Archive | TERRORISME ELECTRONIQUE RSS feed for this section

Victimes de ciblage – de Countertruth

9 Mai

Illustration de l’article de Countertruth

Cette traduction rapide  est faite sans autorisation et pourra être enlevée à la demande . Le sur lignage relève d’un choix personnel   Il s’agit, ici,  d’un texte qui concerne les cibles / victimes de harcèlement criminel et qui se trouve en anglais à :

https://www.countertruth.com/victims.html

 

Victimes de ces tactiques qui relèvent d’une nouvelle forme  de contre-espionnage , ripostez à vos agresseurs ! .  Nous avons vu comment le mouvement « Black Lives Matter » a changé les choses pour les victimes ciblées Parfois, la riposte est, malheureusement, le seul moyen d’apporter des changements.

Il n’existe aucune donnée démographique fiable qui donne  une idée précise des personnes ciblées par les campagnes de harcèlement  en bande organisée  et de harcèlement électronique. Nous pouvons supposer que les segments de population touchés comprendront 

– des intellectuels, 

– des dénonciateurs, 

– des activistes, 

– des écrivains, 

– des journalistes, 

– des avocats, 

– des dissidents, 

– des excentriques, 

– des patriotes, 

– des multi- culturalistes 

– des laïcs, 

– des minorités, 

– des indépendants, 

– des ex-détenus, 

– des délinquants sexuels et toute personne qui ne correspond pas à la croyance, cadre, foi, philosophie ou politique des délinquants.

Seules les  responsables  du phénomène connaissent toutes les raisons pour lesquelles des personnes sont ciblées. 

Comme  décrit dans la page « The Crimes », 

– enquêter,  

– faire taire, 

– anéantir, 

– marginaliser,

– intimider et 

– éliminer des individus , sont des motifs indéniables. 

En apparence, un individu ciblé remplit plusieurs fonctions, à la fois comme

  • cible d’élimination  et comme
  • source d’expérimentation. La composante expérimentale servirait de source de données de terrain pouvant être utilisées pour déterminer l’efficacité d’une modalité particulière, que ce soit par le biais de psyops ou d’armes à énergie dirigée (DEW). En tant que scientifique, je suis tout à fait d’accord avec de nombreuses autres sources qui affirment que certaines des attaques ont lieu dans le cadre d’une « expérimentation ». 

Les données recueillies lors d’une campagne contre une personne ciblée pourraient trouver plusieurs utilisations, telles que 

les effets d’une exposition à l’énergie dirigée à long terme, 

le développement de méthodes, 

le développement d’équipements, 

l’innovation, 

la cartographie de processus (cerveau) et 

le développement d’algorithmes, parmi d’innombrables autres possibilités. 

L’aspect le plus cynique du processus de ciblage est peut-être simplement le fait que de sinistres sociopathes aiment juste « jouer » ou torturer (vous connaissez les types – ceux qui aimaient tirer les ailes d’insectes ou torturer les animaux domestiques quand ils étaient des gamins).

 Les éléments  clés pour l’utilisation de l’énergie dirigée contre une cible:

– enquête (par exemple, SIGINT);

– Intimidation (par exemple, « voix de Dieu » utilisée contre des soldats irakiens);

– marginalisation (par exemple, V2K utilisée pour simuler la schizophrénie):

– anéantissement  (privation de sommeil, anxiété, lobotomie à distance);

– expérimentation (effets biologiques, cartographie du cerveau, interrelations);

– silence ou élimination (accident vasculaire cérébral, crise cardiaque).

 

Les Etats qui agressent 

Un site Web qui publie des données démographiques sur les victimes de la surveillance organisée et du harcèlement électronique a classé le Texas parmi les cinq États , comme l’Etat qui commet le plus d’infractions . Comme l’indiquent les données contenues dans cet étonnant article du Washington Post, ces informations sont probablement correctes. Les noms de NY, CA et FL sont également répertoriés et chacun de ces États possède une énorme infrastructure de la communauté du renseignement (l’Arizona présente des caractéristiques communes) .

Les deux attaques les plus meurtrières contre des bases militaires américaines ont toutes deux des liens avec le Texas. Je crois personnellement que les problèmes au Texas présentent un microcosme des problèmes plus vastes auxquels notre pays est confronté en ce qui concerne la structure de l’élite au pouvoir qui dirige le pays sur la voie de la destruction tout en portant atteinte à nos droits constitutionnels. Un problème majeur concerne les chrétiens conservateurs et leur intérêt paternaliste à réguler les pensées des gens. Je ne suis pas musulman Je suis un Blanc, autrefois conservateur et j’ai été élevé dans un foyer chrétien. Cependant, l’existentiel ne devrait pas reléguer ses vues à la subjectivité quand la vérité vous sera révélée. La vérité est autonome. Je vois un changement pour le mieux, car les difficultés économiques ont entraîné un afflux de nouveaux résidents d’autres États ce qui fait que la population d’immigrants internationaux du Texas augmente rapidement.

Trois des cas connus de personnes ciblées ayant riposté à  leurs assaillants ont tous des liens avec le Texas. Ces trois martyrs sont Aaron Alexis, Myron May et Gavin Long. Les revendications de ces victimes, avant leur décès, sont immédiatement reconnaissables par ceux de la communauté ciblée.

Aaron Alexis

Aaron Alexis a attaqué le Washington Navy Yard en 2013. Après avoir servi dans la Marine et travaillé comme entrepreneur professionnel en informatique pour le gouvernement, Alexis était apparemment au courant de certains liens impliqués dans son dilemme Surveillance et harcèlement. Selon Alexis, il aurait été victime de surveillance organisée et de harcèlement électronique.

Aaron Alexis était un individu éduqué. Il étudiait pour obtenir  un diplôme supérieur en aéronautique. C’était un réserviste de la marine et un consultant en informatique du ministère de la défense . Il n’avait jamais été diagnostiqué d’un  quelconque trouble de  santé mentale, n’avait pas  pris de médicaments ni utilisé de  drogue, selon les membres de sa famille. (1)

Il a demandé de l’aide après avoir été   exposé à des messages induits par la technologie. (1) Les messages provenaient soit de V2K, soit de sound spot, des technologies documentées dont certaines victimes de harcèlement électronique ont été victimes  et qui étaient probablement à l’origine du manque de sommeil pour lequel Aaron cherchait de l’aide. C’est probablement aussi ce à quoi il faisait référence quand il a gravé les mots « Mon arme ELF » sur son fusil de chasse, car il pensait que la Marine, qui avait beaucoup travaillé dans le domaine de la technologie radio ELF (Extremely Low Frequency), était responsable de son ciblage 

Avant de s’installer dans la capitale nationale, sa dernière résidence connue se trouvait à Fort. Worth au Texas. (2)

Myron May

En 2014, Myron May a agressé trois personnes dans l’État de Floride. Quels liens ces personnes avaient-elles avec Myron? Peut-être sont-elles allées dans la tombe avec lui ou sont perdues dans l’un des colis interceptés  ( ? ) qu’il a envoyés dans le pays juste avant l’incident . Selon Myron, il aurait été victime de surveillance organisée et de harcèlement électronique.

Myron May était un individu éduqué. Il avait étudié à l’Université d’Etat de Floride  avant de suivre les cours de la faculté de droit de la Texas Tech University, puis d’exercer comme avocat au Texas et comme procureur au Nouveau-Mexique. (3)

Gavin Long

Le 17 juillet 2016, Gavin Long a tué  trois officiers de police à Baton Rouge, en Louisiane, à la suite de violences et de protestations nationales contre  des fusillades policières impliquant des Afro-Américains. (4)

 Gavin Long a prétendu être un individu ciblé et s’est déclaré citoyen souverain. Le FBI présente les citoyens souverains comme une « menace intérieure ». (5) (6) Si vous faites le compte , cela  donnerait à penser que Gavin avait effectivement raison en ce qui concerne la surveillance et le harcèlement qu’il prétendait subir  La surveillance et le harcèlement de Gavin ont probablement joué un rôle  dans la fusillade qui a eu lieu à Baton Rouge. Les tirs contre la police contre des Afro-Américains dans tout le pays ont probablement servi de catalyseur.

Gavin Long était un individu éduqué. Il a été enrôlé pendant cinq ans chez les Marines, ayant servi en Irak et obtenu le rang de sergent E-5 alors qu’il était spécialiste des réseaux de données. Il a été réformé après une blessure. Il a travaillé comme spiritualiste et instructeur en nutrition-fitness et a publié lui-même plusieurs livres. Alors qu’il figurait sur la liste des étudiants inscrits sur la liste du doyen de l’Université de l’Alabama, il aurait apparemment quitté l’université pour poursuivre un voyage spirituel à l’étranger. Avant d’aller à l’Université, il avait obtenu un diplôme du Central Texas College. (6)

 

Des cerfs dans les phares 

Comme on le voit dans tous les cas qui ne conviennent pas aux autorités, les individus sont marginalisés avec l’ étiquette « malade mental », ou  « terroriste », etc., quelles que soient les raisons de leurs actions (voir la section Déception à la page « Les crimes » ). Si j’étais un membre de la famille d’une personne qui a perdu la vie dans les incidents précédemment mentionnés, j’en chercherais la cause avec détermination  pour trouver la vérité derrière les accusations de ces hommes.

L’idéologie -, les idées –  est la base de tout mouvement, mais quand ce qui existe est un vide idéologique statique, rien ne change. Le changement nécessite une action. Les victimes continueront-elles à rester les bras croisés, à s’exprimer dans le  vide?

 

Publicités

A la recherche de J-J WALTI

7 Mai

Il y avait eu 8 interrogations concernant cet individu, sur ce blog, le même jour.

Jean-Jacques Walti est un mastodonte d’un mètre 85 pour 90 kilos de vanité avec bedaine débordante.

 Dans l’immeuble de Paris XV, Jean Jacques Walti s’ était révélé un harceleur vicieux,  un violeur de domicile constant,  un voleur et dégradeur de mes biens acharné ,  un tortionnaire en collaboration avec le voisin FRENOVE , DECERTAINES et ses amis corses.

 

 

Pour faire connaissance à mon arrivée dans l’immeuble, JJ Walti m’avait offert sa carte de visite  et avait essayé de me raconter sa vie de riche héritier de Mr Walti , son père décédé.  Sa maman , l’épouse du décédé, jouissait de la fortune , en attendant. 

Le moment venu, il hériterait de la maison au pays basque  et sa soeur de l’appartement de Paris où il logeait avec sa maman.  

JJ Walti passait ses journées , paraît-il , à peindre , dans son bastion du 6ème étage , quand il ne trainait pas son odeur de transpiration rance dans le quartier, sous un chapeau de clown censé le distinguer.

Très vite, il avait tenté  la séduction proposant de me serrer dans ses bras  pour m’embrasser . Mais non . Beurk.

Et sa qualité de harceleur  s’était alors  révélée illico  avec  injures sexistes, menaces de mort ,  brutalités physiques ,violations de domicile et dégradations de toutes sortes , propos ineptes et/ou incohérents  et harcèlement électronique sadique.

J-J_Walti , manipulé  par des commanditaires, n’était pas un pion au sens de ce qui est décrit dans le texte l’Organisation  ( The Syndicate,  en anglais) qui précise que les pions ne sont pas protégés par le système de cette organisation.

Toutes mes plaintes contre lui , ayant été évacuées par des manigances, avec comédies d’intimidation à l’appui,  montraient qu’il était protégé par les flics franc-maçons de Paris et  aussi par des franc-maçons non flics.

Dans un blog précédent j’avais noté que des  travaux et manipulations sur l’électricité  dans l’immeuble  avec interférence dans mon studio, avaient été faites par un quadrat en blouson de cuir fin , à l’allure  plus d’ingénieur  ou de cadre FT ou EDF que d’ouvrier. Ces travaux n’avaient donné lieu à aucune facture dans la comptabilité de l’immeuble.

Ce qui permet de penser qu’en complément des attaques  électroniques sadiques de  Walti et des voisins , une autre source de torture avait été mise en place, sans doute par les canalisations électriques de l’immeuble.

Des textes épars sur  mes 3  blog racontent :

– les menaces de mort répétées de J-J WALTI

– une violence physique  qui  avait consisté à me soulever de terre pour me faire valdinguer tête la première dans un mur. Après une perte de connaissance,  je m’étais relevée en titubant. JJ Walti  m’avait alors arraché mes lunettes pour les jeter à terre, s’arrêtant de justesse avant de les piétiner  

– ses propos ineptes liés à ceux de Marie Ange DECERTAINES, m’accusant d’avoir changé gratuitement une lunette de WC cassée  dans l’immeuble . Cela  avait donné lieu à une main courante de leur part  au commissariat du XVe. Ce haut fait de « ma »  générosité  avait été suivi d’une mienne convocation au commissariat du XVe où le flic , ici  encore au service de harceleurs, avait eu le culot  d’inverser la situation et de me traiter de  puérile.

– lors d’une toute première violation de domicile , JJ WALTI  avait volé les documents d’un dossier de notaire que j’étais en train d’annoter pour un rendez-vous de l’après-midi. Ce matin-là,  j’étais descendue 4 ou5 minutes mettre un ticket de stationnement dans ma voiture garée devant la porte de l’immeuble. A mon retour , le dossier avait été retrouvé vidé de plusieurs  de ses feuilles.

