Archive | Déplacements RSS feed for this section

Rotation de la tête, soulèvement d’une épaule, suffocation

8 Fév

img_1261-maison

L’endroit semblait idéal :
– pas de WiFi, ni de téléphone dans la maison,
– pas de mur mitoyen avec les gentils voisins,
– pas d’antenne relais dans le village,
– des chiens qui aboient en voisinage à l’approche de quiconque.

Les détecteurs avaient été positionnés dans chaque pièce. Celui qui enregistrait dans la pièce donnant sur la rue avait capté deux rondes…… de gendarmes peut-être ( 600 MHz) .

Pour une même journée, j’avais subi
une rotation brusque de la tête , d’environ 30° vers la gauche et qui réveille sans douleur,
un soulèvement de l’épaule droite, qui réveille aussi, et sans douleur également.

img_1198-tete

Emplacements des électrodes

En détection EEG + spectre de fréquences , cela donnait ceci  en détection de brusque activité cérébrale pendant le sommeil :

img_1223-rotation-de-la-tete-eeg

et ceci en image pour l’intensité d’activité  cérébrale soudaine
img_1220-rotation-de-la-tete-cerveau

quant à la détection de fréquences environnantes, elle donnait ceci (rien) :

img_1225-rotation-de-la-tete-detect

Au moment du  soulèvement de l’épaule , les deux formes de détections simultanées étaient ainsi :

img_1222-soulevement-epaule-eeg

et
img_1221-soulevement-de-lepaule-cerveau

et encore ceci ( rien) pour la détection de fréquences

img_1226-soulevement-epaule-detect

Pour la journée suivante , l’innovation s’était faite sur un épisode de suffocation/étouffement ,  avec ceci , pour l’activité cérébrale, et toujours RIEN , en détection de fréquences .

img_1274-suffocation-etouffement
Malgré les conditions d’ un environnement quasi idéal, j’avais fait face à de multiples  séries de ZAPS ( sensations de cisaillements ) dans le ciboulot. Pour me protéger , j’avais recouvert le lobe frontal avec le seul élément à portée de main : ce petit coussin, peu épais.

img_1255-coussin
Et cette très faible protection avait fait décupler l’intensité ressentie des ZAPS, ( sensations de cisaillements qui traversent le cerveau)  alors que les détections montraient, encore une fois  ….. rien du tout à ce même moment.

img_1231-coussin-sur-le-front-zap-tres-fort

Cette situation est complètement inédite et totalement différente de ce que m’a fait subir la crise de rage du corse Stefane , la nuit dernière.

Le corse  de Cap Olona, D. Stefane semblait fou-furieux sur commande de ses chefs locaux ( agents immobiliers et juristes) .

Il avait fait feu dès que je m’étais allongée, prouvant une nouvelle fois qu’il avait cette information. Il m’avait suivie de ses tirs brûlant la tête et le haut de la cage thoracique  d’une pièce à l’autre,  pour un canardage de type lance flammes sadique , et avec des  détections  entre 1 GHz et 1, 5 GHz avec sauts de fréquences en prime.

Ce qui m’avait une nouvelle fois laissée la tête et l’épaule douloureuses et péniblement utilisables. Le corps garde ces souvenirs épouvantables.

Il y a, naturellement ,  plusieurs hypothèses d’explication à cette situation, dont une, hélas,  aussi évidente qu’effrayante, et que se pose tous les individus ciblés.

Ce n’est pas    who-am-i qui suis-je  mais « pourquoije « ?

Publicités

Tirs d’énergie dirigée dans le lobe frontal – images EEG

16 Sep

img_8470-heure

De nombreux Individus Ciblés par des tirs d’énergie dirigée disent qu’il leur semble que les appartements d’où proviennent ces tirs , sont occupés H/24.

C’est exact.

C’était le cas à Paris XV et à Vannes (56) dans les 2 appartements successifs occupés.

