Tag Archives: souffrance

Lettre à Monsieur le Premier Ministre – Demande d’enquête sur le harcèlement électronique

6 Oct

La diligente association française  ADVHER regroupe des individus ciblés par un type de harcèlement encore inconnu du grand public et qualifié sur internet de harcèlement électronique.

Pour permettre aux membres de l’association une meilleure compréhension de leur situation dramatique et souvent catastrophique, et surtout pour y mettre un terme, ADVHER a fait appel à un avocat .

Par l’intermédiaire de leur avocat , des membres de l’association ADVHER ont demandé à Monsieur le Premier Ministre,  l’ouverture d’une enquête sur le phénomène qu’ils décrivent sans pouvoir le cerner précisément.

Voici, ci-après le texte de cette requête , transmis par un signataire  de la lettre et  individu ciblé par le harcèlement électronique.
Le nom de l’avocat rédacteur de cette requête est omis volontairement, ainsi que les noms et courriers des signataires.
A ce jour, Monsieur le Premier Ministre, n’a pas encore répondu, pour préciser les modalités ou les résultats de l’enquête sollicitée.

Compte tenu de l’acharnement mortifère  dont sont victimes les individus ciblés par ce harcèlement de type criminel ,  cette requête est plus que jamais d’actualité

REQUÊTE – Demande d’enquête à Monsieur le Premier Ministre

 

Monsieur le Premier Ministre,
Je représente l’association ADVHER et neuf membres de cette association dont les noms figurent à la fin du présent courrier.

Mes clients, comme ils l’indiquent dans les courriers qu’ils m’ont adressés et qui figurent en annexe, sont victimes d’un harcèlement de type particulier.

Ce harcèlement, pour la majorité d’entre eux, se présente comme un harcèlement « criminel en réseau » selon la formule que retient internet et qui vise, en réalité, un harcèlement organisé par des individus inconnus de leurs victimes .

Toutefois, en l’espèce, ce harcèlement se double d’un harcèlement qui, selon mes clients, serait d’origine « électromagnétique » au sens où il ferait appel à des armes dont les « balles » seraient des ondes électromagnétiques.

Ils décrivent leurs souffrances telles des piqûres, des brûlures sous- cutanées importantes, des nausées, des vomissements, des suffocations respiratoires, des convulsions de douleur ainsi que des paralysies temporaires. Ces souffrances ont porté et portent encore atteinte à leur intégrité physique mais également à leur intégrité morale car leurs amis, leur famille ont du mal à croire à la réalité de ces souffrances et de ces armes.

Il va de soi qu’avant de s’adresser à vous, certains de mes clients ont tenté de porter plainte auprès des parquets compétents comme ils l’expliquent eux-mêmes (cf . leurs lettres jointes) . En vain : soit la plainte n’était pas enregistrée, soit elle était classée sans suite. Il est certain qu’ils n’ont pas été pris au sérieux.

Ces armes électromagnétiques sont inconnues de la population car probablement issues d’une technologie de pointe au développement de laquelle l’armée française ne peut qu’être intéressée ( leur sophistication présumée rend difficilement imaginable qu’elles aient été conçues sans l’aide des Etats)

Leur fonctionnement supposé reste mystérieux. Il se peut qu’elles fassent appel à des implants situés dans le corps des victimes jouant ainsi un rôle de récepteur. Il s’agit-là d’une hypothèse parmi d’autres et que les personnes que je représente ,ici, n’excluent à priori pas .

Mes clients supputent également que ces armes ou leurs brevets auraient pu être dérobés ou achetés par des groupes mafieux aux Etats qui les confectionnent. Certains pensent faire l’objet de « sanctions » extrajudiciaires émanant d’autorités étatiques.

En tout état de cause , tous sont dans l’incapacité d’apporter des preuves infirmant ou confirmant les hypothèses qu’ils soutiennent ici. En revanche, ils sont en mesure de prouver que leurs souffrances sont réelles et n’ont pas une origine psychosomatique. Certains d’entre eux, sinon la totalité, les ont faits constater par des médecins qui ont établi des certificats médicaux.

Toujours est-il que mes clients sont actuellement dans une impasse car ils ne sont pas aujourd’hui à même de pouvoir être crus par les différents parquets compétents.

