Archive | torture par souffrance continue infligée volontairement RSS feed for this section

Détections de tirs d’énergie en appartement- douleurs de vibration

2 Juin

Les cibles de harcèlement électronique visées par des réseaux criminels de ce pays ne peuvent pas dormir normalement   dans leur appartement , leur maison et leur lit.

Pourtant cette hygiène de récupération basique , chez soi, est garantie à tous, par la Constitution et les Institutions, au nom  du droit à la vie privée .

C’est majoritairement chez elles, que les cibles de harcèlement électronique françaises , sont torturées , au moyen d’ appareils à énergie dirigée confiés à des psychopathes , tendance nazie .

Cela se passe à LILLE, NICE, GRENOBLE, PARIS, NANCY, VANNES,  Les SABLES D’OLONNE ………. où des cibles sont privées de leurs droits à la santé, à la vie privée.

En plus des tortures qu’elle subissent des cibles sont privées de leur liberté, par des enfermements arbitraires. Cela inclut la liberté de raconter une réalité vécue mais caricaturée par le mot affabulation
Ces enfermements sont  destinés à les faire taire et à les marquer du sceau de l’infamie : un dossier de maladie mentale qui décrédibilisera leurs propos à venir et leurs plaintes.

Cela est fait par des médecins aux ordres, qui acceptent d’incarcérer en milieu hospitalier , une personne livrée sur ordre de responsables de la sécurité publique .
Pour les aider, des maires, des députés , des sénateurs, des policiers, un Président de la République ont,  jusqu’à présent, sans état d’âme apparent, accepté de priver sciemment cette catégorie de français- là de leurs droits .
Des droits annexés à deux exceptions près.
Les cibles ont le droit de PAYER LEURS IMPÔTS , et de VOTER .

Pour éviter les tirs d’énergie du psychopathe fou-furieux protégé par d’autres  , du A221 de Cap Olona , j’avais passé une nouvelle fois la nuit dans ma voiture , dans un endroit connu sans CEM ( champs électromagnétiques) .

Pourtant , il y avait eu des tirs d’énergie à l’horizontal sur le sommet du crâne , tourné vers la mer . Un réveil vers  4 H avait également été associé à un tir détecté par l’enregistreur . C’était beaucoup trop tôt pour un réveil naturel de personne épuisée.
Aucune voiture, avec tireur ou machine , n’était présente sur les quelques centaines de mètres linéaires du chemin.


Seule  cette petite verrue bleue  accrochée sur le rocher ,  faisait penser à une présence en proximité pendant toute la nuit. L’ouverture de la tente était tournée vers mon véhicule.

De retour chez moi, j’avais été contrainte d’improviser des soins allongés pour calmer la souffrance du cerveau. Et le détecteur en fonction non-stop près du lit, avait notamment enregistré ceci ci-dessus.

Avec ceci pour les détails

………..et qui laisse penser à  une programmation impeccable . Bravo qui ?

Ces  miens blogs notent qu’à de rares exceptions près,  d’appartement A221 laissé vide accidentellement , ma position allongée déclenche systématiquement et presque immédiatement des tirs d’énergie venant du dessus.

Par énergie pulsée, ma position allongée est repérée par l’appareil du tortionnaire ,  et ressentie  par moi, aux pieds. Puis les tirs vers la tête commencent , au rythme des problèmes du malade mental du dessus.
Ce qui signe  , une surveillance à travers les murs.

Une nouvelle récente recherche sur internet confirmait  qu’une des très sophistiquées camera go-pro , permet cet espionnage .
Il y est mentionné également un appareil censé à usage seulement policier et militaire et ayant cette même qualité pour espionner à travers les murs par détournement de sa fonction première  : la MilliCam90 connue depuis 2012 et fabriquée par MC2-Technologies

Le petit article de présentation dit notamment ceci :  » Cette caméra n’émet pas d’ondes nocives comme des rayons X, mais elle mesure les ondes hyperfréquences émises par le corps. Ce procédé est sans danger et indétectable. De plus, chaque objet émet des ondes différentes du corps humain, ce qui permet de détecter des objets ne comportant pas de métal, ce qui n’est pas le cas avec les portiques actuels. »

Depuis quelques temps les très nombreux tirs d’énergie, porteurs de son,  du psychopathe en fonction au A221, avaient provoqué de terribles et étranges douleurs de vibration .
Récemment, ce type de  douleurs de vibration  ( résonance) avaient duré pendant 2 jours après une infernale nuit de tirs.
Pendant ces  deux jours, je n’avais pas pu marcher. Car chaque pas déclenchait une souffrance dans tous les os de la cage thoracique : clavicules , vertèbres et côtes. Comme si la pression du pied heurtant le sol, faisait repartir une vibration longue durée dans les os concernés.
De nouveaux tirs d’énergie-son , subis en journée,  quelques jours plus tard, avaient eux, fait repartir le processus.

Ce genre de tir porteur de son , très ciblé sur la cage thoracique , fonce au niveau de la gorge et ce, quel que soit l’endroit différent où je vais m’allonger.
Lors du tir, une partie de la sensation de brûlure irradie dans la partie haute de la cage thoracique et le reste de ce qui ressemble à un éclair brûlant et qui coupe le souffle, file dans la colonne vertébrale. C’est une sensation de mort proche , à chaque fois.

De nombreuses  de cibles de torture électronique mentionnent aussi ce phénomène  de douleur des os , du à des vibrations . Au moment des tirs , ce sont les brûlures des HF porteuses  du son et/ou des très basses fréquences , qui sont d’abord ressenties.

Ce pays est perfectible et va peut-être évoluer et changer pour mieux.

Beaucoup le souhaitent, et sont prêts à participer activement  à ce changement.
Certaines pratiques terroristes et vicieuses , comme la torture électronique cachée  de résidents ou de nationaux , sont faciles à éradiquer.

Les lois existent pour le faire .

Il suffit de les appliquer, pour ceux qui en ont la charge,  et sinon , de dénoncer ceux qui sont payés pour le faire,  mais ne le font pas,  par lâcheté ou veulerie.
Cette dénonciation circonstanciée , est encore pour le moment à la charge difficile des cibles victimes. Un groupe déterminé de cibles de torture électronique se mobilise actuellement sur cette action positive .

Dans une vidéo parodique qui avait suivi la déclaration du Président D. Trump  lorsqu’il avait proclamait « America First » , la France avait accepté de devenir la deuxième, en vantant aussi des manifestations de rue que le monde  pourrait nous envier . …. Enfin… peut-être.
http://www.huffingtonpost.fr/2017/02/16/la-france-a-enfin-sa-parodie-officielle-america-first-de-donal/?utm_hp_ref=fr-Donald+Trump

Actuellement , sur les problèmes relevant du climat , les USA se sont virés de la 1ère place tout seuls, et  la FRANCE pourrait  devenir  FIRST locomotive ( sans charbon)

Pour le respect des droits de l’humain , et l’éradication de la torture par énergie pulsée, TOUTES les cibles demandent une solution et qui puisse  permette de dire :  » FRANCE FIRST  » 

TORTURE ELECTRONIQUE en immeuble – Responsabilité du propriétaire, du syndic, du conseil syndical

26 Mai

La torture électronique en immeuble consiste à émettre et propulser  sans répit , une énergie immatérielle à travers les parois d’un appartement , en visant une personne chez elle pour détériorer sa santé, la priver de sommeil par des souffrances sadiques et l’obliger à fuir ou quitter son appartement avec pertes et fracas.

Les moyens utilisés pour mettre en place cette torture électronique en immeuble peuvent être des appareils mobiles mis à disposition de voisins rétribués  de la personne ciblée, lesquels voisins  actionnent le matériel à volonté,  en dirigeant les tirs d’énergie sur une partie du corps de la victime.

En complément des appareils , et qui sont des armes par destination, il faut, pour viser la victime , qu’existent également des appareils qui permettent de la voir ou de la repérer chez elle.

Les voisins volontaires pour ainsi  torturer un citoyen en cachette, peuvent, également être approvisionnés d’éléments permettant d’utiliser en plus ou séparément , les canalisations électriques de l’immeuble disponibles dans toutes les parois d’un appartement.

La torture électronique est une occupation de réseaux criminels qu’un Etat de droit a la responsabilité de combattre. La torture électronique doit faire l’objet de plaintes au pénal.

Au niveau d’un immeuble , la torture électronique est considérée comme une nuisance de voisinage , et  interdite par le Règlement de copropriété.

Le terme utilisé , très précisément dans des Règlement de copropriété récents pour caractériser ce qui correspond à la torture électronique, est RADIATION .
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2017/05/radiation-ionisante-et-radiation-non.html

La radiation est une émission d’énergie immatérielle. Elle est agressive quand elle est propulsée par à-coups. C’est le cas pour ce qu’on a du prendre coutume d’appeler la torture électronique.

Le Règlement de copropriété est un contrat signé devant notaire par tous les propriétaires au moment de leur achat et qui les engage à en demander le respect, si besoin. C’est le cas, qu’ils soient bailleurs ou non-bailleurs de leur bien,  dans le cadre d’une location de ce bien.

Les propriétaires concernés par une nuisance de voisinage dont ils ont eu connaissance doivent réagir en s’adressant au syndic/gestionnaire de l’immeuble dont une des fonctions payées, consiste à faire respecter le contrat qui oblige tous les propriétaires solidairement . Ils doivent exiger que le syndic prenne toute mesure pour faire cesser la ou les nuisances incriminées et interdites.
Pour cela, il n’est même pas besoin de prouver un préjudice.

Ils peuvent aussi le faire en contactant le conseil syndical fait de bénévoles volontaires pour représenter les intérêts de tous les autres propriétaires. Un conseil syndical a le devoir et la responsabilité de veiller à ce que le syndic accomplisse sa mission payée .
Un conseil syndical a donc aussi  la possibilité  d’exiger la cessation des nuisances de voisinage révélées.

Par ailleurs, pour préserver la valeur de leur bien immobilier , les propriétaires et les représentants des copropriétaires ont un intérêt personnel  tout particulier dans ce type de gestion de crise. Et ce n’est pas en accusant la victime de nuisances imaginaires ou en ajoutant des nuisances commanditées ( violations de domicile ) aux autres (torture électronique) , pour la faire partir, qu’ils réussiront ce pari.

Par délégation de responsabilité, le bailleur du bien a , également et en plus , la responsabilité de garantir au locataire la jouissance du bien loué , sans nuisance de voisinage . Il a donc par mandat de gestion , le devoir de réagir à des plaintes de nuisances de voisinage  de son client , conjointement avec le ou la propriétaire du bien.

Le 22 mai 2017 à l’audience du Juge des Expulsions , j’avais  entendu avec effroi un avocat et une magistrate prétendre que la propriétaire n’était pas responsable du traitement local de la nuisance RADIATION dénoncée .

Le fait que la situation  soit criminelle par ses moyens et conséquences ( atteinte à l’intégrité physique et mentale) n’y change rien, puisqu’il s’agit ici d’une responsabilité locale connue et reconnue, et que la manigance de base est de voisinage.

Une propriétaire négligente est responsable du tort causé à l’occupant de son bien. Tout comme comme elle est responsable d’une tromperie organisée pour flouer la justice et l’occupant de son bien . 

Alors, à  tous les individus ciblés, en plus et aussi,  par le harcèlement et la torture électronique en immeuble, je propose ici, de mettre leur propriétaire devant ses responsabilités contractuelles  de base par des courriers et en lui demandant  de respecter leurs droits, et d’intervenir auprès des deux interlocuteurs locaux que sont le syndic et le conseil syndical, comme explicité plus haut.
Ces gens informés d’une situation criminelle , sont également responsables de non dénonciation de crime pouvant être empêché et de non assistance à personne en danger, dans le cas où les individus ciblés concernés peuvent aussi produire des preuves de toutes natures , dont des détections ,  faites  même sans expert.
Pour les individus ciblés propriétaires de leur bien , il y a une étape en moins, mais de toutes façons urgence à agir au niveau de l’immeuble, aussi.

VICIEUX à Cap Olona

25 Mai

Cap Olona est un immeuble situé  aux Sables d’Olonne (85), une ville

où , le maire refuse d’aider ou protéger une victime de torture électronique,

où,  la police préfère protéger  les criminels dénoncés plutôt qu’ une victime torturée,

où , un substitut de procureur classe mes plaintes,  au motif misogyne traditionnel  de « faiblesse mentale »

où , une propriétaire et son agent montent un chantier contre leur locataire,

où, en audience du TGI , un avocat , après m’avoir interrompue une fois pour dire qu’il a  donné l’ordre de me nuire à ma propriétaire, me crie  en plus

« Taisez-vous »  

sans que quiconque  en charge de cette audience , ne réagisse.

Le nouvel incident suivant , est une crapulerie faite dans le parking de l’immeuble Cap Olona, les Sables d’Olonne . Une très jolie ville.

La vis était très profondément encastrée dans la rainure du pneu. Il allait falloir un tournevis cruciforme pour la désengager.
En y regardant de plus près, on voyait une autre ébauche de trou , juste à côté. Le vicieux de Cap Olona avait raté son premier trou. Peut-être dérangé par un passage de résident dans le parking.

 


A ce stade de sortie de la vis , le mécanicien qui faisait la réparation avait commencé à émettre des doutes . Pour lui , avec une telle longueur de vis , si l’incident avait été un accident naturel, la vis se serait enfoncée en diagonale.

A ce stade-ci, il n’y avait plus aucun doute.

Dans le harcèlement crapuleux d’ immeuble , comme partout en France, on note facilement un processus mental habituel des pseudo- gladios, exécutants. Ces pions instrumentalisés et utilisés en réseau , pour harceler une cible ont une signature : celle de leur affect.

Quand un scélérat aime et bichonne sa voiture, il attaque la voiture de sa proie désignée.

Son mental de détraqué limité à ses propres priorités , lui fait imaginer et faire ce qui serait, pour lui, le plus détestable , s’il devait le subir.