A Cap Olona cela a été vérifié à plusieurs reprises , également et

  • notamment en allant passer un petit bout de la nuit avec ma couette, dans le couloir du 2ème.
  • en attendant le départ du sadique de garde, de nuit, dans ma voiture

On peut ajouter à cette information,  une informations complémentaire surprenante,  et qui concerne les invités ou compagnons sadiques ,  des voisins sadiques . Ces « invités »  viennent  pratiquer  des tirs sur cerveaux  humains vivants, de femmes de préférence.

Ces amateurs ( payants ?)  de tirs sur cerveaux humains vivants , ont été repérés également à Paris XV chez C. RENOVE, à Vannes  (56) chez J . BOUQUET protégée du FM Le Rouzic, et chez A. ROUX protégé par un ami des policiers,  et qui assistait même à l’ auditions de  la victime (moi) de son  imbibé de protégé. Il était là pour une transaction familière aux policiers qui veulent aider le réseau plutôt que les victimes: « vous enlevez  ce nom ( Roux .. Martine *(1)…Poitevin…Stefane.. ) ,  et le procureur – ou le juge- classera la plainte contre vous. »

img_8476-date

Les images suivantes sont celles d’une détection  EEG de la réaction  du cerveau à l’impact des tirs d’énergie sur ce dernier. Parce que les tirs viennent du dessus, ils affectent souvent le lobe frontal.  Le tableau des fréquences  présenté est celui de l’électrode Fp1 qui se trouve comme indiqué sur cette image. Il existe des informations semblables pour chacune des électrodes.

img_8494-tableau-electrodes

et

img_8475-frequences

et

img_8474-fp1-50-hz

img_8471-total

et partie gauche du cerveau

img_8473-gche

et partie droite du cerveau

img_8472-dte

*(1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/27/citadines-criminalite-corso-beur/

G.F.M. Harcèlement électronique

7 Août

electronic_mind_control_gangstalking

 

Changement de voiture. Matraquage de signaux dans les heures suivantes.
La GMF est une  mutuelle d’assurance farcie de frères. J’y avais été acceptée , dans une deuxième vie antérieure, à cause d’ un statut d’assimilée fonctionnaire.

J’en avais été virée , pendant un an, à cause des trop nombreuses dégradations déclarées et faites  par les zozos du gangstalking sur  mes divers véhicules, avant d’être courtisée par la même GMF pour une re-intégration ,  et qui dure.
A Paris, le service avait toujours été impeccable. En province, beaucoup moins. Les employés y sont liés et soumis  aux réseaux d’influence et de nuisance locaux.

La situation qui va suivre décrit ce genre de problème, dans le cadre du harcèlement électronique, lors d’un changement de véhicule.

Pour ceux qui découvrent ce blog et le harcèlement électronique on peut conseiller , par exemple, la lecture de http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/07/individus-cibles-le-programme.html ou

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/05/gang-stalking-les-reseaux-de-la-haine.html

IMG_8063 publicité de la GMF

Lors de mon premier passage au garage, en vue d’un futur changement de véhicule, il y avait une voiture de police occupée , planquée ou en planque , à l’ombre , en contre bas de la route . Près du garage.

A mon second passage au même garage, une voiture de la municipalité était positionnée pour bloquer partiellement ma voie de sortie. Le zygoto qui aurait du être au volant de cette voiture occupait l’espace restant , jambes écartées, en haut de la petite côte qui donne accès au rond point, puis à la deux voies. J’avais foncé. Lui aussi . Pour s’écarter.

Mon projet de changement de voiture , concrétisé par internet seulement, était apparemment ainsi et déjà connu du réseau de harcèlement des Sables d’O, que ce type représentait peut-être dans son implication locale. Avec hostilité.

IMG_8065

Une nouvelle carte grise en main, j’avais tenté ma chance pour une transformation de ma police d’assurance, dans la petite boutique «  tout en un » ( salle d’attente clients + bureau de l’employée dans une unique pièce) de la GMF . Pour cette formalité rapide , l’employée avait accepté de me faire passer entre son actuel client et le prochain rendez-vous.

Le prochain rendez-vous s’était pointé , avant de décider d’aller faire un tour.

