Tag Archives: Troyes

Harcèlement électronique à Troyes

11 Juil

Troyes des-usines-aux-magasins-d-usines-1298541283

Quelqu’un a posé la question de l’existence du harcèlement électronique à Troyes. (10)
Bien que j’aie eu  habité un an à Troyes , je n’ai pas de souvenir particulier de harcèlement électronique dans cette ville , où j’ai vécu et subi, par contre , et non stop, du harcèlement dit « administratif «  et des violations de domicile incessantes avec vols et dégradations.

Pour répondre à cette recherche d’un lecteur,  , il faut préciser de nouveau que le  harcèlement électronique, comme moyen de coercition  est à disposition partout, et ce depuis longtemps . Il sert ceux qui le connaissent ,  pour des  règlements de compte,  des vengeances ou des démonstrations de domination , dans la France entière et même dans le monde entier.

Une cible de harcèlement électronique, en fonction  de l’individu ou du groupe qui s’acharne sur elle, pourra être matraquée de signaux , à chacun de ses déplacements et ce, dans presque tous les pays.

Les appareils qui permettent le harcèlement électronique , vont du four à micro-ondes bricolé, au radar, au laser, aux générateurs de hautes fréquences , aux générateurs d’ultra-sons , aux transducteurs qui fabriquent des infrasons , en passant par des boxs et bornes WiFi transformées en armes  et boostées .

Il faut , bien sûr, y ajouter les antennes relais manipulées à la convenance de certains techniciens et transformées en sorte de chalumeau  qui vise une victime donnée , à leur volonté.

Ces appareils sont essentiellement  entre les mains de groupes criminels , qui les manipulent et transportent,  en suivant une cible si besoin . Ils les prêtent ou les louent et donc les mettent en dépôt dans des appartements voisins de celui qu’ occupe une cible désignée ou dans des chambres d’hôtels où elle cherche du repos .

Il existe aussi une possibilité d’utiliser les lignes électriques d’un immeuble pour faire transporter des hautes fréquences et des sons et sifflements. Cela suppose quelques bidouillages techniques ,  un logiciel de programmation et des complicités locales multiples.

Dans certains cas de cibles, il semblerait qu’il existe un paramétrage d’un logiciel fait avec des données biologiques subtilisées à la cible et qui permette  de viser précisément une partie précise du corps de la cible à faire souffrir et détruire.

Pour connaître les signes ou symptômes qui aident à déterminer qu’il s’agit bien de manifestations de harcèlement électronique , il est conseillé de consulter les sites généralistes qui listent et explicitent les problèmes liés à ce type de barbarie . Ces problèmes ont une explication physique , et induisent des complications, physiologiques, psychologiques, émotionnelles , neurologiques et mentales.

Le site STOPEG, par exemple a une version française qui permet une compréhension précise des problèmes générés par les agressions de signaux

Le petit livre bleu permet aussi une approche raisonnable de ce même phénomène monstrueux .

livre bleu 51CN-7fpzcL._SX357_BO1,204,203,200_

A ce jour, Les cibles de harcèlement électronique, malgré leurs plaintes font face à un déni quasi général
déni par le silence ou la moquerie des autorités constituées qui savent , mais sont souvent commanditaires ou bénéficiaires du système global de harcèlement criminel caché et qui inclut le harcèlement électronique. Le harcèlement électronique est un outil caché de leur domination .
déni d’incompréhension et/ou de peur de la population qui préfère traiter la victime de cinglée , persuadée que cette barbarie n’est pas possible telle que racontée , et que de toutes façons, elle n’aura jamais lieu de lui être appliquée.
C’est une grave erreur, d’appréciation.

Pour toute victime avérée de harcèlement électronique, il peut être conseillé de témoigner et de fournir des preuves par détections . Celles-ci permettent  de faire  la différence entre des agressions * (1) par ondes pulsées par à-coups  et un environnement de champs électromagnétique habituel , même s’il est souvent intense et lourd.

Une cible matraquée d’énergie dirigée , si elle échappe  quelque temps à sa mort  ( sociale ou physique) programmée , pourra être devenue électro-hypersensible. Il faudra donc alors,  faire la part entre  1) des réactions du système nerveux à une fragilité acquise , et 2)  des accès de souffrance intense en réaction aux agressions pulsées,  intentionnelles et ciblées.

