Archive | octobre, 2015

HCE- En voiture

30 Oct

IMG_5094 Simone

dessin de Voutch

Dr Reinhard MUNTZER avait été un des premiers, en Europe, à expliquer l’usage agressif des nouvelles technologies porteuses d’énergie dirigeable  qui traversent murs et obstacles et à en dénoncer l’utilisation éventuellement criminelle.

Dans un de ses textes présenté en français à https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/30/cibler-des-etres-humains-avec-des-armes-a-energie-dirigee/ , il note également que ce type de matériel peut être embarqué , c’est-à-dire utilisé /entreposé dans des voitures.

En fonction des participants au harcèlement criminel électronique , il peut effectivement y avoir plusieurs modalités d’agressions dans ou à partir de voitures .

Si des militaires ou des techniciens des opérateurs de téléphonie font partie du réseau de harcèlement d’une cible en particulier , alors les antennes relais peuvent être utilisées pour brûler.
C’est ce qui avait été noté à plusieurs reprises dans cette histoire, à VANNES (56) et à PARIS et exposé, notamment à
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/27/deux-experiences/
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/08/400-wm2.html

Par ailleurs , pour ce qui concerne le matériel apporté à proximité , dans un coffre de voiture , cette histoire en montre de deux sortes
Du matériel qui brûle par micro-ondage, comme cela s’était passé la veille d’une convocation dans un poste de police : https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/07/12/ciblage-et-police/

Du matériel qui, comme en appartement, empêche le sommeil par zapping. Dans ce cas précis le plus récent , il y avait eu tout simplement et comme d’habitude, une voiture amenée en stationnement à proximité et, ici encore,  dûment repérée . Cela se passe de nuit comme de jour.

IMG_5010 YF
Ainsi, dans cet endroit c’est après l’arrivée en stationnement à quelques dizaines de mètres de la mienne de cette voiture-ci que le zapping avait commencé. Cela donnait aussi une idée de la portée de l’appareil . Obligée de partir pour pouvoir essayer du repos sans douleur, j’avais pris cette photo en passant. La conductrice à l’affût avait immédiatement réagi en filant d’abord,  avant de se mettre en travers du chemin. Pas malin.

Un autre cas de figure avait fait penser à un gadget fourré sous la carrosserie du véhicule et servant de répéteur, avec commande à distance.

IMG_5076 mer maussade

Par une après-midi froide et maussade, j’étais restée en bord de mer sauvage à lire dans ma voiture. Des jeunes beurs étaient venus vérifier ma lecture, cachant, mais pas au rétroviseur, celui qui s’accroupissait sous l’auto. Restée complètement seule en fin de soirée, j’avais décidé de dormir sur place. Et les zappings avaient commencé . Un passage dans une station de lavage  du dessous de carrosserie au jet , à 1h du matin, m’avait assurée une fin de nuit normale.

car_phasr_gun_700

Enfin une 3ème façon de faire la guerre à une cible dans une voiture en stationnement , consiste à faire des tirs d’énergie avec , par exemple , ce type de matériel ci-dessus , comme cela avait été le cas plusieurs fois à Paris XV,  à partir d’appartements, rue Ernest Renan ou rue Mme de Staël.
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/04/copropriete-represailles-torture.html
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/tirs-et-fonte-de-buee.html

Ou encore à faire les tirs par des passages successifs et furtifs, en voiture . C’est une technique corso/beur . L’énergie est alors projetée lors du passage de la voiture .
• soit avec des générateurs portables et directionnels de HF. Certains modèles possèdent des lunettes de visée et portent des signaux de 40 GHz.
• soit à l’aide d’applications chargées sur un portable, si et quand, la voiture passe assez près de celle de  la cible.

Ce sont ici, exclusivement , des notations concernant  des  situations subies.

Pas de répit pour les cibles de HCE

26 Oct

IMG_4967 tir

Quelque soit l’heure ou l’endroit, quelques minutes ou dizaines de minutes suffisent à une machine ou un opérateur pour me localiser dans mon appartement , et démarrer des tirs d’énergie pour empêcher tout repos.

Comme pour toutes les cibles de HCE.
Pour la nuit du 23-24, un matelas avait été trainé sur le sol , dans la salle d’eau . La protection au-dessus de la tête était la même que d’habitude. Et les tirs étaient venus du dessous (A201). En à peine 15 minutes, l’homme ou la machine avait déterminé l’endroit choisi,  et l’hyper accessibilité à la cible par défaut d’espace entre le plancher et le matelas .

