Tag Archives: WIFI

Le signal vicieux

9 Avr

On appelle signal un message codé qui peut être communiqué à distance. En harcèlement électronique , il est convenu d’appeler signal un phénomène complexe utilisant une énergie immatérielle qui vise une cible dans un but déterminé ,  variable et hostile.
Ce signal est , ici, dit « vicieux » parce que programmé avec malveillance pour déstabiliser, et handicaper sa cible.

 

La plus part des campings sont devenus impraticables aux victimes des technologies par énergie immatérielle de cuisson brutale ou progressive , dont le WiFi.
Pour plaire aux clients étrangers désireux de rester en contact permanent avec la Hollande, la Suisse ou la Nouvelle Zélande, une majorité de campings s’est  dotée de bandes relais,  gentiment disséminées ici et là, sur leurs sites.
Les plus malins ont concentré l’accès Wifi au niveau du bar.

Ici, c’était dans une grange éloignée des mobiles homes qu’on pouvait cuire , mais uniquement par décision personnelle .
La poule de l’entrée du camping ,  a certes pas l’air commode. Mais les hôtes de l’endroit sont joyeusement accueillants,  et le site est nickel-chrome.

 


Le mobile home de trois pièces tout confort , plus terrasse protégée, et proposé à la location, était presque isolé des autres.  Super.

La première nuit avait été tellement douce, que j’avais requipé pour un complément de plusieurs autres.
C’était sans compter sur l’acharnement absolu de mes poursuivants, dont le programme de base tourne autour de :
L’insécurité
La privation de sommeil
La destruction des facultés mentales et la dégradation de la santé
pour extermination par la folie ou le suicide aux apparences plausibles et normales.

Peut-être que la propriétaire de mon appartement de Cap Olona n’aimerait pas le retrouver peint en rouge .

Dans la matinée, après cette belle nuit, mon seul besoin allait vers la satisfaction hebdomadaire de mon addiction : la lecture du Canard Enchainé du jour * (2). Il se trouvait dans un point presse , doublé d’un bistrot, à portée de pieds.

Dans le harcèlement tel que décrit dans ces blogs , il faut penser que les particularités , goûts ou addictions d’une cible sont en général tous passés au crible de l’analyse , pour être ensuite ajoutés et utilisés dans un protocole précis et qui concerne ou vise la cible uniquement.

« Mes » harceleurs savent forcément qu’ils me retrouveront un mercredi , dans le premier point de vente de journaux des environs de mon véhicule repérable.
C’est ainsi, aussi, que fonctionne l’armée secrète des pseudos « Gladios » français. Selon les bons vieux principes de  prétendus services secrets instructeurs.

Ici, ce jour-là , à l’intérieur du bistrot , un grand quadra à l’allure sportive , installé à une table, attendait …. Et Godot n’était pas venu….. Enfin … peut-être que si. Mais à cette heure-là, le grand quadra aurait dû être au lit, si travail en décalage horaire, et sinon,  au boulot.
Sur cette réflexion silencieuse, je m’étais installée devant mon petit noir , immédiatement absorbée par ma lecture.

Le soir vers 20 h, un tour rapide en extérieur du camping  montrait l’antenne relais proche  à plus d’un kilomètre. Ça collait avec ma nuit précédente de repos.
Et dans l’autre partie du camping tout le monde était calfeutré. Chic.

Vers 21h ++, selon un des détecteurs orientés en opposition , les hautes fréquences ambiantes avaient été modifiées , avec un bruit de ronflement de moteur tout près du mobile home.

 

La situation s’était inversée , à plus de 22h . Pour moi aussi .

Car le cerveau s’était mis à sursauter sous des coups répétés à vitesse V. Ces brusques sursauts du cerveau accompagnés d’un bruit entre sifflant et chuintant sont appelés ZAPPINGS par les cibles de terrorisme électronique.
Ces zappings ne sont pas, ici,  détectés par des densités de puissance importantes , mais seulement par ceci sur la fréquence 2,6 GHz :


Il se pourrait donc que ces zappings  correspondent surtout à un signal différent de celui qui est montré ici, et plutôt dans une fréquence inférieure aux capacités de détections des enregistreurs ici à disposition ( entre 300 MHz et 6 GHz)
Ces zappings étaient cependant détectés par l’EEG du cerveau qui sursautait.

Dans ce vaste 3 pièces, j’avais 3 endroits confortables de couchage possible. Je les avais tous utilisés , dans le désordre. A chaque changement de place ou de sens ( tête au pied) et systématiquement , le signal vicieux, que certains disent intelligent,* (1) avait retrouvé la tête, et ce, après un répit de moins en moins long.

Comme à Cap Olona….. selon la pratique du détraqué du  A221 (et qui me poursuit même sur une plage)…. et d’ ailleurs.