L’employée GMF allait commencer à traiter mon dossier quand soudain ….. elle s’était excusée. Son écran lui écrivait et il fallait qu’elle réponde immédiatement.
Une urgence d’assurance qui ne supportait pas dix minutes d’attente, en réponse ?

Mon tour venu , elle avait noté les habituelles particularités du véhicule présentées. Bizarrement , ça ne semblait pas lui suffire ou la satisfaire. Elle disait ne pas trouver le véhicule sur sa liste. Pourtant , la préfecture l’avait fait.

Et elle s’était employée à me faire re-préciser à haute voix tout ce qui était écrit sur l’acte d’achat. Et plus. Elle voulait maintenant, et en plus, la couleur du véhicule. Une information que ne note ni la carte grise ni une attestation d’assurance.
Cette question insolite avait fait clignoter une petite loupiote d’alerte dans mon ciboulot.
En tournant la tête , j’avais alors noté la présence d’un nouveau couple qui s’était introduit dans la pièce subrepticement. Rien des infos demandées et dites à haute voix n’avait pu leur échapper. Sous mon regard étonné , la jeune femme avait vite tourné la tête et caché l’autre moitié censée visible , avec sa main. L’homme, sinistrement reconnu,  s’ était figé, le regard vide.

IMG_8074

 

Ma voiture était disponible à 30 kms ++ des Sables d’O. Dès que les plaques d’immatriculation avaient eu été fixées, j’étais partie à la recherche d’un coin tranquille pour un pique nique/diner dans la nature et une nuit sous les étoiles . Sans repasser par les Sables d’O.  J’étais censée, inconnue de tous.

IMG_8052
L’aire de repos de l’AUBRETIERE, allait faire l’affaire. Elle était double , séparée par la départementale . Chaque partie de cette aire de repos  était entourée d’épais fourrés . Loin de toute antenne de téléphonie elle était aussi dépourvue de commodités et ainsi moins fréquentée. Quelques voitures s’y étaient arrêtées quelques minutes, me laissant tout l’espace pour la nuit.

IMG_8069

Laquelle nuit de repos s’était arrêtée à 2h20, ponctuée par un tir magistral et brûlant sur le sommet du crâne. Compte tenu de ma position allongée, le tir d’énergie dirigée , venait de l’arrière du véhicule  et était une nouvelle fois fait à l’horizontal. Plutôt près.
J’avais cherché . Des bruits et bruissements dans les fourrés avaient indiqué un déplacement rapide. Sans doute pas un sanglier.
Traversant la route, je m’étais installée dans le deuxième partie de l’aire de repos. Vide.
Le criminel en fonction avait manifestement laissé son véhicule ailleurs.

Là , j’avais subi des mini-tirs qui « zappaient »* (1) le cerveau, et m’ avaient incité à aller faire un tour avant de revenir. Espérant décourager mon poursuivant, pour continuer à profiter de cet endroit calme, surtout loin de toute antenne-relais.
De nouveau installée vers 3 h du matin , dans l’aire N°1 , je m’étais endormie.

 

IMG_8073
Au matin, le réveil avait été féroce . Avec ceci ci-dessus en détection  de tirs d’énergie ,après environ 3 heures de repos. Et l’impression d’avoir encore un marteau-piqueur dans la boite crânienne . Des élancements , non stop.

Sur cette détection, les tirs  d’énergie sont indiqués en marron.
Les lignes bleues représentent des lignes intercalaires supprimées, parce que SANS tirs.
En haut, en vert , on trouve l’indication du spectre de fréquences utilisées par ces tirs.
A gauche , en rosé , l’heure des tirs.

IMG_8054

Et derrière mon véhicule ,-  celui dont la porte est ouverte-, on trouvait celui-ci qui était venu s’installer au plus près. L’occupant  sur le siège conducteur., semblait dormir . C’est pourtant la place  la moins confortable.  A cause des pédales.

