Tag Archives: voisins

Quelques photos de brûlures

20 Nov

Il s’agit ici d’un listage-résumé de brûlures qui relèvent du harcèlement électronique.
Le harcèlement électronique pulse des rayons et des ondes vers des individus que l’on dit « ciblés » .

Il peut s’agir de torture pour vengeance ,  d’élimination progressive mais rapide d’individus ciblés ou d’expérimentation humaine totalement interdite.
Ces rayons et ondes  peuvent être pulsés   par des antennes relais , des armes dites « non létales »,  par des radars,  ou d’autres appareils générateurs de signaux et  placés chez des voisins.  Les rayons et ondes pulsés  traversent  les matériaux solides dont des murs et des vitres. Ces rayons et ces ondes brûlent  les organes en profondeur  et parfois la peau avec des traces .

Des victimes françaises en font état et montrent des photos de ces  brûlures ou altérations de la peau et   faites surtout à l’intérieur de leur lieu de vie : http://dbabou.blogspot.com
http://serge-labreze.blogspot.fr dont une photo du 6 novembre de brûlure au laser

Dans mon cas, parce que la priorité de mes tortionnaires semble être la destruction du cerveau et le vieillissement accéléré, les brûlures photographiées  ressemblent à des accidents provoqués  par des sadiques en roue libre.

Image

En mars 2013, il avait neigé sur Strasbourg.

Image
Emmitouflée jusqu’au nez pour une ballade dans le quartier de la CEDH,( Cour Européenne des Droits de l’Homme)

Image

j’avais du rentrer fissa à l’hôtel Vendôme. Le contact des vêtements était devenu  intolérable pour cause de ce qui se révèlera  des brûlures avec hématomes.

Image
Allongée dans le chambre , enduite d’un onguent calmant, j’avais alors subi un tir sec, précis, brûlant et qui visait le cœur.
Un tir sec, brûlant, précis… comme celui qui avait visé la colonne vertébrale , à Vannes,  , il y a quelques jours. https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/12/vannes-et-sa-criminalite/

En mai 2013,  à Paris

Image

quelques jours avant la date anniversaire du début de la torture du cerveau, j’avais eu les plantes de pied brûlées dans mon lit. Comme avec un chalumeau. C’était à hurler.

Comme pour  les tirs au cerveau.

Image
Dans cet immeuble bourgeois du XVème la torture physique  déléguée est   aux mains d’un pervers ( grassement payé, dit-il) et de sa mère.
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/07/14/un-pervers/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/03/criminalite-de-senior/

A Vannes

Image

pour échapper à  des séances de torture à base de four à micro-ondes bricolé et  mises en place depuis  l’appartement  du dessus

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/09/vannes-cuisson-aux-micro-ondes/
j’avais opté pour un couchage en extérieur en septembre 2013.  Cela avait  entrainé une adaptation immédiate de la torture  en provenance de l’appartement du dessus.  La traduction avait été : Tir + aspersion d’ondes brûlantes  insupportables et  un piquetage de points rouges sur la peau ,  apparu quelques heures plus tard.

Image
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/05/des-ondes-pour-eliminer-2/

En octobre , j’avais eu droit à de nouvelles aspersions d’ondes nocturnes  avec marques à l’appui.
Image
En novembre, c’est en pleine matinée qu’il me faudra quitter mon lit en vitesse . Avec ces brûlures-là.
Image

février 2014

???????????????????????????????

                                                                                                                                                                                  épaule

Jambe       

 

IMG_4458

bras

???????????????????????????????                                                                                   bras

La photo ci-après parle de guerre silencieuse

Image

et incite à une transmission d’information . le texte dit :
Dégradation du cerveau, de la peau,  changement physiologique progressif et total.
Des gens souffrent sans savoir ce qui leur arrive. Cela prend des années pour apprendre ce que montre cette video. En partageant l’information, vous pouvez économiser à d’autres victimes  toutes ces années perdues . …….

L’autre texte  ci-dessous mentionne  l’utilisation des antennes-relais pour des attaques ciblées.