Au final, j’avais opté pour la position à 150° dans ma voiture. Et CH BING, CH BING et CH BING … et un retour dans le mobile home .
Ç a avait continué jusqu’au matin , mais atténué cette fois,  par les packs de gel fixés autour de la tête, et indiquant de nouveau  , que l’origine du problème était bien externe au cerveau.
Bien sûr, j’avais quitté le camping plus vite que prévu. C’était le but de ce matraquage . Aussi.

D’où que vienne ce signal vicieux , capable de retrouver le cerveau après un minimum de temps et d’ajustement, et peut-être ( pourquoi pas) activé à partir d’un élément de ma voiture proche et servant d’antenne, il est notoire , une nouvelle fois, que ce signal vicieux ne rate jamais sa cible qu’il fait souffrir non stop .

Ce peut, éventuellement,  être fait par mise en résonance, par programmation,  avec une partie vitale ou cruciale de la boite crânienne. La douleur, pour moi,  est DANS le cerveau.

* (1) https://rudy2.wordpress.com/a-tortures-en-france-par-dispositifs-a-energie-dirigee-et-psychotroniques-tentatives-de-meurtre/

  • (2) Il existe deux anecdotes liées au Canard Enchainé et déjà racontées, l’une se trouve à http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/harcelement-en-reseau-la-couleur-bleue.html  et mentionne un individu qui m’empêchait d’avancer dans la rue pour me monter le journal qu’il avait coincé dans la poche arrière de son pantalon
  • l’autre était liée à la soeur hôtelière de l’ABBAYE de Saint-Jacut-de-la-mer (22)  qui faisait des violations de ma chambre pendant les heures fixes de repas. Elle avait été piégée, lors d’une violation,  par un échafaudage qui était tombée sur elle et les imprécations qui s’en étaient suivies, enregistrées par un magnétophone hors de sa portée. Cette soeur venait me parler dans le réfectoire avec le n° du Canard Enchainé  à la main, et qu’elle avait sans doute pris dans ma chambre. Ici, encore, il convient de noter l’escroquerie de cette situation . En plus. La très catholique soeur hôtelière était en charge du confort  et de la sécurité de mon séjour qu’elle proposait contre facturation……. et qu’elle violait.
Publicités

Manigances – trucages- ratés

24 Juil

De nombreux individus ciblés, bombardés d’énergie dirigée deviennent également EHS ( électro hyper sensibles) .

Leur état relève alors , à des degrés divers, du SICEM ( Syndrome d’intolérance aux Champs Electro Magnétiques ) tel que défini par Mr Belpomme sur le site de l’ARTAC. * (1)
Il existe cependant des différences essentielles entre ces 2 catégories de victimes des technologies modernes que sont les EHS et certains individus ciblés. Les 3 plus notoires sont ainsi :
– Les EHS sont affectés par des technologies existantes connues
– Les individus ciblés sont attaqués par des technologies qui produisent des CEM et entrainent des problèmes et maladies semblables à celles des EHS.

– Les EHS peuvent réussir à relativement ou complètement se protéger du phénomène qui les handicape , par l’éloignement des sources de production de CEM , et par des produits ou moyens maintenant mis à leur disposition ( peintures, voiles ou voilages , tentes ou cages de faraday etc…)
– Les individus ciblés ne peuvent pas se protéger des technologies utilisées par des ennemis inconnus ou invisibles qui les poursuivent en tous lieux . Même la nuit. Les technologies mises en œuvre par diverses manipulations de systèmes existants sont mélangés à l’utilisation d’appareils adaptés aux situations imaginées par les individus ciblés pour se protéger. Les tentatives de protection des individus ciblés , déplacements y compris,   sont mises en échec à la vitesse V.

– Les EHS sont victimes d’intérêts commerciaux qui priment sur la priorité que devrait être la santé publique . Les EHS relèvent de problèmes de l’environnement .
– Les individus ciblés sont victimes de réseaux criminels qui s’acharnent sur eux pour des raisons inconnues ou  personnelles. Leurs cas relèvent de la criminalité d’abord et de problèmes environnementaux ensuite, à cause des conséquences  sur la santé des technologies utilisées .

Les manipulations et manigances du ou des réseaux criminels exposé (s) dans ces blogs avaient mis en évidence quelques adaptations  pour des attaques par énergie dirigée et qui étaient d’une certaine façon autant de ratés  . Ces manipulations prouvaient l’anormalité des phénomènes et situations.  Elles montraient  la faculté d’adaptation du réseau impliqué et surtout sa volonté de malignité .
Ces ratés avaient été répertoriés à Vannes notamment et aux Sénioriales. * ( 2)

En voici ci-dessous d’autres exemples.