Quand les familles DECERTAINES et  FRENOVE étaient venues me donner l’ordre de leur ouvrir ma porte,  face à mon mutisme,  WALTI avait essayé d’enfoncer  ma porte en projetant sa carcasse dessus à plusieurs reprises Puis il avait tout simplement proposer d’aller chercher le double de mes clefs en sa possession pour ouvrir mon logement aux DECERTAINES et FRENOVE : ce qui avait calmé tout ce monde  BCBG/grenouilles de bénitiers/ FM  de harceleurs mis à nu.

– Les injures sexistes répétées de JJ WALTI  étaient  passées de « conne » à « sous merde » et « imbaisable ». A cela s’était ajouté une menace de me régler définitivement mon compte quand sa fortune  lui serait finalement accessible

– son harcèlement électronique qui le faisait particulièrement jouir,  se faisait à partir de tous les endroits qui m’entouraient et dont il possédait les clefs.  J’étais devenu sourde par une nuit  de tirs particulièrement violents et venant du palier .Son meilleur complice était le fils et petit fils de franc maçon FRENOVE , élève dans une école de physique.

Un des commanditaires /protecteur de WALTI était DECERTAINES , ingénieur ORANGE ou EDF et riche marchand de bestiaux, et censé avoir  eu pour mission, selon WALTI,  de me faire partir de chez moi.

DECERTAINES, faussaire, avait supprimé mon nom de la liste des copropriétaires et affirmé par sa signature que le document avait été vérifié par ses soins et était exact. De nombreux lanceurs d’alerte relatent ce genre de procédé , dans des domaines différents.

DECERTAINES , franc-maçon , avait essayé d’entrainer la copropriété dans une impasse en ne payant pas à la mairie de Paris , le compensation due , quand on transforme une loge en cagibi à vélos. Tout syndic , qui est censé géré seul une copro, sait que c’est une obligation dont l’oubli relève du pénal. Un syndic ne prendrait pas ce risque sans un ordre ou une garantie  .

DECERTAINES, criminel.… un jour où il était en pétard , il avait quitté son boulot fissa pour rentrer chez lui. J’étais dans ma voiture, devant l’immeuble.  A partir de sa bow-window,  il m’avait tiré dessus avec une arme à énergie dirigée. Cette  arme ou ce type d’arme,  avait déjà utilisée contre moi , alors que je me reposais dans ma voiture, dans la rue  essayant de me protéger de la folie meurtrière , dans l’immeuble dont j’étais la cible

  • à partir de l’immeuble corse de la rue Lecourbe
  • à partir d’un immeuble de la rue de Vaugirard

Voila en résumé ce que je connais de Walti haineux , vaniteux et vantard et de son protecteur/ tortionnaire de femme . Si la police n’avait pas protégé l’un et l’autre  avec l’outrance grotesque racontée , il aurait été incroyablement facile d’obtenir des renseignements sur une des origines de « mon » harcèlement par l’ intermédiaire du bravache Walti . Même chose pour quelques autres pieds nickelés de cette histoire empêchés de parler par les éteignoirs de la justice.

JJ WALTI qui attendait son héritage avec impatience pour assouvir ses envies de psychopathe  par tueur à gage interposé,  serait-il  devenu en état de le faire ? 

A ce jour, depuis le début de l’année,  la FRANCE compte 50  (CINQUANTE) meurtres de femmes par des individus qui s’en croient propriétaires

https://formdivers.typeform.com/to/aG6I23

Sur JJ Walti  et DECERTAINES

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/les-zappings/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/coupure-deau-pour-tirs-dondes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/22/menace/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/04/tortionnaires-rue-ernest-renan-2/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/30/22-rue-ernest-renan/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/29/3-tirs/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/23/les-represailles/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/20/les-dominants/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/03/criminalite-de-senior/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/22/la-privation-de-sommeil-intentionnelle/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/11/le-gougnafier-du-xveme/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/12/criminalite-de-palier/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/09/ta-gueule-connasse-je-vais-tenculer-2/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/01/employe-par-larmee/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/27/message-de-type-mafieux-et-violation-de-domicile/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/25/tuer-par-les-ondes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/01/florilege-dinsanites/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/24/attention-danger-2/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/23/culot-de-perp/ ( Walti)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/13/droit-de-reponse/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/08/plainte/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/07/31/jaurais-pu-mourir-hier-soir/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/07/16/les-tirs-dondes-du-5eme-etage/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/29/autres-tirs-denergie-dirigee/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/28/histoire-dondes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/12/09/psychopathe-et-criminel/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/12/03/harcelement-en-reseau-et-armes-electroniques/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/03/11/hce-le-feu-au-pied/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/03/04/harcelement-et-injures/

https://lezarceleurs.blogspot.com/2015/06/plainte-du-8-aout-2014-pour-torture-par.html ( Walti)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/07/dans-la-nuit/

