Tag Archives: voisins

L S O et piège à cible

4 Mar

IMG_6370 LSO

Pour garder la main et compléter sa retraite , l’ancien procureur de LSO , avait choisi la mairie. Du service à quelques citoyens de la région , il était passé à celui de tous les citoyens de la ville . J’en étais .

Rattrapée ici encore dans cette ville par le harcèlement criminel électronique, j’en avais fait état auprès du maire  Monsieur Gallot, homme de réseaux, à gauche toute, et pétri de droit. Il avait répondu en me désignant son successeur : le nouveau procureur.

Un an de torture plus tard , sans nouvelles ni du proc , ni de la police, j’avais interrogé Mr le Maire sur l’utilisation de l’article 40 du CPC.
Le 28 janvier 2016
Objet : Article 40 du CPC
Harcèlement électronique

Monsieur le Maire,
Dans un précédent courrier dont je joins la copie, je vous avais informé d’un comportement criminel de voisinage. Il s’agit de Harcèlement électronique.
Le harcèlement électronique consiste à pulser de l’énergie dirigée à travers les murs pour faire souffrir une personne à distance, l’empêcher de dormir et la rendre malade.

Il s’agit d’un crime , que des individus sadiques pratiquent sur commande ou par plaisir et qui , semble-t-il est majoritairement utilisé contre des femmes .

Vous m’aviez conseillé de contacter Le Procureur des Sables ; ce que j’ai fait en déposant plainte par lettre recommandée avec accusé de réception.

Cette plainte est restée à ce jour sans réponse et sans effet.

Ayant eu connaissance de ce crime, je ne doute pas que vous avez , de votre côté, fait la démarche qui s’impose à tout élu , au titre de l’article 40 du CPC.

IMG_6365 ville préfecture

Pour une lettre écrite le 28 janvier 2016, une réaction était venue quasi immédiatement de la ville-préfecture du département , sous forme d’une convocation/piège à cible et à trois mains*.

IMG_6400 convocation

Convoquée dans le commissariat de LSO en tant que victime, j’en étais ressortie accusée de « diffamation » par le tortionnaire , ex- marin  G. Poitevin des Sénioriales * (1). Un mélange de genre que ne renierait aucune dictature.

diffamation

Une immédiate lettre au procureur , complément  à mes plaintes, avait explicité cette pratique étrange qui avait transformé ma situation de victime en celle d’accusée . Ce tour de passe-passe  bafouait mes droits et  la loi , et de main de maître. Ma lettre m’avait immédiatement été retournée. Enveloppe comprise. Ce courrier n’aurait donc officiellement jamais eu existé. La police et la justice ne reconnaissaient qu’une plainte, celle qui affirmait que toutes les miennes n’étaient que diffamation . Malin.

Une fois ce piège à cible bien bouclé, la réponse du maire m’était parvenue. Monsieur GALLOT y disait que faute de la constatation du crime mentionné ( torture et harcèlement électronique) l’article 40 du CPC ne pouvait pas être utilisé.

IMG_6363 lettre du maire

Il faudrait donc en déduire que si , par exemple, un petit enfant informe un élu d’un viol qu’il aurait subi, il serait nécessaire d’attendre le prochain viol, pour passer alors un coup de fil à l’élu en lui demandant de venir constater.

Pour mémoire l’article 40 du CPC stipule : »….. Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs. »

Le petit Larousse donne « renseignement » et «  information » comme synonymes de connaissance . Le fait d’être informé serait alors « avoir connaissance » de ……
Pour « constater » on trouve «  établir la vérité d’un fait » ou « consigner dans un écrit » et qui semble être l’étape suivante, à l’usage des policiers (PV) et/ou de magistrats ( demande d’enquête).

IMG_6398 joker

dessin de Voutch

En complément , on trouve également cette réponse du Ministère de la justice publiée dans le JO du Sénat du 01/10/2009 – page 2308 «  ‘Aux termes de l’article 40 du code de procédure pénale, « Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs »

Parmi les autorités constituées assujetties à l’obligation de l’article 40 du CPC se trouvent les élus des collectivités territoriales.
On sait aussi qu’il n’existe aucune sanction à l’égard d’élus qui choisissent de faire un bras d’honneur à l’article 40 du CPC .
Seul l’article 434-1 du code pénal prévoit des poursuites pour non dénonciation d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets.
Tout cela, Monsieur le Maire le sait.

