Individu ciblé – mauvaise mine – 3 détections en sous-sol

15 Avr

???????????????????????????????

La première détection avait été faite, laissée seule sans appareil autre que 3 détecteurs en fonction,  dans un troglodyte, à quelques mètres sous terre.

Les deux détections suivantes avaient été faites à plus de 100 mètres sous terre, avec à chaque fois un groupe de personnes dont certaines  munies de leurs téléphones portables allumés. Des essais demandés à quelques  personnes , donnaient l’information  d’une absence de réseau.

La MINE BLEUE est un endroit intéressant et  curieux à visiter. C’est, malheureusement,  une mauvaise mine pour des  individus ciblés en recherche d’informations par détection pure.

Avec en mémoire le texte et les suggestions de Mojmir Babacek * (1) , j’avais essayé  pendant l’hiver ,  des détections en troglodytes  qui donnaient  ceci :

IMG_1999 troglodyte

Puis , Il avait fallu attendre l’ouverture saisonnière  de la Mine Bleue pour un nouvel essai de détection en sous-sol.

???????????????????????????????

Cette mine est dite bleue à cause de la couleur de  l’ardoise  qu’on en extrayait encore au siècle dernier.

???????????????????????????????

Le site est plaisant   , bien préservé  avec un fort parfum d’authenticité .  On y vient en famille, en bandes joyeuses  de copains 

???????????????????????????????

ou  en groupes disciplinés . Comme celui-ci , par exemple.

IMG_1892 les motards

La visite de la mine  est courte  (1h) et se fait forcément en suivant la guide, pour d’évidentes raisons de sécurité . Le personnel est aimable  et son harcèlement d’obstruction, aux ordres,  se veut finaud . Cela  pourrait  être la conséquence  d’une surchauffe  des  cervelles ,  par l’usage du système tétra ( talkies walkies)  qui donne ceci  en microW/m2 :

???????????????????????????????

colonne I = 400 MHz    J= 500 MHz,  etc

Et également ceci :

???????????????????????????????

Le système tétra  est aussi utilisé  par  les gardiens et vigiles de parkings sous-terrains .  Egalement par la police parisienne . * (2)

Face à la mine bleue, deux kilomètres plus loin , se trouve une antenne relais  Orange et encore plus loin une antenne Bouygues

???????????????????????????????

Lors de mon premier passage en détection,   le groupe de visiteurs  était sympathiquement minimal. Le cœur des détections avait donné ceci, à un moment de sensations d’étincelles sur les chevilles , à – 113 mètres , comme si un portable avait pris ma jambe  pour une antenne :

IMG_2006 mine 1er jour

Colonne  S= 1400 MHz (1,4 GHz)  ,  T = 1500 MHz (1,5 GHz) , U= 1600 MHz ( 1,6 GHz)  etc

A cause de tous les portables de visiteurs restés allumés,   il fallait compter aussi avec toutes les  petites interférences  des téléphones qui cherchaient désespérément  un contact d’antenne. Les valeurs  très faibles de CEM , sans doute des portables en recherche , allaient ainsi jusqu’à 5 GHz

La solution , pour une détection  sérieuse suivante « pure » , était de payer  une visite de groupe pour moi seule  : Offre de paiement REFUSE par la chèfe des employées de la mine . Ce serait une visite  avec d’autres joyeux lurons  ou rien !

Là, encore, pour cette première visite à l’improviste,  j’avais été suivie, voire précédée car  harcelée par deux vieux à l’intérieur de la mine . A se relayer sans cesse derrière moi,alors que je restais à l’écart du groupe,  ils avaient fini par réussir à glisser une pince à épiler sur le sommet de mon barda . A l’intérieur du sac. Ça les avait rendus heureux.

En ce qui concerne les employés de la mine ,compte tenu de la réponse abrupte de la chèfe,  il était évident qu’une consigne d’obstruction  avait été passée .

Pour  une détection/ comparaison complémentaire, j’avais pourtant  repris la route de la mine, dès le lendemain . Aux mêmes  aimables employées j’avais  demandé que l’on propose aux visiteurs d’éteindre leurs portables le temps du parcours sous-terrain.  Après quelques contorsions verbales, un apparent accord  laissait espérer le meilleur.  Mais,  les employées avaient exigé de faire cette annonce  elles-mêmes.  Elles ne l’avaient pas faite . Ma demande réitérée pendant la visite  n’avait  pas , non plus, été suivie d’effet.

Le cœur de la détection , lors de cette seconde visite ,   donnait ceci  :

???????????????????????????????

En fin de visite, la gentille guide  Vanessa avait signalé  aux visiteurs avoir complètement oublié de leur proposer d’éteindre leur portable.

La chèfe , ironique ,   avait  fait mieux,  et  sollicité mes remerciements  au départ , feignant d’avoir rendu le service demandé.

Le harcèlement en réseau est souvent  ainsi  dans sa forme :  un art qui consiste, pour les participants,  à prendre les clients payeurs  pour des andouilles  ,  en leur faisant perdre leur temps et leur argent avec un apparent naturel  de fonction,  tout en leur prouvant  qu’on les prend bien pour des andouilles.

Le but du harcèlement en réseau, ici comme souvent , relevait de « l’empêchement »

Et pendant ce temps, d’ autres  harceleurs  dans mon appartement ,  avaient fouillé valises et  meubles  pour en emporter tous documents et  carnets de notes du quotidien  à analyser . Cela permet en général , à partir de  2 ou 3 informations glanées , puis   interprétées de  manigancer les prochains coups.

«  ils vont s’acharner «   avait dit un jour une voyante. * (3)  YES, ils s’acharnent.

Dans mon  appartement , entre les deux tours de mine ,   le cœur ( partie stable)  des détections donnait ceci   et qui se révèle le dénominateur commun de ces 4 détections  ( 3 en sous-sol, 1 en surface)  avec ma présence continue  comme point commun :

???????????????????????????????

* (1)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/12/25/prouver-et-denoncer-le-controle-mental/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/12/the-ways-to-defeat-secrecy-surrounding.html

* (2)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/04/hce-rafales-en-sous-sol.html

* (3)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/les-voyants.html

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :