Archive | octobre, 2016

VOULOIR VIVRE dans la DIGNITÉ

30 Oct

LETTRE OUVERTE à TOUTE PERSONNE

COMPÉTENTE et de BONNE VOLONTÉ

Madame , Monsieur,

Cette revendication  de VIVRE dans la DIGNITÉ, tout aussi légitime que MOURIR DANS LA DIGNITÉ ( association loi 1901) , est en France, officiellement déniée à quelques centaines de personnes victimes de ce que les anglo-saxons appellent le gang stalking et qui a été traduit en français par harcèlement global.

Le très proche  1er novembre 2016, journée d’hommage national à tous les morts , est une occasion de le rappeler, et de redire ce qu’est le harcèlement global de vivants privés d’une vie dans la dignité la plus basique, pourtant garantie par la Constitution et la Convention Européenne des Droits de l’Homme  .

Car, pour lutter contre cette forme de criminalité cachée, il faut également la faire reconnaitre dans ses manifestations physiques et ses implications sanitaires.

Pour cela,  nous , les individus ciblés par cette ignominie qu’est le harcèlement électronique,  sommes en recherche de physiciens et de médecins  courageux qui accepteraient de constater les graves conséquences de ce type de harcèlement tout particulièrement , d’en témoigner et /ou de l’analyser.

L’article http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/04/recherche-de-scientifique-en-phase.html
n’est pas une plaisanterie macabre ou d’un goût douteux. C’est semble-t-il , le seul recours en reconnaissance de ce groupe de français ciblés et abandonnés à son sort par des spécialistes frileux ou plus .

C’est cet appel  pour rencontrer un ou des spécialistes médecins au physiciens , sans rien à perdre,  et qui accepteraient de mettre leurs connaissances et compétences au service d’une cause  à  défendre mais laissée pour le moment aux seules victimes épuisées,  que nous vous demandons  de répercuter à vos proches, amis, parents ou relations,

Pour mémoire ou information

Le harcèlement criminel global se compose du harcèlement criminel  en réseau (HCR) et du harcèlement criminel électronique (HCE).

Le harcèlement criminel en réseau est pratiqué de façon extensive par tous les milieux sociaux-professionnels et le plus souvent , dans le cadre du métier, ou sous couvert d’une qualité  et des moyens  d’action qui y sont liées.

Ce harcèlement  criminel est destinée à montrer ou prouver qu’une personne est dérangée ou folle, et à défaut à faire en sorte qu’elle le devienne ou puisse être diagnostiquée comme telle. Pour cela les pratiquants du harcèlement en réseau utilisent  un corpus de nuisances qu’ils adaptent au cas particulier de leur cible.

Le harcèlement criminel électronique est la forme physique , barbare et violente du harcèlement criminel global.

Le harcèlement criminel électronique , quand il est mis en place en proximité de la victime , consiste à pulser des signaux ( faisceaux de fréquences)  à travers les parois , à partir d’appartements voisins . Ces signaux peuvent porter des micro-ondes, des sons, des sifflements  et  aussi de très basses fréquences qui interfèrent avec celles du cerveau.

Ces signaux  sont pulsés par des appareils programmés pour priver la cible de sommeil dans des souffrances indescriptibles , pour la brûler et  pour détériorer sa santé .

Les auteurs de ce crime sont  alors et souvent des voisins volontaires ou rétribués. Les organisateurs sont leurs correspondants.

Dans l’espoir d’une ou plusieurs réponses de votre part en commentaires pour contact, en cette période de retour aux fondamentaux de la vie de famille , et de la vie tout court

Ce 1er Novembre , justement 

et au retour d’une nuit pénible en voiture et dans le froid, j’avais essayé de me réchauffer dans un lit.