Dans cette nouvelle anecdote de type criminel on peut noter
la tentative  et relative réussite première,  d’ un achat en toute discrétion
la réactivé  absolue et telle que voulue par  les criminels de ce type d’ histoire.
Cette réactivité était rendue possible par
une surveillance constante et
une collaboration inconditionnelle évidente de professionnels ordinaires liés à des réseaux d’influence et à leurs sbires/voyous ; lesquels professionnels sont sans respect du client , ou d’une quelconque éthique.
Pour reconnaitre mon nouveau véhicule ,
il fallait avoir à disposition toutes ses particularités, dont la couleur , éventuellement .
il fallait également l’avoir fait suivre ou retrouver dans un endroit éloigné et improbable.
il fallait aussi et surtout une organisation criminelle disponible , avec le matériel transportable  ( ou local) ad hoc . Laquelle organisation est obsédée par son but : la destruction d’un être humain à la demande d’un ou plusieurs dominants.

IMG_8064 publicité de la GMF

A cela , il faut aussi ajouter que cette voiture a déjà été retrouvée OUVERTE, trois fois . Deux fois dans le parking de Cap Olona , et une fois dans la rue.

Pour bien signifier que cette ouverture ne correspond pas à un oubli de ma part, la portière  côté conducteur , avait été  laissée entre-ouverte. 

La voiture précédente avait subi ce même sort.

Et à chaque fois que le jeune portugais * (2)  aux airs  de gendre parfait, résident  au 3ème étage  de Cap Olona était venu stationner sa seconde voiture près de la mienne, dans le parking ,  des objets précédemment  volés  avaient  fait leur apparition ,  déposés dans mon véhicule.

Une voiture ouverte, c’est l’accès assuré à tous les objets personnels mais aussi et surtout aux organes vitaux du véhicule . C’est une aide supplémentaire à une pose de balise ou d’antenne * (3)  qui permette et assure le harcèlement électronique en tous endroits.

Employée d’assurance et complice de criminalité à l’égard d’un client. Un classique, quand on sait que c’est le camouflage par la qualité ou  la fonction qui permet le harcèlement criminel. 

Hors cette assurance, il  aurait pu exister  deux autres hypothèses de source et transmission d’information sur ce véhicule , et destinées à faciliter les agressions de ce réseau criminel.

Elles ont été  scrutées et analysées à la loupe . Elles sont peu envisageables.

  • (1) « zapping » = cette agression correspond à des sensations douloureuses de cisaillements du cerveau
  • * (2) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/01/au-portugal/
  • * (3) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/06/inhumaine-cuisson-dhumaine.html

Criminels de droit

27 Mai

criminalité images

Les criminels de droit , dans ce pays, sont ceux qui exercent leur activité en toute impunité malgré des plaintes des victimes . Leur criminalité semble autorisée et protégée.
De la même façon, il semblerait qu’existent des délinquants de droit . Ce sont ceux qui violent  les domiciles, l’ intimité,  les dossiers des cibles , sans jamais être inquiétés.

Pour ceux qui ouvrent ce blog bizarre et inquiétant pour la première fois, je rappelle , comme souvent, que la criminalité ici décrite  est un phénomène qui utilise des nouvelles technologies. Ce phénomène est désigné par l’expression la plus courante de     « harcèlement électronique »
Le harcèlement électronique consiste à propulser de l’énergie de façon directionnelle vers un être humain pour l’handicaper ( privation de sommeil) , le diminuer (maladies induites) , le faire souffrir sans répit et sans fin (pour le pousser au suicide )

L’être humain ainsi visé est appelé cible ou « IC » pour « individu ciblé ». Cette expression est traduite de l’anglais « TI »,  abréviation pour « targeted individual » .

L’énergie propulsée vers la cible est directionnelle. Elle vise intentionnellement une partie du corps de la cible ou bien la partie de l’habitation où  se trouve la cible , et où elle sera donc atteinte.
Cela est rendu possible par une autre technologie qui permet de distinguer un corps à travers les parois, le béton ou le fer. Cette technologie , est utilisée par les sauveteurs pour rechercher des survivants dans des décombres, après , par exemple , des tremblements de terre.
Dans le harcèlement électronique , cette technologie est  détournée en une aide à l’assassinat.

