Archive | phénomènes de société RSS feed for this section

Criminalité misogyne – Deux tirs d’énergie

13 Sep

La criminalité misogyne en bande organisée, et  par énergie pulsée,   existe ou s’organise  dans tous les bourgs , villages ,  villes, hôtels   de France . Je l’ai constatée , également  sur au  moins 3 continents  et  dans de nombreux pays différents  et où j’ai séjourné  depuis  les quinze dernières années. 

– Europe

– Océanie

– Amérique du Nord, 

Le matériel est mis à disposition, de préférence  en proximité,  pour tous les inconnus  misogynes ( surtout)  du monde ,  pour  leur plaisir sadique ou contre rétribution s’ils sont un peu récalcitrants aux actes gratuits . 

Dans cette histoire , des corses et des francs maçons habitués de pratiques criminelles ,   semblent des relais  assurés et des  pourvoyeurs  discrets du type de matériel  nécessaire  mais aussi , par ailleurs, accessible sur internet. 

Les canalisations électriques  des lieux   de vie sont  également souvent utilisées  par injection de basses fréquences à distance ( hors Linky) . Cette forme de sadisme , par piégeage de l’électricité  dépend   de techniciens  de fournisseur d’énergie et d’artisans locaux de mèche avec des proprios.  

Les antennes relais  de communication et  les antennes  camouflées d’Enedis sont également  souvent des sources d’énergie dirigée utilisées, et dont les  opérateurs/techniciens   sont non identifiables, cachés derrière leur qualité et occupation détournée. 

Dans les histoires comme la mienne, les protagonistes/acteurs souvent    inconnus  de la cible  ne semblent pas avoir  de profil type . Ce peuvent être des sadiques sophistiqués habitués à harceler des femmes  et des personnes rendues vulnérables ,  ou des rustres nourris aux stéréotypes de la domination par le robinet, si cher aux machistes de tout poil.

Ces criminels qui s’ignorent comme tels, sont souvent , ou généralement, de fieffés comédiens et menteurs , aux apparences de bons citoyens ,  de bons artisans  , de  chefs de service responsables  , de bon pères de famille ou conjoints.

Une grande majorité de leurs femmes ou compagnes semblent être des complices veules parfois   passives, souvent actives déterminées . C’est ce que j’avais commencé à constater à St Julien des Landes, à Paris XV et  à Vannes. 

Dans le dernier billet mis en ligne sur  https://lezarceleurs.blogspot.com/2019/09/criminalite-misogyne-en-bande-organisee.html  , on note  que les salauds sadiques locaux communiquent, ici,  par Talkie Walkie,  en essayant de ne pas laisser de trace par des portables repérables. 

Les deux tirs présentés   en exemple  ci-dessous  et enregistrés  par EEG , et détecteurs, pendant la nuit du 11 au 12 septembre 2019 sont d’intensité moyenne . 

La détection présentée montre des densités de puissance   de RF qui semblent faibles. Mais , il faut se souvenir que c’est le choc brutal et fulgurant de la pulsation qui produit la souffrance du cerveau. 

Une densité de puissance élevée, comme à Lanester , à Paris XV, à Vannes, etc … « brûlera  » ,  et « sclérosera » le cerveau ,  provoquant  en  plus des fuites de calcium responsables de la confusion mentale.

Sur les images présentées ci-après , la souffrance  , par chocs  électriques et bruits dans le cerveau ,  est représentée par la masse compacte verte d’une  décharge électrique fulgurante dans le cerveau .

Les bruits dans le cerveau sont expliqués par les spécialistes,  majoritairement ,  par un phénomène de thermo-dilatation. 

L’ AVC volontairement provoqué est probable à chaque déflagration due à  la volonté sadique de  torture cachée par énergie dirigée .

La dernière image de chacune des deux séries montre en rouge l’embrasement électrique des neurones affolés par les tirs , et l’endroit  de la souffrance ressentie. 

Les valeurs   indiquées en  𝝁V pour chacun de ses deux tirs sont un complément d’information sur l’embrasement électrique au niveau de chaque électrode  de l’EEG et dans les différentes gammes de fréquence du cerveau. 

Dans cette même nuit, certains des tirs  épouvantablement  douloureux avaient provoqué des décharges électriques de plus de 300.000 𝝁V .

Pour montrer, en complément , le niveau de haine et de  bêtise  incommensurables des misogynes  en bande organisée  de cet endroit aussi, j’aurais pu ajouter les photos des merdes de chien que le voisin d’à côté vient déposer pendant la nuit sur la pelouse . 

La photo  de la lampe solaire brisée d’un coup de pied ( lezarceleurs),  à l’arrière de la maison, dans l’endroit censé être un des  plus privatifs, montre  amplement la volonté de viol symbolique de l’intimité de la cible par  ces individus, jeunes et vieux,  capables de n’importe quoi.

à 2h12

En jaune la fréquence . En bleu la densité de puissance

et

2h16

et

et

 

Publicités

HCE – un crime parfait

30 Août

Cette traduction libre, rapide , sans autorisation est celle d’un commentaire sur un bouquin de 2016 et édité à compte d’auteur. 

L’original est à : 

Book review: A “Perfect” Crime

L’introduction précise : 

La généralisation de la surveillance a entrainé un mouvement mondial de réaction de personnes déterminées à se défendre de ce qu’elles présentent comme une traque continuelle  avec manipulation.  Le livre commenté mentionne cette situation décrite par un australien.

Le commentateur est Bill Rowlings , représentant  du Mouvement des droits civils australiens 

https://www.australianoftheyear.org.au/honour-roll/?view=fullView&recipientID=262

 

Dans le secteur des libertés et des droits, vous entendez beaucoup parler de « dérangés » (Nutters ).

Au cours des deux dernières années, un individu habitant   Perth nous a envoyé des courriels qui disaient qu’il était systématiquement harcelé tout le temps  par des agents de surveillance  et harcelé au téléphone jour et nuit, ce qui perturbait  son sommeil.

Comment puis-je savoir, d’un  bout du continent à l’autre, si ce qu’il dit est vrai ou s’il est un «taré»?