Tout comme une victime sait qu’un article comme celui-ci va lui valoir des séances de torture accrues.
Tout comme une victime sait que SI le fils de la voisine, un soudeur ou un restaurateur de la ville accepte de/,  et peut torturer une femme, certes par plaisir sadique, c’est aussi et surtout parce que les réseaux criminels et les autorités constituées de la ville et de la région  l’ont demandé et le permettent . C’est aussi et surtout parce que cela se fait avec la couverture et l’utilisation détournées  de  la police nationale, et/ou de la gendarmerie.

31 tirs ds la tête                                                                          IMG_6396 51 tirs dans la tête

Les tableaux ci-dessus, montrent  la cadence et la fréquence de 51 tirs d’énergie dirigée  vers la tête faits , seulement, entre 21H39.21 et 22H43.17,  le jeudi 3 mars au soir.  Ma tête se trouvait alors sous une sorte d’ arche constituée d’un matelas  en + de 7 plaques de métal et en + d’une dizaines de feuilles de couverture de survie, tous   superposés .

Les tirs d’énergie traversaient TOUT

Cet enregistrement des « alertes »  est fait  en temps réel , au moment des douleurs ressenties , avec  un appareil électro-encéphalogramme.

« outbreak » ou « alerte » correspond à une décharge électrique  douloureuse dans le cerveau , et provoquée par un tir d’énergie dirigée en provenance d’un appartement voisin. Cette décharge électrique prouve le tir d’énergie et sa cible préférée : le cerveau

* Préfecture + Mairie + Commissariat
* (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/02/08/h-c-r-lallee-des-harceleurs/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/02/07/rafales-dondes/

IMG_6052 radar

J’ignore quel appareil est spécialement utilisé dans cette proximité. Les pistolets radars sont une éventualité.

Publicités

TIRS d’énergie dirigée de la Saint Valentin

15 Fév

IMG_6267 happy valentine

Voici  ci-dessus, en détection, et en couleurs ,  des tirs d’énergie dirigée vers la tête, en date de la Saint Valentin. 

Sur la ligne jaune en haut, les fréquences qui portent les tirs (agressions par énergie dirigée). Dans les lignes de couleurs différentes, des détections de tirs , dont les effets ne sont , qu’un peu seulement , amortis par les protections superposées.
Il s’agit de sifflements, imparables et qui empêchent tout endormissement . Malgré ceci :

IMG_6260 sous ceci

Ces tirs pour cette nuit- là venaient alternativement des appartements au-dessus et en dessous du mien . C’est une stratégie habituelle et connue qui oblige à redistribuer la protection à n’importe quelle heure de la nuit.
Ici, comme ailleurs, Il semble bien que personne ne veuille déranger ces voisins-là , ou se manifester en prévention.

Comme à PARIS XV. Comme à VANNES (56)
Des plaintes pour :
Torture par souffrance infligée volontairement
– Torture par privation de sommeil
– Atteinte à l’intégrité physique et mentale
sont entre les mains du Procureur de cette ville depuis février 2015.

IMG_6246 ici

Pour faire taire une victime de harcèlement électronique , les français criminels connaissent une méthode efficace : accuser la victime avec l’aide bienveillante des fonctionnaires de l’Etat chargés de sa ( aussi) sécurité.
C’est ce que vient de faire le marin gradé , retraité de la marine Nationale et vivant aux Sénioriales (85)  : G. POITEVIN

C’est ce qu’avaient fait avant lui, à Vannes,  : J. FOUQUET, A.ROUX, Lovely92-LEDUEZ

C’est ce dont sont venus me menacer , ici  et alternativement : D. Stefane et Mr Decroix

Pour mémoire, il faut se souvenir que le harcèlement caché est mortel. Il détruit volontairement le cerveau , la vie sociale et la santé, pour que la cible devienne incapable de se défendre ou de s’organiser.
Collaborate2
En France, des femmes en sont surtout victimes, dans un consensus d’omerta quasi général .

Cette cause de santé publique , liée à l’usage destructeur d’ondes pulsées de toutes sortes à travers les murs , a besoin de gens courageux (  élus, journalistes , médecins, physiciens) pour être expliquée et surtout  combattue .

Voici ci-après un nouveau résumé explicatif de ce type de situation que, fort justement, certains nomment le harcèlement criminel global.

Le harcèlement criminel global se compose du harcèlement criminel en réseau (HCR) et du harcèlement criminel électronique (HCE).