Apparemment le voisin corse du A221 était à l’affût * (1) et le réglage de ses appareils , juste à l’aplomb de mon lit avait donné ceci :

img_9180

puis ceci :

img_9181

et qui donne ceci , vu de plus près

img_9179

et avec de sincères voeux de vacances de Toussaint ensoleillées.

img_9171

  • (1) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/10/les-reglages-du-voisin-corse-du-a221.html

Piqûres d’orteil- vibrations de la cloison nasale – HCE

28 Oct

Les nuits de sommeil en voiture  provoquent des oedèmes des jambes  inférieures et des pieds.
Le siège de l’auto , même allongé au maximum n’est jamais plat. Il y a compression des jambes au niveau du bord du siège, et à la longue gonflement de la partie mal irriguée.

C’est peut-être un moindre mal par rapport à l’ oedème cérébral ou à un monstrueux oedème de la face pour cause de tirs  d’énergie dirigée incessants  dans la tête,  et qui pourrait facilement  amener à  confondre    les « individus ciblés «  avec des ivrognes.

Ce jour, de retour chez moi, après une nuit au froid , en voiture, j’avais eu l’inconscience de m’allonger sur un lit. Ce qui m’avait valu immédiatement ce tir-ci , cadeau vachard de l’occupant du A221, déjà en transe :

img_9149-1er-tir

Puis celui-ci :

img_9150-micro-ondage-2eme

Harnachée de l’EEG , avec un pack de gel de précaution sur le front , j’avais fait face à une aspersion de signaux de reconnaissance, qui s’était terminée par une vive et brève piqûre sur un orteil . Cette piqûre , sensation commune à de nombreux individus ciblés, donnait ceci en images EEG , et qui n’est pas pour une fois, une douleur dans le cerveau mais transmise au cerveau :

img_9132-piqure-orteil

et img_9133-cerveau-piqure-orteil

img_9136-piqure-orteil-dte

img_9134-tableau-piqure-orteil

Et à 8h54, le tir ci-dessous avait provoqué une vibration forcée de la cloison nasale, et qui ressemble, si le bruit existe hors cerveau, à un groignement entre le grognement et le ronflement. Ce bruit, malgré mes essais en ce sens, ne semble pas reproductible .

img_9148-cloison-nasale-detection

L’EEG avait alors traduit cette agression ainsi :

img_9141-cloison-nasale

img_9142-cloison-nasale-cerveaut

img_9144-cloison-nasale-gche

img_9145-cloison-nasale-tableau

Ces informations ne sont qu’indicatives et en plus, propres à ma situation.

Mais elles montrent , plus généralement ,  les souffrances crées artificiellement et engendrées  volontairement par les tirs d’énergie dirigée à distance et à travers les murs..

Elles indiquent aussi et ainsi  les conséquences  graves pour la santé de cette  horreur qu’est le harcèlement criminel électronique en bandes organisés,et laissé  complaisamment aux mains de crétins criminels  connus et acharnés.

Le harcèlement électronique  est un  risque et un danger pour tout le monde.

Ces détections et images montrent bien  que les plaintes de la majorité  des individus ciblés  qui mentionnent des douleurs spécifiques et communes , mais problématiques à prouver, sont fondées .

Harcèlement électronique – le droit de dire – le devoir de dénoncer

23 Oct

la-proscrite-113073996

Copié du blog : http://laproscrite.canalblog.com

Le harcèlement électronique, également nommé harcèlement psychotronique  *(1) dans sa forme plus globale , est constitué d’agissements hostiles et agressifs utilisant des appareils qui fonctionnent grâce à l’électronique .

Un grand nombre de personnes ignorantes de ces termes et donc de ce phénomène caché et par ailleurs violemment maintenu comme tel, l’amalgament à tort au harcèlement téléphonique qui est plus  familier ou à la cyberdélinquance.

Le harcèlement électronique existe depuis plusieurs décades. Il est pratiqué en bandes organisées criminelles, qui agissent le plus souvent en voisinage de la victime .

Le harcèlement électronique vise, par la propulsion de signaux de diverses natures et qui traversent parois ou protections , à détruire une « cible » . Une  » cible » est un être humain désigné, donné, vendu ou proposé comme pouvant être torturé par n’importe qui , jusqu’à l’épuisement , la folie ou le suicide.

Le harcèlement électronique est pratiqué dans le monde entier.

Le harcèlement électronique appartient au domaine de la criminalité , mais sans en faire encore officiellement partie , puisque ne relevant pas encore à ce jour, en France, d’une sanction listée par le code pénal.

Il ne peut donc pas faire l’objet d’une plainte , en tant que tel. Il peut seulement , et sans être nommé pour ne pas risquer de voir la plainte entachée de nullité, relever de plusieurs infractions sanctionnées par le code pénal , la Convention Européenne des Droits de l’Homme, et dont  entre autres :
– l’atteinte à l’intégrité physique et mentale .
– le droit de ne pas subir de torture (par privation de sommeil), article 8 de la Convention et 17 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques

Pour donner suite à une plainte, les pouvoirs publics demandent en général à la victime de prouver la matérialité des faits, et/ou la relation de cause à effets. Compte tenu des conditions de la mise à exécution à distance , à travers les parois , du harcèlement électronique , un grand nombre de « cibles » voient leurs plaintes passer en poubelle à la vitesse V.

Pire , pour se débarrasser des « cibles » certains policiers et certains médecins décident souvent de concert, de sanctionner l’utilisation des termes « harcèlement psychotronique » ou « harcèlement électronique « en traitant les citoyens qui le mentionnent de « dérangés » à soigner ou  à enfermer.

Cela constitue une très grave atteinte au droit à la liberté d’expression de chacun et un manquement notoire
– au code déontologie de la police
– au code de déontologie des médecins.

La liberté d’expression , donc le droit d’utiliser tous les mots qui décrivent clairement et posément une réalité connue d’un citoyen , est garantie par l’article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (DDHC) qui dit « tout citoyen peut donc parler , écrire, imprimer librement « 
La DDHC a été insérée dans le préambule de la Constitution de 1958.

Par cet acte, la liberté d’expression est devenue un droit constitutionnel.

Ce droit à la liberté d’expression , donc au fait de nommer et décrire, est également garanti par la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui précise même que ce droit à dire vaut également pour tous avis ou informations même s’ ils heurtent, choquent ou inquiètent.

Le fait de décrire une situation comme étant du « harcèlement électronique «  est donc un choix d’un citoyen et qu’aucun médecin ni policier n’a la possibilité de contester , refuser ou transformer en maladie mentale.

Si un policier ose le faire, alors il contrevient à l’article 2 du code de déontologie de sa profession * (2) qui dit «  La police nationale s’acquitte de ses missions dans le respect de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen , de la Constitution, des conventions internationales et des lois »
Si un médecin ose le faire , alors il contrevient à l’article 51 du code de déontologie de sa profession *(3) qui dit « Le médecin ne doit pas s’immiscer sans raison professionnelle dans les affaires de famille ni dans la vie privée de ses patients »

Si un médecin ose faire un certificat médical de problème mental ou psychologique , en se basant seulement sur des réponses faites par un client à ses questions, alors il contrevient à l’article 28 du code de déontologie de sa profession qui mentionne «  La délivrance d’un rapport tendancieux ou d’un certificat de complaisance est interdit »

Ce phénomène de harcèlement électronique  ne peut être mentionné officiellement à la justice que sous des formes appropriées, en  utilisant le infractions listées au code pénal et qui correspondent aux situations des « cibles  » :  « torture par privation de sommeil consécutives aux tirs d’énergie pulsée » ou encore  » atteinte à l’intégrité physique et mentale  »

Pour témoigner de ce phénomène criminel caché et encore largement méconnu qu’est le harcèlement électronique , et  pour que les « cibles  » soient peut-être écoutées, les citoyens volontaires  informés de ce qu’est le harcèlement électronique criminel, disposent par ailleurs , de l’article 434-1 du code pénal qui dit «  Le fait pour quiconque ayant connaissance d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets et dont les auteurs sont susceptibles de connaître de nouveaux crime qui pourraient être empêchés , de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende »

Il y a pour les victimes actuelles  de harcèlement électronique et  également pour les victimes potentielles (tout le monde)  urgence à dire et témoigner pour faire stopper ce fléau  et  pouvoir faire sanctionner  cette horreur.

img_9066

Tirs d’énergie dirigée dans le cerveau en provenance de l’appartement A221

img_9067

Ces tirs ont continué jusqu’à 6H30 du matin (23 octobre 2016)

* (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/21/harcelement-dit-psychotronique/
*(2) https://fr.wikisource.org/wiki/Code_de_déontologie_de_la_police_nationale
*(3) https://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/codedeont.pdf

Cuisson douce du cerveau- images EEG et détections

22 Oct

cuisson

Une dernière voiture de harceleur EA421ET s’était engouffrée derrière moi dans l’allée/impasse qui menait au parking. Elle avait péniblement fait sa manœuvre de Uturn pour partir très vite. Trop tard.

En insistant un peu, la sœur hôtelière du lieu avait accepté de me donner la chambre n° 11, en bout de bâtiment et qui donnait sur la cour.

Déboulant ainsi , sans réel discrétion par harceleurs /suiveurs imposés, mais sans préparation, ni réservation, je comptais sur, au moins, une nuit de repos .

La fois précédente en 2014 , venue dans cet endroit avec réservation, j’avais été bombardée par des tirs d’énergie répétitifs et incessants perçus par le cerveau, dans absolument tous les endroits de ce lieu supposé de retraite * (1) .

Les tirs d’énergie étaient alors de type « rafale ».

Pour mémoire une « rafale » d’énergie dirigée est caractérisée par un répit entre chaque tir douloureux et qui fait toujours un peu espérer qu’il n’y aura pas de suivant . Erreur . Ces tirs de torture qui font sursauter le cerveau de douleur à chaque fois, reprennent de façon aléatoire toutes les minutes ou quelques minutes.

img_1149-rafales-paris-1

Ceci ci-ci-dessus est un exemple de ce type de « tir » en rafale . Les lignes intercalaires , sans valeur CEM ( champs électro magnétiques ) particulières ont été supprimées. Cette détection , déjà montrée , avait été faite au 22 rue Ernest Renan, Paris XV.
Il y a eu de très nombreuses autres détections de ce type, depuis, et exposées sur l’un ou l’autre des 3 blogs.

Pour ces détections, les appareils utilisés, sont les mêmes depuis 2014 . Ils permettent donc, à tout le moins, des comparaisons dans des  situations différentes . Ces détections ont surtout servi à montrer des contextes d’agressions violentes et intentionnelles par énergie dirigée  visant le cerveau .

La situation montrée ici est différente. Il s’agit  d’une contexte  avec des CEM importants en diffusion continue et imposée. Wifi existant mais annoncé nulle part…..sauf au moment du départ.
Pour un cerveau en détresse constante comme l’est celui des devenus-EHS pour cause de criminalité non combattue,  ce type de situation imprévue,  et non annoncée est dangereuse. Surtout si l’on considère que j’avais fait état d’un (justement) état d’EHS explicité.

Cependant , à la différence  des situations de « tirs » d’énergie dirigée,  et comme le montrent les images EEG , il n’y a pas , ici, de souffrance du cerveau . Le mal suivi ou précédé de malaises,  est insidieux.

img_8980-vue-de-ma-chambre vue de la chambre n°11

Dans cette chambre n° 11 regagnée après le diner , j’avais été prise rapidement d’une torpeur proche de la perte de connaissance et qui s’expliquera à lecture de l’enregistrement , par ceci en détection de µW/m2 :

img_9027-19-10-che-11-microw
Et ceci  ci-dessous en détection de mV/m

img_9046-mv-du-soir

1,7 GHz est la fréquence porteuse (FP). Les fréquences concernées par ces CEM importants , sont indiquées dans la ligne jaune supérieure.

Le repérage de l’antenne relais la plus proche était ainsi :

img_9005-carte-anfr
Sur la photo la petite flèche indique ma chambre. Le petit carré rouge sur fond blanc, en bas à droite de la photo, donne la position de l’antenne relais .

