et sadique , dans le harcèlement en réseau, continué dans les mêmes conditions  par JJ Walti et C. Frenove et …. peut-être lui-même.
Tous, pions instrumentalisés, approvisionnés en matériels et peut-être même en techniciens, comme pourrait l’indiquer cette affichette.

IMG_2907

La porte à ouvrir est celle de l’appartement de la maman  où se trouve ce message,  soit juste en dessous de ma chambre envahie  chaque nuit  d’ondes  qui visent le cerveau . Il y a quelques mois, cette affichette  comportait aussi le numéro de téléphone. ( photo, aussi).

Simultanément, dans mon 2ème lieu de vie à Vannes, un semblable harcèlement électronique avait été organisé, et par des voisin(e)s  et individus tout aussi inconnu(e)s.
Je rappelle que le harcèlement électronique de cette histoire  consiste à pulser à distance des ondes dirigées  ou perçues au cerveau et qui provoquent une souffrance répétée toutes les 5, 10 , 15 ou 20  minutes .

Pour  offrir quelques nuits de repos à mon cerveau, j’avais essayé des nuits d’hôtels sur place à Paris,  avant de  partir en voyages, à travers la France et aussi  à l’étranger  .
Le harcèlement électronique avec privation de sommeil avait été le même partout . Même chez un ami  qui habitait en pleine campagne française  . Le mari fureteur de sa secrétaire m’y avait semblé le correspondant/indic local  * de ce réseau incroyable de harcèlement  mondial .
https://lesharceleurs.wordpress.com/2012/07/16/le-harcelement-criminel-2/  (Islande)

http://etouffoirs.wordpress.com/2013/07/22/liste-des-hotels-2/ ( tous pays confondus)

http://etouffoirs.wordpress.com/2013/08/03/cuba-et-crete/ ( comme l’indique le lien)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/22/buda-et-pest/ ( Hongrie 2013)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/01/au-portugal/  ( Nazaré et Lisbonne)

Pour brouiller les pistes, ce harcèlement électronique  passe, sans régularité,   de tirs lointains que je qualifie de tirs d’antennes relais, à des tirs portés par laser,   des tirs de micro-ondes  simples et  des tirs d‘ondes acoustiques  et provoquant  des  saignements .
Pour ceux qui ne savent pas  ce que vaut à une cible de harcèlement en réseau un passage aux urgences d’un hôpital , il y a
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/la-chute/

Image

Il y a quelques jours, tombant d’épuisement une fois de plus , j’étais entrée au FIAP, ** prendre une chambre au milieu de l’après-midi. Comme à l’accoutumé, il y avait eu une reconnaissance du corps par « piqûres » avant  des tirs d’ondes lointains visant le cerveau.  Au retour le soir, des tirs d’ondes  brûlants avaient commencé dès 23h, avec des détonations notoires. Le réseau s’était  manifestement organisé en proximité ,  et en comptant , comme d’habitude sur des complicités locales.
La nuit avait été épouvantable.

Ici, au 22ER,  les tirs  d’ondes de type acoustique de la nuit dernière ont commencé  à 1h du matin.

* A cette époque, je n’avais pas eu l’occasion d’observer ou prêter attention à ce que je décris actuellement comme des piqûres ( un système d’ onde attachée au corps)

** Dans la rue, avant d’entrer au FIAP, j’avais été agressée par des « piqûres »  dans le cou et au niveau de la colonne vertébrale

http://www.washingtonwirelessawareness.com/microwave-weapons-cell-tower-radiation-experiments-barry-trower/

Dans  la video n° 3  de ce site , à  1’40, Barry Trower, ancien agent des services spéciaux anglais,  explique qu’un système d’onde peut être accroché sur un être humain et le suivre partout, quelque soit l’endroit.

Addendum

La nuit du 24 au 25 septembre a été une « nuit complète » avec des tirs d’ondes de 23h30 à 6h30  ( mercredi) , en provenance d’appartements voisins ( méthode de l’élimination empirique de l’origine)

L’espacement des tirs avait varié  de 10 à 20 minutes , à cause de mes  tentatives d’évitement sous forme de déplacements.

Chacun de mes  déplacements d’évitement  avaient été  rapidement suivi  d’une  désagréable sensation , que je qualifie par ignorance ,  « d’onde de recherche » et qui donne un vague état nauséeux et suivie par  les habituelles   « piqûres » ,  avant de nouveaux tirs dirigés ou ressentis au cerveau.La sensation était celle d’un éclair qui frappe le cerveau. Les tirs avaient augmenté régulièrement en violence pour s’adapter aux protections que j’avais accumulées.

A ces tirs d’ondes  douloureux au cerveau, s’était ajouté  pendant un moment, un   son ou signal sonore continu et modulé  ( montant puis décroissant ) impossible à éviter .  Comme les tirs d’ondes, il traversait TOUT.