Image

On pouvait  voir aussi : http://etouffoirs.wordpress.com/2013/12/01/torture-et-barbarie-cree-le-14-juin-2012/   —–>  CE BLOG /  de vérités  dérangeantes  a été censuré et a disparu de la toile

 

voir pour cette photo  : https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/04/09/terrorisme-electronique-et-ciblage/

Vannes – La cambriole

9 Nov

En revenant de la terrasse Image

où je consultais internet par une fraîche soirée de novembre, deux portes plus loin , j’avais trouvé le système de sécurité ouvert         à 15 °

C’était illogique.???????????????????????????????
Ceci  aurait été normal , puisque je me souvenais  l’avoir  fermé à mon retour.

Image

Et au pire cela comme ci-dessous  , ouvert et à 90 °,  si ma mémoire  faisait la maline.

Image

Revenant sur ces mes pas à ce stade de  réflexion je m’étais pris les pieds dans ce truc là.

Image
Quelqu’un était bien entré et , provocation en sus avec ce sac jeté au sol, avait eu à sa discrétion , le contenu de mon sac à main,   celui de mon porte feuille et celui  de mes valises laissées  ouvertes sur le sol.

Restait à comprendre comment cela se faisait. En essayant un peu, j’avais appris ce que tout le monde sait peut-être et qui se décompose comme suit:
1)    ouvrir la porte pour glisser une feuille de plastique  rigide
2)     refermer la porte jusqu’à la marge qui permet de pousser pour  libérer la sécurité ( ici une boule)

Et pour refermer   ?
Sans doute un fil un peu résistant à cheval sur une  branche ( ou les deux ) de la partie mobile et à tirer  tout en refermant la porte. Le fil doit pouvoir être retiré en glissant par un mince interstice  ou au pire tombera par terre à la prochaine ouverture de la porte. Qui ira voir si bas   ?
Pour accomplir ce méfait  mieux vaut n’avoir que le couloir à retraverser et avoir laissé sa porte ouverte pour se cacher plus  rapidement.
Là , le boulot avait été mal terminé.

Dans l’appartement de Troyes, c’était un système de sécurité à chaîne qui avait permis la même insécurité.   Une fois, en soirée , comme ici , quelqu’un était entré alors que j’étais dans la cuisine.
A l’essai, il s  ‘était avéré  que la chaîne pouvait être enlevée du palier,  en passant une main fine , à l’intérieur de la porte.  J’avais eu  là enfin,  la très probable explication des vols d’argent    dans mon sac,   laissé  la nuit dans la première pièce, jusqu’à cette aventure .  Seulement une autre porte plus loin.

Les voyous/harceleurs s’étaient procurés  les clés de tous mes lieux de vie depuis plusieurs dizaines d’années. Ils entraient, et entrent toujours,  en mon absence à tout moment. Apparemment, ça ne leur  suffit même  pas.

VANNES- Bombardée d’ondes – Visée par des tirs au laser

30 Oct

A CONLEAU

Image

pour profiter de ce paysage entre mer et marécage, il y a deux bancs.

Installée sur l’un d’eux , je potassais mes ondes  avec travaux pratiques sur détecteur.  Sachant que dans un environnement amical l’écran devait afficher un champ électromagnétique de hautes fréquences  entre 000.0 et 000.1 micro W/m2, j’avais pressé le bouton en vérification.
Mais  les chiffres sur l’écran  avaient la galopette : 014,7 ; 018,3 ; 025,4……et m’avaient fait bondir vers mon voisin  sur le banc 5 mètres plus loin .
Non, non, il n’avait pas de téléphone portable.

Moi non plus. Ce n’était donc pas la cause.                                                                                                                                       Oui, oui, il voulait bien me rendre service  en tenant le détecteur  pendant que je m’éloignais de quelques mètres.  Et sa lecture de l’écran avait été répétitive passant éventuellement  de   000.0 ; 000.1 micro W/ m2 . Amical et normal.

ImageA mon approche pour récupérer le détecteur , sans même mon sac à main,  les ondes avaient recommencé leur course ascendante. D’abord amusé, l’homme avait accepté un second test.  Même chose .