Au final, j’avais une nouvelle fois été passer la nuit dans ma voiture , en zone urbaine , moins hostile.
De retour le lendemain matin, je m’étais allongée dans la chambre n° 11, le temps d’un EEG avec détection CEM .

img_9043-matin-en-microw

Dans cet environnement brûlant de CEM , Il n’y avait eu aucune souffrance du cerveau et l’EEG montrait en continu un tracé comme ceci :

img_9031-eeg-8h15 pour 8h15. 15, par exemple

puis

img_9035-eeg-8h39 pour 8h39. 38 , par exemple

puis

img_9037-eeg-8h48 pour 8h48. 40 par exemple

Ce qui donnait ceci pour les valeurs de 8h48.40 pour chaque  électrode

img_9039-valeurs-8h48

et cela , en image globale du cerveau

img_9038-cerveau-8h48

 En complément une courte vidéo sera mise en ligne sur  http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/10/eeg-cuisson-du-cerveau-sans-souffrance.html

et correspondant pour 8h48.40 par exemple ,  à des détections CEM ,  comme ci-après :

img_9045-8h39-micro-w

Dans ce saint endroit, Il y avait en complément , des détections d’ELF pulsées, importantes et perturbantes.

*(1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/12/22/harcelement-et-monasteres/

V/m et images EEG- HCE

17 Oct

tir-dans-la-tete-2-images

Ce qui suit est une nouvelle tentative d’explication d’un phénomène intentionnellement malfaisant et mis en place en proximité , par des individus imbus d’un pouvoir usurpé par habitude ou tradition et ce, grâce à une indifférence coupable et  complice de représentants de la loi et de l’Etat.

La plupart des plaintes et symptômes décrits par les cibles de harcèlement électronique mentionnent d’abord des souffrances et douleurs physiques consécutives à des agressions immatérielles par énergie pulsée à distance.

La cause de ce traitement inhumain infligé est souvent inconnu . Le fait que les agressions décrites semblent faites par des voisins aux airs pas forcément normaux mais presque, et sans lien hostile apparent avec la cible, accroit l’incompréhension et permet une dénégation facile.

On apprend à force de témoignages * (1) que les complices /amateurs de harcèlement électronique de voisinage ou mis en voisinage,  sont des habitués , des dégénérés ou des accros éventuellement payés , pour s’adonner à  une torture cachée et faite par pulsations d’énergie dirigée.

A cela il faut ajouter la multitude et la multiplicité des moyens possibles par la technologie et mis en œuvre pour produire l’énergie mortifère propulsée en cachette , en réglant simplement un appareil qui le permet.

Face à une démultiplication de symptômes différents produits, la cible est forcément déboussolée, puisque ses descriptions changent en conséquence et la font ainsi facilement passer pour incohérente ou perturbée.

tir-dans-la-tete-unknown

A la suite d’une nuit pénible (15-16) et écourtée par le résident dérangé du dessus et/ou ses copains tout aussi sadiques ou misogynes, une nouvelle tentative de repos-sans-repos avait donné ce qui suit  en exemple , en correspondances détections de champs électriques /souffrance du cerveau traduite  en images EEG.

Il faut ajouter, que la lumière de la chambre où ont été faites ces détections était éteinte et qu’aucun appareil n’était branché sur (aucune) prise de courant.

img_8958-chps-electriques-pulses

Les champs électriques détectés sont en V/m . Ceux qui sont en jaune correspondent à un sursaut de réveil et à une réaction du cerveau , comme celles  montrées ci-après et sachant qu’entre 11h24.26 et 12H19.14, il y en avait eu 39.

img_8959-reaction-du-cerveau

autre exemple

img_8960-autre-reaction-du-cerveau

autre exemple

img_8961-3eme-reaction-du-cerveau

L’analyse de l’image EEG qui est délimitée , ici, en rouge

img_8965-zone-analysee

donnait aussi ceci :

img_8968-energie-developpee

et ceci encore, montrant la vraisemblable origine de l’énergie pulsée venant du dessus

img_8966-image-cerveau-gche

En comparant ces images EEG avec d’autres images montrées quelques semaines plus tôt * (2) mais produites semble-t-il  par des radio fréquences , on peut facilement noter , sans être spécialiste , une apparente différence d’intensité de réaction de souffrance du cerveau .