IMG_3688 box

Ceci est une boite en métal qui cache une box en papillote, pour connexion  internet

IMG_3687 papillote

Pour minimiser les CEM produits, cette box, comme le montrent les fils qui sortent sur le côté, fonctionne sur le mode éthernet .
Selon le guide d’utilisation de la box la bande de fréquences opérationnelle est entre 2400 à 2497 MHz.

Mais, dans cette histoire d’individu ciblé , il faut garder ceci en mémoire qui ressemble à une prise en main à distance grâce à une IP fixe  non demandée  ( photos prises ce jour)

IMG_3679 169 254 108

puis

IMG_3680 câble débranché

puis

IMG_3682  169 254 140

et enfin

IMG_3683 192 168 1

C’est ce qui ressort également du tableau ci-dessous où l’on voit à droite toute,  que la box- mode éthernet- en- papillote   de 2,4 GHz émet des CEM dans la gamme de fréquence de 5GHz et provenant bizarrement d’une box voisine.

IMG_3691 29-6-15

1,5-1,6-1,7 GHz correspondent au spectre habituel du signal

2,4-2,5 GHz correspond à la puissance de ma box

3-4 et 5-6 GHz  correspondent à une box de voisin

Le 29-6 , à la date de ce relevé, le voisin du dessus , également désigné par le mot  « criminel dédié » *(3) était alors celui-ci :

IMG_3559 voiture A221

Lors d’une connexion pendant « sa » période de surveillance, une détection  lors d’une connexion internet avait donné ceci  et donc des valeurs CEM en continu sur les fréquences 1,4 GHz à 2,1 GHz  :

IMG_3672 une connexion internet sans contrôle

Ce voisin était parti . Depuis l’arrivée de son remplaçant , les détections étaient devenues ainsi avec des « poussées »  de CEM  sur 2,4 GHz à intervalles réguliers .

IMG_3673 tbleau géné  2,4 Ghz

2,4 GHz pour la fréquence porteuse, ce n’est pas obligatoire, comme le montre un tableau précédent, mais c’est plausible.

IMG_3674 2, 4 GHz chaque minute
Ce qui l’est moins est cette forme d’impulsion régulière de la fréquence porteuse  2,4 GHz . Chaque minute.
Dans Dossier scientifique sur le Wifi  du site Robin des Toits * (4) , l’auteur de ce texte très clair d’explication de base sur l’électromagnétisme , mentionne le fait que plus la fréquence augmente plus la longueur d’onde diminue au point d’atteindre des mensurations correspondant à celles d’organes du corps humains  et sur lequel elle aura un impact.

L’oscillation externe ( saccade) produite par la fréquence entrainera une oscillation interne d’un ou de plusieurs organes concernés. C’est le problème que posent donc ces impulsions de HF et autres rafales d’ondes.

Le 23 juillet ,  avait été le jour du raté qui montrait que les habituelles valeurs CEM enregistrées  étaient peut-être truquées à la baisse .  0,02 par exemple devenait 3,2 dans ce nouvel enregistrement  Comme ceci  :

IMG_3675 surprise 23-7

En vert foncé, les valeurs CEM de la connexion

En bleu , les valeurs CEM et complètement inédites,  après un arrêt de connexion  comme ici ci-dessu,

IMG_3676 retour à la normale

et qui s’était transformé comme ci-dessus cette fois ,  et très rapidement pour reprendre des valeurs CEM inférieures, censées normales .

On trouve en foncé sur les 4 premières lignes les valeurs  nouvelles/inhabituelles , qui redeviennent , en dessous de la ligne des fréquences en rouge,  c’est à dire après un arrêt/marche du détecteur , identiques aux valeurs CEM habituelles.

Ce qui pose  le problème d’un éventuel camouflage/trucage habituel des valeurs  CEM dans cet endroit. Manigance à laquelle il faut s’attendre.

Si une valeur CEM habituellement notée 0,02µW/m2 est en réalité 3,2 µW/m2, alors un tir noté par camouflage  12 ou 100 µW/m2 serait en réalité 160 fois plus puissant

Par ailleurs, dans un contexte  de connexion ethernet, les 10Hz habituellement pulsés par le WiFi auraient pu être insignifiants.

Comme pour  tous les résidents d’immeuble, il fallait compter avec les ELF des voisins .. Ce qui donnait ceci  en microTesla, à un moment où ma box était OFF depuis déjà un moment.

IMG_3692présence de 10Hz (4.535) , 17.2 Hz (2) , 24.4 Hz (1)

 

 

puis

IMG_3693

et

IMG_3694

Et dans un contexte criminel établi, il fallait aussi subir les rafales de nuit de ce nouveau   voisin , à la cadence indiquée dans la colonne à gauche.

