Tag Archives: Vincent NIQUET

HCR- Vincent NIQUET

23 Oct

HCR = Harcèlement Criminel en Réseau 

Le harcèlement signe  un  contexte d’ acharnement sur  et contre un individu . Il est criminel parce qu’il vise à anéantir, abattre et pousser au suicide  cet individu considéré comme une proie . Il est en réseau parce que constitué de nombreux intervenants complices .

Un internaute a posé sur ce blog une question sur Vincent NIQUET. 

Au vu des photos d’une banque d’images sur internet  il y aurait une foultitude de Vincent NIQUET. 

Il y en a même un dont on nous apprend le décès. 

Selon Wikipedia , ce patronyme serait  porté par 2 797 personnes nées en France depuis 1890, dans 80 départements et serait au 2 681 eme rang des noms les plus portés en France. C’est peu.

 Le Vincent NIQUET  de cette histoire était le secrétaire général de la préfecture de Vendée (85) ,  au moment  où Thomas ROUBERT , avocat aux pratiques mafieuses , et aidé de son sbire  l’huissier de justice Cédric Vincent avaient concocté une ESCROQUERIE AU JUGEMENT  avec la collaboration de la juge Catherine BARRAT. 

Le but  de ce groupe aux méthodes cachées  d’escrocs couverts par les apparences  vertueuses de leur qualité  et   dont 2 étaient payés par l’argent des contribuables   V NIQUET et C.BARRAT  , était de me faire partir  des Sables d’Olonne ,  en  me soutirant le maximum possible de fric  . C’était destiné aussi à  faire plaisir au maire  des Sables d’Olonne, ancien magistrat , et  enlisé dans ses compromissions  liées à son clientélisme

Rien que du classique . J’étais une toute petite proie, seulement une femme ,  facile  à écraser. 

L’habitude  dans  ce type de harcèlement en réseau étant  de tout faire payer à la victime ( moi) 

Vincent NIQUET, dont son ami avocat taisait le nom,  était devenu le pivot  d’une  ESCROQUERIE AU JUGEMENT  , imaginé et manigancé par Thomas ROUBERT .  Grâce au prochain départ du Préfet en charge , le démissionnaire  Monsieur ALBERTINI  et sans remplaçant   pour quelques semaines , Vincent NIQUET assurerait l’intérim et signerait, entre autres,  le document tant espéré par les faiseurs d’ESCROQUERIE AU JUGEMENT.

En attendant , et pas gêné,  en  pleine séance du TGI , T. ROUBERT avait signalé à la juge C. BARRAT, qu’il suffisait d’attendre un peu pour qu’il puisse produire le document qui  dédouanerait cette juge complice  de la décision (absurde) de mon expulsion .Il fallait attendre le moment où V. Niquet aurait tout pouvoir.

Une fois coiffé de la casquette de Préfet par intérim et par défaut, Vincent NIQUET avait  signé l’acte constitutif d’UNE ESCROQUERIE AU JUGEMENT qui dédouanait  la juge Catherine BARRAT  de toute responsabilité en la matière.

Mais la juge Catherine BARRAT , signataire de ce pacte d’ESCROQUERIE AU JUGEMENT avait  alors et en plus accordé à Cédric VINCENT, huissier de justice,  le droit   qu’il s’était déjà donné  sans autorisation de la justice , de voler sur mon compte bancaire qu’il avait bloqué plusieurs semaines plus tôt . Pour se justifier ,  Catherine BARRAT, bras armé de ce complot,  avait prétendu que ce n’était pas son rôle de vérifier des comptes.

La loi , dit exactement le contraire, dans le cas de figure qui était sous ses yeux.

Il existe plusieurs billets qui narrent cette situation et l’ESCROQUERIE AU JUGEMENT fabriquée par des juristes  et représentants de l’Etat , aux pratiques mafieuses.  Et c’est cette situation qui avait été  décrétée par Carine HALLEY, une magistrate qui se voulait spécialiste des prochetrons et des accidents qu’ils provoquent ,  comme relevant du CIVIL et non du PENAL.