https://etouffoir.blogspot.com/2014/03/harcelement-en-reseau-harcelement_14.html

https://etouffoir.blogspot.com/2014/03/harcelement-en-reseau-harcelement.html

https://etouffoir.blogspot.com/2015/03/harcelement-dimmeuble-22-rue-ernest.html

https://etouffoir.blogspot.com/2015/01/harcelement-en-reseauviolations.html

https://lezarceleurs.blogspot.com/2014/12/psychopathe-et-criminel.html

https://lezarceleurs.blogspot.com/2014/06/autre-lettre-mr-de-certaines.html

Cerveau – Détections- Recherches de preuves — Rappel

6 Mai
Ce texte avait été proposé en 2014 , lors de la Conférence Internationale sur le HARCÈLEMENT CACHÉ  organisée par plusieurs associations d’information et de défense des individus ciblés ( TI) 
CE texte est remis ici pour aider les individus ciblés en recherche de preuves et de moyens d’éventuelles détections. 
Les moyens de vaincre le secret entourant l’existence
des technologies de contrôle mental
Article de Mojmir Babáček
Traduction de Rudy Andria
Il existe depuis une dizaine d’années une tendance évidente de la
politique mondiale à placer la lutte pour le pouvoir au-dessus de la
lutte pour la démocratie. Cela peut s’illustrer par la situation
actuelle en Ukraine. Vous savez probablement que, lors des dernières
élections, la majorité des Ukrainiens de l’Est n’ont pas voté pour les
partis promouvant l’adhésion de l’Ukraine à l’Union Européenne.
Cependant, l’Union Européenne démocratique et les Etats-Unis
soutiennent la guerre démocratique des Ukrainiens occidentaux contre
leurs compatriotes de l’Est, tandis que la Russie démocratique
soutient les Ukrainiens de l’Est dans la guerre contre les Ukrainiens
de l’Ouest. N’est-ce pas la preuve que la démocratie dans le monde
contemporain n’est pas une priorité pour les élites au pouvoir et les
entités financières derrière eux?
La question de la classification des technologies de contrôle mental
fait partie de cette favorisation du pouvoir au détriment de la
démocratie. Il n’y aurait aucune raison de cacher des yeux du public
ces technologies, si nous devions vivre dans un monde où prévaudrait
la démocratie.
Le fait que les technologies de contrôle mental soient classées
secrètes est la raison pour laquelle les technologies en question
peuvent être utilisées sur des individus innocents. Dès lors que les
citoyens savent que leurs gouvernements sont en possession des
technologies en mesure de contrôler les fonctions mentales et
corporelles des citoyens, ces citoyens exigeraient l’interdiction
immédiate et contrôlable de ces technologies, et les gouvernements en
sont parfaitement conscients. Savoir que les gouvernements sont en
possession de ces technologies équivaut à savoir que la démocratie
n’existe plus. D’ailleurs, nos efforts pour diffuser, autour de nous,
des informations sur l’existence de ces technologies sont des efforts
pour sauvegarder la démocratie et la sauvegarde de la démocratie peut
également être définie comme un objectif de la présente conférence.
Pour les victimes de l’expérimentation de ces technologies, la mise au
secret de telles technologies est le principal obstacle qu’elles
rencontrent, dès lors qu’elles souhaitent recouvrer leur liberté et
récupérer leur bonne santé. Une fois que la technologie destinée au
contrôle à distance du système nerveux est déclassifiée, il ne
resterait plus qu’à obtenir une législation interdisant l’usage de ces
technologies, créer des équipes capables de mesurer et de détecter les
radiations nocives et en trouver les sources. Les victimes ciblées par
ces radiations seront en mesure d’exiger le contrôle de l’utilisation
de ces technologies sur leur personne et pourront ainsi mettre fin à
leur torture. Très peu d’individus, jusqu’ici, sont touchés par ces
radiations et, vu leur nombre dérisoire, ils n’ont aucune chance de
l’emporter dans le processus démocratique. C’est là que réside le
problème.
Il y a plusieurs façons d’attirer l’attention d’un grand nombre de
gens sur la question des technologies de contrôle mental et d’amener
les législateurs et les responsables gouvernementaux à oeuvrer pour
l’interdiction de l’utilisation des radiations contrôlant le
fonctionnement du système nerveux:
La première approche consiste à diffuser les preuves convaincantes de
l’existence des technologies de contrôle mental, par le canal
d’Internet. Un certain nombre  d’expériences scientifiques ont été
publiées et prouvent que les micro-ondes pulsées peuvent produire des
effets sur le système nerveux, parmi lesquels des hallucinations
auditives et l’audition via micro-ondes. Cette preuve scientifique
peut être étayée par des informations des sites web des ministères de
la défense des pays de l’OTAN engagés dans le
développement des armes non létales, parmi lesquelles les armes à
radiofréquences agissant sur le système nerveux, comme il est indiqué
dans le rapport du Parlement Européen intitulé « Technologies de
Contrôle des Foules »
http://www.europarl.europa.eu/RegData/etudes/etudes/stoa/2000/168394/DG-4-STOA_ET%282000%29168394_EN%28PAR02%29.pdf.
A titre d’exemple, nous pouvons lire sur le site du Ministère de la
Défense de la République Tchèque:. « Rayonnement électromagnétique à
hautes fréquences: il perturbe l’activité du cerveau et du système
nerveux central. L’effet est perçu par l’individu, à la fois comme une
insupportable et douloureuse sensation d’intense bourdonnement et un
grincement accompagné d’anxiété et de malaise, en fonction des
conditions et des paramètres précis du signal « . Afin de cacher cette
information à l’opinion publique tchèque, cet article, apparemment,
n’est plus accessible directement sur la page web du Ministère Tchèque
de la Défense, mais vous pouvez encore le trouver sur le site du
Ministère, dès lors que vous en connaissez l’adresse exacte
http://www.army.cz/scripts/detail.php?id=2212. Une autre preuve
démontrant qu’au moins certains gouvernements sont en possession des
technologies de contrôle mental peut être trouvée dans les actions
politiques visant soit  l’interdiction des technologies de contrôle
mental soit l’usage militaire que l’on en fait.
Déjà, dans le cadre du Comité des Nations Unies en 1986, la Russie a
proposé l’interdiction des armes à hautes fréquences, qu’elle
considérait comme des armes de destruction massive. Seuls les
Etats-Unis ont voté contre . Les armes n’ont donc pas été interdites.
En 1998, la Russie a adressé aux Nations Unies, à l’OSCE et au Conseil
de l’Europe, une proposition pour une convention internationale
interdisant le développement et l’utilisation des armes d’information.
Jusqu’à cette date-là, il a été présenté au Parlement Russe quatre
projets de loi proposant l’interdiction des technologies de contrôle
mental. Il y eut une coopération entre l’Union Européenne et la
Russie, l’année suivante et en 1999, le Parlement Européen a adopté la
résolution visant à interdire la manipulation des êtres humains. La
Russie et l’Union Européenne, de toute évidence, ont uni leurs
efforts, afin d’empêcher la progression du système américain HAARP qui
peut, apparemment, être utilisé pour manipuler le système nerveux de
populations entières. Il semble donc assez clair que la convention
interdisant le développement et l’utilisation des armes d’information,
une fois de plus, n’a pas été signée, en raison de la réticence des
Etats-Unis. Bien au contraire, ils ont réussi à
convaincre les pays de l’Union Européenne d’accepter le développement
des armes non létales, dans leurs doctrines militaires et à abandonner
leurs efforts visant à interdire les technologies de contrôle mental.
En 2001, Dennis J. Kucinich s’opposa à la décision du gouvernement
américain de maintenir leurs technologies de contrôle mental et
présenta au Congrès Américain le projet de loi sur la Préservation de
l’Espace exigeant, entre autres, l’interdiction de ces technologies.
Cependant, ses efforts n’ont pas duré longtemps. Après le long silence
sur la question, en 2012 la Russie, face au danger que ses armes
nucléaires ne présenteront plus une menace pour les Etats-Unis, a
choisi d’opter pour la ligne d’action opposée et, de ce fait, le
ministre russe de la défense a déclaré que les armes psychotroniques
font partie du programme d’approvisionnement de l’Etat russe en armes,
pour la période allant de 2011 à 2020
http://en.rian.ru/mlitary_news/20120322/172332421.html.
Ces actions des gouvernements et des parlementaires, ainsi que les
publications scientifiques mentionnées plus haut, présentent des
preuves convaincantes de l’existence réelle de dispositifs permettant
la manipulation à distance des fonctions du corps humain et de
l’activité cérébrale.
Le problème réside dans le fait que si vous rassemblez ce type de
preuve et que si vous le publiez sur Internet, vu qu’aucun grand média
n’ose publier des renseignements classés secrets, votre publication
sur Internet se verra ciblée par les agences gouvernementales. En
guise d’exemple, à l’époque où j’ai publié l’article « How Far in the
Future is the Ban of Psychotronic Arms », les messages se rapportant à
ma page web internationale ont été bloqués sur Facebook, car
considérés comme spams et pareillement, sur Twitter comme « maliciels »
ou logiciels malveillants. Enfin, mes pages web relatives à ces
informations, aussi bien en langue tchèque qu’en langue anglaise, ont
été retirées d’Internet. Les services secrets occidentaux et surtout
américains, apparemment, n’ont pas souhaité qu’un événement comparable
au Printemps Arabe se produise également dans un contexte occidental.
Nous aurions besoin d’un travail systématique de dénonciation de tels
agissements des agences gouvernementales au public d’Internet. Cela
signifierait enregistrer avec une caméra les sites abritant ces
informations, quand elles sont placées sur Internet et  enregistrer
avec une caméra, quand elles ne sont plus disponibles ou lorsque les
références sont bloquées sur Facebook ou Twitter. Les videos prouvant
ces agissements des agences gouvernementales devraient ensuite être
placées avec la nouvelle adresse de la page web du texte en question
sur YouTube et toute l’histoire doit être décrite dans des articles
publiés sur Internet. Pour éviter une répression de la part des
agences de l’Etat, cette tâche devrait être effectuée non pas par une
seule personne, mais par tout un groupe. Ce serait le moyen de faire
prendre conscience à un grand nombre de gens que les services de
l’Etat leur dissimulent leur possession de technologies permettant le
contrôle à distance de l’esprit et du corps humain. Si vous souhaitez
prendre part à une telle action, veuillez m’écrire à l’adresse
mbabacek@czin.eu .
La deuxième façon de lutter contre le secret entourant les armes
destinées au contrôle à distance du système nerveux est d’informer les
parlementaires de l’existence de ces technologies. La plupart d’entre
eux n’ont pas, apparemment, les habilitations de sécurité pour obtenir
ce genre d’information. J’ai discuté avec deux membres du Parlement
Tchèque, et, de toute évidence, aucun d’entre eux n’était au courant
de la possibilité de contrôler à distance le fonctionnement du système
nerveux. N’étant donc pas au courant de l’existence des technologies
de contrôle mental, ils ne voient pas l’intérêt ni l’obligation
d’interdire leur utilisation. Quoi qu’il en soit, nous savons que les
parlementaires ne se soucient guère des questions auxquelles le grand
public
lui-même n’attache pas d’importance. Par conséquent, la pression du
public pour l’interdiction des technologies de contrôle mental est
nécessaire pour que les députés se sentent obligés de tendre vers cet
objectif. Les députés doivent être sollicités individuellement, nous
devons nous assurer qu’ils ont reçu les informations et les citoyens
doivent savoir quels députés ont été informés. Encore une fois, cela
ne pourrait être exécuté que par un groupe de gens et c’est ce même
groupe qui devrait s’efforcer d’informer le grand public. Une liste
consacrée strictement à cette tâche doit être établie sur Internet.
La troisième façon d’amener les gouvernements et les organes
législatifs à adopter une loi interdisant les technologies de contrôle
mental et à créer des équipes capables de détecter les rayonnements
nocifs est de présenter la preuve de la faisabilité de ces
technologies aux cours constitutionnelles et de leur demander de
proposer l’interdiction vérifiable de tout développement, possession
et utilisation des technologies qui permettent la manipulation à
distance du système nerveux. Le problème est que les cours
constitutionnelles ne sont généralement pas autorisées à proposer de
nouvelles législations. En République Tchèque, la Cour
Constitutionnelle n’a pas ce droit jusqu’à présent. La seule chose à
faire est de déposer une plainte devant le tribunal civil et s’ils
refusent cette action, en contester la décision auprès de la cour
constitutionnelle. Le problème est que, pour déposer une plainte
significative, nous avons besoin d’une preuve irrévocable. Il est à
espérer que cette preuve peut être obtenue, grâce à l’utilisation de
divers dispositifs de détection.
Une preuve irrévocable est une preuve obtenue d’une manière
scientifique. La plupart des détecteurs disponibles sur le marché
peuvent détecter des fréquences allant jusqu’à 8 GHz. La plupart des
scientifiques qui effectuent des expérimentations sur les effets de
radiations micro-ondes pulsées sur le cerveau humain en sont venus à
la conclusion que les fréquences porteuses de micro-ondes supérieures
à 3 GHz n’ont pas d’effets. La raison en est que plus la fréquence des
micro-ondes est élevée, plus elle est absorbée dans le tissu humain.
C’est pour cela qu’elle ne va pas assez profondément dans le cerveau
pour y produire des effets. Il y a, malgré tout, des fenêtres pour des
fréquences supérieures à 3 GHz, où les ondes électromagnétiques iront
assez profondément dans les tissus du cerveau pour produire des effets
sur le système nerveux. Parmi ces fréquences, il y a celles de la
lumière rouge et de la lumière du proche infrarouge (PIR). La lumière
rouge de 620 à 750 nanomètres de longueur d’onde va jusqu’à une
profondeur d’environ 1 cm dans le tissu du cerveau et est en mesure
d’affecter environ un quart de la matière grise du cerveau. La lumière
du proche infrarouge (PIR) avec des longueurs d’onde de 700 à 800
nanomètres vont normalement jusqu’à une profondeur de 3 à 4
centimètres dans le tissu (http://www.nirtherapy.com/penetration.php),
mais quand la forme géométrique des ondes de la lumière du proche
infrarouge est modifiée, cette lumière peut être amenée à aller à une
profondeur de 20 centimètres dans le tissu humain. La pénétration de
la lumière rouge et de la lumière du proche infrarouge dans le tissu
humain s’explique par le fait que la longueur d’onde moyenne de
l’activité du tissu de la cellule dans le corps humain est comprise
entre 600 nanomètres et 720 nanomètres
(http://www.elixa.com/light/healing.htm). Ils correspondent aux
fréquences de la lumière rouge et de la lumière infrarouge. Il y a des
études suggérant la capacité de la lumière du proche infrarouge à
affecter l’activité des fibres nerveuses.
Http://www.revitavet.com/CaseStudies/MechanismsActionInfraredLightTissueHealing.pdf
(p. 6).
Pour que le système nerveux humain soit plus susceptible d’être
contrôlé par des fréquences pulsées de lumière, aucune puce n’est
nécessaire. Les scientifiques ont développé des virus qui peuvent
rendre les neurones plus susceptibles de réagir à des
fréquences pulsées de lumière.
(http://www.realclearscience.com/blog/2014/01/optogenetics_the_physics_of_mind_control_108437.html).
Donc, pour que le système nerveux d’un individu puisse être manipulé,
il suffit de faire manger à cet individu des aliments contaminés ou de
lui faire faire un vaccin. Juste deux exemples: l’un des pionniers de
cette recherche, Gero Miesenbock, coupa la tête d’une mouche, puis
utilisa la lumière pulsée pour obliger son corps à voler et,
effectivement, le corps se mit à voler (http://www.sciam.cz/files
/vydani/SA_03_2010/brezen_2010_rozsveceni_mozku.pdf
). Un autre, Carl
Diesenroth, fit courir une souris et ne lui fit prendre que des
virages à gauche, en utilisant la lumière pulsée
(http://www.youtube.com/watch?v=88TVQZUfYGw).
Cependant, la lumière rouge et la lumière du proche infrarouge (PIR)
ne passent pas à travers les murs et autres obstacles optiques
(http://paginas.fe.up.pt/~ee05005/tese/arquivos/wireless_ir_com.pdf)
et, pour cette raison, elles ne peuvent pas être utilisées pour la
manipulation continue du système nerveux humain. La lumière rouge est
également visible et peut être détectée assez facilement. On peut donc
se demander si les mêmes virus qui peuvent amener des neurones à
réagir à la lumière peuvent amener ces neurones à réagir à des
fréquences micro-ondes de 100 mégahertz à 3 Gigahertz, qui pénètrent
dans le cerveau humain. Si cela ne peut être fait, la science
contemporaine n’a certainement pas de problème pour développer des
virus qui puissent amener les neurones à réagir à des fréquences micro-ondes.
Les fréquences de la lumière du proche infrarouge invisible peuvent
être détectées par des détecteurs spéciaux
(http://www.gigahertz-optik.de/272-0-RW-3702.html). On peut alors se
demander si les formes d’ondes de fréquences supérieures à 3 GHz ne
pourraient pas être trafiquées jusqu’à les faire entrer dans le tissu
humain. Les détecteurs de fréquences utilisés par l’OTAN ( 20-40 GHz)
peuvent être trouvés sur internet
(http://www.bestbuy.com/site/whistler-laser-radar-detector-black-black/1307396490.p?id=mp1307396490&skuId=1307396490Quoi qu’il en soit, de nombreuses expériences, avec les périphériques
disponibles, doivent être effectuées, lors de la recherche de preuve
de l’utilisation des fréquences de micro-ondes pulsées sur les êtres
humains, fréquences appelées « psychoactives ». Si de telles preuves se
confirment, il faudrait les présenter aux médias et aux tribunaux. Ces
preuves devraient être une raison suffisante, pour exiger un projet de
loi prohibant la possession et l’utilisation des technologies de
contrôle mental aussi bien par des particuliers que par des organismes
gouvernementaux. Il est évident que les médias ainsi que les tribunaux
vont vouloir vérifier ces éléments de preuve dans les laboratoires
scientifiques. Pour cela, il est nécessaire de demander aux
laboratoires scientifiques de vérifier ces preuves, avant
même qu’elles ne soient présentées à la presse ou aux tribunaux. Les
scientifiques sont fort serviables, lorsqu’ils ont affaire à des
preuves sur vidéo convaincantes. Ils devraient être bien disposés à
les vérifier avec leurs instruments de précision.
Mais qu’est-ce qu’on entend par « preuves convaincantes »?. Selon divers
rapports, la densité de puissance du rayonnement électromagnétique
dans les villes, la plupart du temps ne dépasse pas 5 microwatts par
centimètre carré. Cependant, il arrive que, dans une ville indienne,
la mesure atteigne 1 MW par centimètre carré. La plupart des
scientifiques, qui ont effectué des expériences avec les effets des
micro-ondes sur l’organisme humain, conviennent que la densité de
puissance nécessaire ne dépasse pas 10 microwatts par centimètre
carré. Dans l’expérience de Frey avec l’effet d’audition par
micro-ondes, la densité de puissance moyenne pour les différentes
fréquences et les  largeurs d’impulsion a varié de 0,4 microwatts par
centimètre carré à 7,1 milliwatt par centimètre carré. Dans les
expériences de Ross Adey avec l’efflux (ou écoulement) de calcium dans
le système nerveux, l’efflux s’est produit uniquement dans la gamme de
densité de puissance de 0,1 à 1 mW par centimètre carré. Adey obtenait
les meilleurs résultats dans d’autres unités, lors de l’utilisation du
champ électromagnétique de 10 V par mètre et 56 V par mètre. Étant
donné que la densité de puissance des fréquences de contrôle mental
est proche du smog électromagnétique à l’intérieur des villes, il est
conseillé de prendre les mesures de la densité de puissance en-dehors
des villes. Les mesures doivent être prises, le plus loin possible des
antennes de téléphone cellulaire, loin également des lignes
électriques, sous lesquelles l’intensité du champ électromagnétique
peut atteindre 100 V par mètre et aussi loin que possible des lignes
électriques à haute tension, sous lesquelles l’intensité du champ
électromagnétique peut atteindre 10,000 V par mètre. Il faudrait que
la distance entre l’individu dont on prend les mesures et l’individu
prenant les mesures permette à ce dernier de voir sur caméra-video si
la densité de puissance augmente, au fur et à mesure que l’individu
dont il prend les mesures s’approche. L’expérience devrait être
répétée plusieurs fois.
Il est possible de trouver sur Internet le détecteur de radiations
électromagnétique DT-1180 pour $ 21. Il mesure, d’une part,
l’intensité des champs électromagnétiques à des fréquences allant de 5
Hz à 400 kHz (avec une précision de 1 Volt par mètre) et, d’autre
part, la densité de puissance des champs électromagnétiques à des
fréquences allant de 300 Megahertz à 2000 mégahertz (2 Gigahertz) avec
une précision de 1 microwatt par centimètre carré.
Quant aux compteurs de fréquences, il est pratiquement impossible de
trouver des preuves d’existence de micropuces, aussi bien à
l’intérieur qu’à l’extérieur des villes, en raison de la forte
présence d’ondes électromagnétiques dans notre environnement moderne.
Mais il existe des grottes ou d’anciennes mines accessibles au public,
où les ondes électromagnétiques des fréquences micro-ondes ne
pénètrent pas. Le personnel de ces sites ne s’oppose pas à la prise de
mesures dans leurs installations.
Si la puce ne reçoit pas son énergie à partir de l’antenne extérieure,
elle devrait fonctionner, même quand elle est dans la grotte ou dans
la mine. Elle doit être mesurée par le compteur de fréquences (le
compteur de fréquences Aceco FC-6002 Mk2 enregistrant des fréquences
allant jusqu’à 6 gigahertz peut être acheté, au prix de 149 euros)
ainsi que par un dispositif mesurant la densité de puissance. Les
mesures devraient être enregistrées sur la caméra. Elles devraient
être répétées au même endroit, en l’absence de la personne dont on
prend les mesures et sur une personne qui ne se déclare pas ciblée par
des radiations de contrôle du cerveau, puis devraient être
répétées plusieurs fois devant la caméra. Les enregistrements vidéo
doivent être ensuite présentés aux scientifiques qui ont accès à des
salles électromagnétiques blindées et il faudrait les inviter à
vérifier la présence de la puce avec leur équipement. La preuve
scientifique devrait être ensuite présentée aux médias et aux
tribunaux. (Par souci d’économie, on pourrait commencer uniquement
avec le détecteur de radiations électromagnétiques). Si vous trouvez
cette preuve, veuillez me le faire savoir à mon adresse e-mail
mbabacek@czin.eu .
Encore une expérience qui vaudrait la peine d’essayer, dans le cas où
l’on n’obtient aucun élément objectif. Essayez de vérifier jusqu’à
quel point l’expérience d’une personne qui prétend être ciblée
pourrait changer, lorsque le champ magnétique, dans lequel elle se
trouve, change. Lorsque Ross Adey a effectué ses expériences avec le
flux de calcium à partir de neurones, d’autres scientifiques ont
constaté qu’ ils ont dû utiliser des fréquences d’impulsions de
micro-ondes différentes de celles de Ross Adey, afin d’obtenir les
mêmes résultats. Lors de la recherche des causes de ce phénomène, ils
ont découvert que ce sont les variations de l’intensité du champ
magnétique terrestre, à l’emplacement de leurs expériences, qui ont
été responsables des variations de fréquences d’impulsions efficaces
dans leurs expériences.
Enfin, Ross Adey a placé à côté d’un poulet quelques cerveaux, qu’il
utilisait avec une bobine de Helmholtz, laquelle bobine a coupé en
deux les champs magnétiques terrestres. Pour provoquer le flux de
calcium à partir de neurones, il avait besoin d’une fréquence de
micro-ondes pulsées de 30 Herz, au lieu de fréquences pulsées de 15
Herz. L’explication de ce phénomène est la résonance de cyclotron.
Pour cela, il serait important de voir si l’expérience d’une personne
ciblée pourrait changer, en présence d’un champ magnétique artificiel
puissant ou en présence de bobines de Helmholtz. Dans les années 70 du
siècle passé, les casques des sèche-cheveux produisaient des champs
magnétiques d’environ 30 Gauss. La force du champ magnétique terrestre
varie de 0,25 à 0,65 Gauss. Si les casques des sèche-cheveux actuels
continuaient de produire des champs magnétiques puissants, il serait
utile de vérifier si l’expérience d’une personne ciblée change, quand
elle sèche ses cheveux dans le casque (Sinon, il serait intéressant
d’acheter l’ancien casque) . Si l’expérience de plusieurs personnes
prétendant être ciblées pouvait changer, en raison du changement du
champ magnétique terrestre, ce serait une preuve irréfutable que ces
personnes sont soumises aux effets des radiations micro-ondes
pulsées et il ne resterait plus qu’à trouver la fréquence porteuse
utilisée contre ces personnes. (Si vous tentez cette expérience,
veuillez me faire savoir les résultats à mon adresse
mbabacek@czin.eu ). Une autre façon de découvrir un champ magnétique
artificiel serait de subir un examen par résonance magnétique qui dure
généralement plus d’une demi-heure. Solénoïde fonctionnerait ainsi.
Je crois qu’il devrait y avoir une liste sur Internet, dédiée
strictement à la recherche scientifique, qui se concentrerait sur la
possibilité de l’utilisation des ondes électromagnétiques pulsées
contre les êtres humains.
Il y a environ huit ans, j’ai trouvé sur Internet une proposition des
scientifiques chinois pour développer une communication directe de
cerveau à cerveau avec l’utilisation du concept de connexion non
locale d’électrons et de photons. Vous savez probablement que le
concept de la physique quantique stipule que, dès lors que deux
électrons ou photons se rencontrent, leurs réactions sont couplées,
peu importe à quelle distance de l’un de l’autre ils se trouvent.
Si l’on fait se rencontrer les photons et les électrons dans deux
cerveaux ou dans un cerveau et un ordinateur neuronal, il est tout à
fait possible que les deux cerveaux ou un cerveau et un ordinateur
neuronal soient unis. Comme nous l’avons vu lors de cette conférence,
il est possible de faire entrer la lumière du proche infrarouge (PIR)
jusqu’à 20 cm de profondeur dans le cerveau. Peut-être cela serait-il
un moyen d’amener les photons à se lier avec deux cerveaux et
d’établir l’ interconnexion d’un cerveau avec l’autre cerveau ou bien
avec l’ordinateur simulant une activité cérébrale.
Je sais pertinemment que la détection d’un tel acte malveillant chez
un organisme gouvernemental est plutôt impossible, une fois qu’il est
fait. Je me demande si les armes utilisant des concepts physiques
inconnus, dont les Russes ont récemment annoncé le développement,
comprennent ce concept. La défense possible contre ce genre de
manipulation du cerveau humain pourrait être le remplacement de
photons dans le cerveau par de nouveaux photons, au moyen d’une longue
exposition à la lumière du proche infrarouge (PIR). Si quelqu’un tente
l’expérience, il serait utile d’amener le générateur de lumière du
proche infrarouge à générer la lumière à 20 cm de profondeur dans le
tissu (avec la forme d’onde ajustée). Celui qui en fait l’essai doit
s’assurer qu’il ne génère pas la lumière dans le proche infrarouge qui
réchauffe le tissu et qui pourrait nuire au cerveau. La lumière du
proche infrarouge réchauffe le tissu seulement à 0,2 degré Celsius. Si
quelqu’un essaie cette méthode, veuillez me le faire savoir à mon
adresse e-mail mbabacek@czin.eu .
Pour conclure, je tiens à souligner une fois de plus que, en ce monde
moderne, avec les incroyables progrès de la science et de la
technologie, l’interdiction d’accéder au cerveau humain avec divers
radiations, de la part des gouvernements ou des organismes ou des
individus malveillants, devrait être intégrée dans la constitution de
tous les pays du monde. Sinon, ce serait la destruction des concepts
d’indépendance de l’être humain et de la démocratie.
Aujourd’hui, l’obstacle majeur pour atteindre cet objectif est la
lutte que mènent les Etats-Unis ainsi que leurs entreprises et élites
financières, pour atteindre la puissance mondiale, au lieu de partager
cet objectif avec la Russie, l’Union Européenne, et avec d’autres pays
démocratiques ainsi que la Chine. Si le monde humain est censé avoir
un avenir humaniste et démocratique, il faut qu’il soit mis fin à la
lutte pour la domination du monde par les gouvernements.