Ici, dégrader un véhicule,

– sournoisement, parce que cela correspond à sa mentalité et à ses habitudes, et

– de façon évidente avec une très longue vis enfoncée jusqu’à la garde parce qu’il a, symboliquement ici encore, un mental de violeur.

Un de ses autres plaisirs  de vicelard, consiste à lâcher le volant de sa voiture, pour me faire deux doigts d’honneur. Avec les deux mains, mais en tournant la tête de l’autre côté, pour éviter la photo.

Simultanément, le même  sadique qui jouit sournoisement de ses exactions protégées par le réseau local, redouble la violence des tortures électroniques, dès qu’un nouveau billet qui expose le harcèlement criminel global de ses maîtres , paraît sur l’un ou l’autre de mes blogs.

Le vicieux produit la violence. Son action délibérée , entraine des réactions d’indignation. Le vicieux se venge  sur la victime par plaisir d’une part , et pour la faire taire d’autre part, espérant ainsi la terrasser plus rapidement.

Ainsi , pour la nuit du 21 au 22 mai , le matériel qui propulse les signaux avait été re-disposé de façon à produire les agressions venant à la fois du sol et du plafond. Et ce, également dans la salle d’O, mon dernier recours pour presque repos .

Cela indiquait très certainement, l’utilisation d’un amplificateur collé au plafond ( mon sol) de la salle d’O du restaurateur DECROIX (A201), et que l’opérateur du A221 était capable de déclencher alternativement avec son propre matériel émettant dans l’appartement au dessus du mien.

C’est ce qu’on appelle la technique de l’étau vertical.

Le fait de couper l’électricité de mon appartement avait entrainé un affaiblissement d’intensité des tirs. Pas pour longtemps.
Ce qui pose la question de l’élément qui donne l’information pour permettre et entrainer l’ajustement de la violence des agressions .

Le signal vicieux

9 Avr

On appelle signal un message codé qui peut être communiqué à distance. En harcèlement électronique , il est convenu d’appeler signal un phénomène complexe utilisant une énergie immatérielle qui vise une cible dans un but déterminé ,  variable et hostile.
Ce signal est , ici, dit « vicieux » parce que programmé avec malveillance pour déstabiliser, et handicaper sa cible.

 

La plus part des campings sont devenus impraticables aux victimes des technologies par énergie immatérielle de cuisson brutale ou progressive , dont le WiFi.
Pour plaire aux clients étrangers désireux de rester en contact permanent avec la Hollande, la Suisse ou la Nouvelle Zélande, une majorité de campings s’est  dotée de bandes relais,  gentiment disséminées ici et là, sur leurs sites.
Les plus malins ont concentré l’accès Wifi au niveau du bar.

Ici, c’était dans une grange éloignée des mobiles homes qu’on pouvait cuire , mais uniquement par décision personnelle .
La poule de l’entrée du camping ,  a certes pas l’air commode. Mais les hôtes de l’endroit sont joyeusement accueillants,  et le site est nickel-chrome.

 


Le mobile home de trois pièces tout confort , plus terrasse protégée, et proposé à la location, était presque isolé des autres.  Super.

La première nuit avait été tellement douce, que j’avais requipé pour un complément de plusieurs autres.
C’était sans compter sur l’acharnement absolu de mes poursuivants, dont le programme de base tourne autour de :
L’insécurité
La privation de sommeil
La destruction des facultés mentales et la dégradation de la santé
pour extermination par la folie ou le suicide aux apparences plausibles et normales.

Peut-être que la propriétaire de mon appartement de Cap Olona n’aimerait pas le retrouver peint en rouge .

Dans la matinée, après cette belle nuit, mon seul besoin allait vers la satisfaction hebdomadaire de mon addiction : la lecture du Canard Enchainé du jour * (2). Il se trouvait dans un point presse , doublé d’un bistrot, à portée de pieds.

Dans le harcèlement tel que décrit dans ces blogs , il faut penser que les particularités , goûts ou addictions d’une cible sont en général tous passés au crible de l’analyse , pour être ensuite ajoutés et utilisés dans un protocole précis et qui concerne ou vise la cible uniquement.

« Mes » harceleurs savent forcément qu’ils me retrouveront un mercredi , dans le premier point de vente de journaux des environs de mon véhicule repérable.
C’est ainsi, aussi, que fonctionne l’armée secrète des pseudos « Gladios » français. Selon les bons vieux principes de  prétendus services secrets instructeurs.

Ici, ce jour-là , à l’intérieur du bistrot , un grand quadra à l’allure sportive , installé à une table, attendait …. Et Godot n’était pas venu….. Enfin … peut-être que si. Mais à cette heure-là, le grand quadra aurait dû être au lit, si travail en décalage horaire, et sinon,  au boulot.
Sur cette réflexion silencieuse, je m’étais installée devant mon petit noir , immédiatement absorbée par ma lecture.