Si cela est vrai, que peut faire un défenseur des libertés civiles ? Il pourrait y avoir de vraies personnes envahissant sa vie privée, mais nous avons peu de réponse  pénale contre quiconque le fait subrepticement, sans contact physique, et  sans aucun délit   d’atteinte à la vie privée,  pour pouvoir poursuivre une personne au civil, même si vous pouvez l’identifier. Quel que soit le type de réparation envisagé, vous devez convaincre un tribunal, sur la base de preuves, généralement obtenues  de la police. Mais comment la police peut-elle attraper des gens que vous  ne pouvez  ni voir ni entendre?

Pour ce qui est des preuves irréfutables, il y a peu de  gens  qui soient généralement capables d’en fournir,  que ce soit à moi ou à des  policiers , à des politiciens ou à des médiateurs, ni à aucune des dizaines de personnes et de corps constitués  fréquemment approchés par les harcelés pour tenter de trouver quelque aide ou réaction  sur ce sujet.  

Comment prouver que vous avez entendu des voix la nuit  et que personne d’autre n’en entend ? Comment  pouvez-vous photographier des personnes  à l’ extérieur de votre maison,  dans le noir , alors que  les voisins ne voient  rien,  ni personne ? Comment  pouvez-vous enregistrer  les sons que vous  seul entendez ?

Un jour, tout récemment, j’ai répondu à un individu  de Perth pour la cinquième fois et lui ai suggéré de s’adjoindre une aide psychologique pour faire face à cette  perception d’être surveillé ou traqué. Qu’il soit réel  ou non, le problème le tracasse : il le perçoit et un psychologue pourrait peut-être l’aider à gérer cette perception, réelle ou non, ai-je suggéré. Cette  suggestion qui a traversé le continent a bien sûr échoué comme un ballon en plomb essayant de voler contre  le vent d’est en ouest,  à travers l’Australie.

Et voilà que  dès le lendemain, de manière complètement inattendue , un bouquin expédié par courrier m’est arrivé  sur ce même sujet , écrit par quelqu’un qui habite  à  environ  20 km de  chez moi,  à l’est du continent.

Le titre de ce libre  « Un crime parfait «  racontait des anecdotes en tous points semblables à celle de l’individu de Perth .

Ce livre de 256 pages, publié à compte d’auteur , était de Mr Sneider et relatait ce que l’auteur désignait comme «  un témoignage de victime à la première personne , sur le harcèlement en bandes organisées en Australie «

Il précisait qu’il y parle d’une :

«Activité criminelle bien organisée et bien planifiée… avec un financement apparemment illimité pour mener des attaques presque nocturnes pendant plus de 6 ans sur un citoyen innocent et  respectueux de la loi.»

Il a également déclaré qu’il y avait des rapports dans le monde entier sur ce type d’activité criminelle et que la preuve documentée de son existence ailleurs dans le monde,  était abondante. M. Sneider, un Américain-Australien, a déclaré qu’il existait plusieurs « types   de surveillance » – un travail pour lequel il a vu des publicités en ligne – dans son cas:

«Plusieurs auteurs et groupes  d’agresseurs et  des rotations de groupes  d’agresseurs même au cours de la même nuit, ou encore de la semaine, du mois ou de l’année, ».

Pour le moment , je suis enclin à être un peu sceptique quant à toute cette attention sur un  homme « innocent » , ce que M. Sneider dit être: 

J’ai lu quelque part qu’il en coûterait  environ 2m de dollars /an à l’AFP ou à ASIO pour mettre en place une surveillance H/24 sur un citoyen australien; ce qui fait penser qu’une telle surveillance par des espions supposerait que la cible soit d’une réelle importance.

Et encore , il se peut que ce coût de surveillance, n’inclut pas l’utilisation de haute technologie, d’appareils  de type militaire électronique , ultrasonique , et qui permettent des attaques à distance avec garantie  de relative impunité et d’efficacité et tels que Mr Sneider croit qu’on  les utilise contre lui.

Cette technologie inclurait également l’usage de neurophones ou d’appareils produisant des voix dans  le crâne , mais aussi  des «armes et équipements  électroniques de projection sonore à micro-ondes , en particulier dans les  attaques destinées à la  privation de sommeil»

A cela s’ajouteraient des scanners à micro-ondes et des radars pour voir à l’intérieur de la maison de Mr Sneider

De toute évidence, les nuits dans la région de Belconnen, dans le nord de Canberra – un lieu habituellement supposé calme  comme un dodo à  la nuit tombée – sont pleines d’activité… mais seul M. Sneider en fait l’expérience. Il reconnaît que:

«… Mes voisins ne sont pas au courant de l’existence d’ un harcèlement criminel en bandes organisées  dans notre quartier. Il n’y a donc pas de «témoins oculaires» à l’appui des activités criminelles ou des observations de l’ auteur. ».

Je pourrais continuer encore et encore à répéter les affirmations de M. Sneider: il le fait pour 240 pages supplémentaires, qui comprennent environ 150 pages de son journal personnel.  

Il  y reconnaît  encore l’impossibilité de faire prospérer une plainte au pénal auprès du tribunal local. 

Et ce : 

«… En raison de la quasi-impossibilité de prouver avec précision qui, parmi les nombreux délinquants opérant en équipes, avec rotations d’équipes  et utilisation d’appareils de guerre électronique avancés, est la personne qui a  ainsi enfreint les lois interdisant le harcèlement criminel, qui a proféré des menaces de mort  ou encore qui a menacé d’infliger des  lésions corporelles graves ».

M. Sneider appelle ce qu’il a vécu un crime « ciblé »,

« Il est presque impossible ou irréalisable de prouver qui sont exactement les auteurs de ces crimes, cela équivaut à ce qui est largement reconnu comme un crime » parfait « ou insoluble ».

Le point le plus intéressant, cependant, est la description d’un voyage aux États-Unis pour rendre visite à son père mourant en 2003. Il admet être «naïf».

«J’avais beaucoup de bagages et dans certains de ces sacs, il y avait des outils en métaux lourds, du matériel photographique, du matériel électrique et des fils de compteurs, de longues baguettes de soudage spéciales enroulées dans les sacs, des disquettes, du matériel informatique, etc. Je ne me suis pas rendu compte que l’Autorité de la sécurité des transports pourrait être vraiment effrayée par certaines des choses apparaissant sur les rayons X dans les bagages de quelqu’un venant d’un pays étranger…  »

Et c’est avec cela qu’a commencé une altercation  avec une employée  du service de sécurité  ( Transportation Security Authority)  à l’aéroport. Une fois aux États-Unis, il s’était  dirigé vers sa réservation dans un motel de Las Vegas où il venait d’arriver  et où se tenait – à son insu –  une convention de musulmans.