IMG_3677 rafales du 24-7

en bleu le spectre habituel du signal

en marron l’élargissement du signal au moment des tirs

Quelques soirs plus tôt, un tir de nuit avait été effectué de l’appartement du dessous, aux résidents absents , pour 200 µW/m2 au compteur sur la seule fréquence de 900 MHz. J’avais migré sur le balcon pour éviter les tirs suivants
C’était sans compter avec la frénésie criminelle naturelle et protégée de ces voisins-là .Et un tir sur le sommet de la boite crânienne était alors venu de cette aile de l’immeuble.

IMG_3474 aile  de l'immeuble

* (1)

http://www.artac.info/fr/information actualité/actus-de-l-artac_000052_actu000015.html

* (2)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/02/amenagements-de-cem.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/06/03/bricolage-de-frequences/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/05/17/lanester-et-les-ondes/

*(3)

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/06/hce-criminels-dedies.html

* (4)

Dossier scientifique sur le WIFI PDF.pdf  (1.02 Mo)

SONS d’ONDES

16 Fév

Les sons émis par des individus ciblés au moment ou à la suite de certains  tirs d’ ondes ,  et pour ce que j’en connais,  sont de deux sortes.

Il y a  des tirs d’ondes  qui  provoquent une vibration de membranes ou d’organes . Ces vibrations , dans mon cas, avaient été détectées comme émises par   des tirs d’ondes de type radar ( ULB)  . Les sons  qui viennent de ce vibrations faites par les tirs d’ondes ,  sont incontrôlables et provoquent des sonorités impossibles à reproduire volontairement ou consciemment.

Si le tir fait vibrer les parois nasales, le son émis est une sorte de  » groinement ».

???????????????????????????????

En cas de tirs  d’ondes ,au niveau de la gorge , les cordes vocales affectées émettent un son caverneux . Voici ci-après la détection  en ondes , d’un de ces sons caverneux du jour.

???????????????????????????????

De nombreux tirs consécutifs au niveau des cordes vocales font changer le timbre de la voix . D’autre part  à la suite de ces tirs  ciblés répétés,   la voix n’a plus de » portée ».

Il n’est pas exclu, que les valeurs CEM  présentées par cette détection soient minimisées car brouillées par un appareil spécial. En effet, après la parution de l’article

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/02/amenagements-de-cem.html

   , il y avait eu , un immédiat et nouvel aménagement du matériel émetteur en rafales,  voisin .

Celui qui pouvait être l’expert en tirs d’ondes,  venu  faire les réglages sur place, avait même  laissé son planton  devant la porte de l’ex-marin, le temps de sa rapide mise au point.

On sait , par ailleurs que les box WiFi n’émettent pas en rafales . Ces détections ne sont donc pas celles de la téléphonie.

Cette manipulation d’un éventuel expert dépêché sur place  avait ensuite donné ceci.

???????????????????????????????

Mais…. BOUM, l’appareil avait  cependant eu un pet de CEM malencontreux à 400 microW/m2,

???????????????????????????????

avant de reprendre son boulot pépère  de tirs de rafales comme avant, avec faible CEM.

Ce type de tirs  produit un bruit de scie à métaux dans le ciboulot, avec en prime,  perte d’équilibre  en station debout,  et état nauséeux.

Ce matériel des co-exécuteurs de dame,  est à gerber.

L’autre sorte de sons  provoqué par les  tirs d’ondes provient des ondes stationnaires  telles que les avait mentionnées le Dr Evrard, médecin militaire * (1) . Ce  type de son mériterait  plutôt le nom de bruit.

Les tirs d’ ondes  au cours d’une nuit,   brûlent, emplissent  et gonflent aussi les organes creux. Ces ondes  finissent  par être éjectées en chapelets incontrôlables et tonitruants  de pétarades et d’éructations qui libèrent momentanément  et  partiellement de la brûlure interne.

Le constat des dernières manipulations  répertoriées et détectées ,amène à penser qu’il existerait   un Etat criminel caché dans l’ Etat de droit français , et qui fait la guerre à ses citoyens,  avec la complicité de tous ceux qui se taisent .

Ici, dans cette histoire de haine collective orchestrée au meilleur niveau, l’intensité des représailles est , en plus, selon l’humeur des exécutants.

Noam Chomsky

Photo en provenance du blog de James Lico (USA)

.

J-J Walti , grand connaisseur  et annonceur de  ce qui m’arrivera quelques semaines ou mois plus tard,  pourrait être désigné aussi comme  représentant des groupes cachés qui manipulent et/ou torturent les êtres humains , comme on le voit aussi dans  » l’amer dessous des cartes » ( voir le blog) .

J-J Walti mentionne  même, dans son message du 9 février 2015 l’existence  de «  services de la défense contre  contre  l’être humain  », comme  s’il s’agissait, en FRANCE,  d’une entité pérenne .

???????????????????????????????