Le soir vers 20 h, un tour rapide en extérieur du camping  montrait l’antenne relais proche  à plus d’un kilomètre. Ça collait avec ma nuit précédente de repos.
Et dans l’autre partie du camping tout le monde était calfeutré. Chic.

Vers 21h ++, selon un des détecteurs orientés en opposition , les hautes fréquences ambiantes avaient été modifiées , avec un bruit de ronflement de moteur tout près du mobile home.

 

La situation s’était inversée , à plus de 22h . Pour moi aussi .

Car le cerveau s’était mis à sursauter sous des coups répétés à vitesse V. Ces brusques sursauts du cerveau accompagnés d’un bruit entre sifflant et chuintant sont appelés ZAPPINGS par les cibles de terrorisme électronique.
Ces zappings ne sont pas, ici,  détectés par des densités de puissance importantes , mais seulement par ceci sur la fréquence 2,6 GHz :


Il se pourrait donc que ces zappings  correspondent surtout à un signal différent de celui qui est montré ici, et plutôt dans une fréquence inférieure aux capacités de détections des enregistreurs ici à disposition ( entre 300 MHz et 6 GHz)
Ces zappings étaient cependant détectés par l’EEG du cerveau qui sursautait.

Dans ce vaste 3 pièces, j’avais 3 endroits confortables de couchage possible. Je les avais tous utilisés , dans le désordre. A chaque changement de place ou de sens ( tête au pied) et systématiquement , le signal vicieux, que certains disent intelligent,* (1) avait retrouvé la tête, et ce, après un répit de moins en moins long.

Comme à Cap Olona….. selon la pratique du détraqué du  A221 (et qui me poursuit même sur une plage)…. et d’ ailleurs.

Au final, j’avais opté pour la position à 150° dans ma voiture. Et CH BING, CH BING et CH BING … et un retour dans le mobile home .
Ç a avait continué jusqu’au matin , mais atténué cette fois,  par les packs de gel fixés autour de la tête, et indiquant de nouveau  , que l’origine du problème était bien externe au cerveau.
Bien sûr, j’avais quitté le camping plus vite que prévu. C’était le but de ce matraquage . Aussi.

D’où que vienne ce signal vicieux , capable de retrouver le cerveau après un minimum de temps et d’ajustement, et peut-être ( pourquoi pas) activé à partir d’un élément de ma voiture proche et servant d’antenne, il est notoire , une nouvelle fois, que ce signal vicieux ne rate jamais sa cible qu’il fait souffrir non stop .

Ce peut, éventuellement,  être fait par mise en résonance, par programmation,  avec une partie vitale ou cruciale de la boite crânienne. La douleur, pour moi,  est DANS le cerveau.

* (1) https://rudy2.wordpress.com/a-tortures-en-france-par-dispositifs-a-energie-dirigee-et-psychotroniques-tentatives-de-meurtre/

  • (2) Il existe deux anecdotes liées au Canard Enchainé et déjà racontées, l’une se trouve à http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/harcelement-en-reseau-la-couleur-bleue.html  et mentionne un individu qui m’empêchait d’avancer dans la rue pour me monter le journal qu’il avait coincé dans la poche arrière de son pantalon
  • l’autre était liée à la soeur hôtelière de l’ABBAYE de Saint-Jacut-de-la-mer (22)  qui faisait des violations de ma chambre pendant les heures fixes de repas. Elle avait été piégée, lors d’une violation,  par un échafaudage qui était tombée sur elle et les imprécations qui s’en étaient suivies, enregistrées par un magnétophone hors de sa portée. Cette soeur venait me parler dans le réfectoire avec le n° du Canard Enchainé  à la main, et qu’elle avait sans doute pris dans ma chambre. Ici, encore, il convient de noter l’escroquerie de cette situation . En plus. La très catholique soeur hôtelière était en charge du confort  et de la sécurité de mon séjour qu’elle proposait contre facturation……. et qu’elle violait.

Tente de Faraday et 900 MHz

4 Avr

La tente de faraday peut être triangulaire, rectangulaire, ronde ou carrée. Elle est destinée à protéger de l’électrosmog, et  donc des champs électromagnétiques ambiants. ( plain wave electromagnetic fields).

Ce type de protection contre les champs électromagnétiques ambiants existe également pour l’intérieur des voitures.

Enfin, la tente de faraday se décline en baldaquin dans certains  hôtels de luxe . Ce qui n’est est pas un , compte tenu de la dangerosité du WiFi ambiant  de ces lieux de (non) repos du cerveau ( voir le site NextUp)


La capacité  à protéger de l’électrosmog , de toute  tente de Faraday est annoncée par le seul vendeur et selon ses propres tests d’efficacité. Ici,  pour ce qui concerne la tente achetée ,  la garantie d’efficacité  serait de 1MHz à 22,5 GHz .