Ce phénomène de harcèlement électronique , soigneusement caché par ceux qui en profitent , existe depuis plusieurs dizaines d’années .

Ceux qui en profitent représentent un éventail d’occupations ou  de professions très large et surprenant .

Ce éventail de profiteurs cachés va de médecins psychiatres corrompus à des entreprises ou institutions diverses qui font de l’ expérimentation pour des profits commerciaux ou de prétendues avancées de la science. Sans oublier les réseaux criminels « purs » : ceux qui tuent sur commande.

Ces réseaux criminels dits « purs » ( par dérision)  utilisent donc le harcèlement électronique pour leurs affaires et/ou  celles de leurs clients ou obligés.qui pratiquent et font pratiquer l’assassinat de gêneurs sans preuves, et mettent à disposition leurs experts et leurs moyens . Les experts se forment par la pratique et l’expérience .
Les cibles risquent donc souvent d’être choisies en fonction des opportunités ou besoins de formation de ces réseaux cachés.
On peut lire sur ce sujet la traduction d’un témoignage d’un membre de ces réseaux cachés et qui se trouve à :

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/

et en anglais à     http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/the-syndicate-l-organisation.html

A ce jour , en France , une seule revue a eu le courage de publier un dossier/ témoignage de cible de harcèlement électronique expliquant les éventualités de ce crime caché . Il s’agit du magazine TOP SECRET.
Ce dossier témoignage est en lecture , avec l’autorisation de l’auteure à
https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/05/01/ce-nest-pas-vous-qui-etes-fou/

Pour mettre en pratique facilement le harcèlement électronique, les réseaux criminels (toutes origines confondues) utilisent :
– les appartements proches de ceux de leur cible, et d’où sont faites les agressions,
– les voitures des cibles qu’ils piègent en y cachant des éléments pour transmettre l’énergie propulsée vers l’habitacle du véhicule où se trouve la cible,
– les antennes relais détournées de leur fonction première,
– des radars de surveillance quand des fonctionnaires corrompus de l’Etat participent,
– des satellites, dans les mêmes circonstances.

Malgré des déplacements incessants ou des déménagements successifs, les cibles s’aperçoivent à leurs dépends , que leurs situations se reproduisent à l’identique en tous endroits . Les criminels sont différents. Mais tous sont  aussi enthousiastes et déterminés, parce que , semble-t-il , officiellement protégés.

C’est de nouveau ce qui s’est passé ici , aux Sables d’Olonne , avec ce cas extrêmement troublant et inquiétant  d’un maire, ancien magistrat allant jusqu’à se payer ouvertement la tête ( mal en point) d’une cible (moi) en essayant de la ridiculiser. Cela été fait en déformant l’interprétation de l’article 40 du CPC, dont cet ex- magistrat était censé spécialiste et qui lui créait une obligation de défense de la cible. Entre autre.

Et, donc, forts de ce type d’ appui officiel ,  et qui entraine celui de la police, les criminels locaux s’éclatent .
Il se considèrent comme des criminels de droit.
Ils ont commencé à torturer un être humain sans raison personnelle , même pas celle de la loi du talion , par ailleurs inconnue dans cet Etat de droit. Sauf dans l’ile en représentation dans l’article précédent .
Et pourtant à chaque réaction de défense personnelle de ses droits à l’intégrité physique et à la dignité de la cible , par la cible elle-même, ils réagissent par des escalades  de type  punitions.
Ainsi , ils multiplient les exactions et augmentent la torture quand eux,  ou leurs maîtres commanditaires,  s’avèrent mécontents ou insatisfaits de « leur » cible mise à disposition de leur perversion, sadisme ou maladie mentale.