* (1)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/radar-et-sante.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/radiofrequences.htm

Voir les cibles chez elles

11 Oct

Gross surveillance 1

De nombreuses cibles réalisent leur harcèlement par un phénomène de concomitance répétitive.
Quelqu’un à côté, au-dessus ou en-dessous fait la même chose que la cible au même moment , avec seulement un décalage de quelques secondes, mais quasi régulièrement.
La cible claque une porte et vlan,même chose et à chaque fois chez un voisin.
La cible tire la chasse d’eau et plouf , une chasse d’eau du voisinage est déclenchée.
La cible sort de son appartement et clic, la lumière du palier ou des escaliers s’allume toute seule.
Tous les jours . Presque à chaque fois.

Tous ces gestes en écho sont plus ou moins répertoriés comme faisant partie du harcèlement . Ils sont d’abord agaçants avant de devenir perturbants pour une cible qui va y devenir sensibilisée . Dans l’intention, ils sont malveillants.
L’observation de la provenance de ces divers bruits permet à tout le moins dans un premier temps de repérer les voisins dont il faudra peut-être commencer à se méfier . Car ce type de comportement de type anodin pourrait aussi devenir activement hostile.

Ce comportement bizarre de voisinage peut être le résultat d’une bonne connaissance du plan de l’appartement de la cible et d’une écoute constante des divers bruits et des sens de déplacements de cette même cible , si le perp habite en dessous.
Sinon il faut aussi envisager toute technologie qui permette une sonorisation de l’endroit ou une écoute à distance .

Dans le cadre d’une surveillance constante et constatée, et avec des indices révélateurs, certaines cibles font aussi état d’une possibilité de surveillance à travers les murs.

Avec les dingos et criminels qui ne pensent qu’en terme de nuisance à l’autre dont ils veulent se venger et pourrir la vie sans limite, tout est naturellement possible. La technologie le permet.
Pour le moment le coût de ce type d’appareil pour voir à travers les murs , officiellement réservé aux services de sécurité , semblerait prohibitif au particulier lambda .

Pour attaquer les cibles, deux cas de figure principaux sont envisageables :
a) un détournement d’utilisation de matériel d’état
b) un matériel loué ou prêté par une organisation criminelle

Il faut se souvenir que le harcèlement en réseau, au-delà du harcèlement de rue, existe de façon pérenne majoritairement grâce à des individus qui détournent leur fonction et les moyens mis à leur disposition dans le cadre de cette fonction.
Il faut aussi se souvenir qu’il existe des ententes cachées dans des institutions, des administrations ou des confréries qui sont tout simplement des réseaux de harcèlement prêts à l’emploi à tout moment. * (1)

Cela est avéré dans le corps médical, dans l’administration,  dans la police et l’armée dont  les services de renseignement .Le harcèlement électronique est plus facilement accessible pour les deux dernières catégories.

Sinon les plaintes pour faits de torture, seraient traitées avec attention et diligence , et même au plus haut niveau .
Les atermoiements, excuses ou prétextes pour ne pas le faire, en couvrant ouvertement les criminels et en attendant que la cible se suicide, sont ainsi des informations en soi.

A titre d’exemple, je peux noter le « grand » rencontré lors de mon incarcération hospitalière.Ce presque géant avait porté plainte pour torture par ondes pulsées à travers les murs et s’était retrouvé enfermé en milieu hospitalier , contraint d’ingurgiter des neuroleptiques pour oublier. Son voisin du dessous qui exerçait sur lui ses talents de tortionnaire , était tout simplement un policier.

A titre personnel je peux mentionner qu’espérant échapper à mes tortionnaires , j’étais entrée pour dormir au Novotel , face au commissariat du XVème . Et ça avait été pour constater qu’un policier m’y avait suivie pour aller se coller en attente près de l’ascenseur . il avait servi de guetteur et d’indicateur pour un matraquage d’ondes dans ma chambre à l’heure du veilleur de nuit.

Une organisation criminelle quant à elle aura bien sûr les relations ad hoc pour se procurer le matériel qui permet l’espionnage à travers les murs . Cela aide les affaires. Ce matériel peut sans doute être obtenu d’armées en décomposition, ou acheté neuf à l’étranger par des correspondants officiels, pour être ensuite loué ou facturé à l’utilisation, voire prêté à des groupes d’amis appartenant à la même confrérie.

En l’état du marché, il semblerait qu’il existe 3 types de technologies susceptibles d’être utilisées.

L’une serait à base de rayons X de faible puissance . Elle est représentée par un appareil nommé LEXID

IMG_9297 lexid
http://www.dhs.gov/eye-lobster

L’autre, la plus répandue , serait de type radar . Les principes de base du fonctionnement de radar pour voir à travers les murs peuvent être consultés dans la thèse mentionnée à * (2)

Dans cette gamme d’appareils de type radar, et parmi les plus connus , on trouve
PRISM 200 qui utilise un spectre de fréquences de 1,6 GHz à 2,2 GHz.