Quand j’étais loin du détecteur ,  le résultat était stable et normal . Quand j’arrivais  à 50 cms , les chiffres gonflaient  à toute vitesse .
Mon  aimable testeur s’était malgré tout  levé pour partir , s’inquiétant de savoir  si j’avais un traitement contre le cancer.
Restée seule,  j’avais attendu jusqu’à ceci.

Image

A vol d’oiseau, soit  à environ 800 m , on trouve une superbe antenne- relais  d’Orange avec les particularités ci-dessous .

Image

Ce qui nous fait  une  très probable démonstration du système de « l’accroche « d’une cible par HF , et  par l’intermédiaire des antennes relais. Une information qui m’avait  été confirmée par ailleurs, il y a quelques semaines,  par un spécialiste galonné.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/06/laccroche-2/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/20/les-antenness-relais/

Mais cette criminalité extérieure « accroche-marquage » d’être humain, et non empêchée,  n’empêche pas la criminalité en intérieur de s’exprimer tout  à loisir et avec le concours de voisins.

Ce soir là, j’avais bricolé un nouveau havre de fortune, non clos,  et sous un très bruyant ricanement venant de l’étage supérieur. Pas forcément fortuit.

La plus part des cibles de ce type de criminalité savent ou ont été prévenues  que  leurs protections ou techniques d’ évitements sont souvent inefficaces par un espionnage technologique complètement illégal et  confié en proximité pratique : dessus, dessous, à côté.

Il s’agit donc souvent et seulement d’éviter le pire en souffrance.

La  nuit avait commencé avec des ondes pulsées de type micro-ondes ..
Jusqu’à ce qu’ un tir , sans doute au laser , me fasse sursauter le cerveau
Ouvrant les yeux quelques heures plus tard , sous l’effet de nouvelles sensations de brûlures abdominales , j’avais découvert ceci, vu de l’intérieur du lit.
Image
Une nouvelle fois.
Image
En extérieur , cela donnait ceci

Image
et qui montre que seule la partie correspondant à la largeur du lit, à hauteur de l’abdomen,  était concernée.

Image
Par contre , la feuille qui couvrait la fenêtre n’avait rien. Les tirs venaient  donc très certainement,   du 2ème étage ,  juste à l’aplomb du lit,  .

Ces marques sur les couvertures de survie rappellent, par ailleurs  furieusement , la marque faite  à Paris par un tir d’ondes en provenance de l’appartement de Mme Walti-Gracieuse.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/07/criminalite-en-duo/

Quelques méthodes crapuleuses

27 Oct

ImageDessin de Gross

Il s’agit seulement, ici, d’un rappel de quelques méthodes crapuleuses  de proximité qui s’expriment  quasiment de la même façon partout dans le monde . Les crapuleries en question, à l’intérieur des appartements,  sont possibles par des copies  de clés  d’une part et des complicités de personnes  qui participent et/ou servent de guetteurs ou de donneurs d’alerte : voisins, logeurs, employés d’immeubles, commerçants de rue proches.

Il y a environ 10 ans  , une copie de clés se faisait en 240 secondes, grâce à un produit vendu par une société allemande que j’avais été rencontrer sur place pour une démo.

Mais le plus courant reste encore des informations sur les clés  données par   les employés  serruriers  , ou   des copies  de clés par les mêmes .  Ces copies peuvent avoir été faites également   par  l’intermédiaire  de proches  insoupçonnables ou d’ employés d’immeuble qui les ont eu en dépôt.

Tous ces cas de figure avaient  existé dans cette histoire et avaient  été rapportés avec les détails ennuyeux qui permettaient leur appréciation , donnant l’indication de base : un système quasiment  protégé lorsqu’une personne est victime de harcèlement  en réseau , puisque cela suppose assez souvent à ce niveau-là , le haut patronage  d’un réseau connu protecteur  des crapules à ne pas déranger  , ou celui  d’une huile  intouchable de cette société.
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/10/27/cles-monasteres-hotels-28-2-11/
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/10/27/quelques-cles-21-2-11/

le blog etouffoirs.wordpress a été censuré et supprimé par wordpress : https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/censure/

La déstabilisation programmée de la cible  est la base de ce harcèlement en réseau.. Les méthodes sont à peu près  les mêmes partout où je les avais observées et notées : Europe,  Canada, Australie, Nouvelle Zélande compris. Seuls les détails  sont fonction des circonstances et donc  laissées à l’initiative des participants.