C’est pourquoi ils s’adressent aujourd’hui à vous : ils souhaiteraient qu’une enquête administrative soit diligentée , par et au sein des ministères de l’intérieur, de la défense et de la justice, avec pour objectifs :
établir l’existence de telles armes ;
obtenir la cessation de ces attaques ;
identifier les possesseurs de telles armes et la manière, le cas échéant, dont ils se les sont procurés ;
déterminer les raisons pour lesquelles ils sont ciblés .

Les réponses que vous voudrez bien apporter, pourrait former le préalable indispensable à d’éventuelles suites judiciaires , crédibles aux yeux des tribunaux compétents, à l’encontre des responsables, pour l’instant inconnus, et d’une demande juridictionnelle en indemnisation des préjudices subis.

Mes clients s’appuient entre autres textes sur la Convention européenne des Droits de l’Homme ( ci-après « Convention ») et le Pacte International relatif aux Droits civils et politiques ( ci-après « Pacte ») à savoir :
le droit à la vie privée : article 8 de la Convention et 17 du Pacte ;
le droit de ne pas subir de torture : article 3 de la Convention et 7 du Pacte ;
l’interdiction de soumettre un individu à une expérience médicale et scientifique sans son consentement : article 7 du Pacte ;
le droit à un recours « utile » ou « effectif » : article 13 de la Convention et 2§3a) du Pacte ;
le droit à un juge : articles 6 de la Convention et 14 du Pacte.

Dans l’attente de votre réponse, je reste à votre disposition pour tout complément d’information.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.
Votre bien dévoué.

On peut lire aussi ce courrier, toujours en attente de réponse :

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/lettre-monsieur-valls-ministre-de.html

Torture en représailles

17 Mai

torture du cerveau stock-photo-brain-pain-medical-health-care-concept-as-a-human-thinking-organ-with-barbwire-or-sharp-barb-wire-314240933

La torture consiste à pulser de l’énergie vers mon appartement et l’endroit de cet appartement où je me trouve et où  je me déplace plus particulièrement. L’énergie dirigée est émise et pulsée, venant du dessus et du dessous, donc  à partir  des appartements voisins.

Les tirs m’atteignent , comme toutes les autres cibles de ce même phénomène de torture , quand, pour éviter les agressions directes, je vais m’allonger, sous la table, dans la salle d’O ou dans la cuisine. Tous ces déplacements en pleine nuit , sont, en plus, fatigants.

Ces tirs d’énergie visent et atteignent la tête , actuellement sous forme de sons stridents qui provoquent une mise à feu des neurones du cerveau , font mal , et empêchent le sommeil.

Cette forme de torture a donc deux constituants de base,
La souffrance infligée en continu et volontairement
La privation de sommeil en continu, également.

Cette torture a d’autres expressions, tout aussi cachées, et est responsable
de dérèglements de nature neuro-chimique provoqués dans le cerveau, avec atteinte au système auditif, aux capacités de concentration et de mémorisation,
de perte de capacité de réaction du système immunitaire avec en corolaire une accélération de croissance d’éléments cancéreux , générés par , d’abord et pendant plus de 3 ans, des tirs incessants de micro-ondes vers le crâne et toutes les autres parties du corps.

représailles images

Les représailles sont des réponses de vengeance à la dénonciation de cette torture. Elles sont censées faire taire et conditionner une victime à la soumission et au silence. Ces représailles sont conçues pour générer la peur. Elles sont mises en place et en action immédiatement après une action de défense , ou d’information faite par la cible.

Comme dans le dressage des animaux, les criminels ici, espèrent un réflexe (de soumission ) de type pavlovien.

Pavlov-1004x1024
image du blog : http://blog.francetvinfo.fr/dans-vos-tetes/2013/11/14/sommes-nous-tous-conditionnes.html

Après deux journées successives d’activisme avec suiveurs en continu, et la mise en ligne de l’article https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/05/16/le-son-du-dessous/ l’annonce des tirs d’énergie à venir , s’était manifestée par une démangeaison en profondeur du talon du pied gauche. Ça changeait de la sensation d’étincelles au même endroit.
Et schalk. Une fois la position du corps repéré , les tirs de sons avaient commencé.

Le réseau criminel des Sables d’Olonne, montrait une nouvelle fois qu’il avait tout prévu et était positionné en embuscade.