http://www.youtube.com/watch?v=88TVQZUfYGw

Les bruits dans la tête- une autre façon de le redire

14 Avr

La cadence des sifflements dans ma tête, pour ce matin (14-4-19) , était comme ci-dessus , dans une maison non mitoyenne,  sans WiFi, sans antenne proche,  et sans linky dans le village.

Ces bruits  dans la tête , répertoriés comme des sifflements, des cliquetis, des bruits de marteau, ou  des chocs dans le cerveau selon les sensations des cibles,  correspondent à ce qu’il était  convenu d’appeler  l’effet FREY. Cet effet FREY était  connu des initiés depuis les années 60.

Diverses études plus  récentes ( 2003 et 2007 par exemple) tendent maintenant à présenter  ce phénomène comme une  forme d’audition  RF, ou encore une audition des impulsions des hyperfréquences , comme l ‘écrivent James C.LIN et Zhangwei WANG qui précisent  ainsi : 

 » L’audition des impulsions hyperfréquences constitue une exception unique à l’énergie sonore atmosphérique ou à conduction osseuse normalement rencontrée dans la perception auditive humaine. L’appareil auditif répond généralement aux ondes de pression acoustiques aéroportées ou conduites par les os dans la gamme de fréquences audibles. Mais l’audition d’impulsions hyperfréquences implique des ondes électromagnétiques dont la fréquence est comprise entre des centaines de MHz et des dizaines de GHz. Etant donné que les ondes électromagnétiques (par exemple, la lumière) sont vues mais pas entendues, le rapport sur la perception auditive d’impulsions hyperfréquences était à la fois étonnant et intrigant. De plus, il contrastait fortement avec les réponses associées au rayonnement micro-ondes à onde continue. Des études expérimentales et théoriques ont montré que le phénomène auditif à micro-ondes ne découle pas d’une interaction d’impulsions à micro-ondes directement avec les nerfs ou les neurones auditifs le long des voies neurophysiologiques auditives du système nerveux central. Au lieu de cela, l’impulsion des micro-ondes, lors de l’absorption par les tissus mous de la tête, déclenche une onde thermoélastique de pression acoustique qui se propage par conduction osseuse vers l’oreille interne. Là, elle active les récepteurs cochléaires via le même processus que celui utilisé pour une audition normale. Outre le chauffage des tissus, l’effet auditif induit par les  micro-ondes est l’effet biologique le plus largement accepté des rayonnements à micro-ondes avec un mécanisme d’interaction connu: l’effet  thermoélastique.  Cet article traite du phénomène, du mécanisme, de la puissance requise, de l’amplitude de la pression et des seuils auditifs de l’audition par micro-ondes. Un accent particulier est mis sur l’exposition humaine aux champs de communication sans fil et aux bobines d’imagerie par résonance magnétique (IRM). »

 

Une étude , avec pour titre

Analyse numérique de l’effet auditif hyperfréquence

 par N. M. Yitzhak, R. Ruppin, R. Hareuveny

Soreq CNRC, Yavne, Israël, précise aussi 

 » Les rayonnements hyperfréquences et radiofréquences pulsés peuvent produire une sensation d’audition chez l’homme et les mammifères. Foster et Finch (1) ont proposé l’identification correcte de la dilatation thermoélastique en tant que mécanisme responsable de l’effet. L’absorption de l’énergie électromagnétique (EM) produit une dilatation thermique rapide, résultant d’une élévation de température faible mais rapide, de l’ordre de 10−6 K. Cela génère une onde thermoélastique qui se propage à l’oreille interne, ce qui provoque une sensation auditive. Elder et Chou (2) ont publié une analyse détaillée des résultats d’études sur l’homme, l’animal et la modélisation qui corroborent cette explication de l’effet de l’audition. »

…….

 » La figure 1 montre un exemple typique de l’onde de pression qui se développe dans la cochlée et la figure 2 présente sa transformée de Fourier rapide (FFT). Celle-ci a été calculée pour une impulsion d’onde plane de fréquence 2450 MHz incidente de l’arrière, avec polarisation horizontale, largeur d’impulsion de 70 μs et densité de puissance de 1 mW / cm2. La fréquence acoustique principale est d’environ 8 kHz, comme dans une analyse précédente (7). » 

Les illustrations peuvent être vues à  http://www.iaea.org/inis/collection/NCLCollectionStore/_Public/45/114/45114790.pdf

Sur son site qui présente ces diverses études  mentionnées ci-dessus https://igoychuk.wordpress.com/on-history-and-not-only/rise-of-new-totalitarianism/use-of-non-lethal-weapon-for-political-murder-and-mind-control/biophysics-of-microwave-auditory-effect/, l’auteur indique 

 » L’effet auditif à micro-ondes (provoqué par des micro-ondes à modulation d’impulsion comme dans votre téléphone portable) est désormais trivial. Il est complètement expliqué dans une théorie de la thermoélasticité. C’est probablement le seul des multiples autres effets des champs électromagnétiques de faible intensité  sur les organismes vivants,  qui est complètement expliqué. 

Il existe encore de nombreuses controverses sur la manière dont les oiseaux et d’autres animaux naviguent dans le champ magnétique terrestre. Différents mécanismes classiques et quantiques ont été suggérés. Bien au contraire, le mystère de l’audition par micro-ondes est complètement expliqué. Il n’existe aucune controverse possible et il y a une véritable adéquation entre le théorie et la réalité. 

 Les seuils sont faibles et il existe des résonances (en ce qui concerne la durée des impulsions) que les Russes  ont exploré (expériences de Tyazhelov et al.). Certains  pensaient auparavant que l’effet pourrait être quantique, ce qui est faux.

 En modulant la durée des impulsions, on peut réaliser une modulation d’amplitude de la fréquence acoustique la plus basse d’un résonateur acoustique possible ,  comme par exemple, celle d’une sphère en plastique remplie d’eau (qui absorbe fortement les micro-ondes comme dans votre four à micro-ondes lorsque vous faites chauffer un verre de lait). En effet votre tête est remplie d’une matière grise contenant beaucoup d’eau, comme le font la plupart des tissus biologiques. 

Cette fréquence de résonance acoustique principale est d’environ 8 à 10 kHz dans votre tête, en fonction de sa taille et d’autres facteurs. L’excitation de cette fréquence acoustique peut causer des acouphènes (bruit de haute fréquence gênant que certaines personnes peuvent entendre en permanence), bien que de nombreuses autres explications sur l’origine de ces acouphènes aient été suggérées. La modulation d’amplitude de la pression acoustique est réalisée par modulation de la largeur d’impulsion et de la fréquence de répétition »

Plus loin  encore,  il ajoute  » Ma seule remarque critique est que le seuil acoustique de l’audition humaine (au tympan) est de 20 micropascals, et non de 20 millipascals, soit 1000 fois plus bas que celui indiqué dans l’analyse ci-dessus, où les auteurs désignent le seuil d’audition via un mécanisme de conductance osseuse, voir le seuil d’audition humaine.

En effet, le seuil d’audition de conductance osseuse chez l’homme est d’environ 2 millipascals à la cochlée (40 dB au lieu de 60 dB). Ce seuil est pertinent pour les personnes sourdes. Cependant, pour les personnes qui entendent normalement, nous devrions nous préoccuper davantage de la pression acoustique au tympan  plutôt que de celle de la cochlée. C’est pourquoi, en fait, l’intensité SAR de votre téléphone mobile suffit à produire l’effet, ……..