L’ESCROQUERIE AU JUGEMENT EN BANDE ORGANISÉE, est une infraction gravissime, comme le démontre les explications des liens ci-dessous . Et on sait qu’un(e) procureur(e) digne de cette fonction  a  la possibilité , voire l’obligation , de se saisir d’une infraction grave ,  même sans plainte de victime ….

Non, vous ne rêvez pas ! Vous êtes  seulement en FRANCE.

Ce type d’organisation mafieuse  anti-femme et anti-victime  ,  et que l’on retrouve dans des institutions responsables d’enquêtes,  fait aussi comprendre aux cibles comment les  situations  peuvent empirer au fil des ans, faute  du traitement des plaintes et du respect des droits de citoyens lambdas.

https://etouffoir.blogspot.com/2017/09/monsieur-vincent.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/tag/vincent-niquet/

https://www.legavox.fr/blog/maitre-haddad-sabine/escroquerie-jugement-20788.htm

https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/escroquerie-jugement-delit-penal-tendant-8727.htm

 

Publication au journal officiel

Le 10 mai 2018

Par décret du Président de la République en date du 9 mai 2018, il est mis fin, sur sa demande, aux fonctions de Monsieur Vincent NIQUET, secrétaire général de la préfecture de la Vendée, sous-préfet de l’arrondissement chef-lieu. Il était en fonction à La Roche-sur-Yon depuis le 7 mars 2016.

Monsieur Vincent NIQUET sera appelé prochainement à d’autres fonctions.

 NOUVEAU  MAIRE aux Sables d’Olonne 

Yannick Moreau a été élu maire des Sables-d’Olonne ce 2 janvier lors du premier conseil municipal de la ville nouvelle qui avait réuni au centre des congrès des Atlantes les 99 élus des trois communes des Olonnes.

 

 

Cible de HCG sans droits constitutionnels – Un avocat général français le confirme

29 Déc

HCG = HARCÈLEMENT CRIMINEL GLOBAL  et qui inclut

– harcèlement en réseau et harcèlement électronique avec atteinte à l’intégrité physique par moyens cachés

Un avocat général , n’est ni avocat , ni général.

L’expression est aussi peu conforme à une définition littérale,  que le  Nouvel Ordre du Monde,  tant décrié par les cibles de harcèlement en réseau
Et finalement, la plupart des cibles de harcèlement en réseau apprennent à l’observation et leurs dépens,  que ce qui est désigné par Nouvel Ordre Mondial ,  n’est pas NOUVEAU et n’est surtout pas de l’ORDRE , Ni l’ORDRE de qui que ce soit ou de quoi que ce soit.

Le terme AVOCAT GÉNÉRAL est ainsi de prime abord trompeur.
Wikipédia nous apprend que l’avocat général est un magistrat qui n’est censé que faire appliquer la loi .
Faire appliquer le loi , c’est la citer et/ou en mentionner les articles pour justifier des décisions prises.
C’est aussi ce que répète et martèle les juges de la Cour Europénne des Droits de l’Homme aux Etats voyous et à leurs magistrats quand ces derniers prennent des décisions capricieuses qui privent des citoyens de leurs droits constitutionnels.
Cette fois , dans l’Etat voyou FRANCE, c’est Monsieur Hervé DREVARD qui fait sa démonstration et répond en lieu et place de la Procureure générale de POITIERS, informée des dysfonctionnements sélectifs de la justice des Sables d’Olonne , pour réaction.

Sans se fouler, ni citer aucun texte ou règlement, Monsieur DREVARD, annonce qu’il est d’accord avec Carine HALLEY , procureure des Sables d’Olonne qui avait mélangé et classé par paquet de TROIS
– une plainte au pénal pour escroquerie au jugement ( Isabelle Blaineau)
– une plainte au pénal, pour escroquerie en bande organisée par un huissier de justice ( Cedric VINCENT)
– une plainte au pénal pour faux et usage de faux par professionnel de l’immobilier ( CM-CIC Gestion IMMOBILIERE)

Ces trois infractions pénales notoires, organisées contre une locataire qui payait ses loyers , tentaient de rétablir  (s) mes droits face à une  mise à la rue , faite grâce à un document,

-obtenu par un avocat ,  Thomas ROUBERT,  qui manipulait ouvertement les fonctionnaires d’Etat de la justice  de Vendée et

-émis par un préfet intérimaire complaisant , Vincent NIQUET,  pour plaire au précédent et (qui a depuis quitté son poste)

-admis par une magistrate Catherine BARRAT, protectrice des faussaires et des escrocs locaux.