Le harcèlement criminel en réseau est pratiqué de façon extensive par tous les milieux sociaux-professionnels et le plus souvent , dans le cadre du métier, ou sous couvert d’une qualité  et des moyens  d’action qui y sont liées.
Ce harcèlement  criminel est destinée à montrer ou prouver qu’une personne est dérangée ou folle, et à défaut à faire en sorte qu’elle le devienne ou puisse être diagnostiquée comme telle. Pour cela les pratiquants du harcèlement en réseau utilisent  un corpus de nuisances qu’ils adaptent au cas particulier de leur cible.

Le harcèlement criminel électronique est la forme physique , barbare et violente du harcèlement criminel global.

Le harcèlement criminel électronique , quand il est mis en place en proximité de la victime , consiste à pulser des signaux ( faisceaux de fréquences)  à travers les parois , à partir d’appartements voisins . Ces signaux peuvent porter des micro-ondes, des sons, des sifflements  et  aussi de très basses fréquences qui interfèrent avec celles du cerveau.
Ces signaux  sont pulsés par des appareils programmés pour priver la cible de sommeil dans des souffrances indescriptibles , et aussi  pour brûler  la peau et les organes internes et   détériorer sa santé .
Les auteurs de ce crime sont des voisins . Les organisateurs sont leurs correspondants/dominants.

 

HCE- Criminalité tournante à Cap Olona

10 Déc

IMG_5442 ici

La criminalité consiste à endommager volontairement la santé, par des agressions  faites au moyen d’énergie dirigée. Cette énergie est pulsée et traverse les parois et protections diverses par à-coups violents .
Le harcèlement électronique qui est la base de cette criminalité par énergie dirigée , est différent du SICEM. ( syndrome d’intolérance aux champs électro magnétiques)

Ces agressions intentionnelles et programmées privent de sommeil ,

  • dans certains cas, par ce que « la Proscrite «  dans son blog* appelle l’effet cocaïne et qui correspond à des mises à feu incessantes des neurones, dues aux signaux pulsés ( tirs) . Alors que les neurones se sont à peine calmés, un nouveau tir prend le relais et assure ainsi la privation de sommeil imaginée par des sadiques cachés dans un appartement voisin.

IMG_5457 neurones
Dans d’autres cas, il s’agit d’une bouffée brûlante de type sensation de flamme de chalumeau qui traverse de part en part le cerveau à intervalles , eux aussi programmés, pour être douloureux et empêcher le repos .

Il existe aussi une méthode décrite comme une sensation de cisaillement du cerveau traversé comme par un éclair.

Une quatrième méthode habituelle et classique de cette criminalité propulse des sons et sifflements qui entrent en résonance avec les fréquences de la cochlée et se propagent dans le cerveau, empêchant le sommeil. Ils peuvent aussi,  entrer en résonance avec les fréquences des organes qu’ils font sur réagir et épuisent.

IMG_5459 fréquences de l'oreille

Les bouffées brûlantes qui traversent le cerveau , endommagent aussi des organes vitaux non protégés , situés en proximité , dont les yeux et la glande thyroïde , provoquant une cataracte rapide du cristallin et des problèmes neuro-endocriniens par dysfonctionnement de la thyroïde.

La criminalité tournante relève d’une méthode complémentaire à celle dite de l’étau. Elle consiste à appréhender par la technologie mise à disposition de ces bandes criminelles , l’emplacement du corps , pour passer , au cours d’une même nuit, d’un appartement voisin à l’autre et faire des tirs meurtriers plus efficaces.
Cela avait été fait ici , à plusieurs reprises, grâce à l’obligeante participation active de ma voisine de palier G. Brochet.

Cette criminalité tournante consensuelle peut également fonctionner par responsabilité répartie à tour de rôle, des tirs d’énergie.
Depuis quelque temps , une répartition des tâches de privation de sommeil et matraquage débilitant et meurtrier par sons et CEM , s’était mise en place entre l’A221,  au-dessus, appartement  habité officiellement par Denis Stefane, employé au Vendée Globe et l’A 201 en-dessous,  où réside M Decroix , employé en restauration .