Puis cette fois dans un texte écrit en rouge ( que ce blog ne reproduit pas) , l’auteur laisse libre cours à son indignation  comme suit :

« Le déni public de cet effet , malgré des preuves scientifiques claires , est destiné  faire croire qu’il serait utilisé  dans des armes non létales (par exemple, V2K) pour le contrôle de l’esprit. Je n’en suis pas si certain.  Le V2K n’est que la partie visible d’un iceberg dont la base reste plongée dans l’obscurité totale de la recherche militaire. Nier l’effet auditif micro-ondes est même stupide. Il suffit de vérifier, par exemple, qui est le professeur James Lin.  Comment alors peut-on nier  cet effet ?  La réponse est peut-être stupide, cependant, les gens politiquement corrects dominent maintenant partout, y compris dans les universités (mon expérience personnelle). Le déni est clairement organisé politiquement. Quoi qu’il en soit, il y a de nombreuses victimes de ce type d’arme non mortelle (V2K) ou d’un autre type (classifié). Les victimes sont appelées TI ou individus ciblés. Ils sont torturés toutes les minutes, 24 heures sur 24. Les TI sont utilisés soit comme testeurs involontaires (le même type de crime que les médecins nazis tels que Mengele, Heim et  bien d’autres ,  ont été commis dans des camps de concentration allemands pendant la Seconde Guerre mondiale), soit comme dissidents  à éliminer parce que ces créatures inhumaines les considèrent comme potentiellement dangereux.  pour leur pouvoir illimité ,  illégal et corrompu. 

Même les sadiques nazis notoires comme Mengele et Heim (ils étaient environ 350) auraient  une apparence presque humaniste par rapport à ces sadiques modernes, car ils tuaient leurs victimes après quelques  jours de torture et non des années. 

Les pays où de tels crimes contre l’humanité deviennent monnaie courante et ne font pas l’objet d’une enquête publique n’ont pas le droit de se nommer démocraties, ce qu’ ils ne  sont pas. De belles paroles ne peuvent couvrir des actes sales et laids. 

Les TI peuvent compter sur moi comme expert dans n’importe quel tribunal. Entendre des voix sans raison visible ne peut plus être considéré comme un symptôme de  schizophrénie, car elles peuvent être produites par un dispositif V2K ou une autre arme classifiée. 

Je ne connais que la pointe de l’iceberg. Cependant, dans cette perspective, on peut juger de ce qui est caché. La tyrannie reste la tyrannie même en étant nommée super-méga-démocratie dans sa dernière étape  la plus développée (j’en ai survécu une). 

La tyrannie de dirigeants sadiques secrets et anonymes,  basée sur le fait de cibler la psyché d’une population  en utilisant un nouveau type d’arme  pour le viol mental est le pire qui puisse arriver dans l’histoire de l’humanité. L’humanité ne mérite pas ce destin. L’utilisation incontrôlée d’armes non létales pour le contrôle de l’esprit signifie que certains dr. les mengeles et les heims dirigent de facto et  que des élections démocratiques ne veulent tout simplement rien dire. Il s’agit d’un faux  spectacle pour imbéciles.  Ils ne peuvent tout simplement pas changer le pouvoir de facto des sadiques anonymes, et un changement de décor aura inévitablement lieu tôt ou tard.

Si vous pensez que votre voisin est attaqué   parce qu’il s’est mal comporté, vous avez tort. Le but premier des camps de concentration nazis était de corriger un mauvais comportement et non de tuer. Et nous connaissons l’histoire. Vous faites une erreur typique de tous les citoyens d’États totalitaires ou totalitaires en devenir, et lorsque vous serez attaqué par ces créatures, personne ne vous aidera.

Le nombre de TI augmente. Ceci est une indication  de la transition de phase qui approche. La nouvelle  ère Hitler-Staline, peut-être collective, arrivera, inévitablement si vous ne vous battez pas. Jamais auparavant, l’humanité n’avait été aussi proche de sa fin, pas à cause de l’arme nucléaire, mais à cause d’une arme que ces sadiques pervers nomment humaniste. Ils ne possèdent tout simplement pas cette mince matière que nous, les humains, appelons âme.

Ce sont des espèces différentes dépourvues d’organe capable de comprendre et de ressentir. C’est devenu rudimentaire. C’est pourquoi ils ne peuvent tout simplement pas comprendre que cibler la psyché humaine, ou  l’esprit avec une arme,  est un viol mental  encore bien  pire que de blesser le corps. On peut guérir le corps. Cependant, il est beaucoup plus difficile de soigner l’âme et l’esprit violés, en particulier s’il s’agit de l’âme collective de la population ou d’une génération tout entière. Le point de non-retour est proche, car la nouvelle révolution totalitaire gagne progressivement dans les consciences . L’humanité  est en voie d’extinction. 

“Ring the bells that still can ring”

because

“Everybody knows that the Plague is coming.

Everybody knows that it’s moving fast”

Leonard Cohen, 1988, a prophetic song

https://www.youtube.com/watch?v=BCS_MwkWzes

Ciblage par énergie dirigée et très hautes fréquences – ETUDE

7 Avr
  • Le texte original de cette expérimentation de cible ou  TI ( targeted individual) a été proposé sur le News Letter de Pacts International.
  • Cette traduction  rapide et qui pourra être enlevée à la demande  vient du texte anglais
  • https://medium.com/@Jay_Coins/in-search-of-the-holy-grail-the-elusive-dew-frequency-
  • Le terme DEW ( Directed Energy Weapon) est gardé , parce qu’
  • –  il évoque   la volonté d’agression par énergie pulsée ,et également
  • –  la finalité de l’agression par énergie pulsée  qui devient une arme par destination, et
  • – qu’il  indique  aussi les milieux qui l’utilisent.
  • On sait par exemple, que certaines fréquences utilisées et mises au jour dans cette étude, sont également utilisées par la 5G , passée de sa phase expérimentale à sa phase généralisable au moins depuis 2018

         On sait aussi que le harcèlement criminel est majoritairement effectué dans le cadre du travail avec les outils mis à disposition de l’employeur et détournés par des employés , hors contrôle , à des fins personnelles . La programmation ciblée d’énergie pulsée à partir de satellites fait partie de ces possibles

 

  • À la recherche du Saint Graal: l’insaisissable fréquence DEW
  • (Mise à jour: 12 novembre. Ajout principal: preuves avérées que la fréquence du DEW semble être principalement comprise entre 18 et 50 GHZ [il avait été découvert précédemment que la DEW était entre 6 et 50 GHZ]).
  • En toile de fond, je  dois rappeler que je suis ciblé depuis 4 ans par de l’énergie dirigée.  Mon corps s’est progressivement épuisé et j’ai commencé , il y a six mois à utiliser des protections essentiellement à base de caoutchouc et de plomb
  • Mon objectif est de trouver la fréquence de l’énergie dirigée  afin que la communauté TI puisse mieux comprendre, en termes scientifiques, ce à quoi nous sommes confrontés. J’espère que cette étude encouragera d’autres personnes à rassembler des preuves scientifiques solides de ce crime,  à approfondir la recherche dans ce domaine et à utiliser les éléments connus sur  les fréquences utilisées  pour mieux  les mesurer et pouvoir s’en protéger.
  • Je vais fournir ici un  article TL; DR  ( too long; did not read)  (que vous pouvez également considérer comme une révélation, alors  laissez tomber si vous ne voulez pas  en voir la pertinence.
  • Un détecteur  industriel de champs électromagnétiques à large bande montre que la majorité des fréquences DEW ( système d’armes à énergie dirigée)  se situe entre 18 et 50 GHZ. Ceci est inconnu de  la plupart des gens ordinaires parce que les détecteurs  de CEM disponibles pour le grand public   ne mesurent que jusqu’à 6 GHz , et ne permettent pas de détecter et voir les fréquences de DEW (Remarque: je n’ai pas testé au-dessus de 50 GHz car peu d’appareils  publics permettent ce test.)
  • En utilisant un détecteur  industriel de RF , les TI peuvent constater que la fréquence cumulative des hyperfréquences à laquelle ils sont exposés via DEW est scientifiquement anormale et s’écarte considérablement des niveaux ordinaires.
  • Dans mes tests, je voyais régulièrement des pics de RF de 100 à 200 mW / m2. Cela représente des ordres de grandeur allant au-delà de ce que les experts considèrent comme «normal» à la maison et jusqu’à 50 fois plus élevé que les limites autorisées par la FCC. Un détecteur RF non industriel aurait manqué environ 90% de cette valeur. Avec les détecteurs  industriels, il est plus facile de prouver scientifiquement les anomalies des champs électromagnétiques causées par le DEW.
  • D’après mon test en tente Faraday avec le détecteur  industriel de RF , il y a de bonnes raisons de penser qu’une partie de la fréquence DEW peut être située au dessus  de 30 GHz (40 à 50 GHz). C’est pourquoi , je suis fermement convaincu que DEW est une sorte d’onde millimétrique,  dans une gamme de fréquences allant de 30 GHz à 300 GHz. (Ceci est également appelé EHF / fréquence extrêmement élevée et représente le haut de gamme de la gamme de fréquences RF / Mw).

Dans cet article, je m’intéresserai  à :

 La Recherche de fréquences: avec l’appareil que j’ai utilisé pour mesurer DEW

 La fréquence de DEW :  à travers Les lectures de mes tests

A savoir  ce qui est normal ? Quelles sont les détections  RF normales dans une maison (et comment se comparent-elles aux détections  RF trouvées en tant que TI attaqué par  DEW)

 Aux  tests en tente Faraday: Je préciserai la plage de fréquences DEW en testant les compteurs à l’intérieur et à l’extérieur d’une tente Faraday

La recherche  des fréquences

Permettez-moi de revenir au début de ma recherche de la fréquence DEW. En décembre 2017, j’ai été frappé par une puissante attaque auditive par micro-ondes (similaire à celle contre les diplomates américains à Cuba). En réponse, j’ai acheté un multimètre Trified EMF qui mesure les radiofréquences (RF) entre 20 MHz et 6 GHz.

 Le bruit induit par les hyperfréquences est dû à l’effet Frey; qui se produit entre 200 MHz et 3 GHz – donc le compteur Trifield fonctionnerait bien pour cela – il couvre cette plage. Le Trifield m’a laissé voir de mes propres yeux que, lorsque j’ai été frappé par ce bruit de micro-ondes, les lectures RF des CEM ont augmenté  parce qu’elles capturaient la plage de fréquences de cette attaque de CEM. Mes lectures RF les plus élevées augmentaient de 10 à 100x lorsque j’entendais le bruit induit par les micro-ondes !

Bien que j’ai pu mesurer avec précision la fréquence de l’attaque auditive par micro-ondes, je souhaitais également préciser la plage de fréquences des armes à énergie dirigée (DEW) utilisées contre les TI. DEW épuise  le corps. Cela peut être «évident » avec une douleur provoquée par un zapping ou «subtil», quand une exposition aux micro-ondes endommage les tissus musculaires, causant des dommages aux mitochondries, etc., mais dans ce second cas  la cible  ne ressent pas la douleur;  et pourtant  la cible sent  que son  corps s’use avec le temps.

Contrairement à l’effet auditif micro-onde (effet Frey), il existe très peu de recherches ou d’informations publiques sur la gamme de fréquences DEW. Alors j’ai cherché à les  découvrir.

Comme mentionné, je suis frappé avec DEW depuis quatre ans; c’est très clair que la douleur et la fatigue de mon corps sont causées par la fréquence des micro-ondes externes, car lorsque j’utilise une protection faite de   plomb, mon corps récupère. Lorsque je n’ai pas de protection, mon corps s’épuise.

Alors, comment pouvais-je  faire  pour commencer à trouver les   éléments  de données qui me mèneraient à la fréquence DEW? L’un des défis auxquels  les TI sont confrontés face à cette question est que la plupart des détecteurs  RF vendus au public mesurent SEULEMENT jusqu’à 6 GHz.

La raison en est que les fréquences RF problématiques les plus courantes sont causées par les appareils courants , le wifi et les téléphones cellulaires,  qui émettent généralement jusqu’à  5 GHz. Par exemple, le WiFi fonctionne généralement à 2,4 et 5 GHz. La 3G cellulaire est entre 800 MHz et 1,9 GHz. La 4G cellulaire varie de 700 MHz à 2,9 GHz.

Ces détecteurs  RF disponibles pour le grand public  public sont destinés à une utilisation normale. Les sources de fréquences RF les plus courantes, comme vous pouvez le constater, sont inférieures à 6 GHz. Ces produits ne sont donc  pas conçus pour les TI ni pour mesurer le DEW.

Il existe des détecteurs  industriels de RF  que vous pouvez acheter avec des sondes  et qui mesurent une fréquence supérieure à 6 GHz. Le problème est qu’ils sont chers. Le Narda NBM 550 peut mesurer jusqu’à 60 GHz (à partir de 100 kHz). Le seul problème ? Un tel  appareil avec les sondes   dont vous aurez besoin peut vous coûter entre 20 000 $ et 30 000 $ –  et c’est hors de la portée de la plupart des TI. Il y a  un appareil d’occasion sur eBay qui coûte 9 500 $.