M. Sneider pense que l’employée de la sécurité  de l’aéroport l’a «signalé» sur la liste de surveillance à la frontière américaine. Ou peut-être avait-il été  inscrit sur une liste « à surveiller » parce qu’il avait envoyé un message chez lui à propos de la petite voiture bon marché qu’il avait louée, l’appelant « bomblet »  à la manière australienne de parler. 

À partir de ce moment-là et jusqu’à onze ans plus tard, M. Sneider a déclaré avoir été victime de harcèlement criminel en bandes organisées, terme que je n’avais pas encore entendu avant la publication du livre de M. Sneider. Mais, selon CBS Atlanta, il y aurait  apparemment une communauté mondiale de harceleurs  de ce type , en train de proliférer – les stalkees –

Une  autre vaste communauté en ligne s’est lancée dans la lutte contre ce qu’elle appelle le «harcèlement criminel», avec la diffusion de milliers de sites Web, de vidéos et d’événements organisés pour ( par)  les adhérents   du mouvement. Ceux qui croient qu’il existe des «harceleurs en bandes organisées » existent publiquement et expriment ouvertement  leur inquiétude quant à l’existence d’une forme systématique de poursuite physique et électronique d’individus «ciblés»  et menée par des entités gouvernementales et des entreprises.

Le vocabulaire varié comprend: «individu ciblé ou TI, harcèlement électronique et contrôle de l’esprit (ESMC), harcèlement criminel en réseau ,   harcèlement criminel multiple ou traqueurs multiples, harcèlement criminel organisé, harcèlement criminel de vengeance, harcèlement criminel  de surveillance, harcèlement en groupe, harcèlement criminel de provocation , et « gas lighting » terme tiré du film , surveillance orwellienne , agent,  harcèlement criminel, harcèlement criminel, harcèlement criminel, harcèlement criminel film « Gaslight »), gestionnaire de la surveillance orwellienne (« 1984 »),  allégation de comportement déviant,  campagnes de bruit,  psychotronique, théâtre de rue,  et encerclement.  »

 http://tinyurl.com/ou47p7y

Ce n’est  sans doute pas pour rien que j’avais  évité  ce sujet jusqu’à présent , car j’avais vu le film effrayant « Gaslight « , dans mon enfance et je n’avais  plus jamais été pareil depuis. Cependant, les personnes qui aiment les histoires « bizarres « ,  qui aiment les romans noirs  et qui n’ont aucune difficulté à s’endormir le soir ,  pourraient vouloir acquérir un exemplaire de « Un crime » parfait « .

Le récit de M. Sneider est-il vrai? Je ne peux pas le dire, mais je garde l’esprit ouvert, parce que…

« Il y a plus de choses dans le ciel et la terre, Horace, que ce qu’on croit… » ( Hamlet ( 1.5.167-8)   de Hamlet à Horace . … Et cela avait été énoncé bien  avant les téléphones mobiles, les appareils électroniques sophistiqués, et les logiciels espions.

DÉTAILS: ’Un« crime parfait » est publié aux éditions de poche et ebooks par xlibris.com Bloomington IN USA. Il est disponible sur Angusrobertson.com.au (44,99 $), bookworld.com.au, bookdepository.com.au, fishpond.com.au, etc.

ISBN de poche 978-15035-9446-2 ISBN ebook: 978-15035-0446-9

* Bill Rowlings is CEO of Civil Liberties Australia.

Le harcèlement criminel présenté en BD

20 Août

Trois séries de mini-bandes dessinées ont été proposées au public par ELEANOR WHITE, pour faire connaître le harcèlement criminel en réseau et ses diverses méthodes ou modalités. 

Elles se trouvent en anglais à : 

http://tinet.nl/public/browse-online/raven1-eleanor-white/targ.htm

 La présentation par Eleanor WHITE précise : 

 » Cette page  présente une collection de bandes dessinées sur un personnage appelé « Targ », qui est   une cible de harcèlement criminel organisé. (Note: Certains utilisent le terme « harcèlement criminel » pour décrire ce système d’exploitation.) Le but est d’éduquer le public sur ce crime relativement nouveau (commencé dans la seconde moitié des années 1900), dans l’espoir que la sensibilisation du public puisse aider à obtenir des solutions judiciaires  et que cette forme de criminalité  soit prise au sérieux.  « 

Ces bandes dessinées ont été créées à l’adresse suivante: http://www.bitstrips.com. 

Les visiteurs de cette page doivent comprendre que les conditions d’utilisation de bitstrips.com interdisent l’utilisation commerciale de ces bandes.

TARG  raconte le CIBLAGE , qui est une forme de criminalité en plein développement et que l’on appelle indifféremment  harcèlement en bande organisée ou harcèlement  criminel en réseau 

Ce type de harcèlement est  largement ignoré par les systèmes judiciaires et ne fait pas l’objet d’ une information publique . 

L’auteure espère , qu’un jour, TARG sera entendu par la justice.

Privation de sommeil – dégradations dans la maison et au boulot- mise à l’écart par le voisinage

BOP

Cela fait trois semaines que quelqu’un balance une balle de tennis contre mon mur. Qu’est ce qui se passe ? 

Et pourquoi m’ est-il impossible de me rendormir ?

Mon travail a été salopé pendant la nuit. Parfois, c’est ma chaise qui est cassée.

Même mes voisins se conduisent soudain comme si j’étais une sorte de délinquant sexuel !

2

Une femme  lance un crachat à TARG. TARG essaie de trouver des raisons à ce type de harcèlement. .

Bonjour 

crachat  

crachat ! 

Mais qu’est ce qui se passe ? L’autre jour  , j’avais eu droit à « pédophile « !

Mes anciens voisins   se mettent à courir chez eux e à claquer les portes quand je passe.

Quelqu’un  accumule des saletés dans mon jardin, mon courrier est jeté /éparpillé, mes voisins en face, se mettent à souffler des feuilles mortes alors qu’il n’y en a aucune .

Quand est- ce que  tout ça a bien pu commencer ?