– et les produits de la famille des XAVER ( 100-400-800) qui fonctionnent tous entre 3 GHz et 10 GHz . Le plus petit , XAVER 100 , ne pèse que 660 grammes , pour 9000 $ .

Il faut compter 47.500 $ pour le Xaver 400.

Ces appareils ont une autonomie comprise entre 6 heures et 10 heures Ils peuvent s’utiliser collés contre une paroi ou à distance et surtout être contrôlés à distance par ordinateur.

Pour une cible de harcèlement électronique, les piqûres superficielles diverses sur le corps avant des tirs d’ondes à des endroits plus précis, pourraient ainsi être comprises comme résultant de pulsions d’ondes ULB et destinées à d’abord localiser le corps .

C »est peut-être une origine différente de la sensation d’aiguille enfoncée dans la chair .

Du  matériel complémentaire de type radar  existant a été listé à :
RADAR See Through Wall radar imaging Technology | Reverse Engineering Organized Stalking

La 3ème technologie pour voir à travers les murs utiliserait le WIFI dans un fonctionnement de style echo-doppler en capturant simplement la réflexion , sur des objets ou des personnes, des ondes WIFI (2,4 GHz à 5GHz) qui baignent une pièce.

http://www.extremetech.com/extreme/133936-using-wifi-to-see-through-walls

Toujours à titre personnel , à VANNES, j’avais repéré surtout la nuit, deux sortes de bruits distincts , en provenance des appartements de Jeanick FOUQUET et plus tard de celui d’Alan ROUX.
Le premier était un bruit de type adhésion au sol et par à coups , le second était le bruit d’un matériel lourd trainé au sol.
Le premier bruit pourrait correspondre à un matériel plaqué au sol pour vision à travers les parois avant matraquage d’ondes.

Dans le second appartement, un après-midi où j’avais cru pouvoir profiter pour faire une sieste, de la distraction que constituait un visiteur chez Alan ROUX, j’avais placé mon couchage sous un bureau . Et les tirs à la tête avait commencé dans un grand éclat de rire, à l’étage supérieur. Le visiteur d’Alan ROUX avait semble-t-il été invité à faire un carton, sur mon CERVEAU.

IMG_9284 cerveau la presse
Mais chut ! A Vannes , aussi, tout le monde protège de préférence , le criminel à la victime.

Il est vraisemblablement moins acrobatique et plus facile , d’effectuer ce type d’espionnage de voyeurs sur un mur vertical , puisque l’appareil peut, en plus, être laissé à distance.
Les déplacements incessants du vicieux de l’immeuble de Paris dans les pièces voisines à la mienne,  pourraient évidemment indiquer l’utilisation de ce type d’appareil . Cela est corroboré par la détection des ULB, type d’ondes de fonctionnement du radar, et enregistrée depuis déjà plusieurs mois.

Pour mémoire toujours , il y a plusieurs années, un ami à rosette et très au fait des pratiques de ce milieu voyou de bourgeois BCBG qu’il fréquentait dans son conseil d’administration, m’avait prévenue que les vicieux de l’immeuble de Paris XIV « voyaient  » chez moi.

Ils violaient aussi

immeuble Paris XIV - Copie

*(1)
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/20/harcelement-de-fonctionnaires/
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/08/harcelement-en-reseau-pre-fourriere.html
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/07/harcelement-en-reseau-broyage-de-cible.html

* (2)
http://l3i.univ-larochelle.fr/Vision-a-travers-les-murs
Thèse de Xiaowei Zhao , La Rochelle , Nov 2012,

*** A titre d’exemple. La détection  ci-après correspond à un moment de légères piqûres superficielles et ressenties sous les pieds , posés à plat sur la sol. Je ne faisais pas de bruit et mon voisin/perp  « s’inquiétait  » peut-être

Il n’y avait aucun appareil électronique en fonction chez moi . Personne dans la studio sur le côté. Et  mon voisin/perp, dessous,  pratique , dit-il, internet en filaire.

On note  ici , un léger élargissement du spectre du signal  ( 3 fréquences en +) et une légère augmentation de l’intensité de puissance ( sur la première ligne en rouge) qui passe de 6,3 à 8  et de rien à 12,5.

Il ne s’agit pas  ici de micro-ondage et le CEM n’est donc pas important, mais seulement significatif des paquets pulsés.

 

***IMG_9313 piqûres

On peut voir aussi :

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/radar-et-sante.html

Beurs de nuit

1 Août

???????????????????????????????

Dans cette histoire criminelle , le réseau « beur » toute classe et couche de population confondue est , sans conteste, et depuis longtemps, le groupe ethnique le plus actif , discret et furtif , mais pourtant incroyablement voyant , mis en avant .
Ce qui m’avait incitée pendant quelque temps à chercher une origine algérienne à une partie de mes problèmes . Elle n’est toujours pas exclue.