En ouiquende les tirs d’énergie pour rendre malade venaient majoritairement du dessus . Ici par exemple , le samedi 5 décembre, l’A221 s’était soudain mis à courir bruyamment au-dessus de ma tête . C’était pour manipuler son appareil qui avait donné ceci :

IMG_5454 300-400-500-600 MHz

𝛍la 1ère colonne en rouge  à gauche , donne la fréquence porteuse 

les valeurs des CEM  sont en microW/m2

en bleu , les fréquences qui constituaient à ce moment-là le signal de base

On note , ici, des valeurs CEM très basses , mais jusqu’à 2,8 GHz

300 MHz est la fréquence minimum que peut capter l’antenne du détecteur en place chez moi ce jour-là.
Ni 300 MHz, ni 400 MHz , ni 500 MHz , ni 600 MHz , ne sont des fréquences de communication . Ce jeune voisin qui avait déclaré « ne rien comprendre aux HF et aux CEM » aurait pourtant bien , à portée de main, un appareil qu’il règle à sa convenance . Et même mal et sans précaution

Ceci en est une autre expression.

IMG_5455 1000 µW

Les fréquences sont indiquées dans la ligne en bas de la photo

En orangé, ce qui correspond au signal dit habituel , mais avec un accroissement d’intensité 
Ceci ci-dessus , montre un autre réglage fait par le même et qui n’est pas un raté, mais une programmation d’énergie dirigée vers mon appartement, avec pulsion chaque minute et pour 1000 microW/m2 sur 2,4 GHz .

En prime et conséquence de cette hyperthermie du cerveau, il faut noter des céphalées en continu, la  chute de cheveux et un assèchement intense de la peau .

Dans le cadre de cette méthode tournante, en semaine , les tirs d’énergie violents souvent porteurs de sons, venaient  du A201,  comme ce jour , entre autres. Ce qui est en rouge correspond à un signal  très puissant , qui faisait suite à plusieurs autres mais restés inefficaces. Je ne m’étais pas levée.

IMG_5456 réveil par l'A 201

Ce tir , violent,  avait traversé 8 plaques de métal et 2 matelas superposés. Son efficacité n’était donc pas un hasard mais l’expression d’une volonté déterminée de cet employé en restauration , à nuire et priver de sommeil , une voisine inconnue . Comme on le voit, il ne s’agit pas de CEM ambiants mais de tirs d’énergie faits par les petits gars du coin qui, comme les autres ne craignent ni les plaintes au procureur , ni la police.

Lors de notre unique face à face, Denis Sefane  (A221) m’avait même précisé, moqueur, que si la police essayait de chercher, elle ne pourrait pas trouver.
Criminels de proximité. Un nouveau passe – temps qui rapporte ?
C’est ce qu’avait affirmé JJ Walti à Paris XV. *(2)

http://laproscrite.canalblog.com

*(2)

Détections d’ondes du dimanche

28 Juin

La nuit dernière n’avait pas été possible dans mon lit. Ni dans  ma voiture , dans le parking de l’immeuble . Le groupe criminel de cette région  y avait tout prévu pour ses séances   de tirs d’ondes  vers ma tête. L’immeuble m’avait été rendu insalubre.

Il avait fallu bouger et donc  faire au mieux sans beaucoup de repos.

Dommage. J’avais prévu un petit concentré de  très modestes comparaisons entre des réflexions  du récit/analyse  ci-dessous et  notre situation de cibles de terrorisme domestique.

IMG_3136 jihad academy

Trop fatiguée !

IMG_3106 photo

L’auteur de cet ouvrage , Nicola Hénin, arabisant, et ex-otage en Syrie,  faisait partie  hier , du gratin des Causeries du Palais , dans le cadre du festival Georges Simenon . On le voit au premier rang entre la dame et le juge et l’ex-juge  , à gauche .

En lieu et place , voici  ci-après une nouvelle fois, le travail assez clair , fait par le détecteur de hautes fréquences, ce jour .

Une de mes hypothèses sur la confidentialité des tirs d’ondes  en immeuble vers la tête est de les imputer à un matériel  de communication lambda  local trafiqué et géré  par ordinateur . Ce qui supposerait seulement ou surtout  un logiciel  configuré avec de miennes données bio-physiques  et offert à leurs copains voyous locaux  par des employés  de l’armée  . Ce matériel   pourrait servir de couverture , ou/et en plus , être programmé et/ou utilisé à distance , comme l’indique Barrie Trower

« Tout téléphone mobile émet des micro-ondes , tout appareil cellulaire (picocellulaire) trouvé dans les magasins peut être programmé par ordinateur pour le faire. Il en va de même pour le téléphone cellulaire que vous avez avec vous . Cela peut être fait également sur n’importe quel téléphone de votre famille et même quand il est totalement hors tension. »

IMG_3133 ive box doublon  17h33 17h33

Mes voisins du dessous étaient absents depuis la veille . Leur box était en fonction. Comme souvent , elle s’était affichée en doublon pendant quelques secondes. Ce qui y fait penser aussi … au doublon et, peut-être , à une prise en main à distance. Car les tirs viennent alternativement,  de chez eux aussi.