Ce que certifient les différents instituts spécialisés dont les logos sont présentés par les vendeurs,  est, en quelque sorte, le sérieux de la société qui met les produits sur le marché.

Bon nombre de ces fournisseurs/fabricants   de protections anti-CEM , sont des physiciens spécialisés , qui savent que la technologie des armes à énergie dirigée évolue vite,  et que la recherche liée à ce type d’arme et aux associations d’énergie utilisées  ( LGE, par exemple) , est soigneusement protégée.
Cela explique que les fournisseurs prennent la précaution de laisser, à l’acheteur , l’entière responsabilité de vérification de l’efficacité de ces tentes de faraday si utilisées dans des conditions personnelle et selon un contexte X .
Comme ceci

Persuadée, comme beaucoup de cibles, que ce type de tente, utilisée également par Eléanor White, allait suffire à enfin me protéger des attaques des voisins malveillants et criminalisés de Vannes (56) , j’étais allée en Hollande chez le fournisseur et sans prévenir , faire mes emplettes en espèces ( CB,  peut-être sous surveillance).
Au retour, toutes ces précautions m’avaient assuré 2 nuits complètes de repos, dans la tente attachée au crochet du plafond de la chambre.

Et ensuite ……. Badaboum . Pour une 1ère fois,  des tirs d’énergie violents m’avaient sortie d’un joli sommeil étouffant et m’avait expulsée, déjà, de mon pseudo rassurant calfeutrage de bédouine .

Les essais divers et ultérieurs de détections à l’intérieur de la tente de Faraday avaient montré que les tirs brûlants et ressentis violents et douloureux, étaient portés par la fréquence 900 MHz , et à une cadence montrée dans la colonne de gauche du tableau .
Le fournisseur  avait été interrogé  sur deux tableaux de détections différentes dont , celui  montrant  ici des valeurs de  6 𝝁W/m2 et 8 𝝁W/m2 sur la fréquence 900 MHz  :

On the display , frequencies are indicated by the letters on top M= 800 MHz N= 900 MHz and so on
At the time of the recorded detection I felt the blast very strongly.
I was alone, inside the tent, with the detector on batteries, a piece of paper and a pen , all made of plastic. Not even my watch. The tent was very carefully and tightly closed.
I therefore ask you what type or kind of energy with such a low EMF is able to pass through the material and may give this burning sensation

Here is another problem detected and shown on the 2 photos added here . A low EMF ( 8 microW/m2) and the frequency 900 MHz ( carrying freq) which was detected inside the tent every other minute or so.
Expecting your kind explanation
With best regards

CE QUI ÉTAIT CENSÉ VOULOIR DIRE
Voici, ici, une détection avec des valeurs faibles 0,25 microW/m2 . Sur le tableau, les fréquences correspondent aux lettres sur la ligne transversale . M=800 MHz N= 900 MHz
Au moment de la détection, j’avais senti l’attaque de l’énergie comme très violente
J’étais seule dans la tente, avec le détecteur à piles, un morceau de papier et un crayon en plastique . Je n’avais pas de montre. La tente était hermétiquement fermée .
Dans ces conditions pouvez-vous me dire quel type ou sorte d’énergie peut ainsi traverser le tissus et procurer cette sensation de brûlure intense?

Voici encore un autre problème détecté et montré par ces deux photos de détections supplémentaires . Une valeur CEM de 8 microW/m2 sur la fréquence 900 MHz ( fréquence porteuse) et détectée à l’intérieur de la tente avec des répétitions toutes les minutes ou à peu près.
Dans l’attente de vos explications.

avait répondu…… de doubler la paroi  de la tente…… et de payer.

Un deuxième voyage sur place , en Hollande, m’avait valu une autre réponse pittoresque et peut-être très juste :
« il y a sans doute quelqu’un qui ne vous aime pas » .
Sans doute.
Et il semblerait même que « quelqu’un «  s’appelle « beaucoup »

Pour mémoire et pour les cibles en recherche d’émetteur perso, aussi appelé « puce « , au cas où ce serait le cas,  on peut revoir le dernier & de l’article http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/07/micro-puces-et-individus-cibles_9.html qui donne une information sur une « puce » d’origine américaine et qui fonctionne sur 915 MHz.

Pour ce qui me concerne,  et si une telle puce avait eu existé, deux IRM en auraient sans doute eu raison. Ce qui n’empêche pas les tirs ressentis au cerveau de continuer, avec une violence imparable, dedans et dehors .

Pour les protections personnelles contre les CEM ambiants , Holland Shielding, semble avoir fait des recherches poussées et intéressantes .