Ma deuxième logeuse de Coffs Harbour ( Australie) dont le mari  était un adepte de mon harcèlement en réseau avait fini par s’étonner d’un «  How can you stand that ? » .
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/10/27/les-bestioles-10-9-11/

  Ce système, basé sur des violations de domiciles obsessionnelles,  permet  toutes sortes
–    de  violations d’intimité et de confidentialité en continu, par accès à tous documents ou dossiers privés  ,
–    des larcins et vols de type auto-paiements  incessants ,
–    d’ actes de vandalisme   plus ou moins  graves  et souvent dissimulés par une  pagaille de couverture .

Le vandalisme et les vols  ayant cette origine  ne sont  pas pris en compte par les assurances, ni par  la police ( sauf vol de moyens de paiements ), faute d’effractions .

ImageQuelques photos de dégradations par vandalisme  se trouvent encore  sur :
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/10/10/quelques-degradations-damages-souvenirs/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/30/quelques-hallucinations/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/11/le-gougnafier-du-xveme/
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/09/20/degradations-damages/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/19/les-couturieres-du-xveme-2/

Récemment à Vannes, une veste laissée sur un cintre sous trois autres vêtements avait été retrouvée avec ceci : le col découpé au cutter et gratté pour faire croire à de l’usure.

Image

Il y a une dizaine d’années à Paris XIV, ce même col avait été entaillé d’une quinzaine de marques semblables à celles-ci. Il avait ensuite été refait. Mais la veste n’avait plus jamais été portée.

Image

A Vannes encore ,  l’intérieur d’un buffet, délesté d’une  série de livres pris dans la partie la plus inaccessible,   avait  été vandalisé   d’un coup de cutter à l’intérieur.

Image

A Vannes toujours,  un sac de 500   plombs à usage unique avait été volé dans un placard m’empêchant ainsi  de continuer  la sécurisation de mes valises et placards.

Image

 D’une   de ces valises,   un objet de valeur  avait été extrait et camouflé sous un meuble  . A sa place , à l’intérieur de la valise , une pagaille  d’objets venant d’ailleurs avait été organisée.
Même chose dans un tiroir où un objet volé avait été remplacé par un paquet  venant de Paris XV.

Dans ce système de harcèlement avec violations de domicile, les transferts  ou retours d’objets peuvent être extrêmement  déstabilisants pour une cible. Parce qu’ ils impliquent souvent  la distance et le temps.
On doute d’abord, et forcément,  pensant  que même  des malfaisants crasses ont  autre chose à faire à un moment ou l’autre.
On doute encore plus, quand du temps, et parfois très long,  s’est écoulé entre vols et retour d’objets, par ailleurs souvent  devenus périmés ou inutilisables… quand ils ne sont pas tout simplement sans intérêt.

Les quelques exemples ci-après valent  des explications.
A Angers – gasnier
1)    Un chèque du montant d’une location avait été déposé dans un placard , caché sous un plateau . Devenu introuvable.
2)    Deux ans et demi plus tard , le chèque passé de date d’encaissement  sera retrouvé sous un tapis du salon

De Paris à Angers– lelong
1)    Après son décès, les vêtements de ma mère avaient disparu de mon appartement de Paris XIV
2)    Plusieurs mois plus tard je m’étais tapée dans la concierge M.Lelong qui sortait de la cave avec un sac débordant de quelques uns de ces vêtements reconnaissables.
3)    Quelques jours plus tard, arrivant à Angers,  je trouverai ces vêtements dans le placard de l’entrée de mon appartement d’Angers ,

De Paris XV  à Brisbane ( Australie)
1)    Avant de quitter la France pour 2 mois, j’avais fait le plein de vêtements à ma taille,  dont des sous-vêtements qui avaient immédiatement disparu
2)    C’est à Brisbane dans un hôtel Best Western, qu’ils seront remis ,avec une pagaille organisée, à l’intérieur de ma valise fermée par  un cadenas à 4 chiffres.