IMG_3135 live box 17h34 17h34

Parfois, les deux box s’affichent en doublon.

Et même si le spectre  régulier du signal entre 1,5 GHz et 1,8 GHz  repéré dans mon appartement  en « zone grise »  fait parfois   penser à des fréquences de satellites de communication , plutôt qu’à celle d’une box WiFi  voisine survitaminée, il faut garder en mémoire les bricolages  d’ennemis spécialistes de hautes fréquences, racontés et montrés successivement dans ce blog.

Toujours pour couverture.

IMG_3132 détecteur seul

Cette première détection montre l’état du signal alors que le détecteur  avait été laissé seul dans une pièce. Cela donne une régularité  pour spectre du signal/chouia de CEM/ fréquence porteuse (T= 1,5 GHz)

Lorsque je m’étais installée près du détecteur , cela avait donné de petits écarts, comme ceci, en marron:

IMG_3131  détecteur et moi

S= 1,4 GHz et W = 1,8 GHz

Puis, allongée près du détecteur, l’opérateur ou l’appareil du dessus s’était offert ce zapping-là : schlack. Sur la boite crânienne.  La fréquence porteuse 1,4 GHz encadrait le tir.

IMG_3130 zapping

Pendant ce temps-là  une recherche d’ELF entre 15Hz et 60 Hz avait trouvé ceci

IMG_3123 15 Hz 4, 852 microTesla

et cela entre 8Hz et 38 Hz

IMG_3118 8Hz 33,62 microTesla

et ceci entre  4Hz et 34 Hz

IMG_3116 4Hz 56,30 microTesla

Plus tard en lisant le blog de Michel Duchaine, cette image avait retenu mon attention, à cause d’un phénomène de « respiration à l’envers »   ou « respiration contrariée »  et que je n’avais pas  encore trouvé explicité dans des blogs de cibles de harcèlement électronique.

brainwash-1

Il s’agit d’une impression bizarre  d’ondes  poussées dans les narines au moment d’une expiration. Il existe donc une sorte de force opposée à un mouvement naturel et qui provoque un bruit non reproductible volontairement.

Cette violation des narines comme voie d’accès au cerveau m’avait alors interpellée sans pour autant avoir  trouvé de réponse. Elle est peut-être ici.

Cette criminalité-là

1 Mar

Image

Elle est basée sur des tirs d’énergie dirigée qui traversent les murs et tous autres obstacles pour atteindre prioritairement la tête. Le cerveau qui souffre en continu par origine et conséquence de ces tirs d’énergie  est la cible principale .

Un des buts de cette criminalité semble être la privation de sommeil. Les autres seraient  d’entrainer la folie et le suicide face à une souffrance inexprimable et devenue  insoutenable.

Cette forme de criminalité est devenue systématique en Mai 2012, comme si le ou les commanditaires pensaient pouvoir compter sur un Etat de droit mou ou consentant pour en finir avec moi .

Ce type de criminalité est voulu sans preuve et donc difficile à faire connaître  tellement la barbarie de cette situation est  sournoise .

Cela est du aussi au fait que ce type de criminalité nouvelle, est  basée sur des technologies domestiques bricolées, des technologies de service public détournées de leur fonction, ou/et des technologies de pointe dignes d’armement policier ou militaire . Ces technologies sont encore mal connues du grand public et introuvables  chez le commerçant du coin.

Cette forme de criminalité  est difficile à comprendre mais aussi à admettre parce qu’elle est tout simplement  inadmissible dans un pays que l’on croit exempt de torture , respectueux de l’humain et des droits humains.
Cette histoire criminelle racontée ici montre que le type de criminalité  décrit,  utilise des voisins et leurs appartements . Il s’agit donc de  Madame et Monsieur Toutlemonde, comme moi, à qui sont promis aide ,  protection absolue, et gros sous ,  aux dires de mon voisin ordurier de Paris J-J Walti.
Cette histoire montre aussi que  de très nombreux hôteliers la facilite et se conduisent en escrocs et en complices de ce crime de torture qui ne les révolte même pas.

Ces deux derniers points indiquent clairement que N’IMPORTE QUI risque d’en être victime et qu’il est  donc nécessaire et impératif d’essayer de comprendre et de dire .
J’essaie toujours.

Après la nuit épouvantable passée à l’hôtel Citadines de Paris XIV,  ( article précédent) j’étais rentrée dans la matinée au 22 rue Ernest Renan, chez moi .