Hervé DREVARD , avocat général à Poitiers et qui répond à un courrier qui ne lui était pas adressé, se manifeste ici , en qualité de  pompier FM .

Dans un livre  » LE TUEUR INNOCENT  »  dont le sujet avait  alimenté la chronique judiciaire et les débats télévisés ou du café du commerce , pendant des semaines aux USA , Michael GRIESBACH , procureur à MANITOWOC (USA) , s’est attaché avec passion à montrer l’énorme différence entre travailler à rendre la justice et chercher à étayer une conviction.

Cela demande du courage ,  de l’honnêteté,  et  l’humilité de s’en tenir aux faits et aux preuves, et même si , comme le reconnait la proc lui-même, les magistrats  finissent par accumuler, au fil du temps, une bonne dose de cynisme . Cynisme n’est cependant pas antithétique de professionnalisme  .

Ici , dans cette nouvelle anecdote française ,  qui a pour acteur un avocat général , on trouve  seulement une complaisance  de caste , lié à  un magnifique mépris de la loi .

Le dire et l’écrire , avait  entraîné, le jour même  une maousse séance de torture par énergie pulsée , en plein air .

Ma voiture stationnait, au milieu de nulle part , à 5 kms de la ville proche :

latitude  : 47.4833

longitude : -1.75

et à 15h , j’avais reçu un tir fulgurant dans le cerveau, qui m’avait laissée proche d’hébétée, avec une douleur  profonde et constante. Cette ration de CEM ( champs électromagnétiques) m’avait anéantie pour le reste de la journée., me laissant même incapable de me nourrir.

FP = fréquence porteuse

Les valeurs 𝝁W/m2 indiquent la densité de puissance des signaux .

 

Abus de pouvoir- Harcèlement en réseau

14 Nov

Proposé par OLF/44

Collecte de chaussures le 18 novembre 

L’abus de pouvoir implique qu’il y ait un pouvoir.
Voila une jolie porte ouverte enfoncée .

L’abus caractérise l’usage excessif d’un droit et qui porte atteinte aux droits de quelqu’un d’autre.

Le pouvoir exprime la faculté ou la possibilité de décider , faire, imposer ou exiger qui est conféré par un état , une fonction ou une qualité.  Et quelque fois, seulement par l’argent.

L’abus de pouvoir indiquerait donc un dépassement des limites légales d’un état ou d’une fonction . L’abus de pouvoir pourrait ainsi servir à dominer, asservir, tromper, ou escroquer et ce, quelque soit le domaine concerné: familial, inter-relationnel, commercial, administratif ……

L’abus de pouvoir de type administratif , dans ce pays riche de fonctionnaires harceleurs représentant l’Etat , est à multiples facettes .

Les cibles de harcèlement s’y heurtent à tous les niveaux, en fonction des copinages locaux ou des listes noires où leurs noms sont consignés avec des appréciations destinées à accroitre l’intensité de leurs ennuis .

Ici, dans cette histoire l’abus de pouvoir, récent le plus spectaculaire avait été celui de Vincent NIQUET, secrétaire général de la Préfecture de Vendée.
Pour mémoire : la propriétaire de mon appartement voulait m’expulser parce que je protestais contre le harcèlement électronique féroce , mis en place localement. Pour cela , la propriétaire avait fabriqué une situation improbable, pour pouvoir m’assigner en justice.
La décision de justice disait que si les loyers étaient payés, il n’ y avait pas d’expulsion.
Les loyers étaient payés.

Mais Thomas ROUBERT,  l’ excité conseil de la propriétaire Isabelle Blaineau , voulait que je lui paie ses honoraires , versés en attendant par une assurance . J’étais ( déjà) condamnée par la décision de justice à rembourser l’assurance pour ce montant.
Thomas ROUBERT ce fils de très riche, n’était  pas à 800 euros près,  ni  à la rue où il voulait me mettre.