Pour des informations de types généraliste , on peut aussi consulter

http://www.electrosmog.info/IMG/pdf/Protections-HF.pdf

 

Rotation de la tête, soulèvement d’une épaule, suffocation

8 Fév

img_1261-maison

L’endroit semblait idéal :
– pas de WiFi, ni de téléphone dans la maison,
– pas de mur mitoyen avec les gentils voisins,
– pas d’antenne relais dans le village,
– des chiens qui aboient en voisinage à l’approche de quiconque.

Les détecteurs avaient été positionnés dans chaque pièce. Celui qui enregistrait dans la pièce donnant sur la rue avait capté deux rondes…… de gendarmes peut-être ( 600 MHz) .

Pour une même journée, j’avais subi
une rotation brusque de la tête , d’environ 30° vers la gauche et qui réveille sans douleur,
un soulèvement de l’épaule droite, qui réveille aussi, et sans douleur également.

img_1198-tete

Emplacements des électrodes

En détection EEG + spectre de fréquences , cela donnait ceci  en détection de brusque activité cérébrale pendant le sommeil :

img_1223-rotation-de-la-tete-eeg

et ceci en image pour l’intensité d’activité  cérébrale soudaine
img_1220-rotation-de-la-tete-cerveau

quant à la détection de fréquences environnantes, elle donnait ceci (rien) :

img_1225-rotation-de-la-tete-detect

Au moment du  soulèvement de l’épaule , les deux formes de détections simultanées étaient ainsi :

img_1222-soulevement-epaule-eeg

et
img_1221-soulevement-de-lepaule-cerveau

et encore ceci ( rien) pour la détection de fréquences

img_1226-soulevement-epaule-detect

Pour la journée suivante , l’innovation s’était faite sur un épisode de suffocation/étouffement ,  avec ceci , pour l’activité cérébrale, et toujours RIEN , en détection de fréquences .

img_1274-suffocation-etouffement
Malgré les conditions d’ un environnement quasi idéal, j’avais fait face à de multiples  séries de ZAPS ( sensations de cisaillements ) dans le ciboulot. Pour me protéger , j’avais recouvert le lobe frontal avec le seul élément à portée de main : ce petit coussin, peu épais.

img_1255-coussin
Et cette très faible protection avait fait décupler l’intensité ressentie des ZAPS, ( sensations de cisaillements qui traversent le cerveau)  alors que les détections montraient, encore une fois  ….. rien du tout à ce même moment.

img_1231-coussin-sur-le-front-zap-tres-fort

Cette situation est complètement inédite et totalement différente de ce que m’a fait subir la crise de rage du corse Stefane , la nuit dernière.

Le corse  de Cap Olona, D. Stefane semblait fou-furieux sur commande de ses chefs locaux ( agents immobiliers et juristes) .

Il avait fait feu dès que je m’étais allongée, prouvant une nouvelle fois qu’il avait cette information. Il m’avait suivie de ses tirs brûlant la tête et le haut de la cage thoracique  d’une pièce à l’autre,  pour un canardage de type lance flammes sadique , et avec des  détections  entre 1 GHz et 1, 5 GHz avec sauts de fréquences en prime.

Ce qui m’avait une nouvelle fois laissée la tête et l’épaule douloureuses et péniblement utilisables. Le corps garde ces souvenirs épouvantables.

Il y a, naturellement ,  plusieurs hypothèses d’explication à cette situation, dont une, hélas,  aussi évidente qu’effrayante, et que se pose tous les individus ciblés.

Ce n’est pas    who-am-i qui suis-je  mais « pourquoije « ?

Les ultrasons de Cap Olona

25 Nov

ultrasons-unknown

En France, quand un gars de n’importe quel âge , avec un cerveau vide ou pas musclé, ou rempli de haine , ou cramé par les ondes de son portable , n’est pas content, il prend l’équivalent d’ une « arme » à énergie dirigée et tire sur un être humain pour se venger , ou obéir à une suggestion de venger  quelqu’un d’autre.

represailles-images

Et quand la cible de sa haine réagit ou dénonce,  il recommence , ou le fait faire, aussi,  par quelqu’un d’autre. Persuadé que c’est alors devenu un droit. Celui de torturer et/ou tuer, pourvu que ce soit  en cachette.

Ce jour là, comme souvent , mon appartement à Cap Olona avait été rendu volontairement invivable.
Dans cet immeuble neuf , les canalisations électriques non blindées, sont utilisées par les voisins vicieux pour pulser des micro-ondes , des infrasons et des ultrasons, avec amplification, selon humeur .

C’est ce qu’on appelle l’ «  électricité sale » . C’est une torture , à domicile, par l’électricité ou plus exactement grâces aux canalisations électriques des parties communes . Ce système est utilisé par des dominants organisateurs et confiés à des sadiques de voisinage cachés sous leur vernis d’êtres plus normaux que la moyenne.