Après l’article
https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/05/01/ce-nest-pas-vous-qui-etes-fou/
et sitôt la nuit venue , Denis Stéfane  du A221 avait montré sa colère, sa supériorité de dominant possédant la technologie et les connaissances nécessaires pour torturer en cachette au moyen d’une énergie pulsée brûlante .
Cette forme d’énergie brûlante , le micro-ondage intensif, utilisée par JJ WALTI puis, J.FOUQUET, puis A.ROUX, puis G.POITEVIN et P. SUTEAU avait déjà détruit une grande partie de mon cerveau *(1)

Ce 25 mai au soir, les représailles  à la partie de l’article précédent ( réveil par le son) et venant du A221, avaient été immédiates , et à base d’un micro-ondage violent .
Ce qui donne une information sur
l’existence de la criminalité locale dont les membres lisent ce blog avec assiduité ,
la réactivité des criminels concernés,
l’extrême variété de leur matériel qui s’adapte à toutes leurs fantaisies incluant leurs fantasmes les plus sadiques,
leur impunité assurée pour se permettre avec une telle audace de torturer des citoyens dans leur appartement.

IMG_7298 dBm

Ce premier tableau montre le premier tir le plus violent, exprimé en dBm.
dBm signifie décibel miliwatt. C’est une abréviation du rapport entre la puissance en décibels et la puissance en milliwatt.

Le tableau suivant , vient d’un enregistrement en doublon fait par un second appareil semblable au premier  et utilisant la fonction de détection 𝜇W/m2 . Les valeurs  enregistrées montrent, un réglage de l’appareil sur une intensité de puissance importante  ( de 1000 à 2500 𝜇W/m2)  et  des intervalles de temps caractéristiques de tirs.

IMG_7299 micro ondage

et dernier enregistrement avant départ

IMG_7300 continuation

Ce supplice  qui  a continué comme montré ci-dessus , est sans doute fait pour durer toute la nuit, comme cela avait été le cas  pendant longtemps , ailleurs , et par exemple
à Paris , sous la guidance du franc-maçon A. De Certaines  et par son homme de main J-J Walti
aux Sénioriales, sous la guidance de , et par,  G. Poitevin  et aussi par son homme de main , P. Suteau

Pourquoi se gêner , puisqu’ici aussi, la torture mise en oeuvre par des corses et leurs  réseaux , se fait avec l’aval du maire qui rigole de la victime  et du préfet qui regarde ailleurs.
Alors , GLF ? ou GLNF ?

Donc,  pour éviter le pire , j’avais dû une nouvelle fois, quitter mon appartement pour la nuit.
Le lendemain, j’avais aussi quitter la ville pour un moment, poursuivie non stop , par des individus de type corse et qui couraient après moi en voiture , dont celle-ci :

IMG_7304 récupération des flyers

pour enlever  et faire enlever par des femmes, mes flyers d’information sur cette criminalité racontée  .
Cette criminalité vous menace tous, autant que moi ou que les autres personnes ciblées dans le même cas.

 

Réunion d’Individus Ciblés à Rotterdam – Mai 2016-

20 Avr

Rotterdamdeluxe1

 

Une réunion des Individus Ciblés par le harcèlement caché , est prévue à ROTTERDAM pour le  28 mai 2016.

Les interventions se feront en anglais.

Toute la réunion sera filmée .

Les Individus Ciblés qui souhaitent se rendre à ROTTERDAM  pour cette date, devront  accepter d’être filmés, et prendre contact avec Peter Mooring et/ou Beata Zawleska , dès que possible à :

Beata Zalewska – beata@xs4all.nl or
Peter Mooring – peterpm@xs4all.nl

H C E à 461 kms de mon domicile

19 Déc

IMG_5524 Paris

Place d’Italie

Ma réservation pour ce court séjour à 461 kms de mon domicile , avait été faite par internet . Sous connexion détournée , avec toutes informations aspirées et analysées pour organiser méfaits, exactions et torture par énergie pulsée.

IMG_5525 voiture 1
Le parking en sous-sol du CSIP était fermé. Sécurité plan vigipirate oblige. Paraît-il. En stationnement extérieur, à l’air libre, les places étaient difficiles à trouver. Deux petits gars d’ailleurs, embouteillaient le passage en attendant calmement de se positionner avant de quitter les lieux. Sans prendre de chambre.

Pour les deux 1ères nuits, des tirs d’énergie de type zapping , cadeau exclusif pour l’oreille droite, étaient venus de l’extérieur. Rien d’anormal ou de dérangeant. L’impact était minime.