Sitôt un montage de protections rendu plus efficace au- dessus du corps, les tirs étaient immédiatement venus du dessous, s’ajustant ensuite , à toute vitesse , en provenance ( au-dessus ou en dessous) et en intensité, quel que soit l’ endroit de l’appartement choisi pour essayer de les éviter.

Le réseau criminel des Sables d’Olonne a donc le temps, l’envie et le moyen de repérer mon corps , quand je suis dans mon appartement, toute lumière éteinte.

Le réseau criminel français tel que décrit dans mes blogs et quelques autres ,  et ici encore, en Vendée est protégé
par le maire de la ville , ancien magistrat du siège, qui refuse de faire un boulot minimaliste et obligatoire , à base de l’article 40 du CPC,
par le commissaire de police de cette ville soumis aux directives du préfet, et qui  avait fait transformer en toute illégalité des plaintes pour torture par une victime ( moi) ,

  • en plainte d’accusée de diffamation par le tortionnaire des sénioriales G. Poitevin *(1),
  • ou en plainte d’accusée de dégradations par le tortionnaire de Cap Olona D. Stefane.*(2)
  • Ceci est habituel, en France.
  • Dans ce pays , aucune des plaintes de victimes de harcèlement électronique n’a à ce jour donné lieu
  • à une quelconque enquête des pouvoirs publics ,
  • ni à des mesures de précaution pour dissuader les barbares dénoncés , de participer à cette forme de torture cachée et/ou les empêcher de continuer à le faire.
  • torture stock-vector-red-man-tied-with-barbed-wire-in-black-background-107715716
    Il faut savoir que, pour une victime, le fait de se taire, n’empêche pas la torture.
  • Le réseau criminel de base habitué depuis longtemps, impuni et protégé , entretient et maintient une pression constante par torture aménagée , entrainant une forme d’usure et de dégradation de la santé et du cerveau qui aboutira forcément à un état végétatif d’exclusion de la cible.
  • Les victimes concernées par ces vengeances haineuses déléguées à des réseaux de sadiques approvisionnés en technologies meurtrières , et tels que décrits dans de nombreux blogs , ont deux issues principales
    dénoncer le phénomène et informer les citoyens du danger qu’ils courent aussi, pour essayer d’obtenir une législation cohérente qui traite le problème rapidement.
    accepter les souffrances , et l’ assassinat en bande organisée, en silence

*(1)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/03/13/crime-organise-a-lso-lettre-a-mr-gallot-maire-de-lso/

*(2)

http://etouffoir.blogspot.fr/2016/03/maraude-sauce-poulet.html ( convocation au commissariat)

http://etouffoir.blogspot.fr/2016/03/8-mars-2016-femme-francaise-sans-droits.html

  • torture stock-photo-human-rights-word-cloud-on-white-background-227806630

Mutilation et souffrance du cerveau

20 Août

EEG1b9f15edc8_EEG_c__czardases_02

photo Wikipedia

Le harcèlement criminel électronique, qui ressemble à un propos de science fiction pour la plus part des « sans-dents » est aux mains de dominants criminels , et des voyous protégés qui le mettent en action.
Une commentatrice de ce blog ,  juriste diplomée en criminologie, adepte des rumeurs  les plus viles, et « usagère » de ce système utilisé contre les adversaires de ses clients ,  en avait reconnu l’ action destructrice avec délice. C’est à :
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/air-france.html

IMG_8501-cerveau
La mutilation  ( ci-dessus) de mon cerveau,  faite par tirs d’ondes à travers les murs et par micro-ondage forcé , et de la même manière, avait déjà été notée avec présentation de cette image. La plus grande partie du cerveau brûlée, était non irriguée.

Cette mutilation est l’œuvre de la bande du 22 rue Ernest Renan Paris XV et alliée de la bande de Vannes (56) , puis de celle des Sénioriales (85) .

Les criminels participants et leurs protecteurs avaient été nommés dans les articles de mes blogs. Les  commanditaires de cette forme de criminalité qui veut empêcher quelqu’un de penser, sont tous des petits bourgeois qui plastronnent et se rengorgent avec des airs de citoyens au-dessus des lois.

Des plaintes avaient été portées contre les participants ou voyous opérateurs connus de cette histoire. Aucune n’a prospéré.
D’autres plaintes, faciles pour la justice , contre des faussaires du même groupe criminel , n’avaient pas, non plus, été traitées. Cela donne à voir et constater comment procède cette organisation criminelle.