Image

Une machine à ondes pulsées avait immédiatement été mise en fonction à partir de l’appartement du dessous. Celui de Mme WALTI-GRACIEUSE . Il pourrait s’agir , tout simplement, d’ une box SFR  ou autre bricolée , et donc transformée en arme anti-repos absolu utilisée par le fils. Lorsque j’avais opté pour ma table de travail, J-J Walti avait recommencé ses pétarades anciennes * , par les canalisations de l’immeuble.

De retour à Vannes, j’avais  une nouvelle fois subi les pulsions sadiques de la voisine du dessus Jeanick FOUQUET et de sa machine à tirer des ondes vers mon lit et tout autre endroit où j’avais migré. Elle avait déclenché un tir particulièrement violent le lendemain matin à 4H, et avait continué. Sa machine répond à ses manipulations.

Et….. j’avais loué un nouvel appartement, pour un 7ème changement.
L’état des lieux,   avait prouvé un vide absolu et vérifié même sur les étagères. Pourtant,  dès mon premier retour , on trouvait   ceci : élastique ou joint..

Image

Soit déposé par l’agente immobilière, elle-même, soit déposé par un voisin qui aurait déjà les clés.

L’agente était retournée seule dans l’appartement où elle avait oublié (?) son sac .
Ce type d’objet symbolique , d’une organisation fasciste qui comporte aussi de (trop)  nombreux commerçants ou prestataires de service , avait  ponctué  de nombreuses violations de mes domiciles depuis plus de 10 ans. Il est forcément habituel .   Il est  aussi anodin que ridicule et semble vouloir signifier  » vous êtes cernée ». L’intention est menaçante. Le dépôt de ce symbole signe une délinquance haineuse et organisée.
Pour quoi faire ?

Essayons de comprendre.

Un couchage avait été installé dans ce nouvel  appartement  encore sans électricité où j’étais venue passer la nuit.
De nombreuses pétarades ,  familières  aux autres adresses, venaient ici  du dessous  . Et le détecteur de très basses fréquences (ELF) paramètré entre 3 Hz et 25 Hz avait curieusement montré des valeurs  qui étaient passées de 2711 nanoTesla  à 21h30 à 5288 nanoTesla à 21h52  .( photos prises à l’aide d’une torche)

Image
A 21h30

Image

A 21H52

A 22h35, un violent tir d’énergie dirigée  avait  visé ma tête et vidé la batterie de mon détecteur posé à côté. Cela avait continué….et j’avais choisi d’aller protéger mon cerveau dans ma voiture, dehors.
Mais , Il gelait cette nuit-là … et moi aussi.

Remontée dans l’appartement vers 4h du matin, j’avais eu droit au même traitement et  ce, quelque ait été le déplacement de mon couchage de fortune .
Prise pour cible à torturer et une nouvelle fois,  par un tireur juste capable de tuer les lièvres dans leur terrier. Ce P.N. ** comme d’habitude avait  visé le cerveau grâce   à un logiciel paramètré qui lui donne  l’emplacement et la position du corps et donc de la tête .

Cela se passe maintenant   dans un appartement loué par IMMO DE FRANCE PAYS DE LOIRE.
Et ceci en dessous  est le nom trouvé sur la boite à lettres de l’appartement du dessous…. en attendant d’autres précisions.

Image*       https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/coupure-deau-pour-tirs-dondes/

**     https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/11/n-p-t-t-p-n-ghz-weapons/

*********

This  new type of crime is based on domestic technologies  astutely transformed into   weapons , misuse of technologies supposed to be only for   public service , and / or high technology weapons like those of the army and the police. These technologies are still poorly understood by the general public and cannot  be found in the nearby shops.

This type of crime is difficult to understand but also to admit because it is simply unacceptable in a country that is believed to be free of torture, respectful of human rights and human.
The criminal story told here shows that the type of crime described uses neighbors and their  apartments. It is therefore done by Mr. and Mrs. Everybody  ( like me) who   are promised help, absolute protection and big money, according to the report of my filthy neighbor inParis,  JJ Walti.
This story also shows that many hotels ‘ owners and their employees make this torture easy and possible  as if it was usual and normal.

These last two points clearly indicate that ANYONE risk of being a victim  of such situations . It is therefore necessary and imperative to try to understand it  and speak up.

After the terrible night in the hotel Citadines Paris XIV (previous article) I was back home in the morning,  22 rue Ernest Renan , for a nap.