Chaque plaque de métal glissée en supplément sous le matelas avait été suivie d’un ajustement d’intensité des tirs d’énergie . Ils avaient forci à chaque fois. Et avaient arrosé la nuque et le dos jusqu’aux reins toute la nuit.

Le soir suivant , dans mon lit dès 20h, les tirs avaient été annoncés par un bracelet d’étincelles autour d’une cheville. Puis par la même sensation insistante, au talon ensuite.
Et le matériel entreposé au-dessus en A221 avait craché ceci  :

IMG_5049 20 h 09

FP indique la fréquence porteuse
Dans la bande jaune, les indications de fréquences

Poussée hors du lit le lendemain matin, dès potron minet, j’y étais retournée un peu plus tard. A ce moment-là la pointe de feu qui précède, aussi, des tirs , s’était acharnée sur des orteils.

IMG_5069 orteils

Cette fois, l’énergie pulsée par le A221, avait produit à l’intérieur du cerveau un son métallique sifflant , impactant parfois l’oreille droite, parfois la gauche, parfois les deux.

IMG_5067 C3 P3 01
Le tir de 8h57 avait martyrisé l’oreille gauche. Les électrodes P3, C3, 01 donnaient l’information ci-dessus .
La décharge   électrique dans le cerveau , quant à elle, s’était exprimée ainsi  :

IMG_5056 8h57
Et la partie gauche du cerveau avait montré ceci  :

IMG_5068 gche

Ici, il faut peut-être aussi,  garder en mémoire, qu’outre les tirs couvrant parfois un large spectre de fréquences au-delà du GHz, et ceux qui résultent de puissants sauts de fréquence , il faut compter aussi avec un ou des appareils qui pulsent non stop , entre 10 MHz et 50 MHz avec une intensité de puissance allant de -46 dBm à -33 dBm

IMG_5061 - 46 dBm 12h36

IMG_5063 -33 dBm 12h36

Il y a ici, escroquerie à la location, d’un gestionnaire qui n’a jamais pris de mesure pour empêcher les locataires des appartements qu’il gère de faire des tirs d’énergie dirigée vers mon lit  , et  pour les obliger à se conduire  normalement en respectant les droits  à l’usage sécurisé des appartements des voisins. Egalement  ses clients.

HCE- Une nuit hors protections

24 Oct

La nuit précédente ( 22-23) avait été difficile. La gars du A221 avait «  ses nerfs  ». L’accumulation des protections au-dessus du lit pour protéger la tête, l’avaient contrarié. Les tirs d’énergie étaient alors partis  également du dessous ( A201) presque immédiatement .
Comme si du matériel positionné en doublon était commandé d’un seul PC. Le sien.
La hargne mortifère du A221 s’était soldée au petit matin par des tirs sur les fréquences 2,4 GHz et 2,5 GHz. Toutes les minutes, entre 4h15 et 7h.

La journée suivante avait été à l’avenant. Pénible. Je l’avais trainée tant bien que mal jusqu’à 20H25 . Et dans mon lit, cette fois comme tout le monde, c.a .d. sans les 80 cms habituels de matériaux divers entassés au-dessus de la tête . Avec malgré tout, un pack de gel sur le lobe frontal.

IMG_5031 gel

Et schlak  ! A 20H32, le 1er tir directionnel venant du A221 avait atteint le front. Comme si le gars du A221 n’attendait que cela mais surtout , avait, en plus une vision exacte de mon appartement et de ce que j’y faisais.
Ce qui donnait ceci en sursaut brusque de fréquence sur la partie gauche du lobe frontal (Fp1)

IMG_5023 20h32 général

 et ceci , en approche,   pour apprécier les fréquences (44Hz et 50 Hz)  et l’énergie cérébrale développée

IMG_5022 20h32 Détail OK

L’électrode Fp1 qui avait  transmis  ces informations-là, est positionnée sur le front comme indiqué ici,  sous la flèche  :

IMG_5030 plan

L’activité électrique du cerveau, conséquence de ce tir d’énergie venant du A221, donnait alors ceci:

IMG_5027 énergie

à gauche  IMG_5028 gche

à droiteIMG_5029 dte

Quelques secondes après ce tir d’énergie vers le front , les informations de fréquences (2Hz) à partir de la même électrode Fp1 étaient comme ci après:

IMG_5026 qq secondes + tard général

la même IMG_5025 qq secondes + tard

Il existe dans le code pénal français , des articles de loi qui sanctionnent l’atteinte à l’intégrité physique , la torture et tous actes de barbarie . Ce sont les articles 222-1 et suivants.
Pour que les femmes surtout,  mais aussi toutes les victimes de harcèlement électronique ne puissent pas en bénéficier , certains médecins, faussaires comme leurs frères ,  affublent  les cibles de HCE de noms de maladie exotiques ou mentales, destinées à en faire des sous-citoyens, et ainsi , disponibles pour toutes sortes d’actes de torture. Au gré de sadiques et  malades mentaux locaux habilités . Violeurs de domicile inclus.
Maladie de Clairambeau ( Dr DELCHEV, addictologue HGP)
Syndrome délirant ( Dr BOILLET, interne HPG)
Schizophrénie ( Dr GAY, Dr MONTEIL DE MARICOURT, médecins en hôpital universitaire  ! )
Malices nocturnes ( Dr BOULU, spécialiste de la douleur )
Par ces hommes , qui ridiculisent les victimes , nomment sans prouver et dictent leur loi, les cibles de HCE sont d’abord privées de leurs droits constitutionnels et ensuite  de leur droit d’accès à la justice.

IMG_5020 700 Hz

Article d’Aujourd’hui en France , vendredi 23 octobre 2015. Il s’agit ici d’ondes qui pénètrent contrairement à celles qui sont montrées en détection dans ces blogs et qui sont propulsées intentionnellement.

L’information ici, est sur le fait qu’en leur état normal ( non pulsé) moins les fréquences sont élevées, plus elles traversent  les obstacles

Résistance de la boite crânienne

21 Oct

IMG_5004 photo thèse

C’est une hypothèse d’explication pour les atteintes réussies  de visées systématiques du cerveau , lors de tirs d’énergie venant des appartements voisins.

Toutes les cibles de ce système de tirs vers et dans la tête pensent ou sont incitées à penser à un élément introduit dans ou autour de la boite crânienne , et susceptible de guider ces tirs d’énergie.

Plusieurs essais de détections dans des endroits éloignés ou sous-terrains  , dans cette histoire,  n’avaient pas permis de confirmer cette hypothèse . Cela permettait de penser qu’une éventuelle cause différente , permettait cet acharnement  toujours réussi vers la tête.

Ainsi, une  explication possible, ici, et peut-être seulement, serait l’indication / écho retour , donnée par la résistance des os de la boite crânienne, lors de ce qui avait été appelé dans ces blogs ,  des tirs d’essais et d’ajustements, et qui suivent 2 autres observations. 
Avant les tirs d’énergie réussis vers le cerveau , il existe, en effet,  deux phénomènes tout aussi systématiques :
Un son/sifflement continu qui est transformé parfois en bourdonnement intense et suivi
De sensations de piqûres vives et soudaines plus généralement au niveau des pieds. Bizarrement ces sensations sont parfois sous les pieds ou derrière les chevilles et alors que cette partie du corps est protégée , en-dessous par des plaques de métal , au-dessus par plusieurs épaisseurs d’un tissu spécial anti-ondes
Cette possible explication de la résistance osseuse de la boîte crânienne, comme indication de l’emplacement  de la partie du corps à bombarder , vient de plusieurs observations/expériences successives. La dernière qui mènerait à la même conclusion date du 20-10

Après l’article http://etouffoir.blogspot.fr/2015/10/decroix-ce-quon-voit-elf-et-hf.html

mis en ligne le 19-10, c’est le A221, locataire de Mr P. Micheneau , qui avait repris la main  de la torture par ondes pulsées . Comme la plus part des criminels de cette histoire, celui-ci confond manifestement le port de couilles avec un port d’arme à énergie dirigée associé au droit de torturer à distance en privant de sommeil et en dégradant la santé .

Titre de Charlie Hebdo, du n° 1212IMG_5003 Charlie hebdo
Ici, comme en Syrie, des français tirent sur des français. Mais ici, ce ne sont pas des terroristes qui sont visés. C’est le contraire . Ce sont des terroristes qui visent pour les détruire, des voisins qu’on leur a commandé de détester et martyriser. Et l’Etat français par magistrats, policiers , ou défenseur des droits interposés n’y trouve rien à redire.