Il y a environ six mois. Pourtant,  je ne me souviens de rien de précis qui puisse expliquer ça.

Targ ,  fait partie de ces  + ou – 70% de cibles , pour qui il est impossible de trouver une explication à ce phénomène de ciblage.

3

REVEIL forcé, à exactement la même heure chaque nuit . Le LIDA est utilisé en mode privation de sommeil

Clignement des yeux 

2 heures du matin à la seconde près.

Et 3 heures du mat. à la seconde près  et 4. heures du mat. pareil.

Et ça dure depuis des mois. 

Et le toubib ne trouve strictement rien d’anormal. Rien du tout.

TARG ne connait pas la technologie du LIDA

Le LIDA est un  vieil appareil médical de plus de cinquante ans . C’est un transmetteur d’ondes radio qui avait une fonction sédative , sans médication.

Et si on augmente   la puissance de ses pulsations , on a là  un  bon moyen de vous priver de sommeil sans bruit  !  à travers les murs !

4

TARG rentre chez lui et trouve son chat avec la tête en moins. La police prétend que c’est lui qui a commis ce crime pour attirer l’attention.

AAAAAGH, mon chat !

Comment quelqu’un peut-il couper la tête d’un animal innocent ?

Quelqu’un a coupé la tête de mon chat et l’a laissé sur le pas de ma porte !

Monsieur, vous avez déjà porté beaucoup de plaintes . Nous pensons Que vous avez pu faire ça pour attirer l’attention sur vous.  Vous devriez consulter un médecin le plus vite possible.

QUOI ?? 

Ceci est réel. La police transforme la plainte en une accusation  contre la victime. 

 

A suivre

Un spécialiste du « syndrome de La Havane » s’intéresse aux individus ciblés par énergie dirigée

15 Juil

Dr Michael Ellis HOFFER est présenté comme un neuro-otologiste ( neuro- oto laringologiste), très apprécié de ses patients, selon le site :

https://doctors.umiamihealth.org/provider/Michael+Ellis+Hoffer/524979

Dr Michael Ellis HOFFER , fait partie du groupe de spécialistes qui a examiné les employés de l’ambassade américaine de Cuba, victimes de symptômes neurologiques, cognitifs et émotionnels présumés dus à une exposition à une énergie d’origine inconnue.

https://www.miamiherald.com/news/nation-world/world/americas/cuba/article222943585.html

Dr Michale HOFFER  a également accepté de recevoir une individue ciblée ( TI)  américaine. 

Cette TI américaine adhérente de PACTS INTL , nous apprend ainsi que Dr HOFFER , est très bien informé de la situation des individus ciblés par l’énergie dirigée, et du matériel employé contre eux . 

Dr HOFFER et son équipe sont même prêts à former des médecins de tous pays pour  les aider à aider les individus ciblés de par le monde. 

Ci-après la lettre  envoyée par PACTS INTL

Lundi 15 juillet 2019

Bonjour à tous.

La plupart d’entre nous connaissent le docteur Michael Hoffer, le médecin qui a examiné les diplomates américains à Cuba avec le «syndrome de La Havane».

Ce soir, nous entendrons enfin un TI qui est allé le voir.

Jax l’a trouvé extrêmement informé sur nos problèmes, y compris l’armement. Elle indique également que son personnel et lui-même sont disposés à examiner davantage de TI  et qu’il pourrait même former des médecins du monde entier sur la manière d’aider tout particulièrement les individus ciblés par énergie dirigée.  

Nous souhaitons que   d’autres TIs prennent contact avec son équipe  pour pouvoir commencer à mettre en place  un réseau de médecins spécialisés , susceptibles de venir en aide à la communauté des individus ciblés (TI)  i

Cela permettrait aussi  d’accréditer notre ciblage auprès du personnel médical, puis auprès de la population en général.

 Je suis Jax Domnitz, jax@langineers.com,  et je vous propose de me contacter pour joindre le Dr HOFFER . Il suffira de me donner  votre nom, votre numéro de téléphone,  le nom votre ville et votre état, ainsi que votre type d’assurance. pour que je puisse vous dire  comment obtenir un rendez-vous. Je donnerai des informations à tous ceux qui sont ABSOLUMENT SURS  d’aller consulter  le Dr Hoffer; Il ne s’agit pas ici d’ un voeu pieux.Ce spécialiste a la capacité réelle de … nous aider à éradiquer les DEW . Cs serait un très bon premier pas. « 

Gangstalkers- fake Google guys – un leurre d’Orange ?

3 Juin

 

L’arrêt total des communications ( téléphone et internet)  par la box Orange ne suffisait pas aux harceleurs de cette histoire qui ne reculent devant aune imbécilité supplémentaire. 

Cette fois, les harceleurs se faisaient passer pour Google . Et ce n’était pas nouveau. 

Google offre  des messageries et blogs gratuits. En  contre partie , elle note dans ses conditions générales ses droits à pomper  toutes informations , et à gaver le client des pubs et infos qui rapporteront de l’argent. 

Les messageries et blogs offerts par Google, sont mobiles. Ils ne dépendant ni d’un appareil, ni d’une ligne de téléphone dédiée . Ils sont utilisables dans le monde entier. 

Obligé par des législations locales, Google, donne des avis et conseils   généraux de sécurité à ses clients . Si besoin. 

En aucun cas Google ne bloque une connexion au prétexte qu’il ne reconnaîtrait pas son client…ou l’ordinateur de son client .. qu’il ne connaît d’ailleurs pas. Au mieux, il avise  le client d’une connexion inhabituelle à telle heure dans tel pays.…

Les harceleurs d’Orange ou par Orange qui surveillaient mes connexions et détournaient mes messageries avec la ligne dédiée, s’étaient privés de ces petits avantages, en coupant la ligne. 

Leur toute puissance à tout savoir avant les autres était tarie. 

Il restait à empêcher des connexions de lieux publics  plus difficiles à contrôler tout le temps, pour éviter les publications de billets qui déplaisent et pourrir la vie de la cible (moi). 

Alors …… l’accès à mes blogs m’avait été  interdit comme ceci , pour … des risques associés à leur contenu : 

 et

 

QUELS RISQUES ?