Image

A machine pulsing micro waves was immediately put into operation from the apartment below. The apartment belongs to  Ms. WALTI-GRACIEUSE. The machine  could  simply   have been    an improved  WiFi box  or a microwave oven  used as a  microwave emitter. It was painful enough to force me out of my bed . And  JJ Walti  listening to any noise from underneath , started firing waves through building pipes into my room.

Back to Vannes (56) , I once again faced  the sadistic impulses of the upstairs neighbor Jeanick Fouquet who seems to have a full time job as my torturer, waiting for the right moment I feel asleep to beam  violent microwaves to my head, whatever the place I move to. Her shooting at 4.am the next morning was violently sadistic , showing that she can monitor her machine at will.

So ….. I rented a new apartment for a 7th change.
The inventory had proven that even the shelves were totally empty.
However, upon my first return, I found this , that looks like  an  simple elastic

Image
It could have been placed by the real estate agent or by a neighbor who had already be given copies of « my » keys .
This type of  tiny  and ridiculous object is meant to be symbolic  for them , and  meaning « you are surrounded » . Perps placed tens of them in my previous flats during the past 10 years, willing to prove  their hidden organization and sending  a threatening message .
Ok. and then what will come up ?

There was no electricity in this flat yet, but I decided to spend the night there for a good rest. At least.
In this totally empty place ,  there were strange but familiar  shots coming from the underneath flat.  And my detector of ELF  waves suddenly displayed unexpected values of ELF that started with  2711 nanoTesla at 9.30 p.m and increased regularly up to 5288 nanoTesla at 9.52 p.m ( photo taken under a torch light)
So, that was it : the content of the threatening message: no escape
Image
At 9:30 p.m.
Image
At 9:52 p.m.

At 10:35 p.m., a violent shooting of microwaves hit my head  and drained the energy of the detector battery out. And it went on and on, as usual,  forcing me out of my  new flat to protect my brain. I ended up , once more in my car, outside.
But It was freezing that night … so was I.

Back in the apartment around 4 a.m I faced the very same situation than previously . Microwaves shootings  whatever the place I moved to .  Targeted and tortured in my own apartment , by a guy underneath,  only capable of  killing rabbits in their burrows. As usual this P.N. who could follow me thanks to his set software that indicates location and position of the body ,  was able to aim my head repeatedly.
This was  happening  in a brand new flat  leased by IMMO DE FRANCE PAYS DE LOIRE .
And this  ( photo)  is the name found on the mail box of the apartment below …. pending further clarification.

*     https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/coupure-deau-pour-tirs-dondes/
**  https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/11/npttpn-ghz-weapons/

Champs électriques

20 Fév

Image

Ce tableau avait montré les champs électriques anormaux qui existaient dans mon appartement de Vannes  pendant la nuit du 14 février.

Ces mesures couplées aux symptômes produits par les ondes électromagnétiques indiquaient le fonctionnement d’un appareil à visée criminelle dans le voisinage. Cet appareil pulsait des ondes électromagnétiques à très forte dose pendant la nuit .

Toutes les cibles de harcèlement électronique savent et disent que leur blog est lu en priorité par leurs ennemis actifs et qui s’activent à modifier ou adapter leurs souffrances pour les rendre moins détectables , moins faciles à prouver, voire, croient-ils,  relativement supportables .

Dans la nuit du  16 février , cela avait donné ceci, à heure égale avec le reste de la nuit à l’avenant, ce qui pour ces tortionnaires-là  était  peut-être plus présentable.

Image

Ces valeurs  dangereuses pour la santé dépassaient les normes acceptables.

Image

Les champs électriques repérés sont une composante  d’ondes électromagnétiques pulsées. Cette nuit-là, comme les autres, ces ondes avaient généré un mal de tête épuisant et handicapant,  et des douleurs brûlantes  des organes internes  gonflés comme des baudruches prêtes à éclater.

Cette organisation, qui attaque des citoyen dans leur appartement et dans leur lit,  est sciemment criminelle et les participants , actifs voisins aux airs de père de famille, de petit bourgeois occupé, ou de grand mère respectables, ne l’ignorent pas.

Probably the most horrible consequence of these (electronic) weapons based on radio waves is that you can NOT protect yourself, your children, your loved ones anymore. You can no longer say: stay in this room, you are safe here. Attackers simply look and cook/burn through walls, with intensities that can be deadly. Police cannot protect you, security services cannot protect you. That is why these weapons must be banned, not tomorrow but NOW . by Peter MOORING from STOPEG

Vannes, Cuisson de nuit

15 Fév

Image

Ce dessin vient du témoignage d’un individu ciblé   américain du New Jersey et trouvé sur  Hidden Mysteries Sudies on the Mind. Html . Il caricature l’espionnage fait à partir d’un appartement voisin de cible.