De Cuba à Paris XV – Hubert
1)    Le dernier jour du séjour, j’avais déposé une paire de ciseaux sur un siège près de moi , avec d’autres objets.
2)    Appelée par  mon groupe pour un pot commun de départ, j’avais d’abord abandonné mes affaires quelques instants . Au moment de  récupérer ces  miennes affaires, les ciseaux avaient disparu
3)    Ces  très- exacts- mêmes- ciseaux seront remis quelque semaines plus tard chez moi  à Paris XV

Certains faits exposés plus haut   sont  récents.

Ce qui indique que ces réseaux à mes trousses ne m’ont pas laissé de répit depuis  37 ans. Et,  ils  se régénèrent ,  si j’en crois ceux qui viennent pérorer et narguer sur place ,   assurant ainsi  la relève  .

Outre ce type de harcèlement en réseau  de proximité, il faut aussi garder en mémoire le fonctionnement  du harcèlement en réseau de type corporatiste et tel que décrit  à titre d’exemple dans :
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/19/vol-crapuleux-en-reseau/

Vannes- criminalité collective

17 Oct

Image

A Vannes

Image

 comme à Paris, l’activité criminelle de voisinage est basée sur un phénomène tournant ,  Tout comme l’est le harcèlement en réseau : un jour africain, un jour asiatique etc…

Ce soir entre Rennes et Vannes , c’était du harcèlement en voiture . L’envoi avait été donné par un homme qui m’attendait à mon point de départ. Au moins 5 voitures, incluant des chauffeuses,  ont été repérées parce que piégées.

Dans le harcèlement criminel électronique,  le matériel  fourni change  pour s’adapter  aux protections utilisées . Il  change également  d’endroit en fonction de la place du couchage repéré par le criminel en observation.

Ici, à Vannes ,  une criminelle.
Cela est possible par une surveillance à travers les murs et là il s’agit du plancher de l’appartement supérieur.

La surveillance à travers les murs existait déjà à Paris XIV . Cette information, non demandée,  m’avait été rapportée par un informateur du Maine et Loire
C’est  également le cas à Paris XV où JJ Walti l’a avoué en se trahissant à plusieurs reprises, racontant  ce que personne ne devrait savoir. Church le pratiquait. Il se peut que le suivant ait continué.
C’est  aussi le cas à Vannes , où la voisine du dessus se lève même la nuit pour changer les appareils  de tirs de place en fonction de mes déplacements d’évitement, pourtant  aussi silencieux que possible. Mais il se peut que la lumière soit le déclencheur. La voisine enclenche les tirs et retourne se coucher.

A Vannes, pour m’attaquer dans mon lit,  quatre provenances différentes  avaient été  ici utilisées récemment  . Ce qui est de nature à déboussoler , si on ne connaît pas le système en place .
1) la boutique vide du commerçant du rez de chaussée . Juste en dessous . Cela est possible parce que ces réseaux criminels   ont accès à toutes les sortes de clés possibles par connivence avec des serruriers et employés de serruriers.
2) l’appartement de la voisine d’étage, quand j’avais transporté mon matelas de ce côté . Ce qui permettait de viser la tête à quelques centimètres.
Cette jeune femme n’ose même plus me parler.
3) une  participation avec tirs à partir du couloir ou de l’appartement en face quand mon changement de couchage , et surtout ma tête, avait été répertoriée ou visionnée dans cet axe.
La même personne  qui utilise le couloir ,  est venue  tambouriner sur ma porte vers 3 h du matin ce jeudi 17 octobre. Dans la plus pure tradition de ce réseau qui  n’arrête pas de faire allusion à la puissance franc-maçonne  et qui l’identifierait ainsi comme réseau  criminel d’origine.
4) l’appartement de la voisine du dessus qui  est, comme JJ Walti, la correspondante attitrée du réseau criminel dans l’immeuble.

Pour éviter, en plus des tirs d’ondes au cerveau ,  les bouffées de micro-ondes pulsées  incessantes en provenance de l’appartement du dessus, j’avais ressorti ma tente de faraday,

Image

à usage militaire,

Image

et  qui, comme on le voit

Image

arrête,  des fréquences de 22 GHz

Image

et même plus selon le fabricant.

