Tag Archives: Vannes

Abus de pouvoir- Harcèlement en réseau

14 Nov

Proposé par OLF/44

Collecte de chaussures le 18 novembre 

L’abus de pouvoir implique qu’il y ait un pouvoir.
Voila une jolie porte ouverte enfoncée .

L’abus caractérise l’usage excessif d’un droit et qui porte atteinte aux droits de quelqu’un d’autre.

Le pouvoir exprime la faculté ou la possibilité de décider , faire, imposer ou exiger qui est conféré par un état , une fonction ou une qualité.  Et quelque fois, seulement par l’argent.

L’abus de pouvoir indiquerait donc un dépassement des limites légales d’un état ou d’une fonction . L’abus de pouvoir pourrait ainsi servir à dominer, asservir, tromper, ou escroquer et ce, quelque soit le domaine concerné: familial, inter-relationnel, commercial, administratif ……

L’abus de pouvoir de type administratif , dans ce pays riche de fonctionnaires harceleurs représentant l’Etat , est à multiples facettes .

Les cibles de harcèlement s’y heurtent à tous les niveaux, en fonction des copinages locaux ou des listes noires où leurs noms sont consignés avec des appréciations destinées à accroitre l’intensité de leurs ennuis .

Ici, dans cette histoire l’abus de pouvoir, récent le plus spectaculaire avait été celui de Vincent NIQUET, secrétaire général de la Préfecture de Vendée.
Pour mémoire : la propriétaire de mon appartement voulait m’expulser parce que je protestais contre le harcèlement électronique féroce , mis en place localement. Pour cela , la propriétaire avait fabriqué une situation improbable, pour pouvoir m’assigner en justice.
La décision de justice disait que si les loyers étaient payés, il n’ y avait pas d’expulsion.
Les loyers étaient payés.

Mais Thomas ROUBERT,  l’ excité conseil de la propriétaire Isabelle Blaineau , voulait que je lui paie ses honoraires , versés en attendant par une assurance . J’étais ( déjà) condamnée par la décision de justice à rembourser l’assurance pour ce montant.
Thomas ROUBERT ce fils de très riche, n’était  pas à 800 euros près,  ni  à la rue où il voulait me mettre.

Sur la base de cette somme de 800 euros Thomas ROUBERT avait donc biaisé et enclenché le processus d’expulsion . Les 800 euros , oubliés, avaient été payés immédiatement. De toutes façons ce tardif paiement était hors sujet , sans rapport avec le »droit » à expulsion  si et quand des loyers sont dus.

Pour obtenir ce faux droit à mon expulsion, Thomas Roubert avait été faire la danse du ventre à la préfecture de Vendée , sans préfet . A la place du préfet, le secrétaire général  Vincent NIQUET , et bientôt préfet intérimaire pour quelques semaines seulement, allait prendre  les décisions censées conformes à des décisions de justice rendues…. mais dont il n’avait rien à cirer.

La décision d’expulsion, arrangement entre copains , et pas encore officielle avait été annoncée par avance , en audience du TGI des Sables d’Olonne , par le bluffeur Thomas ROUBERT.
Il faisait ainsi  vaguement passer cette information comme s’il s’agissait d’ une décision quasi politique, histoire de liquéfier la magistrate en face de lui. Et ça avait marché.

Envers et contre les termes d’une décision de justice claire et à respecter, deux employés d’Etat , Vincent NIQUET et Catherine BARRAT , abusés ou pas,  par Thomas ROUBERT , avaient fait un abus de pouvoir aussi grotesque que manifeste.

Tout le plaisir était prévu pour le réseau crapulo-criminel local.

Quelques mois et années plus tôt, les abus de pouvoir de policiers s’étaient multipliés dans des situations classiques , et qui consistent à convoquer une victime pour l’intimider et obtenir un renoncement en échange d’une pseudo-clémence.

A Vannes, l’audition, après une nuit terrible de privation de sommeil, avait eu lieu avec un spectateur- intervenant : petit homme rondouillard aux doigts couverts de bagues et dont la seule préoccupation était de protéger mon agresseur : Alan ROUX.
Les réactions du spectateur-intervenant ( ce qui ne doit pas être vraiment réglo) étaient caractéristiques de machos sans arguments. Elles consistaient à m’ interrompre sans arrêt pour poser des questions du genre «  quelle qualification avez-vous en physique pour parler de harcèlement électronique ? «
Le policier avait fini par conclure cette mascarade-abus de pouvoir en proposant de passer un coup de fil au procureur pour laisser tomber la plainte pour diffamation d’Alan ROUX contre moi si j’enlevais le nom d’Alan ROUX de mes blogs.

A Paris XV, j’avais été furieusement micro-ondée dans ma voiture, pendant toute la nuit précédant une convocation au commissariat. Je tenais à peine de bout , et je ne comprenais plus grand chose.
Le policier voulait que je retire le nom de sa copine Madame MARTINY, gérante de l’hôtel Citadines, de mon blog.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/27/citadines-criminalite-corso-beur/
Ce policier , qui lui aussi n’hésitait pas à utiliser son uniforme et du temps de commissariat au profit de ses intérêts , avait même été jusqu’à mentionner l’existence d’ une juge censée à l’origine de la convocation.
Pour les beaux yeux de Madame Martiny adepte de harcèlement électronique d’une cliente de son   hôtel.