Cela implique, pour les auteurs de la torture à la manoeuvre, une sorte d’adaptation de circonstance avec  matériel différent  utilisé . Il découle de ces constantes adaptations ou réglages , qu’il s’agit bien de criminalité et destinée à mutiler le cerveau en empêchant en même temps le repos et la récupération, afin de maintenir une cible dans un état second végétatif tout en permettant la fabrication cachée progressive de maladies neurologiques ou autres  gravissimes .

A l’usage d’une magistrate locale* (2) et qui m’avait traitée de faussaire en audience publique du tribunal , en déclarant que les images EEG que je présentais étaient truquées et qu’elle était capable de faire la même chose, je peux préciser ici, que mes piètres connaissances et performances liées à l’informatique ne me permettent pas de « bidouiller » ces images.

Ces images sont produites par un matériel médical et transmises par un logiciel dédié , sur un ordinateur dédié au dit matériel, le tout mis en place par le fournisseur/fabricant.

En complément et concernant le harcèlement électronique , devenu un fléau mondial et qui requiert l’attention de TOUS ,  à cause de la gravité des atteintes à l’intégrité physique et mentale de tous les citoyens-cibles potentiels , voici ci-après un extrait de la lettre  au Parlement Européen  ( traduite par Rudy Andria ) de  Mojmir Babacek, Président de

l’Association de Citoyens pour l’Interdiction de la Manipulation du Système Nerveux Humain par des Rayonnements de Fréquence Radio.

« Dans le même but, on peut utiliser les téléphones cellulaires. Les téléphones cellulaires fonctionnent sur les fréquences variant de 900 à 2.200 MHz. Il suffit de relier à un téléphone cellulaire ou à un four à micro-ondes une minuterie qui est en mesure d’envoyer des impulsions de micro-ondes avec un chronométrage ultra précis d’un millième de Hertz et de s’assurer qu’il y ait une forte hausse des ondes et des impulsions transmises. On aurait besoin, ensuite, de relier un amplificateur et une antenne directionnelle au téléphone cellulaire et on pourrait, ainsi, mettre en péril la santé mentale et physique des gens du voisinage. Veuillez noter qu’avec un four à micro-ondes, on aurait seulement besoin d’une antenne directionnelle. »

Pour aider à la compréhension de certains  phénomènes physiques à l’origine du harcèlement électronique , on peut consulter  : http://www.translatorscafe.com/cafe/FR/units-converter/electric-potential/c/

* (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/
* (2) https://etouffoir.blogspot.fr/2016/10/madame-la-presidente.html
* (3) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/12/hce-criminalite-du-a221.html

Détections de champs électriques – HCE

16 Oct

img_8952-carte

Création : design.fr/DPPI/Vendée Globe ( ici,  photo de )

L’appartement où a été faite cette  détection  électrique , se situe aux Sables d’Olonne , ville de départ du prestigieux VENDÉE GLOBE.

Le Vendée Globe, est un  fabuleux challenge pour marins solitaires  qui a lieu tous les quatre ans. Cette année les 29  skippers , dont 14 audacieux  bizuts, représenteront  10 nations .

Depuis hier, 15 octobre , la ville des Sables d’Olonne fête et accueille les visiteurs  dans le village de la course à Port Olona. Tout y est expliqué  et accessible … même pour les nuls.

img_8911-15-10

Dans l’appartement mentionné  plus haut, ce n’est certes pas la fête. Les jours ressemblent aux nuits  et sont sans sommeil, sans repos et sans répit.

Le célibataire corse de l’appartement du dessus et ses compères de remplacement , visent ma tête et mon cerveau pour les dézinguer.
Pour cela , ils utilisent de l’énergie dirigée, qu’ils manipulent à travers les parois. Les méthodes et les moyens ont  de nouveau changé et évolué au cours des semaines .

C’est bien évidemment destiné  à éviter des détections par trop choquantes et  aussi les preuves.

A cause de sensations de souffrance  différentes  et de  symptômes  et phénomènes plus typiques  observés,  la détection de la nuit dernière avait été faite sur l’électricité.

img_8941-soir

Dans la chambre avec lumière allumée et tous appareils débranchés , on avait ceci en V/m et qui passait quand même bizarrement de 0,8 V/m à 7 V/m en 10 secondes et sans raison apparente.

Pour la nuit , c’était pire, puisque toutes lumières éteintes, les champs électriques ne passaient pas en dessous d’ 1 V/m ,

img_8946-matin-16
Et avec même des valeurs régulièrement supérieures à 10V/m

img_8946-matin-16

et , avec lignes intercalaires à moins de 10V/m supprimées

img_8947-matin-16-suite

et encore

img_8948-matin-16-suite-2
Le tir d’énergie dans la tête de 4h26, détecté en mV/m ,  avait été tout particulièrement douloureux, ne laissant aucun doute sur l’intention  destructrice et sadique  de l’auteur .

img_8940-4h20
A cette heure –là, dans la pièce le champs électrique était passé  soudain à 20 V/m, soit 20.000 mV/m

img_8951-20-vm
Et alors que le tir repéré sur 1,3 GHz , quant à lui donnait approximativement (avec les   valeurs sur les autres fréquences) 220 mV/m en énergie électrique pulsée.
A ce stade, il me manque une explication de corrélation.

Ceci , ci-après est une détection faite avec le compteur EDF de l’appartement  arrêté, et qui montre donc bien  une origine externe , pour ces agressions d’énergie.

img_8952-detection-compteur-edf-arrete

HCE- micro- mouvements incontrôlables du corps – brûlures

10 Oct

touche-pas-unnamed

Dans la lettre à Madame Blaineau * (1) , il avait été noté l’utilisation  probable des canalisations électriques  de l’immeuble , pour transporter des signaux mortifères, et attaquer une cible (moi), en tous endroits dans cet immeuble.

Dans le parking, au-dessus de ma voiture, où j’étais retournée pour fuir  « mon » appartement et les fous furieux  qui habitent autour,  on trouve ceci :

img_8818-au-dessus-de-la-voiture

Ce type d’attaque  par signaux pulsés , destinés à tuer une personne en cachette,   perdure depuis  20 mois , aux Sables d’Olonne.

img_8800-boite-a-lettres

Comme pour beaucoup d’autres cibles, chaque article du blog , et dont les assassins en bandes organisées protégées des Sables d’Olonne  sont friands, entraine  une modification de la torture infligée par énergie pulsée .
Cela avait déjà été noté entre autres  avec les ratés détectés  lors des nouveaux  tirs d’énergie  de  l’imbibé A. ROUX de Vannes et  les changements à la baisse en CEM , du sur-nourri  sadique G. POITEVIN de Vendée.

Ici, malade et fiévreuse, j’avais fait face  le samedi 8 octobre au soir à des réveils constants sur fond de sursauts par micro mouvements brusques et incontrôlables.

Le bras posé sur le front  se soulevait tout seul et redescendait  illico. L’épaule se tordait  en décollant du lit   avant de retomber comme une chiffe molle. La nuque quittait l’oreiller, hors ma volonté. La tête tournait de 30 ° à gauche en quelques femtosecondes,  avant de revenir seule à sa position initiale. Le genou se soulevait soudain , entrainant un mouvement de l’entière jambe.

cortex-moteur-primaire-d_06_cr_mou_1b * (2)

Ce phénomène est connu des cibles de harcèlement électronique  qui sont le jouet de criminels, quelque soit leur qualité ou but. Il s’agit , ici, d’un phénomène électrique. 

Pour dominer , ces criminels s’attaquent au cerveau.