Dès la nuit du 19 -10, la machine du gars du dessus avait débité des tirs vers mon appartement non stop , comme ceci :

IMG_4961 0h53
La nuit suivante avait été à l’avenant, et courte. L’acharnement du A221 m’avait fait levée, vers 4H , fatiguée de ne pas dormir. Exténuée dès 8h30 du matin, j’avais replongé sous la couette. Cette fois à la place des pansements /protections sur la tête, il y avait des électrodes. Celles de l’EEG.
Le gars du dessus et son alerte performante avait, semble-t-il, comme souvent observé, eu connaissance de ce fait. Mais pas de l’absence de protections. Son 1er tir avait été très douloureux .

IMG_4986 9h02 + contexte Voici la détection du tir et son contexte

Le cerveau avait réagi avec cette décharge électrique

IMG_4987 9h02 décharge

Ce qui donnait ceci en énergie, à l’intérieur , ici vue de gauche

IMG_4989 gauche

et ceci, vue de droite

IMG_4990 droit

Les tirs suivants avaient été modulés en moindre intensité , faisant penser à une information retour enregistrée , et qui aurait induit ce changement. Le but étant sans doute d’abimer le cerveau. Mais lentement. Pas en une seule fois.

Mais comme à 9H53 , j’étais toujours sous la couette, ça avait énervé le A221 et schlack

IMG_4981 9h53 tir

ce qui donnait ceci en décharge électrique

IMG_4992 tir de 9h53

ceci pour la partie gauche du cerveau

IMG_4994 gche 9h53

et ceci pour la partie droite

IMG_4996 dte 9h53

Ma souffrance et la destruction de mon cerveau, étaient donc régis selon  la volonté du A221 , selon son humeur, ses problèmes avec sa femme ou ceux de  sa constipation et  la plaisir  de ses commanditaires.

Dans sa thèse de 2009, https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00454865/document,   la futur docteur en génie mécanique, Audrey AUPERRIN, indique que les os du crâne sont composées de 3 couches , comme ceci

IMG_5005 phtos thèse

Elle précise que la variation d’épaisseur d’un os crânien est due à la variation d’épaisseur de l’os spongieux
Pour montrer les différents lieux de résistance de la tête , l’alors-canditate-docteure- en génie mécanique avait proposé les images suivantes qui tendent à montrer des armatures naturelles super-performantes.
IMG_5006 photos thèse

Dans les histoires de cibles , comme celle-ci, on trouve des fous furieux en bandes largement organisées qui veulent détruire ce que la nature protège si parfaitement .  l’Etat français , qui doit protection à tous, sans exception , ni choix de genre,  de race ou de couleur , laisse faire.

Pour ceux qui pourraient être intéressés , voici , par ailleurs , la réaction du cerveau à ce qui est connu comme « sauts de fréquence »

IMG_4991 sauts de fréquence détect

 et

IMG_4979 sauts de fréquence

Perdons pas nos cabines

17 Oct

cabine-telephone

La plus part des électro hypersensibles (EHS) et des victimes de harcèlement électronique sont condamnées à vivre sans téléphone portable. A cause  des malaises induits par les champs électromagnétiques générés par les ondes  : picotements, brûlures, douleurs sur les nerfs, céphalées , engourdissement cérébral … entre autres joyeusetés.

A la maison, les téléphones filaires  font l’affaire.

En extérieur , tout ce petit monde  qui augmente irrémédiablement ,  est tributaire des cabines téléphoniques, de moins en moins nombreuses.

Ces cabines téléphoniques sont également le seul lien de bien des déshérités qui n’ont pas les moyens d’acheter des portables,  ou se  font voler  ceux qu’on leur a donnés dès qu’ils ont  tourné la tête.

Quelques maires  de communes en  » zone blanche » ,  de communes moins favorisées ou de communes sinistrables savent aussi que ces cabines téléphoniques  sont vitales en cas de d’urgence, quand il n’y a plus d’électricité nulle part pour faire fonctionner box WiFi ou téléphone DECT  .