L’abus de pouvoir des gars de la PPP avait été très particulier. En contact avec des SDF à demeure sous le métro Sèvres-Lecourbe, les employés de la PPP embarquaient en fourrière mon véhicule en stationnement réglo quand il se trouvait à une vingtaine ou dizaine de mètres d’un stationnement interdit. Le PV prétendait que le véhicule était là où il n’était pas: en zone interdite.
Mes photos et lettres de protestations et demandes de remboursement à la Préfecture étaient toujours restées sans réponse.

Ces quelques exemples, parmi beaucoup, d’abus de pouvoir par des représentants d’Etat qui tordent le cou aux droits d’ une citoyenne victime de réseaux crapulo-criminels,  laissent  aussi envisager le pire. A cause de la nuit dernière.

Et à ce stade on peut même émettre des hypothèses ou donner des réponses aux questions qui se trouvent à :

https://etouffoir.blogspot.fr/2017/11/un-chantier-harcelement-en-reseau.html

Publicités

Harcèlement électronique de voisinage et crime organisé français

29 Sep

img_8207-injustice

Le harcèlement électronique de voisinage , entendu au sens large d’un immeuble, d’un quartier ou d’une ville, et le viol en appartement sous contrainte , sont les deux crimes français les plus tus et les mieux protégés par les autorités constituées françaises . Il y a lieu de se demander pourquoi.

Ces crimes sont éminemment sexistes . Les maigres témoignages connus à ce jour sur le harcèlement électronique  , en France, montrent que 80% des victimes sont des femmes et plutôt seules ou devenues seules après avoir été isolées par un harcèlement en réseau féroce et destiné à les pousser à la folie ou au suicide.

Le harcèlement électronique de voisinage utilise des éléments d’une technologie moderne et encore largement inconnue du grand public parce que majoritairement et couramment utilisée plutôt par des militaires .

Le harcèlement électronique de voisinage permet les crimes de haine , les vengeances ou règlements de comptes , et «  l’argent facile » par accaparement de biens et tous les coups tordus cachés et sans preuves qui y sont liés .
L’énergie utilisée est immatérielle. Si elle laisse des traces ou preuves de brûlures ou autre détérioration de la santé , il y aura toujours un policier et/ou un médecin pour affirmer une autre origine vraisemblable aux dégâts constatés.

La technologie du harcèlement électronique est basée sur de l’énergie émise , pulsée et/ou modulée à distance par des appareils cachés en proximité de la victime , mais qui lui sont inaccessibles. Cette énergie peut être de type laser, micro-ondes, radio-fréquences, extrêmement basses fréquences , infrasons, ultrasons….etc

Le harcèlement électronique peut être prouvé par des détections mais qui ne sont pas acceptées par un tribunal parce qu’ elles ne sont pas faites par un expert.

Les appareils émetteurs à l’origine du harcèlement électronique se trouvent sur internet. Leur prix va de quelques dizaines d’euros pour des kits permettant de transformer un transducteur piezzo-électrique ou un four à micro-ondes en » arme » à énergie dirigée , à quelques centaines ou milliers d’euros pour des appareils prêts à l’emploi, tels ceux de la société AARONIA qui ne donne leur mode d’emploi qu’aux voyous et criminels , qualifiés par elle d’ « experts ».

Le harcèlement électronique de voisinage tel que décrit dans cette histoire montre des bandes d’individus qui acceptent l’ordre de torturer  avec de l’énergie dirigée , un être humain qui leur est désigné.
Dans « mon » harcèlement électronique , ces bandes se sont renouvelées et se sont organisées ou re-organisées dans 8 endroits stables différents , et dans tous les lieux de séjours temporaires pratiqués en France ( en plus du reste du monde) , depuis 4 ans.

nazi-sam-gross

« Mon » harcèlement électronique SYS-TE-MA-TI-QUE, jour et nuit et partout, a commencé en MAI 2012, avec le quinquennat de Mr Hollande. Ce qui pourrait signifier qu’à partir de ce moment-là, les organisateurs de ce crime savaient qu’ils n’avaient plus rien, ou pas grand-chose à craindre .

Le suivi de « mon » harcèlement électronique qui suppose en fait une préparation en amont de tout emménagement ou déplacement, permet aussi de montrer la préméditation, la centralisation du commandement, la disponibilité du matériel et des exécutants , et donc l’organisation pour exécution . Toutes ces actions définissent le crime organisé.
Il faut même y ajouter , dans certains cas  lors de la mise à disposition du matériel à des bourreaux volontaires mais fous-furieux quasi-novices , des aménagements d’utilisation instantanés et consécutifs à mes articles sur internet.

Ces aménagements sont une preuve supplémentaire d’une organisation criminelle qui veut les éviter ( preuves) ou éviter un accident brutal.
Cette organisation criminelle torture des êtres humains dans leurs appartement ou en tous lieux clos.

loup-et-mouton-sam-gross-that-s-a-marvellous-disguise-i-almost-ate-you-new-yorker-cartoon

La torture consiste à faire souffrir en continu , détériorer la santé, empêcher toutes activités normales, et à priver de repos et de sommeil,
pour pousser à une violence récupérable par des policiers ,
pour faire passer pour fou et/ou rendre fou, avec l’aide de psychiatres,
pour inciter au suicide qui sera déclaré comme scotché au mental de la victime.