Pour ce qui est de la mutilation et de la souffrance infligées  volontairement à mon cerveau, l’histoire se répète au pays des Olonnes, avec le même type de méthodes et de participants cachés dans les appartements voisins.

Il y a quelques temps c’était un garçon à voiture immatriculée  87 . C’est actuellement un propriétaire d’une voiture du département 30 qui officie.

IMG_4022 30

Comme précédemment à chaque info glanée sur mes blogs et qui prouve cette criminalité de nantis pervers assurés d’impunité , avait succédé des manipulations diverses destinées à éviter et cacher les preuves.
Cette criminalité existe en effet par les connivences et l’omerta , dont celles évidentes de cet « Etat de non-droit pour les gens ordinaires. »

Les images suivantes montrent l’état d’un cerveau (le mien) qui souffre au moment de tirs d’ondes de proximité . Les protections au dessus de la tête sont faites de matériaux compacts et divers qui atteignent  pourtant une épaisseur de 80 cms .

Les valeurs CEM ne sont pas impressionnantes . Elles sont soit truquées, soit l’expression d’une énergie différente de ce qui existait avant , ou encore d’un camouflage.

Ce brutal paquet d’ondes cérébrales que des médecins appelleraient « décharge » correspond à un TIT de 100 MHz , fait à 2m de ma tête,

IMG_4093 100MHz

fait par ceci  : les 100 MHz de la fréquence 1,4 GHz en marron.

IMG_4095 100 MHz

 La correspondance de ce type d’image d’ondes dignes d’une activité intense de plein jour et qui éclatent tout soudain dans le cerveau , en plein sommeil , avait été vérifiée sur plusieurs TIRS successifs .

IMG_4090 22h44

pour

IMG_4092 22h44

Par contre un énorme autre paquet d’ondes cérébrales de plusieurs minutes

IMG_4096 23h38

avait correspondu avec ce TIR , par exemple

IMG_4097 23h38

La hargne meurtrière de l’actuel locataire de CIM-CIC est aussi féroce que celle des WALTI- FRENOVE- FOUQUET-LE DUEZ- ROUX-SUTEAU-POITEVIN etc..
Juste pour le plaisir ?

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/08/la-souffrance-du-cerveau.html

La criminalité cachée

25 Mar

Image

Vannes est une ville attachante qui allie un plan d’eau pour déambuler, une élégante partie médiévale colorée, et presque à portée de pieds,  une nature apaisée et protégée pour se ressourcer.
Les gens normaux y sont d’une gentillesse courtoise détendue.

Les autres déclinent la malfaisance sous des formes violentes et cachées, comme ce pays en semble coutumier.

Image

Cet immeuble cache une criminelle. Elle est criminelle parce qu’elle torture. Cette torture consiste a priver de sommeil par des douleurs infligées au cerveau et au corps . Cela se fait par des tirs d’ondes pulsées. Les ondes sont pulsées à travers les murs,  par un appareil spécial,  et majoritairement vers la tête et donc le cerveau.

Le cerveau souffre physiquement, monstrueusement, contrairement à ce que l’on trouve écrit par des spécialistes. A défaut d’atteindre le cerveau ou pour changer , la criminelle pulse les ondes avec son appareil, pour cuire la peau, les poumons , l’estomac , les intestins, dans des douleurs épouvantables.

Tapie/cachée derrière ses rideaux, elle pourrait aussi retourner, son appareil , selon son humeur, vers l’un quelconque de ses voisins, tout en restant toujours planquée dans son appartement.

Cette criminalité , et qui existe en France depuis plus de 20 ans à ma connaissance, est cachée parce que les témoignages sont empêchés ou censurés, et qu’elle est confiée à des voisins aux airs innocents voire BCBG . En plus elle se pratique  à travers les murs et demande une bonne dose d’audace et d’informations pertinentes pour être dénoncée . Les preuves de ces tirs d’ondes sont apportées par des détecteurs et par les brûlures externes.

Les plaintes faisant état de cette criminalité vont à la poubelle, par stratagème.

La nuit où j’étais montée demander à cette dame d’arrêter la torture par ondes pulsées, c’était son copain qui semblait aux commandes. A chaque râle de plaisir, avec le commutateur de l’appareil sans doute à portée de main, il avait déclenché un tir d’ondes violent vers mon lit.