Pour sortir de  cette impasse, j’ai décidé de louer l’appareil à l’une des nombreuses entreprises qui louent des équipements industriels. Le coût total pour moi a été  d’environ 850 $ pour louer l’appareil et les sondes pendant un mois. L’appareil est le Narda NBM 550 et la sonde que j’ai louée était une sonde NARD-EF5091 (sonde de champ E 300 MHz-50 GHz (plate) pour série NBM, 8 à 614 V / m). (mise à jour le 12 novembre: j’ai également loué la sonde EF (à plat) E champ EF1891–3 MHz-18GHz de la série NBM, 0,8–1000V / m).

Quelques jours plus tard, le colis est arrivé. Appareil à la main, j’ai commencé à mesurer une plage de fréquences beaucoup plus large que ce qui était possible avec les détecteurs  de champs électromagnétiques classiques. (Pendant ces tests, j’ai éteint mon Wifi et mon téléphone cellulaire). Alors qu’est-ce que j’ai trouvé?

Utilisation d’un détecteur industriel  RF et constatations initiales sur la fréquence exacte de la fréquence DEW

Guide d’introduction rapide aux lectures de fréquences:

Avant de passer aux mesures, il y a deux aspects dans les  lectures de fréquence que je veux préciser et distinguer.

Le premier est la fréquence ou la gamme de fréquences. Une plage de fréquences peut être: 1 GHz à 6 GHz, par exemple.

Le second est la détection  – qui nous indique la densité de puissance  dans fréquence a laquelle  nous sommes exposés («combien»). La détection  des RF est souvent mesurée en mW / m2. Cela fait référence aux milliwatts par mètre carré. Pour les besoins du lecteur, il suffit de penser que la détection  est basse et basse et haute (exposition plus fréquente).

La plage de fréquences du compteur Trifield va donc de 20 MHz à 6 GHz. Et lorsque j’utilise ce compteur, je vois une information  sur son écran, indiquant par exemple 1,5 mW / m2. Le Trifield donne la densité de puissance  de fréquences entre  20 MHz et 6 GHz, il  les additionne et la valeur  donnée  est une valeur cumulée (dans ce cas, 1,5 mW / m2). Il existe une exposition à des  fréquences pour 1,5 mW / m2 dans la gamme allant de 20 MHz à 6 GHz. J’espère que cela  est facile à comprendre et va permettre de de rendre mon exposé facile à comprendre.

En outre, examinons rapidement ce qu’est la fréquence radio / fréquence micro-ondes.  Les RF vont  de 3 kHz à 300 GHz. La fréquence des micro-ondes est comprise entre 1 GHz et 300 GHz. Les termes  RF et MW sont souvent utilisés de manière interchangeable parce qu’ils se réfèrent approximativement à la même gamme de fréquences. Ci-dessous, vous pouvez voir le spectre des champs électromagnétiques:

Vous pouvez voir que le spectre radioélectrique couvre les fréquences jusqu’à 300 GHz. Au-delà, vous entrez dans le spectre optique, qui comprend: la fréquence infrarouge (connue pour son utilisation en vision nocturne), la lumière visible et les rayonnements ionisants à haute fréquence tels que les rayons X. Nous sommes donc préoccupés par la moitié gauche du graphique ci-dessus. Plus précisément, de 1 GHz à 50 GHz – comme je vais vous expliquer pourquoi bientôt.

Avant d’arriver aux mesures, laissez-moi vous expliquer un détail technique. Le détecteur  Trifield mesure les RF en mW / m2. Le Narda NBM 550 mesure les RF en W / m2. mW est milliwatt et représente 1 / 1000ème de watt. W représente un watt. Donc, lorsque je fais des comparaisons, pour garder les choses simples, je donnerai les valeurs des deux en mW / m2 afin que nous puissions faire des comparaisons plus faciles  (tout ce qu’il faut, c’est multiplier par 1 000 le résultat de Narda).

 

Première constatation: la fréquence DEW est probablement comprise entre 18 et 50 GHz

Étape 1: Quelle est la fréquence 0–6 GHz par rapport à 0–50 GHz

La raison pour laquelle j’ai commencé à rechercher la fréquence DEW dans les basses GHz (0–6 GHz) tient à  2 constations.

Premièrement, les détecteurs  EMF standard fonctionnent dans cette gamme de fréquences , comme le détecteur  Trifield.

Deuxièmement, l’effet Frey, qui décrit le fonctionnement des attaques auditives par micro-ondes  se fait dans la gamme de 1 à 3 GHz; selon la page Wikipedia:

En modifiant les paramètres de l’émetteur, Frey a pu induire la «perception de fortes secousses de la tête… .. D’autres paramètres de l’émetteur ont induit une sensation d’épingle et d’aiguilles.

Je ne sais pas  ce qu’il en est pour vous, mais pour moi, cela ressemble à DEW. Buffeter signifie «frapper» – et si cette sensation de frappe peut être générée entre 1 et 3 GHz – cela semble être un bon élément de base pour vérifier. Même chose pour les sensations   de piqûres  « d’ épingles et d’aiguilles ».

Ce que je cherche à  évaluer, c’est combien de fréquences DEW se situent  entre 0 et 6 GHz (ce que je nommerai dans cet article «gamme de fréquences RF inférieures») et entre 6 et 50 GHz (que je nommerai dans cet article « gamme de fréquences RF mi-supérieure »). Si elle se situait dans la plage inférieure, je me concentrerais sur cette plage  de fréquences pour identifier la fréquence DEW, mais si elle était au-dessus, je devrais élargir mes recherches  – et prouver mon hypothèse initiale selon laquelle DEW se situerait dans la plage de fréquence des attaques auditives à micro-ondes: incorrect – et explorer ensuite les plages de fréquences RF les plus élevées.

Voici donc comment déterminer quelle fréquence DEW se situe dans la plage de fréquences RF supérieures (6–50 GHz). Pour cela j’ai utilisé  simultanément mes compteurs Trifield et Narda. Trifield mesure jusqu’à 6 GHz. Narda mesure jusqu’à 50 GHz. J’ai utilisé  les détections des deux avant de  soustraire le résultat de  Trifield au résultat de Narda.

Alors:

(détection  Narda) moins (détection Trifield) = détection  cumulative de la fréquence dans la gamme de fréquences RF mi-haute (6 à 50 GHz)

La détection  de Narda sera plus élevée car elle inclut les informations de  Trifield PLUS ainsi que les lectures de fréquence RF comprises entre 6 GHz et 50 GHz.

Laissez-moi dire ici que mes détections  montrent des niveaux de CEM bien supérieurs à l’ordinaire. Dans les environnements normaux, la lecture de crête RF Trifield (0–6 GHz) serait inférieure à 0,1 mW / m2. Il n’y a pas non plus de raison d’avoir des niveaux significatifs de fréquence RF supérieurs à 6 GHz (6–50 GHz) dans un environnement civil tel que le mien. C’est pourquoi je suppose que la plupart de mes détections RF présentent un «excès» et reflètent la fréquence DEW – car ces détections  sont bien supérieures à 0,1 mW / m2. (Je parle davantage des niveaux «normaux» dans la section ci-dessous «Qu’est-ce que la normalité?»)

Je dois noter que je suis agressé par  DEW constamment et que ces détections  doivent refléter les anomalies EMF générées par de telles attaques.

Commençons donc par mes détections .

Date: 30 octobre 2018

Heure: 18h21

Lecture de pointe Trifield: 1,1 mW / m2

Lecture de pointe Narda: 15,6 mW / m2

Gamme de fréquence RF mi-haute totale (6 à 50 GHz): 14,5 mW / m2.

Ainsi, environ 93% de la force DEW EMF provient de la gamme de fréquences RF mi-haute (6 à 50 GHz).

Voici une autre détection:

Date: 30 octobre 2018

Heure: 18h41

Lecture de pointe Trifield: 1,3 mW / m2

Lecture de pointe Narda: 10 mW / m2

Gamme de fréquences RF supérieure (6–50 GHz): 8,7 mW / m2.

Dans ce cas, 87% de la force électromagnétique DEW provient de la gamme de fréquences RF mi-haute (6 à 50 GHz).

La plus part des  ldétections ressemblent à ça . Lors de détections répétées, je trouve que la plage  des RF mi-haute (6 à 50 GHz) représente 85 à 95% du total des lectures de fréquence. Sur la base de ces détections  répétées, je suis persuadé  que DEW se situe probablement entre 6 et 50 GHz et non dans la plage de radiofréquences inférieure aux attaques par micro-ondes auditives (généralement comprises entre 1 et 3 GHz). (Je devrais également ajouter ici que je n’ai pas testé la fréquence supérieure à 50 GHz et qu’il est possible que la fréquence DEW soit supérieure ou égale à 50 GHz).

Étape 2: Quelle est la fréquence de 0-18 GHz par rapport à 0-50 GHz?

(Mis à jour le 12 novembre)

Une fois que j’ai déterminé que DEW n’était pas dans la gamme des basses GHz (0–6 GHz) et était au dessus  de 6 GHz, j’ai loué une autre sonde qui va de  0-18 GHz. Encore une fois, je voulais comparer les gammes de fréquences (jusqu’à 18 Ghz et jusqu’à 50 GHz) pour voir si la fréquence risquait d’être  comprise entre 6 et 18 GHz ou au-dessus  de 18 GHz. Ma méthodologie est à peu près la même que précédemment ; dans ce cas, j’ai utilisé  une sonde qui mesure jusqu’à 50 GHz et une sonde jusqu’à 18 GHz et fait la soustraction.

Voici un  autre exemple de détection :

Date: 7 novembre 2018

Heure: 21h20 (la raison de cette heure tardive est que mon ciblage DEW est pire pendant  la nuit).

Lecture de pointe Trifield: 0.5 mW / m2

Lecture de pointe Narda 18 GHz: 2,6 mW / m2

Lecture de pointe Narda 50 GHz: 27 mW / m2

% de haute fréquence entre 18 et 50 GHz: 90,4%

Cela montre que l’essentiel de l’exposition aux fréquences se situe entre  18 à 50 GHz (et non en dessous de cette plage de fréquences).

Le pourcentage total de la fréquence des fréquences inférieures à 18 GHz est de 2,6 mW / m2 sur un total de 27 mW / m2. Cela représente 9,6% du total. 90,4% de la fréquence est comprise entre 18 GHz et 50 GHz.

Dans des tests cohérents, le pourcentage des  fréquences de moins de 18 GHz ne représentait que 0,7-12% du total, et une moyenne d’environ 8% du total. Cela signifie que 92% de la fréquence provient de 18 GHz à 50 GHz. Ce test nous permet de mieux évaluer la portée réelle de DEW en montrant que la gamme 6-18 GHz  n’est pas notre  suspect principal de DEW (tout comme nous avons montré que 0,6 GHz n’était pas si problématique lors du dernier test).

De plus en plus, il semble que les fréquences les plus hautes soient celles sur lesquelles nous devrions nous concentrer: DEW.

Le monde scientifique a une terminologie pour ces sous-gammes au sein de la gamme EMF Radio Frequency:

Nos recherches ont montré que l’UHF (300 MHz-3 GHz)  ne semble pas significative en tant que DEW . Lors de ce test, nous avons montré que la moitié de la super haute fréquence SHF (3 GHz-30 GHz) n’apporte pas une contribution importante à la technologie DEW.  cela nous oblige donc à nous concentrer  sur la gamme supérieure des SHF et dans la gamme des fréquences extrêmement hautes-EHF (30 GHz – 300 GHz).

Voici donc ce tableau édité avec les points sur lesquels nous devrions nous concentrer lorsque nous parlons de DEW (note: j’ai éliminé les basses fréquences – 30 MHz et moins – car il n’y a aucune raison scientifique pour que les basses fréquences puissent causer la douleur / zapping sensation de DEW):

Comme vous pouvez le constater, le gros de la fréquence probable de DEW se situe entre 18 et 50 GHz.  les Perps  n’attaquent pas en utilisant une seule fréquence, mais plutôt une gamme de fréquences qui recouvrent tout le spectre.  Cependant, la concentration de ces attaques  de CEM semble être  dans une gamme de fréquences supérieure à 18 GHz. Ceci est important pour plusieurs raisons. Un exemple simple: la plupart des fabricants de tentes RF, par exemple, ne montrent  leurs propriétés de protection  que jusqu’à 20 GHz.  C’est ce qu’on peut voir sur le tableau de protection de la tente de protection RF de Holland Schielding:

Cependant, les TI voudront connaître les propriétés de protection  au-dessus de 20 GHz s’ils veulent pouvoir se protéger de DEW. Ceci est juste un exemple pour lequel connaître la gamme précise  de DEW est important; cela influence nos choix de protection. Et cela aide à affiner  nos recherches  de mesure.

Lentement mais sûrement, nous nous concentrons sur la fréquence DEW; Un pas après l’autre.

Deuxième constatation clé: les détecteurs  de champs électromagnétiques industriels révèlent que les  cibles (TI ) sont soumises à une exposition aux micro-ondes beaucoup plus importante que l’on pourrait penser si on utilise un compteur de champs électromagnétiques ordinaire

Pendant les attaques DEW, je vois régulièrement des détections de RF maximales de 100 à 200 mW / m2 avec le Narda NBM-550, en particulier dans ma chambre à coucher où je suis le plus souvent ciblé. Comme je l’expliquerai dans la section suivante («Qu’est-ce qui est normal?»), C’est très anormal pour une résidence et je crois que ce type de collecte de données amène les TI à la preuve scientifique concrète et incontestable qu’elles sont ciblées par une énergie dirigée. Ces niveaux sont environ 1 000 fois plus élevés que ce que les spécialistes en radiation considèrent comme problématique.