81-rue-du-fbg-st-jacques-streetview Paris XIV

Le harcèlement électronique pratiqué à ANGERS et PARIS XIV était lié à l’immobilier . Volonté d’accaparement à Angers, truandages de long terme, et dénoncés, à Paris XIV où le syndic avait fini par « sauter »

A Paris XIV , par exemple , l’immeuble était géré en SCI, et un ou des sociétaires récupéraient la TVA. Les comptes, prétendus corrects chaque année , mais en fait jamais arrêtés et donc cumulés,  faisaient grossir doucettement année après  année le magot de  TVA  à encaisser.

– La SCI était gérée comme une SA , par un conseil d’administration. Certains membres de ce conseil d’administration utilisaient les fournisseurs de la SCI pour leurs besoins. Frais répartis sur les autres.
– La surface taxable des appartements était faite par une simple déclaration sur l’honneur que certains sociétaires avaient notoirement minimisée pour un gentil truandage de la ville de Paris et renouvelable chaque année.

– Les concierges achetaient elles-mêmes leurs produits d’entretien. Le jour où, élue présidente du conseil d’administration de la SCI, j’avais demandé la clé d’un cagibi à la nôtre ( concierge) , j’avais découvert deux choses.
— –Dans ma main , une clé fantaisie qui ressemblait à celle de mon secrétaire,
— –Dans le placard, des provisions de produits d’entretien grand format en quantités plus importantes que celles du magasin de proximité du coin de la rue .

Le lendemain, j’avais ouvert le cagibi avec la clé de mon secrétaire. Tous les produits d’entretien avaient disparu.
MAIS….La clé du cagibi ouvrant mon secrétaire expliquait sans doute enfin, les multiples vols inexplicables , d’argent , de dossiers, en plus des falsifications d’autres dossiers cachés dans le secrétaire. Cela était possible , par un accès à mon appartement d’abord et à mon secrétaire ensuite , et dont je cachais systématiquement la clé.

comptables-sam-gross-we-are-neither-hunters-nor-gatherers-we-are-accountants-new-yorker-cartoon

La petite-grande lessive  comptable faite dans l’immeuble avait poussé le harcèlement en réseau vers la criminalité : viol et harcèlement électronique . Ce denier, encore modéré, était aux mains de M Levystone. Content de lui et provocateur, un jour, out of nothing, il m’avait proposé d’intercéder en ma faveur auprès de LEROY. Le grand prédateur des lieux.
Corniaud !

Le règlement des problèmes de l’immeuble n’était pas mon but. Il m’avait seulement appris le nom des pions et des taupes de l’époque, dont certains avaient participé à couler ma société : Lelong-Levystone-Wen Chuan – Brunel

L’étape suivante du harcèlement électronique avait été un épisode violent destiné à me spolier de mes biens et à empêcher un stage à Panthéon-Assas. Il s’était manifesté à Dole de Bretagne -35- ( Leblay-LeSénéchal) et au 79 rue du Fbg St Jacques  Paris XIV, où un ami me prêtait son appartement lors de mes passages à Paris. Le probable exécutant d’un micro-ondage complètement débilitant, à cet endroit,  semblait être le voisin à rosette , ancien d’EDF.

De 2007 à 2012 , il y avait eu un quasi break,  avant reprise  du harcèlement électronique  de voisinage et plus , et acharnement SYS-TE-MA-TI-QUE

22-rue-ernest-renan-ce2784e90cd12b-51112-400x400 Paris XV

A PARIS XV , au milieu d’ une longue période d’ intense harcèlement de violations diverses ( de 2007 à 2012) , J-J WALTI , m’avait annoncé mon vidage de l’immeuble à travers la copropriété.(?)

De retour d’un voyage de 2 mois, et à temps pour une AG de la copropriété, j’avais été vérifier les comptes, apprenant que j’étais la première à l’avoir jamais fait. Les comptes montraient que la moitié du trop-perçu pour des travaux importants de l’année n’avait pas été remboursée aux copropriétaires.

Le soir , on avait attendu De Certaines , président du conseil syndical( P. de CS) , en retard de 20 bonne minutes pour présider l’AG. Rouge et essoufflé, il nous avait appris que la convocation de l’AG étant irrégulière, il ne voulait prendre aucun risque avec la loi. Il avait annulé l’AG . Pourtant une AG tenue et approuvée ne risque d’ être annulée que par un tribunal. Personne n’y avait intérêt.
– Une convocation irrégulière d’AG est la faute d’un P.de CS, dont le rôle consiste à faire cette vérification en amont. Pas 20 minutes après le début prévu pour cette réunion.
– Un P.de CS, n’a pas le pouvoir , ni le droit , d’annuler à lui seul une AG. Il n’est qu’un propriétaire, comme les autres.
– En annulant une AG en juin, le P.de CS, laissait la copropriété sans syndic ( mandat expiré) : c’est inconséquent.

Quelques semaines plus tard, le syndic sans mandat avait convoqué une AG. C’est illégal. Un nouveau syndic avait été choisi par le P. de SC. Et élu. Le nouveau syndic avait convoqué une AG.
Avant cette AG, deux policiers étaient venus faire du scandale sur mon palier. Leur chef de service , contacté au téléphone, m’avait répondu que sur ce coup-là, il n’était pas leur chef.