Et le matériel avait changé la nuit suivante. A 3 h du matin, la voisine s’était levée pour mettre en marche un matériel adapté et des tirs qui traversaient tout, y compris les protections supplémentaires sur la boite crânienne.

Cela pouvait provenir  de micro-ondes portées par un rayon laser. Le fameux laser femtosecondes.
La violence des  1ers tirs m’avaient fait perdre connaissance à l’intérieur de la tente. Quelques heures plus tard , alors que les tirs avaient sans doute continué,  des pétarades  douloureuses en provenance de l’estomac m’avaient fait  reprendre conscience . Les ondes pulsées  brûlantes et piégées dans la tente avaient , semble-t-il , envahi les organes creux du corps.  Yeux brûlants, estomac et intestins   gonflés comme des baudruches, prêtes à exploser , j’étais sortie en titubant.

Une fois de plus.

Une coïncidence anecdotique   » femme blonde + beurs » m’a incitée à remettre l’article sur les voyants

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/les-voyants.html

VANNES – Le cerveau

7 Oct

Image

Ceci à cause des détails,  est  surtout à l’usage d’autres cibles ou des groupes et associations  , qui recueillent des témoignages d’individus ciblés par des matraquages d’ondes , en Europe et en Amérique du Nord.
Face à une incroyable  souffrance continue du cerveau depuis 12 mois, un neurologue avait prescrit une IRM . Une IRM permet de déceler un corps étranger ou une tumeur au cerveau et aussi de repérer une schizophrénie liée aux « voix  au cerveau ».

Image
Si les médecins de l’incarcération hospitalière  du mois suivant,  l’avaient su , ils se seraient évité l’énoncé d’ une première  ânerie.  https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/cest-une-realite-medico-juridique-qui-met-un

La prescription  du neurologue portait sur la seule IRM. Et pourtant,  alors que j’étais enfermée dans la machine, le médecin du laboratoire  avait décidé, sans mon autorisation,  d’y ajouter une ARM : ce qui suppose une injection de produit vers le  cerveau .
Sur un cerveau déjà extrêmement douloureux , c’était monstrueux : la douleur avait été multipliée par X pendant plus de 48 h.
Mais aussi, quid , du contenu de  cette injection non demandée….

France du respect des droits  de l’être humain et de ses libertés .

XXI ème siècle.

L’IRM/ARM étaient normales. Les originaux de  ces résultats ne me sont plus accessibles . Ils étaient dans ma valise  en vue d’une  transmission au neurologue. La valise a été  volée par  complicités  bretonnes organisées localement à partir de Vannes,  le 15 septembre 2013  :
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/19/vol-crapuleux-en-reseau/

Ces résultats  d’examens médicaux et le reste  évalué à 2000 euros  de rachat à neuf,  sont donc  actuellement entre les mains des  crapules en bandes organisées  de ce pays.
***
Depuis plusieurs mois déjà, à l’incroyable souffrance sous forme  d’attaques violentes et infligées au cerveau jour et nuit, s’étaient superposés deux autres phénomènes :
–    Une douleur lancinante mais intermittente ressentie au lobe supérieur gauche du cerveau
–    Une douleur de l’oreille gauche et de la mâchoire gauche qui commençaient souvent au milieu de la nuit. La mâchoire était en général  bloquée au matin.
Dans la nuit du 2 au 3 octobre, et malgré les protections accumulées pour me protéger la tête et  le cerveau ,   une douleur vive et aigüe s’était ajoutée au reste,  à l’intérieur du lobe supérieur gauche du cerveau.

Dans la soirée du 3 au 4 octobre , c’est un rayon brûlant qui avait été ressenti  côté gauche de la tête , presque à la jonction des mâchoires, et malgré toutes les  protections superposées habituelles. Puis une douleur intense s’était manifestée,  irradiant  à  l’intérieur de l’oreille et au-delà .  Cette douleur  profonde  avait disparu au bout de quelques minutes.

A Vannes les 3 et 4 octobre, comme à Paris, c’étaient des tirs d’ondes de type acoustique qui empêchaient tout repos au moment du passage du cerveau en ondes   theta.
La boite crânienne recouverte  d’épaisses protections ne semblait   donc  jamais à l’abri ni d’un passage d’information  vers l’extérieur (  le système  du repérage de la position du corps et donc de la tête   par les  piqûres semblant , alors, une  information complémentaire  )  , ni de ces tirs ciblés pour priver de sommeil.