Le risque de comprendre ce qu’est le harcèlement en réseau, comment il fonctionne  ? . Le risque de connaître  quels  en sont les acteurs cachés et efficaces  dans toutes les strates  de la société  française ? 

Pour que la manigance soit  totalement efficace , il fallait  aussi que les messageries qui  donnent accès aux blogs soient bloquées. Et elles l’avaient toutes été ,  au prix d’une imbécilité supplémentaire des harceleurs qui consistait à  me demander une adresse email pour envoyer un code de validation censé débloquer l’ensemble. 

Sachant qu’aucune adresse de messagerie  gmail ne m’est accessible j’avais envoyé ceci : 

autre@harceleurs.com

 

Les super-ordinateurs de Google, censés connaitre toutes les adresses gmail  du monde et même  (selon mes hackers)  les ordinateurs habituels qu’utilisent les clients  de ces adresses ,  auraient bien sûr  du refuser cette adresse comme inexistante. Une information /retour en général immédiate. 

Mais, les hackers de cette histoire  , peu soucieux de vraisemblance  avaient continué  , et avaient répondu ceci ci-dessus   ( « nous avons envoyé un code de validation à l’adresse email  autre@harceleurs.com), pour une marrade généralisée.

 

La clique des franc-maçons du tribunal

1 Avr

Plusieurs lecteurs ont interrogé ce blog sur la clique des franc-maçons du tribunal des Sables d’Olonne  (85)

Le nom de Catherine BARRAT , magistrate,  a été renseigné 8 fois.

Le nom de Cédric VINCENT , huissier de justice , improprement désigné Patrick, a été renseigné  5 fois

Le nom de Thomas ROUBERT , avocat au barreau de la Roche sur Yon et membre de l’Ordre des Avocats a été renseigné seulement une fois. Pourtant il est le grand organisateur de  cette situation   impensable .

Catherine BARRAT, est une harceleure sans nuance. Elle   pourrait être considérée comme une « cousine Nancy » tout comme Carine HALLEY  , magistrate du parquet, et  Hervé DEVRARD,  avocat général à Poitiers . 

 Le rôle d’une « cousine Nancy » dans un système de type  mafieux est explicité dans le témoignage d’une harceleure repentie à :

https://etouffoir.blogspot.com/2018/10/harcelement-criminel-global-un.html ( l’organisation)

Dans ce témoignage d’une harceleure, le terme de  « cousine Nancy « est plutôt réservé à des policiers.

La fonction d’une « cousine Nancy » consiste , en utilisant sa qualité officielle, à couvrir ou repêcher, un membre du réseau qui s’est empêtré dans une situation scabreuse.

 Pour compliquer  cette (ma)  situation, Cédric VINCENT s’était conduit en escroc en prenant une décision de justice , sans en avoir le droit ou la possibilité. Il avait, tout seul, décidé de se servir dans mon compte bancaire et déterminé seul le montant qu’il allait s’octroyer.

Par une décision de justice inique, Catherine BARRAT lui avait donné raison à postériori. Et Carine HALLEY , aussi.

L’avocat général de Poitiers, dont l’avis n’était pas sollicité , avait écrit qu’il était d’accord avec Carine HALLEY.

Thomas ROUBERT , avocat du cabinet de son papa, est spécialiste de l’immobilier. Il défendait, l’indéfendable : une propriétaire , Isabelle BLAINEAU,  qui n’était pas bailleure  de son bien, mais qui estait en justice en se prétendant bailleure du dit bien. 

T. ROUBERT , ne pouvait pas l’ignorer. Et sinon, il devrait changer de métier et faire du théâtre . Il y est en effet possible de déclamer des inepties sans se ridiculiser puisqu’elles sont celles de quelqu’un d’autre. Mais face à ses pairs  qui vont lui arranger son affaire, un FM ne se sent pas ridicule.

Pour gagner son procès, c’est à dire m’éjecter de mon appartement loué, T. ROUBERT avait utilisé une méthode habituelle de ce milieu :  le  copinage de loge.

Pour cela , il s’était contenté de

1° transmettre son ordre d’éviction  immédiat à la juge  obéissante Catherine BARRAT, pour qu’elle en fasse une décision de justice 

2° obtenir  ensuite cet ordre d’éviction  officiel (  d’apparence politique)  d’un copain de la préfecture, remplaçant  temporaire du préfet en titre qui s’était barré

3° utiliser Cédric VINCENT pour que cela me coûte un maximum

4° utiliser une nouvelle fois Catherine BARRAT pour  décider d’accepter officiellement  la fausse facture de Cédric VINCENT 

https://etouffoir.blogspot.com/2017/09/monsieur-vincent.html

Thomas ROUBERT, Catherine BARRAT, Cédric VINCENT avaient sciemment  fabriqué une escroquerie au jugement , une faute gravissime pour des professionnels de la justice. 

Carine HALLEY, procureure de la République ,  les avait TOUS couverts. Elle était  ainsi complice d’une faute gravissime contre son institution et complice de l’escroquerie de Cédric VINCENT.

L’avocat général de Poitiers,  présumé défenseur de la société, et « cousine Nancy » de l’étage supérieur ,  avait mis son grain de sel , pour couvrir Carine HALLEY.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2018/12/29/cible-de-hcg-sans-droits-constitutionnels-un-avocat-general-francais-le-confirme/

Les magistrat(e)s de cette histoire , font régresser les droits des victimes et des femmes.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2018/08/08/une-facture-a-15-000-euros-pour-la-victime-de-carine-halley/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2018/08/03/la-honte-de-la-justice-francaise/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2018/08/02/justice-de-par-pour-maffieux-et-franc-macons/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2018/03/05/7802/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/11/14/abus-de-pouvoir-harcelement-en-reseau/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/09/04/a-la-rue-pour-memoire/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/05/23/expulsion-lettre-a-madame-blaineau/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/05/22/obliger-a-faire-et-empecher-de-faire/ ( T.Roubert)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/05/11/vengeance-de-magistrat/ ( Bret et Lafaye)

https://etouffoir.blogspot.com/2017/10/faussaires-et-escrocs-resume.html (C Barrat , C.Vincent, T. Roubert)

https://etouffoir.blogspot.com/2017/10/harcelement-au-tgi-des-sables-dolonne-85.html

https://etouffoir.blogspot.com/2017/09/monsieur-vincent.html

https://etouffoir.blogspot.com/2017/09/le-pipelet-harcelement-en-reseau.html

https://etouffoir.blogspot.com/2017/07/lettre-dune-sdf-me-vincent-huissier-de.html

https://etouffoir.blogspot.com/2017/07/deux-pantins-et-un-pion.html (C. Barrat)

https://etouffoir.blogspot.com/2017/06/expulsion-par-monsieur-niquet.html

https://etouffoir.blogspot.com/2017/05/france-2017-les-etouffeurs-de-femmes.html (M.  Bret et G. Lafaye)

https://etouffoir.blogspot.com/2018/11/violences-par-des-femmes-contre-une.html

https://etouffoir.blogspot.com/2018/10/lamer-dessous-des-decisions-de-justice.html ( le réseau schéma)