Deux choses importantes ici.

Premièrement, sans accès à cet appareil  d’environ 25 000 $, la plupart des TI n’enregistrent qu’un faible pourcentage de la fréquence DEW. Comme mentionné, 90% de ces détections  se situent dans une plage de fréquence RF élevée que les compteurs EMF ordinaires ne capturent pas. Il est donc possible que les informaticiens se soient adressés aux autorités ou aux tribunaux avec des détections de radiofréquences qui semblaient anormales, mais pas suffisamment élevées pour poser un problème de manière indiscutable. Il y a une différence en montrant que l’on est soumis à une fréquence RF de 100 mW / m2 ou à 10 mW / m2.

Les détecteurs industriels tels que Narda donnent une image plus complète et révèlent des lectures plus précises  et qui montrent que l’exposition aux micro-ondes de TI est 10 fois plus élevée que prévu. Maintenant, les TI disposeront de données plus complètes et  plus précises pour présenter leur cas. Si vous êtes un TI avec un détecteur Trifield, ou un détecteur Cornet, etc., et que vous voyez des lectures anormales telles que des lectures de pic occasionnels de 1 à 10 mW / m2 (tout en éteignant le wifi / téléphone  cellulaire pendant les tests), votre exposition réelle peut être considérablement plus élevée. que cela – ce qui pourrait expliquer vos symptômes. (Voir l’étude UCSD / Golomb pour savoir comment l’exposition aux micro-ondes explique une vaste gamme de symptômes physiques.)

Deuxièmement, il y a moins de bruit du signal dans la détection industrielle  EMF . Étant donné que 90% de la fréquence se trouve  dans les gammes de fréquences RF élevées (18–50 GHz), il y a beaucoup moins d’ambiguïté ou de raisons de douter de  l’origine de ces niveaux anormalement élevés. C’est parce que, dans cette gamme élevée,  le Wifi et  le téléphone cellulaire ne peuvent pas être invoqués par les critiques pour suggérer que la détection est gonflée à cause des communications électroniques domestiques ordinaires.

Cela est dû au fait que ces composants électroniques ne fonctionnent PAS dans la plage de fréquences RF élevées. Il existe clairement une cause inhabituelle de ces détections élevées constatées par les TI, et qui n’a rien à voir avec les appareils électroniques domestiques ordinaires . (Même si  un TI désactive le Wi-Fi et le  téléphone cellulaire lors de ces détections, les critiques peuvent toujours affirmer que c’est une origine de signal . Ou encore, prétendre que l’utilisation du cellulaire et du wifi à proximité en est en cause). Même si ces appareils électroniques ordinaires contribuent à la détection, ils n’ont d’impact que sur la «plage de basses fréquences RF» de 10%; la composante 0–6 GHz du nombre total.

J’ai loué l’appareil Narda pour  vérifier ce que  je soupçonnais  à savoir que la fréquence DEW allait au-delà des plages couvertes par les détecteurs  RF EMF ordinaires . Cela m’incite maintenant  à investir dans un analyseur de spectre ou un mesureur de rayonnement sélectif pour évaluer plus précisément la fréquence ou la plage de fréquences DEW problématique. Mais avant d’investir dans ce domaine, je voulais d’abord utiliser un compteur RF industriel pour voir d’abord quelle gamme de fréquences GHz du spectre , il me faudrait  analyser . Il est maintenant clair que je devrais me procurer un analyseur pouvant atteindre 50 GHz, voire plus.

Qu’est-ce qui est normal?

Patrick van der Burght (autorité en matière d’évaluation du rayonnement dans les habitations, d’atténuation et d’aide à la construction exempte de rayonnements; et orateur international en matière de mesure du rayonnement) décrit ici une lecture RF de 0,01 mW / m2 idéale pour la maison et une valeur  de 0,3 mW / m2 lire comme potentiellement problématique nécessitant probablement une protection.

Revenons maintenant à mes conclusions concernant une exposition aux radiofréquences de 100 à 200 mW / m2. Certes, cela couvrait une gamme de fréquences plus large, mais étant donné qu’il n’existait pas de raison d’existence  de cette haute fréquence dans des maisons (plus de 6 GHz), cela indiquait  un niveau inquiétant – et certainement anormal et suspect avec  une détection ~ 600x  ( 600 fois) supérieure à un niveau problématique de radiofréquence,  et tel que déterminé par un expert du domaine.

La FCC établit des directives sur l’exposition maximale de fréquence («Limites d’exposition maximale admissible (MPE) – à partir du § 1.1310»). Selon leurs directives, l’exposition maximale pour des fréquences comprises entre 1,5 GHz et 100 GHz est de 5 mW / m2.

Comme mentionné ci-dessus, je vois souvent des détections du  Narda de 100 à 200 mW / m2 dans cette plage (6 GHz à 50 GHz). Cela semble donc être 2 à 40 fois plus élevé que la limite FCC.

Lorsque les  cibles (TI)  sont attaquées  par DEW, la fréquence à laquelle elles sont exposées et  qui peuvent être mesurées de manière objective et scientifique dépasse clairement les limites habituelles des appareils électroniques domestiques ordinaires et se situe dans une plage que le gouvernement juge malsaine.

Remarque: la FCC propose  d’autres normes   pour les niveaux de fréquence inférieurs à 1,5 GHz. Ces niveaux sont de précaution, ridiculement élevés et ont pour but de protéger contre la surcharge thermique  et les chocs électriques. La réalité est que la santé est bien affectée par ces niveaux.

De SmartGrid Awareness:

« Des effets biologiques et  des effets néfastes pour  la santé  ont été mesurés« à de très faibles niveaux [en hyperfréquences] »sur la base d’études publiées portant sur diverses sources d’émissions… Diverses directives gouvernementales sur l’exposition aux RF qui ne protègent pas pleinement la santé publique. En particulier, les directives aux États-Unis et au Canada ont été établies uniquement pour protéger les tissus d’une surchauffe importante et d’un choc électrique. ”

Tests complémentaires avec une tente Faraday

Récemment, j’ai acheté une tente Faraday de Holland Shielding.

Cette tente de Faraday soulage de nombreux symptômes de cibles (TI) (maux de tête artificiels, troubles de l’énergie empêchant de dormir, perturbations du sommeil), mais j’ai remarqué que je devais continuer à porter une protection  en plomb très résistant pour me protéger des attaques par le DEW lorsque je me trouvais dans ma tente. Sans cela, j’étais réveillé par la souffrance – avec    ou sans tente. Ce que j’ai compris, c’est que la fréquence DEW  utilisée est probablement supérieure à celle que ma tente peut protéger.

Alors regardons le tableau de protection de la tente faraday de Holland Schielding.

Votre interrogation  pourrait être: « Que montre exactement ce graphique? »  Tout d’abord je précise avoir acheté  la tente Holland «Double layer», illustrée par la ligne noire ci-dessus.

Le graphique montre les performances de protection de la tente à différentes fréquences (indiquées dans l’axe inférieur). Lorsque la force de la fréquence augmente, les performances de protection de la tente diminuent. L’axe vertical donne l’indication en  dB ou décibels. Qu’est-ce que dB / décibels et qu’est-ce que cela a à voir avec la  protection contre les  EMF? Bonne question. Il s’avère que bien que nous ayons l’habitude d’entendre les décibels en termes de son, cela se réfère en réalité à un changement d’intensité.

Selon LessEMF:

« le Décibel est une façon de décrire le rapport d’une mesure d’intensité à une autre. Cette façon de procéder est utile aux ingénieurs pour effectuer des comparaisons. En utilisant des décibels, nous pouvons comparer l’intensité du champ avant et après un événement ou comparer une intensité mesurée à une référence connue. Nous pouvons l’utiliser pour comparer des champs électriques, des champs magnétiques ou même l’intensité des radiofréquences. ”

LessEMF a une bonne explication à ce sujet si vous souhaitez en savoir  davantage. Il existe  un tableau  utile pour comparer les décibels au % de protection espéré :

Nous pouvons donc constater que si nous utilisons moins de 20 dB de protection , nous bloquons moins de 99% des champs électromagnétiques à cette fréquence.

 Mais venons-en  aux propriétés de protection de la tente Holland

Si nous revenons au tableau des protections de   Holland schielding ,

nous voyons qu’ à 20 GHz, nous sommes tombés à environ 50 dB, ce qui est suffisant pour bien bloquer plus de 99% de la fréquence à ce niveau. Cependant, la capacité de protection décroît brusquement à 10 GHz et au-delà / au-dessus. Je dois avouer que je n’ai pas les détails de protection  de la tente Holland  Schielding au-delà de 20 GHz (je l’ ai demandé , mais la société  ne dispose pas de telles informations).

Pour notre évaluation, et  si je suppose que le taux  de la protection en dB baisse  à la même vitesse entre 20 et 50 GHz et entre 10 et 20 GHz, nous aurions  alors la protection en dB suivante:

À 30 GHz: 30 dB

À 40 GHz: 10 dB

Selon le tableau de LessEMF,

Lorsque nous sommes à 10 dB de protection, la tente laisse passer une quantité non négligeable de rayonnement à ce niveau (40 GHz). La protection est probablement médiocre à 40 GHz et pire à 50 GHz – ce qui pourrait bien être la fréquence DEW.

Certes, il s’agit d’une analyse approximative; Quoi qu’il en soit, nous constatons que la capacité de la tente à protéger  diminue à mesure que la fréquence augmente .

Ainsi si DEW existe à des fréquences très élevées (40 GHZ, 50 GHZ), cela expliquerait qu’elle puisse franchir  la protection prévue  pour la tente. Cela correspond à mon expérience et à mes symptômes. Alors que la tente Holland Faraday  devait permettre  de prévenir de manière adéquate divers symptômes de ciblage , tels que les problèmes de sommeil, j’avais continué à avoir  des symptômes de DEW tels que muscles contracturés et douloureux .

Sachant que la tente Holland Schielding  protège presque complètement jusqu’à 20 GHz, j’ai théorisé qu’au moins une partie de la fréquence DEW devait être supérieure à 20 GHz  puisque, étant dans la tente, je restais affecté par les fréquences DEW. Mon ciblage était  probablement beaucoup plus élevé car la tente protège toujours au-delà de 20 GHz; Je dirais que la fréquence 30–50 GHz est enregistrée sur mon compteur Narda.

Pour cette raison, je suis fermement convaincu que DEW est une sorte d’onde millimétrique, une gamme de fréquences allant de 30 GHz à 300 GHz. (Ceci est également appelé EHF / fréquence extrêmement élevée et représente le haut de gamme de la gamme de fréquences Rf / Mw).

Fait intéressant, les tests avec les compteurs Trifield et Narda valident cette théorie.

Les données de mesure de la tente Faraday

Le compteur Trifield (mesurant 0–6 GHz) dans la tente est passé à 0 (avec un pic maximum occasionnel de 0,006 mw / m2 – un nombre presque insignifiant). Cependant, le compteur Narda (0–50 GHz) présentait des détections  beaucoup plus élevées avec des pics de près de 20 mW / m2. Cela montre que les hyperfréquences de  basses à modérées ont été bloquées par la tente (0–6 GHz) mais pas les hautes fréquences (6-50 GHz); ou du moins pas complètement. Certaines de ces dernieres traversaient et de façons notoires .

Le fait que j’ai eu des symptômes de DEW dans la tente (mais pas d’autres symptômes de ciblage  associés typiquement à des fréquences plus basses telles que perturbation du sommeil, bruit de micro-ondes, etc.) est expliqué par ces données de mesure et indique que DEW n’est pas seulement supérieure à  6 GHz,  mais plus probablement  supérieure à 30-40 GHz également (car la tente bloque suffisamment pour atteindre ces niveaux de fréquences).

Dans ma chambre, à l’extérieur de la tente, le compteur Narda a atteint à plusieurs reprises un maximum de 0,2 W / m2, soit 200 mW / m2. C’est très élevé (rappelez- vous  l’expert en radiation, Van der Burght  qui a écrit que 0,3 mW / m2 était problématique).

Les détections  élevées dans la chambre à coucher sont compatibles avec le concept de «zones ciblées désignées» – zones dans lesquelles le sujet est ciblé par micro-ondes de manière concentrée. Ce sont souvent des espaces définis et  fixes où la cible  passe beaucoup de temps, idéalement immobile.

L’immobilité est souhaitable car, comme indiqué dans l’étude UCSD / Golomb, l’appareil  de projection des signaux doit sinon   être reprogrammé ( repositionné)  pour atteindre le sujet en cas de mouvement, comme ce fut le cas pour les diplomates américains à Cuba. Théoriquement, cela nécessite plus d’attention et est globalement moins efficace.

Toujours selon l’étude, les diplomates ont découvert que leurs chambres à coucher étaient des « zones ciblées »  et où le ciblage était extrême; Parfois, la zone ciblée était encore plus étroite, telle que leur lit. Ce que je qualifie de «zones ciblées désignées»,  a été désignée  comme  «localisation laser des sons».  par l’étude de l’UCSD

Il y avait une localisation «semblable à  une  localisation de sons par  laser»  [générés par micro-ondes] dans certains cas. Pour les diplomates, «… au moins certains des incidents étaient confinés à des pièces spécifiques ou même à des parties de pièces présentant une spécificité semblable à celle d’un laser…. Un incident a été décrit dans les médias comme suit: «Le bruit assourdissant et grinçant a fait sortir le diplomate américain de son lit dans un hôtel de La Havane. Il ne bougea que de quelques pieds et il y eut un silence.  Ensuite, Il est remonté dans son lit. Inexplicablement, le son atroce l’a frappé à nouveau. C’était comme s’il avait traversé un mur invisible au milieu de sa chambre. Il s’en est suivi  la perte d’audition et les problèmes d’élocution… ». La physique des DME est au contraire compatible: les lasers sont eux-mêmes des DME focalisés. Tautologiquement, les DME peuvent être focalisés de manière «laser».