Mais face à une société française qui débloque complètement au point d’ organiser la torture de gens insignifiants avec l’aide de fonctionnaires chargés de sécurité publique , il fallait aussi compter sur les « beurs »  comme  » instruments  » astucieusement privilégiés .

Tout simplement parce que si une cible désigne ce groupe ethnique là, cela entraîne immédiatement une accusation générale de racisme ou/et discrimination . Et que cette réaction elle-même est perçue comme un droit , voire un devoir de représailles,  contre l’accusatrice,   et par l’entière communauté beur

Le travail se trouve donc fait ainsi , d’habitude, sans que les organisateurs du harcèlement n’aient vraiment besoin d’intervenir et d’apparaître .

Le même phénomène existe avec la communauté corse.

Cela vaut pour le harcèlement en réseau d’empêchements divers et dégradations de toutes sortes mais surtout pour le harcèlement électronique qui semblerait bien être une des nouvelles spécialités protégées du groupe criminel beur et déclinée en 3 volets :
– l‘utilisation d’un matériel élémentaire, mais peut-être paramètré sur certaines données bio-électriques de la cible et déposé en proximité ou transporté en tous lieux pour la suivre . Et souvent la précéder.
le détournement de la WIFI dans des lieux de séjour temporaire (hôtels) où, en plus, de nombreux  beurs sont veilleurs de nuit
l’utilisation d’un matériel plus sophistiqué ( laser, HPM) aux mains de la grande criminalité et utilisé de façon ponctuelle également en voisinage , le temps de quelques tirs sauvages , par un opérateur qui fait sa tournée de nuit des diverses cibles de la ville ou de la région.

C’est ce qui avait du se passer aussi dans quelques hôtels , propriétés de francs-maçons, dont celui de Conleau (56)

Les beurs désignés ici, « beurs de nuit «  avaient été repérés lors des récentes nombreuses nuits passées dans ma voiture , loin de l’acharnement sadique incommensurable de mon voisin du 5ème étage .

En mobs ou en caravanes de voitures rutilantes et pétaradantes , des ados ou post-ados beurs procédaient d’abord à la recherche de la cible ( moi) .

C’était l’occasion de plusieurs passages quelque soit l’endroit comme ici dans une étroite rue à sens unique,

IMG_7753 dernière rue

en attendant le positionnement d’une voiture amie , ou encore d’ une vieille bagnole en proximité .
Aux endroits où j’avais pris des habitudes, des véhicules avaient manifestement été positionnés en prévision. Car les tirs d’ondes y avaient démarré sans délai.

Tout déplacement, à raison de trois ou quatre par nuit , pour essayer d’avoir un peu de paix,  était suivi du même effet . Certains déplacements avaient aussi été l’occasion  de repérer les voitures de matériel, qui suivaient.

Comme en appartement, les détections avaient permis de noter une certaine variété des tirs d’ondes dirigés vers ma tête. Ils s’étaient adaptés aux informations transmises par ce blog.

Les brûlures et la cuisson interne par micro-ondage en voiture avait ainsi fait place pour quelques temps à des tirs d‘ondes de type sonique .
Ce qui , pour la nuit très agitée du 26 juillet avait donné le tableau de détection plus bas, dans une endroit plutôt bien protégé des tirs d’ondes des antennes relais, mais pas des tirs de pigeons : entre les deux cimetières de Montparnasse. Un endroit sympathique au matin.

IMG_7651 cimetière

Ici, le CEM est peu important. Il n’est pas destiné à cuire, mais seulement à matraquer le cerveau pour l’empêcher de se reposer et le faire vieillir, avec l’organisme, en accéléré.

???????????????????????????????
Sur la ligne du haut ( un peu coupée) en gras et en italique, on trouve deux fréquences 0,6 GHz et 0,7 GHz qui ne sont pas des fréquences d’antennes relais .
A gauche , dans la ligne indiquée freq, sont alignées les informations sur chaque onde porteuse .
Un peu plus à gauche , sous la date, sont listées les heures des détections sélectionnées sur 6 minutes.

La seconde présentation, ci-dessous, donne à voir la bande extrêmement large du signal haute fréquence balancé vers ma tête , avec la même information de 0,6 GHz et 0,7 GHz qui ne correspond pas à une fréquence de téléphonie et tend à montrer que les tirs d’ondes seraient faits avec du matériel embarqué.

???????????????????????????????

Ce qui permet aussi une comparaison , avec une détection faite au 22 rue Ernest Renan le 29 juillet. Cette détection correspond à de tirs d’ondes faits de l’appartement de mon voisin du 5ème , alors qu’aucun appareil n’était en fonction chez moi.