Pour refuser la suppression de ces cabines téléphoniques,  l’association PERDONS PAS LE FIL  a proposé  un amendement  dans le cadre du projet de loi numérique qui doit être présentée à l’Assemblé nationale début 2016.

PERDONS PAS LE FIL a besoin de soutien pour faire reconnaître le bien fondé de cette démarche citoyenne.

Pour aider PERDONS PAS LE FIL  à faire passer cette information sur  la nécessité de conserver les cabines de téléphone publiques, l’association ROBIN DES TOITS propose de voter , en suivant  les informations données  par Anne-Laure MAGER , présidente de PERDONS PAS LE FIL , sur son site . Comme suit :

 pour voter, utiliser  le lien: https://www.republique-numerique.fr/consultations/projet-de-loi-numerique/consultation/consultation/opinions/section-3-maintien-de-la-connexion-internet/maintien-des-cabines-telephoniques-garantie-acheminement-appels-et-appels-d-urgence-en-cas-de-coupure-electrique

(cliquer sur D’accord en bas de page puis se connecter, si pas de compte, s’inscrire ici : https://www.republique-numerique.fr/register/ )

-Cabine_téléphonique autre

Dans son numéro du samedi 17 octobre , Aujourd’hui en France avait consacré une pleine page à ce sujet , dans un article intitulé « Les cabines raccrochent pour de bon » .

Cet article présentait aussi l’action déterminée  du maire de Brissac dans  l’Hérault, arcbouté sur le maintien des cabines téléphoniques  dans son village en  » zone blanche « 

IMG_4974 maire de Brissac

MANIFESTATION contre le HCE , à BERLIN , le 18 octobre

13 Oct

Berlin1

Une manifestation est prévue à BERLIN- Allemagne, le 18 octobre à 16 h à

Oranienplatz, Kreutberg,

Les informations en anglais , se trouvent à

http://www.stopeg.com/doc/mc-flyer-2015-english–ganz-ruckseite.pdf

Cette manifestation fait suite à la conférence internationale sur le harcèlement caché et qui s’était tenue aussi à BERLIN.

covert_harassment_conference_2015_speakers_20151001

Le contenu de cette conférence sera mis en ligne dans quelques semaines  comme l’indique  Peter MOORING à :     https://www.facebook.com/covertharassmentconference

berlin31

HCE = harcèlement criminel électronique ,  aussi appelé parfois

 « harcèlement psychotronique  »

et dont les divers  et multipes aspects  et implications sont,  ici, exposés dans le flyer en anglais du site STOPEG

Changements de spectre du signal

11 Oct

Depuis quelque temps , le changement du spectre du signal ambiant, dans un appartement sans appareil électronique branché , était devenu habituel.


Ce jour du double-dix, fête politique chinoise équivalant notre 14-7, avait été passé au calme . En lecture. Et avec une pensée spéciale pour une amie taïwanaise, victime elle aussi , de cinglés.

Le détecteur de fréquences sur piles était au vert. Entre les pots de fleurs.
Son enregistrement  et qui montre les changements du spectre du signal , par simple coloriage, avait donné ceci  :

IMG_4844 chmt de spectre
en bleu  : le spectre du signal de base
en jaune  : des sauts de fréquences
en rouge  : un léger élargissement du spectre du signal, et qui change 5 fois dans la journée.

Le moment intéressant est celui de 21h et qui correspond à l’organisation de mon couchage avec moultes protections superposées pour la nuit.
Le changement du spectre du signal de ce moment là ,  pourrait alors faire penser à une adaptation ou un test pour éprouver la résistance des matériaux accumulés .

Dans la journée encore, on notait , comme  ici de soudains élargissements du spectre du signal de base et que mon cerveau apprécie fort peu.

IMG_4842 20h25 avec tirs

Pour la nuit et comme d’habitude , ça s’était vraiment gâté, avec nombreux sauts de fréquences et surtout des tirs incessants et en étau. Comme ceci et qui avait continué.

IMG_4843 11-10 la nuit

Un des vicelards du voisinage ( A201 et A221) avait même essayé des angles de tirs inédits. Pour une meilleure efficacité.
Encore une fois, l’énergie dirigée utilisée ici, ne représente pas du micro-ondage de type brûlures. Il s’agit de tirs faits en proximité , portant des sortes de sifflements et qui traversent TOUT.
CAP OLONA, un trop joli nom pour l’enfer.