Le 3ème matin, le petit jeune bougon en doublon à la réception s’était précipité sur la boite transparente où l’on laisse les clés, juste au moment où je glissais la mienne. Comme d’habitude elle avait été introduite dans la boite à l’envers pour ne laisser personne de l’extérieur voir le numéro et organiser le sien.
Mais , contrairement aux autres matins , cette fois le petit bougon avait foncé vers la boit à clés et récupéré la mienne. Trop zélé.

Le 3ème soir j’avais attendu ma clé à la réception derrière un jeune homme qui s’enregistrait avec pour tout bagage une sacoche d’ordinateur. Ce petit gars allait très certainement travailler toute la nuit.

Et tiens, il était au même étage que moi. Quand je l’avais rencontré, il était en train de s’agiter dans le couloir . Pas content. J’avais voulu l’aider, le croyant perdu. Pas du tout . Il râlait parce qu’on lui avait donné la 145 et que la 145 n’était pas à côté de la 144 , mais en face , en diagonal.

IMG_5607 chbe 144

La 144 , c’était la mienne de chambre. Ça lui avait cloué le bec.
Et pendant la nuit, les tirs d’énergie venaient en diagonal. De la 145 à la 144. Tirs ciblés. Nouveaux cadeaux pour l’oreille droite.

IMG_5609 de 145

Les lignes intercalaires entre 0h36.20 et 0H40.20 ont été supprimées. 

FP , en colonne D , indique la fréquence porteuse . En rouge, ce que représente le tir d’énergie .

IMG_5608 micro-ondage
Pour la dernière nuit , prise en supplément de ce qui était prévu, la criminalité locale s’était réorganisée. C’est la  chambre 244, juste au-dessus, qui avait été utilisée ou spécialement louée. Cette fois le supplice était sur fond de micro-ondage. Comme ci-dessus.

C’est ainsi, aussi et surtout , que ce type de criminalité s’organise lors de déplacements. Avec les indiscrétions et la complicité d’employés payés pour être au seul service des clients. Pas le contraire.

Ce blog avait largement raconté comment les employés et parfois les patrons d’hôtels se transforment en escrocs, en vendant un service qu’ils ne rendent pas, et persuadés que leur complicité sera impossible à prouver. Certes. Mais pas  impossible à dénoncer. 

Il faut bien que quelqu’un commence à le faire.

Cela, actuellement,  se passe en FRANCE , où ce type de criminalité est , semble-t-il, très protégé parce qu’au service de réseaux qui , pour le moment s’acoquinent en mélangeant les couleurs avec leurs gants blancs.

H C E = harcèlement criminel électronique 

On peut lire ou relire sur ce sujet (en) : http://fr.scribd.com/doc/47532374/Coping-With-The-Crime-Of-Organize…

Un tir d’ondes à 23H01 avait traversé le MU métal

11 Sep

Le MU métal  utilisé ici,  et pour la 2ème nuit consécutive,  est un alliage de  nickel, fer, cuivre et molybdène  . Ce type d’ alliage  sert à dévier et atténuer les champs magnétiques statiques et les basses fréquences

Le 10-9 , au CISP Kellermann  la lumière de ma chambre  avait été éteinte à 22H50 .

La tête , protégée comme à l’habitude , avait  au sommet et en  plus   la plaque de MU métal

IMG_4493 tir à 23h01

FP = fréquence porteuse —- colonne M = 800 MHz, N + 900 MHz etc…

A 23h01, l’un des deux tirs  d’énergie ci-dessus avait traversé la plaque de MU métal . Mais avant, ce tir d’énergie,  avait dû d’abord faire son chemin à travers    un matelas de 10 cms d’épaisseur  et la plaque de bois aggloméré   d’1,5 cm qui le soutient.

IMG_4483 CISP lits super posés

Ce tir d’énergie avait atteint le lobe frontal et provoqué une sorte d’étincelle à l’intérieur du cerveau.  L’étincelle  s’était agrandie à toute vitesse en un cercle  de feu dentelé .  L’intérieur du cercle  de feu s’était chargé de portraits inconnus mais aux contours précis et qui s’étaient succédés. Ils étaient devenus flous en même temps que le cercle avait  disparu.