???????????????????????????????
Cette détection montre également la présence ( colonne K) d’une fréquence de 0,6 GHz et ( colonne L) d’une autre de 0,7 GHz . Ces hautes fréquences ne sont censées émises , ni par un téléphone, ni par une box , ni par une antenne relais.
Il pourrait donc bien s’agir du même type de  matériel que celui utilisé par les « beurs de nuit » ,  mais avec une onde porteuse programmée avec plus de précaution ou d’intention mais de toutes façons destinée à faire illusion.
Ce qui avait aussi été noté à VANNES.

 

IMG_7805 2ème sous-sol

La détection ci-dessus, montre un endroit  presque SANS ONDE. L’atmosphère y est malheureusement irrespirable , faite d’un mix d’urine rance réchauffée et de gaz d’échappement de toutes les qualités de carburant disponibles sur la marché.

Lanester et les ondes

17 Mai

A Lanester , la dernière voiture à m’avoir suivie jusque dans l’impasse où se trouvait la résidence était un coupé peugeot vert. Mon point de chute n’était déjà plus secret.
Croyant à un repos possible, j’avais loué pour deux nuits dans une résidence de seniors  . L’appartement était au dernier étage , côté jardin. Pas de voiture  sous mes fenêtres, avec un éventuel  matériel électronique dans le coffre .

Une piètre satisfaction, dans un immeuble qui baignait dans la WIFI.
La sieste d’essai y avait été impossible avec des «  zappings «  d’ondes incessants perçus au cerveau comme des mini coups de fouet .
La nuit dans le lit y avait été impossible , par ce qui ressemblait à une manipulation de la WIFI et qui donnait ceci en CEM (champs électro magnétiques), façon bouffées d’ondes brûlantes qui matraquaient le cerveau. Comme ci-après,  en exemple

Image

1,9 indique la fréquence 1,9 GHz  , 1250, 1600 indiquent le champ éléctromagnétique soudain en microW/m2

Image

2hImage

Image

Image

Et sachant que ces valeurs de CEM se cumulent avec d’autres équivalentes mais émises dans une autre gamme de fréquence HF , comme ceci par exemple. Image

J’avais passé cette nuit-là à la dure, dans le froid et sur les pierres du balcon.
Et le lendemain la directrice avait dit que…. non non , la WIFI n’existait pas dans les appartements, seulement dans les parties communes.
Poliment, elle s’arrêtait donc devant la porte  !

L’après-midi, il y avait eu  des bruits de bricolage en proximité de mon appartement . Connaissant les habitudes de  mon contexte,  cela pouvait faire craindre à un éventuel ajout de matériel adapté à mon cas.

Et, malgré ceci ci-dessous , (485 microTesla  en 4Hz)

Image

qui accable absolument le cerveau dans une gamme d’ondes qui induit l’apathie, la nuit suivante , j’avais été obligée de bouger. Les tirs d’ondes étaient encore une fois imparables et insupportables.

1) J’étais passée sur le balcon où les zappings d’ondes avaient immédiatement attaqué la tête
2) puis j’avais trainé ma couette dans un petit coin protégé près de la salle de bain. Sans succès.
Passant devant la réception désertée et l’écran de surveillance qui se surveillait tout seul,

3) j’avais opté pour ma voiture dans la cour. Les zappings d’ondes au cerveau y avait repris sous 10 minutes,

4) m’incitant à entrer la voiture dans le parking souterrain. En vain. Le matraquage d’ondes y avait été immédiat et accéléré.

L’opérateur des tirs ou la programmation de la machine qui propulsait ces tirs ne me lâchait ni d’un déplacement, ni d’un quart d’heure

Et j’étais partie 200 mètres plus loin dans la cour intérieure d’un immeuble dont les étages élevés auraient dû me protéger de l’origine des tirs si en provenance de «  ma  » résidence.

Image
Pourtant les tirs d’ondes au cerveau avaient repris immédiatement . Et la douleur m’avait fait perdre connaissance.
Un faisceau d’ondes semblait accroché sur moi. Sinon, c’est un élément inconnu qui permettait de focaliser les ondes vers le cerveau .

Mais, il fallait en plus   penser en termes inquiétants  d’obsession des organisateurs de cette torture du cerveau, et de complicité et connivence de type escroquerie du staff de la résidence.  Comme dans les hôtels.

S’il n’était pas un leurre, le bricolage de l’après-midi avait servi à peaufiner le  matraquage de la nuit. il ne pouvait pas avoir été fait sans l’avis de la directrice ou de l’homme de maintenance. Localement.
De retour dans l’appartement loué, vers 7 h du matin, j’avais pu dormir pendant un peu plus de deux heures  .

En tous cas, cette résidence est une  vraie bonne adresse pour ceux qui aiment les seniors plutôt martyrisés et bien cuits.