Dans la fin d’après-midi du 4-10, l’espacement des tirs d’ondes acoustiques au cerveau qui tentait une sieste,  n’avait  même pas  été d’une minute. Un appareil ou quelqu’un en proximité m’avait littéralement mitraillée d’ondes de type acoustique.
Une abondante littérature sur  les ondes du cerveau, nous apprend que  le meilleur moyen de stimuler le cerveau  passe par les oreilles .

Comme les oreilles ne peuvent pas entendre des sons assez bas pour cette stimulation du cerveau,  des techniques spéciales seraient utilisées . Elles portent le joli nom de battements bineuraux. Cela  consiste  à envoyer aux deux oreilles des fréquences différentes.  Le différentiel  entre les deux fréquences  étant  la fréquence   qui doit s’installer dans le cerveau  et l’entrainer dans l’état de la gamme d’ondes souhaitée.
Si l’on envoie 400Hz à une oreille et 418 Hz à l’autre , c’est la gamme d’ondes de 18 Hz qui sera installée . Il suffit que les fréquences soient inférieures à 1000 Hz pour que les ondes acoustiques projetées  puissent contourner la boite crânienne.
Il se peut aussi qu’une méthode plus barbare et plus simple, consiste simplement à pulser directement  avec un générateur ad hoc , des ondes beta  voire pire,  vers le cerveau à torturer.

Cela se ferait naturellement  avec du matériel déposé  en proximité,  avec un seul  intermédiaire  .
Voisin, sadique , volontaire ( et peut-être payé)  sembleraient alors les 3 conditions de base.
Ces informations basiques cumulées  font de nouveau penser  à des interactions entre criminels manipulés et criminels manipulants.

L’ absence de toute réaction des pouvoirs publics face à des  plaintes  pour torture ,  jointe à  la collaboration  de  médecins
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/26/des-medecins-2
reniant  totalement  leur obligation de  respect des droits  de l’humain et leur engagement déontologique,   et avec comme complices et en complément     l’ utilisation   du vice et du sadisme naturels de voisins protégés et qui couvrent les crimes des manipulateurs  , corroborent ce raisonnement.
A Vannes, tout comme à Paris, les voisins sont et  ont été utilisés les uns après les autres.
Depuis l’arrivée de ma nouvelle voisine
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/09/vannes-cuisson-aux-micro-ondes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/05/des-ondes-pour-eliminer

, toute connexion internet est  devenue quasiment impossible dans l’appartement, mes appareils de détection d’ondes électromagnétiques sont bloqués dans les deux pièces principales, et  presque tous mes appareils électriques déconnectés  n’arrivent même pas à empêcher  les yeux brûlants, des étourdissement incessants  et des maux de tête à couper au couteau.

ImageDans : le livre bleu N°2
Contrôle du comportement par ondes électromagnétiques

Mécanismes modernes de torture et de contrôle

Abolir les droits de l’homme et de la sphère privée

Ces méthodes sont également appliquées à des personnes qu’un dominant/combinard  veut tout simplement éliminer,  pour la satisfaction de  son bon plaisir.

ADDENDUM

Dans la nuit du 7 au 8 octobre, et à partir de 3h du matin, le matraquage d’ondes impactait tout le corps et était , pour la boite crânienne , de type brûlant /traversant. Cela signait un matraquage de micro-ondes . L’appareil mis en action  était éventuellement  différent  de celui qui avait été utilisé et raconté dans : Vannes , cuisson aux micro-ondes ou bien  sa puissance avait été modifiée. Il cuisait moins brutalement…. mais sûrement tout aussi efficacement.

Ce phénomène correspond à ce que les sites spécialisés d’aide aux cibles  appellent  » la mort lente »

Par ailleurs, dans cette histoire, il faut aussi noter l’utilisation  du 3 , qui est quasi obsessionnelle  de la part des harceleurs ou des organisateurs. Ce peut être une indication ou simplement un leurre.