L’AG avait eu lieu sans moi. Le P.de SC avait fait en sorte de ne pas rendre aux copropriétaires le trop-perçu sur travaux. Devinez …
Et mon nom avait disparu de la liste des copropriétaires du PV de l’AG. Minable.

Le nouveau syndic n’avait pas tenu longtemps. Il avait démissionné. Sans raison officiellement exprimée. C’est illégal. Et son remplaçant avait été imposé . Sans choix.
Quand le P.de CS avait manigancé pour truander la ville de Paris, récidiviste,  je l’avais noté. Et cet individu P de CS ,  m’avait tiré dessus  avec une arme à énergie dirigée , de son appartement , alors que je me trouvais dans ma voiture, dans la rue  .

Ce vendéen ingénieur et en plus éleveur et marchand de bêtes prospère  et en société avec son frère Charles, maire de Fayemoreau, avait , selon WALTI, eu l’ordre de me faire quitter l’immeuble. Et ce misogyne grand teint, dont l’épouse porte mes vêtements volés , s’y était employé, comme si les lois de la République n’existaient  pas ou seulement  le temps qu’ il les avait en bouche, quand il feignait en avoir besoin.

Le harcèlement électronique pratiqué  contre moi, dans l’immeuble de Paris XV  m’avait rendue sourde, aveugle ( cataracte accélérée) et m’avait brûlé la moitié du cerveau ( irrigation sanguine devenue déficiente)

Mes plaintes contre cet individu et son homme de main n’avaient reçu aucun traitement, aucune réponse.
Criminels protégés . Par qui ? Pourquoi ?

Le Morbihan (56) où j’habitais en doublon se révélera aussi son terrain de jeu. Sa famille et ses relations étaient présentes à ARS et LORIENT. Ce n’est pas une fixette de ma part . Seulement une constatation pour compréhension , après coup.

Les complicités criminelles simultanées et /ou suivantes

  • à Vannes -Morbihan- , ( Le Rouzic- Fouquet et LeDuez-Roux )
  • à Saint-Julien-des Landes – Vendée- ( Couvida-Poitevin-Suteau- Descazes- Desveaux)
  • aux Sables d’Olonne– Vendée- ( Stéfane -Decroix-Brochet),  seuls connus , montrent , dans certains cas, des personnes à qui j’aurais pu ne jamais avoir besoin d’ adresser la parole . J’aurais du être anonyme pour tous ces nouveaux visages.
  • img_8228-ds-la-voiture
  • Pourtant, ces personnes s’étaient, une nouvelle fois, révélées des volontaires-types enthousiastes, parfois psychopathes , parfois sadiques, ou misogynes , ou escrocs. De toutes façons, promoteurs ou exécutants du harcèlement électronique de voisinage , et que le ou les organisateurs leur a (ont), manifestement , assuré exempt de problème ou de poursuite.
  • acrottessam-gross-people-walking-around-with-carrots-attached-to-sticks-hanging-in-front-of-new-yorker-cartoon

Mais on ne sait toujours pas au nom de quelle loi française, ce harcèlement électronique est organisé, et  rendu possible parce que  protégé par les autorités constituées de France .

http://desailesauxtalons.blogs.nouvelobs.com/archive/2016/08/25/detonnante-association-crapuleuse-institutionnelle-589611.html

Code pénal

Article 222-3 :  actes de torture ou de barbarie  ( Tous les acteurs des tirs d’énergie dirigée vers le cerveau)

Article 222-10 : violences ayant entrainé une mutilation ou une infirmité permanente ( Mêmes que ci-dessus)

Article 222-17 : Menace de commettre un crime ou un délit ( JJ Walti)

Article 222-23 et suivants : viol  ( auteurs inconnus)

Article 223-1 : Risques causés à autrui ( Tous les mis en cause)

Article 226-1 : Atteinte à la vie privée ( Tous les mis en cause)

Article 226-4 : Introduction, maintien dans le domicile d’autrui ( Lelong, Brochet, LeDuez, Suteau, Delveaux etc.. )

Tirs d’énergie dirigée dans le lobe frontal – images EEG

16 Sep

img_8470-heure

De nombreux Individus Ciblés par des tirs d’énergie dirigée disent qu’il leur semble que les appartements d’où proviennent ces tirs , sont occupés H/24.

C’est exact.

C’était le cas à Paris XV et à Vannes (56) dans les 2 appartements successifs occupés.

A Cap Olona cela a été vérifié à plusieurs reprises , également et

  • notamment en allant passer un petit bout de la nuit avec ma couette, dans le couloir du 2ème.
  • en attendant le départ du sadique de garde, de nuit, dans ma voiture

On peut ajouter à cette information,  une informations complémentaire surprenante,  et qui concerne les invités ou compagnons sadiques ,  des voisins sadiques . Ces « invités »  viennent  pratiquer  des tirs sur cerveaux  humains vivants, de femmes de préférence.