Donc, pour récapituler, je vois des pics de 200 mW / m2 RF dans ma chambre à coucher à l’extérieur de ma tente et 20 mW / m2 à l’intérieur de celle-ci. Ainsi, bien que ma tente bloque une grande partie de la fréquence (pas moins de 90%), elle laisse passer  un pourcentage (10%) – et je suppose que cela se situe à des plages de fréquences plus élevées (40-50 GHz) là où la tente de Faraday ne fonctionne pas.  Bien que l’on puisse considérer l’efficacité de la protection  à 90%, lorsque ce qui est autorisé génère 20 mW / m2 de fréquence, celle-ci dépasse 60 fois ce qui est considéré comme une exposition problématique aux hyperfréquences.

MISE À JOUR (Ajout d’une  sonde du 13 au 18 novembre): Comme mentionné précédemment, j’ai loué une sonde allant de 0 à 18 GHz. J’ai fait un test à l’intérieur de la tente RF avec cette sonde et confirmé mes découvertes. Les détections comprises entre 0 et 18 GHz à l’intérieur de la tente étaient de 0,1 mW / m2 – ce qui signifie que la majeure partie était arrêté  par la tente (les lectures à l’extérieur de la tente étant de 1,3 mW / m2); mais la sonde 0–50 GHz enregistrait  10 mW / m2. Le fait que je ressente DEW à l’intérieur de la tente alors que la fréquence 0-18 GHz était largement bloquée est une réaffirmation du fait que DEW se situe au delà de 18 GHz.

Comme je n’ai pas les  informations de performance  pour la tente au-delà de 20 GHz, j’hésite à tirer des conclusions absolues, mais il semble, pendant les attaques de DEW qu’il existe

–   une exposition aux micro-ondes inférieure à ~ 30 GHZ, mais  bloquée

– ET  une  fréquence  supérieure à 30 GHz qui  traverse (partiellement),

Cela semble indiquer que le signal  DEW n’est peut-être pas une fréquence unique, mais que les cibles sont soumises à une plage de fréquences comprise entre 1 et 50 GHz. Nos essais précédents nous ont appris qu’une grande partie de cette fréquence était au-dessus de 6 GHz et, d’après les essais effectués sous la tente, un pourcentage  du signal est probablement compris entre 30 et 40 GHz et plus. Par conséquent, DEW pourrait bien être une sorte d’onde millimétrique (30–300 GHz).

En conclusion

Les détecteurs  de CEM industriels nous permettent de voir ce que ne peuvent pas les détecteurs  de CEM ordinaires. Nous voyons un niveau plus précis de fréquences hyperfréquences auxquelles les cibles  TI  attaquées par DEW sont exposées (qui peuvent être 10 fois plus élevées que celles qu’elles mesurent avec les détecteurs CEM grand public). 

En outre, nous pouvons évaluer qu’une grande partie de la force électromagnétique du signal  DEW (~ 80-90%) dépasse 18 GHz (18-50 GHz). Le test de la tente de Faraday que j’ai effectué suggère qu’une partie du signal  DEW pourrait être de 40 GHz ou plus.

Ce test n’a pas été facile. C’était cher. Il y avait des perturbations et des dysfonctionnements, dont certains étaient inexplicables. Mon ciblage a également considérablement augmenté au cours de cette période. Cependant, mes recherches ont abouti à certaines conclusions sur lesquelles s’appuyer , que la communauté des cibles ( TI) jugera utiles – et plus importantes encore,.

J’espère que les données seront utiles pour:

– Faire progresser scientifiquement la communauté  des cibles dans la compréhension de l’ insaisissable signal DEW  qui est utilisée contre nous de manière malveillante.

J’espère que ces résultats

– guideront les autres chercheurs de la communauté des cibles ( TI)  dans leur analyse approfondie des fréquences du signal  DEW et de son amplitude / puissance à différentes fréquences.

– augmenteront la crédibilité des cibles  à travers  une étude scientifique qui montre s’ils sont la proie d’un signal  DEW, et que  leur exposition aux RF est probablement  bien  supérieure à ce que montrent les détecteurs  de CEM destinés aux consommateurs grand public.

– inciteront  les  cibles (TI)  à collecter des données scientifiques (lectures de fréquence) avec des détecteurs  EMF adaptés à  leur ciblage DEW (et autres).

 permettront d’approfondir les connaissances des  fréquences ou  plages de fréquences  du signal DEW  pour nous permettre de  meilleures protections.

Pour ma part, je vais poursuivre  mes recherches,  avec des  analyseurs de spectre, afin de mieux comprendre les gammes de fréquences les plus problématiques de DEW.

  • Remarques
  • L’ utilisation des lectures de crête: Ma méthode de mesure consistait à évaluer la lecture de crête pour les deux compteurs. Il  y a des raisons de croire que DEW fonctionne grâce à un rayonnement hyperfréquence pulsé. Dans le cas d’un rayonnement hyperfréquence pulsé, l’impact est mieux mesuré non pas par des moyennes mais par une seule impulsion.
  • D’après l’étude de Golomb (page 7), «À noter que l’induction de Frey n’est pas régie par l’intensité moyenne du rayonnement, mais par l’énergie produite par une seule impulsion. (De manière analogue, si un marteau-piqueur frappait toutes les 2 minutes, la faible pression calculée en fonction du temps n’expliquerait pas les dégâts.) ». Bien que les effets Frey et DEW soient différents, ils fonctionnent tous deux sur un rayonnement hyperfréquence pulsé. J’ai donc appliqué cette même méthodologie.
  • Corrélation: alors que les compteurs Narda et Trifield variaient en détections  (car ils couvraient différentes gammes de fréquences), ont-ils au moins évolué dans le même sens? C’est-à-dire que, lorsque l’une a augmenté, l’autre at-elle également augmenté?
  • J’ai trouvé que c’était souvent le cas (laissant croire que les personnes attaquées par le signal  DEW pourraient utiliser un détecteur de RF avec une plage de fréquences limitée et  déterminer de façon directionnelle quand l’exposition à la DEW augmentait), mais pas toujours.
  • Par exemple, en détection , j’ai le Trifield à 0,8 mW / m2 et la lecture globale de Narda à 1 mW / m2. Il s’agissait d’une détection  rare où la gamme des basses fréquences (moins de 6 GHz) constituait une part importante de la fréquence hyperfréquence globale: 80% (au lieu de plus proche de 10% dans la plupart de mes tests). Il y a donc des moments où l’un des détecteurs peut présenter des informations et pas l’autre.
  • La théorie initiale selon laquelle le signal  DEW peut se trouver dans la même gamme de fréquences que «l’effet Frey»:
  • extrait de l’entrée de Wikipédia dans «Effet auditif micro-onde»: microwave auditory effect
  • À 1,245 GHz, la densité de puissance maximale perçue était inférieure à 80 mW / cm2. Selon Frey, les sons induits ont été décrits comme «un bourdonnement, un claquement, un sifflement ou un choc, en fonction de plusieurs paramètres de l’émetteur, à savoir la durée et la fréquence de répétition des impulsions». En modifiant les paramètres de l’émetteur, Frey a pu induire la «perception de bouleversements graves de la tête, sans symptômes vestibulaires apparents tels que vertiges ou nausées». D’autres paramètres de l’émetteur induisent une sensation  de piqûres d’épingles et d’aiguilles.
  • Le terme «buffet» signifie «frapper» ou «frapper de manière répétée et violente». Pour que Frey puisse créer une sensation de «vibration» utilisant des fréquences similaires à celles de l’attaque auditive à micro-ondes, fait penser que la même fréquence était utilisée pour DEW. Si vous lisez ce qui précède, l’effet «chocs » et «épingles et aiguilles» ressemble beaucoup à DEW. J’ai donc eu des raisons de penser que la gamme de fréquences de 1 à 3 GHz (courante pour les attaques auditives à micro-ondes) serait similaire pour DEW. Cependant, d’après mes recherches, cela ne semble pas être le cas. Il semble y avoir une certaine fréquence dans cette gamme, mais la majorité au moins des tests semble être supérieure à 6 GHz.

Mouvement incontrôlable d’une épaule- érection d’orteil et main batteuse

1 Avr

Les mouvements brusques et brefs incontrôlés  du corps et surtout des articulations, sont succinctement répertoriés comme suit  sur Wikipédia .

Mouvements brusques et brefs

  • Myoclonies (« secousses musculaires »)
  • Tics
  • Hémiballisme
  • Chorées et dyskinésies (« contorsions »)

Ils correspondent bien évidemment à des problèmes neurologiques.

22 ans répertoriés de harcèlement électronique  avec  des tirs d’énergie  vers et dans  le cerveau et  des V2K en sus ,   ont  bien évidemment  fabriqué  des maladies très graves,de type neurologique et autre. 

Depuis quelques nuits, les mouvements incontrôlable du corps s’étaient multipliés au niveau des épaules , avec  en plus  l’érection d’un orteil et un battage d’une main. C’était une première . La main était posée relâchée sur le holter (EEG) . Soudain, elle s’était soulevée à partir du poignet et avait frappé violemment le holter.  Une seule fois. 

Les mouvements brusques et brefs  des épaules, ou des jambes   et les torsions de la tête sont plus fréquents. Voici ci-après les images de l’enregistrement EEG correspondant au soulèvement  réel et non violent, d’une épaule  en début de soirée, avec tout d’abord la détection d’un signal au moment du mouvement non voulu.

Détection au moment du mouvement de l’épaule

 

Vue générale de l’activité du cerveau au moment du signal et  du mouvement de l’épaule

Réaction électrique  en micro-volts  au niveau de chaque électrode , dans chaque  gamme de fréquence, au moment de la détection  du signal et du mouvement de l’épaule.

Exemple et détail de la fréquence  cérébrale enregistrée sur 4 électrodes 

Les éclatements  douloureux dans le cerveau pour cette nuit-là ( 31-3 au 1-4) m’avaient  de nouveau obligée à m’entourer la tête de packs de gel.

Il s’était alors produit , phénomène encore inconnu, une image mentale de soulèvement de l’épaule…… mais sans aucun mouvement réel.

Cela pouvait aussi correspondre à une des images mentales qui semblent précéder certains « tirs » d’énergie vers le cerveau

HCE – bizarreries et réalité à interpréter

11 Mar

https://youarenotmybigbrother.blog/tag/cheryl-welsh/

Cheryl Welsh

https://lesharceleurs.wordpress.com/2018/12/27/v2k-conduction-osseuse-entendeurs-de-voix/

Ma nuit du 10 au 11 mars avait été soigneusement préparée avec une accumulation insensée  de feuilles de papier  d’aluminium de fabrications diverses  ( le vieux campeur et décathlon) . Les premières sensations de brûlures sur les orteils , la plante des pieds et les talons  étaient supportables. Cela signifiait pour moi que les ondes de souffrance du cerveau également hyper protégé par un dôme de couvertures de survie plastifiées, seraient insignifiantes ou minimes et non repérables…. si tant est que cela soit le moyen de repérer la tête à matraquer de signaux. 

Erreur d’appréciation !

Quinze minutes , plus tard, le matraquage  douloureux du cerveau avait commencé. Par déduction, ce matraquage semblait ne pouvoir venir que du mur faisant face à la partie supérieure de la boite crânienne.

C’était , au final la seule  partie du corps non protégée.

De nouvelles protections de couvertures de survie avaient donc été positionnées entre le mur et la tête. L’atténuation des  chocs dans le cerveau et de la souffrance  liée,  et qui avaient suivi semblait bien indiquer le mur comme   provenance des signaux….. pour cette fois. 

Comme souvent , plusieurs de ces chocs dans le cerveau avaient été précédés  d’un pouième de secondes, par une image mentale d’un mouvement

– image de deux mains qui se frappent

– image d’un linge jeté violemment dans une benne etc…

Le soir du 11 au 12 mars , les protections  étaient maximales  avec des épaisseurs de couvertures de survie

  • sur , et à l’arrière de la tête 
  • sur tout le corps,  avec suppléments sur les pieds
  • devant la fenêtre et devant la porte

et la séance de brûlure des pieds avait été particulièrement longue,  puis intense.

Le premier tir vers la tête à 22h 39 , d’intensité moyenne ,  venait du dessus  , cette fois …. donc soit du plafond…. soit du ciel

Le second tir à 22h55 , visant le cerveau, et de même origine que le précédent  avait été net , précis, fulgurant.

Un troisième tir  vers le cerveau, à 23h04 et  d’intensité moyenne avait débuté un matraquage rapproché , imparable et insupportable , m’obligeant à enfiler capuche de plongée et packs de gel autour de la boite crânienne.

La vidéo catho suivante explique , en vous bénissant avant et après  l’exposé , les risques  pour les humains d’un usage caché des signaux pulsés. 

Ce système de  domination/soumission/expérimentation/ torture  est  déclaré   ici  en conclusion ,  et comme le font  aussi bon nombre d’individus ciblés,  comme la marque d’un nouvel ordre mondial .

https://www.youtube.com/watch?v=pkSfaoZMRXQ