Des études sur le cerveau montrent que les psychopathes n’éprouvent de plaisir que par la souffrance qu’ils infligent . Incapables d’empathie , leur jouissance se nourrit de leur sadisme . cf : passionsante.be , Psychopathes : un cerveau programmé pour la cruauté.
Cette nuit là , personne de cet appartement n’avait ouvert ou répondu. Trop occupés.

Le lendemain des travaux bruyants y prouvaient une présence . J’étais allée sonner pour une explication. Personne n’avait ouvert. Trop occupés.

Et la torture par ondes pulsées, avec brûlures , avait continué jour et nuit, avec ou sans l’aide des copains de la dame blonde.
Habituée au accro, et sans autre occupation, elle passait son temps à me suivre chez moi, de chez elle , pour positionner correctement son appareil de cuisson d’être humain par ondes pulsées . Grâce au matériel ad hoc fourni par son organisation criminelle, mon plafond lui était transparent. En plus.

Un très probable système d’alerte informatique , semble aussi lui signaler mes mouvements ou déplacements, la nuit . Pour une même nuit, j’avais changé mon emplacements de couchage 4 fois. Elle avait trainé/déplacé son matériel autant de fois pour le positionner à l’aplomb de la ma tête . Enregistrement audio de ses bruits , pour preuve.

Dépendant de ses caprices ou de sa hargne sadique je dois subir toute augmentation de puissance des tirs d’ondes pulsées qu’elle improvise. Sans cris, malgré la douleur. La nuit dernière elle avait sans raison augmenté la poussée des ondes jusqu’à 500 MHz à 4h52. ( 1,7 = 1,7 GHz)

Image
Encore une fois l’augmentation à 500 MHz n’indique pas un train d’ondes d’ambiance. Il s’agit d’un tir directionnel effectué 2m50 plus haut et ressenti dans une sensation douloureuse de cisaillement du cerveau. La puissance détectée à la tête du lit est donc celle de l’onde fulgurante qui avait traversé le cerveau à ce moment-là.

Image

Et quand la criminelle du dessus le décide , il faut aussi se lever en vitesse après un tir de 600 MHz, pour échapper aux suivants

C’est cette criminelle-là qui avait tenté récemment de se victimiser en se plaignant d’un mien comportement : censé bruyant et grossier. Elle l’avait écrit pour la police et le syndic et surtout  pour l’agent immobilier tout content d’intervenir.

C’ était un faux témoignage. Prouvé par mes soins.
La police en semble friande, pour fabriquer un dossier.

Selon un policier parisien , enregistrement à l’appui, ces délations seraient même faites à la suggestion de la police et correspondraient à des consignes de la direction.
Cela signifie que par accumulation de rumeurs imbéciles , de fausses accusations et faux témoignages , cette dernière se débarrassera de la victime faisant ainsi place nette pour la criminalité cachée et ses adeptes . Des copains ?

Car il n’était même pas venu à l’idée de ce policier, de l’urgence de faire cesser la torture, de celle de rechercher des preuves complémentaires , ni de l’urgence  d’arrêter des criminels déjà nommés dans des plaintes explicites .http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-torture-par-ondes-pulsees.html

Cela prouverait que rien n’a changé depuis l’étude de 2002 de Nicolas Desurmont «  Vers une problématique du harcèlement criminel en réseau  » qui,  à propos  du harcèlement en réseau , mentionnait déjà cette propension policière à faire accuser une victime , pour la faire dégager vers le domaine psy.

On peut voir aussi sur ce point particulier, le témoignage de Béatrice El-Beze http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/

Image

Ceci est par ailleurs une récente marque de brûlure sur l’arrière de l’épaule et en provenance du dessus. Une lecture d’un angle différent ( celui du tireur/ dessinateur) ferait penser à une lettre un peu ratée. Un marquage.

Ceci est un assassinat

3 Mar

Image

 

Le  premier jet d’ondes brûlantes de la nuit dernière (2 à 3 mars), avait traversé le corps au niveau du plexus solaire, coupant la respiration.
Il venait de nouveau de  l’appartement  de Jeanick FOUQUET, sadique,  au service de mafieux.*
La douleur avait perduré toute  la nuit dans la colonne vertébrale et  l’estomac  brûlant , bourré d’ondes. Elle n’avait  pas cessé de la journée.
Je doute que l’organisme et le coeur, en plus  du cerveau, puissent  résister  longtemps à de pareilles tortures, manifestement   également  prévues et organisées  à ma prochaine adresse  .