Ces amateurs ( payants ?)  de tirs sur cerveaux humains vivants , ont été repérés également à Paris XV chez C. RENOVE, à Vannes  (56) chez J . BOUQUET protégée du FM Le Rouzic, et chez A. ROUX protégé par un ami des policiers,  et qui assistait même à l’ auditions de  la victime (moi) de son  imbibé de protégé. Il était là pour une transaction familière aux policiers qui veulent aider le réseau plutôt que les victimes: « vous enlevez  ce nom ( Roux .. Martine *(1)…Poitevin…Stefane.. ) ,  et le procureur – ou le juge- classera la plainte contre vous. »

img_8476-date

Les images suivantes sont celles d’une détection  EEG de la réaction  du cerveau à l’impact des tirs d’énergie sur ce dernier. Parce que les tirs viennent du dessus, ils affectent souvent le lobe frontal.  Le tableau des fréquences  présenté est celui de l’électrode Fp1 qui se trouve comme indiqué sur cette image. Il existe des informations semblables pour chacune des électrodes.

img_8494-tableau-electrodes

et

img_8475-frequences

et

img_8474-fp1-50-hz

img_8471-total

et partie gauche du cerveau

img_8473-gche

et partie droite du cerveau

img_8472-dte

*(1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/27/citadines-criminalite-corso-beur/

Matraquage de rattrapage

4 Juil

IMG_7741 matraquage - copie

Pour mon retour vers la Vendée, le temps était à la rafale de vent et à l’averse .
Sur le panneau qui enjambe l’autoroute une information de  la sécurité routière ( ?) avait inscrit :
                                               « Risque d’incendie, attention aux mégots »

Matraquage_logo

Le matraquage mentionné ici, est un matraquage faits de rafales de tirs d’énergie , obligés à traverser un maximum d’épaisseurs de caoutchouc, de plaques de métal, de cuir, et de couvertures de survie, et autres , qui sont mes protections au niveau de la tête.
Pour compenser mon absence de plusieurs jours,  et sa privation de plaisir sadique , le psychopathe du A221 s ‘était défoncé.

Les détections enregistrées , sont celles du petit matin .
Ces détections ont pour fréquence porteuse ( en GHz) celle qui est indiquée dans les carrés jaunes . Les lignes intercalaires , quand elles ont été supprimées , sont remplacées par une ligne en bleu.
Les signaux colorés en marron, sont pulsés à intervalles plus ou moins réguliers . Les CEM sont insignifiants. Cependant , les signaux , qui durent seulement 10 secondes  ( une ligne)  ou 20 secondes, traversent strictement TOUT.
Ces tableaux de détection  ,  font, une nouvelle fois,  penser à l’utilisation d’un radar.

IMG_7785---0h06

et

IMG_7787----1h25

et

IMG_7788---1h56

et

IMG_7789----2h25

et

IMG_7790----2h55

et

 IMG_7791----3h23

et

IMG_7792----3h40

et

IMG_7792----3h40

et

IMG_7793----3h50  etc……….

Au matin, ma tête hyper –douloureuse semblait peser des tonnes. Des ondes pulsées devenues stationnaires dans mon organisme , avaient pris leurs aises dans l’estomac et l’intestin. Elles brûlaient .

Les tableaux sont montrés,  une nouvelle fois, pour mémoire. Pour rappeler que cela existe en France, quand et parce que des fonctionnaires d’Etat et des élus refusent de faire le boulot élémentaire de prévention, protection des victimes et d’ investigation de la criminalité mentionnée et  que leur impose leur fonction et l’argent que leur verse généreusement les contribuables.

Le psychopathe corse devrait , lui, bientôt , encaisser sa récompense complète.

A mon départ. C’est pour bientôt.

C’est ainsi que ça se passe, comme me l’avait expliqué, autrefois, le tortionnaire en titre , rue Ernest Renan, à  Paris XV : Walti . Selon lui, un tortionnaire qui fait partir une victime, s’en met , ainsi,  plein les poches.
A Vannes, le psychopathe/imbibé/chômeur ROUX, y  avait gagné un boulot.

Ce  ( mon ) départ, ici, est le cadeau du gestionnaire CM-CIC et  de la propriétaire de l’appartement insalubre où je vis, Mme Blaineau , et qui, plutôt que de rendre l’endroit conforme  au bail et aux normes de salubrité , ont  préféré demander mon expulsion auprès du tribunal local.
L’huissier qui m’en a informée,  a dit avoir également prévenu le maire et le préfet.

Dans ce cas de figure, comme dans bien d’autres, le gestionnaire CM-CIC prévenu de la criminalité ambiante , aurait dû signifier la fin de son contrat au tortionnaire , Denis Stefane ,  qui, en plus,  piétine le règlement de copropriété .
Comme le maire de la ville et le préfet de ce département qui protègent le réseau criminel local , CM-CIC entrainant la propriétaire de l’appartement, a préféré  s’attaquer à la victime, une femme seule. 
Torturer et laisser torturer un être humain en cachette…  c’est, ici et clairement ,  un boulot de corse, protégé accessoirement par un corse et par un élu grâce aux mêmes.
Et ce sera bientôt champagne d’agape pour tous .