On appelle cela une hallucination provoquée par tir d’ondes.

Cela avait duré quelques secondes. Peut-être à peine, mettant cependant le cerveau à la peine  pour un effort de mémorisation.

A l’heure du coucher,  le détecteur d’émetteur et d’intensité de puissance des signaux venant du dessus ( antenne directionnelle)   avait été photographié  ainsi  :

IMG_4480 -45dBm

Après le tir de 23h01 , et donc avec exactement la même configuration,  le détecteur  montrait    – 34 dBm   , et  qui indique  une augmentation d’intensité  de puissance du signal émis.

IMG_4481 -34dBm

Ce tir, comme ceux des nuits précédentes , semblait venir de la chambre  256 juste au- dessus de la mienne(156) laissée éclairée, ici,  pour la photo.

IMG_4475 fenêtre CISP

Et  , dans cet endroit , sans WiFi dans les chambres,  la nuit avait continué avec les rafales d’ondes que montre cette détection  :

IMG_4495 CISP 0h du mat le 11-9

la ligne verte en haut, indique les fréquences 

les lignes en orangé, montrent le spectre des signaux (tirs) pulsés dans ma chambre

Un moment de répit d’environ 3 minutes s’était enregistré comme suit  :

IMG_4498 le 11-9 CISP 3 minutes de répit

en bleu, les valeurs normales habituelles 

Mais les rafales de tirs/ signaux dont le spectre s’étalait de 800 MHz à 2500 MHz  avaient duré jusqu’au matin.

IMG_4499 le 11-9 CISP 4H du mat

Au moment du départ du CISP de Kellermann * (1), où certains employés   hargneux criminels  semblent  régner en maîtres des lieux, l’homme de la réception, toujours aimable,  n’osait pas me regarder pour me parler.

Un employé beur ,  vers les  50 ans,    me fixait, par contre, avec insistance , incapable de faire semblant d’être occupé.

Dans ce type de situation,   les participants,  actifs ou passifs ( complices) étaient souvent  venus voir de près,  au matin, les dégâts faits sur leur victime,  par la  torture  à distance qu’ils affectionnent.  Bourreaux  fascinés par leur œuvre ou celle de leurs frères .

Le 11-9 au matin , montrait pour moi,  un oedème de la face et des yeux  paupières assez monstrueux , par  épuisement du cœur et des reins, en sus des dérèglements bio-physiologiques provoqués à l’intérieur du cerveau.

Il s’y ajoutait un bouton de fièvre à la lèvre, comme souvent. Cadeau des  ondes stationnaires  qui provoquent échauffement et brûlure des organes et des viscères .

Comme on le sait par les diverses  informations et analyses transmises par des victimes  américaines et canadiennes surtout, ces situations pré- fabriquées en tous lieux et à toutes les étapes de sa vie, , sont censées destinées à enferrer la victime.

Soit la victime  se tait et les bourreaux s’acharnent dans le silence.

Soit elle communique et  se fait des ennemis de tous les « dénoncés » et qui font croire que c’est en représailles  aux  réactions de la victime  que ces horreurs arrivent  . Il n’y a que les crétins, pour gober ça, ce qui inclut  les participants qui se disculpent ainsi en pensant de travers. 

La torture existait forcément avant que la victime commence à la dénoncer. Et ceux qui mettent en oeuvre cette torture  de poltrons , méritent le renvoi , l’internement ou  la prison.

  • (1) Je n’avais pas gardé la première chambre qui m’avait été attribuée . Après avoir constaté qu’elle était face à 4 antennes de téléphonie, j’ étais revenue quelques minutes plus tard à la réception pour solliciter  un échange. Seuls les employés du CISP connaissaient donc  le n° de la 2ème chambre attribuée.
  • En complément ,  sur ce qui s’est passé au  CISP, on peut voir aussi :
  • http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/09/douleurs-sur-le-nerf-sural.html