Les lecteurs  intéressés par la clique des franc-maçons qui étouffent les affaires qui les gênent, sans qu’existe aucun contre-pouvoir local, n’ont pas interrogé sur le maire de la ville et le ventru commissaire de police

https://lesharceleurs.wordpress.com/2018/06/22/un-maire-ne-devrait-pas-ecrire-ca/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2018/05/14/harcelement-cache-par-un-commissaire-de-police/

 

Torture électronique et escroqueries

10 Avr

 

Tout le monde sait que le micro-ondage du cerveau rend dingo et peut être très utilisé par des dominants criminels et/ou des escrocs criminels pour arriver à leurs fins .

Les fonctionnaires d’Etat chargés de prendre des plaintes mentionnant une utilisation criminelle de ce phénomène et qui prétendraient n’en rien savoir , sont au moins pire, de mauvais comédiens, mais souvent , et malheureusement, des complices actifs.

Leur habituelle réponse stéréotypée qui nie le phénomène sans s’ y intéresser ou sans interroger , et rapportée par de nombreuses cibles, n’est ni professionnelle, ni respectueuse, ni vraisemblable, ni maline .

Ce type de réaction est, bien sûr, seulement destiné à se débarrasser d’ une victime qui se plaint , en la présentant en attardée superstitieuse ou en dérangée, pour au final, ne rien faire pour que cela s’arrête et qu’elle soit protégée. Il se trouve que 70 % des victimes sont des femmes.

Une allusion au micro-ondage du cerveau destiné à semer la confusion chez des témoins avait été notée dans la littérature policière américaine dès 2009.
Cette évidence du micro-ondage invalidant était proposée dans ce RomPol  sous forme de boutade dans la bouche d’une procureure ( Marie Lou Baker) de San Diego – Californie , s’étonnant de propos suspects de témoin et obtenus par des interrogatoires biaisés.

Dans cette mienne histoire de harcèlement électronique , je fais volontiers la différence entre :


le contrôle mental par micro-ondage criminel , V2K et privation de sommeil à des fins d’ 1 escroquerie particulière et ciblée, et
la sadique et bestiale torture électronique , plaisir de psychopathes accros qui cherchent ou provoquent toute situation ou réaction pour pouvoir continuer avec un prétexte, et aider n’importe qui pour des escroqueries tous azimuts .

Faire déménager une victime, en la torturant par voie électronique, avec le concours des collabos de voisinage relève de cette deuxième partie.

Les spécialistes reconnus du harcèlement électronique présentent souvent ce phénomène global comme une mise à mort sociétale et/ou physique, cachée. Cette mise à mort * (3)  souvent lente est provoquée par des éléments extérieurs manipulés ou programmés (signaux) , eux aussi cachés et impossibles à prouver ou à faire trouver , pour cause de rejet a-priori de la plainte de la victime par des représentants de l’Etat . Complices passifs de crime.

Ce ne sont pas les articles de loi qui manquent pour punir les criminels du harcèlement électronique.
Dans notre phallocratie française déguisée en démocratie, seule manque la prise en considération du phénomène dont profitent des criminels/gougnafiers/escrocs en bandes organisées , qui s’attaquent à des personnes préalablement isolées par tous moyens connus de harcèlement.

L’argent facile par captation d’héritage ou de biens , déguisée sous un montage aux apparences légales parce qu’ aidé par un ou des magistrats et des juristes marrons est un classique.

En reprenant l’idée du harcèlement électronique /mort lente , on peut rappeler ici les éléments habituels connus de tout crime par élimination programmées, progressive , ou violente :
– l’argent ( facile )
– le sexe ( désir ou vengeance)
– la folie ( déviants, pervers , sadiques , psychopathes)

Personne ne peut plus maintenant ignorer que le micro-ondage caché du cerveau avec V2K entraine la confusion mentale , la perte de repères et de mémoire. Il simule la folie et permet de prétendre à la folie de la victime pour l’éliminer, l’escroquer , la mettre sous tutelle……….

Ma prétendue folie était prévue à un moment X, dans cette histoire somme toute banale. Ce qui m’avait été annoncé par un notaire en ces termes «  ils vont vous rendre folle «  * (1). Et c’est la bande à frérot qui s’y était collé, et avec une minutieuse préparation et ,  sans doute,  bien en amont du moment X .

« Ton frère est une ordure » m’avait déclaré cet ami d’enfance et aussi Chevalier de la Légion d’Honneur » quand le montage d’une captation d’héritage par mon greedy frérot était devenue évident.
«  Oui. Mais cinquante fois moins que l’amant de sa femme  »

Les deux hommes, le pigeon et l’amant, étaient copains et collègues de travail. Employés de l’armée. La dame   qui les fascinaient tant , était , aux dires du 1er mari d’icelle , une perverse jusqu’au trognon, fabricatrice  ( faiseuse) de « fake news »
Elle voulait ce que j’avais et l’amant le lui avait promis. La lune en plus.

L’égo boursouflé de l’ autoritaire amant coinçait dans l’embrasure des portes. Il était conseiller municipal d’une petite bourgade du Maine et loire et hyper-actif dans tous les réseaux crapuleux possibles. Ce qui incluait un grand nombre de ripoux en marge de l’ armée , de la gendarmerie, et de la police , disponibles pour des coups de main cachés sous la fonction. Aïe.