Sur la base de cette somme de 800 euros Thomas ROUBERT avait donc biaisé et enclenché le processus d’expulsion . Les 800 euros , oubliés, avaient été payés immédiatement. De toutes façons ce tardif paiement était hors sujet , sans rapport avec le »droit » à expulsion  si et quand des loyers sont dus.

Pour obtenir ce faux droit à mon expulsion, Thomas Roubert avait été faire la danse du ventre à la préfecture de Vendée , sans préfet . A la place du préfet, le secrétaire général  Vincent NIQUET , et bientôt préfet intérimaire pour quelques semaines seulement, allait prendre  les décisions censées conformes à des décisions de justice rendues…. mais dont il n’avait rien à cirer.

La décision d’expulsion, arrangement entre copains , et pas encore officielle avait été annoncée par avance , en audience du TGI des Sables d’Olonne , par le bluffeur Thomas ROUBERT.
Il faisait ainsi  vaguement passer cette information comme s’il s’agissait d’ une décision quasi politique, histoire de liquéfier la magistrate en face de lui. Et ça avait marché.

Envers et contre les termes d’une décision de justice claire et à respecter, deux employés d’Etat , Vincent NIQUET et Catherine BARRAT , abusés ou pas,  par Thomas ROUBERT , avaient fait un abus de pouvoir aussi grotesque que manifeste.

Tout le plaisir était prévu pour le réseau crapulo-criminel local.

Quelques mois et années plus tôt, les abus de pouvoir de policiers s’étaient multipliés dans des situations classiques , et qui consistent à convoquer une victime pour l’intimider et obtenir un renoncement en échange d’une pseudo-clémence.

A Vannes, l’audition, après une nuit terrible de privation de sommeil, avait eu lieu avec un spectateur- intervenant : petit homme rondouillard aux doigts couverts de bagues et dont la seule préoccupation était de protéger mon agresseur : Alan ROUX.
Les réactions du spectateur-intervenant ( ce qui ne doit pas être vraiment réglo) étaient caractéristiques de machos sans arguments. Elles consistaient à m’ interrompre sans arrêt pour poser des questions du genre «  quelle qualification avez-vous en physique pour parler de harcèlement électronique ? «
Le policier avait fini par conclure cette mascarade-abus de pouvoir en proposant de passer un coup de fil au procureur pour laisser tomber la plainte pour diffamation d’Alan ROUX contre moi si j’enlevais le nom d’Alan ROUX de mes blogs.

A Paris XV, j’avais été furieusement micro-ondée dans ma voiture, pendant toute la nuit précédant une convocation au commissariat. Je tenais à peine de bout , et je ne comprenais plus grand chose.
Le policier voulait que je retire le nom de sa copine Madame MARTINY, gérante de l’hôtel Citadines, de mon blog.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/27/citadines-criminalite-corso-beur/
Ce policier , qui lui aussi n’hésitait pas à utiliser son uniforme et du temps de commissariat au profit de ses intérêts , avait même été jusqu’à mentionner l’existence d’ une juge censée à l’origine de la convocation.
Pour les beaux yeux de Madame Martiny adepte de harcèlement électronique d’une cliente de son   hôtel.

L’abus de pouvoir des gars de la PPP avait été très particulier. En contact avec des SDF à demeure sous le métro Sèvres-Lecourbe, les employés de la PPP embarquaient en fourrière mon véhicule en stationnement réglo quand il se trouvait à une vingtaine ou dizaine de mètres d’un stationnement interdit. Le PV prétendait que le véhicule était là où il n’était pas: en zone interdite.
Mes photos et lettres de protestations et demandes de remboursement à la Préfecture étaient toujours restées sans réponse.

Ces quelques exemples, parmi beaucoup, d’abus de pouvoir par des représentants d’Etat qui tordent le cou aux droits d’ une citoyenne victime de réseaux crapulo-criminels,  laissent  aussi envisager le pire. A cause de la nuit dernière.

Et à ce stade on peut même émettre des hypothèses ou donner des réponses aux questions qui se trouvent à :

https://etouffoir.blogspot.fr/2017/11/un-chantier-harcelement-en-reseau.html