« L’électricité  sale «  participe de la mystification d’innocents et est rendue possible par la technologie qu’ignore les victimes de ces réseaux de la haine. Tout comme les « hôtels sales  » et les restaurants sales  » mystifient l’Etat . **

Toutes les ondes mécaniques et électromagnétiques ainsi pulsées par les canalisations électriques font aussi partie du harcèlement électronique . Ces ondes que l’on qualifie plus précisément de signaux , provoquent des nausées, des maux de tête, une sensation de torpeur, des oedèmes des pieds et des jambes, des brûlures de peau ….. entre autres.
Ce jour-là comme souvent , l’atmosphère de mon appartement était viciée et dangereuse. Et j’étais descendue au sous-sol m’allonger dans ma voiture.

C’était après la parution des articles du blog étouffoir * (1) et dénonçant la duplicité et la collusion de certains de mes agresseurs locaux en bandes organisées manipulées.
Et le jeune bro ( nom en phonétique) mais qui n’en est que l’employé, était immédiatement venu dans son garage , face à ma place de parking , pour quelque bidouillage . Peu de temps après ….SCHLOOOOOUF
J’avais subi un tir d’énergie à l’horizontal. Ça sentait très fort le cramé. J’avais quitté le véhicule à toute vitesse. L’odeur était pire à l’arrière. Ce qui faisait penser que les transducteurs des radars de recul de ma voiture avaient morflé. En surchauffe.

ultrasons-images

Ce soir-là, l’habituel tortionnaire corse , soudeur en chambre du A221,   avait quitté l’immeuble en voiture. Et j’étais remontée chez moi. Peine perdue , un adepte de vengeance cachée et de règlement de compte sournois , se trouvait en A221 à la place du corse D. Stefane..

Les tirs d’ultrasons venant du plafond, avaient immédiatement commencé  en visant ma tête. Ils s’étaient faits rapidement de plus en plus violents et à cadence rapprochée, m’obligeant à migrer dans l’autre pièce, tête protégée sous la console.
Après un violent tir de RF qui correspond aussi et sans doute à un règlement du système ou de l’appareil mis en place sur le circuit électrique comme ceci, en vue générale de la détection globale :

img_0294-sous-la-console et ceci ci-dessous , pour les détections concernées

img_0295-sous-la-console-de-pres

des propulsions d’ultrasons , imparables , étaient venues cette fois du plancher.  Comme ceci
pour une détection faite entre 15 kHz et 100 kHz

img_0281-2nt-en-63-khz-20h18 2nT sur 63,4 kHz, à 20 h 18

img_0283-3nt-en-63-khz-photo-ok-21h41                                                                         3,6 nT sur 63,4 kHz à 21h41

Avec un paramétrage  de l’appareil recentré sur les fréquences autour de 60 kHz pour la nuit, cela avait donné ceci :

img_0288-4nt-en-63-khz-0h004nT sur 63kHz à 0h00

img_0289-8nt-en-63-kh-0h03  8 nT à 0h03

img_0290-11nt-en-63kh-2h33

11 nT à  2h 33

Ici, on note que l’opérateur avait réglé son appareil pour une force accrue des pulsations au cours de la nuit. Pour une meilleure souffrance progressive du cerveau,  qui en arrive à appréhender le prochain tir.

L’opérateur tortionnaire habituel utilise souvent la méthode inverse: un tir très violent pour commencer et qui va conditionner le cerveau à la peur des prochains . Une méthode corse de souffrance infligée et d’intimidation liée, dûment éprouvée.

Naturellement , ces ultrasons pulsés répétés ne servent pas seulement à satisfaire le sadisme des dégénérés et psychopathes à la manoeuvre. Les ultrasons provoquent des tensions répétées du tissu cérébral , destinées à induire des encéphalopathies . Autrement dit une dégénérescence du cerveau en complément des brûlures antérieures ( hypoperfusion) pratiquées par micro-ondage  et par ailleurs attestées par un lecteur sans doute pratiquant * (2) .

Cette première méthode  de destruction du cerveau par souffrances et cuisson,  est à mettre au crédit de

DE CERTAINES /WALTI/FRENOVE/ROUX/POITEVIN .

 Tous, à l’origine , aussi inconnus de moi,  que STEFANE et les autres . Ce  qui montre que n’importe qui sollicité pour invalider ou tuer  un citoyen lambda, répond OK , si caché et  su (cru) protégé.

sam-gross-well-you-don-t-look-like-an-experimental-psychologist-to-me-new-yorker-cartoon

* (1) https://etouffoir.blogspot.fr/2016/11/arc-de-feu-larc-en-ciel_21.html
* (2) https://etouffoir.blogspot.fr/2016/11/aux-residents-de-cap-olona.html
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/air-france.html

** « les hôtels sales  » et « restaurants sales  » désignent des établissements qui n’ont pas besoin de clients réels pour générer de fabuleux chiffres d’affaires. Les établissement « sales » blanchissent.