Selon l’ex de la femme , c’était là le réseau que je devais le plus redouter.
Les exemples d’exactions déléguées à des sous-réseaux et qu’il avançait, m’étaient connus et familiers depuis longtemps : violations, dégradations, vols de documents , rumeurs, et …. plaintes classées ou détournées ……

Pour me faire passer pour folle et me rendre folle , après m’avoir éjectée par manigances de deux appartements et d’une maison en tant que proprio, ils avaient du intensifier au maximum le micro-ondage avec V2K.
Cette horreur avait été organisée , dans la maison que je louais à Dol de Bretagne ( 35), et dans l’appartement qu’un ami me prêtait à Paris XIV à cette époque, huit jours chaque mois.

A Dol de Bretagne (35)  , les combles de la maison (leblay/lesénéchal) auxquels je n’avais pas accès , avaient été utilisés pour un micro-ondage dément avec V2K.
Les V2K infligés n’y étaient, bien sûr , pas l’oeuvre de Leblay ou Le Sénéchal, vicieux enthousiastes ayant seuls accès aux combles , mais  modestes transporteurs livreurs  de moules, et souvent absents.

Sachant qu’un ex-de la garde républicaine ( Belloin) avait violé mon domicile de Paris XIV et s’en était vanté….. que l’amant de l’épouse du pigeon

  • m’avait harcelée avec une jeep de l’armée
  • avait été trouvé dans ma chambre en train de fouiller dans me affaires , dans une maison où il était  en infraction et où se trouvaient  en plus 3 représentants du droit que l’amant/employé de l’armée/conseiller municipal  bafouait (le droit) avec la suffisance de l’habitude d’un délinquant-employé de l’armée-conseiller municipal-et quoi encore ?  ………..que des gendarmes et  des flics me courraient après en tous lieux pour m’arrêter et me coller des PV …. avec  des gars de la PPP qui inventaient des stationnements irréguliers  à environ  200 euros pièce,  tout compris ……on peut penser, par déduction, que les réseaux ripoux liés à l’armée et aux forces de sécurité ,  étaient entrés en transe et à mes trousses.

A Paris , dans l’appartement prêté , des voisins avaient donné le coup de main . Un micro-ondage intense par l’ex -ingénieur EDF , FM et Chevalier de la Légion d’honneur de l’appartement voisin m’avait laissée sans répit. On pouvait donc ajouter encore comme collaborateurs actifs, une clique de FM criminels .

En 2007 , sous les effets du harcèlement criminel global décrit, j’avais l’air débile et commençais à le devenir.

Les effets du micro-ondage et des V2K ont été largement exposés dans ces blogs . *(2)
Les micro-ondes et V2K , armes par destination et employés ici, étaient utilisées pour soumettre une personne afin de tout lui voler , et de la faire disparaître sans bruit du même coup. L’origine bicéphale de cette situation criminelle était partagée entre Paris et les Pays de Loire.

La torture électronique est comprise , ici, comme une étape supplémentaire dans la cruauté et la barbarie, pour détruire un cerveau qui s’obstine à fonctionner par à-coups, malgré tout.

Cette torture électronique est basée sur des propulsions violentes d’énergie de toutes sortes ( RF, ultrasons, sons, laser ) qui n’ont jamais cessées à ce jour , en dépit de plaintes multiples. Ces attaques par énergie dirigée réussissent à viser et atteindre le cerveau à l’intérieur de la boite crânienne, par choix  et amplification des fréquences destinataires, ou capacité du signal à pénétrer les os, ou les faire vibrer.

Le cerveau attaqué directement,  n’a aucun organe auquel se plaindre .
D’habitude , c’est lui , le cerveau centralisateur  d’informations et réactions , qui prévient , gère ou essaie de gérer, un problème , quand il reçoit une plainte d’un organe en souffrance ou faire face à une situation inhabituelle.

Dans ce contexte entretenu , les escrocs profiteurs de la criminalité protégée par des maires et des représentants de l’Etat , pullulent : hôteliers , agents immobiliers , syndics qui refusent d’intervenir, propriétaires de biens qui manigancent pour voler la caution (Colette COUVIDAT) , autres qui louent des biens impropres à leur usage et prennent des airs d’ingénue  ( I Blaineau) , con cessionnaires automobiles qui sur-facturent et procèdent par amalgame (BAUDRY-FORD) ……

La première forme d’ escroquerie des propriétaires qui ont été informé de l’existence de la torture électronique à l’intérieur de l’appartement loué et qui n’ont pas pris toutes les mesures à leur disposition pour la faire cesser, consiste à exiger et encaisser l’argent d’une location pour ce bien non conforme aux exigences de la loi en la matière.
Certains défient la loi et trompent les juges pour le faire ( I.Blaineau)
Les propriétaires font, ainsi, payer à la victime la location d’un lieu de torture appelé appartement.
Ce propriétaires sont en plus passibles de non assistance à personne en danger au même titre que les représentants de la loi ou de la sécurité , qui refusent ou rejettent les plaintes sans investigation et créent les conditions de la continuité de cette torture.

La deuxième forme d’escroquerie des propriétaires existe grâce à une manigance du réseau crapulo-criminel .
Pour récompenser le propriétaire de sa complicité active ou passive en participant ou en ne dénonçant pas le harcèlement électronique , le réseau active ses pions pour que le vol de la caution du loyer devienne une rétribution du propriétaire. Aux frais de la victime.

C’est ce que m’avait expliqué le fanfaron Leblay à Dol de Bretagne (35) mais qui n’avait pas réussi son coup de vol de caution , mal préparé.

L’avide Colette COUVIDAT à Saint Julien des Landes (85) , avait assisté à une dégradation d’un radiateur de sa maison par M Suteau pendant que nous faisions l’état des lieux. Elle n’avait pas bronché. Ni noté le fait.

Par la suite, elle ne montrera ni sens des responsabilités face à ma torture électronique dont elle était informée, ni respect de la loi sur la location d’un logement décent , ni aucun état d’âme d’aucune sorte.

Elle s’était tout juste comportée comme une sorte de matone sadique . La rapacité , en plus.
Car elle montera un chantier , avec ses copains de la résidence, pour voler et garder ma caution sous des apparences légales.