IMG_7794

« L’évolution de cette crise, est, bien entendu, pleine d’incertitudes, mais je peux d’ores et déjà vous affirmer une chose : tous les scénarios ont été envisagés « 

Dessin de Voutch

 

 

Fréquence porteuse- tirs de voisinage

26 Fév

IMG_6355 song ci

Le 25 février au soir, assise dans un petit coin de ma pièce à survivre , accro à ce bouquin, j’avais subi plusieurs agressions sous forme de projections de signaux de type micro-ondes .
Le résident du dessus (A221) était manifestement à ma recherche et vérifiait mon emplacement avec son matériel, inquiet de n’avoir pas encore pu régler définitivement pour la nuit son appareil à bombarder ma tête  de signaux  porteurs de sifflements.

C’était donc venu un peu plus tard que d’habitude, avec des tirs qui traversaient béton et plaques métalliques , et détectés ici, par la fréquence porteuse, comme ci-dessous
Les lignes intermédiaires supprimées , correspondent à des moments sans tirs.Seules deux lignes ont été laissées pour montrer les différences de fréquences porteuses entre le moment des tirs et les moments sans tirs .

IMG_6350 26-2 0H ++

et

IMG_6351 0H28 ++

et

IMG_6353 2H++

Cela avait duré jusqu’au petit matin ainsi :

IMG_6354 5H ++

Il n’est pas inutile de noter qu’au bout d’un an de plaintes  au gestionnaire de biens CM-CIC, celui-ci avait fini , selon son courrier du 13 janvier 2016, par demander à ses autres   clients , mes voisins  responsables de ces tirs d’énergie dirigée, de se conduire en gens normaux, dans le respect des droits des autres.

IMG_6356 CM CIC

Apparemment le conseil n’était pas assorti de menace de rupture de contrat .  Mes voisins étaient assurés du support actif  protecteur , des amis locaux de CM-CIC, qui les utilisaient.

Les menaces de rupture de contrat semblant uniquement réservées aux victimes du crime organisé de harcèlement électronique , en retournant les situations fabriquées contre elles, pour les en accuser.
C’est ce qu’avait fait le gestionnaire de biens , et par ailleurs faussaire, de Vannes (56) , M. LE ROUZIC en ces termes

IMG_6357 le rouzic

Dans cet immeuble de Vannes (56) , la voisine de l’étage supérieur qui ouvrait sa porte à tous les  tireurs d’énergie à travers les murs de la ville de Vannes (56) J. FOUQUET et qui par ailleurs stockait ,et mettait en œuvre avec un sadisme remarquable , le matériel à micro-onder mon appartement , avait « porté plainte «  auprès du gestionnaire de biens et de la police.

Elle l’avait fait après que j’avais eu commencé à distribuer des flyers d’information dans l’immeuble et dans tout le quartier.
Le gestionnaire de biens, M. LE ROUZIC  membre de cette confrérie du crime organisé par harcèlement électronique m’avait alors menacée de rupture de contrat de bail , espérant me faire taire .

La KILL LIST – liste de citoyens à tuer

2 Oct

La  KILL LIST , c’est la liste des citoyens que l’on peut tuer.

Cette notion de «   liste de citoyen  à tuer «   est développée dans le blog de James LICO, citoyen américain, individu ciblé , ancien ingénieur en électronique, devenu un homme  mis à disposition de n’importe qui , pour anéantissement , avec   torture  par moyens cachés.

James LICO  présente sa situation comme  la conséquence/vengeance d’une plainte  qu’il aurait portée .

Cette situation a fait de lui un activiste pour la défense  des droits de l’humain.

Les moyens utilisés contre lui sont , comme ici, et comme dans de nombreuses histoires de cibles, des appareils électroniques transportés et cachés en proximité et destinés à torturer physiquement pour diminuer les capacités physiques , mentales et  intellectuelles de réaction ,d’ indignation et de protestation.

En survolant rapidement  mon histoire, on en arrive à  penser que cette KILL LIST est transmise  d’un groupe de dominants opérationnel à un autre.

Actuellement, en l’absence de réaction  du gestionnaire  ( CM-CIC) de l’appartement  que je loue , je serais donc passée sur la KILL LIST de CM-CIC  et de  son agence immobilière de confiance LES PRESIDENTS

CM-CIC est un tandem bancaire qui gère des biens , et qui a tout prévu pour faire refaire en l’état de neuf et aux frais des locataires , l’appartement loué par ses soins . Aucun % d’usure prévu. Une peinture bas de gamme et un coût pour tout . Une égratignure du mur = X euros, un petit trou = Y euros, un  trou de pointe = Z euros   etc… .

CM-CIC envoie des appels de loyer pour qu’un propriétaire, client préféré,   ne puisse pas lui imputer un manquement  . Mais n’envoie jamais   de quittance de paiement au locataire

CM  : c’est  » la banque qui appartient à ses clients  » , selon sa pub au ciné.

CM-CIC gère mon appartement  et celui du dessus A221,  où il  a fait défiler des tueurs. Des individus qui   propulsent une énergie dirigée, à travers les murs et de préférence vers ma tête.

L’actuel tueur du A221, comme les autres, reste enfermé dans l’appartement du dessus toute la journée  et toute la nuit . En observation de sa proie à ne pas laisser dormir et à faire souffrir.  Systématiquement . Comme WALTI/FRENOVE à Paris, comme FOUQUET et ROUX à Vannes .

Sitôt une position allongée de sa proie repérée, il tire  :  Schlack . Un tir d’énergie vers  la tête.