Un témoignage engendrera très certainement des représailles , venant soit des exécutants furieux , soit des commanditaires en pétard , et qui tablent les uns et les autres sur le secret pour continuer à utiliser cette forme de barbarie pour vengeance et/ou domination.

Pour une victime , le choix est donc entre subir et/ou agir Si une cible ne voit pas d’autre issue que celui de témoigner , il pourrait être indiqué de se joindre en plus à des groupes ou forums pour échanger des informations.

Dans l’état actuel du déni officiel de ce crime , il manque  donc encore et toujours une volonté politique pour  reconnaître  le harcèlement électronique et le définir , pour ensuite  légiférer, puis tenter de le contrer et de l’éradiquer.  En France. 

Faire connaître cette horreur est , encore, à ce jour, la priorité .

Des lois existent en Irlande, dans certains états américains , en Russie , comme l’explique la présentation de Louis Freyheit  :

CmnTwdDWYAAP5lw

Toutes les cibles savent qu’il dépend un peu d’elles et de la prise de conscience des autres pour  que leur vie peut-être , mais surtout  celle des autres,  ait un futur normal. C’est le but aussi de ce témoignage.

*(1) exemples  en date du 12-7-16 . Ce type de tirs avait commencé la veille vers 22h . Au réveil, ces tirs donnent l’impression d’avoir eu le cerveau « cassé »  et laissent la victime avec des maux de tête intenses ,  une fatigue itou et une incapacité à penser normalement.

IMG_7846

La date de la détection se trouve en bas à gauche.

La ligne verte ( reconstituée)  en bas, indique les fréquences du signal .

Le carré jaune  donne l’information sur la fréquence porteuse.

IMG_7847

et

IMG_7848

 etc…..

Publicités

Vannes – La cambriole

9 Nov

En revenant de la terrasse Image

où je consultais internet par une fraîche soirée de novembre, deux portes plus loin , j’avais trouvé le système de sécurité ouvert         à 15 °

C’était illogique.???????????????????????????????
Ceci  aurait été normal , puisque je me souvenais  l’avoir  fermé à mon retour.

Image

Et au pire cela comme ci-dessous  , ouvert et à 90 °,  si ma mémoire  faisait la maline.

Image

Revenant sur ces mes pas à ce stade de  réflexion je m’étais pris les pieds dans ce truc là.

Image
Quelqu’un était bien entré et , provocation en sus avec ce sac jeté au sol, avait eu à sa discrétion , le contenu de mon sac à main,   celui de mon porte feuille et celui  de mes valises laissées  ouvertes sur le sol.

Restait à comprendre comment cela se faisait. En essayant un peu, j’avais appris ce que tout le monde sait peut-être et qui se décompose comme suit:
1)    ouvrir la porte pour glisser une feuille de plastique  rigide
2)     refermer la porte jusqu’à la marge qui permet de pousser pour  libérer la sécurité ( ici une boule)

Et pour refermer   ?
Sans doute un fil un peu résistant à cheval sur une  branche ( ou les deux ) de la partie mobile et à tirer  tout en refermant la porte. Le fil doit pouvoir être retiré en glissant par un mince interstice  ou au pire tombera par terre à la prochaine ouverture de la porte. Qui ira voir si bas   ?
Pour accomplir ce méfait  mieux vaut n’avoir que le couloir à retraverser et avoir laissé sa porte ouverte pour se cacher plus  rapidement.
Là , le boulot avait été mal terminé.

Dans l’appartement de Troyes, c’était un système de sécurité à chaîne qui avait permis la même insécurité.   Une fois, en soirée , comme ici , quelqu’un était entré alors que j’étais dans la cuisine.
A l’essai, il s  ‘était avéré  que la chaîne pouvait être enlevée du palier,  en passant une main fine , à l’intérieur de la porte.  J’avais eu  là enfin,  la très probable explication des vols d’argent    dans mon sac,   laissé  la nuit dans la première pièce, jusqu’à cette aventure .  Seulement une autre porte plus loin.

Les voyous/harceleurs s’étaient procurés  les clés de tous mes lieux de vie depuis plusieurs dizaines d’années. Ils entraient, et entrent toujours,  en mon absence à tout moment. Apparemment, ça ne leur  suffit même  pas.