Cet endroit où je n’avais guère eu l’occasion de me poser et encore moins de me reposer avait été une rapide et violente descente en enfer
– les rafales de micro-ondes venaient de la maison à ma gauche, occupée par l’ex-contre-amiral POITEVIN
le chauffage par micro-ondes ( mur thermique ) était l’oeuvre de SUTEAU , dans la maison à ma droite .
les tirs au laser à travers ma porte -fenêtre, venaient de la maison des deux gays, de l’autre côté de l’allée

Quand j’allais dormir dans ma voiture, un appareil commandé à distance , enclenchait des tirs d’énergie qui cisaillaient le cerveau . Comme en Islande. Comme dans les mobiles homes des différents campings français où je n’avais pas, non plus eu de répit
Comme , ici, au Sextant.

Les escroqueries des commerçants sont à l’avenant , dont celles notamment des hôteliers . A très peu d’exceptions près, ils faisaient payer une chambre qu’ils acceptaient de transformer ou faire transformer en cellule de torture.

L’escroquerie du concessionnaire BAUDRY – FORD est d’une autre nature .
Elle avait été faite à un moment de violences électroniques redoublées. Je tenais tout juste debout , et ne pensais qu’à essayer de dormir sans le pouvoir. A cette époque, même le WiFi à l’intérieur du garage, dans le bureau du commercial, était un vrai supplice pour mon cerveau.
Chez moi, je n’avais pas eu la force de faire des recherches sur les caractéristiques du véhicule ni sur les particularités de l’offre.

Et sciemment ou pas, BAUDRY-FORD avait profité, de ma vulnérabilité entretenue par la torture électronique redoublée.

A l’ époque de mon achat , la marque FORD offrait 3000 euros pour faire venir de nouveaux clients vers la marque , puis les fidéliser. Mais, je ne le savais pas , et Baudry- Ford n’avait rien dit, malgré l’obligation d’information d’un vendeur.
Selon l’article 1110 du Code civil « les règles du droit civil imposent aussi au vendeur une obligation d’information en exigeant sa bonne foi dans la conclusion des contrats. « 

Sur une facture cette déduction porte le nom habituelle de OFFRE COMMERCIALE, comme l’indique cette proposition faite ( ultérieurement) par une marque concurrente .

Par ailleurs, au moment d’une vente , un vendeur de voiture neuve rachète la vieille voiture du client qui sera revendue à un acheteur étranger , ou encore à un ferrailleur qui re-fourguera les pneus neufs , les sièges en cuir et autres pièces en état de fonctionner .
Cela s’appelle une REPRISE de l’ANCIEN VEHICULE ou un RACHAT de VEHICULE . Le montant proposé s’ajoute à l’offre commerciale de la marque , et vient en déduction du coût total. Il n’existe pas d’amalgame possible entre les deux rubriques

 

Chez BAUDRY-FORD , sur ma facture , il existait seulement la rubrique RACHAT de VEHICULE et pour un montant de 2878 euros. Un RACHAT n’est pas une OFFRE COMMERCIALE. Les concessionnaires réglos dissocient ces deux rubriques de présentation de compte. Pas BAUDRY-FORD.

En plus, sur cette facture on trouvait aussi
– un cout pour des tapis de sol à l’avant , mais qui étaient des éléments de série donc non facturables
– un coût pour des tapis de sol à l’arrière , mais qui n’existaient pas

Tout cela avait totalement échappé à mon cerveau endolori, épuisé, et que je contrôlais moins que ne le faisaient mes ennemis.

Quelque temps plus tard, c’est un commercial FORD, ami d’amis, travaillant dans  un garage d’une autre région qui me montrera , document à l’appui, l’offre commerciale FORD de 3000 euros. Il rameutera tous ses collègues à portée de voix pour leur faire apprécier l ‘exploit de BAUDRY-FORD qui m’avait royalement bernée.
BAUDRY-FORD sollicité pour réparer à l’amiable cette escroquerie refusera toute discussion.

La marque FORD, informée, et sollicitée pour récupérer cette situation écrira à BAUDRY-FORD à plusieurs reprises en ma faveur. BAUDRY-FORD l’ enverra paître.

Tout comme il le fera avec moi lorsque je le solliciterai , contre paiement, pour chercher   et enlever le mouchard posé sur l’électronique de ma voiture.

Toutes les situations commerciales pourries de commerçants dissimulateurs ou véreux, pourraient exister indépendamment de situations de torture électronique . Elles sont souvent mises en oeuvre pour gruger des femmes seules ou vulnérables . Une personne non-victime de torture électronique y ferait face de façon appropriée et éventuellement efficace et radicale . En défendant ses intérêts posément ou fougueusement .

C’est ce que peut difficilement faire, ou mal , ou trop tard , ou pas du tout , une victime de torture électronique, épuisée par la privation de sommeil, et par la souffrance .
Son cerveau volontairement handicapé par des criminels solidaires et qui préparent même en amont, ce genre de situation , ne peut pas réagir normalement . Encore moins efficacement.
Les réseaux crapulo-criminels aux trousses de la victime , le savent . Ce sont eux, qui incitent tous ceux qui le peuvent ou le veulent, à voler la victime , pour l’appauvrir encore plus.
Pour aider les escroqueries et les escrocs , les crapulo-criminels qui fabriquent le contexte de torture électronique , accentuent alors sa violence , en intensité et en durée , si besoin.

Parmi les escroqueries intimement dépendantes de / et liées à/ , la torture électronique, une place de choix revient à des médecins , dont la déontologie et la qualité de fonctionnaires , créent obligation de dénoncer un crime rapporté par la victime . Comme les maires.

Mais dans un élan de fraternité et de solidarité criminelle avec leur groupe de copains , certains professionnels de la santé ( mas pas vraiment) préfèrent en profiter pour escroquer la sécurité sociale en enfermant au moyen de subterfuges grotesques et illégaux , les victimes de torture électronique dans des prisons- hôpitaux. Ce qui permet ainsi de discréditer les plaintes ou les témoignages de ces victimes, voire tout simplement de les empêcher .

* (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/10/la-folie-pratique/

  • (3) https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/09/28/rendre-fou-en-appartement-grace-aux-neuro-armes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/12/20/medusa-le-cri-des-micro-ondes-dans-le-cerveau/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/07/04/les-neuro-armes/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2017/02/les-armes-de-la-confusion-fuite-du.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2017/10/36-chandelles-en-27-minutes.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/09/comparaison-de-tirs-dondes.html*

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/harcelement-en-reseau-helicos-motards.html