Et même sans position allongée . Il tire  quand même l’énergie dirigée produite  par sa machine et qui traverse les murs. Histoire de ne pas perdre la main et de montrer sa supériorité. 2 m.

Notre président possède sa KILL LIST et ses drones repéreurs, contre des terroristes .On sait qu’il a fait  tuer au moins 1 terroriste.

A l’intérieur du pays ,  ses  copains militaires/ francs-maçons / terroristes ont aussi  leur KILL LIST . Leurs repéreurs sont des bandes de voyous aux airs presque  «  comme il faut  ».  Et  ils ont  les mains libres jusqu’en 2017 au moins. Comme l’avait peut-être  dévoilé Mr BOULU.   

Dans le petit dictionnaire ci-dessous , A. Bauer et R. Dachez , parlent  de sœurs et de frères.  En cherchant bien , de sœurs , on en trouve 4. Dont une par accident  : Elisabeth SAINT LEGER

IMG_4739 a bauer

L’A201,  semblait vide  la nuit dernière et celle d’avant . L’A221, au-dessus, avait pris le relais, puisque c’est autorisé par CM-CIC et par l’Etat français.

Les tableaux des tirs d’énergie dirigée vers ma tête , et  montrés dans ces blogs sont répétitifs et bien ennuyeux. A colorier aussi.

Et comme ,…… je ne serai pas toujours là pour le dire et le montrer à partir de mon cas,  alors, je  mets ces détections à disposition. Pour les autres victimes /individus ciblés . Si besoin.

Le harcèlement électronique sert à tuer des citoyens vendus ou donnés et  mis sur une KILL LIST aussi appelée pudiquement «  liste noire  » . Il y a des listes noires dans chaque corporation et groupe social. Les plus dangereuses sont celles de francs-maçons, des militaires, des policiers . La plus part et en plus,  sont grossièrement misogynes.

Le harcèlement électronique   existe. Il est repérable.  Il est montré par  des détections et des EEG en relation,  et qui ont été faits à tout moment de la journée et de la nuit.

Comme ceci pour les détections de la nuit dernière.

IMG_4736

A gauche la colonne des heures 

FP= fréquence porteuse

Sur la 1ère ligne  en orangé , on trouve les fréquences en GHz

En bleu , le signal , tel qu’habituel dans mon appartement sans électronique en fonction

En jaune, l’augmentation du spectre du signal au moment des tirs

IMG_4737

et le lendemain matin

IMG_4738

H C E – la technique de l’étau

2 Mar

ETAU-FIX45X50

étau . Photo Wikipédia

 

La technique de l’étau est celle de l’encerclement  rapproché , étouffant et  imparable .

En harcèlement en réseau , les fans de symbole  font signifier  cette technique par des petits messages de type mafieux   : ce sont souvent  des dépôts d’élastiques, indiquant  l’  encerclement   ou de trombones  désignant  l’ attachement/contrainte. Ils sont soit  jetés au sol en tous lieux , soit fourrés dans des endroits inattendus , dans des livres ou des placards.

En harcèlement électronique cette technique avait été mise en fonction de façon systématique au 22 rue Ernest Renan, Paris XV. Dans cet immeuble   sévit un frère , ingénieur en organisation et de harcèlement. *  Son homme  de  main, criminel ordurier  protégé,   s’était chargé de la mise en œuvre  de la torture par ondes pulsées et de  l’utilisation des appartements voisins , voire de l’entrainement à participation de ces mêmes  voisins , quand cela était possible.

this person is harassed James Lico

Photo du blog de James LICO

Les tirs d’ondes qui traversent les parois et atteignent le corps et la tête de la voisine  à torturer (moi) avaient donc été produits à tour de rôle de l’appartement en dessous , celui  de l’homme de main du réseau criminel, le nu-propriétaire du lieu   J-J Walt,  et de deux appartements voisins  dont  celui  de Charles Frenove  petit frère, et celui d’une propriétaire vivant ailleurs.

Dans des situations de type criminel/maffieux comme celle-ci, les clés des appartements vides et de la cible ,  sont  toutes en copies aux mains des criminels du réseau.

Occupé à temps plein par sa mission qui correspondait pile poil à ses besoins et envies sadiques , l’homme de main  du 22 rue Ernest Renan , qui se réclamait de l’armée * (1) avait utilisé, parfois simultanément son appartement et un des deux appartements  à mon étage pour effectuer ses tirs d’ondes à travers les parois. Cela supposait du matériel générateur d’ondes ou  des antennes relais portables voire des box bidouillées,  entreposés/cachés ou déplacés à volonté  dans ces  3 endroits différents . 

Réagissant à l’horreur de la souffrance du cerveau attaqué toutes les quelques minutes , j’avais souvent  fait du bruit , provoquant des  arrêts momentanés des tirs et une fois la réaction de l’ingénieur-en―organisation. Il était monté protester  au nom de ceux que mon bruit gênait   .

Cet homme, représentant des intérêts des copropriétaires , dont moi, avait reçu une   LAR l’informant officiellement de la torture subie . Cette lettre  sollicitait sa fibre citoyenne à défaut d’humanitaire pour utiliser l’article 223-6   du  nouveau code de procédure pénale * (2)  Peine perdue .