Un assassinat relève de préparation et d’organisation. C’est différent d’un meurtre qui , lui,  saisit parfois  une opportunité.

Le meurtre de notre père , par exemple, avait été celui d’un concurrent jaloux. L’occasion s’était présentée en pleine nuit. L’homme avait traversé la route et tué,  trainant ensuite  le corps   dans un fossé pour le recouvrir de branchages. Et le meurtrier  avait re-traversé la route avec sa voiture pour rentrer chez lui.
C’est en  suivant les morceaux  de cervelle sur le talus que les gendarmes avaient retrouvé le cadavre gelé.

Le meurtrier n’avait jamais fait de prison. Confiante en la justice,  notre jeune mère avait voulu demander des comptes. Elle avait surtout gagné un ticket pour du harcèlement en réseau.

On en reste sans VOIX. * (1)

Un assassinat est plutôt mis en oeuvre avec une bonne dose  de   confidentialité, de secret, voire  de rites. Ici, de façon classique  il s’y était ajouté un souci de décorum et d’apparences retournés contre la cible (moi) traitée de dérangée .
J’avais exposé les faits et situations  dans plusieurs blogs de style patchwork. Et chacun, nommé,  se croyait un droit à représailles, n’acceptant sûrement que le slogan  » ta gueule la victime, c’est nous con commande »  

Cette situation  aux mains de francs-maçons mafieux  et criminels en avait effrayé beaucoup dans mon entourage.
Malgré un environnement amical et affectueux j’avais facilement accepté  l’isolement pour éviter des risques aux autres.

Les premières manifestations de l’utilisation d’ondes pulsées à travers les murs pour invalider , handicaper  et tuer en cachette ,  avaient été le fait de Bernard GASNIER à ANGERS (49), et  simultanément  à Paris XIV  de Marc LEVYSTONE protégé par J-P JAOUEN et René LEROY .

A Dol de Bretagne (35) , en 2007,  c’est M LESENECHAL – LEBLAY qui avaient servi d’intermédiaires. Et c’est à cette adresse qu’avaient été ressenties les premières voix dans le crâne, avec micro-ondages nocturnes systématiques. C’était l’époque d’un stage au MCC** empêché.

A Paris XV  la torture par privation de sommeil systématique par le bruit avait commencé en 2011 avec J. CHURCH , habitant dans deux appartements de la même rue Ernest Renan. C’était un locataire (?) de Mr BESAGNI et le protégé du maçon  A.DE CERTAINES, au 22.
Image
Cette privation de sommeil était devenue  torture par ondes pulsées  au cerveau, par ce très camé voisin J. CHURCH en Mai 2012.
Puis la relève avait été prise par :

Image

et à sa mère , l’un et l’autre coaché par A. DE CERTAINES

et en complément  par le jeune élève Charles FRENOVE , spécialiste de science physique , accessoirement  petit-fils de franc-maçon et  lui aussi en  relation avec  de  A. DE CERTAINES .Image

A Vannes, on  avait trouvé les voisins du dessus, comme bourreaux sadiques,  dont la très systématique

Image
protégée par SOFI OUEST GESTION
Ses amis  viennent  parfois la relayer . Leur  matériel est  différent . Cela entraine des variations de souffrances et une déstabilisation dans les protections imaginées.

Deux plaintes  avec LAR  sont entre les mains de procureurs  à Paris depuis plusieurs mois et sans traitement.
Une  plainte pour torture  avait  pour le moment  été suivie d’ un accusé de réception par la COUR  PENALE INTERNATIONALE   de  LA HAYE en 2014.

Image

Mon testament, en faveur d’Amnesty International France exclusivement,  a été  enregistré au fichier central le 26  janvier 2014 par l’étude de notaires  75041.
Mes obsèques ont été intégralement payées chez RocEclerc , Bd de l’hôpital, 75013 Paris .

* (1) c’était son nom

*   http://etouffoirs.wordpress.com/2014/03/02/harcelement-en-reseau-mise-en-demeure/ ce blog a été fermé à la demande d’un harceleur .

Voir : http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/harcelement-en-reseau-mise-en-demeure.html

** MCC = Menaces Criminelles Contemporaines ( Panthéon Assas)