Il y a quelques années j’avais appelé mes cyber-agresseurs « les googles »

Dans son témoignage,  l’individu ciblé du New Jersey décrit des attaques   à base d’ultrasons,  et appelle les membres de l’organisation fasciste qui le persécute  » UltraSonics »

Tous les individus ciblés qui témoignent de cet incroyable crime contre l’humanité que représente le harcèlement électronique mentionnent l’espionnage incessant dont ils sont l’objet . Dans l’espionnage  au sein d’immeubles, les voisins  tortionnaires volontaires d’un individu ciblé , sont approvisionnés en  matériel parfois extrêmement sophistiqué ,    qui détecte la présence et les mouvements de leur cible et leur donne l’information pour enclencher la torture.

Dans son témoignage, l’individu ciblé du New Jersey donne des indications  sur le type de matériel utilisé comme suit  : «  Il existe actuellement un appareil  capable de détecter le rythme cardiaque d’un être humain sans aucun contact physique. Les battements du  cœur humain ont leurs propres particularités détectables par ce type d’appareil qui est utilisée par l’armée pour  rechercher des soldats encore en vie sur un champ de bataille. La police utilise aussi cet appareil pour détecter les personnes qui se cachent derrière les murs.
Les UltraSonics  ont , eux , trouvé une autre utilisation pour ce type d’appareil. Quand une personne  s’endort, son rythme cardiaque ralentit. En détectant ce changement de rythme cardiaque, on peut savoir qu’une personne sombre dans le sommeil et  ainsi la matraquer d’ultrasons juste à ce moment là. Cela peut être pratiqué tout au long de la nuit, privant ainsi l’individu ciblé de sommeil. Il s’agit  très exactement de torture  et de violation totale  des droits constitutionnels d’un être humain.

Une autre méthode pour surveiller  l’endormissement  consiste à utiliser  une dispositif d’écoute sensible qui repère le bruit émis par la respiration de l’individu ciblé.  Dès qu’un changement est repéré, le matraquage d’ondes sonores est enclenché.  »

Ce qu’il mentionne  pour le déclenchement de la torture aux ultrasons est également valable pour les tirs de  micro-ondes.

Dans mon cas , une récente  période de torture aux ultrasons  portés par laser, à Vannes également, avait fait place à des tirs invalidants sur le mode micro-ondes atténués et en provenance de l’appartement du dessus.

Pensant  que les ondes électromagnétiques peuvent se décomposer en champs électriques et champs magnétiques , j’avais essayé une mesure en V/ m2.
Pour cela, tous les appareils électriques de la chambre  avaient été éteints ou débranchés et le détecteur de champs électriques  placé près de la tête, elle-même couverte de  ses épaisseurs de protection habituelles. Le détecteur était resté allumé toute la nuit, permettant de visualiser les valeurs au moment d’un tir ressenti douloureux au cerveau.

Pour mémoire, je re note ici les normes souhaitées en zone de repos pour les champs électriques concernés.

Image

Et cela donnait ceci, avec le premier choc plutôt diffus ( atténué, par rapport à des périodes de torture précédentes)  ressenti au cerveau au moment de l’enregistrement de 81 V/m2  et qui faisait suite à des valeurs  considérées comme normales , autour de 0,3 V /m2.

Image
Puis il y avait eu

Image
ou encore

Image
et ceci

Image

ou ceci

Image
Mais ce qu’il faut noter , ce sont des longues périodes avec des valeurs supérieures à 40 v/M2 comme ici

Image
ou comprises entre 20 et 30 v/M2 comme ci-dessous.

Image
A 4h17, j’avais été poussée à quitter la chambre à cause  de mal de tête insoutenable et de brûlures insupportables des organes creux (estomac et intestins) . Ce qui indique que les tirs d’ondes électromagnétiques aspergeaient toute la pièce.

Ma voisine  du dessus  avait bougé peu de temps plus tard.
Et les valeurs de champs électriques étaient redevenues normales comme suit:
Image

La méthode de l‘organisation criminelle à mes basques avait momentanément changé, espérant être un peu  moins décelable. La cuisson à feu moyen, sans grands chocs,  est une autre facette de la torture.

«