A Vannes  (56) , au 1 , rue Monseigneur de Pancemont , l’auto-satisfait    criminel A. ROUX  qui invitait des copains à des exercices de tirs  d’ondes  à travers son plancher, vers ma tête, avait eu aussi  l’aide ponctuelle des résidents  de l’appartement en dessous du mien.  Réalisant ainsi une partie de la  performance déstabilisatrice de l’étau, qui fait râler après tout le monde.

L’autre et inattendue participation à cette technique de l’étau, par micro-ondage cette fois, avait été le fait du couple LE DUEZ aussi appelé Lovely92 * ( 3)

???????????????????????????????

Aux SENIORIALES,  grâce au slogan fondateur de l’endroit,  l’ambiance criminelle  était à la solidarité, ici  horizontale    : rafales d’ondes du marin à droite * (4)  , micro-ondage de P. Suteau  à gauche* (5)   et tirs d’ondes  provenant de l’autre côté de l’allée  et venant des  B3/B2. * (6)

Ici, l’immeuble est presque vide, ou  plus exactement pas encore plein,   une  première nuit de 12 heures de sommeil laissait présager    le mieux.  La deuxième nuit et les suivantes  m’avaient  crasher   dans l’horreur habituelle .    

L’ organisation criminelle à mes trousses, réputation d’efficacité oblige,  avait tout prévu.  Des tirs d’ondes sonores avaient été mis en place illico. Ils privent le cerveau  de sommeil par les oreilles même bien bouchées et protégées ,   et sont propulsés à des intervalles  de 4 et  5 minutes .

Par la méthode empirique des protections déplacées, il semblait évident que les tirs venaient de l’ appartement vide  de l’étage supérieur.

IMG_1462 2ème

Ce 2ème était l’appartement que j’avais à l’origine visité et choisi. Au moment de ma décision, patatras, l’appartement  était devenu  réputé retenu. Celui du  1er , juste en  dessous , était disponible.  Affligée d’un déficit de paranoïa, j’y avais déménagé sous 3 semaines. La 1ère nuit de 12 heures de sommeil sans souffrance avait été un vrai cadeau. Mais unique.

Cinq jours plus tard, 100 kms plus loin,  le gestionnaire de ces 2 appartements  ( 1er et 2ème) avait répondu à mes questions affirmant que NON NON, le 2ème n’était pas loué. Après  vérification complémentaire , c’était toujours   NON NON . Aucun bail  en attente pour cet appartement.

Et finalement après une parlotte au téléphone avec l’agence chargée des visites , c’était OUI, OUI pour retenu, dossier à venir. Un employé de l’agence immobilière avait  gardé le dossier sous le coude……. depuis 3 semaines.

Et , dans cet appartement inoccupé, non loué, une perceuse électrique s’était fait remarquer pendant plus d’une heure le 27 février au matin.

Un bricolage pour planquer un appareil   sous un carreau , derrière une plinthe    ou autre ?

En détection, ici,  ces ondes sonores -là , tout à fait adaptées  à l’environnement actuellement  privilégié  de l’endroit  ,  sont représentées par un différentiel de 100 MHz , sur un spectre de signal très étroit.

???????????????????????????????

Pour m’en protéger j’avais accumulé les épaisseurs  sur la tête   : 35 cms de matériaux divers sur la tête + 12 épaisseurs de mylar ( couvertures de survie)    Cela avait énervé la machine émettrice d’ondes ou  l’appareil qui traite les informations retour ou son manipulateur . Et ceci ci-dessous est la détection d’un tir fulgurant  de réponse d’énervé  qui avait tout traversé. Il avait atteint le cerveau  qui n’arrive pas encore à l’oublier

???????????????????????????????

Pour la nuit suivante, l’organisation criminelle s’était adaptée. L’origine des tirs était devenue  double  . Certains venaient  maintenant  aussi de l’appartement du dessous,  sans nom d’occupant.

???????????????????????????????

Ces tirs-là   avaient été détectés en rafales ,  comme il y a quelques semaines ceux venant de l’appartement du marin M. Poitevin aux Sénioriales . Ici,  la détection montrait ceci  :

???????????????????????????????

La détection de la nuit suivante (1er au 2 mars) montrait le même type de rafales.

La concordance sensation au moment des tirs d’ondes /protection ajoutée ou enlevée , permettait de penser que ces tirs d’ondes venaient du rez-de-chaussée

Pour le moment , dans cet immeuble de banquiers , la criminalité et la technique de l’étau serait donc verticale.

???????????????????????????????

* (1)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/01/employe-par-larmee/

* (2)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/27/lettre-a-mr-decertaines/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/06/autre-lettre-mr-de-certaines.h

* (3)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/08/lovely92/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/propos-de-perp.html

* (4) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/02/amenagements-de-cem.html

* (5) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/02/micro-ondage-de-voisinage.html

* ( 6) https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/01/12/le-blocage-du-cerveau/

et aussi

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/01/bouffons-criminels.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/12/harcelement-en-reseau-des-seniors.html

en plus

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/06/organiasation-criminelle-dimmeuble

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/11/21-frequences.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/08/gestionnaire-et-faussaire.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/07/harcelement-en-reseau-un-chantier.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/27/message-de-type-mafieux-et-violation-de-domicile/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/06/criminels-en-babouches/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/30/22-rue-ernest-renan/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/20/vannes-et-les-ondes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/14/harcelement-de-voisinage-et-embrouilles/