Raconter ce phénomène fait passer pour cinglé.

Mais c’est bien plus grave que cela , puisque cela prouve ou montre une attaque et une  manipulation  de la partie de l’humain prévue par la nature  pour être la moins accessible à des prédateurs : le cerveau. Une criminalité qu’à ce jour,  l’Etat français ne fait rien pour arrêter…..

Sauf déclarer les cibles folles et faire courir ce bruit pas des avocats peu professionnels , des agents immobiliers, ou des policiers.

Les attaques incessantes du cerveau par tirs d’énergie dirigée sont prévues pour induire des maladies neurologiques à défaut d’avoir réussi la folie . La démonstration de ce 8 octobre au soir affichait  ainsi une dépendance totale à une manipulation  à distance de la motricité involontaire du corps. Cette motricité ne dépend pas du cervelet.

Elle pouvait indiquer aussi  la fabrication en cours, par tirs d’énergie incessants dans le cerveau,  d’une ou des 3 maladies dégénératives les plus redoutables : parkinson, alzheimer, sclérose en plaque

Les psychopathes aux commandes m’avaient lâchée après une démonstration  sadique d’une bonne ½ heure.

img_8846-brulure

Vers 1h40 du matin, j’avais sursauté , cette fois, sous l’effet d’une brûlure. La sensation était celle d’une lame de feu qui ouvre le corps de la gorge au pubis. C’était de l’ordre d’une crise cardiaque.

Il aurait sans doute été plus intéressant  de détecter le champs électrique, à ce moment-là. Mais , je n’avais pas prévu cela non plus.

Quand j’avais pu, j’avais changé de lit. Ça avait été pour être matraquée toute la nuit  de sortes de boules de feu  balancées à la vitesse V , sur la tête et les poumons.

Et cela avait permis de faire repartir de plus belle , l’inflammation et l’infection que je traine déjà depuis 10 jours. Fatigue, en sus.

img_8834-4hz

Cette fatigue peut aussi être due à une concentration anormalement élevée d’ELF 4Hz pulsées . Au matin le détecteur montrait ceci  ci-dessus ,
pour des valeurs souhaitables en zone de repos  ne dépassant pas 500 nano Teslas .
Ici , il s’agit de microTeslas.

https://etouffoir.blogspot.fr/2016/10/lettre-madame-blaineau.html

COMPLÉMENT

11/10/16

  • Soit une chambre , sans lumière allumée, ni  aucun appareil électrique branché sur le réseau.
    Le détecteur de champs électrique n’avait, par ailleurs, jamais été touché ou bougé.
    Il n’y a eu aucun mouvement brusque ou particulier dans la chambre pendant tout l’enregistrement.
  • img_8849-chps-electriques
    Au matin, la détection de champs électriques montrait des valeurs allant de façon aléatoire de 0,3 V/M à 2,3V/M .
  • img_8860-a-partir-de-5h30
  • Entre 5H30.59 et 6H38.31, le temps de l’enregistrement EEG, il y avait eu 63 décharges électriques ressenties par le cerveau et enregistrées ( outbreak) comme telles par l’EEG , simplement en pressant sur un bouton qui était à portée du doigt.
  • img_8861-63-decharges
  • En prenant l’exemple de la décharge électrique EEG de 5H48 –,
  • img_8847-5h48
  • l’image EEG de la décharge électrique donne ceci :
  • img_8848-5h48-decharge-electrique-eeg
  • Ce qui semble être l’énergie développée pendant cette sur-activité électrique épuisante, donne cela , pour chacune des électrodes :
  • img_8856-pendant-une-decharge

Juste après cette décharge électrique , l’image EEG d’un cerveau revenu au repos  donne ceci ,

img_8855-juste-apres-une-decharge

et l’analyse faite  ( partie en rouge)

img_8857-ondes-analysees-apres-une-decharge
donne  cela , au niveau de chacune des électrodes

img_8859-apres-une-decharge

Le détecteur enregistre toutes les 10 secondes

l’EEG enregistre chaque seconde